Accueil  >  Bruno Coulais, musicien et fou de cinéma
Flux RSS

Bruno Coulais, musicien et fou de cinéma

Le 22 mai 2013 à 13:39 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy reçoit Bruno Coulais dans Passion Classique

Pierre Boulez avait dit un jour que les chefs d’orchestre qui voulaient diriger à l’Opéra devaient avoir une certaine culture théâtrale (et, inversement, une certaine culture musicale devrait être requise côté metteurs en scène s’attaquant au lyrique). De la même manière, Bruno Coulais nous rappelle que pour être compositeur de musique de films, il faut bien sûr être un bon compositeur, mais aussi s’intéresser au cinéma, connaître les grands chefs-d’oeuvre du 7e art.
Loin des dogmes, des querelles esthétiques et des chapelles, Bruno Coulais fait son miel de toutes les fleurs sonores. Connaissant parfaitement l’histoire de la musique, admiratif de Boulez comme de Connesson, curieux en tout, attentif à tout, il possède un langage original qui, en toute discrétion, fait le tour du monde. Chapeau l’artiste !
Voici son programme :

Janacek
Dans les Brumes Alain Planes (Andante)

Emil Gilels early recordings
Le rappel des oiseaux Rameau

Couperin
leçons de ténèbres
Première leçon II Aleph…
Alfred Deller

Ravel
Daphnis et Chloé
IX lent. moins lent .très libre
Claudio Abbado London symphony

Madeleines

Léo Ferré
Merde à Vauban

Jacques Dutronc
Il est 5 heures Paris s’éveille

Serge Reggiani
Paris ma rose

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 Samuel Rosenfeld, le 22 mai 2013 à 16:21 :

Rien à voir mais Henri Dutilleux nous a quitté à l’âge respectable de 97 ans. R.I.P.


Donnez votre avis !






ombre