Accueil  >  Didier Decoin, la foi du conteur
Flux RSS

Didier Decoin, la foi du conteur

Le 19 mai 2013 à 09:39 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy reçoit Didier Decoin dans Passion Classique

Il sait si bien raconter des histoires, Didier Decoin, qu’on l’écouterait toute la nuit.
Ses personnages sont comme ses enfants dont il relate avec tendresse les frasques et les ressorts.
Il a l’art d’humaniser tout ce qu’il touche. La petite histoire rejoint la grande. Qu’attendre de plus d’un authentique écrivain ?
Voici son programme :

Concerto pour violon en ré majeur op. 35 de Tchaïkovski

Sanctus de la Messe de sainte Cécile de Charles Gounod

4ème mouvement de la symphonie n°5 de Chostakovitch (de préférence sous la direction de Léonard Bernstein)

La Bohème de Puccini : Mi chiamano Mimi, dans l’interprétation d’Anna Netrebko

2 – Les « madeleines » :

English Waltz de Miklos Rozsa, extrait de la B.O. du film The Private life of Sherlock Holmes

La Complainte de la Butte par Cora Vaucaire

Jeanne par Laurent Voulzy

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 Roberto Livadiotti, le 19 mai 2013 à 16:23 :

De Didier Decoin, j’ai lu le “Dictionnaire amoureux de la Bible”,livre remarquable que j’encourage tout le monde à lire. Ma femme aussi l’a beaucoup aimé. Il parle de plusieurs personnages de l’Ancien et du Nouveau Testament en joignant à ses réflexions de croyant, une bonne dose d’humour.


Donnez votre avis !






ombre