Accueil  >  Michel Lucas, la sagesse bourrue de l’honnête homme
Flux RSS

Michel Lucas, la sagesse bourrue de l’honnête homme

Le 31 mars 2013 à 11:49 par Olivier Bellamy

C’est le contraire d’un jeune loup de la finance qui vous promet monts et merveilles et vous laisse ruiné en s’envolant dans son parachute doré.
Breton de naissance et Alsacien d’adoption, président du groupe Crédit-Mutuel-CIC, Michel Lucas détonne dans le milieu feutré et policé de la banque par son allure de marin pêcheur à qui on ne la fait pas. Craint et respecté depuis la grave crise qui a mis le monde à genoux, car sourd aux sirènes des profits faciles et hasardeux, il n’a jamais cessé de voir l’argent comme un moyen au service des hommes de bonne volonté et non pas comme un joujou ou une arme de domination. “Ces canons qu’on donne aux enfants, ces enfants qu’on donne aux canons”, disait Prévert qui n’était pas né d’hier.
Ce n’est pas parce qu’on reste furieusement attaché à à l’âpre réalité des chiffres - deux et deux font quatre, un point c’est tout - qu’on n’est pas capable de bâtir et de rêver. Car à trop construire de châteaux en Espagne avec des avoirs fictifs et une dette abyssale, c’est la mort à crédit qui s’impose.
Entre ceux qui ignorent la tempête et ceux qui accusent la bise d’être glaciale, il devrait y avoir une place pour ceux qui affrontent le grain avec courage et détermination.
Comme le dit mon ami Jorge Chaminé, musicien, poète et philosophe : “Vive les hommes de plein vent !”
Voici son programme :
3 madeleines :
- Chants bretons de Théodore Botrel (disque « la Bretagne de Théodore Botrel » chez Disc’ Rouet –distrimusic international) : choisir une chanson (j’ai le disque)
- Cantiques bretons (disque « Musique sacrée - bombarde et orgue en Bretagne » chez Arfolk – talabarder JC Jegat et organiste Louis Ihuel) : O rouanez karet en avor (o Reine chérie de l’Arvor) : j’ai le disque(http://www.priceminister.com/offer/buy/55533481/Jean-Claude-Jegat-Louis-Ihuel-Bombarde-Et-Orgue-En-Bretagne-Musique-Sacree-33-Tours.html)
- Agnès Baltsa (garifallo st’afti)

4 œuvres de musique classique (dans l’ordre de préférence):
- 1 lied de Schubert : « Der Erlkonig » prioritairement avec Maria Anderson (contralto américaine) ou Dietrich Fischer-Dieskau
- Gaëtano Donizetti : una furtiva lagrima par Ophélie Gaillard (disque Dreams chez Aparte – Harmonia Mundi - http://www.qobuz.com/album/ophelie-gaillard-violoncelle-dreams/0794881939428)
- Schubert : Quintette (Adagio ou Scherzo) par Renaud Capuçon (http://www.renaudcapucon.com/fr/discographie/quintette-pour-piano-et-cordes)
- Pour le 4è morceau, à votre choix : La passion selon St Jean ou St Matthieu (Misae – Allegri – Stabat mater) ; Schubert : Notturno ou Fantaisie à quatre mains (http://www.chartsinfrance.net/Christian-Ivaldi-Noel-Lee/Schubert-Oeuvres-Pour-Piano-a–a109959488.html); Fauré : Requiem (Pie Jesu) ; Malher : fin de la 4è symphonie, Haydn – la création (fin le duo entre Eve et Adam), Richard Strauss : Beim Schlafengehen (la 3è strophe – le 3è des 4 derniers lieder) ou Wiegenlied (Delmel).

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 19 commentaires pour cet article :

1 marie-alsace, le 31 mars 2013 à 18:17 :

Bise glaciale, mais c’est une réalité aujourd’hui :-) Ma matoue n’a pas quitté son coin du feu et moi j’ai essayé de faire venir le soleil en écoutant Darius Milhaud, que nenni.L’histoire du violoncelle d’Ophelie Gaillard manquait de poesie. Poete ou banquier, banquier visiblement…..

2 Nelly, le 01 avril 2013 à 21:07 :

Un banquier poete sympathique! Après…chacun voit! Il m’a plu et j’ai aimé ses choix! Et la paimpolaise m’a rappelée tant de souvenirs…
Et puis Marie-alsace vous êtes souvent une bulle d’air dont les commentaires me font rire! Roberto mes amitiés et à bientôt.

3 marie-alsace, le 02 avril 2013 à 18:22 :

C’est gentil Nelly. Je n’ai pas envie de me “prendre la tête” ou le moins possible. Je prends soin de moi :-) . Mais aujourd’hui, comme il est de bon ton de s’énerver pour des bagatelles, j’y vais. Les routes de l’Est sont un véritable gruyère et quand je roule, j’ai vraiment l’impression de tourner la scène du film, “Qui veut la peau de Roger Rabbit” quand le taxi roule dans la “trempette”. Je délire sans substance illicite, sans fièvre….juste un petit persiflage. Voilà c’est n’importe quoi, mais quand je lis la presse ou écoute diverses radios, non pas que RC, je me dis que je suis bien entourée ;-) finalement. J’ai tout de même mal à mes amortisseurs, enfin mal au cerveau, lobe compréhension de mes contemporains.

4 COURTAUT.Monique, le 02 avril 2013 à 19:12 :

Etiez-vous à Baden hier ,Marie,pour la
Zauber-Flöte ,dirigée par Sir Rattle?
Mes paupières sont lourdes des heures passées devant Mezzo ces 3jours .Les amateurs de voix étaient comblés:d’Onéguine à la Flûte,en passant par la Saint Matthieu et la Force du Destin
J’ai revu avec grand plaisir ce dernier opera dirigé par Zubin Mehta avec le regretté ténor italien Salvatore Litrica.
Le chant se porte bien ,toutes générations confondues de José Van Dam aux jeunes pousses!

5 HOLDRINET, le 02 avril 2013 à 19:41 :

Chère Marie, vous êtes irrésistible. Je ris toute seule.J’adore. J’espère que vos amortisseurs vous seront remboursés…par qui???Les ponts et chaussées ?

La Force du Destin, j’en avais déjà parlé je crois; nous promenant en touristes à Ravenne, pas remis des merveilleuses mosaiques anciennes que nous étions venus admirer, nous tombons sur une affiche, la Force du Destin, donné le soir-même en plein air! La fête au milieu de tous ces italiens si heureux d’être là. On en garde un souvenir vraiment heureux et fort.C’est l’Italie!
Le chant se porte bien Monique, c’est vrai et c’est enthousiasmant.

6 marie-alsace, le 02 avril 2013 à 20:47 :

Et nonnnnnnnnnnnnn,Monique j’ai fai comme vous, Mezzo, et d’ailleurs ce soir j’enchaine avec Lady Macbeth de Mtsensk et demain avec le requiem de Brahms. Merci Claudette ;-)

7 Sandrine, le 02 avril 2013 à 23:21 :

Mon ressenti est que le N* 3 de Marie est codé….

8 Sandrine, le 03 avril 2013 à 06:57 :

…Avez vous trouvé? J’espère car c’est aussi très drôle ….

9 HOLDRINET, le 03 avril 2013 à 12:53 :

Je pense que j’avais trouvé Sandrine…

10 Sandrine, le 03 avril 2013 à 12:59 :

Bravo!

11 HOLDRINET, le 03 avril 2013 à 13:00 :

MERCI!

12 marie-alsace, le 03 avril 2013 à 15:56 :

Ben je n’ai pas trouvé :’( mais comme mon RV est très en retard je vais chercher Mesdames!!!

13 Sandrine, le 03 avril 2013 à 20:49 :

Eh bien Marie j’aurais juré que vous faisiez référence à un article paru hier… À croire que tout le monde était sur les nerfs!

14 marie-alsace, le 03 avril 2013 à 20:50 :

:-)

15 HOLDRINET, le 03 avril 2013 à 21:03 :

Eh bien Marie ???

16 marie-alsace, le 03 avril 2013 à 22:13 :

J’avoue, Sandrine est perspicace, mais il y avait d’autres infos sur le Huff qui aussi !!!….et une invitée sur une radio “amie” :-( Allez je ne veux froisser personne. OK test d’humour à deux balles, je reconnais

17 HOLDRINET, le 04 avril 2013 à 22:35 :

Mon esprit vif… me fait remarquer maintenant seulement, que le No 7 de Sandrine est codé aussi!
Sans vouloir trouver d’excuse à la lenteur de ma grande découverte… je suis très enrhumée et aphone pratiquement totalement.ça surprend. D’ailleurs je devrais être en répétition ce soir!
Bonne fin de soirée. C’était très drôle Marie.

18 carlos, le 06 avril 2013 à 11:51 :

Cher Olivier Bellamy,
Je suis toujours sensible à votre qualité de mettre à l’aise vos invités et de leur donner la possibilité d’exprimer le meilleur d’eux-mêmes. Suivant votre blog avec intérêt, je me suis arrêté sur votre texte de cette émission car vous citez Jorge Chaminé, le qualifiant, à juste titre de musicien, poète et philosophe, entre bien d’autres talents… Pour quand la retransmission de l’émission que vous aviez fait avec lui ? ou peut-être une nouvelle ? Suivant ses concerts, masterclasses et interventions, je pense que sa belle voix nous fait du bien, car exprime clairement l’essentiel. Merci Olivier pour vos belles émissions. Carlos

19 COURTAUT.Monique, le 06 avril 2013 à 13:12 :

Jorge Chaminé sera à Bougival du 27mai au 2 juin ,aux côtés de Teresa Berganza,Villa Viardot,pour une “classe de maître” consacrée à l’Italienne à Alger de Rossini.


Donnez votre avis !






ombre