Accueil  >  Aymeric Caron, fier Sicambre, parfois si tendre
Flux RSS

Aymeric Caron, fier Sicambre, parfois si tendre

Le 06 février 2013 à 17:02 par Olivier Bellamy

 Olivier Bellamy reçoit Aymeric Caron dans Passion Classique

“Courbe un peu la tête”, a-t-on souvent envie de dire à tous ceux qui émettent avec fracas leur opinion à la télévision. Média qui n’incite pas beaucoup, il est vrai, aux nuances, à la modération, pour ne rien dire de la modestie.
A l’écrit, Aymeric Caron a le temps de peaufiner son discours, de prendre un peu de distance. Son livre No steak est une enquête journalistique bien menée sur ce qui nous attend inexorablement : fini le bon rognon sauce madère, adieu belle entrecôte persillée, vade rétro andouillette AAAAA tchoum ! Pour éviter de manger trop tôt les pissenlits par la racine, il va falloir se gaver de roquette, chose verte et dentelée prisée des bobos du canal Saint-Martin et qui poussait autrefois près des poubelles.
Le monde est fou. Soit. Il sera tofu ! Et vous l’aurez bien cherché à vous gaver du sang des pauvres bêtes. A tuer veaux, vaches, cochons !
Décidément, on n’échappe pas à l’alternative Voltaire ou Rousseau. Aymeric Caron est un disciple du second, sans toutefois prétendre à égaler l’auteur des Rêveries du promeneur solitaire. Mais il ne manque ni de charme, ni de sincérité, ni de cette faculté d’indignation qui à l’opposé de la charité “bien ordonnée” ne commence jamais par soi-même.
Voici son programme :

Pink Floyd - Comfortably Numb

Dire Straits - Brothers in Arms

Steve Hackett - Déja vu (sur l’album Genesis Revisited)

Classiques :

Bach - Toccata et Fugue en Ré Mineur

Samuel Barber - Adagio for strings

Rachmaninov - concerto pour piano n 2 en ut mineur op. 18

Haendel – Sarabande

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 8 commentaires pour cet article :

1 marie-alsace, le 06 février 2013 à 18:57 :

J’ai écouté l’émission vautrée dans mon canapé avec ma matoue sur les genoux, les oreilles en veille. A la fin de l’émission, je lui ai dit : tu dois renoncer aux oiseaux, aux campagnols, aux orvets(juste un jeu)…..dorénavant tu mangeras mes épluchures de légumes !!!! Depuis, elle fait la tronche ;-) . Moi, je ne renoncerai jamais à mes filets de soles façon ma grand-mère nantaise….. avec une salade pissenlits…et un bon verre de vin. Dégustez avec modération et ne tuez pas sauvagement les araignées parce qu’elles sont « moches »…. En résumé si,j’ai bien suivi l’émission, la musique l’interpelle à travers le cinéma et croquer les invités à la télévision suffit à son alimentation quotidienne :-)

2 HOLDRINET, le 06 février 2013 à 22:09 :

Pauvre matoue. Marie, vous ne pourrez jamais l’empêcher d’aller à la chasse aux mulots. N’est ce pas? Quant à moi, je tuerai toujours les araignées car je suis spectaculairement allergique à leurs piqures.
On lui pardonne à A.Caron car il est beau non?
Je voudrais la recette des soles de votre grand-mère chère Marie, si ce n’est un secret de famille? Que je respecterai.

3 marie-alsace, le 06 février 2013 à 23:21 :

Claudette, je pense que vous la connaissez. Elle est hyper simple, que des ingrédients naturels ;-) mais je ne m’en lasse pas. Après avoir déshabillé les soles, vous les plongez dans un court bouillon maison, laisser frémir. Une fois cuites, les mettre en filet. Dans un plat poser les filets et ajouter du beurre……salé (cela va sans dire), mettre dans un four chaud, quelques secondes pour faire fondre le beurre. Avec une salade de mâche, c’est slurp. Voilà c’est tout simple mais j’adore. :-) On peut rajouter juste avant de servir, une once de noix de muscade…..C’est sûr en Alsace !!!!

4 HOLDRINET, le 06 février 2013 à 23:53 :

Grand merci Marie. Je vais essayer.
Tout simple, mais sûrement délicieux.
Je vous dirai!
Bonne soirée.

5 Béatrice, le 07 février 2013 à 19:29 :

Etre végétarien, c’est un choix, je l’assume pleinement. Mais nous sommes regardés comme des êtres bizarres “vous ne mangez pas de viande ? qu’est ce que nous allons pouvoir vous donner à manger alors ? nous sommes considérés comme des gens embêtants avec nos manies mais mince alors nous avons le droit de ne pas manger d’animaux n’est-ce pas ?

6 Nelly, le 08 février 2013 à 19:05 :

Dommage je n’ai pas eu le temps de l’écouter et je le ferai en reécoute.
Maintenant je vais écouter A. Sfeir.
Ce soir concert en direct avec le choeur Oféon Donostiarra. Et demain j’ai bien envie de faire des filets de soles…
Bonne soirée.

7 Nelly, le 08 février 2013 à 21:47 :

Non…j’ai peut-être mal lu! Pas de concert ce soir! Alors…ce sera Aymeric Caron.

8 Nelly, le 08 février 2013 à 23:31 :

Un: c’est Orféon!!! Béatrice je ne trouve pas anormal que l’on soit végétarien! Pas du tout et je ne pense pas que ce soit une mode mais plutôt une évolution. J’adore les steaks de soja et tous les steaks végétaux. Ensuite j’espère bien que les animaux ne se vengeront pas un jour…autrement nous n’avanceront jamais. Pour moi ce serait plutôt “No steak” animal mais je suis entourée d’êtres qui aiment…et si demain je leur serre des repas végétariens ou végétaliens…Je dois avouer que souvent j’aimerais que cela s’arrête. Le poisson ok! Les insectes grillés, comme les blattes ou les araignées: pas encore! Et mille fois oui pour les champignons légèrement sautés comme les shiitakés.
Sympathique Aymeric Caron! Et il m’a donné envie de lire No steak. Et la musique était bonne.
Je ne me relis pas et tans pis pour les fautes…


Donnez votre avis !






ombre