Accueil  >  Gaspard Ulliel, un vent de fraîcheur
Flux RSS

Gaspard Ulliel, un vent de fraîcheur

Le 25 octobre 2012 à 08:22 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy reçoit Gaspard Ulliel dans Passion Classique

C’est fou ce que toutes les filles de Radio Classique avaient de choses à faire hors de leur bureau ou de temps à perdre près du canapé où je tenais compagnie à Gaspard Ulliel avant le début de l’émission. Ce ne pouvait pas être pour moi : elles me voient tous les jours. Alors pour qui ? Mystère… Ah, vous croyez ? Ah oui, peut-être. Maintenant que j’y repense… Si elles avaient su qu’il aimait Murnau et Bergman, elles auraient peut-être parlé très fort des Fraises sauvages pour attirer son attention, mais elles restaient dans leur coin, attendant peut-être qu’il leur offre un coca light au distributeur ou qu’il leur dise : “Ça vous dit de faire du cinéma ? Vous avez un visage intéressant qui doit bien prendre la lumière.”
Voix bien posée dans le grave, naturel d’expression, cultivé, sympathique, Gaspard Ulliel n’est pas que beau. La vie est vraiment trop injuste, pensaient les garçons de Radio Classique.
Voici son programme :

Saint-Saëns : Introduction et Rondo Capriccioso
Ligeti : Musica Ricercata III Allegro con spirito
Rodrigo : Concerto d’Aranjuez “Adagio”
Madeleines
Jeanne Moreau : Le Tourbillon
Jackson Brown : The Load out
Herbie Hancock : Watermelon Man

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 2 commentaires pour cet article :

1 HOLDRINET, le 25 octobre 2012 à 17:24 :

Quelle voix grave magnifique vous avez Gaspard Ulliel. Une émission très agréable et intéressante.
Un bémol toutefois après avoir lu Olivier, je n’ai parlé que de votre voix, mais je lis que votre “insolente” beauté a déprimé les “garçons de RC”.
Allons, la vie est belle, malgrè ses injustices, et vous aussi.

2 marie-alsace, le 25 octobre 2012 à 17:48 :

Que de drames sur PC !!!! Sandrine qui se bat avec son ordinateur mais Bill Gates est un fin stratège. Heureusement la fée Claudette est là et les dernières petites touches devraient permettre à Sandrine et Nelly de crier veni vidi vici !!!! Et puis, et je n’ai plus de kleenex malheureusement, voilà que Gaspard tourneboule la gent féminine de RC. Quelle tristesse les héros de RC, nécessairement masculin puisqu’il n’existe pas de féminin, dépriment !!!! :-) Affreux. Enfin moi, Jeanne Moreau j’adore…merci


Donnez votre avis !






ombre