Accueil  >  Elie Chouraqui, l’élan de la générosité
Flux RSS

Elie Chouraqui, l’élan de la générosité

Le 25 mai 2012 à 09:00 par Olivier Bellamy

05-24-2012-elie-chouraqui.JPG

Grâce à Elie Chouraqui, j’ai compris pourquoi l’histoire de la musique comporte tant de grands interprètes juifs et, proportionnellement, si peu de grands compositeurs - les plus fameux (Mendelssohn, Mahler, Schönberg) étaient convertis au christianisme. Le rapport à Dieu et au Père est trop écrasant. Et la musique est le plus transcendantal de tous les arts. Interpréter, c’est être en discussion permanente avec son père (le compositeur). C’est le vénérer et le maltraiter alternativement. C’est toujours se référer à Lui. Depuis Jésus puis Saül (Saint Paul), la dissidence est plus simple pour les chrétiens, car la Foi prend le pas sur la Loi. Or, dans l’histoire de l’art occidental, il faut d’abord croire, décréter qu’on est l’Unique, et sauver le monde.
Elie Chouraqui est un être sensible et généreux. On a envie d’être son ami. De revoir ses films et d’aller voir son Aïda de Verdi.
Voici son programme :

Classique: 1er duo Amneris / Radames d’Aida
“Ainsi parlait Zarathoustra” de Strauss
1er concerto piano de Tchaikovski
“La chevauchée des Walkyries” de Wagner

Contemporain:
Le comédien d’Aznavour
“Ils sont plus de 2000″ (appelé aussi “Orly”) de Brel
“il m’a dit” de Maxime Le Forestier (Spartacus)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 4 commentaires pour cet article :

1 Itié, le 27 mai 2012 à 07:36 :

Merci Olivier d’avoir mis un article sur la mort de Fischer-Diskau dans le Huffington Post!
En cette époque si superficielle que nous vivons les médias qui en ont parlé sont trés rares .

2 Roberto Livadiotti, le 27 mai 2012 à 11:33 :

J’ai beaucoup apprécié le commentaire d’Olivier sur cette émission avec Chouraqui que j’avais malheureusement écoutée de manière “entrecoupée” et ce rapport entre la musique et la religion qui existe depuis le Moyen-Age,avec les compositeurs franco-flamands dont plusieurs étaient prêtres,puis plus tard,depuis Monteverdi et Bach jusqu’à Bruckner,Messiaen,etc… Avec la mort de Dietrich Fischer-Dieskau, disparaît un des plus grands interpprètes d’operas et de lieder de notre temps.

3 Lily, le 27 mai 2012 à 22:57 :

Bonne nouvelle, c’est Alexandre Tharaud , reçu plusieurs fois à Passion Classique, qui joue son propre rôle de pianiste dans le film « Amour » de Michael Haneke , qui vient de remporter la Palme d’Or à Cannes .
Il faudra hélas attendre jusqu’au 24 octobre pour voir ce film qui paraît vraiment bouleversant.

4 HOLDRINET, le 28 mai 2012 à 23:20 :

ça alors, j’ai rédigé ce matin un message ici-même, il est bien passé et ce soir plus rien… Bref pour dire à Lily que j’avais hâte de voir “Amour” , ce film sûrement bouleversant, qui réunit
J.L Trintignant et Emmanuelle Riva.
Je n’avais par contre pas envisagé qu’il faudrait attendre octobre…

Je signalais aux amateurs de Baroque un magnifique programme sur France Musique; mais je ne recommence pas.


Donnez votre avis !






ombre