Accueil  >  Marina Bower, in memoriam Evgeny Svetlanov
Flux RSS

Marina Bower, in memoriam Evgeny Svetlanov

Le 19 mai 2012 à 08:04 par Olivier Bellamy

 05-17-2012-marina-bower.JPG

Evgeny Kissin n’exagère pas lorsqu’il qualifie le chef d’orchestre Evgeny Svetlanov de “génie”. Quelque deux mille enregistrements en témoignent, qui paraissent peu à peu chez ICA. Ceux qui ont eu la chance de l’entendre diriger se souviennent d’un son qui vous soulevait de terre, d’une mélodie infinie qui exprimait une sensibilité profonde et d’une compréhension pénétrante des oeuvres.
L’agent artistique Marina Bower l’accompagnait dans toutes ses tournées à l’étranger. Elle a été le témoin de son chagrin lorsque ce grand musicien si peu politique a été renvoyé de l’Orchestre d’Etat de Russie après l’avoir porté au sommet durant près de quarante ans. Les Russes sont charnellement et spirituellement attachés à leur pays. Les forcer à l’exil, c’est les tuer à petit feu. Au jeu de l’île déserte, Svetlanov répondait qu’il désirait aller sur une étoile avec la partition des Danses symphoniques de Rachmaninov.
Voici son programme :
• - Scriabine : Poème de l’extase (final)
• - Debussy : La Mer
• - Tchaikovsky : Francesca da Rimini

• Pour les 3 madeleines :
• - Rachmaninov : Symphonie n° 2
• - Puccini : Madame Butterfly (Scotto)
• - Medtner : Sonate n°1 (par Svetlanov au piano)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 2 commentaires pour cet article :

1 Itié, le 19 mai 2012 à 10:05 :

Une belle émission sur un monsieur que je ne connaissais pas . Il n’a vécu que pour son art à une époque qui plaçait celui-ci avant les millions de dollars de vente . Comme D.Ficher-Diskau .
De grands disparus d’un temps à jamais derrière nous ….

2 Patrick Delaunay, le 19 mai 2012 à 14:11 :

Beaucoup aimé : « Je n’aime pas le soleil. »
Belle façon de dire adieu… à Marina, au monde.
Moi, j’aime le soleil plongeant dans la mer, pour s’y éteindre.


Donnez votre avis !






ombre