Accueil

 gisele-casadesus-20-12-11.JPG

Ce qu’il y a d’extraordinaire avec Gisèle Casadesus, ce n’est pas qu’elle soit presque centenaire, car c’est une simple question de génétique et cela deviendra banal dans quelques années. Non, ce qui est merveilleux, c’est qu’elle soit restée aussi spontanée, rieuse, débordante de courage et de malice. Lire l’article en entier

302 commentaires Lien permanent | Rétrolien

philippe-geluck-19-12-11.JPG

Même en colère, même d’humeur noire, Philippe Geluck réussit à rester drôle et malicieux. Il faut dire que son choix musical tempérait, comme un contrepoint céleste, ses emportements grognons sur Lire l’article en entier

10 commentaires Lien permanent | Rétrolien

francois-berleand-16-12-11.JPG

1. Un homme qui aime Mozart à ce point ne peut être fondamentalement mauvais. Un homme qui joue les méchants avec tant de délectation est forcément un brave type. Un acteur qui avoue ses faiblesses et ses difficultés avec une telle sincérité nous est immédiatement sympathique.
François Berléand a percé sur le tard, mais il est là pour longtemps car Lire l’article en entier

26 commentaires Lien permanent | Rétrolien

angela-gheorghiu-15-12-11.JPG

Quand Angela est venue au studio de Radio Classique, elle venait de passer un long moment avec Bertrand Dermoncourt, qui avait émis des réserves sur son dernier disque dans les colonnes de L’Express. Son article n’était pas encore paru dans la version papier, mais était déjà en ligne sur Internet. Apparemment, Angela (ou l’un de ses proches) possède une alerte Google qui l’avertit de tout jugement la concernant. Elle a vertement enguirlandé le journaliste pendant plus d’une heure. Elle aurait pu Lire l’article en entier

40 commentaires Lien permanent | Rétrolien

alain-souchon-14-12-11.JPG

1. Avant tout, je salue le retour de Samuel Rosenfeld qui m’a fait pleurer de rire avec son dernier billet.
2. Je salue aussi ma camarade Eve Ruggieri qui me voit en “bonapartiste”, elle qui fleure si bon l’Ancien Régime.
3. Alain Souchon reste égal à lui-même. Son attaché de presse - qui fait bien son métier - avait demandé Lire l’article en entier

30 commentaires Lien permanent | Rétrolien

lionel-bringuier-13-12-11.JPG

“Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait”, dit l’adage. Le chef d’orchestre Lionel Bringuier transcende les clichés. A quatorze ans, il avait déjà l’autorité d’un Kapellmeister chenu, à dix-huit ans, il remportait le Concours de Besançon et deux ans plus tard Esa Pekka Salonen le choisissait comme chef assistant à l’Orchestre de Los Angeles. Aujourd’hui, Lire l’article en entier

25 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Philippe Jaroussky, un vrai gentil

Le 13 décembre 2011 à 11:05 par Olivier Bellamy

philippe-jaroussky-12-12-11.JPG

On peut être une star internationale, avoir une voix miraculeuse et rester modeste, intègre, simple et gentil. C’est le cas de Philippe Jaroussky qui ne change pas avec les années et le succès.
Ce n’est pas lui qui irait insulter le critique d’un grand hebdomadaire après avoir lu quelques réserves sous sa plume lors de la sortie d’un disque (devinez qui) ou qui Lire l’article en entier

29 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Dick Rivers, une visite opportune

Le 10 décembre 2011 à 11:19 par Olivier Bellamy

dick-rivers-09-12-11.JPG

Il était tout étonné d’être invité sur Radio Classique. Mais cependant à l’aise. Eternel adolescent, égocentrique, râleur, sincère et touchant, Dick Rivers sait fort bien qu’on prend le risque de frôler le ridicule quand Lire l’article en entier

5 commentaires Lien permanent | Rétrolien

michel-portos-08-12-11.JPG

La cuisine n’est peut-être pas un art, selon une stricte acceptation de ce terme, mais certains de ses représentants n’en sont pas moins des artistes. C’est le cas de Michel Portos, chef de l’année 2012 pour le Gault et Millau et dont le restaurant à Bouliac s’enorgueillit de deux étoiles au Michelin. Lire l’article en entier

35 commentaires Lien permanent | Rétrolien

laurent-korcia-7-12-11.JPG

Musicien autrichien, né en Moravie et parti à Hollywood pour fuir le nazisme, Erich Korngold cristallise autour de lui un pan de l’histoire du XXe siècle : l’Europe déchirée, l’Amérique triomphante et le cinéma. Laurent Korcia vient d’enregistrer son magnifique concerto pour violon avec Lire l’article en entier

7 commentaires Lien permanent | Rétrolien

ombre