Accueil  >  Rolando Villazon, chevalier de l’art
Flux RSS

Rolando Villazon, chevalier de l’art

Le 03 novembre 2011 à 10:50 par Olivier Bellamy

rollando-villazon-01-11-11.JPG

Si Roberto Alagna est le ténor populaire par excellence, le digne successeur de Luciano Pavarotti, avec son timbre solaire, son animalité charismatique, et sa vaste connaissance de l’histoire du chant, Rolando Villazon est d’une nature plus complexe, plus fragile, plus étrange aussi. Ce sont tous deux des artistes complets qui ont su rassembler un public au-delà des frontières de l’opéra : l’un est un pur chanteur qui plaît aux foules, l’autre est un chevalier de l’art qui séduit les intellectuels et intéresse les musiciens.
Les professionnels de l’opéra, les critiques d’art lyrique ont longtemps été dérangés par Villazon qui est un cas à part et qui ne chante pas de manière orthodoxe. Doté d’une énergie hors du commun, il est aussi très cultivé, pourvu de talents très divers, fasciné par la figure du clown. Il n’a pas fini de nous étonner.
Voici son programme :

Madeleines
Miles Davis : So What
“The long and winding road” des Beatles

- Le sextuor de “Don Giovanni” : « Sola, sola in buio loco »
- Concerto pour piano n° 2 de Brahms – 2e mvt
- Werther de Massenet par Rolando Villazon

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 12 commentaires pour cet article :

1 Lily, le 03 novembre 2011 à 11:28 :

Tout a été dit –et d’une façon si magistrale- par Renny (Jamet/21) , sur Rolando Villazon, que je préfère ne rien rajouter .

2 HOLDRINET, le 03 novembre 2011 à 11:49 :

Une “énergie hors du commun”, qui peut d’ailleurs fatiguer l’auditeur…Il faut suivre! Ces rires tonitruants, en général, qui occupent un certain espace temps dans la conversation, ne cachent t’ils pas une grande sensibilité, voire une fragilité effectivement. Ne dit-on pas que les clowns sont souvent tristes?

Il est un merveilleux interprète lyrique.
Comme dirait Eliane, je l’ADORE.

3 Eliane, le 03 novembre 2011 à 12:01 :

Un brillant Renny …..qui maîtrise avec panache, dans ses “billets” : la tendresse, la poésie et la fantaisie…..tant pis, tout a été dit sur de nombreux invités venus récemment ( A Tharaud) tout a été dit dans la presse musicale et sur les ondes…etc……
Villazon ou comment le public Catalan est tombé sous le charme du ténor mexicain avec l’Elixir d’Amour: une voix qui brille mais aussi un talent d’acteur, de comédien ….le voici de retour chez le Maestro : dès le début, le ton rieur est lancé et la cadence aussi ……..toujours aussi Tonique, Volubile, Rayonnant presque “exubérant” pour une écoute de nuit…..qu’importe, il s’amuse Rolando..la passion et l’enthousiasme qui l’animent l’emportent, il est si sympathique. Lui aussi se pique de faire de la musique populaire si j’en juge l’extrait entendu . Face à un tel appétit professionnel, rien à dire si ce n’est qu’il est infatigable …….C’est une star, il a ses fans aux quatre coins du monde….Si je me laisse envouter par cet air sublissime de Massenet, je garde un faible pour le registre de voix baryton-basse, ce timbre me procure une plus grande émotion. Finir avec Brahms magnifié sous les doigts de Pollini…….Un grand bonheur……

4 Françoise (40), le 03 novembre 2011 à 13:06 :

Je ne supporte pas beaucoup les … mous ; mais alors, là, R.V. quelle énergie ! A la fin de l’heure, j’étais épuisée. Bon, il est sympathique, il chante probablement bien (je dis « probablement » car mon « inexpertise » ne me permet pas de vraiment juger). Quant à ses choix musicaux, je l’ai ai bien aimés.

5 Livadiotti Roberto, le 03 novembre 2011 à 17:46 :

Bon programme,en effet,mais limité à cause de la durée réduite de l’émission.

6 catherine Brignani, le 03 novembre 2011 à 19:54 :

“Chevalier de l’art” voilà une belle définition pour Rolando, lui qui défend avec ardeur, passion, enthousiasme, intelligence,charme, gentillesse et générosité tout ce qu’il entreprend et réalise avec succès.

Il s’exprime avec humour et volubilité et sait rester simple malgré sa grande culture.
L’écouter parler est toujours un “souffle” de bonne humeur, mais l’écouter chanter…..quelle merveille !!

7 marie-alsace, le 03 novembre 2011 à 23:39 :

Rolando Villazon, avec sa vitalité, sa spontanéité,il doit cartonner au Festspielhaus à Baden, la salle doit être toute remuée !!!!! Cette année, je n’ai pas choisi le soleil mexicain mais le ténébreux romantique, Jonas Kauffmann, question de répertoire. Cela étant, c’est toujours un plaisir de l’écouter parler et chanter. Quel contraste avec un Alexandre THARAUD mesuré, mais néanmoins tout aussi captivant. Il n’y a que le PDG d’Orange que j’ai trouvé insipide…..Certes je ne suis peut être pas (mais pas sure) objective, cliente Orange dans ma vallée profonde d’une très belle région de France, l’Alsace, :-) je pédale pour avoir un débit potable, vous ne connaissez pas ce problème gens de la ville…

8 HOLDRINET, le 04 novembre 2011 à 11:06 :

Marie, votre infidélité à R.Villazon pour le beau romantique J.Kauffmann vous sera pardonnée! Quel sera son programme?
Je n’ai pas souvenir de sa venue à PC.
Peut-être l’ai je manqué.

Pour ceux qui peuvent, cet après midi sur France Musique, à 14h, rediff. du festival baroque de Pontoise, avec Jean Gilles au programme, Requiem et Lamentations.

9 marie-alsace, le 04 novembre 2011 à 18:24 :

Claudette, son programme, les “Kindertotenlieder” de Gustav, bien sûr et 4 “Orchesterlieder”, dont “Morgen” de Richard S. Je m’en réjouis d’avance, c’est en mars!!!!

10 Marie-France de Montpellier, le 07 novembre 2011 à 10:25 :

Je n’aime pas trop la voix de Rolando Villason dans l’opéra ; la variété sied mieux à cette voix. Parlons-en de la variété : on critique Roberto Alagna lorsqu’il chante la variété, mais on ne critique pas les autres : Villason, Terfel, Hampson, etc. Je ne suis pas très variété, mais je trouve que Roberto Alagna s’en sort bien. Par contre, il est pour moi un des plus grands ténors de maintenant (et il n’y en a pas beaucoup) ; il est nettement supérieur à Villason. Ceci est une questio de goût évidemment, mais je peux vous dire que, parmi les musiciens et musicologues qui m’entourent, il n’y a aucun doute.

11 watrin, le 10 novembre 2011 à 01:48 :

BRAVO ! BELLISSIMO! holala… mon sang ne fait qu’un tour lorsqu’il chante …!, Quel romantisme !, Quel lyrisme ! , il n’y à pas de mots pour exprimer tout ce que sa voix peut inventer de paysages et d’émotions , dans nos âmes!.C”est comme une flamme qui rallume la nuit toute entière .
ROLANDO VILLAZON: le chant del corazOn!
C’est la vie entre ciel et terre, qui résonne!…”D’Ailes AMOR!”.*en plus il à cette humour contagieux, (une âme, un esprit , fantasque, vif,inattendu, simple, lumineux,romanesque ) . c’est pas une ténor:c’est un chevalier de la MUSIQUE!, un messager spirituel de la beauté …! MUY POETICO!. j’adore ? .

“ROLANDO .: ES SPLENDIDO!”.

M*

12 COURTAUT.Monique, le 10 novembre 2011 à 16:46 :

La TV,c’est la possibilité d’assister sur Mezzo à des concerts et des opéras aux 4 coins du monde:les mains de Guillels dans un concerto…
Un après-midi,j’ai regardé ,curieuse,un acte de Werther avec Suzan Graham et Rolando Villazon;”Pourquoi me réveiller…”
J’ai chanté Sophie ,je n’ai pas pour le ténor les yeux de ma grande soeur Charlotte.Je ne sais plus la date ni le lieu ce cette représentation,mais l’accent
français m’a fait sourire au lieu de m’émouvoir.Désolée…


Donnez votre avis !






ombre