Accueil  >  Anne Gastinel, vingt ans de passion
Flux RSS

Anne Gastinel, vingt ans de passion

Le 12 octobre 2011 à 10:45 par Olivier Bellamy

anne-gastinel-11-10-11.JPG

Vingt ans déjà ! Il nous semble que c’était hier qu’elle est arrivée sur scène, droite, sérieuse, intense et qu’elle a donné vie à son violoncelle. Anne Gastinel a toujours été fidèle à sa passion, à sa ville de Lyon, à son public, à ses élèves. Jamais elle n’a cherché à s’écarter de sa route pour de mauvaises raisons comme le succès, la gloire ou les magazines people. Mais elle est devenue plus libre, plus souple, plus chantante, plus spontanée. Elle a vieilli comme un bon vin. Elle a pris du corps, du fruit, de la légèreté aussi. Jamais elle n’a été aussi belle et rayonnante.
Voici son programme :

Les Madeleines:
Brel les vieux amants
Schubert lieders Fischer Dieskau “Standchen”
Grapelli Django Reinhardt

Franck Sonate (Gastinel/Désert)
Galiano Bach
Engerer ds carnaval de Schumann
Ginastera danses argentines

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 12 commentaires pour cet article :

1 Renny, le 12 octobre 2011 à 11:51 :

Dietrich dans ce lied si entendu et si peu écouté (voire pas du tout) ces dernières années: émotion oubliée et, tout à coup, vous prenant au coeur et au ventre, à l’esprit, tout entier, comme jaillissant du présent, quelle surprise divine! Ciselé, transparent, brisures subtiles, un cristal (on voudrait dire diamant, mais c’est trop solide, trop monnayable), je garde cristal, il y a le son en plus. Pour Gastinel, pour Désert, pour Engerer, je vous laisse la parole, ce sera mieux. Schubert…Dietrich Fiescher-Dieskau, merveille, je ne me lasse pas.

2 André de Peufeilhoux, le 12 octobre 2011 à 11:59 :

J’écoute très souvent Anne Gastinel et je suis un de ces admirateurs. J’ai bien evidemment radio classique hier et d’ailleurs je l’écoute du matin au soir.J’assisterai le jeudi 3 novembre à son concert avec Claire Désert que j’aime également. André de Peufeilhoux.

3 Florian Defontaine, le 12 octobre 2011 à 12:08 :

La fidélité est source de jeunesse je pense .
La sensibilité aussi. Ce qui n’exclue pas la force ! La force tranquille .
En tout lion réside un chaton .
Merci pour l’émission .

4 Dominique, le 12 octobre 2011 à 12:18 :

Qui peut s’en lasser, Renny ?… Humour et fraîcheur, beaucoup de bonheur avec cette délicieuse artiste, lyonnaise de surcroît, cela rapproche !!! Passion du violoncelle, vibrant et naturel, qu’accompagne le piano, dans de merveilleux duos….Merci à vous et à bientôt

5 Eliane, le 12 octobre 2011 à 12:42 :

Le violoncelle est un instrument merveilleux car il possède une immense palette d’expressions sonores qui va on peut dire du baryton basse à la soprano…..il chante, il pleure, il vibre grâce à l’articulation de l’archet sur les cordes…..
Comme en piano, il y a les Maîtres, ceux qui transcendent une partition, qui touchent à l’essence même de l’oeuvre, ceux dont la maîtrise technique, elle telle qu’elle devient un moyen de mieux servir la musique, ceux qui dépassent l’instrument au delà de la virtuosité, ceux dont la grandeur d’âme émeut: Casals, Rostropovitch, Starker, Tortelier et bien d’autres .Et puis, il y a les jeunes prodiges qui deviennent très vite, dans un premier temps, de Très Grands Interprètes” : des solistes de grande classe. Anne Gastinel est des leurs. Avec sa complice Claire Désert, elle nous offre de merveilleuses pages de musique française.
Curieuse et surprenante Artiste, cette passionnée à la personnalité affirmée jusque dans le ton, ne se reconnaît pas quand elle s’écoute…… difficile voire impossible en effet d’ envisager de partager la pratique instrumentale sans un lien fort avec ses partenaires….
Programme musical enjoué et attachant : madeleines succulentes, Ginestera trop souvent absent des ondes, sa sonate pour violoncelle et piano écrite pour son épouse est un petit bijou, et puis …..temps fort de l’émission, cet élan du coeur pour Brigitte Engerer, grande pianiste que nous connaissons bien et aussi femme exceptionnelle, chaleureuse, sympathique, proche de son public comme à Beauvais par exemple.
Un beau moment de partage et de fraîcheur , merci Maestro.

6 Lily, le 12 octobre 2011 à 13:50 :

Ginastera, Argerich, la danza de la moza donoso
En entier, pour le plaisir
http://www.youtube.com/watch?v=-31pSV4Z7UE&feature=watch_response_rev

7 c.holdrinet, le 12 octobre 2011 à 14:48 :

Le violoncelle est pour moi le plus majestueux des instruments, le plus proche de la voix, pouvant aborder tous les timbres.
Dans La “sonate pour arpeggione” de Schubert, très connue, écoutée, réécoutée depuis des années, l’entrée du violoncelle
au début, me donne toujours le même frisson.
Toujours Schubert, et son lied “standchen”par F. Dieskau que j’écoute
aussi depuis tellement longtemps, avec autant d’émotion, oui une merveille.

8 Itié, le 12 octobre 2011 à 17:51 :

Il est vrai qu’elle est intimidante , mme Gastinel . Sa concentration et son sérieux sur scène contribuent sans doute à cette impression complètement disparue après l’émission d’hier .
Deux fois je suis allée à Lyon ( belle grande ville ) pour suivre le ” Voyage Musical d’Hiver ” et elle était là à chaque fois pour de magnifiques interprétations de musique de chambre .
Il semble que celui de 2012 ne soit pas garanti , dommage …

9 Djeff en Provence, le 13 octobre 2011 à 00:05 :

Puisque Anne Gastinel a dit que “je lui avais envoyé un Message particulièrement gentil” (sourires)à l’occasion de sa prise en charge des Programmes pendant une heure en début d’après-midi, je vais me permettre de faire, tout au moins pour certains, un “coup de pub” -parfaitement désintéressé d’ailleurs…
(Dommage,d’ailleurs,car avec mon pourcentage ainsi récolté,j’aurais pu compléter ma collection de CD et DVD de grands artistes Lyonnais…mais bon….)
==> ALORS,sachez qu’il existe chez NAIVE son merveilleux disque de la Sonate Arpeggione en CD, référence V 5021, et c’est celui qu’un Disquaire vous vendra souvent…..
IL EXISTE AUSSI- mais ça,il faut vraiment le savoir! - sous la référence V 5152 une autre version, extérieurement IDENTIQUE, mais qui est en réalité DOUBLE (CD + Bonus DVD) pour à peine un peu plus cher.
Et ce DVD vous présente mille scènes de la vie de notre artiste, chez elle,en concert,en cours au Conservatoire,etc….ET LA,alors,même certains qui l’ont cotoyée en Concert ,découvriront en 1/2h une vue bien plus exhaustive de QUI est VRAIMENT Anne Gastinel.
A la fin de ce DVD “Bonus” on a l’impression que c’est votre amie,qu’un soir vous avez été invité chez elle et que vous y avez passé une bonne partie de la soirée….Quel effet cela vous ferait-il ? Alors,même si vous avez la version CD simple, je vous engage vivement à chercher l’autre, qui vaut son pesant d’or….
(Fin de la Pub gratuite !)…et amitiés à tous.

10 Erica Roche, le 14 octobre 2011 à 12:13 :

C’est vrai que le violoncelle est comme la voix humaine - chaque interprète a sa voix, et on arrive (même moi) à les reconnaître à l’écoute. La voix d’Anne Gastinel est belle, épanouie et grave - mais pour moi la plus belle des voix restera toujours celle de Rostropovitch (pas objective pour 2 sous, la petite Erica….)

11 Djeff en Provence, le 14 octobre 2011 à 19:46 :

Vous êtes vraiment sévère, Erica :-))
Car si on commence à parler de “Slava”, il est évident qu’on ne peut PAS aller au-delà…Alors je suis d’accord avec vous,mais sans dévoiler un secret,sachez que c’est,entr’autres, “ce Monsieur” dont j’avais parlé dans mon message instantané en début d’après-midi l’autre jour, ce qui l’avait fait réagir comme je l’ai écrit plus haut (rires).Bonne soirée et amitiés à tous !

12 marie-alsace, le 14 octobre 2011 à 21:43 :

Et Léonard Rose, vous l’avez oublié!!! :-)


Donnez votre avis !






ombre