Accueil  >  Bruno Solo, bluffant !
Flux RSS

Bruno Solo, bluffant !

Le 03 octobre 2011 à 16:50 par Olivier Bellamy

bruno-solo-30-09-11.JPG

Il connaît bien la musique, il l’aime et il en parle comme un chef. Il aurait d’ailleurs rêvé d’être chef d’orchestre et a souvent dirigé les symphonies de Beethoven dans sa chambre d’adolescent avec une aiguille à tricoter devant sa chaîne hi-fi.
Bruno Solo fait partie de ces personnalités plus cultivées qu’on ne croit parce que c’est son jardin secret et qu’on lui demande rarement d’en faire état. Il ne se sert pas de la culture comme d’un vernis flatteur. Mais il suffit qu’on le lance sur le sujet pour qu’il en parle avec animation. A réinviter !
Voici son programme :

- Beethoven : Symphonie no.7, 2ème mouvement
- Verdi : Nabucco « Va pensiero »
- Vivaldi : Concerto RV 356 « L’Estro armonico » (3e mvt)
- Jordi Savall

3 madeleines :
- Saint-Saëns : Le Carnaval des animaux « Fossiles »
- Vivaldi : Les Quatre saisons, 1er mvt du Printemps
- Bach : Concerto Brandebourgeois n° 5 – 1er mvt

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 5 commentaires pour cet article :

1 Florian Defontaine, le 03 octobre 2011 à 17:42 :

Merci monsieur Solo d’avoir installé votre “caméra” passionnée devant le torrent Cristallin de l’inspiration divine dont l’homme convoîte la fraîcheur .
Nul besoin de sucre dans cet élixir , la chatoyance de cet art facétieux embaume avec délice les sens ébahis du plus turbulent des chérubins .

Nul besoin “d’expresso”, la déléctation de cette corne d’abondance exile le traître temps et ses noirs hussards , se parant volontiers des lambeaux de sa risée .

Enivrons-nous davantage, jusqu’à la lie , jusqu’aux aurores ! Grisons-nous de notes azurées , faisons fie de l’orage de l’ennui et du galop de l’oubli . Célèbrons la gloire de cette clameur nébuleuse , irriguons nos cultures de ce flot céleste et païen ! Humons les faveurs gorgées d’incandescentes mélopées de ce noble encensoir .

Le soleil d’Antonio, les lunes de Ludwig, les facéties de Camille et les doux espoirs planants de Giuseppe …..ont dépeint non sans maestria l’âme de Bruno .
Bis !

Merci pour cette émission ..

2 Eliane, le 03 octobre 2011 à 18:21 :

Ce que les mots ne peuvent rendre, la musique l’exprime…..Je suis comme habitée par Beethoven…. jamais je ne me lasserai de l’écouter….. cette 7è symphonie…..,( C Kleiber; MA préférence touche au sublime!!) est une création admirable du génie Beethovenien , c’est celle de la vie, elle chante dans toutes ses parties même dans cet Allegretto d’une indicible mélancolie. C’est comme si toute la tristesse du coeur du compositeur, comprimée par cette explosion de vie, s’épanchait dans ces quelques mesures, en tout cas, je la ressens ainsi.
Il a la “pêche” Bruno Solo, il “se lâche” en toute simplicité, il est drôle, passionné par ce qu’il fait et passionnant à écouter, j’ai été conquise par son naturel et par son “ni obéir, ni commander” emprunté à F.Nietzsche……..
Après Beethoven, Saint-Saëns et son carnaval des animaux……dans le même registre, j’aime beaucoup la sonate N° 18 de Beethoven dite “la caille” (même si le titre n’est pas de lui), ou l’oeuvre ornithologique d’Olivier Messian “le réveil des oiseaux” avec Pierre L Aimard au piano : les oiseaux sont là, vous les entendez……
Un programme sans esbroufe, à l’image de l’invité……un partage amical, KE du bonheur…..

3 Lily, le 03 octobre 2011 à 22:17 :

« Va pensiero ». En l’entendant me vient en tête ce moment incroyable qui s’est passé à l’Opera de Rome en mars dernier, Verdi contre Berlusconi, et le courage du chef Muti pour défendre la politique culturelle de son pays.
http://www.lariposte.com/verdi-contre-berlusconi-video,1603.html
Certains connaissent , Roberto en avait parlé , mais cela mérite d’être rappelé , maintenant où le développement culturel n’est pas vu d’un bon œil, où certains orchestres vivent des jours difficiles ..
voyez l’émotion des choristes au bord des larmes à la fin du morceau

4 c.holdrinet, le 04 octobre 2011 à 10:28 :

Bruno Solo cache bien son jeu!

Comme Eliane, je l’ai trouvé très intéressant, très vrai.
Et en plus, il aime Jordy Savall!

5 Nelly, le 06 octobre 2011 à 22:18 :

J’ai beaucoup aimé cette heure passée en compagnie de Bruno Solo et cette heure là était loin d’être ‘creuse’. Le Carnaval des animaux, Vivaldi et Jordy Savall: oui, j’ai vraiment beaucoup aimé.


Donnez votre avis !






ombre