Accueil  >  Alain Sachs fait vibrer les cordes
Flux RSS

Alain Sachs fait vibrer les cordes

Le 14 septembre 2011 à 14:29 par Olivier Bellamy

alain-sachs-13-09-11.JPG

Sait-on qu’avant d’être ce metteur en scène efficace et subtil qui a le rythme dans la peau, il a été auteur chez les Guignols de l’Info et marionnettiste chez ce magicien de génie qu’est Philippe Genty ?
Alain Sachs n’aime pas trop parler de lui. Cela se sent et le rend sympathique. Mais il devient loquace dès qu’il s’agit d’évoquer comment naît l’émotion d’un geste ou d’une note.
On a hâte de voir à quoi ressemble le documentaire qu’il prépare pour France 2 autour du Roméo et Juliette de Shakespeare monté par deux classes de lycée. Quelle belle idée ! Nous avons tous des souvenirs de théâtre à l’école. Certains y ont trouvé leur vocation. Des timides sont ainsi devenus bavards, des cancres se sont révélés brillants et l’on s’est mis à construire quelque chose ensemble au lieu de rechercher la performance individuelle ou la compétition pour la meilleure note.
Voici son programme :

Classique
- Brahms, 1ère symphonie (Furtwängler) – 4e mouvement -
Debussy, la Mer – 2e mvt
- Bach, Passion selon St Mathieu – chœur final
- Mozart, Noces de Figaro « Cosa sento »

Madeleines
- L’homme de la Manche, un impossible rêve, Brel
- Barbara « Si la photo est bonne »
- Brassens « La complainte des filles de joie »

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 2 commentaires pour cet article :

1 Florian Defontaine, le 14 septembre 2011 à 14:50 :

N’ayant pas pu écouter l’émission de 18 heures, j’ai résisté aux bras de morphée pour attendre la rediffusion nocturne .
Ce n’est donc pas sous un autre jour que j’ai découvert l’invité mais sous une autre nuit .
Très belle discussion autour de l’acteur ( fragile ) et du metteur en scène ( qui ne doit pas le montrer ). La discussion s’est déroulée sans langue de bois ! Sympathique pour un homme de planches .
En effet, Shakespeare est un maître aux ailes universelles .

Merci pour cette jolie barcarolle teintée de lune et bonne journée pour demain monsieur Bellamy !!!
bien cordialement

2 Eliane, le 14 septembre 2011 à 19:03 :

Dans le programme d’ A Sachs, La mer de Debussy a capté mon attention. J’adore cette magnifique oeuvre…la mer, le vent, les vagues inquiétantes, le flux et le reflux sont bien présentes. Si la version proposée est intéressante, celle d’Abbado nous restitue cette mer avec toute sa matière, et celle de M Tilson Thomas est carrément grandiose….non seulement on entend, on ressent ……mais aussi on sent cette mer, on est emporté dans ses vagues incessantes, ……… Avant -gardiste, Debussy se veut dérangeant car, à cette époque,je pense que l’écoute d’un morceau passait avant tout par le confort de l’ouïe.
Message de coloration Debussyste….mon coup de coeur de cette nuit.
Superbe initiative, projet admirable que monter le mythe de Roméo et Juliette” avec deux classes de lycée. je connais bien les élèves de cet âge pour avoir travaillé avec eux en “atelier théâtre” et “musique” : ils sont passionnants, attachants, surprenants, inventifs, capables de nous éblouir en se donnant à fond …..je pense fortement qu’il y aura des orages intérieurs en eux, avec éclairs, coups de tonnerre et déflagrations diverses entre eux, grâce à eux..J’aimerais être petite souris lors de ces répétitions…..Merci Maestro.


Donnez votre avis !






ombre