Accueil  >  La sagesse de Matthieu Ricard
Flux RSS

La sagesse de Matthieu Ricard

Le 07 septembre 2011 à 09:47 par Olivier Bellamy

 matthieu-ricard-06-09-11.JPG

Ah, si les grands de ce monde avaient un Matthieu Ricard comme conseiller avant de lancer des bombes pour se venger aveuglément des agressions, tout irait peut-être mieux en ce bas monde.
“Je préfère les chats aux chiens, car il n’existe pas de chats policiers”, disait Jacques Prévert. “La seule armée que j’aime, c’est l’armée du salut”, répliquait Arletty en écho.
Ce moine bouddhiste proche du Dalaï Lama n’a pas un discours mou et béat devant la réalité, mais une pensée claire et musclée en faveur de la paix et de la non-violence. Son livre de photographies, 108 sourires (La Martinière) nous ouvre les portes d’un monde d’innocence et de beauté retrouvées. Des enfants, des femmes, des hommes, des vieillards édentés sourient devant son objectif, sans ruse, sans calcul, “à la manière d’un grand soleil” (Brassens).
Son discours sur l’impermanence nous rappelle les phrases de la pianiste Maria-Joao Pires, qui entendait chez Mozart, Schubert et dans les dernières oeuvres de Chopin cette acceptation devant l’inéluctable, ce refus de la conquête, de la domination.
Toutefois, comme nombre de philosophes et de religieux, Matthieu Ricard voit la musique comme l’accompagnement, le prolongement, l’illustration d’une pensée, d’une sagesse et non comme une pensée en soi, une vision du monde qui s’exprimerait en notes, non en mots, et qui serait un dialogue entre les âmes si le langage n’existait pas, ainsi que l’a écrit Marcel Proust.
Pourtant, ses 108 sourires démontrent que si parfois la bouche ment, les yeux, portes de l’âme, ne mentent jamais. Ainsi, si les mots ont été inventés, a dit un humoriste, pour que l’homme puisse dissimuler sa pensée, la musique, elle, ne ment jamais. Quand on voit un Radu Lupu, si avare de paroles, tout entier concentré sur son art, mais ouvert sur le monde et sur les autres, avec son air de prophète muet, de moine du piano, fuyant les interviews, les photographes et détestant les enregistrements qui mettent la vie en boîte comme un poisson dans un bocal, on comprend bien que la musique vivante, celle qui se crée ici et maintenant, est peut être la plus belle expression, la plus pure et la plus essentielle pour offrir à l’humanité une réelle espérance.
Voici le programme de Matthieu Ricard :

1) English Suite No. 2 In a-moll, BWV 807 : 5. Bourree 1 - 2 3:43 Helmut
Walcha Bach: The English Suites - Helmut Walcha 33 trs Elecktrolla, CD EMI
Japon

2) Bach Concerto For Piano And Orchestra No. 5 In F Minor, BWV 1056/II.
Largo Glenn Gould;Columbia Symphony Orchestra;Vladimir Golschmann

3) Janos Starker, Bach, Suite pour violoncelle seul, N 6 In D Major :
Praeludium, CD Mercury Living Presence

4) Praetorius-Danses de Terpsichore- Regina, Collegium Terpsichore,
direction Fritz Neumeyer. Archiv Production-11 Widmann (E)_ Musikalischer
Tugendspiegel -

Madeleines.
1) Stravinsky: Agon: Gaillarde BBC Symphony Orchestra

2) Bach: Cello Suites nos 1 Preludium by Aurèle Nicolet (CD, Apr-2004,
Denon Records). /

3) Short homage to Tara by Kelsang Chukie Tethong Where The Heart Blossoms

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 26 commentaires pour cet article :

1 marie-alsace, le 07 septembre 2011 à 10:52 :

Je n’ai pas aimé l’émission, oups…… c’est vrai, il ne faut pas l’écrire ainsi, mais je suis un tantinet espiègle … Je n’ai pas aimé aussi votre diatribe O.Bellamy, elle est un peu, euh comment le dire diplomatiquement….dure. Je ne partage pas la forme. Cela illustre bien que l’écrit qui va restituer une émotion, une perception, une sensation ou une impression est un exercice difficile. Nous blogueurs, sur votre site, nous pouvons parfois être maladroits, discourtois, gauches, bref, mais il est toujours possible de nous le rappeler plus délicatement, sans viser particulièrement une personne. Nous pouvons aussi être avenants, positifs, admiratifs, prolixes limite exubérants pour exprimer notre contentement à l’écoute de votre émission et même sur d’autres sujets, en lien avec la musique, les livres, le cinéma et autres formes de culture. Vous pouvez toujours supprimer les messages qui vous paraissent déplacés. Le risque du blog, n’est il pas ? La difficulté pour le blogueur, c’est vous qui l’avez créée finalement (je rigole). En effet, votre émission fait découvrir la sensibilité musicale ou les passions musicales de votre invité(e) mais, c’est aussi une évocation de sa personnalité, de ses idées et cela est forcément subjectif!!!! Et puis, il faut de tout pour faire un monde….. à nous lecteurs et blogueurs de faire la part des choses tant que cela reste poli et non injurieux. Je vais arrêter de faire la « parfaite modeste » mais j’avais envie de m’exprimer sur le sujet, un peu à retardement, certes (la censure peut tomber… “:-)”…hum hum). Pour revenir, à Matthieu Ricard, l’émission m’est complétement passée au-dessus de la tête, pourtant ses choix musicaux, JS BACH, me plaisaient. Je crois que je n’adhère pas à sa « conception occidentale » du Boudhisme. Je reconnais totalement la subjectivité de mon jugement mais son discours me semble « candide » et « marketing ». Quant à la question posée lors de l’émission, Non la musique n’est pas une « religion », c’est La Liberté……à l’opposé de la « religion ». Humm, je ferais plus soft à l’avenir.

2 pm, le 07 septembre 2011 à 12:26 :

Des bribes de votre émission pendant mon jogging. Mais je n’ai pas pu la réécouter. Non pas qu’une adhésion au “club” m’effraie, mais on sait bien à quoi elle sert ! Dommage; d’autant plus que j’y ai entendu Gould jouer du Bach (tellement différent de son habitude de jouer du Gould); à tel point (hormis quelques fioritures vers la fin) qu’on aurait pu penser que ce pianiste ait été un ardent pratiquant du jazz et de sa rythmique (il était bien aidé par la “vision” du chef d’orchestre).
PS je n’aurais pas non plus le loisir de “télécharger” les extraits musicaux mensuels, qui nécessitent i-tunes. Tout ce qui émane d’Apple est détestable; leur politique “grippe sous” laissant les errements de Microsoft loin derrière…

3 Sandrine, le 07 septembre 2011 à 13:23 :

et bien moi je souris encore…tellement l’émission fut belle….
et pour ceux qui ont aimé…ou non… ,vous pouvez lire aussi le “Petit Traité de Vie Intérieure” de Frédéric Lenoir, pour apprendre à sourire à la vie

4 Lily, le 07 septembre 2011 à 13:39 :

Bach et G.Gould, deux génies.
Cette pulsation rebondie et vivante qui fait danser, on entend la musique swinguer, une pulsation rythmique immuable, dans Bach il y a tous les éléments musicaux qui nourrissent le jazz.
Si Bach était vivant maintenant, on peut imaginer qu’il aurait composé de la musique de jazz.

5 Radio Classique, le 07 septembre 2011 à 14:49 :

@pm: la réécoute des émissions sur le site de Radio Classique est réservée aux membres du Club Radio Classique, dont l’inscription est gratuite et sans contrepartie.

6 Françoise (40), le 07 septembre 2011 à 18:48 :

Heureuse de vous retrouver chère Sandrine … Aviez-vous écouté PC quand Frédéric Lenoir en était l’invité ? J’en garde un excellent souvenir. J’avais aussitôt acheté le “Petit traité d’histoire des religions”.

7 Maité, le 07 septembre 2011 à 21:54 :

Et bien je dirai simplement merci d’être de retour Olivier, et chacun peut aimer ou ne pas aimer l’invité ou ce qu’il dit ou représente, mais quel bonheur d’avoir Passion classique .. ma petite madeleine enfin une !

8 Livadiotti Roberto, le 07 septembre 2011 à 22:29 :

Heureux de retrouver nos amies,Sandrine et Françoise.Avez-vous lu le message “délirant” de Laura à la page de Eliette Abecassis? Dans son délire de laique integriste,elle est allée jusqu’à mettre dans le même bain,le Vatican et l’Iran!Je ne trouve rien à redire qu’Olivier aborde des sujets religieux ou mystiques dans une conversation sur la musique.

9 Evelyne, le 07 septembre 2011 à 22:50 :

J’ai aimé, vraiment !!! avoir toujours ce regard d’enfant sur les choses et la nature. Petite anecdote : je suis une Mamie et je me suis occupée de ma petite fille de quatre ans la semaine dernière. Nous étions en admiration devant la Lune ; j’essayais de répondre à ses questions et nous avons passé un moment enchanteur ; le jour suivant ses parents sont venus la chercher, et la petite émerveillée leur a dit ” regardez Papa Maman” elle est toujours là !! ses yeux pétillaient. Mais la Maman, pressée lui a rétorqué ” bon, bon, allez on y va !! la Lune,oui oui, c’est bien joli mais il faut se dépêcher…”
J’ai lu dans le regard de l’enfant une grande incompréhension …
Les adultes eux, n’ont pas le temps et ne pensent pas à regarder les merveilles de notre monde, ne prennent pas une minute pour savourer une odeur, voir une fleur, même modeste, et que dire de la musique !!
Le bonheur est là, tout simple, à notre portée. Merci à vous Matthieu Ricard de nous le rappeler.

10 Eliane, le 07 septembre 2011 à 23:50 :

je n’ai pas encore trouvé le rythme d’organisation de rentrée ….je n’ai donc pas écouté Matthieu Ricard et je ne puis en parler en tant qu’invité. J’ai eu maintes fois l’occasion de voir son visage rayonnant, son sourire lumineux, d’entendre ses éclats de rire et différents propos intéressants et d’apprécier le livre qu’il a écrit avec son père “le moine et le philosophe” ouvrage passionnant car riche d’enseignement, la philosophie bouddhiste n’est pas, d’une certaine manière sans rappeler la profondeur de la philosophie grecque. En tous cas ce livre fait réfléchir….
Rien à voir avec tout ce qui précède, je ne résiste pas au plaisir de vous envoyer ce lien pour détendre l’atmosphère, pour le fun comme on dit. Très drôle….
http://www.youtube.com/watch?v=Q_uaI28LGJk&feature=related

11 Itié, le 08 septembre 2011 à 10:38 :

En ce qui concerne le billet assassin de Laura sur l’émission de E. Abécassis , il est surprenant qu’il n’ait pas été censuré . Peut-être à cause du filtre de l’Anglais . Il me semble que c’est bien plus grave que nos petits commentaires aigres-doux ! J’ai été scandalisée , et je l’ai écrit . Je suis en train de lire ce livre , j’y apprends des tas de choses .

12 Erica Roche, le 08 septembre 2011 à 11:51 :

Itié, ce que vous avez écrit en réponse à Laura était parfait. Je suis entièrement de votre avis et je me suis énormément auto-censurée à ce sujet. Je me suis déjà suffisamment exprimée là-dessus en tant que juive, donc une remise en place de Laura en anglais aurait pu être mal interprétée venant de moi, donc je m’abstiens même si les doigts me brulent…

13 Lily, le 08 septembre 2011 à 12:36 :

Pourvu que radio classique puisse effacer cette tâche sur le blog, pour Elyette Abecassis, pour nous, et pour ceux qui nous lisent.

14 c.holdrinet, le 08 septembre 2011 à 15:17 :

Merci, Eliane de nous distraire et d’être là. C’est drôle et on en a besoin.
L’atmosphère de la rentrée sur le blog est lourde. Ce message en anglais qui laisse à son auteur le droit d’exprimer ses propos inacceptables sur le blog.
Par contre, Je pense à M.F de Montpellier dont le message, avec lequel je ne suis pas d’accord en plus, méritait-il une réaction aussi violente de la part d’Oliver?

Bref, une accumulation de mécontentement
dont à mon avis on ne se remet pas.
Ce n’était pas non plus vouloir prétendre entrer dans les coulisses de la programmation de RC que d’attendre un petit mot sur les conditions nouvelles de passion classique. On s’habitue bien sûr, la qualité de l’émission est là, on en n’a jamais douté. Mais ces mises devant le fait accompli, pas seulement sur RC d’ailleurs, sont une forme de mépris de l’auditeur ou télespectateur d’autant plus ressenti que l’émission est appréciée.

Nous n’échangeons plus, chacun retranché dans ses aigreurs, ou faisant des efforts pour maintenir le contact. Ce contact qui nous est cher. Merci, Marie, Eliane, Roberto, et Françoise qui nous revient, et tous les autres.

15 Erica Roche, le 08 septembre 2011 à 17:27 :

C’est vrai, Claudette - on rale, on proteste, mais le message est pourtant clair “mais je rappelle à certains que ce blog ne saurait être un cahier de doléances sur la politique de Radio Classique. J’ajoute que ce blog est un lieu de partage et non pas un tribunal des anonymes.” Il y a bien une personne à RC auprès de qui on peut protester - c’est Frédéric Lalanne,responsables des relations avec le public, s’il est toujours là depuis les problèmes qu’on a connu l’année dernière avec word press (flalanne@radioclassique.fr)

16 Eliane, le 08 septembre 2011 à 18:41 :

Claudette, je partage entièrement vos propos….le blog est devenu pesant ( pour ne pas dire ennuyeux)…et ce depuis bien avant cette rentrée. Oui, nous n’échangeons plus, oui chacun y va de son petit commentaire sans même tenir compte des attentes des uns et des autres, j’ai une pensée affectueuse pour Renny qui manque cruellement. J’espére qu’il va bien, lui qui savait rassembler avec délicatesse, chaleur et humour……C’est cela en fait, plus aucune chaleur ne transparaît, quel âge avez-vous donc? déjà aigris?
C’est bien triste!!….
Bien qu’elle soit le plus fugitif des arts, la musique laisse en nous, une empreinte durable( certes immatérielle) lorsque les interprètes nous livrent leurs émotions. C’est pour cette raison que nous sommes sur le blog, pour partager nos impressions d’écoute musicale, nos connaissances,nos richesses respectives, pour prendre du plaisir,( je rêve) rire aussi (indispensable) et ce…..en toute simplicité. J’ai la nostalgie d’une époque toute récente où les rendez-vous étaient riches, drôles voire carrément jubilatoires…..
Pourtant, les joies de la musique rassemblent; c’est Schubert qui le dit ” Jouis toujours du présent avec discernement ainsi le passé te sera un beau souvenir et l’avenir ne sera pas un épouvantail” …..
Je suis ce conseil, je file écouter mes copains……qui animent une soirée jazz, le batteur est génial, l’ambiance également.

17 Sandrine, le 08 septembre 2011 à 21:05 :

à Françoise(40) et Roberto :désolée de ne pas être la Sandrine qui vous est chère, mais une autre,et mes excuses pour ne pas m’être identifiée plus clairement.Merci néanmoins pour vos messages, en espérant que vous retrouviez “votre” Sandrine

18 marie-alsace, le 08 septembre 2011 à 22:44 :

Comme je ne veux plus en rajouter, je dirais Claudette, de l’optimisme que diable !!! Maité a bien raison…..

19 Françoise (40), le 08 septembre 2011 à 22:54 :

Un peu contrariée avant les vacances, j’ai vu venir ces quelques semaines comme un soulagement. Une pause en quelque sorte. Nos trois petits-fils (qui auront une petite sœur en janvier) nous ont bien occupés et ce ne fut que du bonheur. Tout le monde a repris le chemin de l’école ; moi, je n’ai pas eu le temps de vraiment écouter PC (sauf hier soir). Les beaux jours nous font être encore dehors entre 18 et 19 H (et avec cette demi-heure en moins …) c’est encore tôt pour nous. Bon, ce n’est pas grave, l’automne et l’hiver arriveront bien assez vite, et nous serons au rendez-vous.
J’ai toutefois régulièrement pris le temps de lire le blog. Certains courriers assez inattendus ! Qu’ils viennent de blogueurs ou même de RC !!!
Si j’ai bien compris, nous ne sommes plus autorisés à dire que nous n’aimons pas l’invité. Du coup, ce ne sera pas nécessaire de dire si nous l’apprécions ! Quant aux choix musicaux, certains nous ont fait souvent remarquer que nous n’avions pas à les juger, que c’étaient les choix de l’invité, etc. etc. Alors, nous allons écouter Olivier poser ses questions, écouter répondre l’invité, écouter ses morceaux choisis - devenus peu nombreux et plus courts (une demi-heure de moins, la pub toujours présente …) - et sur le blog que pourrons-nous donc écrire ? Peut-être serais-je amenée seulement à vous lire …
Bonne soirée à tous.
PS. chère Claudette, tout comme Eliane, je vous rejoins.

20 Florian Defontaine, le 09 septembre 2011 à 09:15 :

J’ai trouvé l’émission bien menée !

Monsieur Ricard reste lucide , mélomane et évite avec élégance et esprit les lieux communs . Cela suit une certaine logique : vivre dans les hauteurs auréolées de liberté et d’étoiles se marie voluptueusement avec les douces oeuvres orchAstrales .
cordialment .

21 Erica Roche, le 09 septembre 2011 à 10:15 :

Bon retour Françoise - vous nous aviez manqué. Maintenant que vos chères têtes blondes (ainsi que celles des autres) ont repris le chemin des cours en attendant la prochaine grève de l’Education Nationale, nous sommes quasiment au complet, à l’exception notamment de Renny (comme l’a si bien dit Eliane) de Samuel et d’Elise entre autres, dont nous sommes sans nouvelles depuis un moment. A nous lire, d’ailleurs, dans ce climat plus que maussade, ils n’ont peut-être même pas envie de revenir! Heureusement que ce soir l’émission sera consacrée à Philippe Meyer, dont les délicieuses chroniques m’ont toujours emplie de joie pour toute la journée. J’espère qu’il en sera de même pour vous tous, et je vous propose de saisir cette occasion pour mettre un terme à cette rentrée bougonne. Tout le monde a dit ce qu’il fallait dire, mais il y a (je trouve) un temps pour tout, et nous sommes tous bien trop vieux pour faire un nouveau Mai 68! Tournons donc la page, si vous le voulez bien, et parlons un peu des émissions au lieu de nos revendications. Moi aussi, j’ai fait la rentrée à ma façon. J’ai fait ma première expo depuis mon opération - les pied redevenus potables et chaussés normalement. J’ai vu les 2 petites expos à la Pinacothèque de Paris (collections Romanov et Esterhazy) ainsi que la collection permanente - et j’en étais particulièrement ravie. Je propose d’ailleurs comme futur invité, Marc Restellini, le dynamique (et contesté) directeur de ce musée.

22 VAUDESCAL Christiane, le 09 septembre 2011 à 11:20 :

Je n’ai pas pu écouter cette émission, car elle tombait en même temps que mon cours de yoga… Cependant, je voulais vous dire que j’ai assisté à la conférence publique donnée par le Dalaï-lama à Toulouse, le jour du 15 Août et que j’ai particulièrement apprécié ce qu’a dit le Dalaï-lama bien sûr, mais la compétence et l’humilité de Matthieu Ricard. Il était parfaitement au service de la parole du Dalaï-lama…

23 Tomoko, le 11 septembre 2011 à 18:44 :

Une réponse au mystère de chiffre 108.
Au Japon à la fin de l’année, juste avant d’entrer dans la nouvelle année, on sonne la cloche du temple bouddhiste 108 fois. On dit que ceci est pour purifier les 108 désirs malfaisants des être humains ou bien pour nettoyer des péchés commises dans l’année à cause de ces désirs.
J’imagine donc chaque sourire du livre de M. Ricard sonne comme cette cloche purificatrice justement comme la musique de Bach.

24 M.J. Bascou, le 12 septembre 2011 à 14:49 :

j’aime beaucoup votre émission. Mais pourquoi seulement 1 heure maintenant ? vous écoutez vos invités et les laissez parler. Merci et continuez

25 Tores, le 20 septembre 2011 à 12:02 :

Olivier apprend beaucoup en écoutant les autres c’est aussi une marque de respect
Albert

26 Nelly, le 26 septembre 2011 à 21:24 :

Quand je vous lis toutes et tous je ne suis pas très fière d’être absente aussi souvent! Fais un effort Nelly que diable! me dis-je. J’ai accueilli le rayonnement de Matthieu Ricard avec bonheur bien sûr. J’ai toujours à portée de main Plaidoyer pour le bonheur. J’aimé La citadelle des neigesce si joli conte et L’Infini dans la Paume de la main; et comme Eliane Le moine et le philosophe. Et j’aime particulièrement les extraordinaires peinture de sa maman Yahne le Tourmelin. Je l’ai écrit ailleurs et en direct. Ecouter Bach, Glen Gould et Short Hommage à Tara c’était un excellent moment et j’étais là pour écouter en paix. Bien sûr le temps est devenu trop court avec toujours autant de pub! bien sûr souvent je rest sur ‘ma faim’.Souvent, plongée dans l’écoute je n’ai pas vu le temps passer et toc…l’émission touche à sa fin. Une heure d’accord mais sans pub ou juste une toute petite, comme ça en passant et que l’on entendrait même pas tellement elle serait minuscule et discrète, chantonnée. Bonne soirée et à bientôt, plus vite aussi pour rester plus près de tous. Enfin je vais essayer.


Donnez votre avis !






ombre