Accueil  >  Loup Denis Elion en futur Chevalier de Saint-Georges
Flux RSS

Loup Denis Elion en futur Chevalier de Saint-Georges

Le 30 juin 2011 à 15:33 par Olivier Bellamy

loup-denis-elion_small.JPG

C’est un garçon très sympathique, au regard intelligent, beau gosse et qui, malgré le succès populaire de la série Scènes de ménages dont il est l’un des héros, sur M6, continue de vivre la musique au sein de l’excellent choeur des Cris de Paris, après avoir longtemps fait partie de la Maîtrise de Paris. Il rend hommage à ses professeurs avec reconnaissance, il aime sa maman, il n’a pas la grosse tête. Bref, quelqu’un de bien.
Influencé par l’école anglo-saxonne, il rêve d’un spectacle qui mêlerait la comédie, le chant, la danse et se produit régulièrement avec ses amis du Comité de la Claque où l’humour potache et le talent font bon ménage.
Il écrit aussi un projet de long métrage autour de la figure du Chevalier de Saint-Georges, appelé “le Nègre des Lumières” et auquel le journaliste Alain Guédé a consacré un beau livre. Violoniste, compositeur, fameux escrimeur, familier de Marie-Antoinette, il a tout pour faire un personnage passionnant que Loup Denis Elion incarnerait tout naturellement à l’écran. A suivre…
Voici son programme :

1- Friede auf Erden opus 13 d’Arnold Schöenberg par Pierre Boulez

2- Le Boeuf sur le Toit de Darius Milhaud par Léonard Bernstein

3- Concerto pour violon de Pêteris Vasks

4- Nahna Wil Amar Jiran de Feirouz par les Cris de Paris, Album Encores

5- A Boy Was Born de Benjamin Britten

Madeleines:

1- Haec Dies de Palestrina, Musique pour Saint-Jean par le groupe
Sagittarius.

2- Concerto pour piano en sol Majeur de Maurice Ravel par Herbie Hancock

3- Ouverture de Didon et Enée de Purcell (Harmonia Mundi, Nicholas McGegan)

La vie: Smash de Avishai Cohen, album Continuo

L’amour: Nature Boy par Kurt Elling, album The Messenger

La mort: O Todd wie bitter bist du opus 110/3 de Max Reger

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 28 commentaires pour cet article :

1 Didier, le 30 juin 2011 à 17:43 :

Merci de m’avoir fait découvrir ” Einförmig ist der Liebe Gram ” de Brahms. Je trouve que cela ressemble beaucoup au ” Leiermann du Winterreise ” de Schubert.

2 Samuel Rosenfeld, le 30 juin 2011 à 21:15 :

Un vrai programme musical passionnant, quelqu’un de chouette qui en plus aime et connaît la musique. Cela faisait trop longtemps que le grand Samuel Rosenfeld n’avait pas écouté Passion Classique, ce retour fut formidable.

3 Françoise (40), le 01 juillet 2011 à 22:58 :

La seule émission que j’ai pu écouter ces derniers temps. Une personne agréable tout autant que son programme. Mais, que de “voilà”. J’ai toutefois préféré en rire … car je me suis un peu énervée quand, Olivier Bellamy, vous avez encore (ainsi que vous le faites à chaque fois que vous recevez une personne “de couleur”, notamment) posé votre traditionnelle question sur le racisme. Pourquoi ne pas poser la même question à tous vos invités ? Le racisme n’existerait-il que dans un seul sens ? Il est vrai que dans le sens inverse le terme de “racisme” n’est jamais utilisé !!!

4 Samuel Rosenfeld, le 02 juillet 2011 à 17:45 :

Francoise, vous me semblez toujours border line quand vous parlez de ce sujet… Faites comme Samuel Rosenfeld, venez habiter une ZEP avec tous ses arabes et noirs, et vous verrez à quel point ce bouillon culturel est agréable à vivre, oui, c’est ça, plein de vie et de couleurs.

5 cinule, le 02 juillet 2011 à 19:19 :

Adorable ce jeune homme; il doit être bien agréable de travailler près de lui…
Ses choix émouvants comme ses propos!!
quant au propos ci-dessus : d’accord avec les deux avis..
Peut-êtee n’avais-je pas compris l’acidité de Françoise car je trouvais sa remarque exacte..Samuel connaît comme moi ces “zones sensibles”…Ben, justement, elles sont parfois très très sensibles : dans le sens le meilleur qui soit…!
J’apprécie ses couleurs multiples mais il m’arrive de ressentir de l’appréhension- aussi-
A bientôt! et soyez curieux de votre proximité…Amicalement..Cinule la p’tit bête..

6 Françoise (40), le 02 juillet 2011 à 22:23 :

Cinule, il n’y avait effectivement pas d’acidité dans mes propos. Seulement de l’énervement à entendre systématiquement cette question soulevée par Olivier Bellamy.
Avec mes parents, nous sommes arrivés à Noisy le sec (Seine Saint Denis) lorsque j’avais 14 ans. J’en suis partie à 22 lorsque je me suis mariée. Ma mère de 84 ans y vit toujours et comme elle me le dit souvent « que les choses ont changé !». Eh oui ! Se faire traiter de « sale blanche » et se faire cracher dessus en attendant son bus, à cet âge-là ça fait mal … Et se faire renverser par un chauffard (prénommé Mohammed…) au point de devenir très handicapée, ça aussi ça fait mal, rudement mal.
Quant à moi, qui « borde line », sachez que la marraine d’une de mes filles est fille d’une française et d’un algérien ; que son parrain est juif tunisien ; que parmi nos plus proches amis, il y a un colonel noir, et j‘en passe !
Sachez encore que j’ai une adoration pour la Tunisie - où je suis allée huit fois - ainsi que pour le Maroc que je connais un peu moins.
Pour terminer, mon mari a voyagé professionnellement pendant plusieurs années dans toute l’Afrique et le nombre de fois où il s’est fait traiter de « sale blanc »… Mais lui, ça le faisait plutôt rire.
Si j’en juge par la merveilleuse entente qui règne autour de vous - et j’en suis heureuse pour vous - c’est pour le coup que la question d’Olivier Bellamy est donc vraiment inutile… me semble-t-il.
Bon dimanche à tous.

7 Samuel Rosenfeld, le 03 juillet 2011 à 00:13 :

Votre façon de parler dans le message 6 participe de la sale ambiance du moment dans ce pays, où le simple fait de s’appeler Mohamed aggrave les choses. Bref, Samuel Rosenfeld y détecte des relents de xénophobie, mais Il peut tout à fait se tromper. Enfin désolé pour votre maman, le fait qu’elle se soit faite renversée par un chauffard est horrible, mais Samuel Rosenfeld ne voit pas en quoi le fait qu’il se prénomme Mohamed change quelque chose.

8 Erica Roche, le 03 juillet 2011 à 11:32 :

Bonjour à tous. Je rentre d’un séjour en Angleterre, et je découvre à regret le débat sur la xénophobie. C’est un sujet qui a déjà été longuement débattu ici, et j’avais espéré que c’en était terminé. Moi aussi, chère Françoise, je suis vraiment désolée pour tout ce qui est arrivé à votre maman - mais je pense qu’il faut en vouloir à tous les chauffards de tous poils qui sont beaucoup trop nombreux. Il ne s’agit pas d’une race mais d’un exemple du comportement humain à son niveau le plus insupportable. Le hasard a voulu que ce soit un Mohammed qui a croisé le chemin de votre maman, mais il y en a aussi tellement de chauffards qui s’appelent Pierre, Paul ou Jacques (et même Samuel à ses heures!) Fermons, s’il vous plaît, ce chapitre, et revenons à la musique. Je n’ai pas pu en écouter en Albion, alors je m’y mets. Bon weekend à tous et bonnes vacances à ceux qui partent.

9 Erica Roche, le 03 juillet 2011 à 11:42 :

Samuel - je plaisantais en parlant de vous, bien sur - c’était pour dédramatiser! Ne le prenez pas mal!

10 Livadiotti Roberto, le 03 juillet 2011 à 12:51 :

C’est vrai,chère Françoise,qu’il y a du racisme dans tous les sens,même si celui des occidentaux a été toujours plus prononcé,le racisme des flamands envers les wallons,des italiens du Nord envers ceux du Sud,des parisiens envers ceux du Sud de la France et aussi parfois,ceux des gens de couleur envers les blancs,mais comme l’a dit Erica,les chauffards et les violeurs existent malheureusement dans tous les pays,mais vous ne méritez pas toutes ces “attaques” et je vous salue chaleureusement.

11 c.holdrinet, le 03 juillet 2011 à 13:24 :

Oui Roberto, j’adhère à ce que vous écrivez, “le racisme dans tous les sens” et aussi celui des occidentaux, toujours dénoncé, alors qu’il n’est pas unilatéral.
A quand la vraie harmonie entre tous, source d’enrichissement et de paix dans le monde? Est-ce une utopie de poser la question?

Chère Françoise, rêvons ensemble au bel orchestre de Daniel Barenboim, qui lui n’est pas utopique.

12 Eliane, le 03 juillet 2011 à 23:23 :

23H: courte apparition, le portable à proximité de main, j’attends, épuisée, l’annonce du départ définitif de ma mère…..qui est Grecque.
Je suis totalement indifférente aux propos ci- dessus que je lis comme une automate…..en me demandant ce que je fais là…..
Après une année passée sur le blog, je vous souhaite à tous un très bel été musical, riche en émotions, en découvertes, en rencontres…..Filakia.

13 c.holdrinet, le 04 juillet 2011 à 10:45 :

Je suis auprès de vous par la pensée Eliane. la mienne vient de nous quitter, et je me sens d’autant plus proche de vous.
Je vous embrasse.

Claudette.

14 Samuel Rosenfeld, le 04 juillet 2011 à 17:14 :

Tout mon soutien Eliane.

15 Erica Roche, le 04 juillet 2011 à 18:09 :

J’ai la chance, mais pour combien de temps encore, d’avoir ma maman qui va sur ses 88 ans aussi bien que possible. Ce que vit Eliane en ce moment, je redoute de plus en plus tout le temps. Je pense que nous sommes plusieurs dans cette situation, et donc nous partageons toutes sa douleur et l’angoisse. Eliane, je suis de tout coeur avec vous et je vous embrasse.

16 Geneviève, le 06 juillet 2011 à 13:44 :

” L’amitié ne rend pas le malheur plus léger, mais en se faisant présence et dévouement, elle permet d’en partager le poids, et ouvre les portes de l’apaisement.”
J’adresse ces magnifiques mots de Tahar Ben Jelloun à Eliane et Claudette en particulier.C’est dans l’épreuve qu’il faut témoigner son amitié.
Geneviève

17 c.holdrinet, le 06 juillet 2011 à 15:00 :

Je suis très touchée, Geneviève.

L’amitié est précieuse dans le partage des moments heureux, et essentielle dans les épreuves.
Chacun porte son chagrin bien sûr mais les pensées de ceux qui sont là, aident tellement.
Hier soir en rentrant, une longue lettre d’une amie proche m’attendait. Je l’ai lue avant de m’endormir, apaisée.

Je garde cette citation de Tahar Ben Jelloun, et vous remercie de tout mon coeur, Geneviève.

Claudette.

18 c.holdrinet, le 06 juillet 2011 à 15:27 :

Geneviève, il me revient tout à coup avoir lu “La soudure fraternelle” de T.Ben Jelloun. Est ce de ce bel ouvrage que vous avez retenu ces mots que vous nous offrez à Eliane et à moi?
Merci encore.

Claudette.

19 Geneviève, le 06 juillet 2011 à 17:03 :

C’est un extrait de “L’Eloge de l’Amitié”. J’ai une tendresse particulière pour Tahar Ben Jelloun. Il a la plume fine, chaleureuse, profondément humaine et qui dit avec des mots simples et justes la fraternité entre les hommes…Voilà qui me tient particulièrement à coeur !!!

20 Nelly, le 06 juillet 2011 à 21:15 :

Un blog c’est cela aussi: parler des invités, de la musique, de la littérature et de l’amitié! car elle existe sue le blog d’Olivier. Françoise je vous embrasse.Eliane je suis de tout coeur avec vous. Geneviève c’est super d’être passée nous écrire quelques mots. De Tahar Ben Jelloun je n’ai lu que l’Eloge de l’amitié mais rien d’autre! Alors c.holdrinet je vais tenter d’aller plus loin avec La soudure fraternelle. Amitiés à toutes et tous et je partage les lignes de Roberto et d’Erica.

21 Eliane, le 06 juillet 2011 à 23:53 :

Ma mère est partie ce soir à 22H……..
Je redeviens la petite fille de la fosse d’orchestre.
Je suis profondément émue par vos témoignages de sympathie et notamment Geneviève que je ne connais pas. Merci à cette petite famille musicale.
je suis incapable d’écrire ce soir.
Je vous embrasse

22 Geneviève, le 07 juillet 2011 à 00:23 :

Paix à l’âme de votre maman.
Beaucoup de douceur pour la vôtre.
Gémissez, espérez !
http://www.youtube.com/watch?v=lfMKfsZ7qyU&feature=fvsr
Je vous embrasse. Geneviève

23 cinule, le 07 juillet 2011 à 01:15 :

Après ces paroles et cette merveilleuse Loengrin, je m’associe à vous pour bercer le chagrin d’Eliane dans la douceur de l’amitié , la musique , l’espérance et la paix.

24 c.holdrinet, le 07 juillet 2011 à 09:41 :

Que votre Maman trouve paix et repos.

Nous les gardons en nous, les portons en nous pour toujours.
Je vous embrasse Eliane.

Claudette.

25 Livadiotti Roberto, le 07 juillet 2011 à 10:27 :

Une pensée pour Eliane et Claudette qui ont perdu leur mère.Qu’elles reposent en paix.Bon retour aussi à l’amie Nelly.

26 c.holdrinet, le 08 juillet 2011 à 13:30 :

Merci Roberto. Je vous souhaite un bon été.

27 Samuel Rosenfeld, le 08 juillet 2011 à 14:49 :

Claudette, Elaine, j’ai pensé à vous hier soir en écoutant de la musique au casque au lit. C’était un quatuor de Haydn. Je vous ai envoyé de bonnes ondes par delà la distance. Je pense à vous. Ma femme vient de perdre sa grand mère qui était pour elle une mère, car c’est elle qui l’a élevée exclusivement jusuqe l’âge de douze ans, et elles sont toujours restées très proche et quasi fusionnelles. Je me rend donc compte avec une acuité particulière de la douleur qui doit être la votre. Je vous embrasse.

28 c.holdrinet, le 09 juillet 2011 à 15:24 :

Merci Samuel pour vos pensées à l’écoute de Haydn, que j’aime particulièrement.
Les liens tissés avec une Grand-Mère qui vous a aidé à grandir, ne peuvent être que très forts. Nous les porterons toujours en nous, avec l’amour, les valeurs qu’elles nous ont données et que nous transmettrons à nos enfants et petits enfants.
Je me sens proche de votre épouse dans nos chagrins. Avec du temps, les bons et joyeux moments partagés “remonteront à la surface”.
Je vous embrasse.


Donnez votre avis !






ombre