Accueil  >  Brigitte Fontaine, émotion et allégresse
Flux RSS

Brigitte Fontaine, émotion et allégresse

Le 22 juin 2011 à 09:57 par Olivier Bellamy

brigitte-fontaine_small.JPG

Pourquoi le cacher, j’ai longtemps hésité avant de me décider à inviter Brigitte Fontaine. Mon admiration pour cette artiste unique, mon attirance pour cette forte personnalité étaient réfrénées par la crainte de dérapages, voire de sabotages possibles, à la suite d’émissions de télévision assez clownesques, mais pas toujours très drôles.
Et puis la curiosité, ou est-ce un sursaut de courage ou une bouffée d’inconscience, a été la plus forte. Quand j’ai reçu son programme, j’ai été rassuré : c’était du solide, du sérieux. Et puis, nouveau trac, je me suis dit qu’il fallait être à la hauteur d’un personnage aussi particulier. Il fallait que les auditeurs découvrent la vraie Brigitte Fontaine. Allait-elle me laisser entrer dans son univers intime ? Est-ce que ça allait coller entre nous ? Allait-elle m’aimer suffisamment pour me donner ce que j’attendais ?
Lorsqu’elle est arrivée au studio, harnachée comme un chevalier des temps anciens, je n’ai pu réprimer un sourire. J’ai appris qu’elle connaissait l’émission, qu’elle était heureuse d’y participer et cela m’a touché. Puis, elle a fouillé dans son sac avant de me tendre une ordonnance signée d’un médecin, stipulant qu’il lui était indispensable de pouvoir fumer au risque d’être victime de tremblements. Elle ressemblait à une enfant apeurée qui tend un mot de ses parents la dispensant de tout effort physique au professeur de sport. Je l’aurais bien laissé faire, mais notre directeur technique a posé un véto formel : la fumée aurait déclenché l’alarme.
Nous nous sommes prêtés à la traditionnelle séance de photo qu’elle a semblé accepter de mauvaise grâce et au prix d’un effort sur elle-même. Et puis là, miracle, sans que je puisse expliquer ce qui s’est passé, nos mains se sont frôlées (comme Mimi et Rodolfo dans La Bohème) et nos petits doigts se sont joints à l’image de deux anneaux d’une chaîne.
C’était une impression très étrange parce que nous ne nous connaissions pas, et en même temps très naturelle, comme si nous nous connaissions très bien et que nous étions heureux de nous retrouver après une longue absence.
Après l’émission, j’étais dans une sorte de grâce et de légèreté que j’ai rarement éprouvée avec un invité.
Je me suis souvenu de certains mots de Brigitte Fontaine : “Je le fais, essayer c’est trop difficile” ou “Les mots sont comme des êtres vivants, comme disait Victor Hugo” ou “La musique me met dans un état d’allégresse.” Tout était plein de douceur, de fantaisie, d’intelligence et de sincérité. Une magnifique rencontre.
Voici son programme :
- Concerto pour violon de Brahms – 1er mvt
- Ouverture de Don Giovanni / Harnoncourt
- Leçons de ténèbres pour le mercredi saint / Couperin avec Alfred Deller
- Agnus Dei de la messe en si / Bach avec Alfred deller
- Henri Dutilleux : Shadows of Time

Madeleines

- Peer Gynt : Mort d’Ase
- Billie Holiday : I’m a fool to want you
- L’éloge des vieux / yvette Guilbert

Amour : Ton style de Ferré
Mort : Gainsbourg , la mort a pour moi le visage d’un enfant
vie : Brigitte Fontaine : Ah que la vie est belle

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 9 commentaires pour cet article :

1 Dominique, le 22 juin 2011 à 10:19 :

Une apparition…. pour vous montrer que je ne me suis pas “transformée”… je reconnais bien de mon enthousiasme et de mon avidité dans les propos de la “petite nouvelle” pas “cinule ” que ça !!!
le monde est plein de merveilles , sachons-en profiter… Passion Classique ET le blog d’Olivier sont là pour les porter, nous apporter, nous enrichir, nous découvrir…
Erica, Françoise, Elise, Marie et Renny, merci de vos écrits si chaleureux… les maux peuvent revêtir multiples façons de souffrir… Renny, Merci, merci, vous n’avez pas reparu depuis… j’espère que ma “présence” par le prénom commun ne vous a pas gâché ce qui devait être une divine soirée….
La singularité dérange sous toutes ses formes…. nous en avons entendu la preuve encore avec Brigitte Fontaine… merci Madame… et merci, Olivier, pour votre citation de la phrase d’Oscar Wilde si belle à mon sens : “La femme n’est pas faite pour être comprise mais pour être aimée”…
“Demain est un autre jour”
Je vous embrasse toutes et tous avec affection.

2 cinule, le 22 juin 2011 à 13:43 :

Je partageais les craintes de monsieur Bellamy..Je fus soulagée à l’extrême fin..
La voix soufflée de Brigitte Fontaine porte pourtant bien loin ses propos que peu d’entre nous osent énoncer…De bien belles citations, références, déclarations. Des rires un peu contraints ce jour - comme je l’ai compris, le suspens pesait tout de même sur l’émission- ce qui n’était pas pour me déplaire..
Son talent (ses) est à connaîre, sa personne doit être délicatement dérangeante et enrichissante, ses choix ne nous ont pas déçus.
N’est-ce pas, vous tous que je salue? Merci de m’avoir accueillie par ce petit mot, Dominique!
A bientôt et bonne journée à tous ..
Mes remerciements itou à Monsieur Bellamy pour sa témérité..
ps: “La femme..”.oui, mais ne réclame-t-elle pas souvent la compréhension? Contradiction féminine..ou humaine?!

3 Dominique, le 22 juin 2011 à 14:02 :

Avant demain, il y a aujourd’hui… et des amies que je n’oublie pas, même si elles ne sont pas sur certaines listes…. Méliane, merci pour vos échanges, vos connaissances, votre régularité, votre richesse dans ce monde passionnant et passionné de la Musique… L’amitié, la sincérité, l’humanité, l’authenticité sont des mots qui sont chers à mon coeur et certains sont bien placés pour savoir quelle place il occupe dans mon existence… Bien à vous

4 Franck, le 22 juin 2011 à 15:18 :

“Sabotages” vous avez trouver le mot juste. Alors que vous avez fait tout le contraire. Cette personnalité est hors normes, intègre et passionnante. Vous avez tout compris. Merci

5 Marie-France de Montpellier, le 22 juin 2011 à 16:10 :

Brigitte Fontaine m’a agréablement surprise. Je connaissais la femme excentrique qui me semblait un peu fofolle. Je ne connais pas la chanteuse, écoutant rarement de la “variété”. J’ai découvert une femme intelligente, sensible, cultivée et qui aime la musique “classique” et nous l’a démontré par ses choix. Je ne me permets pas de juger les choix “classiques” des invités, mais les choix de Brigitte Fontaine faisaient partie de la musique que j’aime. J’ai passé un fort agréable moment et Olivier a été à la hauteur comme d’habitude.

6 Eliane, le 22 juin 2011 à 18:35 :

Brigitte Fontaine et son complice Areski, c’est toute une époque….. “Monsieur le chef de gare de la Tour de Carol…….etc etc j’étais jeune mais c’est inoubliable….
Domino…… le retour……c’est très bon signe…..personnellement, je ne vais pas tarder à prendre un peu de repos loin de toute technologie avant le pélérinage à la Mecque du piano étape estivale incontournable car les concerts du parc de Florans réservent des émotions rares….et offrent de ces instants précieux

7 Lily, le 27 juin 2011 à 22:59 :

Elle m’aurait fait presque peur lors de ses apparitions télévisuelles, disons le pas banales ! Je ne la connaissais pas autrement. Et puis avec l’émission j’ai découvert derrière la carapace de Brigitte Fontaine une femme touchante et fragile, au parler vrai, comme elle l’a dit « une vieille bique et une petite fille », la petite fille avec le mot du médecin pour l’autoriser à fumer ! très drôle.
Mais j’ai aussi entendu une femme cultivée, intelligente et intéressante, avec de beaux choix musicaux ; qui a la chance d’habiter à la même adresse qu’ Henri Dutilleux et Georges Moustaki.
M. Areski nous serions-nous croisés aux cours du grand Narcis Bonet à la Schola Cantorum ..

8 COURTAUT.Monique, le 29 juin 2011 à 20:19 :

Tiens ,Lily,je pensais que le Maître Henri Dutilleux habitait l’île Saint-Louis.Je l’ai croisé plusieurs fois promenant son toutou,c’était ,c’est vrai ,il y a 20ans ,
lorsque je participais à des concerts dans l’Eglise du même nom.

9 Lily, le 29 juin 2011 à 22:36 :

exact Monique, Henri Dutilleux, Georges Moustaki et Brigitte Fontaine habitent à la même adresse rue St Louis en l’Ile, c’est ce qu’elle a dit à l’émission.


Donnez votre avis !






ombre