Accueil  >  Coup de coeur pour Karen Vourc’h
Flux RSS

Coup de coeur pour Karen Vourc’h

Le 17 juin 2011 à 09:06 par Olivier Bellamy

karen-vourch_small.JPG

Sa profondeur, sa présence lumineuse, son intelligence, sa personnalité aiguë, sensible ont sans doute été une vraie découverte pour beaucoup d’entre vous. Elle est mon coup de coeur de la semaine et ses battements résonneront longtemps.
Voici son programme :

-Chostakovitch : quatuor n°8, 2ème mouvt

-Wagner : La mort d’Isolde

-Sonia Wieder Atherton : le chant juif n°1

-Poulenc : Choeur final des Carmélites

-Brahms : Lied « Immer leiser wird mein Schlummer »

Madeleines

- Barbara : Göttingen

-Extrait de la musique de film « La double vie de Véronique »

-Coltrane « My favorite thing »

La vie :

Bernard Lubat

La mort :
Malher : symphonie n°4 : 3ème mouvt

L’Amour :

Mozart : concerto pour piano n°23

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 4 commentaires pour cet article :

1 La Chartreuse en parme, le 17 juin 2011 à 09:48 :

Bonjour,
Je n’ai malheureusement pas pu entendre toute l’émission mais j’avoue avoir été très séduite pas votre invitée hier.
De la physique quantique au chant ( métaphysique !), il y a un pas… un gouffre qu’elle a su franchir … pour le plus grand bonheur de tous !
Je vais réécouter cette émission, d’une justesse et d’une sensibilité extrèmes.
Merci M Bellamy et merci Mme Vourc’h pour ce bon moment.

2 cinule, le 17 juin 2011 à 16:51 :

Une lumineuse personnalité doublée d’une modestie telle que j’ose me manifester.Les commentaires habituels sont tellement “experts” que je ne me risque pas dans ces joutes érudites..
Madame Vour’ch dévoile une autre voie..
Son professeur, son aura, ses choix de vie, de “carrière” quoique ce terme ne lui soit pas chéri, de musiques , de collaborateurs complices…j’en passe car c’est un modèle dans bien des domaines…
Votre coeur bat d’emble avec nous tous qui vous écoutons avec une curiosité jamais déçue..
Même lorsque vous sortez des sentiers battus, car c’est alors un autre éclairage qui ne peut qu’enrichir notre humanité..
Vous choisissez pour nous et il est facile de vous suivre.
Merci monsieur Bellamy - dont le rire chatouille si souvent nos zygomatiques entrainant vos hôtes vers des atmosphères imprévisibles et nous avec!
Et à la programmation si bien pensée avec la personne délicieuse quivous succède à l’antenne.. Des spécialistes qui nous aident à entrer dans le monde des arts.
Bonne fin de semaine enchanteresse à tous, avec les festivités prévues..

3 marie-alsace, le 17 juin 2011 à 23:28 :

L’émission a commencé par la chanson de Solveig de Grieg, compositeur que je trouve particulièrement délaissé et pourtant, il s’écoute avec tant de plaisir, comme par exemple son œuvre pour piano seul, qui est très rarement jouée ou diffusée. Bref après cet intermède, O.Bellamy nous a fait découvrir, Karen Vourc’h. Son épanouissement musical se perçoit lorsque qu’elle parle des œuvres qu’elle a chantées et jouées. Son évocation de l’opéra « le dialogue des carmélites » de F.Poulenc m’a fait regretter de ne pas posséder de pouvoir magique me permettant d’assister, à l’époque, à la représentation à l’Opéra de Nice. Je me rattraperais samedi, non pas au festival de radio classique qui sera nécessairement une belle fête de la musique très conviviale, mais en écoutant la 8ème Symphonie de G.Mahler par l’Orchestre de Bamberg à Baden (cela sera beaucoup moins convivial, c’est plutôt « ambiance un peu beaucoup guindée et psychorigide, dans le genre je ne rigole pas et je me prends au sérieux !!!! j’ai du mal» mais ….. quelle musique. Bon Festival…

4 cinule, le 18 juin 2011 à 19:18 :

Comme MArie-Alsace je réclame Grieg…
Davantage..Je vous quitte pour Léo!!Merci.;Bonne prestigieuse soirée et à suivre demain.


Donnez votre avis !






ombre