Accueil  >  Le naturel singulier de Philippe Katerine
Flux RSS

Le naturel singulier de Philippe Katerine

Le 27 mai 2011 à 07:12 par Olivier Bellamy

philippe-katerine_small.JPG

J’ai rencontré Philippe Katerine à l’issue du récital de Nicholas Angelich. Le courant a tout de suite passé. Julie Depardieu, qui attend un heureux événement, a fait les présentations. Il a tout de suite accepté de venir dans Passion Classique même si la date que nous lui offrions n’entrait plus dans la période de promotion décrétée par sa maison de disques.
C’est un garçon naturel, sympathique, dénué d’ego, et un artiste rare, doté d’humour et d’une singularité à la Satie. Son programme est une petite merveille d’originalité, qui ne se veut pas original, et qui lui ressemble par son mélange de subtilité et de douceur.
Le voici :

Erik Satie : Vexations
Poulenc : Montparnasse (d’après Apollinaire) par Louis Philippe
Claude Vivier : Chants
Darius Milhaud : Saudade do Brazil « Corcovado »
Bach : Goldberg (variation 1) par Nicholas Angelich
Madeleines
Beeach Boys : Wonderful
Swingle Singers : Prélude et fugue n° 1
Cathy Berberian : Ticket to Ride
Vie : The Shaggs « I’m so happy when you’re near »
Mort : Bee Gees : « Tragedy »
Amour : Jean Dubuffet « Prospère, prolifère »

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 28 commentaires pour cet article :

1 Marie-France de Montpellier, le 27 mai 2011 à 08:57 :

Je ne connaissais pas Philippe Katerine, mais j’ai découvert quelqu’un qui n’avait rien à faire dans l’émission d’Olivier Bellamy où il est question de musique classique. Peu importe le goût des invités en matière de musique classique (je ne juge jamais le choix musical “classique” des invités), mais les choix de ce chanteur n’avaient rien à voir avec “Passion classique”. Peut-être Olivier a-t-il invité Philippe Katerine parce qu’il est le compagnon de Julie Depardieu. Je me suis ennuyée à mourir tout au long de l’émission car les propos de Philippe Katerine sont complètement louphoques et, en cela, il est bien assorti à sa compagne.

2 Itié, le 27 mai 2011 à 09:27 :

C’est un débutant , il sera bientôt aussi passionné que la jolie Julie .
Il a dit avoir été touché par le concert de N. Angelich , ce qui veut dire exactement le contraire de ce qu’il veut . Je ne comprend pas l’utilisation idiote de ce mot dans les médias et par de nombreuses personnes .

3 Itié, le 27 mai 2011 à 09:34 :

Il a été ” excessivement ” touché . Le mot a ” sauté !

4 Eliane, le 27 mai 2011 à 10:05 :

Je retiens une chose ; jouer Satie à poil…….sait-on jamais…… La nudité : une dimension nouvelle pour percevoir l’oeuvre????? Après tout cela colle assez bien avec certains titres assez désopilants…… Tout est possible, je n’y avais jamais pensé, je me marre………

5 Dominique, le 27 mai 2011 à 10:28 :

Mourir sur les BeeGees, en boîte, en pleine euphorie… “waouh” comme dirait Eliane ! Et Olivier a piqué de bons fous rires… Bienvenue au futur bébé de Julie D.!…

6 Françoise (40), le 27 mai 2011 à 11:36 :

Il y avait pas mal de temps que je ne pouvais écouter PC… Dommage et … heureusement, nos invités sont arrivés de bonne heure !
Ainsi que le dit Marie-France, “…n’avait rien à faire dans l’émission d’Olivier Bellamy …”

7 c.holdrinet, le 27 mai 2011 à 13:41 :

Comme Françoise, pour une fois que j’étais là, j’avais besoin d’entendre une de ces émissions que l’on aime et pas cette “farfeluterie” sans intérêt et dégentée complètement.

Je vais me consoler en réécoutant
C. Malavoy. Vos messages m’y encouragent.

A bientôt.

8 c.holdrinet, le 27 mai 2011 à 14:04 :

“en écoutant”

9 Renny, le 27 mai 2011 à 15:42 :

…doux jésus!…

10 Livadiotti Roberto, le 27 mai 2011 à 15:52 :

Comme Marie-France,Françoise et Claudette,j’ai trouvé cette émission avec P.Katerine presque nulle,sans aucun intérêt.

11 Erica Roche, le 27 mai 2011 à 16:08 :

Je vous trouve bien durs tous et toutes - certes, l’humour un peu décale de PC étonne et désarçonne (est-ce bien français?) mais dans son programme il y avait des choses que je ne connaissais pas du tout et que j’ai trouvé intéressantes à découvrir - mais une fois ça suffisait bien amplement!

12 Béatrice, le 27 mai 2011 à 16:51 :

J’adooore ! J’ai écouté deux fois l’émission, doublement fan de Passion Classique et de Philippe Katerine, je vois, encore une fois, que je navigue à contre-courant…
Moi aussi, je dois être un adepte du grotesque, je l’assume et je me sens bien…
Merci à vous Olivier pour ces grands moments de radio.

13 Lily, le 27 mai 2011 à 18:13 :

Rien n’est perdu et s’il a apprécié les Variations goldberg et Nicholas Angelich, il peut être prêt à découvrir d’autres musiques qui pourront l’émouvoir , l’amener vers d’autres univers.
Un côté « pince sans rire », des choix musicaux à son image, avec prises de risques..

14 Eliane, le 27 mai 2011 à 18:23 :

Pardonnez-moi, quelque chose me dérange : pourquoi toujours jeter l’opprobre sur l’invité lorsqu’il sort du cadre habituel de Passion Classique? Il faut, de temps en temps savoir se lâcher, savoir fermer le bouton ou réagir avec humour comme Domino. Certes, je n’ai pas été captivée par les propos et P Katherine mais qu’importe, je me suis marrée au moins une fois, je n’ai pas enrichi ma culture musicale et alors…….Il y avait, c’est très juste Erica, des morceaux forts intéressants. Tous ces mélomanes qui se prennent au sérieux, c’est d’un triste parfois…….je n’appartiens pas à cette catégorie et pourtant, je l’ai dans la peau la musique dite Classique……..Désolée, cela ne va pas plaire, tant pis, j’assume également!!

15 Eliane, le 27 mai 2011 à 18:25 :

Le commentaire le Lily n’était pas tombé……..quand le mien est parti, je le trouve …….parfait!!

16 marie-alsace, le 27 mai 2011 à 19:37 :

J’ai bien aimé son “son côté cool et un tantinet décalé”. Emission “décontracte”, sans prétention avec quelques perles, Poulenc et Darius Milhaud et autre songs qui semblent bien lui correspondre. Une bouffée d’originalité…

17 Dominique, le 27 mai 2011 à 20:00 :

M. Onfray, encore: “Le verbe est toujours second, du moins, il doit toujours l’être. Et l’émotion doit primer. Quiconque met l’émotion avant la réflexion est artiste.”…
Il serait bon d’aller chercher derrière la “provocation”, l’apparente “légèreté”, pour entendre cette émotion… Quelles potentialités a notre humanité !…
Merci Olivier.

18 Renny, le 28 mai 2011 à 01:53 :

Ce jour, à cette heure.
1, 6, 7 et 8, 10: 4 commentaires contre K (il est déplacé, bien placé, bien marié, “louphoque”, farfelu, déjanté, nul (presque).
OB-One, 2 et 3, 4, 5 et 17, 6, 11, 14 et 15, 16: 9 billets favorables: K est marrant, provoc, singulier, léger, émouvant, subtil, cool, décalé, sans ego, pince-sans-rire, audacieux, doux, désarçonnant, désintéressé, initiateur, original, naturel, pas perdu pour la MC, rare, Satie-rique, potentiel.
12: 1 contribution béate: K est adorable, et justifie l’état de béatitude.
Voilà un personnage, je parle de K, passionnant, ou je ne m’y connais pas.
Est-ce que quelqu’un a écouté sa musique? Qui aime? Je vais m’y mettre. Et malin, avec ça. Lui, il a précisé: retors. Je suppose qu’il plaisantait, le doux jésus.

19 Dominique, le 28 mai 2011 à 08:19 :

Renny, je vais jouer au loto aujourd’hui ! quels numéros !!…
…pour 20 millions d’euros !!!!
Vive P.K…. au premier rang, lui c’est assuré !
Bonne journée… en attendant !!!

20 Renny, le 28 mai 2011 à 12:10 :

Si je comprends bien, on partage?…Beau week-end à tous.

21 Renny, le 28 mai 2011 à 12:41 :

Je voulais dire, bien sûr, on partage tous, les contributeurs de One à 20. Donc, mirifique dimanche à tous!

22 Dominique, le 28 mai 2011 à 15:07 :

Ne me portez pas “la poisse” Renny !…si et si seulement… bien sûr, on partage, on arrose,on fait la fête, on écoute plein de Musique… psychédélique !!! A bientôt !!

23 c.holdrinet, le 28 mai 2011 à 17:20 :

“déjanté” … La jante!
Bien sûr Renny et merci.

Bon Xeek-end .

24 Lily, le 28 mai 2011 à 18:00 :

pince-sans-rire, les traits d’union.
ah que bien sûr Renny.

25 Dominique, le 28 mai 2011 à 22:48 :

Ah ! Renny, ma mémé m’a toujours répété : “Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !”…
Ce sera pour une prochaine fois ! mais il faudra au moins aller jusqu’à 43… 49 serait l’idéal !… Bonne nuit, sans cauchemar, comme notre Alexandre, et bon dimanche !

26 Renny, le 29 mai 2011 à 00:49 :

Sincèrement, croyez-vous, Lady Lily et Claudette, que je me pose en professeur d’orthographe? Mon but n’était pas, dans mon catalogue, celui-là. J’ai réécrit vos mots à ma manière sans même y penser. En fait, je vais vous faire un aveu: j’adore les fautes d’orthographe ou les coquilles. Elles ont parfois un parfum poétique, ou donnent un sens particulier aux phrases, souvent drôlatique. Prenez par exemple la seule qu’il m’ait plu de souligner, justement, elle vaut son pesant comique (surtout qualifiant Ph. K.): louphoque, moi j’aurais même tenté loup-phoque, ou loufoc (en presque-occitan, louf oui!), et jusqu’à loufada (lou fada, comme diraient les anciens du pays en s’esclaffant devant l’énergumène!). Et si on y pense bien, même dé-genté, ça pouvait le faire!( Je sais aussi dire ce truc). Mais je pense que vous avez déjà compris que l’un de mes plus grands plaisirs est de jouer avec les mots, autant qu’avec les notes, (mais ça, vous ne pouvez pas l’entendre!).
Domino, Mémé a toujours raison, la preuve. Malheureusement, je désobéissais à la mienne (paix à sa chère âme) et je n’ai jamais réussi à donner dans la superstition qui façonnait sa personnalité à grands coups de proverbes, de dictons, d’aphorismes et de patenôtres, aussi ne serai-je jamais riche! Pardon à genoux!

27 Peau Dan, le 31 mai 2011 à 18:49 :

Dans la vraie vie, nous traiterions cette homme d’ado attardé et de “branleur”… dans le contexte artistique contemporain, nous avons affaire à un artiste déjanté-décalé.

28 Katia, le 14 juillet 2011 à 19:50 :

Bonjour,

Je viens de découvrir le blog d’Olivier BELLAMY, et même si nous sommes le 14 juillet, je me permets de dire que j’ai vraiment apprécié cette rencontre. Certes,
Philippe Katerine est un personnage à part,
mais tellement attachant. Je ne le connaissais que très, très peu, mais cela n’empêche…cette rencontre m’a permis de faire “plus ample” connaissance avec l’artiste et apprécier son “extravagance” comme on le dit. Je ne me permets pas de juger la personnalité de qui que ce soit.
Philippe Katerine est ce qu’il est, il a une sensibilité comme chacun d’entre nous, et nous devons la respecter. J’ai aimé son passage dans cette émission, remplie de sincérité, de tendresse de spontanéité. J’ai même apprécié ses choix, car ils m’ont fait découvrir des choses que je ne connaissais pas, et n’est-ce pas cela l’ESSENTIEL ? L’ouverture d’esprit?
Merci, Olivier pour ces instants hors du commun, toujours passionnants, et si humains.


Donnez votre avis !






ombre