Accueil  >  Le “sourire gentil” de Georges Lautner
Flux RSS

Le “sourire gentil” de Georges Lautner

Le 20 mai 2011 à 12:05 par Olivier Bellamy

georges-lautner_small.jpg

C’est une belle leçon d’humanisme que nous a donnée le réalisateur des Tontons flingueurs. Ancien louveteau chez les scouts, chrétien d’éducation et communiste de coeur, il croit à la bonté, à la charité et au partage. Ses films sont des divertissements populaires intelligents, bien écrits, bien joués, bien réalisés, et demeurent dans la mémoire collective. Pour lui, ce sont des histoires d’amitié avec ses potes, son équipe de techniciens, ses acteurs fétiches… Il a fait des films pour pas un rond, ce qui l’obligeait à se surpasser, et des films à gros budget, sans que l’argent n’entame la créativité. Il ne se considère pas comme un “grand réalisateur”, c’est pourquoi c’est un vrai grand, comme ces vrais aristocrates qui ne vous le font jamais sentir. Il pense que ses films sont comme “un sourire gentil”. Et Dieu sait si, tout sentimentalisme mis à part, on en a bien besoin aujourd’hui.
Georges Lautner croit à l’amour dans la musique. Il la respecte et ne cherche jamais à lui “faire faire le trottoir” selon l’expression de Michel Blanc.
Arrêtons-là car, comme dit un personnage des Tontons, “C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.”
Voici son programme :

- Sibelius : Valse triste
- Bach : Concerto Brandebourgeois n° 4 – 1er mvt
- Mozart : Concerto pour violon n° 4 – 1er mvt
- Chopin : Polonaise
Pour les Madeleines :
Django Reinhardt
Sonate « Clair de lune » de Beethoven
En bonus :
Les tontons flingueurs
http://www.youtube.com/watch?v=bg_OL7OXVj8&NR=1
http://www.youtube.com/watch?v=HBZ6gTrD_Wo&NR=1
http://www.youtube.com/watch?v=8gSxHU7zA64&feature=related

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 5 commentaires pour cet article :

1 Françoise, le 20 mai 2011 à 13:23 :

Bonjour,
Quel bonheur! Je suis à nouveau certaine d’être sur la bonne radio, et de bien avoir écouté votre émission. J’avais des doutes suite au passage de Madame Carla Bruni. Votre gentillesse n’a pas réussi ce jour-là à faire des miracles. Je n’ai perçu que des banalités et des raisonnements dont je ne voyais pas la fin… Au moins, avec Monsieur Lautner,il suffit d’écouter le discours simple et charmant d’un monsieur au grand talent. Je deviens jalouse, et, dans ces moments-là, je regrette de ne pas être à votre place, ou même petite souris dans le studio. Juste être là sans rien dire.
Oublions les mauvais moments, ils sont si rares!
Merci

2 Livadiotti Roberto, le 20 mai 2011 à 19:31 :

Je passe rapidement sur les choix musicaux,mais la personnalité de Georges Lautner m’a paru intéressante et de haute valeur morale.

3 Renny, le 20 mai 2011 à 20:18 :

La guerrre, dit Lautner, jamais la solution… Le service militaire vu comme un moyen de réunir les hommes de “tous horizons”… Les copains d’abord… Beaucoup d’amertume, sourire à travers larmes, bien présente, sur le sort réservé à son oeuvre par les critiques, Cannes, la nouvelle vague, le masquage par Audiard… Le souvenir si vif, écorché vif même, des amis juifs et de leur terribles épreuves… Un homme de sentiment, de fidélité, mais une sacrée corde de violon!

4 Noushin, le 21 mai 2011 à 00:02 :

L’émission avec Georges Lautner nous a donner 1.5 heures de chaleurs, tendresse, sincérité et complaisance!
Pourquoi donc n’a t-il pas participe pas participé au jeu de trilogie?

5 Dominique, le 21 mai 2011 à 11:11 :

Tous les hommes sont libres et égaux… Tant et tant en vivent l’application chaque jour depuis des siècles ! Comment ne pas ressentir d’amertume, de révolte, de chagrin jusqu’aux larmes quand l’amitié entre les peuples, si facile à écrire, ne trouve pas sa concrétisation ?!… Bravo Monsieur Lautner et merci pour votre Valse Triste, si triste…


Donnez votre avis !






ombre