Accueil  >  Carla Bruni-Sarkozy en confidence
Flux RSS

Carla Bruni-Sarkozy en confidence

Le 17 mai 2011 à 09:34 par Olivier Bellamy

pic32513-carla-bruni-sarkozy_small.jpg

Fille d’une pianiste concertiste et d’un compositeur d’opéra, née dans la patrie de Verdi et vivant sous le ciel de Debussy, Carla Bruni-Sarkozy a étudié le violon, la guitare, le violoncelle avant de devenir auteur-compositeur-interprète, puis première dame de France.
La première fois que je l’ai rencontrée, c’était à l’occasion du premier concert que Radio Classique a organisé à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière, en association avec la Fondation Carla-Bruni-Sarkozy pour la culture. Brigitte Engerer y avait donné un magnifique récital, que j’avais eu l’honneur de présenter, devant une foule de malades, leur famille et le personnel soignant. Ce fut un moment de grâce, de ces moments forts dans la vie où l’on prend conscience qu’on n’exerce pas seulement un métier, mais qu’on a une mission d’aller vers les autres et de leur apporter ce qu’il y a de plus beau. Carla Bruni-Sarkozy m’a parue véritablement investie dans sa fondation qui lutte contre l’illettrisme et qui a pour vocation de faire découvrir la musique à ceux qui en sont privés. Radio Classique s’est ensuite rendue en prison, dans la banlieue de Lille, avec Jean-Claude Casadesus. Les détenus ont été touchés par le concert (on entendait une mouche voler), mais également par le respect et la considération que leur portaient les musiciens (ne serait-ce que de se présenter en habit devant eux et de jouer avec la même perfection que s’ils avaient été à la salle Pleyel). Puis nous sommes allés à Aix-en-Provence pour capter le concert de l’Orchestre Les Siècles, dirigé et animé par François-Xavier Roth, qui ont joué avec quatre-vingts enfants de quartiers difficiles, qui ont appris un instrument sans lire la musique, grâce à l’association A toi de Jouer. Ces enfants ont découvert la musique classique de manière intuitive et sensible. Ils ne la considéreront plus jamais comme une chose lointaine, élitiste, bourgeoise, mais comme un monde d’émotions palpables. Dimanche dernier, nous étions (toujours en association avec la Fondation Carla-Bruni-Sarkozy) à la maison de retraite Lasserre d’Issy-les-Moulineaux. Le Quatuor Modigliani a joué Haydn, Debussy, Mendelssohn et Chostakovitch devant des personnes âgées (la doyenne a cent trois ans) qui ont été profondément émues (le concert sera bientôt diffusé sur Radio Classique). Tout le monde était là bénévolement. A la fin du concert, une dame m’a dit cette belle phrase d’un cancérologue : “Quand on ne peut plus ajouter de jours à la vie, il faut mettre de la vie dans les jours.”
Voici le programme de Carla pour Passion Classique :
Madeleines
Lady Lay de Bob Dylan
Une petite cantate de Barbara
Don’t explain de Billie Holiday
Programme
La plus que lente de Claude Debussy
Valse en la mineur op. posth. de Chopin
« La ci darem la mano » (Don Giovanni) de Mozart
Kindertotenlieder n° 3 de Mahler (K. Ferrier)
La vie : Marche turque de Mozart
La mort : Ave Maria de Schubert
L’amour : Rêve d’amour de Liszt

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 16 commentaires pour cet article :

1 Renny, le 17 mai 2011 à 11:14 :

Qu’ai-je appris de Madame Bruni-Sarkozy, à part ce qu’OB-One nous en dit dans son papier, et qui n’est pas rien?
Que Bob Dylan, Barbara et Billie Holiday étaient de grands artistes inoubliables. Ca n’a pas l’air, dit comme ça, mais je suis d’accord. Que la valse plus que lente (séquence culture-originalité) de Debussy était une petite merveille semblant avoir été découverte par elle-même, belle description à l’appui néanmoins. Que Bob Dylan, j’y reviens, le mythe inaccessible, avait offert à son mari un harmonica, et, accessoirement, une ceinture achetée spécialement. J’ai adoré l’aérien et subtil rire dans “subtilisé”…en effet, que ferait Monsieur le Président d’un harmonica? (Cela me fait penser à une des chansons interprétées par Lone Kent, le guitariste de mon dernier concert vu, elle s’appelait “Ah! Monica”, superbe. Hors-sujet, comme dirait notre Dominominette). Qu’elle sait fredonner la Marche turque, pas si turque que ça, note à note sans fausse-note et au tempo (essayez, vous verrez, c’est pas si simple…C’est un peu comme les chansons de Brassens - encore hors-sujet). D’ailleurs, elle fredonne tout le temps. (Pourquoi ça m’étonne? Elle est chanteuse, non? Enfin, de temps en temps - le “temps plein”, c’est pour les bonnes oeuvres). Qu’elle aime (séquence peuple) les lieux communs: l’Ave Maria de Schubert, Rêve d’amour de Liszt, la Marche turque de Mozart (ta, catacatacatacatacatacatacata…excusez-moi, mes dons de transcription sont limités).Mais, le plus étonnant, un scoop - même OB-One était soufflé! - j’ai appris qu’elle n’existait peut-être pas. Je prenais alors le soleil de la fin d’après-midi sur ma terrasse, dans mon transatlantique (je dis “dans” et pas “sur”, parce que c’est un vrai de vrai, ancien, maritime, gigantesque, avec des accoudoirs sur lesquels mes chats peuvent se prélasser - pas les six, mais deux - même la Première Dame n’en a pas un comme ça - hors-sujet?) donc, dans mon transatlantique, j’y tiens, et je me laissais dériver au rythme de la houle douce et apaisante qui sert de voix au charmant ectoplasme susurrant à mes oreilles, je pense d’ailleurs que j’avais dû m’abandonner au sommeil - pardon, ai-je mnqué une grande oeuvre, un grand interprète? - et je rêvais, la main gauche effleurant l’impalpable et pâle Sibélius, la droite posée sur le fantôme gris de Grieg, que Carla Bruni-Sarkozy, le monde, mes chats et moi, nous n’existions pas. J’ai tout à coup senti comme un manque (et aussi, comme un parfum de romarin grillé). Instantanément debout, j’ai dit: “Hop, les doudous, allons sauver notre peau, le poulet doit être cuit!”
Post-scriptum 1.
Malibran, Sibélius et Grieg sont des chats. Les trois autres sont moins musiciens, mais pas moins intéressants pour autant.
P.S.2
Moi aussi, de temps à autre, je me fais cuire un poulet.
P.S.3
Prions. Si vous ne savez pas pourquoi vous priez, Madame Bruni-Sarkozy sait, elle.

2 Dominique, le 17 mai 2011 à 12:32 :

Renny, je vous traite avec Révérence ! (c’est aussi le nom de la minette de Domino !!)…
Le problème existentiel et la place de l’Homme dans l’immensité du monde, éternel et inépuisable questionnement…
Donner le meilleur et le plus beau aux malades, aux handicapés, aux plus démunis et fragilisés, c’est une “mission” permanente pour certain(e)s…
Et du plus petit au plus grand, la Musique ne peut être que pour tous…

3 marie-alsace, le 17 mai 2011 à 17:52 :

Et bien moi, je suis triste aujourd’hui, parce que même si il est impossible de gérer la misère du monde, il y a une petite famille tchéchène (et combien d’autres finalement) qui erre dans le centre Alsace. Elle s’était installée, deux enfants scolarisés, et toujours le sourire lorsqu’elle passait prendre son colis de nourriture. Quand elle a appris que le couperet allait tomber, les visages se sont tendus le regard est devenu angoissé et voilà, plus d’école (ces 2 enfants ne sont pas des illettrés car bons élèves à l’école française, mais quand vont-ils retrouver l’école????), plus de maison, plus de sourire…Où est elle !!! Bref, il y a encore du boulot pour rendre ce monde « humain ». Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, alors bravo à la Fondation CBS pour ses initiatives. C’était juste une parenthèse et de l’opportunisme que certains vont peut-être trouver déplacé. Et bien tant pis parce que je suis triste et en colère…..

4 Lily, le 17 mai 2011 à 19:01 :

Beaucoup d’associations font des interventions culturelles gratuites dans les hôpitaux de l’APHP , et au chevet des malades. Récemment nous avons joué pour les résidents d’un hôpital de gériatrie. Très émouvant de voir les patients venir « au concert » dans une salle de l’hôpital ,en cie de leur famille ou du personnel de l’hôpital, en fauteuils roulants, certains tapotant la mesure ou des notes avec leurs vieux doigts crochus déformés par l’arthrose, fredonnant pendant les morceaux, même l’autre jour une dame très âgée n’a cessé de marteler « c’est mo-che c’est mo-che » , nous lui avons demandé ce qu’elle voulait écouter : réponse . « la mar-che- tur-que la mar-che-turque » (encore elle !) .
Apaiser la souffrance, la solitude, la détresse, on ne peut qu’admirer les actions de Carla Bruni-Sarkozy, pour les personnes âgées et pour lutter contre l’illetrisme.
Ainsi que JC Casadessus et tous ceux qui oeuvrent pour les exclus.

5 Eliane, le 17 mai 2011 à 22:51 :

On ne rit pas mais quoi de mieux, pour vous mettre en condition, qu’un thé BEL AMI (Mariage Frères) pour accompagner l’écoute du Maestro et de son invité Costa Gavras….puisque la définition de ce breuvage est un “hommage à l’amitié, à l’amour et à la beauté”…….je passe sur le thé vert sensuel…….En tous cas, pour les amateurs, c’est un délice……

6 Alain, le 18 mai 2011 à 01:41 :

Arrétez de dire que la mère de Carla B est une concertiste….c’est une une bonne pianiste amateur qui n’a jamais fait aucune carrière….!!!
A part ça , l’émission était insupportable de minauderie et de banalités reprises à grand coups de brosse à reluire par OB …..Consternant….

7 Livadiotti Roberto, le 18 mai 2011 à 07:25 :

La belle et talentueuse première Dame de France,Carla Bruni-Sarkozy est intéressante dans ce qu’elle dit et dans ses activités sociales,mais j’ai trouvé ses choix musicaux un peu simplistes:”Rêve d’amour” de Liszt,marche turque de Mozart,Ave Maria de Schubert…et Mahler,très à la mode ces temps-ci quoique je reconnaisse en lui,un grand compositeur aux oeuvres symphoniques longues,peu structurées,mais qui contiennent néanmoins,de beaux thèmes.

8 Geneviève Poissonnet, le 18 mai 2011 à 13:42 :

Attristée de vous entendre dire ne pas sentir votre sentiment d’existence et d’être née, sûrement, transparente… Cela mérite réflexion…me semble-t-il.
Pour ma part je vous ai sentie bien là Carla, car j’ai entendu cette si belle romance d’amour choisie par vous, que j’avais moi-même envoyée la veille à l’homme de mon coeur qui est si loin de moi. Merci pour ce rappel à l’amour.
Et si vous décidiez d’être vous-même!
Olivier je vous aime naturel et je ne l’ai pas senti dans cette émission.
Bien à vous tous!

9 Lily, le 20 mai 2011 à 00:13 :

Mercredi soir je suis allée écouter Aldo Ciccolini au TCE. En 1ère partie 2 sonates de Mozart (dont celle avec la Marche turque – eh oui encore elle !), merveilleuses de clarté, de limpidité, de simplicité, en 2ème partie Liszt, puis 2 bis. Le tout sans partition .. et à 86 ans. !
Une ovation debout lui a été réservée.

10 Renny, le 20 mai 2011 à 01:29 :

Comme quoi la musique, la belle musique, y compris la Marche turque, même sortie de son contexte, même la plus entendue, n’est JAMAIS un lieu commun!
Quelle chance pour vous ce concert, Lady Lily, pourvu qu’on puisse entendre encore Ciccolini, surtout moi qui n’ai jamais assisté à une de ses prestations.

11 Eliane, le 20 mai 2011 à 11:31 :

Renny, venez rejoindre les mordus du clavier à la Roque d’Anthéron le 2 Août pour écouter Aldo…..j’y serai, Domino aussi peut-être…..Un verre à l’entracte dans le merveilleux parc de Florans qui est tout sauf……glacé

12 Renny, le 21 mai 2011 à 00:29 :

Merci de votre suggestion, Eliane. Cela me paraît difficile à priori, mais un subtil décalage dans mes projets d’été serait à étudier, pour la bonne cause! Aldo, un pot amical à La Roque…Mmmmmm! Il va falloir se glisser, dans l’interstice juillet-août, comme une couleuvre entre deux pierres chaudes…

13 Dom..., le 21 mai 2011 à 16:36 :

Musique pour tous? NON! Madame Bruni es tmarraine des orchestres à l’école: super! mais combien d’efts, j’en ai rencontré certain à Cergy, ne peuvent travailler leur instrument chez eux à cause de cette loi scélarate sur le bruit!
Certaines dictature condannement à mort leur mucisiens… Et dans notre beau pays des droits de l’Homme?
Mon fils qui souhaite devenir pro à ouvert un groupe sur feacebook: ”liberté aux mucisiens…”. lasé des visites des agents de police appellé par les voisins aux 2 premières mesures….
”De plus en plus souvent, nous les musiciens amateurs, professionnels, jeunes et moins jeunes devons faire face à certains problèmes de voisinages. MOBILISONS NOUS!!!
Informons par courriels, nos maires, nos députés et sénateurs, le ministère, la police municipale et nationale, la gendarmerie, les présidents de tribunaux et les juges, les conciliateurs, et rejoignez ce groupe.
Comme dans d’autre pays où la musique fait partie de la vie et du patrimoine, nous devons nous mobiliser pour continuer à jouer, sauvegarder notre culture musicale de vrais instruments et de pouvoirs jouer aux mêmes horaires que les tondeuses un temps raisonnable?
Qu’en pensez-vous?
Que proposez-vous?
Pour toutes les musiques, je propose de pouvoir jouer entre 10h et 13h et de 16h à 19h maximum 20h (c’est moins que les jardiniers!), pour jouer deux à trois heures par jour maximum, en utilisant, éventuellement, des sourdines. Par exemple, les jardiniers ont le droit d’avoir un jardin, les bricoleurs de bricoler, etc …, et nous, au contraire nous ne pouvons pas jouer de musique, car cela dérange !!!
Les jardiniers ont le droit de passer leurs tondeuses bruyantes, polluantes (voir les horaires des arrêtés municipaux) mais nous les musiciens nous ne pouvons pas jouer aux mêmes heures, car notre passion dérange ou carrément nous devons arrêter, car certains intégristes l’ont décidé. Et les avions, les voitures sonorisées, les aboiements de certains chiens, les mobylettes, les musiques diffusées par des appareils, etc…, cela ne les gênent-t-il pas ?
Que penser de ce que certains appellent musiques dans les transports en commun? N’y aura-t-il plus que des musiques numériques?
Les vrais instruments sont-ils uniquement réservés à ceux qui peuvent se loger en maison individuelle?
Hélas, Certains jeunes doivent abandonner l’instrument, car des parents refusent l’étude afin de ne pas créer des conflits de voisinage!
Demandons auprès des élus l’aménagement de cette loi scélérate. ”
Pour cette musique dont nous ne pouvons nous passer…

14 Dom..., le 21 mai 2011 à 16:37 :

Musique pour tous? NON! Madame Bruni est marraine des orchestres à l’école: super! mais combien d’efts, j’en ai rencontré certain à Cergy, ne peuvent travailler leur instrument chez eux à cause de cette loi scélarate sur le bruit!
Certaines dictature condannement à mort leur mucisiens… Et dans notre beau pays des droits de l’Homme?
Mon fils qui souhaite devenir pro à ouvert un groupe sur feacebook: ”liberté aux mucisiens…”. lasé des visites des agents de police appellé par les voisins aux 2 premières mesures….
”De plus en plus souvent, nous les musiciens amateurs, professionnels, jeunes et moins jeunes devons faire face à certains problèmes de voisinages. MOBILISONS NOUS!!!
Informons par courriels, nos maires, nos députés et sénateurs, le ministère, la police municipale et nationale, la gendarmerie, les présidents de tribunaux et les juges, les conciliateurs, et rejoignez ce groupe.
Comme dans d’autre pays où la musique fait partie de la vie et du patrimoine, nous devons nous mobiliser pour continuer à jouer, sauvegarder notre culture musicale de vrais instruments et de pouvoirs jouer aux mêmes horaires que les tondeuses un temps raisonnable?
Qu’en pensez-vous?
Que proposez-vous?
Pour toutes les musiques, je propose de pouvoir jouer entre 10h et 13h et de 16h à 19h maximum 20h (c’est moins que les jardiniers!), pour jouer deux à trois heures par jour maximum, en utilisant, éventuellement, des sourdines. Par exemple, les jardiniers ont le droit d’avoir un jardin, les bricoleurs de bricoler, etc …, et nous, au contraire nous ne pouvons pas jouer de musique, car cela dérange !!!
Les jardiniers ont le droit de passer leurs tondeuses bruyantes, polluantes (voir les horaires des arrêtés municipaux) mais nous les musiciens nous ne pouvons pas jouer aux mêmes heures, car notre passion dérange ou carrément nous devons arrêter, car certains intégristes l’ont décidé. Et les avions, les voitures sonorisées, les aboiements de certains chiens, les mobylettes, les musiques diffusées par des appareils, etc…, cela ne les gênent-t-il pas ?
Que penser de ce que certains appellent musiques dans les transports en commun? N’y aura-t-il plus que des musiques numériques?
Les vrais instruments sont-ils uniquement réservés à ceux qui peuvent se loger en maison individuelle?
Hélas, Certains jeunes doivent abandonner l’instrument, car des parents refusent l’étude afin de ne pas créer des conflits de voisinage!
Demandons auprès des élus l’aménagement de cette loi scélérate. ”
Pour cette musique dont nous ne pouvons nous passer…

15 Itié, le 21 mai 2011 à 18:14 :

Il y a des moyens pour insonoriser la pièce de répétition .
J’ai vécu à côté d’une apprentie violoniste , c’était dur pour les oreilles .
Mais en tous cas , vous avez raison , il faut bien apprendre , et transmettre !

16 cinule, le 21 juin 2011 à 21:59 :

Être soi, ne pas minauder…etc.
sûr: Mais certaines personnes sont faites ainsi et ne savent être autrement..Celà existe. C’est agaçant, oui! mais traduit assi un certain malaise chez les incriminées..je crois..
Malaise chez moi, malgré mon intérêt lors de cette émission…On ne peut pas croire en sa sincérité..dommage! eut-être les médias - aussi prestigieux et “aimables” soient-ils, doivent-ils se plier à un certain retour envers les “bonnes oeuvres” officielles…Monsieur Bellamy fait de son “super” mieux, j’en suis convaincue..Les émissions moins agréables ne sont pas légion! Et, avouons le, notre curiosité est tout de même par là satisfaite- au moins un peu-..Et puis, elle n’est pas responsable des décisions du gouvernement, cette petite dame..si grande soit-elle.


Donnez votre avis !






ombre