Accueil  >  Gilbert Bordes, lu et luthier
Flux RSS

Gilbert Bordes, lu et luthier

Le 07 mai 2011 à 11:49 par Olivier Bellamy

gilbert-bordes_small.jpg

Gilbert Bordes a été instituteur, journaliste, avant de devenir écrivain. Depuis trente ans, il s’adonne aussi à la lutherie, d’abord en amateur, puis en professionnel. Aujourd’hui, à Etampes, il écrit le matin et fabrique des violons, des altos et des violoncelles l’après-midi. Son but : offrir à prix coûtant des instruments de belle qualité à des jeunes musiciens qui n’en auraient pas les moyens. Mieux : il cherche aussi à intégrer les élèves des écoles de musique de Brive et de Tulle (son pays natal) au processus de fabrication de l’instrument, pensant qu’ainsi ils le chériront davantage et seront moins enclins à le ranger dans une boîte à l’âge adulte.
Grâce à lui, et à une opération ambitieuse menée par le Conseil général de Corrèze, des jeunes découvrent la musique au travers du riche répertoire du quatuor à cordes et ont accès, de manière directe et charnelle, à un monde qu’ils imaginaient réservé à une élite ou dont ils ne soupçonnaient pas l’existence.
Dans son dernier roman, Le cri du goéland, il raconte aussi la rencontre d’un enfant difficile avec le violoncelle, rencontre qui bouleverse sa vie.
Voici son programme :

- Beethoven : concerto N°6 pour piano et orchestre (transcription du
concerto pour violon)
- Bach Adagio de la première sonate pour violoncelle seul, à l’alto par
Diederick Sluys
- Paganini Concerto n° 4 par Arthur Grumiaux
- Tartini : le trille du diable par David Oistrakh
- Malher : Symphonie N°7 1er mouvement.

Madeleines :
- Brel : le plat pays
- Beethoven sonate N°5, le Printemps, 1er mouvement par Renaud Capuçon
et Franck Braley
- Brahms : Danse hongroise n°1

La vie :
- Mozart : sonate pour deux pianos en Ré M, 1er mouvement par Martha
Argerich et Rabinovitch

La mort :
- Vieuxtemps caprice en Ut M Op 9 (posthume) pour alto solo

L’amour :
- Prokoviev concerto N°2 pour violon et orchestre par Isaac Stern, 2ème
mouvement.

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 10 commentaires pour cet article :

1 Dominique, le 07 mai 2011 à 12:36 :

Quand on lit et qu’on écoute Gilbert Bordes parler de sa Corrèze natale, on prend l’envie très forte d’y vivre un moment, avant de rejoindre d’autres belles régions et personnes également, dans notre France chérie si douce à notre coeur…

2 Lily, le 07 mai 2011 à 13:50 :

Les violonistes n’ont pas de soucis à se faire pour « leur » concerto de Beethoven car la transcription pour piano par Beethoven lui-même, que je trouve moins prenante, est très très peu jouée. Il est vrai que pour moi c’est toujours le violon que j’ai en tête et que je préfère entendre, mais c’est interessant de savoir qu’elle existe.

3 Itié, le 07 mai 2011 à 17:54 :

La rondeur et la sensualité de l’alto , plutôt que le violoncelle pour la sonate de Bach , j’ai adoré . Trés agr&able émission et beau choix musical .

4 Livadiotti Roberto, le 08 mai 2011 à 08:31 :

D’accord avec Lily au sujet du concerto pour violon de Beethoven,transcrit par lui-même pour le piano.Intéressant,mais je préfère toujours les 4e et 5e concertos(dit l’Empereur).

5 Anne., le 08 mai 2011 à 22:44 :

je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous le bonheur ressenti hier, lors du concert que nous donnions, à l’écoute du concerto pour violon de Mendelssohn exécuté par Eléonore Darmon, une jeune violoniste de 24 ans, aussi talentueuse que jolie. La qualité de l’écoute était à la hauteur du talent de cette jeune musicienne qui a subjugué son public par l’énergie et l’émotion qu’elle dégage en jouant. N’hésitez pas à aller l’écouter, je pense qu’on va entendre parler de plus en plus de cette jeune soliste!
Bonne semaine à tous.

6 Dom..., le 09 mai 2011 à 11:26 :

Je souhaite saluer l’action de Gilbert Bordes: les instruments de bonne qualité deviennent de plus en plus rares et chères par perte du pouvoir d’achat… bqc d’efts doivent renoncer à étudier un instrument par son prix et celui des études en conservatoires.
Autre PB l’intégrisme grandissant pour ”le bruit” du travail de la musique en appartement, même en journée! La non coopération des forces de l’ordre, celles aussi des municipalités qui refusent de prêter des locaux aux jeunes musiciens qui sont donc des délinquants puisqu’ils enfreignent la loi ‘’scélérate’’ imposée par des intégristes que ‘’la musique’’ dans les transports en commun par exemple ne dérangent pas… la pratique de la musique même amateur ne serait-elle réservée qu’aux gens pouvant résider en maison individuelle ? Grave pb pour notre société…

7 Lily, le 12 mai 2011 à 17:44 :

Merci Anne de nous faire partager votre enthousiasme pour Eleonore Darmon, les jeunes musiciens ont bien besoin d’être soutenus et d’après sa bio, cette violoniste a effet d’excellentes références. Elle mérite d’être remarquée.

8 bionono, le 23 mai 2011 à 01:59 :

Comment contacter Gilbert Bordes pour la lutherie ?

9 Christelle, le 06 septembre 2011 à 13:03 :

Découvrez justement le tout nouveau site de Gilbert Bordes, consacré à la lutherie: http://violonpourtous.com

10 Christelle, le 06 septembre 2011 à 13:05 :

Découvrez justement le tout nouveau site de Gilbert Bordes, consacré à la lutherie: http://violonspourtous.com


Donnez votre avis !






ombre