Accueil  >  Guillaume Musso, la littérature comme chemin initiatique
Flux RSS

Guillaume Musso, la littérature comme chemin initiatique

Le 29 avril 2011 à 19:00 par Olivier Bellamy

guillaume-musso_small.jpg

C’était un enfant conformiste, qui craignait de ne pas être à la hauteur de ce que ses parents attendaient de lui. Pour se soigner, il a dévoré beaucoup de livres. Des grands comme des petits, sans désir de hiérarchisation. Prenant goût à la fiction, il a aussi vu des films, de Lubitsch à Gérard Oury. Une fiancée a bien essayer de l’éduquer, de le formater selon des canons intellectuels : “Ecoute Beethoven par Harnoncourt, le reste, c’est de la m…” Il a cédé, d’abord, puis s’est ressaisi. Aujourd’hui, il vend des millions de livres et s’étonne de compter des lecteurs dans le monde entier. En fait, il a réalisé une sorte de synthèse, comme les scénaristes d’Hollywood, entre les grands thèmes universels et les goûts, les aspirations, les questions simples de Monsieur Tout-le-Monde.
Ce qui est étonnant chez les auteurs populaires - souvenons-nous du passage de Katherine Pancol, de Christian Jacq, de Tatiana de Rosnay, dans Passion Classique - c’est qu’ils sont très cultivés, travailleurs, obsessionnels sur le petit détail vrai, ouverts sur le monde qui les entoure, et qu’ils savent transmettre en mots simples leur goût de raconter des histoires. Inutile d’essayer de les imiter, de copier ce qu’on pourrait prendre pour des recettes, ils ont cela en eux.
Voici son programme :

3 madeleines :

Yesterday - Paul Mc Cartney
Elsa - Léo Ferré (Chansons d’Aragon)
Because the night - Bruce Pringsteen (The Promise)

5 oeuvres classiques :

Mozart - CM. Le Guay - Sonate 13 - Si bémol majeur - KV333 - Allegro
Beethoven - Symphonie n7 - 2eme mouvement - Allegretto (plutôt Karajan
qu’Harnoncourt)
Schubert - Impromptu D899- Krystian Zimerman - n4 in A flat - Allegretto
Alexandre Tharaud pour Rameau - Suites de pièces pour clavecin en la et
sol - suite en la courante
Alfred Deller - Music for a while - Purcell Z583

3 musiques qui représentent :

la vie : Madame Rose- Juliette Greco - Je me souviens de tout
la mort : Tears in heaven - Eric Clapton - Unplugged
l’amour : She’s a rainbow - The Rolling Stones

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 9 commentaires pour cet article :

1 Itié, le 01 mai 2011 à 11:14 :

En ce moment sur Arte , il y a la leçon de
musique de Yuri Bashmett , à déguster sans modération !

2 c.holdrinet, le 01 mai 2011 à 18:10 :

Sur France musique dans le cadre du festival de Pâques de Deauville, je viens d’entendre (en essayant d’écouter…)une pièce de Chostakovicht, avec orchestre.
A la fin, applaudissements à tout rompre… Je me sens alors très seule, et je viens m’en confesser à vous!
Erica, vous qui venez de conseiller à Roberto de l’écouter avec orchestre…même avec la magie de la salle de concert, je ne pourrai pas.
Je vais me consoler de ce pas avec Bach.

Bonne soirée à tous.

3 c.holdrinet, le 01 mai 2011 à 20:30 :

Encore moi…j’occupe l’espace aujourd’hui, désolée.
Avez-vous regardé sur ARTE, ce soir à 19h15, Monteverdi avec R.Villazon, dirigé par Emmanuelle Haïm? Un bijou.
J’espère que certains d’entre vous ont pu voir et entendre.

4 Dominique, le 01 mai 2011 à 21:41 :

Oui Claudette , j’ai adoré aussi ce programme Monteverdi et la complicité des différents interprètes qui a contribué parmi d’autres atouts, à la beauté de ce concert. A bientôt.

5 Eliane, le 02 mai 2011 à 00:31 :

ce quintette pour clarinette de Brahms pièce de musiques de chambre est un petit bijou, le dialogue tourmenté entre la clarinette et le quatuor à cordes est une réussite digne d’un chef d’oeuvre. Je ne résiste pas à VOUS l’offrir avec,un petit clin d’oeil en plus vers Françoise , amour de la clarinette oblige……
http://www.youtube.com/watch?v=ZYecTfZkYKE

6 Françoise (40), le 02 mai 2011 à 11:16 :

Merci chère amie Liane … Oui, un vrai bijou !

7 Dominique, le 02 mai 2011 à 15:15 :

Et bien Méliane, vos commentaires vont me manquer pendant cette absence qui, je l’espère, vous permettra de revenir en pleine forme… Sur un blog musical, les connaissances comme les vôtres sont indispensables pour les mélomanes, et leur présentation me met parfois l’eau à la bouche ! Je pense aussi qu’il est normal de se remercier, c’est la première chose que l’on apprend à un enfant ! Je ne suis pas ancienne sur ce blog mais je n’ai jamais ressenti cet aspect “mielleux” évoqué par certains lecteurs, même si l’on sent bien que certains d’entre vous communiquent depuis longtemps, ce qui semble logique ; j’ai juste le plaisir et l’avidité de lire et de répondre à des personnes parfois et souvent expertes, qui me permettent d’évoluer et de découvrir des merveilles … j’ai écouté Brahms mais mes oreilles sont toujours aussi délicates à l’écoute des violons, je n’y peux rien ! mais comme Françoise, j’adore la clarinette, alors sans être pour moi un “petit bijou”, ce fut une agréable découverte supplémentaire. Merci encore et à très bientôt je l’espère !

8 c.holdrinet, le 02 mai 2011 à 18:13 :

Eliane, j’ai relu un certain nombre de messages. Rien de “sirupeux” dans tous ces écrits. “Les yeux partout” qui apparaissent une fois pour se moquer qu’est ce que cela peut faire?
Nous savons pourquoi ce blog nous réunis, c’est la seule chose qui nous importe.

L’arrivée de nouveaux intervenants nous a toujours réjouis. Dominique, Renny (pardon si j’oublie quelqu’un) en sont un bel exemple.

Eliane, votre culture, votre passion pour la musique, votre sensibilité nous sont nécessaires.

A bientôt chère Eliane.

9 Dominique, le 02 mai 2011 à 20:20 :

Pour répondre un peu quand même à l’article d’Olivier sur Guillaume Musso et les auteurs populaires, je citerai ce passage tiré de “Rose” de Tatiana de Rosnay, reçue il n’y a pas longtemps non plus à Passion Classique :
“Je le sais désormais en tant que lecteur, il faut faire confiance à l’auteur, au poète. Ils savent comment s’y prendre pour nous extirper de notre vie ordinaire et nous envoyer tanguer dans un autre monde dont nous n’avions même pas soupçonné l’existence. C’est ce que font les auteurs de talent.” (Rose p.172-173)
Bien amicalement.


Donnez votre avis !






ombre