Accueil  >  Jean-Paul Rouland et les pieds de Landru
Flux RSS

Jean-Paul Rouland et les pieds de Landru

Le 19 avril 2011 à 08:58 par Olivier Bellamy

jean-paul-rouland_small.jpg

Il aurait fait un prof d’histoire formidable. Sachant intéresser ses élèves au moyen d’anecdotes croustillantes qui vous révèlent l’esprit d’une époque plus sûrement qu’un long exposé. Que Landru ait voulu se laver les pieds avant son exécution, lui qui avait l’âme si noire et qui ne s’en préoccupait guère, en apprend beaucoup sur la nature humaine. Et à quoi a songé Hitler dans son bunker avant de mourir ?
Jean-Paul Rouland a eu un instituteur qui lui a inoculé le virus de la curiosité à l’école communale du Vésinet, une annexe des Apprentis Orphelins d’Auteuil. L’ancien présentateur de la célèbre émission La Tête et les Jambes lui a dédié ses Petites Histoires de l’Histoire de France.
C’est son père, organiste, qui l’a initié à la musique. Cet amour-là non plus ne s’est pas émoussé. La preuve : un magnifique programme.

Les cinq oeuvres classiques :

- Mozart : Symphonie N°41 « Jupiter » 2ème mouvement.
- Tchaïkovski : Le Lac des cygnes
- Bach : Messe en si m, Agnus dei
- Beethoven « la pince à linge » par les quatre barbus
- Offenbach : Cancan de La Vie parisienne

Les trois madeleines :

- Madeleine 1 : Franck :Panis angelicus
- Madeleine 2 : Beethoven : premier mouvement d’une sonate pour piano
par Hélène Grimaud
- Madeleine 3 : Michel Legrand : concerto des Demoiselles de Rochefort

Symboles :

- La vie : Charles Trenet « Pigeon vole »
- La mort et l’amour : Verdi : ouverture de la Traviata.

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 3 commentaires pour cet article :

1 Dominique, le 19 avril 2011 à 12:04 :

Je n’ai pu envoyer un message en direct à M. Rouland mais le “Panis Angelicus” et le “Concerto” de Michel Legrand des “demoiselles de Rochefort” m’ont comblée, entre autres bien entendu… Des anecdotes truculentes et le commentaire de l’invité sur sa propre mort (le seul à ne pas être au courant!) m’ont permis de passer un très bon moment en voiture. Passion Classique reste LE “remède” contre le stress et pour la longévité… Merci Olivier !

2 vogel, le 22 avril 2011 à 10:25 :

Bonjour,
Quelle joie d’écouter ce “personnage” si attachant, espiègle et disert. Je n’omettrai nullement son délicieux programme plein de fantaisie (La pince à linge ! extraordinaire)
Très cordialement
Jacques

3 croizet jacqueline, le 28 avril 2011 à 16:05 :

bonjour, O.Bellamy, je ne sais pourquoi votre blog a été interrompu après l’émission
qui m’a permis de redécouvrir votre invité
personnage très attachant dont j’ai adoré le programme musical plein de tendresses et de charme; les quelques anecdotes qu’il a contées m’ont bien fait rire surtout celle de “Landru” surprenant personnage ce terme étant un pléonasme!!!encore merci pour votre émission toujours pleine de drôlerie enveloppées de tendresse ,continuez à forger votre style, nous en redemandons!!très cordialement;jacqueline


Donnez votre avis !






ombre