Accueil  >  A Nantes avec Alain Planès
Flux RSS

A Nantes avec Alain Planès

Le 09 février 2011 à 11:05 par Olivier Bellamy

 alainplanes_small2.JPG

J’en profite pour remercier le public nantais qui est venu assister à l’émission. On revoit des fidèles auditeurs d’année en année. Quelle joie de constater que les sièges sont occupés dès 17 h 30, qu’il y a même des personnes qui restent debout, sans se plaindre, pendant toute la durée de l’émission (pas possible de mettre plus de chaises sans gêner l’entrée des clients de l’hôtel), que tout le monde est attentif, le regard bienveillant.
Après l’émission, plusieurs auditeurs sont venus me voir pour bavarder un peu. Un monsieur de Normandie m’a dit que grâce à Passion Classique, il roulait lentement sur la route, en sortant de son travail, pour rester plus longtemps dans la zone qui capte bien. Un autre m’a confié que les embouteillages ne le dérangent plus depuis qu’il est branché sur Radio Classique à 18 h. Cela devrait être signalé à la Prévention routière !!! Merci aux auditeurs du grand ouest d’être aussi fidèles à notre rendez-vous.
Voici le programme d’Alain Planès :

Haydn : Sonate par Alain Planès
Madeleines
Children’s Corner de Debussy par Debussy (rouleaux) : « Berceuse de l’éléphant ***
Dinu Lipatti joue la Valse en la mineur op. 34 n° 2 de Chopin
Pierre Monteux dirige Le Sacre du printemps de Stravinsky (Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire)
Programme
Scott Ross joue John Bull à l’orgue ***
Wilhelm Kempff joue le mouvement lent de la Sonate op. 120 en la majeur de Schubert
Bartok : 5e mouvement du Concerto pour orchestre par Fritz Reiner
Rudolf Serkin joue le Rondo Capricioso de Mendelssohn ***
Gustav Leonhardt joue William Byrd ***
Mélodies d’amour
Nina Hagen : My Way
Pink Floyd : Money

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 4 commentaires pour cet article :

1 duhamel, le 09 février 2011 à 11:39 :

Bonjour Monsieur Bellamy,
c’était une très belle émission. Je me reconnais dans les remarques sur les effets de l’écoute de Passion Classique sur la perception du temps quotidien ! J’ai beaucoup aimé les considérations d’Alain Planes sur la possibilité pour l’interprète de trouver une certaine liberté dans le rythme,à l’intérieur de la mesure. J’ai oublié le terme précis, que vous aviez pourtant eu la présence d’esprit de faire répéter (et expliciter)…
Et malheureusement, sans doute parce que c’était une spéciale, l’émission n’est pas disponible à la réécoute.
Tempus fugit :)

2 Lily, le 09 février 2011 à 12:53 :

Ce qu’a dit Debussy sur les pianistes qui noient la musique dans la pédale pour mieux l’égorger ne saurait concerner Alain Planes, pianiste au toucher clair et précis, oh combien discret, qui mène sa carrière sereinement et sans précipitation.
Le rondo capriccioso de Mendelssohn par Rudolf Serkin, un petit miracle de légéreté et de vivacité !

3 marie-thérèse, le 09 février 2011 à 21:07 :

Bonsoir, c’est vrai ? L’émission d’Alain Planes ne sera pas re-diffusée ? Quelle déception ! Comme bien d’autres probablement, j’ai fait exprès de ne pas l’écouter samedi, me réjouissant de le faire tranquillement à un autre moment !
Soyez gentils à Radio Classique, rediffusez l’émission d’Alain Planes. Merci d’avance. M.T.

4 Dominique, le 09 février 2011 à 21:52 :

Pas de précipitation vers la Prévention routière !!
Pris dans les embouteillages avec Passion Classique, votre émission nous absorbe tant, qu’on ne voit plus la voiture de devant! Résultat: tôles froissées, nouveau bouchon
Et l’on ne peut plus suivre votre émission,
obligés de remplir la déclaration!!…
A quand de “folles journées” dans le grand est, par exemple Lyon ou ses environs, pour éviter les jalousies,
et nous permettre aussi
de “bavarder un peu” avec vous, après vos émissions
Avec un bon “rouge” et du saucisson… Guignols s’abstenir !!


Donnez votre avis !






ombre