Accueil  >  Bravo Calogero !
Flux RSS

Bravo Calogero !

Le 20 janvier 2011 à 20:45 par Olivier Bellamy

calogero_small.jpg

Chanteur populaire et mélancolique, compositeur de pop au style immédiatement reconnaissable, Calogero a grandi au milieu des influences les plus riches : Ennio Morricone, Michel Legrand, les Who, Jean-Sébastien Bach, Mozart… Beaucoup plus cultivé que la plupart de ses congénères, perfectionniste, sûr de son métier - “ce qui n’empêche pas les doutes” - il s’est formé en autodidacte, avec son frère Gioachino (le prénom de Rossini !), qui lui est très proche.
C’est assez fascinant d’entendre Calogero comparer les marches harmoniques de l’Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach aux chansons de Polnaref ou de Barbara. L’habit ne l’arrête pas, il entend loin et voit au-delà des époques et des apparences. Lui qui est jugé avec une sotte condescendance par les chanteurs à texte du “New Rive gauche” connaît ses classiques et clame son admiration pour Brel, Brassens ou Gainsbourg, sans se prétendre leur héritier. Il sait ce qu’il vaut, connaît ses limites, avec un mélange charmant de modestie, d’ambition et d’assurance, ce qui lui permet d’aller au plus profond de ce qu’il est artistiquement, avec une détermination, un instinct et un goût musical qui forcent le respect.
Comme Françoise Hardy, j’aime beaucoup la chanson C’est d’ici que je vous écris.
Voici son programme :

Madeleines
- Chanson “Le prince des étoiles” chanson de la série “Le jeune Fabre”
- “Wings” Michel Colombier
- “Il était une fois dans l’ouest” Ennio Morricone

Musique classique
-Aria (Tenore): Ich will nur dir zu Ehren leben Oratorio de Noel JSBACH
-passion selon saint jean choeur d’entrée JSBACH
- Concerto For Flute And Harp, K. 299; 2nd Movement MOZART
- Symphonie 7 allegreto BEETHOVEN

Mélodies d’amour
- Peau d’âne, Générique Michel Legrand
- Songs of love, Divine Comedy

NB Le “génie napolitain” dont parle Calogero est Renato Carosone

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 26 commentaires pour cet article :

1 c. Holdrinet, le 20 janvier 2011 à 21:32 :

Il est touchant et intéressant Calogero.
J’ai aimé aussi “c’est d’ici que je vous écrit”, comme Françoise Hardy (que j’aime beaucoup ).
Merci aussi pour l’Oratorio de Noel.

2 c. Holdrinet, le 20 janvier 2011 à 21:33 :

je vous écriS …

3 Françoise (40), le 20 janvier 2011 à 23:11 :

Un très agréable émission et un invité intéressant. Olivier a tout dit - et si bien, comme d’habitude !

4 marie-alsace, le 21 janvier 2011 à 00:13 :

Au départ, j’ai pensé, une nouvelle soirée pour parfaire mon étude sur l’ethnologie sociale en ce début du 21ème siècle. Et j’ai eu tout faux. Face à la musique classique et à ses compositeurs, il est humble, au sens noble du terme. Cerise sur le gâteau, c’est « un fan » de Bach…the best. J’ai bien aimé cet entretien avec un artiste que je connais mal….il est vrai.

5 Livadiotti Roberto, le 21 janvier 2011 à 09:15 :

C’est vrai qu’il est modeste et agréable à entendre,mais dans ses morceaux musicaux,j’ai surtout apprécié le choix des morceaux de Bach,quant au 2e mouvement de la 7e Symphonie de Beethoven,très beau certainement,il est toujours ultra-présent chez la plupart des invités et sur l’antenne de RC.

6 Vincent, le 21 janvier 2011 à 09:32 :

Ah, et puis on a appris beaucoup également : à Olivier Bellamy qui fait une intéressante analyse de l’importance du rythme dans le second mvt de la 7ème de Beethoven, l’ami Calogero de se demander “Est-ce que c’était avant Wagner ?”
Que Radio Classique soit ecclectique en s’ouvrant (contrairement à la majorité des radios de la bande FM) à d’autre musique, soit. Mais là, honnêtement, que vient ce chanteur (dont je ne qualifierais pas les connaissances musicales) à part sa promotion… Et je ne commenterai pas ses analyses musicales navrantes…
Olivier Bellamy a bien du mérite d’échanger à l’antenne avec de tels individus : il doit parfois faire le grand écart entre fou rire et larmes…

7 jany, le 21 janvier 2011 à 18:40 :

toute mon admiration pour Roberto que je suis depuis sa première Traviata à Orange .De plus j’ai des origines siciliennes et pour les obsèques de ma maman j’avais choisi la berceuse du disque “sicilien”.Un seul nuage: pas de réponse à un mail envoyé à la sortie de ce disque.Mais je ne désespère pas….

8 jany, le 21 janvier 2011 à 18:54 :

toute mon admiration pour Roberto que je suis depuis sa premièreTraviata à Orange.De plus j’ai des origines siciliennes et pour les obsèques de ma maman j’avais choisi la berceuse du disque “sicilien”.Un seul nuage:pas de réponse à un mail envoyé à la sortie de ce disque.Mais je ne désespère pas…

9 Noushin Dolatshahi, le 22 janvier 2011 à 09:02 :

Je dois admettre que je n’ai jamais été une admiratrice des “smart phones” et des “I-phones» car je les trouvais principalement inutiles, jusqu’à très récemment, lorsque j’ai senti le besoin d’écouter la Radio Classique tout le temps, et pas seulement pendant le travail.

Je suis assez contente de cette décision car je me suis régalée particulièrement cette semaine avec le concert “live” de Nicolai Lugasky et puis l’émission merveilleuse avec Calogero, grâce a “Smart Phone”.

Je ne lui connaissait pas avant, mais je suis très heureuse de connaître un tel talent, un homme intelligent, agreable, modest, honnete, authentique, tendre, et profond avec un goût exceptionnel de la musique. J’ai écouté son émissions au moins 4 fois, donc Merci Olivier et merci Radio Classique

10 Marie-France, le 22 janvier 2011 à 12:02 :

Bravo Olivier d’avoir invité Calogero, ce “jeune” chanteur dont je ne connaissais que le nom. J’ai beaucoup aimé l’extrait de son album que vous avez passé : cela donne envie de l’écouter davantage (moi qui écoute très peu de variétés). Ses choix musicaux étaient intéressants : quand on aime Bach et Mozart, on est mélomane. Cela change de certains de vos jeunes invités. À nouveau Olivier vous avez été parfait dans votre interview.

11 Nelly, le 22 janvier 2011 à 14:35 :

Merci Olivier d’avoir invité Calogéro et bien sûr ‘c’est d’ici que je vous écris’. Cet amoureux de Bach j’au envie de l’écouter beaucoup plus car je le connaissais mal mais l’avoir écouté avec sa sensibilité comme un bouquet dee fleurs et de jolies pensées glissées au milieu: j’aime. J’ai mis ce bouquet dans un vase et je l’en remercie.

12 Françoise (40), le 22 janvier 2011 à 15:32 :

Que de poésie chère Nelly !

13 Anne C., le 23 janvier 2011 à 01:49 :

Je ne connaissais pas vraiment Calogero mais l’émission m’a incitée à combler cette lacune! Et puis quelqu’un qui choisit le choeur d’entrée de la St Jean dans son programme et qui écoute régulièrement l’Oratorio de Noël ne peut qu’être sympathique! Quant à la 7ème de Beethoven,même si elle est souvent choisie, elle suscite toujours la même émotion! Bref une émission agréable avec un homme cultivé, talentueux, convivial et modeste!

14 Livadiotti Roberto, le 23 janvier 2011 à 09:33 :

La 7e de Beethoven est magnifique comme toutes ses symphonies,mais la 7e ce n’est pas que le 2e mouvementc’est encore plus le 1er!

15 Marcelo Torcato, le 23 janvier 2011 à 12:14 :

A Rádio MACRISAN divulga Música Instrumental e Música Vocal, acesse: http://www.radiomacrisan.net ou http://www.macrisan.net. Envie suas músicas para serem divulgadas gratuitamente, não é possível pagar dinheiro para divulgar as músicas, pois é tudo gratuito. Fico grato pela atenção.

16 canaque ginette, le 24 janvier 2011 à 02:28 :

Merci Mr Bellamy Pour avoir offert à vos auditeurs unroberto Alagna comme nous ses fans le connaissons Un être fragile et fort en même temps qui aime avant tout son prochain Ecoutez le parler de partage et surtout de la musique qu’il aime et qu’il n’interprête telle qu’il la ressens Ecoutez une même oeuvre chantée à des moments différents elle ne sera jamais la même C’est cela que nous aimons chez ce ténor on a toujours la surprise de l’interprétation Des critiques n’aiment pas cette façon de chanter !Désolée pour eux car le public lui ,aime ! Alors critiques laissez un peu en paix ce merveilleux chanteur Pensez plutôt à l’homme qui sait parler de la musique car à mon sens en plus d’être mélomane Roberto alagna vous dissèque une oeuvre musicale comme seuls savent le faire les musicologues Une corde de plus à son arc !Messieurs les critiques essayez de vous relire 2 fois avant de publier votre article et surtout de vérifier vos sources Vous avez dû comprendre que j’ étais une fan de Mr Alagna et j’ai hâte d’être au 24 et 29 Mars pour le voir à Rennes et Pleyel Désolée pour Fransceca !et de faire mentir les malpensants car là encore malgré la fatigue des concerts il va rester avec nous une partie de la nuit Pleyel n’aura qu’à nous laisser les cles nous fermerons nous même Amitiés à Vous Mr Bellamy et puis non Je vous embrasse tout comme j’embrasse Roberto 8 A bientot Gina

17 anne-marie, le 26 janvier 2011 à 10:17 :

Merci mr Bellamy pour ce super moment partagé avec Calogero.Je comprend mieux maintenant pourquoi j’aime ce chanteur, tout son univers musical est le mème que le mien , c’est impressionnant.Merci encore pour cette émission bercée par votre belle voix et qui nous permet de pénétrer dans des univers musicaux de différentes personnes avec leurs “petites Madeleines”

18 Livadiotti Roberto, le 28 janvier 2011 à 17:32 :

Encore un éloge de Ginette envers Roberto Alagna.Je reconnais que c’est un grand ténor,mais pas l’un des plus grands de notre époque!D’ailleurs j’ai une préférence pour les barytons et les basses et les voix de femmes.Je trouve certains ténors un peu trop tonitruants.

19 Elise F., le 28 janvier 2011 à 18:25 :

Roberto L.(pour éviter toute confusion) j’ai même l’impression que tout était calculé et que le fan club du ténor français s’est déchaîné et n’est pas obligatoirement des fidèles de Passion Classique. Moi aussi j’adore les voix plus graves (José Van Dam, Bryn Terfel, Mathias Goerne, Fischer Diskau) pour ne citer qu’eux, et exception faite pour Kaufmann à la voix de ténor assez barytonante.Je ne suis pas attirée par la voix de Juan Diégo Flores pas assez virile à mon goût.

20 Erica Roche, le 29 janvier 2011 à 00:11 :

Elise - je suis persuadée que vous avez raison, et que le fan-club de Roberto Alagna a quelque peu investi notre blog - Gina, si vous êtes encore parmi nous, merci de nous le confirmer. “La musique est notre passion” à nous tous ici, et ça ne se résume pas à Roberto Alagna, malgré tout le respect qu’on lui doit. Ecoutez donc d’autres émissions et parlez avec nous d’autre chose que lui. J’étais évidemment sincère dans ce que j’ai écrit sur lui, sinon je ne l’aurais pas écrit - mais j’avoue qu’en tant que ténor son étoile pâlit un peu à coté de Jonas Kaufmann, et aussi comme Elise, j’adore les voix plus graves comme celles qu’elle a citées, mais je suis également fan de Juan Diego Flores - je trouve sa voix très belle - et lui aussi est très beau (et viril) ce qui ne gache rien! Par contre, je n’apprécie guère la voix de Ph. Jarrousky - mais je ne sais pas pourquoi! C’est dommage que le “Faust” de Covent Garden que j’ai vu à la BBC n’a jamais été pas diffusé est France - Bryn Terfel était un Méphistophèle superbe, à la fois drôle et sinistre, avec des effets de costumes incroyables (il était même habillé en femme - à barbe - à un moment donné!) Une pure merveille!

21 Elise F., le 29 janvier 2011 à 02:26 :

Erica puisqu’on est que toutes les deux :-)
En plus de leurs voix, je craque complètement pour Jonas qui ne semble pas conscient d’être bel homme (mais vous l’avez compris depuis longtemps)José Van Dam,très beau, Placido aussi, Ruggero a un charme fou, Bryn quand même aussi,Juan Diego pas trop mon genre, Vittorio Grigolo se la joue un peu trop beau gosse comme on dit maintenant,Marcello Alvarez malgré sa belle voix pas du tout.Paradoxalement,
j’aime beaucoup les voix des contre ténors comme Andréas S. et le jeune Philippe J. qui est aussi joli garçon.Et bien Elise, tu te lâches ce soir,moi qui suis plutôt réservée dans la vie, c’est à cause de vous chère Erica.
J’arrête mes divagations et bon WE.

22 Erica Roche, le 29 janvier 2011 à 10:14 :

Elise, à mon âge ce n’est plus la peine de craquer pour les beaux gosses! Mais ce n’est pas la première fois que j’arrive à vous fare sortir de votre réserve, même si ce n’est pas in tentionnel de ma part. Voici, enfin, une raison qui justifie ma présence sur cette terre! :-)

23 Anne C., le 29 janvier 2011 à 14:57 :

@ Erica et Elise : il n’est pas d’âge pour apprécier la beauté… sous toutes ses formes !
@Vincent : Je ne sais pas si Olivier a bien du mérite face à « de tels individus » comme vous le dites, mais je pense que la qualité première d’un journaliste est de se mettre à la portée de ses invités et que c’est là une qualité que possède M. Bellamy. Quant à ses billets sur son blog, ils témoignent toujours d’un grand respect pour ses invités, quels qu’ils soient. Calogero peut certes faire sourire des amateurs de musique classique en demandant si Wagner est avant ou après Beethoven ! Mais j’ai coutume de dire qu’on est toujours le génie de quelqu’un et l’idiot de quelqu’un d’autre ! Il est toujours facile de briller dans les domaines que l’on connaît. Vous pourrez me rétorquer qu’on ne se qualifie pas de musicien quand on ne connaît pas grand chose à la musique ! Mais la musique est un vaste domaine et Calogero ne revendique pas d’appartenir au panthéon des grands musiciens ! Personnellement, je préfère quelqu’un qui reconnaît humblement ses limites et avoue ses lacunes que le pédant qui nous avait infligé un discours aussi inepte qu’ennuyeux pour nous apprendre que les madeleines de Proust n’étaient pas des madeleines, mais des sablés et qui devait être ravi d’avoir ainsi fait progresser O.B. et ses milliers d’auditeurs sur le chemin ardu de la connaissance !

24 Vincent, le 08 février 2011 à 13:57 :

@ Anne C.
M. Calogero a d’autres tribunes pour faire sa promotion : 98% des radios de la bande FM et 99% des chaînes de télévision. D’autres invités d’Olvier Bellamy n’ont pas cette chance, et un nombre encore plus significatifs d’autres n’ont même pas l’opportunité d’y être invités (c’est la loi du genre malheureusement). Le jour où Roberto Alagna sera invité sur NRJ et Alexandre Tharaud chez Patrick Sebastien, je n’aurais plus de raison d’être gêné par ce type d’invité. Si l’animateur de radio doit se mettre à la hauteur de son invité, je pense qu’il doit également écouter la voix (même si ce n’est qu’une parmi d’autres) de son public. Les blogs existent pour ça et c’est très bien !
Pour ce qui est des pédants, je vous rejoint à 100%, c’est à mes yeux la même chose : regrettable erreur de casting.

25 Itié, le 08 février 2011 à 16:46 :

Voilà ce qui se produit quand on veut
” ratisser large ” …

26 Itié, le 10 février 2011 à 10:14 :

Pardon Olivier pour ces mots bêtes et
méchants .Je ne recommencerai plus !


Donnez votre avis !






ombre