Accueil  >  Olivier Poivre d’Arvor au bout de son rêve
Flux RSS

Olivier Poivre d’Arvor au bout de son rêve

Le 24 novembre 2010 à 17:46 par Olivier Bellamy

Comme son frère (célèbre, trop célèbre ?), il est arrivé en scooter, à la dernière minute. Il nous a parlé de sa mère Madeleine, de son frère (lointain, trop lointain ?), des difficultés à adopter un enfant, de son enfance à Reims. Un auditeur s’est agacé de la manière dont le directeur de France Culture a parlé de la capitale champenoise. Mais quand on a des rêves plein la tête, on trouve toujours que la ville de son adolescence est trop étriquée. Avec son frère (toujours lui), il a écrit un livre sur les grands aventuriers du passé (Paul-Emile Victor, Rimbaud, Saint-Exupéry, Albert Londres)… Un beau livre, passionnant, à la gloire des grands explorateurs dévorés par le dépassement de soi et l’envie d’ailleurs. Demain, c’est Jean-Louis Etienne qui nous accompagnera dans Passion Classique, pour nous parler de ses expéditions au Pôle Nord et au Pôle Sud. Il va nous faire voyager tout en restant bien au chaud.
Voici le programme d’Olivier Poivre d’Arvor :
Madeleines
Madeleine de Jacques Brel
La 5ème de Beethoven
Le bal des Laze de Michel Polnareff
6 morceaux de musique classique
Americas de Dominique Fillon ( j’y tiens, c’est du jazz et pour moi c’est du classique)
English Suites n° 2 de Bach ( par Glenn Gould)
Stabat Mater de Dvorak
Premier quatuor à cordes de Janacek « Sonate à Kreutzer »
3 mélodies d’amour
Annie Roth
La forza del destino de Verdi ( par Callas) « Madre pietosa Vergine »
Divertissements ou airs et concerts de Charpentier ( William Christie)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 81 commentaires pour cet article :

1 Eliane, le 24 novembre 2010 à 18:04 :

Très belle émission que celle d’hier soir, un OPDA attendrissant avec ses confidences, un Maestro très détendu, Etre frère de quelqu’un de connu…………difficile à assumer surtout à 15 ans tout comme, dans un autre registre, être soeur de quelqu’une de “brillantissime” et lui succéder dans le même lycée!!! Une tranche de vie qui vous marque, croyez moi!!
Cette phrase, écrite par le monument de littérature qu’est Shakespeare ” ils ont échoué parcequ’ ils n’avaient pas commencé par le rêve” je l’ai faite mienne depuis bien longtemps, j’ai été touchée de l’entendre, en pleine nuit, dans le secret de ma chambre. Il y aurait fort à dire sur le sujet mais notre sujet, à nous c’est la musique, celle qui offre des moments de vie où, parfois, il arrive que tu touches du doigt l’excellence!
J’ai aimé son programme, madeleines comprises, Bach, l’émouvant Stabat Mater de Dvorak, à ce propos, il faudra, un WE, que j’interroge mes petites camarades “pointues” sur le sujet car je collectionne Requiem et …….Stabat Mater, Janacek, qui peut certes “chatouiller” quelques oreilles mais qui demande que l’on s’y arrête comme le temps, cette nuit encore……….

2 Samuel Rosenfeld, le 24 novembre 2010 à 19:29 :

Pour changer de sujet et se calmer un peu, l’excellent Samuel Rosenfeld vous proposerait bien un petit “jeu” afin que chacun puisse partager ses goût (en musique classique hein, nous imaginons-nous parler d’André Barbelipien?) avec les autres blogueurs. Il s’agirait de donner dans un premier temps ses interprètes favoris (vivants ou trépassés) et dans un second temps les interprètes honnis, si possible avec un petit commentaire
Samuel Rosenfeld commence pour établir un étalon du bon gôut:
Interprètes favoris:
Rudolf Serkin, probité - Glenn Gould, cosmique - Jacqueline Du Pré, pleine de vie - Dinu Lipatti, poétique - Alexandre Tharaud, clarté - Fritz Reiner, précision - Lenny Bernstein, humanité - Ferenc Fricsay, engagement & articulation etc…
Interprètes que le Grand Samuel n’aime pas:
Alfred Brendel, plat - Maurizio Pollini, un ordinateur - Claudio Abbado, surfait etc…
En espérant lire vos goûts, bien à vous,
Samuel Rosenfeld.

3 COURTAUTMonique, le 24 novembre 2010 à 19:53 :

Samuel,pas de chanteurs?warum?

4 Samuel Rosenfeld, le 24 novembre 2010 à 20:07 :

Samuel Rosenfeld n’aime pas le chant. voilà tout.

5 catherine Dubreuil dessinatrice, le 24 novembre 2010 à 20:36 :

mes + : Maurice André,bonté-Claudio Arrau, philosophe-Felicity Lott, humour-Georges Prêtre, jeunesse, Orchestre Dudamel, ferveur..
mes - : Pierre Boulez, prétentieux ….sinon je ne m’y connais pas assez pour critiquer les musiciens, je les trouve en général tous tellement supérieurs à tout ce que l’on prénomme “artiste” aujourd’hui…car en Musique si quelqu’un fait trop de fausses notes il est vite éjecté, ce qui fait déjà une sacrée sélection, hélas proscrite partout ailleurs….y’a qu’à voir ce qu’on expose , et ceux qui s’exposent….
très bien le “warum” Monique! c’est marrant

6 Françoise (40), le 24 novembre 2010 à 21:22 :

Chère Catherine,
Je ne serai peut-être pas là demain, alors je m’apprêtais à vous souhaiter une “bonne fête” dès ce soir et qu’est-ce que je lis, c’est aussi votre anniversaire ? Alors, dans l’ordre, très joyeux anniversaire, et bonne fête en souhaitant que ces deux jours soient encore plus agréables que tous les autres.
A cette occasion, permettez moi de vous embrasser très amicalement.
Françoise
P.S. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir pour répondre au jeu de Samuel. Ce qui est sûr, c’est que dans “les -”, j’y mettrai forcément P. Boulez pour - au moins - la même raison que vous. Tiens, mon mari aussi apprécie Maurice André.

7 Camille Acristem, le 24 novembre 2010 à 21:31 :

Style prise de note pendant l’émission:

« Et il ressuscita le troisième jour ».

Bonjour!

Une élégance de l’accent. Une intonation très proche de celle de Hélène Grimaud, sur la fin des mots, les sons finaux en « o », « an », « ou ».
Olivier Bellamy se doutera, s’il se souvient, de combien cette émission a pu me faire du bien (j’ai lu Rilke, soit dit en passant).

« Il y a quelques fêlés, ces êtres qui laissent passer la lumière. »
Bach : ah ah je connaissais (et oui, maintenant je commence à avoir un horizon sur cette terre là) mais sur clavecin. Laconique, entêtant, torsades de musique, assommantes et ascenseurs.
Laissé le son flotter, suspendu puis tomber.
La citation de St Ex est la chute, la dernière phrase dite dans « Émilie Jolie ». Elle me terrifiait, enfant, elle me faisait pleurer de façon incontrôlable par mes parents. Saint Augustin disait « Il vaut mieux se perdre dans sa passion que de perdre sa passion ».
Ah ah, Jacques Brel! « Même qu’elle est trop bien pour moi comme dit son cousin Joël!  Elle est toute ma vie, Madeleine que j’attends là…»
Sa dérision quant à la bienveillante et aimante indifférence de leurs parents est vraiment drôle et Olivier Bellamy, une fois encore, a su lui donner le change qui était le meilleur. L’invité était un échevelé (Woody Allen cite les coups du destin à la porte), un peu rêveur, un peu absent, qui commence des phrases et oublie de les terminer, c’est un homme passionnant, passionné, admirable. Quel dommage qu’il se gâche en politique (diplomate)… Sa vision tragique de l’amour, de la rencontre, est probablement vraie, mais terriblement cruelle, terriblement triste et l’imaginer comme allégorie du destin me rend malheureux. Je partage son dédain, son mépris pour l’administration. J’ai pleuré à « Je me bats pour qu’elle vienne vivre avec moi parce qu’elle n’a pas de parents, et moi je n’ai pas d’enfants. C’est là notre destin d’être ensemble.»
Quelle humilité. Quelle survivance de l’ombre de son frère (qu’il aime pourtant avec beaucoup d’estime, d’affection et de reconnaissance!).

Le bal des Laze m’a ébranlé, je ne le connaissais pas. Je l’écoute en boucle depuis. Merci aussi pour ça.

« Et elle s’appelait Hélèn-euh. Voilà. »

Je n’ai plus le nom mais le morceau avec les violons, qui vient de Tchécoslovaquie, je crois, est sublime.

Beaucoup de publicité, tout de même, c’est pénible.

« Laissez moi, laissez moi rêver, laissez moi aimer ».

8 Anne Clarisse, le 24 novembre 2010 à 21:58 :

Mes + : Philippe Jaroussky, son charme - Montserrat Caballe la fraîcheur de sa voix - Maria Callas parce qu’elle a introduit le théâtre dans l’opéra - Maurice André: sa générosité - Daniel Barenboïm et Léonard Bernstein - leur humanité - Glenn Gould pour ses interprétations de Bach - David Fray mais je ne sais pas dire pourquoi - Wilhelm Furtwangler pour sa IXème -
Mes - : Toscanini trop pressé - Pierre Boulez (a monopolisé les fonds attribués à la musique pour un résultat à mon goût improbable)
C’est affreux ce jeu: on a du mal à choisir! Et parfois, je en sais même pas dire pourquoi j’aime tel interprète! Merci Samuel!

9 sandrine, le 24 novembre 2010 à 22:20 :

Spéciale dédicace pour C2D:
http://www.youtube.com/watch?v=LynSme_TDGU
Je reviendrai vers vous pour annoncer mes goûts cher Samuel.
cordialement
sandrine(84)

10 Samuel Rosenfeld, le 24 novembre 2010 à 22:54 :

BON ANNIVERSAIRE A NOTRE CATHERINE NATIONALE!

11 catherine Dubreuil dessinatrice, le 24 novembre 2010 à 23:02 :

HA NON! je m’insurge! il m’a volé ma madeleine à moi Le Bal des Lazes!!!! mise de coté depuis 2 mois…c’est dégoutant, du coup j’ai pas envie d’écouter le podcast…je suis colère colère colère
En + Nathalie Dessay , spontanéité sympathie-
Merci Samuel Vive l’église nouvelle

12 catherine Dubreuil dessinatrice, le 24 novembre 2010 à 23:04 :

c’est MON Bal des Lazes A MOI!!!!! Merci Sandrine pour le chaton

13 Françoise (40), le 24 novembre 2010 à 23:44 :

Ce n’est pas facile, il y en a tant d’excellents. D’autant plus que je ne fais attention aux interprètes que depuis peu. Je m’intéressais essentiellement aux oeuvres. Toutefois, ceux et celles qui me sont venus spontanément à l’esprit :
Mes + : Daniel Barenboim : lors de son passage à PC, j’avais vraiment l’impression que son piano était dans notre salon
Julia Fischer : son interprétation du concerto pour violon de Tchaikovsky m’éblouit
Philippe Jaroussky, Natalie Dessay et Cecilia Bartoli : talent, gentillesse simplicité …
Mes - : P. Boulez : en premier et sans hésitation : sa “musique” me casse les oreilles ; je déteste sa prétention … et je n’ai vraiment pas digéré sa stupide remarque concernant Luc Ferry
Je ne vois pas d’autres “-” ; en fait, c’est quand j’entends une interprétation qui ne me plait pas qu’il faudrait que je note les noms.
Bonne soirée à tous.

14 marie - alsace, le 25 novembre 2010 à 00:13 :

petit jeu difficile, voire impossible, ils et elles sont tellement nombreux. Alors je choisis des anciens, parce qu’ils m’ont fait decouvrir la musique.C’est un choix non exhaustif et demain est un autre jour Rubistein pour ses multiples talents et ses interprétations de chopin, son successeur Duchable, J.Bolet pour sa poesie dans son interpretion des oeuvres de litz, Harnoncourt pour Bach, ses passions et cantates, et puis Boulez pour ses interpretations des compositeurs français, mais je n’aime pas son dédain envers chostakovich et puis Ozawa, Munch (clin d’oeil alsacien) mais tout de même, Barenboim pour son engagement et tant d’autres, sans oublier l’immense richesse actuelle

15 Samuel Rosenfeld, le 25 novembre 2010 à 01:00 :

Boulez fait l’unanimité contre lui…

16 Livadiotti Roberto, le 25 novembre 2010 à 01:22 :

Ca me parait normal. Je ne cherche pas trop à distinguer entre les interprètes,sauf que je reconnais les plus grands comme Furtwaengler.J’aime aussi Karl Bohm,Giulini,Karajan,sauf dans les 6e et 7e symphonies de Beethoven où je le trouve trop rapide.C’est difficile de donner une liste exhaustive. Je n’ai pas d’opinion au sujet des solistes,donc je ne donnerai pas de noms. Je voudrais dire aussi que parfois,je préfère écouter de bonnes musiques de films que certains compositeurs contemporains ou du 20e siècle.

17 Elise F., le 25 novembre 2010 à 03:01 :

Mieux vaut tard que jamais « Joyeux Anniv’ et bonne fête » à l’Artiste-Dessinatrice de ce blog.
Fidèle de l’Eglise Nouvelle je me dois de répondre au Maître : (liste non exhaustive)
Mes+ :Wilhlem Kempff et Nikita Magaloff : mes 1ers 33t.
Paul Tortelier violoncelle pour ses suites de Bach
Sabine Meyer clarinettiste virtuose
C.Abbado talentueux et carrière exceptionnelle
Ferenc Fricsay bouleversant (documentaire d’une répétition « la Moldau » : ses métaphores sur le cours de la rivière, lui déjà très malade, ses yeux semblaient dire bientôt « je ne verrai plus ces beautés de la nature »
J.Kaufmann : the best of de best
Ph.Jarousky : angélique
Natalie Dessay : malicieuse
Pour ces 3 chanteurs, j’enverrai ma participation financière pour désobéissance…
Mes – P.Boulez pour ses compositions et sa suffisance
L.Bernstein dont j’adore les compositions et les directions mais trop caractériel (une terreur aux répétitions)
Hors sujet : je déteste les clowneries faites par Michel Leeb sur les chefs d’orchestre. Rien à voir avec l’humour, c’est grotesque et vraiment plus bas que la tige d’une jolie petite pâquerette.

18 Erica Roche, le 25 novembre 2010 à 10:43 :

Je ne suis pas du tout de l’avis général - et j’inscris Pierre Boulez parmi mes +. Le propos n’est pas de juger les compositeurs ni la personnalité des gens, mais bien les interprètes, et pour moi il restera un chef d’orchestre exceptionnel tant pour la musique française que pour Wagner (vous avez oublié ses prestations légendaires avec Patrice Chéreau du Ring à Bayreuth?

19 Erica Roche, le 25 novembre 2010 à 10:58 :

Parmi mes -, Charles Munch (trop mièvre), Horowitz et Samson François (trop perso), Alfred Brendel (même raisons que King Samuel). Dans les + Oistrakh, DuPré, Rostropovitch, Renée Fleming, Gundula Janowitz,Jonas, Bryn Terfel, Natalie Dessay - pour avoir sublimé leur art. Et puis Bernstein, Gergiev, Herbert von K - et tellement d’autres si je m’écoutais.

20 Samuel Rosenfeld, le 25 novembre 2010 à 11:17 :

Elise F. Samuel Rosenfeld attend votre versement. Erica, Samuel est du même avis que vous concernant Boulez: GRAND interprète.

21 Lily, le 25 novembre 2010 à 11:32 :

Mais Qui a eu cette idée folle !!!
ma grande émotion musicale : TOUT Serkin , ah ses 3 dernières sonates de Beethoven , à Vienne, en live, en 1986, simplicité, puissance émotionnelle indescriptibles, tout est dit.
Le roi Arthur bien sûr pour son engagement total et son amour de la musique
Et puis quelques uns parmi tant d’autres, C.Arrau, Gould et Gulda, Lipatti, S.François,Richter.
Pour toute leur poésie dans Liszt : Berman, Bolet , Ciccolini, F.Clidat.
M.J.Pires pour Mozart, sobre, clair, vivant.
Alicia de la Rocha, les couleurs subtiles de l’Espagne
Oistrakt (son, maîtrise, virtuosité), Rostropovitch (pas que pour le récit d’Erica !!.).
les « moins jeunes et jeunes chefs » , Sokhiev, (enthousiasme, ardeur) Ozawa, Temirkanov, David Zinman, Michael Tilson Thomas (engagement, professionnalisme).
Je défends les causes perdues : Boulez, pas en tant que compositeur, mais en merveilleux chef d’orchestre, et notamment pour sa précision rythmique dans son enregistrement du Sacre du Printemps.
Brendel (Schubert), Pollini (les Etudes de Chopin).
Et ma liste serait différente tout à l’heure, et avec la nouvelle génération de musiciens …et j’en oublie ..
Difficile de citer les moins , cela varie selon les compositeurs ou enregistrements, mais ce matin, Volodos et Zimmerman ne m’émeuvent pas.

22 Erica Roche, le 25 novembre 2010 à 11:43 :

merci - oh Samuel!

23 Eliane, le 25 novembre 2010 à 11:54 :

Effectivement, c’est du délire et en plus, passer en telle position après les pianophiles!!
Je n’ai pas le temps, juste avant de partir, je dirai seulement, et sans être sous l’emprise du Grand Maître de l’Eglise Nouvelle que : Gould, Tharaud et Lipatti font partie de ma liste + Horowitz : un joyau + Fouts’ong un poète du piano etc…….H Baumann corniste,(les bloggers de l’été passé se souviendront) je défends également Boulez en temps que chef, je reviendrai au WE plus calmement allonger la liste.
Je déteste (c’est le mot) Olli Mustonen, son toucher, sa gestuelle m’est insupportable.

24 Lily, le 25 novembre 2010 à 12:11 :

tout à fait d’accord avec vous Eliane pour Mustonen. Je l’ai notamment entendu dans le concerto pour violon de Beethoven, transcrit par je ne sais qui pour le piano. On attend tellement le violon dans cette œuvre, c’était insupportable, en plus avec sa gestuelle comme vous dites ..

25 Françoise (40), le 25 novembre 2010 à 13:15 :

Vraiment trop difficile ce “jeu” ! C’eut été plus facile (et plus court) de ne nommer que les “-” … Et encore !
Dans mes “+”, comment ai-je pu omettre des gens comme Karajan, L. Equilbey … parmi tant d’autres ! Oui, je regrette de m’être précipitée !

26 catherine Dubreuil dessinatrice, le 25 novembre 2010 à 13:41 :

évidement Boulez je ne l’ai croisé que comme personne, et entendu diriger (en vrai) que Schtakaouzen ….ça donne pas envie…
j’ai du mal à trouver quelqu’un que je n’aime pas dans le classique…c’est tellement dur de jouer bien, ça demande tellement de sacerdoce, je respecte malgré moi…ne m’y connaissant pas assez…
…alors j’ai fait 1 effort pour réécouter le Poivre, quoique nettement moins antipathique que son grand frère, ce qui n’est pas difficile, le pauvre, je n’arrive pas à avoir de la sympathie spontanément : ça passe pas qu’est-ce-que vous voulez que je vous dise…ça passe pas! …la voix peut-être :un peu trop ambassade-Verdurin-ressemble à l’autre…mais bon, à part la voix,
…ce qui me gène toujours “chez ces gens là” - je parle de ma perception, je ne le connais pas perso-passer de directeur d’institut culturel à ambassadeur , d’ambassadeur à directeur d’institut culturel , et ayant comme dilemme affreux hésiter entre directeur de la villa Médicis et directeur de France Culture-tordant!-(au passage ça va pas s’arranger après Laure Adler, accro à la guerre en Bosnie et à Marguerite Duras pour ses chroniques rigolotes , ça peut pas être pire ;;;quoique le “j’adore Sophie Calle” est caractéristique du microcosme…enfin bref
“chez ces gens là” disais-je….c’est le gouffre atomique entre ce qu’ils disent et ce qu’ils font : si on n’aime pas l’administration on fait pas ce genre de “carrière” enfin bon sang!!! où est le risque dans tout ça…30 secondes d’émotion à l’évocation d’Hélène …ok …le reste me semble …Verdurin….en moins drôle ET IL M’A PRIS MA MADELEINE LE BAL DES LAZES, en plus!

27 Erica Roche, le 25 novembre 2010 à 14:55 :

Ce n’est pas grave pour Le Bal des Lazes -il faut le garder! A croire que ça passe très peu souvent à la radio parce que je ne l’avais jamais entendu avant!Ce n’est pas du tout comme Casta Diva, Barry Lyndon, Mort à Venise, et j’en passe et des meilleurs!

28 Camille Acristem, le 25 novembre 2010 à 16:18 :

Rappelez vous la phrase de Vadim Repain, ou de sa mère plutôt : … Non, je vais me contenter, humble relais, de citer Olivier:

“Merveilleuse évocation de sa mère, qui l’emmenait à l’Opéra, qui lui a appris à ne pas juger, à être exigeant avec lui-même et indulgent avec les autres.”

Allez, allez, on pardonne à tout ça, on prend de la hauteur et on se grandit l’âme en se frottant soi-même les oreilles, verrez, ça pousse.

29 Livadiotti Roberto, le 25 novembre 2010 à 21:54 :

C’est juste Erica et je rajouterai à Casta Diva,le trio de Schubert et l’adagietto de Mahler,les “Variations Goldberg”,les Suites pr violoncelle seul de Bach,les mvmts lents des Concertos pr piano de Mozart(beaux,mais trop souvent demandés,etc… Je salue Catherine Dubreuil et ses messages originaux et lui souhaite un bon anniversaire,à retardement,et de bonnes commandes pour ses dessins.

30 Anne Clarisse, le 26 novembre 2010 à 00:57 :

jeu infernal!!! A peine a-t-on tapé sur OK qu’on a déjà 5 ou 6 interprètes oubliés en tête et quand on lit les commentaires divers, on se dit! “Evidemment, j’aurais dû y penser! En vrac: Rostropovitch pour sa conviction, Martha Argerich pour son tempérament, William Christie pour son Messie, Andréas Scholl, pour l’Agnus Dei de la Messe en Si de Bach, José van Dam pour son interprétation magnifique dans le si beau film de Corneau “Le maître de musique”, Jean-Claude Casadesus pour son énergie à porter la musique partout…. Beaucoup de chanteurs dans mes choix! Si j’ai bien compris, je crois que ça me vaudra une contribution à l’Eglise de Samuel Rosenfeld! Douce nuit à tous!

31 c.holdrinet, le 26 novembre 2010 à 01:38 :

infernal, en effet…

mes +, W.Christie par lequel j’ai commencé à découvrir la musique baroque, Rostropovitch,Emmanuelle Haim que j’ai vue diriger “Orlando” au th.des Ch Elysées, récemment; puis des voix (ce que je connais le mieux) C.Bartoli,et sa chaleur envers son public, Natalie Dessay,sa joie de vivre, Magdalena Kozéna, Ph. Jarousski,sa fraicheur, R.Villazon pour son enthousiasme A. Scholl…. J’en oublie.

Mes -, P Boulez ça c’est sûr, je n’aime pas ce qu’il fait tout simplement…
Après, je ne sais plus.

Qu’est ce qu’on va gagner?

Bonne nuit.

32 Eliane, le 26 novembre 2010 à 02:35 :

Entièrement d’accord Erica et Roberto pour les oeuvres citées !! Le panel est si vaste……… certains invités semblent l’oublier.
Bon, notre Seul et Unique Samuel va peut-être regretté son idée géniale de jeu…… je suis lancée, je continue……en attendant…….minuit
Toutefois, je tiens à préciser que tous ces musiciens connus sont tous des artistes de haut niveau, seulement, comme dans la vie, il y en a avec lesquels le courant ici “musical “passe moins bien.
Les +++ (suite)
@ Alicia de Larrocha à la prodigieuse carrière, m’a marquée pour une raison très personnelle : la découverte très tôt de Granados ( “Andaluza”,) et quelques pièces d’Albéniz aux fragrances et rythmes entêtants ,ce fut un véritable coup de foudre et cela reste mes morceaux” anti coup de blues”.
@Je dois citer bien évidemment : Schnabel, Haskil, Guilels, Richter, crus d’exception, puis Van Cliburn (coucou Alain) Lupu, Arrau et son parcours de musicien philosophe au répertoire immense et très diversifié
@ Samson François et sa figure d’écorché vif et sa fragilité douloureuse apparente
@Martha et Aldo pour des raisons maintes fois déjà évoquées
@Comme Lily, Maria J Pires dans Mozart pour son jeu dépouillé, très sobre
Voilà les noms qui me viennent spontanément à l’esprit mais il y en aurait tant d’autres!!!
@En musique de chambre le trio Wanderer et les Modigliani
@ La voix de J Van Dam,
Dans la jeune génération : Till Fellner et sa grande clarté des registres sonores dans Beethoven, Anna Vinnistskaya éblouissante et déjà très une grande etc…….
Pour reprendre l’expression très juste de Lily disons que le monstre du piano Sokolov ne m’émeut pas, pas plus que la jeune virtuose très en vogue Yuja Wang

33 Erica Roche, le 26 novembre 2010 à 10:36 :

Et moi j’ai oublié dans mes + Cecilia Bartoli pour son talent tout à fait particulier, le Quatuor Alban Berg qui m’a ouvert la porte de la musique de chambre jusqu’à là hermetiquement close, Martha, Aldo, Claudio Arrau.et Pollini pour Chopin (sorry Samuel).Il nous manque encore du monde -Momo, Sandrine, Monique, Nelly, Camille - et puis naturellement notre cher tenancier!

34 sandrine, le 26 novembre 2010 à 12:33 :

En fait je n’avais pas bien compris la règle du jeu et il a fallu que je remonte au deuxième étage pour avoir plus de précisions. Il s’agit donc d’exprimer ses préférences ou pas sur les interprètes, autant les voix que les musiciens ou que les chefs… J’avoue que la tache est ardue, si ce n’est impossible en ce qui me concerne.
Certes il me serait bien facile de m’accouder à ma discothèque, ce que j’ai fait et de sortir les CD un par un des interprètes à qui j’ai fait confiance lors de son acquisition.
Mais c’est en prenant le coffret des 9 Symphonies de Beethoven dirigées de main de maître par HVK chez DG en 1963 que j’ai réalisé l’ampleur de mon erreur….certes le maestro interprète à merveille cette œuvre mais en revanche si je prends le CD enregistré par le même chef (d’un opéra qui ne plaira certainement pas à ce cher monsieur Rosenfeld car compositeur en « i »), « Un ballo in maschera » de Verdi, l’interprétation qu’en donne HVK ne me plait pas du tout …mais pas du tout !! C’est alors que toute la belle théorie Rosenfeldienne tombe à l’eau, de part notre goût à chacun qui est très subjectif et de part le fait qu’un interprète peut transcender l’œuvre d’un compositeur et ne transmettre aucune émotion lorsqu’il dirige la partition d’un autre !!
Je ne sais si j’ai réussi à me faire comprendre.
Je n’arrive pas à me décider qui iscrire sur ce blog, encore faudrait-il que je précise « j’aime Placido Domingo dans Carmen ou Otello mais pas Le bal masqué » …non c’est trop difficile,bref, on peut trouver excellent un interprète dans une œuvre et pas dans une autre.
Jean-Christophe Spinosi disait très justement qu’il ne pourrait pas diriger l’œuvre d’un compositeur qu’il n’appréciait pas…je rajoute même que cela doit certainement s’entendre !!
Par contre parler de mes compositeurs préférés ça oui c’est faisable même si la liste serait un tantinet longue …
cordialement
sandrine(84)

35 Livadiotti Roberto, le 26 novembre 2010 à 13:30 :

Sandrine,avez-vous écouté “Aida” ou “Otello” ou “Il trovatore” de Verdi par Karajan? Elles sont extra!En revanche,pour les Symphonies de Beethoven,j’ai l’integrale en diques vinyl par Eugen Jochum et je n’aime pas Karajan dans les 6e et 7e de Beethoven,comme je l’ai dit,mais il est bien dans Brahms et Wagner et aussi dans la “Fantastique” de Berlioz.

36 Françoise (40), le 26 novembre 2010 à 13:48 :

Comme j’admire vos connaissances … Faire la différence entre tels ou tels interprêtes, ah j’aimerais ! Je peux tout juste réagir si une interprétation (souvent lorsque ce sont des “arrangements”) ne me plait pas, quand mes oreilles ont mal !
Très amicalement.

37 Eliane, le 26 novembre 2010 à 14:02 :

La honte…….Samuel va peut être regretter…..bien sûr, je mérite la pénitence……

38 Françoise (40), le 26 novembre 2010 à 14:04 :

Pourquoi “la honte” ? Bon déjeuner chère Eliane. J’y vais aussi. A plus …

39 Livadiotti Roberto, le 26 novembre 2010 à 17:12 :

Faire la différence entre une multitude d’interprètes,ne m’intéresse pas vraiment.Mais j’ai une certaine opinion sur mes chefs d’orchestre préférés et je ne cherche pas à trop comparer.Ce sont les oeuvres qui m’intéressent surtout.

40 Françoise (40), le 26 novembre 2010 à 21:38 :

Je reviens sur le jeu des « + et des - ». Si je persiste pour P. Boulez dans mes « - », je ne regrette pas de n’en avoir pas mis d’autres, parce que …
… au début de l’après-midi, j’ai entendu (dans l’émission de Laure Mezan) une œuvre (piano) que je n’aimais pas du tout ; j’attendais avec hâte l’annonce du nom du pianiste … Je reste sur ma faim, et j’entends ensuite un autre morceau qui ne me plait pas plus (toujours du piano). Enfin, les deux noms sont annoncés. J’ose à peine dire de qui il s’agissait ; Glenn Gould et Samson François. Ces artistes, jugés comme des « géants », je ne les avais pas aimés dans ces deux œuvres-là… alors qu’entendus dans plein d’autres, j’avais apprécié ! Et pas plus tard que ce soir, dans PC, j’entends Litz - je devrais dire « nous » car mon mari, présent, a réagi comme moi - (piano toujours) et ensemble nous avouons ne pas aimer. Qui était-ce au piano ? La, « notre », grande Martha … que j’adore !
(ma) conclusion : extrêmement difficile de porter un jugement sur l’interprète ; l’appréciation peut être tellement différente d’un morceau à l’autre. Que doit-on juger : la technique (pour les « pros »), la beauté (subjective), l’émotion (perso) …
Bon, étant donné que je n’y connais pas grand-chose, je promets de mieux écouter les interprètes grâce auxquels nous pouvons entendre de si jolies œuvres. Ca va me faire beaucoup de travail …
Quoiqu’il en soit, merci à Samuel pour nous avoir remis sur les bons rails et nous permettre de mettre en avant notre passion commune : la musique !
Bon WE à tous.

41 Camille Acristem, le 26 novembre 2010 à 22:05 :

C’est déprimant toute cette érudition. Où est le plaisir simple et sensible? Bon. C’est déprimant, ça gâche un peu le plaisir de tomber par hasard sur un de ces noms. Je trouve ça très “philistin” comme jeu. Ne vous en déplaise, bien entendu.

42 Erica Roche, le 26 novembre 2010 à 23:43 :

Chère Françoise, vous persistez de penser qu’il faut être “connaisseur” pour apprécier tel interprète plutôt que tel autre - je vous assure qu’en ce qui me concerne ce n’est pas du tout vrai. J’ai tout simplement une paire d’oreilles, une bonne mémoire et des émotions.Si vous avez l’occasion - écoutez donc sur France Musique le dimanche après-midi(je crois qu’on peut la réecouter en podcast) l’excellente émission “la tribune des critiques de disques” - et comme ça vous allez commencer à comparer les versions tout comme nous!

43 Erica Roche, le 26 novembre 2010 à 23:48 :

Et un petit mot pour Camille - ce n’est pas de l’érudition mais tout simplement des années d’écoute de la musique - de la bouteille autrement dite. C’est dur d’avoir 20 ans - on oublie!

44 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 novembre 2010 à 00:08 :

oui mais c’est pas du jeu: Samuel a dit un artiste un adjectif!!!! citer juste les noms en + et en _ ça suffit pas!!!! L’ @ d’Eliane est une bonne idée
@ Gabriel Bacquier : humour professionnalisme jeu diction
@Mady Mesplé: simplicité finesse
@ Fazil Say : douceur de la sonorité millénaire
je trouve pas de moins , les moins je les retiens pas
…ceci dit, tout en me réjouissant d’une manière inconsidérée devant le retour Dyonisiaque de Sa Sérénissime Majesté sur le blog…Halleluya Deo Gratias in spirito santu AAAAAmen
je partage un chouya la réaction du poète des sombres lagunes , éclairées néanmoins d’une sensibilité flagrante et parfois heureuse: c’est pas fastoche quand on n’est pas spécialiste!!!…Erica de grâce : vous n’allez pas nous transformer en quarteron de critiques musicaux, dont la seule version qui trouve grâce à mes yeux est celle du sketche de Peter Ustinov, qui m’a fait un jour mourir de rire et que j’aimerais retrouver , si quelqu’un sait où retrouver ce sketche incommensurable qu’il me le dise ! je lui envoie une repro d’un de mes chefs d’oeuvre (inutile de chercher sur internet …ça n’y est pas)

45 Françoise (40), le 27 novembre 2010 à 00:17 :

Je recommence car WP m’a barré la route et, pour une fois, je n’avais pas sauvegarder !
Je disais donc, en plus court, merci chère Erica. Je reconnais facilement N. Dessay et P. Jarrousky. Parfois, M. Argerich, Hélène Grimaud et Karajan.

Cet après-midi, j’ai entendu la belle H. Grimaud dans une merveilleuse interprétation : “Fantaisie pour piano, choeur et orchestre” de Beethoven. Superbe. J’ai adoré… et fière j’étais de l’avoir reconnue.
Bon WE.
Très amicalement.

46 Françoise (40), le 27 novembre 2010 à 00:18 :

… Je n’avais pas sauvegardé. L’énervement, sans doute !!!!

47 Eliane, le 27 novembre 2010 à 01:00 :

@Fazil Say ,merci Cath, j’ai oublié de le mentionner : explorateur infatigable
@Ivo Pogorelich : génie croate……..et bien d’autres
Ces longues listes de noms cités par les uns et les autres peuvent être perçues comme érudites. j’en conviens.
Seulement, nous sommes, avant tout, sur un blog de MUSIQUE, intitulé “Passion Classique”N’est-ce-pas? Nous sommes là pour nous enrichir au contact des uns et des autres, moi, je suis toujours enchantée d’apprendre par le biais de vos commentaires, et c’est souvent le cas.
Samuel a lancé ce jeu, cet été Alain en avait fait tout autant, alors, jouons le en toute simplicité puisqu’il touche au domaine que nous adorons et saluons cette initiative.
Vous avez entièrement raison Françoise!! Des interprètes cités peuvent déplaire dans certaines oeuvres mais, là, on n’en sort plus effectivement !!!
C’est trop drôle en définitive, voilà OPDA qui prend le relai de Queffelec cet été……….Nous pouvons y aller, il y a de la marge!!

48 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 novembre 2010 à 01:59 :

@ Rolando Villazon: la joie!

49 Samuel Rosenfeld, le 27 novembre 2010 à 12:37 :

En tous cas, Samuel Rosenfeld est bien heureux de lire vos amours musicales. Camille, rien d’élitiste là dedans, c’est juste de la curiosité.

50 Camille Acristem, le 27 novembre 2010 à 15:36 :

Moui mais des noms en bloc, comme ça, peut avoir tendance à casser toute curiosité. Une demie douzaine, cités, peuvent engager à la recherche, à l’exploration. Mais cinquante, là… Très décourageant. Moi je n’y connais rien du tout et très clairement, ça me met ‘out’. Je ne le vis pas mal, mais c’est pénible, venir ici, regarder les commentaires et voir une liste innombrable de noms plus obscurs les uns que les autres… Oui, nous ne sommes pas dans une école, j’en conviens (: Mais bon. Enfin, oui, je comprends, j’arrête d’être pénible. Bon week-end et à une prochaine.

51 Samuel Rosenfeld, le 27 novembre 2010 à 17:20 :

Mais qu’est-ce que vous êtes soupe au lait Achristem! Et encore, Samuel Rosenfeld pèse ses mots. Plutôt que de râler, vous prenez une feuille et vous notez les “+” de chacun, vous verrez d’abord que ça ne fait pas tant que ça, et puis ensuite vous pourrez vous en servir pour votre parcours personnel de découverte musicale. Après, vous étonner que l’on cite des noms d’interprètes à la pelle, faut pas charrier! Samuel Rosenfeld vous rappelle qu’on est ici sur un blog de musique classique; donc ne vous en déplaise, on ne peut pas parler éternellement de vos états d’âme et de votre nombril, et nous préférons parler musique.

52 Eliane, le 27 novembre 2010 à 17:29 :

C’est exactement ce que j’ai dit plus haut!! (47) Bravo !!
Alors, on continue?

53 Samuel Rosenfeld, le 27 novembre 2010 à 17:37 :

Cela avait échapé à Samuel Rosenfeld Eliane, toutes Ses excuses pour la redite.

54 Erica Roche, le 27 novembre 2010 à 17:53 :

Dans mes + j’ai oublié de noter Karl Böhm, Eugen Jochum, Wilhelm Kempf et puis Jon Vickers (superbement charismatique sur scène) et dans mes - I Solisti Veneti.Je m’étonne que dans notre palmarès, Maria Callas n’a été citée qu’une seule fois, alors que je croyais tout le monde à genoux devant elle.

55 Lily, le 27 novembre 2010 à 18:09 :

J’entends d’ici les « hou hou !! » , mais ce jeu ne m’amuse plus, et peut-être justement parce que nous sommes sur un blog de musique classique. La plupart ont donné une petite liste exhaustive, mais continuer à lancer des noms , c’est quand même un peu simpliste.
Sandrine s’est très bien fait comprendre et bravo à Françoise pour son analyse.
En effet, les avis sur les musiciens peuvent être tellement différents selon les œuvres, les enregistrements, les dates, en soliste, musique de chambre, musique symphonique, etc…
Moi je me retire de celui-ci tant que vous n’aurez pas trouvé un autre jeu Samuel.
(je crois que je vais me faire taper sur les doigts !.)

56 Camille Acristem, le 27 novembre 2010 à 18:46 :

Je suis fasciné de constater comme pour une fois, ce n’est pas moi que j’ai le plus gros. D’ego. (:
Le hors sujet total et l’attaque personelle prouve qu’il y a un petit complexe à gérer. Je ne suis pas du tout là pour regarder le coq du coin me snober.
J’arrête donc les commentaires et je lirai, et je prendrai plaisir à écouter. J’enverrai un mail à Olivier Bellamy pour lui signifier les émissions que je trouverai particulièrement admirables. J’ai 22 ans, ‘moi’. La vanité m’est peut-être un peu pardonnable.

57 Mohammed Moudjou, le 27 novembre 2010 à 18:59 :

Bonjour tout le monde,
-Je vois que la frénésie du jeu a repris sur le blog. Merci Sainteté Sam.
-Camille, ne vous laissez-pas impressionner, il faut persévérer.
-Comme cela a été souligné et bien argumenté par quelques uns parmi vous (Françoise 40, Eliane, Roberto, Sandrine, Lily…), il est très délicat d’être aussi objectif et catégorique dans ce genre de choix (qui sont très limités pour moi). Je ne citerai comme exemple que l’interprétation de la Tempête de Beethoven par Gould (un grand) qui me parait trop rapide par rapport à celle de Fazil Say ou de Richter ; celles-ci parlent beaucoup plus à ma pauvre oreille droite.
-Ceci étant dit et par respect à Samuel Râ, dieu soleil du blog, je participerai tout de même au jeu même si je n’ai pas encore cotisé à son église nouvelle. Ouf, j’ai vu le nom de Fazil Say apparaitre quelques parts, un de mes +++ : légèreté profonde dans le jeu. Il y a aussi H. Grimaud, Richter, Rubin- et Bern-stein. Ce dernier, pour sa fantaisie rigoureuse en général et surtout pour les musiques de son histoire de la rive ouest (WST). Permettez-moi de rajouter juste un gros ptit coup de cœur ici, même si ce n’est pas du classique pur et dur, celui pour Aziza Mustafa Zadeh (à vos Youtubes Citoyens), ses doigts sur le piano (et je n’y connais rien au piano) me semblent d’une légèreté angélique, enfin c’est juste mon avis.
Pour l’instant, je n’ai pas de - .

-J’arrive un peu tard, mais il n’est jamais trop tard pour souhaiter bon anniversaire et bonne fête à notre C2D http://www.youtube.com/watch?v=0maTJk6ujdE
Bon WE à vous tous… sous la couette.
MM

58 Elise F., le 27 novembre 2010 à 19:01 :

Aïe aïe aïe que se passe t’il sur ce blog ? Est-ce dû à la neige ? Après Camille, voilà t’y pas que Lily nous fait aussi une crise ! Mais c’est pour de rire Camille, comme vous deviez dire il n’y a si longtemps encore. Je m’en vais lire le feuilleton du blog (merci Erica).
Bonne fin de soirée.

59 Françoise (40), le 27 novembre 2010 à 19:04 :

Merci chère Lily. A moi “la petite dernière de la classe” (et sans complexe), vous dites “bravo”.
Samuel - ou un/une autre - va bien trouver un autre jeu.
Amitiés à tous

60 Françoise (40), le 27 novembre 2010 à 19:15 :

Je n’avais pas vu “sous la couette” ! Si demain, c’est le même temps qu’aujourd’hui (sans pluie malgré tout), sûrement la couette tentante elle sera …

61 Eliane, le 27 novembre 2010 à 20:04 :

Mais Lily, bien sûr,vous avez entièrement raison et tout mélomane le sait!! Vous avez participé, super, je pense, effectivement que nous ne pouvons guère aller plus loin, nous risquerions de devenir “ennuyeux” car trop élitiste!!
Françoise, bravo, brava, bravissima …….oui oui, votre modestie, votre amour de la musique qui vous porte à écouter, à analyser, à ne jamais condamner quiconque, surtout ne changez pas……C’est tellement plus facile quand on a toujours baigné dedans……..
Allez, je ne résiste pas à VOUS offrir ce morceau (cité plus haut) mon anti coup de “calgon” pour son rythme, sa palette de couleurs, son swing etc……
http://www.youtube.com/watch?v=6WIIHtbpWMY

62 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 novembre 2010 à 20:29 :

Camille ça suffit! on va pas vous supplier à genoux, et arrêtez de vous trouver des excuses c’est pas ça qui fait avancer, vous me ferez 50 pompes au fond du préau ça vous fera relativiser le sens du mot “pénible”-qui aime bien châtie bien.Bon les enfants je le répète: CITER DES NOMS N’EST PAS DU JEU!… il faut ajouter un adjectif!!! qu’on s’instruise au moins quand on connait pas…sinon c’est razoir le dandy a raison
salut Momo, super: je ne l’avait jamais entendu comme ça , c’est bien plus dansant…et je comprends qu’on craque pour la Princesse du Jazz !
http://www.youtube.com/watch?v=JA13_DAGA1g&feature=related
@Syrinx (Simion Stanciu) qui nous avait si bien expliqué chez Olivier la flute de Pan…avant de rejoindre les nuages
ceci dit, pardonnez moi mon bon maitre…mais ce jeu est un peu limite…ou plutot illimité…vu que quelqu’un peut-être admirable là et nul ici….Françoise et Lily ont raison, en plus si on est mal luné on peut ne pas supporter une musique qui nous portera aux nues en cas d’euphorie la précédant…
tiens j’en tente une risquée: - Glen Gould: trop systhèmatémathique , et allez hop! …des fois ça m’énnerve carrément ou on l’entend trop…je sais pas? …les affaires reprennent on dirait : on en est à 62!!!!! “Le coq du coin”, vous n’y êtes pas Camille : Le Goeland interplanétaire, Le Sîmorgh mythique du Shâhnâmeh de Ferdowsi, Le Thunderbird des amérindiens, le Dounâouy Dieu faucon des Egyptiens : telles sont les images que nous évoquent plutôt sa majestée Samuel Kôt KOOOOOOOOT kôt KODEK!

63 c.holdrinet, le 27 novembre 2010 à 22:01 :

Quatrième fois que je réécrit ce message!!! ennervée!!!
Je fais bref ;j’ajoute des
+ Murray Perrahia
Jordi Savall, pour sa viole de gambe, son ensemble Hespèrion XXI , et son visage à sculpter ou à dessiner Catherine, à qui je dis pour la quatrième fois:
HAPPY BIRTHDAY !!!

Pour finir José Van Dam que j’écoute depuis des lustres.
Je ne sais pourquoi je dis “pour finir”, car ce ne sera jamais fini ce jeu.

Bon, partira partira pas ….???

64 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 novembre 2010 à 22:31 :

Merci Claudette! J’adore Jordi et sa voix envoutante
un truc tout simple: quand vous avez world press, ne vous énnervez pas: c’est simplement que quelqu’un d’autre est en train d’envoyer un “post”, donc la marche à suivre est tout simplement de sauvegarder votre texte, de fermer votre fenêtre et d’en réouvrir une nouvelle où vous verrez tout simplement un “post” supplémentaire à la liste où vous aviez essayer , en vain, de poster le votre… vous verrez c’est magique….j’ai quand même mis 6 mois pour le comprendre…

65 Eliane, le 27 novembre 2010 à 22:44 :

Pour stimuler les neurones, vitaminer le blog, Cath est à son image!! j’ai bien ri en lisant les qualificatifs
Rosenfeldiens, ils sont exquis!! Ce délire , quel bien être pour ce WE frileux…

66 Geneviève, le 27 novembre 2010 à 22:50 :

le temps du Prélude de l’Acte I de Lohengrin, j’ai vogué dans la nacelle du ballon glissant à la vitesse des éléments au dessus du Pôle Nord…moment magique et extrêmement émouvant! Le pouvoir de la Musique est incommensurable…
Merci Olivier!!!

67 c.holdrinet, le 27 novembre 2010 à 23:08 :

Catherine, mon mari a ce soir sauvegardé mon texte, je crois qu’il a eu peur pour son ordinateur…J’ai bien regardé, mais il faut être très réactive, car les hommes actionnent leur souris comme ils changent les vitesses en voiture. Une pédagogie pour surdoués ce que je ne suis pas.
Bon week-end frisquet à tous .

68 Samuel Rosenfeld, le 27 novembre 2010 à 23:27 :

Rhaaaa! Camille! Ne prenez pas tout au premier degré à la fin! Vous et Samuel Rosenfeld n’avez pas, visiblement, le même sens de l’humour (du même type quoi). Ce n’est pas une raison pour vous formaliser! Vos textes sont un + pour ce blog, alors l’immense Samuel Rosenfeld vous en prie, restez! Samuel Rosenfeld ne fera plus d’allusion à votre côté gothique! (aie, ca y est, Il recommence déjà! Allez, c’était la dernière).
Pour le reste, Catherine a rappelé l’essentiel “Bon les enfants je le répète: CITER DES NOMS N’EST PAS DU JEU!… il faut ajouter un adjectif!!” ;-)

69 Samuel Rosenfeld, le 28 novembre 2010 à 14:23 :

Camille Acristem, les paroles de Samuel Rosenfeld ont été maladroites et agressives, acceptez Ses excuses et revenez, de grâce!

70 Françoise (40), le 28 novembre 2010 à 16:06 :

Merci pour vos gentillesses. Je ne pensais pas recevoir (et encore moins mériter) de tels “bravos”.
Béatrice Uria Monzon. Une chanteuse vue et entendue à Bordeaux il y a deux ans … Un cadeau de l’une de nos filles. Ce n’était pas dans Carmen. Une pianiste formidable(peut-être que Nelly retrouverait son nom que j’ai oublié) accompagnait cette excellente chanteuse.
Qu’en fait RC ? On ne l’entend pour ainsi dire jamais (pour ma part, deux fois seulement). J’avais lu un jour (un magazine chez le coiffeur) qu’elle était la “meilleure Carmen”. Remarque entendue très récemment dans la bouche de Christian Morin qui, pour une fois, l’avait programmée ! Et vous, chers amis, quel est votre avis ?
http://www.youtube.com/watch?v=5hjYD6gqIK4

Bon dimanche. Ah … le soleil revient. Mais pour combien de temps ?

71 Françoise (40), le 28 novembre 2010 à 16:26 :

Merci pour votre beau cadeau chère Eliane. Cadeau ou remède ? Vous palliez si bien mes “manques” ! A très bientôt.
La pluie est revenue, puis le soleil … Ca va être l’heure d’un bon thé vert (pas de mauvaise blague, n’est-ce pas Olivier ?). Je penserai à vous tous chers amis bloggers qui en ferez peut-être de même !

72 catherine Dubreuil dessinatrice, le 28 novembre 2010 à 20:07 :

qu’est ce qui vous arrive Samuel? …vous êtes tombé sur la tête?! je vais vous passer La Traviata et Rigoletto en boucle pour que vous retrouviez vos esprits…et surtout que vous ne perdiez pas le votre, plus La Bohème et Carmen bâfles géantes une dans chaque oreille attaché sur une chaise

73 Eliane, le 28 novembre 2010 à 21:04 :

C’est vrai Samuel, que signifie ce revirement ? Faut assumer, il n’y avait rien de terrible dans vos propos, on connaît le côté caustique du personnage et cela fait partie de votre charme!!

74 catherine Dubreuil dessinatrice, le 28 novembre 2010 à 21:34 :

oui Françoise! Cette Crmen a de “l’abattage!”, …mais pourquoi ils lui ont collé un corset plus orthopédique que sexy…va savoir ….c’est pourquoi les artistes aiment bien Christian Lacroix qui respecte leurs mouvements et connaît la couture (à défaut d’aimer la corrida on peut lui reconnaître cette qualité)

75 catherine Dubreuil dessinatrice, le 28 novembre 2010 à 21:35 :

cette Carmen (le A avait sauté! Olé!

76 Eliane, le 30 novembre 2010 à 00:36 :

23H25 ; à l’antenne ” la sérénade mélancolique pour violon” de Tchaïkovsky!! Une pure merveille……I Perlman fait vibrer son archet d’une telle façon……..Sublime

77 Eliane, le 30 novembre 2010 à 02:03 :

tp://www.youtube.com/watch?v=PlkxrGGNg10

78 Eliane, le 30 novembre 2010 à 02:06 :

2é essai :http://www.youtube.com/watch?v=PlkxrGGNg10

79 catherine Dubreuil dessinatrice, le 30 novembre 2010 à 03:13 :

http://www.youtube.com/watch?v=PlkxrGGNg10
il faut l’écouter sans bouger et les yeux fermés…cela vous emporte Dieu sait où…mais il le sait! Merci Eliane…

80 Eliane, le 30 novembre 2010 à 14:18 :

Cath, mon sauveur, merci l’Amie……impossible d’activer, last night, ce lien sublissime que l’adorrrrrrrrrrrre!

81 Françoise (40), le 30 novembre 2010 à 16:35 :

Il ne pleut plus, il ne neige pas, mais le ciel est bien gris ! Cette belle Sérénade mélancolique très appropriée … nous emporte bien loin. Difficile d’”en” redescendre. Merci à toutes les deux.


Donnez votre avis !






ombre