Accueil  >  Bertrand Tavernier, la princesse et les musiciens
Flux RSS

Bertrand Tavernier, la princesse et les musiciens

Le 05 novembre 2010 à 10:48 par Olivier Bellamy

  Olivier Bellamy reçoit Bertrand Tavernier sur Radio Classique

1. Comme Truffaut, il était critique avant de devenir cinéaste. D’où sa très grande culture cinématographique. Bien qu’il connaisse très bien la musique également, Bertrand Tavernier a choisi de rendre hommage aux compositeurs qui ont accompagné son oeuvre : Philippe Sarde et Antoine Duhamel. Le réalisateur de “Coup de torchon” et d’”Un dimanche à la campagne” a parlé avec passion et justesse du rapport délicat entre l’image et la musique : pas d’illustration, pas d’overdose, pas de pléonasme. Il a eu la chance, tous comme avec ses acteurs, de travailler avec des maîtres. Tiens, il faudra qu’on pense à inviter Sarde et Duhamel un de ces quatre.

Nous étions à l’UGC Normandie, sur les Champs-Elysées, devant des auditeurs très attentifs.

2. A Anne : quand on veut défendre ce qu’on aime, on est parfois injuste et l’on écrit des bêtises. Pardonnez à ma plume de s’être enflammée, et n’allez pas consulter un ORL.

3. A Paul Kuentz (s’agit-il du chef d’orchestre ou d’un homonyme ?) C’est le but de cette émission d’ouvrir au maximum le champ des invités. Vous pensez que seuls les peintres ont le droit de parler peinture ? Que seuls les prêtres sont autorisés à parler de Dieu ? C’est peut-être “indigne de Radio Classique”, mais quelle Radio Classique ? Celle des spécialistes, ou celle qui reste ouverte également à ceux qui découvrent la musique ? C’est aussi votre futur public, les mélomanes de demain que nous préparons. L’Ave Maria de Schubert par Aaron Neville vous paraît “une horreur”. Soit. Je connais certains spécialistes qui parlent de vos disques sur le même ton. Donc tous les (mauvais) goûts sont dans la nature. Pour ma part, je reste très attaché à vos Vivaldi (les concertos pour mandoline !) Mais j’ai l’insupportable manie de chercher à rassembler au lieu de séparer.

4. A Madame Pichot : moi aussi, votre message m’a profondément touché. Merci Madame pour votre générosité.

Voici le programme de Bertrand Tavernier :

Philippe Sarde : La Princesse de Montpensier

Madeleines

Offenbach : air de la Lettre de La Périchole (Régine Crespin)

Marin Marais : Sonnerie de Ste Geneviève du Mont (Jordi Savall)

Stravinsky : Le Sacre du printemps (Boulez)

Programme :

Quintette avec piano n° 2 de Gabriel Fauré

Philippe Sarde : Coup de torchon

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 21 commentaires pour cet article :

1 Françoise, le 05 novembre 2010 à 14:08 :

Moi aussi, j’avais beaucoup aimé “Un dimanche la campagne”.
Quant à l’émission par elle-même, bof … moyen (pour moi bien sûr).
PS Monsieur Tavernier a peut-être des actions chez le fabricant de voitures C… pour l’avoir nommé au moins dix fois en un temps record ?

2 c.holdrinet, le 05 novembre 2010 à 14:31 :

” coup de torchon” , “un dimanche à la campagne”, merci Bertrand Tavernier.
Merci aussi pour” sonnerie de Sainte Geneviève du Mont” par Jordi Savall. Je suis une inconditionnelle de Jordi Savall.

N’oubliez pas, amis bloggers,
Ph. Jarousky ce soir dans pc. Nous l’avons écouté à Sablé sur Sartre, lors d’un festival d’été; et cerise sur le gâteau, nous avons pu assister à la répétition de l’après midi du concert. Je raffole des répétitions. Il était accompagné de l’Arppegiata dirigé par Christina Pluhar.
SUBLIME !!!
Bonne émission.

3 Jaskowiak, le 05 novembre 2010 à 18:01 :

Quelle incorrection et quel manque de savoir vivre du public qui s’installait dans la salle pendant votre émission : bavardages à voix haute … etc …
Je vous ai aperçu un moment passablement énervé. Sans doute problème d’organisation, il n’aurait pas fallu que les “non-invités” s’installent pendant l’émission !! Sinon, très belle émission. Merci.

4 Geneviève, le 05 novembre 2010 à 18:26 :

Bonsoir Madame Pichot,
Comme beaucoup j’ai été profondément touchée par votre message. Nous vous souhaitons tous la bienvenue à Passion Classique qui est une grande famille au sens large du terme!
Je vous donne d’ores et déjà rendez-vous tous les soirs à 18H.
Je me permets de vous embrasser bien affectueusement. Geneviève

5 marie - alsace, le 05 novembre 2010 à 19:07 :

KmqW6neFrvI

6 c.holdrinet, le 05 novembre 2010 à 21:22 :

Je voulais aussi vous dire bienvenue
sur ce blog, madame Pichot. Quand on a la chance d’être touchée et de trouver réconfort dans cette musique là, celle dont radio classique nous comble,nous sommes heureux de la partager. Comme l’évoque Geneviève, nous savons que nous nous retrouvons par la voix de passion classique, chaque soir, c’est notre rendez-vous incontournable!
Bienvenue Madame.

7 Françoise, le 05 novembre 2010 à 21:33 :

Je me joins à c.holdrinet, Madame Pichot. Chaque soir, nous avons plaisir à “nous” retrouver pour ce partage musical qui nous fait tant de bien. Dorénavant, vous serez des … nôtres !
Très cordialement.
Françoise
(une grand-mère de 64 ans)

8 marie - alsace, le 05 novembre 2010 à 21:47 :

mon message précédent
non ce n’est pas de l’alsacien!!!!(je vais réellement passer pour une demeurée…)
N’hésitez surtout pas, allez visiter l’Alsace…..les couleurs d’automne sont superbes et tous les soirs, le soleil illumine les Alpes bernoises.
bref, je n’aime pas particulièrement les musiques de film, mais l’écoute était agréable et j’adhère à l’idée d’inviter les compositeurs . Un bol d’air pour l’interprétation de la chanson des 2 compères (JP MARIELLE/J.ROCHEFORT). Et oui toujours de la diversité dans cette émission gràce aux invités. C’est super

9 Eliane, le 05 novembre 2010 à 22:52 :

“CHERCHER A RASSEMBLER AU LIEU DE SEPARER” C’est si vrai Olivier et peut aussi s’appliquer aux participants du blog. Nous sommes là pour partager une même passion tout en acceptant nos divergences de point de vue, pour nous exprimer en toute simplicité sans porter de jugement sur la personne qui émet le commentaire.
Toutefois, les joutes verbales pleines d’humour et de drôlerie donnent un piquant indispensable à la vie du blog n’est-ce pas ?
J’ai donné, en direct, la nuit dernière quelques impressions sur l’émission, j’attends minuit avec impatience pour retrouver le contre-ténor Philippe Jaroussky.

10 Samuel Rosenfeld, le 06 novembre 2010 à 11:55 :

Pas mieux que ma grande prêtresse Eliane.

11 Eliane, le 06 novembre 2010 à 17:07 :

OUF! Le voilà ENFIN sorti de son “bunker” ce cher Samuel!!
Vite vite, un petit billet plein d’esprit comme vous savez si bien écrire avant mon départ lundi pour la Capitale.

12 Samuel Rosenfeld, le 06 novembre 2010 à 18:35 :

Bah, c’est à dire que Samuel Rosenfeld rentre en effet à peine de son bunker, donc Il n’a pas pu écouter d’émissions. Donc pas de commentaires géniaux comme SEUL Samuel Rosenfeld est capable d’en produire.

13 Samuel Rosenfeld, le 07 novembre 2010 à 01:28 :

Samuel Rosenfeld est tristesse et joie tout à la fois. N’y connaissant rien en cinéma, Il se fie en général aux gens en qui Il fait confiance pour Lui recommander d’aller visionner tel ou tel film. Ce soir, Il a suivi le conseil du tenancier concernant “Les petits mouchoirs”. Il a donc emporté sous le bras Madame Rosenfeld qui, sans gêne étant issue de basse extraction, Lui a d’abord soutiré moult euros dans un restaurant Lillois. Puis, après le film, il a fallu la ramasser à la petite cuillère car elle était en larmes. Samuel Rosenfeld n’était pas bien fier lui non plus. On rit énormément, on pleure aussi. Petites gens qui n’avez pas vu le film, courrez-y.

14 Eliane, le 08 novembre 2010 à 00:35 :

http://videos.arte.tv/fr/videos/gabriela_montero_en_concert-3512744.html
Entendue et vue ce soir, la reine de l’improvisation, cette merveilleuse pianiste aux antipodes des normes classiques nommée Gabriela Montero. Quel bonheur pour finir le WE!!

15 Eliane, le 08 novembre 2010 à 12:01 :

Ma relation avec la voix de contre-ténor est très particulière : soit elle instaure une certaine voire réelle distance soit elle provoque en moi une réaction de totalement passionnelle. Je ne donne jamais dans la demie mesure!!!
Quand j’écoute le Cum Dederit (Nisi Domini) de Vivaldi chanté par G Lesne, je fonds…..en larmes).
Puis est arrivé ce jeune homme au physique d’adolescent à ses débuts.
J’ai vu et entendu P Jarrousky dans des airs d’opéra de Vivaldi, accompagné par l’ensemble Matheus dirigé par J-C Spinosi, c’était en en 2006, 4 ans déjà, j’ai été troublée par sa voix encore “ingénue”, il reste toujours quelque chose qui vient de l’enfance dans cette voix, dans le timbre bien sûr mais aussi la couleur, la douceur.
Je suis interpellée, intriguée, troublée, émue, ……..sans aller jusqu’à éblouie, chavirée, transportée car la voix de CONTRE TENOR en tant qu’instrument reste une voix………..
Le public fut conquis…….depuis P. Jarrousky a parcouru un long chemin pour devenir une étoile, la “coqueluche” des contre ténors avec des répertoires très riches et très différents.
J’ai aimé l’écouter converser avec simplicité et modestie.
Le papier du Maestro n’étant pas encore en ligne, je dépose ce commentaire chez Bertrand Tavernier car j’ai un train à prendre.

16 Françoise (40), le 08 novembre 2010 à 12:53 :

Chère Eliane, j’avais projeté de vous demander votre avis - vous la spécialiste du piano - sur Gabriela Montero que j’ai vue hier soir. Je ne la connaissais pas, alors j’étais allée auparavant sur Internet pour en savoir plus.
“Reine de l’improvisation” ? Certainement. Une excellente “technicienne” du piano, en avons-nous conclu (R et moi-même). Par contre, nous ne trouvons pas très “beau” ce qu’elle joue.
Votre commentaire sur Philippe Jarousski est très beau.
Bon voyage.

17 Livadiotti Roberto, le 08 novembre 2010 à 18:16 :

Comme Eliane qui est peut-etre dans le train pour Paris en ce moment,j’ai aimé l’émission avec Gabriela Montero.C’est certainement une virtuose du piano.A Françoise,je dis avoir reconnu des morceaux de Bach,de Brahms et l’extrait du quatuor l’Empereur de Haydn dont a été pris l’hymne national allemand,donc le programme n’était pas mal,sauf que je n’ai pas aimé le morceau de Ginastera,compositeur contemporain,je crois.

18 Nelly Bailly-Maître, le 08 novembre 2010 à 22:33 :

Oui merci Eliane. J’ai écouté aussi Gabriela Montéro avec beaucoup de plaisir. J’ai si peu de temps pour écrire depuis septembre mais j’écoute et je lis autant que je peux.
Mes amitiés à vous tous et très bonne soirée.
Nelly. Bordeaux.

19 Françoise (40), le 08 novembre 2010 à 23:35 :

Vous rendez-vous compte, cher Roberto, je n’ai reconnu ni Bach, ni Haydn … Ou ce n’était pas mon jour, ou je suis encore plus nulle que je le pensais !
Quoi qu’il en soit, je le répète, je l’ai trouvée excellente dans l’art de maîtriser le piano. J’aurais aimé ressentir plus d’émotion. Une autre fois, peut-être …
Amitiés à tous.

20 Eliane, le 11 novembre 2010 à 12:27 :

Je viens de rentrer et je découvre le “délire” de Catherine, il fallait y penser et j’ai bien ri en associant Bouchitey et Alain !!!
Il n’y a pas que l’Histoire qui a une Grande Catherine, le blog a la sienne!
Effectivement, que d’ efforts déployés pour qu’il sorte de sa tanière. Mais au fait, le veut-il?N’ aurait-il décidé d’hiberner et de nous revenir tout frais au printemps après avoir engrangé des tonnes de nouvelles connaissances qui , oh là là…….. nous serons là pour l’accueillir et vous verrez l’été prochain, nous ferons encore plus fort que cette année.
Au fait, moi l’orgue, je ne sais pas, trop de claviers et de pédaliers, je laisse ma place à qui le veut pour venir faire du nombre dans les choeurs. Cette envie de chanter me titille depuis longtemps.
N’ayant écouté aucune émission, je n’ai rien à dire évidemment………
Si Chère Françoise, je vous interdit de vous traiter de nulle sous prétexte de ne pas reconnaître tel ou tel compositeur ou de ne pas apprécier GM dans ce que vous avez entendu sur Arte. Sachez que je puis tout à fait comprendre cela, vous faites la démarche d’écouter, de vous renseigner, c’est énorme, ma vision est obligatoirement différente puisque je suis musicienne, que j’aime aussi comme je l’ai déjà dit, ce qui est aux antipodes des normes classiques et j’ai une admiration sans bornes pour un pianiste capable d’improviser sur n’importe quel thème.,Gabriela Montero exécute des oeuvres capables de vous donner de l’émotion Françoise!

21 Françoise (40), le 11 novembre 2010 à 12:40 :

Merci chère Eliane. Je vous embrasse. A ce soir …


Donnez votre avis !






ombre