Accueil  >  Léa Drucker, l’authentique
Flux RSS

Léa Drucker, l’authentique

Le 17 septembre 2010 à 13:34 par Olivier Bellamy

  Olivier Bellamy reçoit Léa Drucker sur Radio Classique

 C’est une jeune fille charmante, intelligente et fine qui est arrivée dans nos studios en jeans et baskets, à deux jours de sa première (L’Amant de Pinter au théâtre Marigny). Rappelons que c’est Delphine Seyrig qui a découvert cet auteur de génie, prix Nobel de littérature. Comme le dit si bien Jean-Pierre Marielle, Harold Pinter a changé l’histoire du théâtre comme Miles Davis a changé l’histoire du jazz.

Son programme était celui d’un amateur éclairé, qui nourrit un enthousiasme authentique pour les musiques qu’elle aime.

Le voici :

 Danses de West Side Story (Finale) par L. Bernstein

 Madeleines

Over the Raimbow (Judy Garland)

Beatles : She’s leaving Home

Gérard Lenorman : Michèle

 Programme :

Schubert : An die Musik (Matthias Goerne)

Sibelius : Valse triste (Bernstein)

Debussy : Préludes I : Le vent dans la plaine (Dino Ciani)

Poulenc : La Dame de Monte-Carlo (Susan Graham)

Mahler : Kindertotenlieder « Oft denk’ich » (Kathleen Ferrier)

Ravel : Pavane pour une infante défunte (Bernstein)

 Mélodies d’amour

- Streets of Philadelphia de Springsteen

- Once I was de Tim Buckley

- Indiana Jones: Marion’s theme de John Williams

Tags :
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 10 commentaires pour cet article :

1 Dan-NON, le 17 septembre 2010 à 16:14 :

“elle est la nièce de l’animateur de télévision Michel Drucker et de l’ex-président de M6 Jean Drucker. Elle est donc la cousine de la journaliste Marie Drucker, fille de Jean Drucker.” Tout est dit (Wikipédia) !

Je commence à en avoir marre de tous ces “fils et filles de”, tous ces gens qui monopolisent de l’espace artistique au détriment de gens qui ont du talent mais dont l’accès aux scènes est barré pour raisons de “des préférences corporatistes”.
Quand aurons-nous assez de raison pour comprendre que ce sont nos enfants qui sont spoliés au travers de toutes les courbettes des médias.

2 Françoise (40), le 17 septembre 2010 à 22:47 :

Beaucoup de “fils et filles de” sont aussi talentueux que leur père et/ou leur mère … pour notre plus grand plaisir !
Quand ce n’est pas le cas - et il y en a - ils n’ont pas de succès et ne tardent pas à ne tomber dans les oubliettes.
Et tous ces enfants qui choisissent le même métier que leurs parents : médecins, avocats, profs, commerçants, pompiers, pour ne nommer que ceux-là, par qui ont-ils été spoliés ?

3 Nelly, le 17 septembre 2010 à 23:36 :

Il y a bien aussi des filles et fils de ‘personne’ qui réussissent heureusement. Et puis dans la famille Drucker ou d’autres il y a aussi plein d’inconnus. Franchement, si Olivier invitait chaque soir un inconnu de la foultitude des inconnus écouterion-nous? écouteriez-vous? Est-ce que l’histoire de votre voisin (de façon très générale) vous intéresse? Avez-vous envie de savoir s’il aime Bach ou Mozart, s’il lit et quoi, s’il va un peu au théatre etc.etc… pas si sûr. Les gens s’intéressent si peu aux autres, sauf nous sur le blog bien sûr!
Bonsoir à tous. Nelly

4 Dan, le 18 septembre 2010 à 14:59 :

Comment dire…

Nelly, que diriez-vous de pouvoir écouter comme interlocuteur d’Olivier, par exemple, un “fils de personne”, passionné par le piano, qui a travaillé dur pour atteindre les plus hautes marches ?
Est-ce que par hasard son discours serait moins riche et moins crédible que celui d’un “fils de”, pas forcément passionné et dont on a privilégié le chemin d’accès ?
Car il s’agit bien de privilèges…

Seriez-vous assez naïve de penser que les “filles de personne” ont les mêmes chances d’accès aux places très comptées de l’espace médiatique/artistique ?
Du reste, je ne suis pas seul à protester dans mon coin, la réprobation commence à faire du bruit et vous seriez la dernière à ne pas l’entendre ?
Des articles de presse, des textes sur Internet, des émissions de télévision ont traité maintes fois ce sujet.
Tapez “fils de fille de ” sur Google. C’est éloquent. J’ai même trouvé des listes et je suis tombé à la renverse tant leur nombre est grand, beaucoup plus encore que je ne l’imaginais.

Quant à répondre à Françoise, je lui répondrais par une boutade tant sa réponse me semble
peu réfléchie :
Une place de journaliste TV obtenue par faveur parmi seulement une dizaine de postes possibles (grassement payés), n’est pas du tout comparable avec une place d’ouvrier spécialisé parmi quelques millions et de plus, payées au smic.

Enfin entre un “fils de” au talent ordinaire ou médiocre et un “fils de rien” de grand talent, je trouve que la société est perdante si ce n’est pas la valeur qui est privilégiée.

5 catherine Dubreuil dessinatrice, le 19 septembre 2010 à 17:34 :

j’aime bien la voix de Léa, et ce qu’elle dit - les deux autres druckers que je connais me cassent les pieds mais elle n’y est pour rien- et franchement des metteurs en scène comme celui qui l’a aidée au moment où elle allait “baisser les bras” il ne doit pas y en avoir des tonnes, il ne l’a fait qu’en fonction de sa sensibilité vu que les anglais ne doivent pas en avoir grand chose à faire de la dynastie Drucker. Léa est très bien dans ses films, je ne l’ai jamais vue sur scène.Son programme est celui d’une authentique mélomane, sympathique moment sans prétention, tout simple, disons qu’elle me réconcilie avec un nom qu’on entend partout tout le temps dans toutes les tranches horaires, on ne peut même pas y échapper si comme moi on n’a pas la télé…paf à la radio, matin et soir trop c’est trop et ion peut comprendre les réactions épidermiques …je ne peux pas m’empêcher …allez je le dis quand même, excusez moi Léa, si il n’y avait pas eu notre chéri Lodéon pour remonter le niveau de la presentation des victoires de la Musique….pourquoi eux tout le temps partout !!!! y’en a d’autres aussi bien bon sang! Sauf Léa qu’elle est bien, là.

6 catherine Dubreuil dessinatrice, le 19 septembre 2010 à 17:37 :

j’en profite pour vous dire Ciao à tous, je pars dans ma crique jusqu’à début octobre…j’espère que d’ici là Alain aura refait surface????????????!!!!!!!!!!!!!! et VIVE LA MUSIQUE!!!!!!!!!!!

7 Myriam, le 24 septembre 2010 à 18:29 :

My06.malgré les jugements inappropriés,je dirais”bon sang ne peût mentir”.Elle est douée,cette petite,elle est cultivée,ce qui n’est pas si fréquent,donc etonnante.J’aime sa simplicité,loin de toute peopolisation!!Quelle fraîcheur,et pourtant la souffrance très jeune…Allez Léa!

8 Myriam, le 24 septembre 2010 à 18:35 :

My06:Il ne faut pas critiquer Marie Drucker qui est une excellente journaliste,et en plus très belle!Que demander de plus?Quelle dynastie?Et alors?Ca dérange qui?

9 Françoise (40), le 24 septembre 2010 à 20:35 :

… ceux qui ne savent que critiquer, je pense !
Bonne soirée à tous.

10 catherine Dubreuil dessinatrice, le 05 octobre 2010 à 12:10 :

….Allons allons…relisez moi calmement chère Myriam : je dis la même chose que vous sur Léa, que je classe “à part” ..le mot ” dynastie” semble vous froisser? Que nenni! (je me demande bien pourquoi…) faut pas prendre tout de travers: Alain le grand modérateur intelligent et philosophe nous fait cruellement défaut ces temps-ci pour aplanir ces vétilles Diantre!…et d’une : ce n’est pas un gros mot ni un jugement mais une simple constatation, … j’ai le droit de dire que la dynastie Drucker et consort …me gonfle (et c’est pour rester correcte …j’aurais même carrement dis “m’em….” voyez-vous) “me gonfle, donc…(comme dirait Mathilde , qui appartient à la Dynastie Seigner, dynastie qui me plait beaucoup plus, je n’ai rien contre les dynasties …j’aime bien aussi les Toutankamon, les Ming, les Renoir etc etc…signé Nefertiti Dubreuil de la XIVème Dynastie


Donnez votre avis !






ombre