Accueil  >  Claude Chabrol, l’oreille d’un maître
Flux RSS

Claude Chabrol, l’oreille d’un maître

Le 13 septembre 2010 à 19:13 par Olivier Bellamy

On a beaucoup parlé de l’oeil (acéré) et du palais (fin), voire de l’estomac (glouton) de Claude Chabrol, il ne faudrait pas oublier d’évoquer son oreille. Il connaissait la musique en profondeur et savait la faire partager comme on goûte un grand vin, les papilles en complicité. Tout ce qu’il en dit est juste, amusant, personnel, enthousiaste. Ses choix reflètent sa curiosité insatiable (Britten, Milhaud), son sens de l’humain (Chostakovitch, Mahler), et témoignent d’une passion pour la composition en tant que métier. La grâce tombée du ciel d’un Mozart ou d’un Schubert l’intéressent moins que de suivre, ébahi et hilare, le geste de l’artisan-compositeur et de comprendre, dans l’euphorie fraternelle d’un confrère alliée à la modestie de l’amateur, pourquoi il a choisi telle tonalité plutôt qu’une autre et opté pour une flûte au lieu d’un hautbois. Il est fasciné par le langage des sons comme on mettrait son nez dans la palette d’un peintre. Et d’applaudir qu’avec du rouge et du jaune, on puisse créer une ambiance orangée si caractéristique.
Il est aussi passionnant que lorsqu’il parle de cinéma, ce qui n’est pas peu dire.

Tags :
Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 catherine Dubreuil dessinatrice, le 16 septembre 2010 à 21:41 :

ce qui est étonnant avec Chabrol c’est qu’en écoutant ses choix musicaux il semble que l’on soit au cinéma…dans un de ses films…on est tout de suite de plein pied avec lui dans la discussion, dans le partage, dans la Bruyère ou Bouvard et Pécuchet! … on se régale : cet hop: une bonne franche chanson paillarde - soft - sur Radio Classique ! Comme sur son plateau : on fait partie de l’équipe: pas de barrières… Quelqu’un qui s’ interressait aux autres, à tout, connaissait plein de choses et aimait le partager avec un oeil rigolard et un point de vue qui cadrait juste, un coté “Daumier” …mais c’était Chabrol! tout simplement : un bonhomme drôlement sympathique et accessible, ça me fait de la peine…pourquoi ces gens agés sont-ils souvent plus jeunes et dynamiques que les “jeunes”…chronologiquement et compte tenu de la condition humaine c’est pas juste!


Donnez votre avis !






ombre