Accueil  >  Yann Queffélec : Oedipe roi
Flux RSS

Yann Queffélec : Oedipe roi

Le 02 juillet 2010 à 10:44 par Olivier Bellamy

 Olivier Bellamy reçoit Yann Queffélec sur Radio Classique

En partant à Marseille, voir l’excellent spectacle de Julien Lestel, rencontrer des auditeurs et lecteurs à la Fnac et embrasser mes trois tantes chéries, j’ai emporté le livre de Yann Queffélec Le piano de ma mère que j’ai dévoré dans l’avion. En rentrant à Paris, j’ai appris par une amie que l’auteur et son éditeur (L’Archipel) étaient à couteaux tirés. Ce dernier aurait lancé l’impression des épreuves non totalement corrigées sans l’aval du premier. Les rapports entre auteur et éditeur sont parfois compliqués (comme entre un producteur et un réalisateur au cinéma). Il y a de la mauvaise foi et des arrières-pensées des deux côtés : Yann Queffélec commençait à se rapprocher de Plon où il a trouvé en Jean-Claude Simoën un véritable amoureux de la littérature, pas un marchand comme il y en a tant. Mais l’idée de ce voyage autobiographique revient à L’Archipel, c’est lui qui a fait cette proposition à l’auteur engendrant une oeuvre qu’il eût été malséant de vendre à quelqu’un d’autre. Mais l’éditeur se plaint d’avoir versé beaucoup d’à-valoir sans voir le bout d’un manuscrit et lorsqu’il le reçoit, après des délais largement dépassés, silence radio de l’auteur, qui s’était engagé avec un autre éditeur à qui il devait aussi un livre… Difficile de trancher dans cette histoire qui va sans doute occuper quelques avocats.

D’une manière générale, on peut estimer sagement que le “final cut” devrait revenir à l’auteur et à lui seul. Entre celui qui apporte sa sueur, ses tripes sur la table, sa vie, son âme et celui qui apporte l’argent, il n’y a pas photo. On est en France tout de même ! S’il n’est pas question de mépriser l’argent, le travail intellectuel doit être respecté davantage. Surtout lorsqu’il provient de quelqu’un qui n’est pas un débutant, qui est breton - donc réputé têtu, cabochard - et qui a vingt-trois livres à son actif. Mais les auteurs les plus talentueux sont parfois de drôles de filous qui se conduisent comme de véritables gamins. Quand on a une Françoise Verny avec des yeux d’ogresse qui vous harcèle et une Marie-Pink qui vous retape le manuscrit la nuit, tout va bien. Mais si vous êtes livré à vous-même, le naturel revient au galop ! Pour finir, Le piano de ma mère est un livre magnifique, même si l’auteur n’est pas d’accord. Après tout, le lecteur a aussi voix au chapitre, zut à la fin !

Pour le reste, je laisse la parole à Geneviève qui, dans un très beau commentaire, nous a glissé une phrase de Renan pour commenter le passage de Yann Queffélec dans Passion Classique : ”La réserve apparente des peuples celtiques, qu’on prend souvent pour de la froideur, tient à cette timidité intérieure qui leur fait croire qu’un sentiment perd la moitié de sa valeur quand il est exprimé, et que le cœur ne doit avoir d’autre spectateur que lui-même. ”

Voici son programme :

Britten : Lacrymae Song sur un air de Dowland par Yuri Bashmet par exemple

Madeleines

Purcell : Funérailles de la Reine Mary (marche funèbre)

Marche turque de Mozart

La Truite (Die Forelle) de Schubert chantée par un chœur en allemand (Petits Chanteurs de Vienne par exemple)

Programme :

Mélodie hongroise de Schubert par Brigitte Engerer

Concerto n° 2 de Brahms – 2e mvt – Pollini Abbado

Concerto pour la main gauche de Ravel par Samson François

Sonate de Mozart par Anne Queffélec

Auf dem Wasser zu singen de Schubert-Liszt par Brigitte Engerer

Allegro barbaro de Bartok par Kocsis

Tags :
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 619 commentaires pour cet article :

1 Geneviève, le 02 juillet 2010 à 23:10 :

Bonsoir Olivier,
Comment vous remercier si ce n’est en vous offrant un bouquet de mots…
“Il ne suffit pas d’engranger les récoltes du savoir, du savoir-faire, ni de vendanger les fruits du savoir-être et du savoir-devenir, encore faut il accepter de les offrir pour s’agrandir ensemble.”
de Jacques Salomé (T’es toi quand tu parles)… !
Vous m’avez profondément touchée…
Je vous embrasse affectueusement.
Geneviève

2 catherine dubreuil dessinatrice, le 04 juillet 2010 à 12:46 :

.il me tarde de revenir à Paris, pour un été de travail Lutécien, il est certain que la première chose dont je me règalerais sera l’émission avec Luchini-ce qu’il a dit hier sur Laurent Terzieff est magnifique , juste, proche de tous : “un frère de Lumière”…et découvrir tous les autres personnes finement interwievées…quand à Queffelec dans la famille je ne rtiendrais qu’Anne, ces salades ne m’étonnent pas. Avec ma diplomatie coutumière , et la liberté d’expression de ce blog je dirais que je ne peux pas l’voir….lorsque JC Simoens m’avait proposé il y a quelques années d’illustrer don Dictionnaire Amoureux de la Bretagne je lui avais: “je ne pourrais pas je peux pas l’encadrer”…c’est que je suis bête et pas interressée et ne peux faire que ce que j’aime, totalement stupide car le contrât m’aurais bien dépanné!…et voilà…on ne se refait pas !…rien que la voix : tout y est …inssuportable de pretention rigide, il est bien évident , encore une fois, que ces propos n’engagent que moi et ma sensibilité personnelle, je n’écouterais pas, je crois que je préfère encore Sollers qui a un coté “matois” qui rèvèle sous sa fatuité inssuportable un indéniable sens de l’humour …

3 catherine dubreuil dessinatrice, le 04 juillet 2010 à 12:49 :

excusez les redites et fautes d’orthographe …mais je suis à Brive, sans podcast et totalement anéantie par la chaleur.bonnes vacances à tous et à toutes, vivement le retour des joutes Rosentaliennes et AF iennes!!!!!

4 Lucie Gardot, le 04 juillet 2010 à 14:09 :

Ravie de vous lire à nouveau, Catherine 2D, avec le franc-parler qui vous caractérise même si tou(te)s les ami(e)s qui écrivent sur ce blog sont particulièrement brillant(e)s, c’est bien que quelqu’un bouscule un peu les convenances.Moi aussi je suis impatiente de retrouver S.Rosenfeld, Alain F,Mohammed M.et aussi les habitué(e)s.
Amicalement.

5 Livadiotti Roberto, le 04 juillet 2010 à 19:48 :

Bon retour Catherine,on n’oublie pas la réunion chez vous au mois de Juin et vos beaux dessins.C’est une période calme pour les blogs d’Olivier et l’on remarque l’absence des grands “tartineurs” que sont Alain et Samuel,ainsi que celle de Mohamed.

6 c.holdrinet, le 04 juillet 2010 à 21:50 :

Je n’attends pas les articles d’Olivier, pour lui dire combien ces deux heures d’émission en direct d’Aix sont sublimes.
Hier soir, Véronique Gens; ce soir dimanche Louis Langré, passionnants.
L’idée d’inviter un journaliste, critique musical est très intéressante aussi.
Merci de laisser à vos invités le temps de s’exprimer, mais aussi le temps de réflèchir avant de répondre au plus juste à vos questions. Et enfin, le temps pour nous auditeurs de savourer .
Bel été.

7 Guillemette, le 04 juillet 2010 à 23:33 :

Période calme, en effet Roberto,pour ceux qui écrivent le plus régulièrement…Mais Olivier, quant à lui, multiplie les allusions à ses fidèles blogueurs, depuis la citation de Geneviève, jusqu’à citer SR dans le texte, en empruntant sa périphrase “du grand Syphilitique” pour désigner Schubert !! Voilà encore une attention bien délicate envers les auditeurs avant la série de rediffusions qui ne devrait pas tarder à commencer, j’imagine…

8 Eliane, le 05 juillet 2010 à 00:40 :

Saut de puce à Rennes et retour sur le blog de Catherine avec son parler “vrai”, ses interventions permettent, selon l’expression de Lucie de “bousculer les convenances”et de susciter des réponses pleines d’humour et de courtoisie.
J’ai été peinée par le décès de Laurent Terzieff, il fut mon “amour” d’ adolescente grandissante, j’avais même épinglé sa photo sur le mur de ma chambre, je le trouvais si beau! Adulte, je suis allée à 3 reprises le voir sur scène, la dernière est récente, l’an passé dans Philoctète. On parle de “monstres du clavier”, il est aussi des “monstres du théâtre” croyez moi. Ce qui m’a frappée lors de cette apparition, c’est le manque d’adéquation en son physique encore plus filiforme et son écrasante présence sur scène au point d’oublier par moments ses partenaires de scène.
J’ai également été touchée par l’éloge rendu par F Luchini (autre monstre sur scène) ; son émotion retenue, sa sobriété, les mots élégants pour parler de son ami et frère de théâtre, la grande classe.
Quant à Y Queffélec, je serai moins dure que Catherine car j’ai aimé “les Noces Barbares”, je vais lire “le piano de ma mère” mais ce que je supporte très mal c’est le ton qu’il emploie, sans aucune nuance, parfois même “bourru”, c’est agaçant.
Sa soeur Anne, coutumière du Festival de piano de La Roque d’Anthéron est non seulement une très grande pianiste mais aussi une personne adorable, chaleureuse
ELLE,proche de son public, de ses élèves lors des masters classes.
Bon courage Catherine si vous reprenez le travail, lors des différents concerts auxquels j’assisterai à La Roque, j’aurai une pensée amicale pour tous les “bloggers travailleurs” de l’été.
Savez-vous si le blog ferme? je suppose qu’Olivier a pris ses quartiers d’été puisqu’il est en ce moment même à Aix En Provence, le veinard, à défaut de pouvoir y assister, nous nous contenterons de la retransmission du Don Giovanni demain soir.
Bonne nuit
Eliane

9 Geneviève, le 05 juillet 2010 à 21:11 :

“Lire c’est un peu converser avec les plus beaux esprits de tous les siècles”…Ecouter Alfredo Manguel parler avec simplicité, profondeur,amour et tendresse de la lecture, des livres,de l’écriture et de la difficulté d’écrire lorsque la plume est parasitée par trop de références littéraires…sans transition mais avec une douceur extrême nous dire la mort d’un proche déjà vécue par les mots avant de la vivre réellement…
Lire c’est vivre deux fois… L’homme est beau qui veut des livres, de la musique pour tous ! Avec quel amour il nous a dit le tango suave,fluide, énergique et sensuel ! Avec quelle sensibilité il nous a dit la mélancolie de la musique argentine…
Elle était si jolie la couleur de l’émission de ce soir…qu’elle résonne encore en moi…la résonance des mots, c’est encore et toujours de musique ! Continuez à nous fleurir l’âme… Geneviève

10 Françoise (40), le 05 juillet 2010 à 22:36 :

Moi aussi je suis très heureuse de vous re-lire chère Catherine. Courage pour la chaleur … Chez nous aussi une chaleur écrasante … mais ça fait quand même du bien après un hiver un peu trop long !
Les émissions ? Je n’ai pu en entendre que des petits bouts ; j’apprécie donc de lire les commentaires d’Olivier et les vôtres chers amis blogueurs.
Nous avons ramené nos trois petits-fils d’Angers pour les deux mois de vacances. Autant vous dire que je n’aurai pas beaucoup de temps pour écouter PC !
Je souhaite d’excellentes vacances à ceux qui vont partir. Courage aux autres qui attendent leur tour.
Amitiés à tous.
Françoise

11 COURTAUTMonique, le 06 juillet 2010 à 14:11 :

Merci pour les noms des interprètes;j’ai senti votre admiration que je partage pour Samson:je suppose que vous connaissez les deux DVD du génial pianiste:l’un consacré justement au concerto de Ravel filmé à Pleyel et concerto de Grieg;l’autre à Chopin chez EMI classic archive.

12 Geneviève, le 06 juillet 2010 à 23:15 :

Merci Olivier d’avoir donné (intentionnellement…?) suite à la “courtelinade” que j’ai adressée en direct au journaliste Patrick de Maria !
Courteline écrivait:” Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet!” Car enfin nous sommes peut-être roupie de sansonnet pour ce monsieur…j’ignore…mais de là à dire au micro que nous, auditeurs, ne pouvons comprendre…In fine, seules, les grandes pointures respectent le public et les auditeurs, parlent de musique avec coeur, simplicité,finesse et profondeur, parlent de partage et n’en déplaise à Patrick de Maria j’ajouterai complicité ! Et toc !
Nous dirons donc que ses propos ont dépassé sa pensée…
Je vous embrasse. Geneviève. A demain !

13 Geneviève, le 07 juillet 2010 à 01:21 :

Tahar Ben Jelloun écrit que..
“l’absence est une ride du souvenir. C’est la douceur d’une caresse, un petit poème oublié sur la table.”
J’aime tellement la délicatesse de ces mots…Ils illustrent bien l’absence d’Olivier sur le blog… Douce nuit ! Geneviève

Extrait d’ Moha le fou, Moha le sage

14 Geneviève, le 07 juillet 2010 à 08:16 :

Message n°12: Bonjour la concordance des temps…Pardon !
Que cette journée vous soit douce et souriante ! Geneviève

15 Geneviève, le 07 juillet 2010 à 09:10 :

Que faisiez-vous au temps d’hiver dans la
froidure et sous la pluie? Nuit et jour à tout venant vous boudiez…Vous
boudiez? j’en suis fort aise:…Eh bien! souriez maintenant. ..Que
La Fontaine me pardonne…! Jolie journée à tout le monde !

16 Geneviève, le 11 juillet 2010 à 23:05 :

Chers amis, bonsoir,
Que La Tosca soit brune ou blonde m’importe peu en fait..un peu plus jeune peut-être mais c’est assez désobligeant pour Karita Matila dont la présence sur scène est indéniable mais le jeu conventionnel comme la mise en scène d’ailleurs. Cela me chagrine un peu que la mise en scène des opéras vole la vedette aux voix dans les festivals. Que dire de celle de Jonas Kaufman ? Mais tout simplement que c’est un cadeau du ciel ! Nonobstant sa tessiture, elle passe par toutes les couleurs des sentiments avec une fluidité voluptueuse, toute en camaïeu, en force, en finesse, avec une sensibilité presque féminine…et c’est délicieux ! La qualité que je préfère chez un homme ? Sa féminité !
Douce fin de soirée à tout le monde! Geneviève

17 Geneviève, le 11 juillet 2010 à 23:37 :

Un petit post-scriptum:
Je suis arrivée sur le blog d’Olivier comme une petite fille débarquant dans la cour des grands un jour de rentrée…Comme une petite souris sur la pointe des pieds, des mots qui aimerait bien être là mais sans déranger, presque sans qu’on la voit…Eh! Bien ! C’est REUSSI ! ! ! Vous m’avez accueillie à bras ouverts, à coeur ouvert..
J’aimerais avoir la réserve renanienne et… sauter au cou de chacun pour lui faire un gros bisou !!! Vous avez dit paradoxe ? J’ai tellement apprécié la chaleur simple de vos mots, de votre amitié. C’est un vrai délice que faire partie de ce qui initialement était un blog et qui est devenu une chaîne d’humanité, de passion partagée, de découverte de musique et de personnalité. Ce qui est extraordinaire , c’est la perception de chacun, les mots pour le dire de chacun et le respect mutuel.
“Là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe,calme et volupté!”
Avec amour et respect. Geneviève

18 Geneviève, le 17 juillet 2010 à 23:48 :

A propos du départ de Bernard Giraudeau pour le dernier voyage:
“”Ne pleurons pas celui qui vient de partir, réjouissons -nous de l’avoir connu!”
Après 10 ans de dur combat, qu’il repose enfin !
Paix à son âme !
Une douce pensée pour Sara, Annie et toute sa famille.
Geneviève

19 Nelly, le 18 juillet 2010 à 21:04 :

J’ajoute comme vous Geneviève le ptit texte que j’avais écrit suite au vôtre:
“Laisson-le, ami, courir vers la liberté, laisson-le oublier la souffrance qu’il avait apprivoisée pour partir en voyage. A eux si proches de lui, mille forces et mille courages.
Nelly

20 catherine Dubreuil dessinatrice, le 19 juillet 2010 à 02:37 :

http://blog.lefigaro.fr/theatre/2010/07/lhommage-de-fernando-arrabal-a-1.html

21 Nelly, le 20 juillet 2010 à 14:02 :

Merci Catherine 2d de nous avoir fait découvrir ce beau poéme.
Amitiés. Nelly

22 Geneviève, le 23 juillet 2010 à 00:37 :

On reconnaît un “grand” à sa griffe. On sent la “patte bellaminienne” dans le reportage sur Françoise Hardy. Tout est là: professionnalisme, authenticité, gentillesse, extrême délicatesse,raffinement, et toujours “la juste note” ! Chapeau bas Olivier !
De plus le reportage sent bon l’amitié ! Et ça, ça ne s’invente pas! Un régal !
PS: Merci d’être ce que vous êtes! Geneviève

23 Alain F, le 27 juillet 2010 à 15:53 :

A La Roque d’Anthéron nous avons notre envoyée spéciale Eliane qui se régale avec les cigales, sans pianiste amateur dont l’instrument est tiré par un tracteur jusqu’à la scène avec ou sans mécène. J’attend avec gourmandise la critique du concert dirigé par Dimitri Liss, jeune chef fougueux à la direction qui ne l’est pas ….lisse. La rééducation est laborieuse, l’hémisphère droit du cerveau est encore sur le sable ! Je n’ai trouvé qu’un article sur le Festival de Ramatuelle organisé par Olivier qui a du avoir un gros afflux de sueurs chaudes voire très chaudes. N’en déplaise à l’envoyé spécial, pour une première ce fut un succès puisque les auditeurs halés (normal au bord de la mer en Juillet) ne sont pas venus en demi nombre. Le public n’a pas été refait, la grande Martha est venue ! Et ça c’est un succès certain. Gérard Philipe, le talentueux récitant du mémorable Pierre et le Loup, c’est certainement régalé d’entendre des notes portées par un léger mistral. J’ai trouvé quand même Renaud « Vachard » !

24 Alain F, le 27 juillet 2010 à 15:58 :

s’est certainement….

25 Alain F, le 27 juillet 2010 à 17:19 :

Pour stimuler les neurones et éviter le gnan gnan si pas cher à Catherine je vous propose un petit jeu musical en guise de devoirs de vacances si chers à nos enfances : Dans le désordre vous trouverez quatorze œuvres. Les compositeurs ont un peu ‘’tusté’’ entre eux. Il s’agit donc de trouver sept associations. 1/ Dvorak : symphonie du Nouveau Monde. 2/ Mendelssohn : 5 ième symphonie ‘’Réformation’’. 3/ Mozart : Les Noces de Figaro. 4/ Mozart : Bastien et Bastienne. 5/ Haydn : Ariane à Naxos. 6/ Wagner : Parsifal. 7/ Beethoven : ’’ La Pastorale’’. 8/ Schubert : ‘’ l’Inachevée’’. 9/ Brahms : 4 ième symphonie. 10/ Beethoven : 3 ième symphonie ’’ Héroïque ‘’. 11/ Mahler : 1 ère symphonie ‘’Titan’’. 12/ Wagner : Tristan et Isolde. 13/ Brahms : 2 ième Symphonie. 14/ Beethoven : 29 ième Sonate ‘’ Hammerklavier’’. Résultat le lundi 9 Aout ( St Amour ). Ouf ! Je suis prêt à retourner à mes pâtés de sable.

26 COURTAUTMonique, le 28 juillet 2010 à 14:12 :

bonjour,maintenez-vous ARIANE à NAXOS attribué àJoseph Haydn? Vouliez- vous dire Richard Strauss?

27 Alain F, le 28 juillet 2010 à 15:44 :

Bonjour Madame, je confirme: il s’agit d’une cantate pour soprano de 1789. On peut être étonné d’entendre : une Bohême non pas de Puccini mais de Leoncavallo, un Don Quichotte non pas de R.Strauss mais de Massenet ou de Kara Karayev. Il y a bien d’autres œuvres très certainement dans ce cas. L’énigme est résolue et N. Stutzmann n’est pas impliquée …..Très cordialement.

28 Livadiotti Roberto, le 28 juillet 2010 à 17:30 :

Cher Alain,je ne sais pas si je dois déjà répondre à certaines questions ou bien vous envoyer cela sous pli fermé.Je connais déjà la correspondance entre un thème du prélude de Parsifal de Wagner et la 5e symphonie de Mendelssohn,c’est le thème de “l’Amen” de Dresde,connu par les luthériens.Je rajouterai une correspondance entre le début du scherzo de la symphonie du Nouveau Monde de Dvorak et le scherzo de la 9e de Beethoven qui n’est pas citée dans votre liste.Il y a aussi le thème principal du 4e mvt de la 4e symphonie de Brahms inspiré d’un choral de J.S.Bach.

29 Alain F, le 28 juillet 2010 à 19:15 :

Cher Roberto, les réponses sont à faire évidemment sur le blog. Pas de courrier à une adresse hypothétique (Top Secret svp). Votre première association est 6/2.Continuez et donnez la totalité de vos réponses en un seul message. Aucun règlement de déposé chez un Maître X , rien à gagner : ni jambon, ni foie gras, ni bouteilles de Gaillac-que le plaisir de jouer et de correspondre ensemble- Quel gourmand ce Roberto ! Amitiés Cher Roberto.

30 catherine Dubreuil dessinatrice, le 28 juillet 2010 à 21:56 :

et ben moi j’y comprends rien! Mais je trouve ça trés sympa ce jeu (c’est sur que l’ami Roberto va avoir 20 sur 20…)…juste comme ça : ce matin en “béotienne” …je me suis mis un “Vivaldi” …je ne vous dirais ni par qui ni quoi, bon , pas les 4 saisons quand même..faut pas exagérer!….et en plus sur mon mac trés joli mac mais avec des petits amplis tout ce qu’il y a de plus “chinois”….je suis désolé Samuel ( retourné entre ses bars ou au blokaus I presum?): tout le monde n’a pas les moyens de se payer une chaine “haut de gamme” et bien quel bonheur quelle joie et quelle force dans la vitalité du prêtre roux!!!! Combien de mercis et de “mais que c’est beau mais que c’est beau” et que de force il nous donne “à travers les siècles des siècles”…comment ça s”fait qu’il faisaient des choses aussi belles et que maintenant on a Benjamin Biolay et Stakaouzen???? je m’interroge? trop de facilité? ou déconnection totale avec la nature? Antonio je t’aime même si j’y connais rien, merci encore merci …j’arrive toujours pas à “réecouter Pinganau!!! que paso?! pues…aujourd’hui est un grand jour : les catalans (pourtant un peu snobinards viennent d’interdire la corrida: viva Catalogna !!!!

31 Nelly, le 28 juillet 2010 à 23:58 :

Perso je n’y comprends rien non plus Alain mais je cela me fait vraiment plaisir de vous retrouver! Nous pensions (enfin je pensais que vous aviez déjà reçu l’extrème onction alors que vous bâtissiez des châteaux de sable très très loin d’ici.
Quant à votre commentaire Catherine sur la corrida , et, bien que l’on ait essayé de me la faire comprendre intellectuellement je n’ai jamais pu partager ! Je suis bien heureuse de cette interdiction. Buenas noches. Nelly

32 Alain F, le 29 juillet 2010 à 02:19 :

Foutu l’Escamillo aux Monumentales de Barcelone ! Moi je suis partagé : d’accord pour l’animal qui ne doit pas souffrir, mais quel spectacle : le monde bigarré dans un lieu tout de même particulier et souvent très beau architecturalement (pour les grandes arènes), les odeurs violentes de parfum vendus à partir petits tonneaux alignés dans de vieilles parfuméria, la musique ‘’ El Gato Montes ‘ par exemple, la chorégraphie des bandérilléros quand il s’approchent del toro pas à pas sur la pointe des pieds, le rictus du matador avec sa bouche tueuse -que de dessins à faire- les cris des aficionados etc.….Mais comment faire sans picador et mise à mort ? L’Europe se lisse petit à petit. Bientôt plus de foie gras (le gavage des oies fait aussi polémique) plus de fromage artisanal (Bruxelles) et plus d’opéra ’’Carmen’’ pour incitation au tabac et à la corrida. Bon, il restera les romans d’Hemingway -et encore !- Nostalgie, nostalgie. ….A ce sujet lisez le très sensible et troublant reportage d’O.B sur Nelson Freire dans le Classica de Juillet/Aout. Je ne sais pas comment peut-on revenir en France après ? En été, Catherine, les choix de musiques (en ce qui me concerne) sont différents des autres saisons et Vivaldi est une bonne option qui rime presque avec l’extrême onction qu’avait envisagé Nelly dans un cauchemar extrême. Nelly apprenez le piu jésu du Requiem de Faure : je vous contacterai le dernier moment venu !

33 Alain F, le 29 juillet 2010 à 09:01 :

parfumS à partir DE…/ pErfumeria/quand ilS s’approchent…

34 Françoise (40), le 29 juillet 2010 à 11:26 :

1) Corrida : très bien cette interdiction
2) J’ai assisté l’an dernier - chez notre fournisseur de foie gras à Lüe - à un gavage de canards. Envolé mon a priori ! Mais combien de fermes utilisent les mêmes procédés ? Je me pose la question …
Bonne journée à tous.
Françoise

35 Elise, le 29 juillet 2010 à 11:36 :

Ravie de vous lire à nouveau cher Alain dont mes inquiétudes étaient proches de celles de Nelly que je rejoins ainsi que Catherine sur le jeu?? Mon niveau est trop faible mais je présume déjà Roberto,Samuel,Eliane,Erica….gagnants.Je lis aussi toujours avec plaisir les commentaires amusants ou coups de colère genre “rentre dedans”de CDD.J’espère pouvoir vous lire en août de mon lieu de villégiature. A bientôt.
PS : A Nelly : je n’ai pas vu vos commentaires sur les 2 “Tosca” d’Orange et de Munich ?

36 Alain F, le 29 juillet 2010 à 12:52 :

Chère Elise, quel plaisir de vous retrouver. J’ai raté deux Tosca à la tv dont les Mario devaient être très différents dans le chant. Jonas ou Roberto ? Ou les deux ! Pour trouver les réponses aux interrogations du jeu il est préférable de posséder les enregistrements et de chercher où le compositeur à copié l’autre. Je vous souhaite un excellente repos dans votre lieu de villégiature. Amitiés. P.S : Les reporters sont priés de rendre leurs copies dans les meilleurs délais…

37 Alain F, le 29 juillet 2010 à 13:47 :

Chère Françoise, toujours à la pointe de la réponse qui pique au vif. Olé ! L’arène est un théâtre à ciel ouvert où le public vibre avec le trompe la mort. Il est dommage de vouloir encore supprimer une spécificité d’un pays. Un simulacre de mise à mort est-il possible ? Supprimons tout ce qui dérange dans une vie déjà bien tristounette ! Pour vous charrier ma Françoise, je ne vous poserai qu’une seule question : Ségolène Royale doit-elle profiter de sa notoriété pour défendre la cause taureaumachique ? Hasta luego chère Françoise.

38 Eliane, le 29 juillet 2010 à 14:39 :

l faut vraiment que je vous aime car la nuit dernière, à 1H37 exactement un mauvais clic et ma prose s’ est volatilisée dans les entrailles de mon mac!!!
La magie de la Roque d’Anthéron m’a jeté un sort : celui du bonheur avec, dans sa vitrine gourmande de multiples saveurs : la russe avec, entre autre, le colosse du piano Boris Berezovsky, les notes de Rachmaninov sous ses doigts d’acier, c’est géant!! (j’y reviendrai un autre jour),des festins d’intégrales, des soirées à thèmes, des harmonies poétiques etc……
Je dois donc faire une sélection quant à mes commentaires, je n’assiste bien sûr pas (hélas) à tout mais ces 3 semaines sont toutefois pour moi un véritable marathon.
Je profite donc de la sacro sainte sieste pour essayer d’aligner mes diverses impressions sur l’emplacement qui lui est réservé, en toute modestie et sans lyrisme débordant, j’ai tendance à me laisser facilement aller sur le sujet, d’avance toutes mes excuses.
Mardi 27 juillet 21h30 ; soirée consacrée à Ravel avec 3 points forts : les 2 célèbres “concertos”, forme musicale si attirante et le boléro. Les mordus du clavier sont là, les cigales, les grenouilles,
les grillons, les platanes aussi fidèles au rendez-vous, seul le mistral s’est assoupi.
Ah le merveilleux concerto en sol majeur!! Dimitri Liss dirige avec un sens de l’écoute manifeste et un bonheur partagé son orchestre Philharmonique de l’Oural, entre les musiciens et le chef la fusion est totale, tous ont l’habitude de travailler ensemble, tous parlent d’un même son, j’ajouterai, pour Alain que tous portent cette musique au coeur même de leurs cellules. Et le pianiste dans tout cela? Le jeune et très talentueux JF Neuberger fut à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre, virtuosité et ferveur de son jeu, toucher remarquable même si …….., l’inconditionnelle que je suis, si imprégnée par l’interprétation du sublime mouvement lent trouve à redire …..ce mouvement et lui seul, au chant si étiré ne m’a pas émue de la même façon, que …….Martha bien sûr, ce qui n’étonnera aucunement ceux qui me connaissent!
(Puis-je demander à Alain son avis sur le jeu, très particulier de Samson François?)
Ce concerto en sol je l’adore par sa capacité à passer d’un univers à un autre et de ce fait de libérer une foule d’émotions contrastées. Excellent Neuberger dans le 3è mouvement assez court avec son rythme presque haletant et son côté un peu jazz par moments proche du monde de Satie.
Vient ensuite son grand frère, très différent , le tout aussi célèbre concerto pour la main gauche, qui nécessite une agilité, un toucher exceptionnel car les notes déboulent en rafale et le soliste ne doit surtout pas donner l’illusion qu’il n’y a qu’une seule main en activité, je vous assure, c’est sportif et Neuberger, si juvénile soit il, a réussi brillamment cet exercice de style très périlleux, il a toutes les qualités requises pour devenir un “très grand”.
Fin du programme dans la tiède nuit provençale étoilée avec le boléro interprété de façon MAGISTRALE. Un Dimitri Liss fougueux, magnifique, aux gestes ondulants en adéaquation parfaite une fois de plus avec ses musiciens, une montée en puissance des différents instruments de chaque pupitre comparable…….. un véritable régal pour les yeux et les oreilles bref pour tous les sens, un public conquis.
Qui ose prétendre ne pas aimer Ravel après une telle démonstration?
Je plaisante, chacun est libre de ses choix bien entendu.
J’y retourne tout à l’heure à la Roque, je penserai à vous Catherine, Alain, Elise etc……Au fait Catherine, Il y a de très pages chez Vivaldi, connaissez-vous son Orlando Furioso et le Cum Dederit (Nisi Domini) chanté par le haut de contre de votre choix? A pleurer.
Je loge à Bonnieux et je n’ai, bien évidemment, pas apporté ma cargaison de CD. Je trouve le petit jeu d’Alain (et j’en suis nullement étonnée) fort malicieux et subtil, je n’ai pas toutes les réponses, loin s’en faut!!
Je vous laisse, c’est déjà si long
Bises provençales
Eliane

39 Alain F, le 29 juillet 2010 à 18:22 :

Chère Eliane, vous êtes à la limite d’une plainte de la part de l’organisateur pour détournement abusif de festivaliers tellement votre compte rendu en multi vision incite à rester tranquillement à la maison ! Mais « Samson » qu’elle perte ! De prendre le temps sur la sieste -spécialité régionale- de nous faire partager vos bonheurs qui deviennent les nôtres mérite une grande reconnaissance. Dans le petit bestiaire il ne manque plus que la fourmi, le bœuf, le rat qui s’abreuveront à la fontaine du parc : heureuses bêtes. Samson François disait « Je n’ai pas une vie, mais mille vies » cela se retrouve peut-être dans ses interprétations. J’ai le souvenir d’une soirée où la salle était hypnotisée par l’homme pianiste. Difficile d’expliquer ces phénomènes et d’ailleurs il ne faut pas chercher à l’expliquer: c’est le grand miracle de la musique. Vous le savez Eliane, je ne suis pas pianiste et me demander un avis risque de m’empêtrer dans les cordes et de me faire perdre les pédales ! L’interprète François me fait penser à un petit lutin très malicieux, imprévisible, fantasque, libre, intuitif, avec un charme fou que la mondialisation n’avait pas atteint. THE FRENCH PIANIST-THE GREAT PIANIST: C’est pour les éventuels lecteurs Asiatiques…..Que vos oreilles frétillent Eliane.

40 Alain F, le 29 juillet 2010 à 18:37 :

J’ai oublié, aie ! l’onction est proche . Pendant la rédaction et pour communier avec vous j’ai posé sur le lecteur un cd de B.B (non pas celle qui est contre les corridas) le massif pianiste dans le prélude en ut dièse mineur op. 3 N° 2 de CHO…non je plaisante celui du ténébreux Sergei R : Ma vodka du soir. Savez-vous que l’on trouve cette boisson sous le nom de RACHMANINOV. Karacho !

41 catherine Dubreuil dessinatrice, le 29 juillet 2010 à 21:21 :

HHarrrrrrrrr Alain! …notre hydille, pourtant prometteuse, va s’arrêter là! Tout net ! Prévenons Ici Paris et France Dimanche….d’abord même payée des milliards de dollards je n’aurais JAMAIS été inspirée par ces mascarades vicieuses, et d’une je suis pas Goya, ni David pour les gladiateurs, encore qu’eux avaient l’excuse de l’époque… et que les gladiateurs avec leurs jupettes m’eussent éveillé des pulsions : Russel Craw ne m’a pas laissée indiférente dans Gladiator…loin de là!
donc sachez qu’il y a d’abord ceux qui viennent avec des lames de 15 cm sectionner très précisement les tendons du cou du taureau, de part et d’autres, afin qu’il ne puisse plus relever la tête, à ce moment on note aussi de quel coté la bête se défend le mieux pour l’attaquer plus facilement par la suite, viennent les picadors qui eux sont chargés de produire une hémorragie interne, en enfonçant leurs piques à un point stratégique entre les cotes du taureau, à partir de là il commence à mourir : temps calculé pour que le pauvre clown en “moules burnes à paillettes (vive la chanson de Françis Cabrel au passage) fasse son cirque-entre parenthèses je suis plus émue par sainte Geneviève et les lions - mais passons…mes digressions me perdent toujours… chanson irrésistible des Fréres Jacques là-dessus: La vierge Eponyme”…je vous la recommande chaleureusement : éclat de rire garanti, grand moment d’enthologie!
donc, cet enfant du peuple qui n’a pas eu - avant le football et la tv réalité-c’est une tradition ancestrale on vous le répète ..-d’autres moyens pour devenir riche et célèbre, galvanisé par ses impressarios qui s’en mettent plein les fouilles - arrive devant cet animal martyrisé, qui , rappelons le,n’a jamais vu de sa vie d’homme à pied (toujours à cheval dans les manades, exprès pour le déstabiliser: grande tradition artistique de tortures I presum? ) déjà il est pas rassuré, après on le charcute pour qu’il meure lentement les poumons peu à peu envahis par l’ hémorragie et après on rigole youpi olé, olé, et l’autre avec sa cape … à faire le dur ,non franchement c’est ridicule . Eh bien moi je dis VIve La Catalogne
( François Cavanna a écrit tout ça bien mieux que moi dans “Coups de sang” petit livre formidable, en poche.
Je dis et je redis :Vive la Catalogne !
Eliane : on y est!!!! Formidable narration ! Keffelec va battre à plates coutures Akénaton mais lui c’est parcequ’on est bloqué sur sa page toutes les vacances!!!!!

42 catherine Dubreuil dessinatrice, le 29 juillet 2010 à 21:33 :

…et puis j’ai oublié de dire que je souhaite à tous ces crétins d’aficionados : y’a qu’à entendre leurs arguments pour se rendre compte qu’ils sont encore plus rétrogrades et débiles qu’on pensait! les pauvres! d’être réincarnés en taureau de corrida…c’est “tellement beau” et bien ils en profiteront pleinement comme ça!

43 Livadiotti Roberto, le 29 juillet 2010 à 23:40 :

L’amie Catherine,je suis de votre avis,contre la “corrida”,à moins que l’on y mette,à la place des pauvres taureaux,les mères infanticides!Ne croyez pas que je puisse répondre entièrement aux “questions pour un champion” de l’amico Alain. J’ai une 2e réponse sur les 7,relative à la 3e symphonie “Héroique” de Beethoven,mais j’essaierai d’en avoir d’autres avant la date fatidique.

44 Eliane, le 30 juillet 2010 à 00:21 :

Catherine, je vous aime,non seulement vous êtes dessinatrice mais vous nous aviez caché vos talents de légiste spécialisée dans la tauromachie!! J’ai toujours eu une aversion pour la corrida mais j’ignorais tous ces détails sordides sur l’agonie de la bête,!! Je préfère les vaches landaises, celles qui sont représentées sur les murs des palais de Cnossos, période minoenne, au moins si la bête” envoie en l’air” (façon de parler) son cavalier, elle ne sera pas payée de retour par une mort certaine et et encore moins mutilée par tous les bouts!!
Cette polémique sur la corrida m’a déjà posé récemment quelques soucis : j’ai un ami peintre qui m’a réalisé plusieurs toiles de musiciens et voilà qu’il s’est mis à peindre des toréadors dans le feu de l’action avec le taureau bardé de banderilles,
le sang ruisselant etc : j’ai hurlé et, en colère lui ai dit que je ne lui achèterai plus rien pas même ses aquarelles (qui sont superbes) Je sais qu’il a bien du mal à vivre de sa peinture, que les tableaux de musiciens ne nourrissent pas son homme, que les toiles sur ce thème s’envolent beaucoup mieux, j’ai voulu marqué le coup.

J’imagine Alain, complètement effondré sur son clavier, noyant son chagrin dans la vodka, méditant sa réponse pour Catherine, et de ce fait pas en état d’apprécier ce que je pourrai lui dire sur Samson François ou sur BB interprétant les concertos N°s 2 et 3 de Rachmaninov. Je savais pour la vodka du même nom comme il sait certainement qu’il existe une “crapule russe” apparentée à la mafia du nom de Boris Berezovsky!! oui bien sûr, il le sait!!
Eh bien, je dois dire que depuis le retour de vous deux, le blog revit, s’agite, il y a même du suspens, après quelques semaines de pianissimo nous voilà en plein crescendo, mes amis, il va falloir conclure l’oeuvre commencée, cela s’impose!!
Vivement demain (ou cette nuit qui sait) pour le final de la partition, j’alimenterai ma chronique musicale plus tard.
Mais vous me donnez l’idée pour terminer : imaginez sur scène l’immense Steinway noir , sa silhouette trapue pourrait être taurine mais la bête n’est pas là, au clavier le jeune prodige dégingandé Francesco Tristano, devant
le piano, le maitre nippon de la danse contemporaine ( je n’ai pas mémorisé le nom) dont la gestuelle n’est pas sans rappeler cette du toréador!! Un oeil noir te regarde!!!
Humour, humour quand tu nous tiens!!!!!!!!

45 Alain F, le 30 juillet 2010 à 00:25 :

Catherine, ah non ! je refuse catégoriquement la parution de cette tragique histoire dans ces deux canards gavés de potins insipides. Eu égard de notre différent je vous propose la revue « Point de Vue » nous le valons bien ! Apaisons cette sanglante polémique et enterrons l’H qui tranche de votre ‘h‘ydille pour une ydille sans estocade. P.S : La revue « Point de Vue » s’est fait une réputation dans la Reine !

46 Alain F, le 30 juillet 2010 à 00:37 :

Et comme tout fini en musique :Les arènes gonflées d’une foule en délire
Regorgent de couleurs et d’âpre envie de sang
Il y a des soupirs et des éclats de rire
Et des épées pointues comme des cris d’enfants
On y vend des serments, des enjeux et des âmes,
Des cacahuètes, des jus de fruits et des drapeaux,
Des chapeaux de papier dont se parent les dames
On y vend de la mort noire comme un taureau

Soudain, la foule crie
Comme pour une éclipse
Cyclone de folie
Remous d’Apocalypse
Car voici
Celui de, celui dont, celui qui, celui quoi,
Celui qui, qui, qui, qui, qui, qui, qui la la hiii
Que l’on attend
Le matador porté par la lumière
Le matador qui porte de la peur

C’est l’enchevêtrement de deux monstres qui bougent
La lutte a commencé, hissée par les bravos
Dans des valses de bonds, bonds, de bonds à cape rouge
Qui donc est le plus seul de l’homme ou du taureau ?

Et pendant ce temps-là
La Méditerranée
Qui se trouve à deux pas
Joue avec les galets

La bête a longtemps respiré la poussière
Elle a humé la mort qui longuement passait
Dans un saut fabuleux qui fit trembler la terre
Elle a choisi la mort qui fut son invitée
Le cirque en explosant
D’un tumulte biblique
Paraît donner son sang
A ce sang en réplique
Car voici
Le moment de, le moment quoi, le moment qui, le moment que
Le moment qui, qui, qui, qui, qui, qui, qui la la hiii
Que l’on attend
Le matador porté par tout un peuple
Le matador victorieux de sa mort

Demain, quand sonnera à l’heure catalane
Le Midi au soleil éreinté de repos
Vous verrez, j’en suis sûr, à l’église romane
Entrer le matador pour dire son credo

Et pendant ce temps-là
La Méditerranée
Qui se trouve à deux pas
Joue avec les galets

47 catherine Dubreuil dessinatrice, le 30 juillet 2010 à 01:07 :

Alain je suis d’accord pour Point de Vue , sur ce point vous avez mille fois raison! …où avais-je la tête!!!! …mais mais mais…même si Louis Amade a fait une belle chanson fort bien interprétée par Bécaud c’est une FAUSSE lutte TRUQUée ignoblement , une VRAIE boucherie …et les matadors de SINISTRES pantins ….Eliane me donne des idées de dessin avec ses métaphores réjouissantes piano/taureau : le minautore du Satyricon de notre cher Fellini, titubant dans un labyrinthe musical .. en smoking (éclatant aux coutures) avec une bouteille de vodka et une partition…

48 Martine, le 30 juillet 2010 à 10:53 :

Cher Alain,
Un seul être nous manquait et le blog était dépeuplé… ;-) Pas de doute, vous êtes notre chef d’orchestre ! bien contente de vous lire à nouveau et de constater combien vous semblez en forme
Pour votre jeu, pourrait-on s’y mettre à plusieurs et fournir une réponse collective, en regroupant nos forces on devrait bien obtenir un 10/10 ?
Et pour le squat de la page de Yann Queffélec , c’est un “open space” qu’il nous faudrait pour y accueillir nos conversations d’été, si Olivier nous lit !

49 Alain F, le 30 juillet 2010 à 11:43 :

La musique de las ‘’Noches en los jardines de España ‘’est mon cadeau du matin afin d’oublier cette sanglante voire cinglante nuit rouge. Muletas, Piques, banderilles, épées devront désormais rejoindre un musée des horreurs. Dans un dernier soubresaut, une dernière convultion, je pousserai (plus tard) un coup de gueule- mon encornade à moi par rapport à l’échelle des valeurs - échelle de Richter pour mon dernier tremblement : restons piano! Au passage je remercie Olivier d’avoir donné la réponse à mon interrogation pour « La Prière et le Travail » (Reportage Classica) suite à ma brêve rencontre avec le pianiste S. Richter. http://video.google.com/videoplay?docid=2920219257111027746#

50 Alain F, le 30 juillet 2010 à 12:08 :

Buonas dias Martine, chef de rien je suis ! Zahia Dubreuil est entrain de me mener à la baguette…. Mais quel plaisir. Les piques sont ses spécialités : les piques des tapas bien sûr pour rester dans la note Ibérique ! N’êtes-vous pas en vacances ?

51 Françoise (40), le 30 juillet 2010 à 14:22 :

Bonjour chers amis,
Je profite de la “pause lecture” … obligatoire après le déjeuner ce qui permet - pendant une petite heure -d’écouter le silence !
Cher Roberto, d’accord avec vous pour l’idée de “mettre à la place des pauvres taureaux,les mères infanticides”. On pourrait même y ajouter tous les “insupportables”. Et Dieu sait s’ils sont nombreux ! Je trouve qu’en la matière cette année est très … riche. Enfin, vous êtes là, amis bloggers et cela compense largement tous les indésirables qui pullulent actuellement un peu partout !
Martine, seriez-vous déjà de retour du Maroc ? Comme le temps passe vite.
Je n’ai que des banalités à dire : pas de concerts, le jeu d’Alain hors de ma portée…. Mais sachez que je vous lis tous avec beaucoup d’intérêt.
Cher Alain, je n’avais pris le temps de répondre à votre question : “Ségolène Royale doit-elle profiter de sa notoriété pour défendre la cause taureaumachique ?”
Etant donné que je ne tiens pas du tout à défendre cette cause, je laisse “Madame Royal” (sans “e” Alain …Royal n’est pas un … qualificatif !) tenter de gérer sa région !
Excellente journée à tous.
Françoise

52 Alain F, le 30 juillet 2010 à 14:27 :

Protester avec des mots violents, protester avec une violence parfois physique c’est compréhensible. Je souhaiterai que l’espèce humaine réagisse avec autant de vigueur et de passion et même plus pour des faits et des situations qui perdurent lamentablement. Là pas de spectacle de fin de semaine. 365 J /365 J l’abominable vérité vous crache à la gueule : Les gosses qui crèvent de faim - Les gosses mutilés par des mines balancées par des bouchers qui s’ignorent - Les gosses embrigadés dans des armées de vandales - Les gosses qui triment pour une poignée de riz aussi petite que leurs mains et le riz n’est même pas cantonais ou au curry - Les gosses, chairs fraiches pour touristes pervertis - La bête à deux pattes qui torture et tue le petit vieux pour lui soutirer un code de carte bancaire - L ’animal bien souvent domestique que l’on torture dans un minable labo - Les bêtes trimbalées de façon ignoble dans des transports de la honte - Le « Couik » provoquant la mort lente dans des abattoirs dégueulasses - Les volailles ’’rabaissées’’ en batterie pour notre bouffe à nous les soi-disant humains - Les toutous ou autres minets achetés sans réfléchir et jetés sans vergogne et enfin la bêtise humaine généralisée sans espoir de rémission. Ouf ! Ça va mieux et s’il y a des fautes ce sont les leurs. Mon dieu quand, quand toutes ces ignominies cesseront ? J’ai toujours vécu dans l’utopie et je crèverai dans l’utopie. Vite, une petite vidéo d’Albert Schweitzer jouant à l’orgue du Bach.

53 Elise, le 30 juillet 2010 à 15:04 :

Quel régal ces joutes verbales pleines d’humour entre Catherine et Alain ; le blog revit.Une fois de plus, je ne gagnerai pas au grand jeu de l’été un an d’abonnement à Point de vue il me manque dans ma cdtèque Bastien… et Ariane..d’Haydn .Toutefois ,comme le ridicule ne tue pas et heureusement, je me hasarderai à dire le 1er mvt de la 1ere de Mahler et celui de la Pastorale du cher LvB.Pour les autres ,il faudrait que je recherche mais pas trop le temps (je le veux cet abonnement..).Dans l’attente de la suite des récits d’Eliane à la Roque.Très amicalement à tous.

54 Martine, le 30 juillet 2010 à 15:20 :

Non, je ne suis pas encore partie, j’attendais le retour d’Alain… ! :-) contente que l’on ne parle plus de taureau, moi aussi je trouve la tauromachie un peu vache ! OK, je sors !:-)) , c’était juste pour égayer l’ambiance…
Puis-je tenter mes numéros du loto pour le jeu d’Alain ?
-> 1 - 9
-> 2 - 6 (prop. Roberto)
-> 4 - 10
-> 7 - 13 (???)
Je ne sais pas si c’est correct, en touts cas merci Alain, cela m’a donné l’occasion de découvrir les influences entre compositeurs
Je prépare tranquillement les valises, je commence à saliver à l’idée de déguster le bon couscous du vendredi, les cornes de gazelles , et surtout me retrouver dans l’ambiance chaleureuse et conviviale du Maroc…

55 Alain F, le 30 juillet 2010 à 16:10 :

Elise, Martine, le loto est à sept grilles de deux chiffres. Ne soyez pas impatientes, le tirage est pour le Lundi 09/08/2010 - le règlement ne peut être modifié - Vous trouverez bien le résultat à vos retours si vous n’avez pas pris le P.C avec vous. Martine, où allez-vous au Maroc si cela n’est pas indiscret de vous le demander ? Et arrêtez de parler de cornes….

56 Nelly, le 30 juillet 2010 à 22:19 :

Alain je veux essayer d’apprendre Piu jesus mais je ne le chanterai jamais aussi bien que Victoria de Los Angeles. L’âge venant ma voix ne sera plus qu’un murmure et mon souffle presque éteint. Quant à la corrida je n’en rajouterai pas trop bien que l’on ait tenté de m’expliquer, que le taureau choisit très jeune est fier et heureux d’aller agoniser un jour dans l’arêne sans aucune chance pour s’en sortir. Alors même si c’est une culture pour moi c’est régressif et barbare. Vive la Catalogne.
Elise, oui j’ai suivi avec bonheur les 2 Tosca dont j’ai une version chez moi Comment dire? La retransmission de
Munich m’a particulièrement émue avec Karita Mattila, Jona Kaufmann et Juha Uusitalo. Et à Orange l’espace, le le lieu et Roberto Alagna: extraordinaire! mais Catherine Naglestad j’ai moins vibré. Faulk Struckmann dans Scarpia: oui. Si j’aime l’Opéra j’essaye seulement aujourd’hui de le comprendre, de comparer timidement. Je manque parfois un peu de temps parceque je suis beaucoup avec première petire fille Lunita. A très bientôt sur le blog. Amicalement à tous. Nelly
Ah! j’ajoute que j’aime bien Quéffélec dont je n’ai lu que…2 livres.

57 Françoise (40), le 30 juillet 2010 à 22:25 :

Rien à voir avec la musique … si ce n’est que l’amie qui vient de m’envoyer ce texte aime, elle aussi, la musique classique :
” AVOIR et ÊTRE
Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m’enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.
Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j’ai connus dès le berceau.
Bien qu’opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.
Ce qu’Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l’avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s’est fait avoir.
Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu’Être, toujours en manque.
Souffrait beaucoup dans son ego.
Pendant qu’Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.
Et il amassait des fortunes En avoirs, en liquidités, Pendant qu’Être, un peu dans la lune S’était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire
Lorsqu’il se montrait généreux,
Être en revanche, et c’est notoire,
Est bien souvent présomptueux.
Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l’abri.
Alors qu’Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui.
Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l’esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur,
Et sa noblesse est à ce prix.
Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.
Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier.
Le verbe Avoir a besoin d’Être
Parce qu’être, c’est exister.
Le verbe Être a besoin d’avoirs
Pour enrichir ses bons côtés.
Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.”

Bonne nuit à tous.
Très amicalement
Françoise
P.S. Excellentes vacances Martine ; comme Alain, je suis curieuse de savoir où vous allez. Je connais beaucoup mieux la Tunisie, mais un peu quand même ce beau Maroc.

58 Eliane, le 30 juillet 2010 à 23:37 :

Après quelques pics Fortissimo entre le Maestro Alain et notre dessinatrice Catherine, le calme est revenu, et c’est l’ Andante!!! Ce fut une agréable récréation. Hauts les coeurs!!
Je puis donc reprendre mon rôle” provisoire” de petit reporter et vous livrer mes impressions sur la prestation éblouissante du géant du clavier Boris Bérézovsky. C’est, bien sûr, une façon d’alimenter ce blog avant tout “musical”, c’est “pour de rire” comme disent les enfants, je sais parfaitement que les oeuvres évoquées ont certainement déjà fait l’objet de merveilleux billets dans les revues spécialisées.
J’ai regardé en pointillé quelques épreuves du championnat d’Europe d’athlétisme, moi l’adepte du canapé ou de la chaise longue, je suis en admiration devant ces sportifs capables d’efforts physiques qui me dépassent. Avouez, mesdames, que notre champion décathlonien est un magnifique athlète.
Après cet écart “sportif”, Boris et l’orchestre Philhamonique de l’Oural (le même que pour Ravel) avec Dimitri Liss à la direction, au programme Rachmaninov, la soirée entièrement russe proposée est en parfaite adéquation. Le concerto N°2 est connu, beaucoup joué mais sous les doigts quasi diaboliques de Béré…….c’est impressionnant, sa technique, sa virtuosité, son toucher remarquable, de l’effleurement léger à la frappe puissante quand il le faut, orchestre, chef, soliste sont en parfaite osmose, parfaite complicité, ils parlent d’un même son. Ce concerto est un monument de lyrisme, de passion magnifiquement servi par tous les interprètes. Un grand moment!!
Vient ensuite le N°3, que je ne connaissais pas bien du tout. Il est d’ailleurs rarement joué. Dès les premières notes , je comprends pourquoi, c’est injouable!!!Mais comment fait-il? je me le demande encore! De quel métal sont faits ses doigts?
ce pianiste possède tous les atouts pour atteindre la perfection; une cadence éblouissante, une virtuosité époustouflante mais aussi la brillance lyrique requise, les couleurs enfin tout car c’est une orgie de notes qui déboulent en déluge. j’ai hâte de retrouver BB avec sa complice et amie B Engerer dimanche soir.
Quand je pense qu’à mon retour, après 3 semaines d’abstinence de clavier, je vais ramer comme une malade car, Alain, si je pratique le piano, l’amateur que je suis n’a pas, hélas, le niveau de C David, l’auteur du merveilleux “crescendo”!!
Bonne nuit à tous, Martine, excellent séjour marocain
Eliane

59 Alain F, le 30 juillet 2010 à 23:55 :

Oh Nelly ! vous possédez le Requiem par Victoria de los Angeles et D.F.D. Magnifique version avec André Cluytens : fantastique chef belge qui a réalisé aussi un Faust d’anthologie. C’est enregistrement est le plus beau (perso) . Il faut que je le retrouve en cd, mon vieux vinyle est perdu dans des cartons. Pour ma messe, pas d’enregistrement- du live- il vous reste encore quelques années pour parfaire votre technique. Je vous tiendrai au courant en cas d’aggravation de mes très nombreuses pathologies : il faudra dans ce cas faire une formation accélérée. Même occis par la maladie je risquerai d’être dérangé par une fausse note ! Amitiés. C’est fou de pouvoir délirer sur ce blog. Conjuration du sort ?

60 Alain F, le 31 juillet 2010 à 00:39 :

Rêvez - vous Eliane d’interpréter la Sonate en si ou le Rach. III ? Nous, nous rêvons après avoir lu vos reportages passionnés. Envisagez-vous une reconversion chez Classica ? ou une carrière, tardive certes, mais méritée de pianiste concertiste au fin fond de l’Oural ! Curieux, cet après-midi j’ai commandé cet album après avoir écouté un extrait du 3ième. http://www.abeillemusique.com/CD/Classique/BRIL9182/5029365918220/Brilliant-Classics/Byron-Janis-piano/The-Legendary-Concerto-Recordings/cleart-35634.html Nous vous embrassons très amicalement et sommes ravis que BB et les autres vous apportent paix et sérénité.

61 Martine, le 31 juillet 2010 à 08:44 :

Merci Françoise et Eliane ! Je vais à Rabat, avec des sauts de puce à Fès. J’emporte avec moi le livre d’E-E Schmitt “ma vie avec Mozart”, histoire de rester un peu dans l’ambiance…
Eliane ,j’ai lu avec intérêt vos commentaires à propos de Boris B. et Rachmaninov, moi qui l’apprécie beaucoup.
Chanceux sont les auditeurs du sud qui sont près des festivals d’été ! quoique près de chez moi a lieu jusqu’en septembre le festival de l’Orangerie situé dans le Parc de Sceaux (toujours lui !), avec une très belle programmation également : http://www.festival-orangerie.fr/
j’irai en septembre assister à un ou deux concerts. A bientôt, portez-vous bien !

62 Erica Roche, le 31 juillet 2010 à 10:09 :

Bonjour tout le monde! Je suis de retour pour quelques jours seulement pour des “révisions” (coiffeur, pédicure, diverses formalités) et j’apprends avec joie qu’Alain est de retour parmi nous après nous avoir donné beaucoup de frayeurs…C’est très beau l’anonymat et les pseudonymes, mais les inconvénients à tout ça existent aussi!Je vais essayer de résoudre les énigmes mais sans grand espoir.Elise, je crains que vous me surestimez beaucoup!Est-ce que Tristan et Isolde serait le remake de Bastien et Bastienne? Je n’ai pas trop l’impression….

63 Alain F, le 31 juillet 2010 à 11:41 :

Et j’espère vous faire la même frayeur en 2011 ! Bonjour chère Erica, votre silence devenait aussi inquiétant mais votre retour ‘’au garage’’ dissipe cette terrible angoisse. Entre deux orteils et quelques bigoudis vous allez bien nous conter quelques anecdotes dont vous avez le secret. Bravo pour Slava. Auriez-vous presque la même avec HVK, sur un autre balcon ? Cachotière ! Je vous trouve délicieuse et nous espérons vous retrouver fin Aout pleines de souvenirs à raconter en toute intimité. Amitiés ainsi qu’à votre époux qui succombe aux sirènes du blog.

64 Elise, le 31 juillet 2010 à 12:26 :

Chère Erica : avant que vous ne repartiez et mon propre départ imminent puis-je vous demander,si pendant votre séjour indrien, vous êtes allée à Nohant, salle de la Petite Fadette, écouter une conférence sur « l’influence de la musique populaire en Bas-Berry dans l’œuvre de F.Chopin » par le musicologue J.Y Patte et les Gâs du Berry ? J’y étais le samedi 24 ; je n’ose imaginer votre présence à quelques mètres et que nous nous soyons ignorées sans le vouloir !!!!..
Très amicalement.

65 catherine Dubreuil dessinatrice, le 31 juillet 2010 à 13:36 :

ce blog est vraiment sympa : on voyage entre les platanes d’Anthéron, les cartons de vinyls d’Alain, un petit saut à Fes et une séance de manucure…sans oublier les tentatives (surement réussies )vocales de Nelly et une jolie rédaction qui évoque les livres d’écoles recouverts de papier bleu, lorsqu’il y avait des encriers, des pleins et des déliés…et ..de l’éducation… mardi soir je serais à La Roque à moitié: j’ai enfin dégotté une retransmission en direct…pas clair sur F Musique pour trouver , je me souviens d’un été…lointain…ou c’était en direct tous les soirs à 22h ! …est-ce-que ça existe encore ?8? pas clair leur bazar avec ces pages web d’agence de com qui font rien qu’à compliquer des présentations qui étaient parfaites avant eux - sauf qu’au passage ils se font payer des sommes astronomiques qui enlèvent le pain de la bouche aux vrais typographes et autres vrais métiers, bref- …je n’y comprends rien…quelqu’un aurait-il compris o^et comment on peut écouter tous les soirs “La Roque” en direct?
c’est tout à fait juste le parallèle entre la musique et le sport (de haut niveau), pour avoir dessiné les deux : c’est beau c’est grand ça fait du bien, et puis cela réveille en nous ce que nous avons tous comme possibilités merveilleuses : “le pouvoir du rêve associé à celui du travail” : le corps et l’esprit : les violonistes ne sont pas à l’abri d’une tendinite ni les gymnastes d’une fausse note, leur passion les illumine sans faire de mal à personne mais du bien à tout le monde

66 catherine Dubreuil dessinatrice, le 31 juillet 2010 à 13:47 :

Nelly c’est vraiment bien écrit, Erica : 1 ou 2 savoureuses anecdotes: OBLIGATOIRE avant nouveau départ, Alain hors catégorie (à cause pointes surréalistes …parfois incompréhensibles by néofites mais … rebondissantes of course)…bref on est tous mieux que Classica parce que nous on fait ça pour s’amuser , on “joue” et on se prend pas au sérieux: c’est ça qu’est bien!!!!! “Le pouvoir du rêve associé à celui du travail” c’est le sacerdoce de mon Didier (VanCauwelaert)…et le mien (en dessin) par la même occas, y’a aussi “L’âme chevillée au corps” qu’est pas mal non plus , ça aide en période de disette…

67 Erica Roche, le 31 juillet 2010 à 14:55 :

Chère Elise, Non je n’ai pas pu aller à Nohant malheureusement, car on avait du monde à la maison dont ce n’est absolument pas le genre. Par contre, j’ai bien pensé à vous quand j’ai lu l’annonce de cette conférence dans la République du Centre ..décidément on n’est pas faites pour se rencontrer! Par contre, j’ai découvert un restaurant extraordinaire à St. Savin sur Gartempe que je vous recommande pour les occasions un peu spéciales - déjà l’abbaye est un endroit que j’adore et maintenant il y a en plus ce resto qui a une étoile au Michelin mais qui en mérite une deuxième tout en ayant dex prix qui n’ont rien à voir avec les prix parisiens. Les amis, vous me réclamez des anecdotes et je suis flattée, mais je n’en ai pas un nombre infini donc j’y vais très doucement!Je laisse mes deux autres histoires sur Slava jusqu’au mauvais temps de l’hiver quand on aura envie de se remonter le morale et malheureusement, Alain, je n’ai jamais rencontré HVK.Je vais réfléchir à autre chose avant de partir.Mon problème, c’est que je dois pouvoir raconter que des histoires qui n’ont pas de rapport direct avec les affaires bancaires - secret professionnel oblige, même quand on est à la retraîte!

68 Alain F, le 31 juillet 2010 à 15:26 :

Un peu d’ordre mes filles et fils dans vos programmes svp ! Amen ! Lundi 02/08 9 H 05 Martha au Festival de Lugano (soirée du 27/06). - - - Pour LES DIRECTS à la Roque-d’Encornon hi! hi! :Mardi 03/08 à 21 h N. Lugansky. - - - -Mercredi 04/08 21 h Ensemble Inter contemporain dir. Susanna Mälkki.- - - Vendredi 06/08 à 20h - 21h 30- et 23 h « Nuit du Piano » respectivement : Yu Kosuge / Shani Diluka / Alice Sara Ott - deux belles hum! Alain calme toi .- - - Samedi 07/08 20h -21h30 et 23h « NUIT ELIANE » AVEC MARTHA & Friends.- - - Dimanche 08/08 21h Rahman El Bacha Sinfonia Varsovia dir. G. Tchitchinadze . Atchoum ! Pour la suite : sur demande spéciale et motivée . Si vous voulez des retransmissions récentes de La Roque inscrivez-vous vite il me reste quelques places….

69 Alain F, le 31 juillet 2010 à 15:44 :

Erica, allez-y, ouvrez vos enveloppes de sous -venir et racontez vos entrevues avec Liliane sur une grande terrasse de l’Avenue Foch ! Sans complexe nous allons faire péter le compteur d’Oeudipe : le 100 est proche.

70 Livadiotti Roberto, le 31 juillet 2010 à 16:17 :

Ce blog bat tous les records,mais vous remarquez que sur 70 messages,il n’y a que 3 ou 4 relatifs à Yann Queffélec!Chère Françoise,lorsque j’avais proposé de mettre dans l’arène,à la place des pauvres taureaux,les mères infanticides,j’aurais dû ajouter aussi les assassins de femmes et d’enfants,les tueurs en série et…les terroristes.Cela ferait beaucoup de monde.Elise,vous avez tapé juste,je pense avec le 4-10 pour le questionnaire d’Alain,mais pour le reste,c’est moins évident.Je ne suis sûr que de 2 réponses sur 7 et je n’atteindrai sans doute pas la totalité.

71 Livadiotti Roberto, le 31 juillet 2010 à 16:22 :

…pardon,c’était Martine,mais Elise a aussi tenté sa chance.

72 Elise, le 31 juillet 2010 à 16:33 :

Si Roberto ne trouve pas, ce n’est même pas la peine que j’emporte les cd dans mes valises pour comparer et essayer de trouver !!!
A Nelly : de toute façon, je suis une inconditionnelle de J.Kaufmann et je crois même que s’il chantait le bottin sur une musique de Richard Clayderman, avec sa conviction et la richesse de couleurs de sa voix j’aimerai. C’est un triomphe pour lui à Bayreuth dans Lohengrin ; quant à la mise en scène, la métaphore est curieuse pour ne pas dire du n’importe quoi (tous ces rats … l’écran géant avec dessins animés…) enfin ce n’est que mon avis.
Bonnes vacances marocaines Martine.

73 Alain F, le 31 juillet 2010 à 16:45 :

La musique et la médecine, la musique et la cuisine. Ces associations sont troublantes et vérifiables. Erica grande épicurienne ravive un souvenir pas très lointain. ST-SAVIN est aussi un petit village des Pyrénées proche de Lourdes où se trouve un resto fort connu. Près de la réception une série de photos attire le regard. Notre Président -avant qu’il ne le soit- avait goûté à la bonne cuisine en salle. Et le Chef, pour adoucir la note, de nous raconter qu’il avait fait la cuisine pour Jacques Chancel (Le Grand Echiquier), qui possède un château tout proche, alors que le ministre était son invité pour la nuit. La vie de château c’est bien une réalité.

74 Erica Roche, le 31 juillet 2010 à 16:52 :

Non Alain, je ne connais pas Liliane et on sent bien que l’avenue Foch ne se trouve pas sur le chemin de vos séances de trampoline, car il n’y a point de cafés. Par contre, j’ai été convoqué une fois à la Brigade Financière pour faire une déposition dans le cadre d’une plainte portée par un de mes clients contre son mandataire. C’était en 1986 en décembre et pendant une grève des transports parisiens. Je suis arrivée au bureau complètement gelée ce matin-là après 3 heures de trajet depuis chez moi, et j’en avais tellement marre que j’ai annoncé au juriste qui devait m’accompagner rue du Château des Rentiers que je ne me rendrai pas à la convocation. “Vous ne pouvez pas faire ça!” me dit-il, horrifié. “Ils n’ont qu’à venir me chercher! “répondit la petite Erica, fantasmant déjà sur les menottes et le panier à salade avec gyrophares et sirènes hurlantes. Mes fantasmes étaient de courte durée, car le juristes m’y a conduit en voiture, en perdant un temps fou dans les embouteillages alors qu’en panier à salade on aurait mis 10 minutes. Une fois arrivée on m’a confisquée ma carte d’identité française (ils ne pouvaient pas savoir que mon passeport anglais était bien au chaud dans mon sac à main) et on m’a poliment escortée dans un ascenseur tout en vitres et à code et ensuite dans un bureau où il y avait les photos de face et de profil de tous les terroristes de France et de Navarre. Une fois ma déposition faite on s’est farci de nouveau les embouteillages jusqu’au bureau et ensuite jusqu’à la maison. Je regrette toujours le panier à salade!

75 Alain F, le 31 juillet 2010 à 17:06 :

Elise, Sainte-Elise merci de nous remettre dans le droit chemin de la musique. Nous nous égarons de façon inquiétante. Roberto, en pénitence de vos sanglantes vengeances vous écouterez dix Lohengrin à la suite. Œil pour Œil !

76 Alain F, le 31 juillet 2010 à 17:17 :

Et de 76…Ce soir minuit : le 100 ! Le 100 ! Avouez Erica que mes perches sont bien tendues pour vos déclarations sous serment. Par terrasse il fallait comprendre une terrasse de 60 m2 d’un appartement de 300m2. Voyez que la musique et la sa!ade dans son panier ….!

77 catherine Dubreuil dessinatrice, le 31 juillet 2010 à 20:02 :

…je voulais dire Eliane-reporter super texte bien écrit !!! et hop: 77. Merci Alain pour les horaires c’est “repiqué” sur mon écran. “Le bottin sur une musique de Clayderman chanté par Kauffmann Victoire de la Musique classique 2011 et diapason d’or dans Classica! Cette interactivitée m’époustoufle!

78 Eliane, le 31 juillet 2010 à 21:26 :

Je n’arrive plus à suivre!! Le verre de rosé dans une main, l’autre sur le clavier, je lis avec bonheur tous vos commentaires qui déboulent aussi vite que les notes sous doigts de Boris !! Ce blog d’été est génial, certes mes amis, vous vous égarez quelque peu parfois mais que c’est bon, continuez ainsi, je suis là pour vous obliger à rectifier le tir : La Roque! évidemment. je ne prétends pas rivaliser avec les papiers du monde sur le même sujet. Avez-vous lu aujourd’hui l’éloge de JF Neuberger, un peu tardif quand même, vive la spontanéité, pas vrai? Je me marre!
Bon, aujourd’hui, relâche mais attention les 5 et 7 puis les 10,11 et 12 France Musique sera en direct de mon village provençal musical adoré et là, vous allez souffrir!! Je serai au 1er rang sous la tente installée dans la cour de l’école, et je ne vous épargnerai aucun détail. C’est noté Catherine pour le direct de France Mu?
C’est gratuit, Arielle B ( Pas D, celle de BHL) et son acolyte Lionel Esparza seront là, pour de vrai, ils recevront musiciens, chefs, ensemble de musique de chambre(souvent ceux présents à Lempéri), c’est sympa comme tout et très enrichissant. Pas de protocole, de la décontraction, des shorts, des casquettes, des dos nus à la pelle, des rires, j’ai le souvenir récent du premier violon du Philharmonique de Berlin hyper drôle, déchaîné, réalisant des prouesses avec son instrument. Et aussi le trio Wanderer? (question à 10 euros, pourquoi Wanderer?) Encore une de mes faiblesses pour leur jeu d’une extrême sensibilité et une parfaite maîtrise instrumentale, écoutez les dans les intégrales des Trios pour piano et cordes de Brahms, émotion garantie, c’est magnifique.
Aujourd’hui, j’ai joué relâche, mais je vais quand même trouver matière à vous occuper l’esprit car je suis allée chercher la fraîcheur au Mont Ventoux. Ni avec le sac à dos, ni en vélo mais au volant de ma voiture avec, à fond la caisse la redoutable sonate en si mineur de Liszt exécutée par BB. c’est un peu comme attaquer le tout de France par l’ascension du mont Ventoux , c’est l’idée qui m’est venue.
Pour Martine, Boris est beau, la quarantaine lui sied à merveille, cet athlète du piano est doté d’une énergie formidable et d’une fougue tout russe, ce que j’aime c’est sa sensibilité , son toucher délicat capable de la plus subtile des finesses.
Son engagement est total et sa compréhension des oeuvres, notamment de la musique russe est immense. Eh bien, je me demande ce que je vais trouver comme qualificatifs pour Martha, j’ai tout épuisé!!
Bon, il faut faire du chiffre, 100 messages, il y aura plus au rythma auquel s’enchaîne les réponses, je n’ai pas dit mon dernier mot!!
Mon verre est vide, mon estomac aussi
A plus tard
Eliane

79 Eliane, le 31 juillet 2010 à 21:29 :

au rythme auquel s’enchaînent les réponses!! c’est le rosé

80 Alain F, le 31 juillet 2010 à 21:59 :

Diantre ! Ne vous fiez pas aux facéties, la période estivale ce doit d’être joueuse et frivole. La musique est bien présente. A la tv : Rosenkavalier, Fidélio, Rigoletto, La Fille Mal Gardée, Barenboïm à Grenade (encore), un récital Zoltàn Kocsis, un concert Gunter Wand et à la Radio : Perpetuum R.C, le Royal Festival Hall, la Roque-d’Eliane et les cds le soir, tard, au fond des bois …..de lit, et les messages : autant de mini opéras. Allora ! Les Wanderer (Trio) sont des marcheurs qui parcourent le monde pour jouer ?? Si la réponse est satisfaisante veuillez virer la somme au…..Gardez-les pour une bonne bouteille de rosé bue à notre santé. Bonnes écoutes Eliane.

81 catherine Dubreuil dessinatrice, le 31 juillet 2010 à 22:45 :

La barre des 80 est franchie! Nos joyeux amoureux de la Musique franchiront-ils le cap?! …rejoignant “à fond la caisse” sur leur vélos ailés une Eliane jubilatoire à l’attaque du Mont Ventoux? La nuit nous le dira…le rosé vous réussit: vos textes se lisent d’une traite !..j’ai bien peur que nous soyons les plus nocturnes …mais qui sait…nos amis passeront peut-être par là avant l’aube , Erica , Martine, Nelly, Roberto , Elise et une miraculeuse apparition du diabolique archange Samuel, patron des pêcheurs de bars? …priez cigales et poètes….vous avez dit Wanderer ?

82 catherine Dubreuil dessinatrice, le 31 juillet 2010 à 22:46 :

…je pense que Françoise est couchée ?! …puissais-je me tromper…et toc 82!

83 Eliane, le 31 juillet 2010 à 23:08 :

Alain, Bonne réponse mais incomplète pour un néophyte,
peut mieux faire avec facilité.
Nous voici allègrement à ……..83, quand même!! il faut faire court à présent et multiplier les interventions;
Allez allez les “couche tôt” mélomanes faites un effort,
A situation exceptionnelle………..changement de stratégie.

84 Erica Roche, le 31 juillet 2010 à 23:17 :

Je suis vitime de WP - ça faisait un moment! J’ai vu les Wanderer l’été dernier et je les ai trouvé superbes!

85 Erica Roche, le 31 juillet 2010 à 23:18 :

La Fille Mal Gardée - est-ce la version Covent Garden - si oui déjà vu au moins 5 fois!

86 Elise, le 31 juillet 2010 à 23:44 :

Je reviens à la mise en scène de Lohengrin à Bayreuth : y a t’il quelqu’un qui a vu des extraits sur Arte ou lu des articles sur ce sujet ? Je suis désolée, mais on doit respecter l’époque(ici 2010)les choeurs avec des têtes de rats et tout à l’avenant je dis non !… (et de 86)

87 Elise, le 31 juillet 2010 à 23:53 :

A cause de qui galérons-nous comme des malades pour atteindre 100 ? Mais nous le devons à notre ami Alain F. qui l’a demandé mais qui nous a abandonnés pendant plus d’un mois,sans aucun message de son lieu de vacances pour aller à l’autre bout du monde et où d’ailleurs : ne serait-ce pas le Brésil ? Vous ne voulez pas nous en faire un récit cher Alain ? (et de 87)

88 Eliane, le 01 août 2010 à 00:12 :

Erica, que de coincidences sur ce blog!!
J’ai fait des études (il y a longtemps certes) d’histoire de l’Art et vous savez quoi? Mon mémoire d’ Art roman portait sur l’abbatiale de St Savin, superbe bijou d’architecture romane poitevine possédant en plus à l’intérieur des peintures murales magnifiques, c’est drôle non?
J’adore le trio Wanderer, Vincent Coq, pianiste talentueux est en plus, très très sympa. A suivre, nous voilà ,à 88 dans notre marathon ce dimanche 1er Août

89 catherine Dubreuil dessinatrice, le 01 août 2010 à 00:55 :

Devant une telle débauche de bonnes volontés, un tel esprit d’équipe, je nous accorde à l’ hunanimité un délai exceptionnel de 24 heures(et les félicitations du jury) pour arriver à 100 - jeu d’enfant vu qu’on est déja somptueusement arrivés à 89….. Qu’est-ce-que c’est que cette histoire de rats? sans blagues?!!! les intellectuels (qui “ont fermé l’ portillon” (pour ceux qui n’auraient pas suivi voir note n°7 of Bibi dans JL Choplin ) ont mis Michey dans le ring?! ? Le crépuscule chez Ratatouille !!!? …personnellement j’ai adoré Ratatouille: qu’il est mignon dans sa cuisine avec tous ses potes…mais je ne vois pas ça à Bayreuth…même dans une mise en scène de Jean-Pierre Coffe!
dernière minute : je viens de trouver une série de photos http://intermezzo.typepad.com/intermezzo/2010/07/even-more-bayreuth-lohengrin-photos.html
c’est d’un ridicule achevé…on reste sans voix…heureusement que le beau Kaufmann en a ! ( de la voix, je veux dire,restons correcte!) non mais j’vous jure!!! ils ne savent vraiment plus quoi faire pour justifier leurs cachets faramineux les “metteurs en scène ” …un plateau nu la musique et les chanteurs est-ce-que ça ne suffirait pas ? …du coup on baisserait le prix des places et plus de monde aurait accès à l’expérience unique de la musique “en vrai”…mais bon…

90 Alain F, le 01 août 2010 à 01:22 :

Entracte. Erreur de Fille, c’est La Fille du Régiment avec N. Dessay qui passe et repasse. Pour ne pas vous abandonner et participer à l’effort j’arrête de regarder. Ce n’est pas une trop grande perte.

91 Alain F, le 01 août 2010 à 01:44 :

Pas d’ordi, pas de tv en vacance. L’Océan, les oiseaux pas rebelles- petits et d’un rouge vif qui viennent partager votre repas en picorant dans votre assiette, les crabes, par centaines la nuit, aux pinces musclées . Le seul rapport à la musique fût un ragout de « chauve-souris » sans les ailes et la tête : comme du lapin pour le goût, la sauce un peu épicée en plus.

92 Alain F, le 01 août 2010 à 02:28 :

Chère Elise, Peut-être l’avez-vous vu cet article du Parisien. J’ai pas trouvé mieux. Avec ma meilleure volonté. Amitiés. http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/le-tenor-jonas-kaufmann-acclame-pour-ses-debuts-a-bayreuth-25-07-2010-1012318.php

93 Elise, le 01 août 2010 à 06:26 :

Déjà réveillée depuis 2h (ah ! ce sommeil défaillant) le coq a chanté au loin dans la campagne, mais les oiseaux ne chantent plus depuis 1 quinzaine de jours et je le regrette…j’en profite pour en remettre une couche sur les mises en scène d’opéras : Natalie Dessay que j’adore, dans la Fille du Régiment qui repasse sur une table fin 20è siècle avec un fer en plastique, un Germont dans Traviata en jeans et baskets qui répare une tondeuse à gazon, une autre Traviata avec la belle A.Nebretko en jolie robe rouge très courte qui en virevoltant fait voir sa petite culotte rouge presque façon string (les messieurs ne vont pas s’en plaindre) un autre Lohengrin,tous en tee shirt bleu, avec entre autres décors, un landau des années 60 et le dernier Don Giovanni, à Aix en Provence en juillet dernier, dont l’action est sur 8 mois,(le livret : 1 journée) costumes 21ès. se passe dans l’appartement du Gouverneur,tous les personnages sont en parentés ,pour ne citer que ceux –là. Oui j’aime l’Opéra et j’ai la chance de posséder une collection d’enregistrements récents, avec des décors somptueux ou suggérés et en costumes d’époque ! Alors tous ces metteurs en scène cinglés,qui ne cherchent qu’à faire parler d’eux, il faudrait tous les enfermer ensemble et ils finiraient bien par s’autodétruire.Je crois que Catherine DD m’a contaminée.
Bon dimanche à tous.

94 Livadiotti Roberto, le 01 août 2010 à 09:04 :

Elise,vous decrivez bien cette scène de “La Traviata” avec la belle Anna Netrebko,qui en virevoltant sur la scène montrait ses jolies jambes sous la jupe courte et on voyait sa petite culotte.J’ai vu cette version de cet opera de Verdi à la télé.De plus,dans un N.du Monde de la musique,il y avait une photo de la belle Nathalie Dessay dans un opera de Richard Strauss,les jambes étendues haut et on voyait sa petite culotte.C’est beau l’érotisme,meme dans l’opera.Catherine 2D pourrait rendre en dessin ces scènes d’une belle sensualité.

95 Erica Roche, le 01 août 2010 à 09:38 :

Alain, votre compte rendu de vacances est bien trop succinct-quand je pense à tout le mal que je me donne avec les miens rien que pour vous plaire, je pense que vous pourriez faire un peu plus d’effort.De quel océan s’agit-il?95?

96 Françoise (40), le 01 août 2010 à 09:52 :

31 juillet 2010 à 22:46 ? Non, Françoise pas couchée … seulement deux heures plus tard, après un très agréable diner chez des amis.
Je n’ai pas beaucoup de temps pour participer à vos jeux, mais quel plaisir de vous lire ! Ainsi que l’une d’entre vous l’a suggéré (pardon d’avoir oublié qui), Olivier devrait nous réserver une “page spéciale vacances”.
Merci Catherine pour ce délai supplémentaire. Plus que quatre !
Bonne journée à tous.

97 Alain F, le 01 août 2010 à 10:11 :

Bonjour Elise, bonjour Roberto dont la petite culotte réveille sa plume opératique du matin. Le cent est pour ce soir ou même avant, moins cinq d’y arriver. Je me joint aux lamentations justifiées concernant les mises en scène- où est passé le rêve ? Nous avions déjà crié au scandale lors de l’émission avec Raimondi ( voir nos commentaires du 14/04/2010). La provoc. a pris le dessus, et la musiques est de ce fait en dessous. Est-ce une question d’âge ? Trop tard pour m’y convertir. Très bon dimanche à tous.

98 Alain F, le 01 août 2010 à 10:28 :

Bon ‘’ cent ‘’ que vous êtes curieux ! Miss Marple me met sur le bbq pour me faire avouer ! Les iles : La Digue, Praslin et ses coco-fesses, Bird Island. et ses tortues géantes.

99 Alain F, le 01 août 2010 à 10:39 :

Erica, connaissez-vous la salle du Royal Festival Hall ? Qu’elle acoustique extraordinaire ! Toutes les retransmissions sont un régal. Les ingénieurs de la BBC sont au top.

100 Alain F, le 01 août 2010 à 10:42 :

La médaille du Cent C. c’est pour qui ?

101 Erica Roche, le 01 août 2010 à 10:48 :

J’ai connu la salle du Royal Festival Hall il y a tellement longtemps que je ne m’en souviens plus vraiment - mais la Salle Pleyel est aussi très bien pour l’acoustique depuis sa transformation.Je suis ravie de vous avoir fait craquer, cher Alain - mais au fait qu’est devenu ce vieillard grabataire dont les seules sorties sont les visites au médecin?

102 Alain F, le 01 août 2010 à 11:05 :

Mais ne vous mésestimez-pas ! Nos bavardages sont mon élixir de jouvence.

103 Erica Roche, le 01 août 2010 à 11:12 :

Dans l’impossibilité totale de répondre à l’énigme d’Alain, je propose une autre distraction d’été - nos mises en scène de rêve pour nos opéras préférés. J’ouvre le bal avec mes idées pour Tristan. Naturellement, Jonas aurait le rôle titre dans ma production et pour Isolde je pense nt à Waltraude Meyer,qui a fait ses preuves dans le rôle, mais je la trouve un peu âgée par rapport à Jonas, alors je ferais passer une audition à Joyce qui ferait peut-être mon affaire soit pour Brangäne soit pour Isolde (elle a une voix capable de chanter les rôles de mezzo et de soprano). Dans le rôle de Mark - soit Bryn Terfel soit René Pape. Comme chef d’orchestre - Valery Gergiev ou le jeune Tugan Sokhiev. Le décor et les costumes - beaux et discrets, inspirés des tableaux préraphaélites et des merveilleux paysages sauvages de la Cornouaille, ses falaises escarpées, ses fleurs sauvages et ses légendes arthuriennes. Mais mon décor serait vraiment au deuxième plan par rapport aux chanteurs. Les costumes, de la même inspiration que le décors, seraient légers et confortables à porter. Je demanderais aux chanteurs d’être un peu mobile pour éviter d’être des statues, mais pas de gymnastique pour eux - les voix avant tout!

104 Elise, le 01 août 2010 à 11:31 :

En parfait accord avec vous Erica! Jonas qui se révèle un parfait wagnérien,Bryn que j’adore aussi, Joyce certainement mais je ne la connais pas bien. Les chefs : il y a pire,ok pour la sobriété de la mise en scène, des décors et beaux costumes et pour le financement de cet opéra de rêve,vous vous en occupez Erica vous qui étiez dans la banque parce que le prix des places ne doivent pas dépasser 50€.(à la demande aussi de Catherine 2D).Nous sommes en plein délire et Noël est encore loin.

105 Erica Roche, le 01 août 2010 à 11:52 :

Dans mon rêve, le spectacle serait gratuit et réservé aux amis bloggeurs! Maintenant, vos idées à vous, Elise?

106 Eliane, le 01 août 2010 à 13:46 :

J’adore l’opéra mais je suis moins “experte” que dans le
domaine pianistique, chacun sa partie n’est-ce pas?
Toutefois, je partage le choix de Bryn (colosse impressionnant au physique de bûcheron) et du chef Tugan Sokhiev : maturité musicale, sens de l’architecture, mise en place irréprochable, il a toutes les qualités avec en plus (dixit ma cousine dans l’orchestre du Capitole) le don de mettre le feu à l’orchertre. Allumez le feu!! je “déconne”!
Très belle plume d’Erica, mais j’ai bien peur que son voeu ne reste à l’état de rêve : le moindre concert, ici, en Luberon est à un prix trop élevé à mon sens!! Je sais c’est la région où l’on trouve une concentration de vedettes” politiques ou show biz”, par ma propriétaire, je suis au courant de tous les potins des “people” de Bonnieux, Pierre Cardin s’est fichu tout le patelin à dos pour vouloir imposer un golf dans ce superbe paisible village aux paysages grandioses. Il a échoué, encore heureux!!
http://www.youtube.com/watch?v=yB_dE28sK_Y
Voici, pour vous faire saliver, un avant goût de ma soirée , deux de nos virtuoses du moment réunis pour une rencontre dont seul le festival de La Roque a le secret. tous deux font preuve du même appétit d’ogre pour dévorer une oeuvre, on ne s’en lasse pas.
A demain, ma nuit sera longue et musicale
Eliane

107 Alain F, le 01 août 2010 à 15:44 :

Après avoir été matador, défenseur des bonnes causes, organisateur de loto, vendeur au mètre de spots, wanderer, me voilà « responsable de la programmation »- Renaud M. m’attend au tournant, celui juste avant le tunnel du Mönchsberg. S’il fallait n’en choisir qu’un : DON GIOVANNI. La magie du lieux où se déroulera l’action contribue au rêve utopique. Point de théâtre fermé : Opéra Bastille embastillé à perpète. LE LIEU : Salzbourg, Les jardins de Mirabell.. DECORS : Déjà en place- pièces d’eaux, nombreuses statues imposantes qui pourront jouer avec les protagonistes. Jupiter, Mars, Hercule rivaliseront avec le Commandeur. FOND DE DECOR : L’imposant château toujours en place et toujours éclairé la nuit : Le Hohensalzburg. LA DISTRIBUTION : Don Giovanni « Raimondi » reboosté. Léporello « Bryn Terfel » si libéré de ses obligations dans le rôle du Roi Mark. Donna Anna « Sophie Karthäuser ». Donna Elvira « Karine Deshayes ». Zerlina « Kathlenn Battle » pour la diversité et son immense talent. Masetto « Ludovic Tezier ». Le Commandeur « Pata Burchuladze » en souvenir de ce rôle dans la très grande salle d’en face. Don Ottavio « Rolando Villazón ». Nous lui demanderons des nouvelles des petites culottes de Netrebko ! Sacré Roberto !! LE CHEF : Dans une des ses dernières merveilles : Georges Prêtre. L’ORCHESTRE mon amour : Le Wiener Philharmoniker. METTEUR EN SCENE : AF du Blogus Folia Radio Classicum. ECLAIRAGES : Les Etoiles. LE PUBLIC : Rien que vous.

108 Alain F, le 01 août 2010 à 15:53 :

L’imprimeur a oublié sur ce programme : LES COSTUMES : « Christian Lacroix » pour lui remonter le moral.

109 Alain F, le 01 août 2010 à 16:14 :

Alain F est en répétition pendant au moins huit éprouvantes heures. Il donc inutile que les Inspecteurs Derrick en herbe téléphonent au Büro du Festpielhaus. Vous allez me manquer si, si !

110 catherine Dubreuil dessinatrice, le 01 août 2010 à 21:49 :

Un petit bout de satin dépassait
De la jupe d’un trottin qui passait
Un jeune homme intimidé
N’osait se décider
A venir l’aborder
Ce bout d’étoffe attirant l’attention
Le rendait tout délirant d’émotion
etc etc …et je vous l’chante si vous avez le son! j’adore!!! Quand aux décors Burner Jones de Tristan et au Don Giovanni dans les jardins (esthétique très “Losey” il me semble? Hum…mais c’est le top on est bien d’accord……que de beaux spectacles en perspective, je suis sure qu’ils feraient salle (ou plutot jardin) comble!!!! bien mieux que les vrais et les chanteurs seraient ravis de n’être plus affublés d’oripos con temporains , loques mal coupées à prix d’or - pour avoir dessiné le tailleur pour homme de La Comédie-Française, mon copain Tony Capalbo (entré à 14 ans chez Lanvin- je confirme, Alain, Lacroix coupe bien -bonne pioche pour les artistes qui peuvent respirer dans ses costumes, ce qui est rarement le cas avec tous ces trucs grotesques…le spectacle de fin d’année de CM2 de Vesoul est souvent plus mieux qu’à Salsburg on dirait…bon
…ne voulant pas simuler une culture que je n’ai malheureusement pas en matière de Classique -tout au feeling- …je me bornerais à mettre modestement en scène un Offenbach - parce que je le veau bien -vive les taureaux libres-heureusement que Samuel n’est pas là profitons-en -rapport à l’opérette… quoiqu’on s’amuse bien et que Momo et lui nous manquent!!!!- avec Dame Felicity Lott, Gabriel Baquier , Roberto Alagna et Nathalie dessay, je ressusciterais Maurice Baquet et Bourvil pour des figurations actives , et puis des amateurs ou des pas “stars” mais des bons dans les personnages secondaires, j’en ai vu dans une Périchole totalement super, les décors genre Hôtel de La Marine Place de la Concorde et les costumes un italien, c’est les meilleurs , tout ça avec le Simon Bolivar orchestra dirigé par Gustavo Dudamel, je vous mets un lien que je viens de retrouver par hasard: vous verrez comment je dessine et l’évolution d’un dessin, tout à main levée , sans croquis et à l’encre de chine (je devrais dire à l’ancre vu que c’est La Marine….), plume sergent-major uniquement comme Sempé…Evvviva la Musica….

http://www.dailymotion.com/video/xb0uht_15-10-09-catherine-dubreuil-a-l-hot_people

111 Françoise (40), le 01 août 2010 à 22:10 :

Chère Catherine, comme j’aime vous lire ! Vous valez bien mieux que tous ces films “dits d’humour” … plus souvent tristes (dans le mauvais sens du terme) que drôles !
Douce nuit pour vous et tous nos amis bloggers.
A bientôt.
Françoise

112 Françoise (40), le 01 août 2010 à 22:13 :

Catherine, je reviens pour vous féciliter. Votre video, vos dessins et vous-même … magnifiques ! Merci.

113 Alain F, le 01 août 2010 à 23:31 :

APPEL A CANDIDATURE : Production recherche dessinateur (ice) de renommée internationale afin d’immortaliser spectacle haut de gamme. Qualité requise : sensibilité et spontanéité naturelle. Réponse à adresser sous code : AF/DG/SZBG. Réponse garantie.

114 Eliane, le 02 août 2010 à 15:04 :

Quelle nuit !!!
Aucune surprise sur le plan musical et le programme, il est vrai que je commence à connaître parfaitement toute la gestuelle des interprètes, (cette façon si particulière de BB d’enlever ses mains du clavier comme s’il recevait une décharge électrique) de même avec les oeuvres entendues, je ne vais pas réitérer les éloges, non non car la surprise est venue……. de la Météo.
Dès le début du concert, en plein concerto pathétique de Liszt pour 2 pianos : pluie allant crescendo, agitation du public et perte de concentration, éternuements, bruits de pas voire course dans les allées toutes proches et ce……..jusqu’à la fin du morceau, bref un peu la cata!
Mais le plus drôle est à venir : distribution manu militari de poncho en plastique bleu ou transparent , deux mille personnes ainsi vêtues, capuchonnées comme après le passage du nuage de Tchernobyl ou tels les habitants d’une planète lointaine en attente de leurs deux extra terrestres, la conque faisant bien sûr office, dans cette situation, de vaisseau spatial.

Hier soir s’est joué, en définitive, au pied levé “Rencontre du troisième type” .
Original n’est-ce-pas?
Je découvre une Catherine “cachotière et discrète” dont le charme ne réside pas seulement dans le parler vrai mais aussi dans le trait de crayon qui, me semble-t-il serait plutôt une plume, c’est frustrant cette mise en bouche, votre galerie sera sur mon chemin lors de ma prochaine escapade parisienne, d’autant que ma deuxième passion, après la musique classique, c’est Venise où je me rends chaque année et dont j’explore les moindres recoins. Vos illustrations manquent à ma panoplie.
Merci Catherine pour cette délicieuse découverte de votre talent si bien formulé à la sauce Alain dans le 113 ci dessus.
A bientôt pour d’autres aventures.
Eliane

115 Alain F, le 02 août 2010 à 16:54 :

SOL… LA…. FA …. FA…. DO…… Simple terrestre désire entrer en communication avec une terrestre extra. Encore merci pour votre humide reportage - Si le ciel ne respecte plus les musiciens …! Après quelques jours de délire collectif nous nous devons de revenir à notre sagesse habituelle….enfin presque. Le puissant 1er Cto de Brahms était au programme de BB ( le vrai pas l’autre) me semble-t-il ?? Cette œuvre a été la source d’exaltations extraordinaires lors de sa découverte. Je ne trouve pas d’autre Cto où l’orchestre se déchaine avec autant de force. L’interprétation que je vénère justement pour ce cataclysme orchestral est celle du chef Erich Leinsdorf (Boston Symphonie Orchestra) avec le jeune pianiste ( à l’époque) Van Cliburn. Avez-vous eu cette impression de grande puissance, ce qui aurait pu chasser les nuages, avec BB er Liss ? Merci infiniment et attenzione al vino rosato fût-il du Bardolino. Amichevolmente.

116 Alain F, le 02 août 2010 à 17:08 :

errata: Boston Symphony Orchestra

117 Livadiotti Roberto, le 02 août 2010 à 20:01 :

Il vino rosato che si beve fresco,l’ami Alain a tout à fait raison pour le 1er Concerto pr piano de Brahms,monumental et puissamment orchestré et qui,à mon avis est l’un des plus beaux avec le 5e(Empereur) de Beethoven.

118 Alain F, le 02 août 2010 à 21:11 :

Buonasera amico Roberto esperto in vino rosato ed in concerto per piano. Uno e l’altro può essere ubriacando.

119 Livadiotti Roberto, le 03 août 2010 à 00:25 :

A propos du 1er Concerto pr piano et orchestre de Brahms,j’ai entendu parler de l’interprétation de Leisdorf/Cliburn citée par Alain.Je connais mieux celles de Claudio Abbado avec Maurizio Pollini,Nelson Freire avec Riccardo Chailly et Hélène Grimaud avec Kurt Sanderling,que je possède.Pour le 5e Concerto de Beethoven,il y a la version Edwin Fischer/Wilhelm Furtwaengler ou d’autres que vous connaissez mieux?

120 Alain F, le 03 août 2010 à 01:27 :

Cher Roberto, l’enregistrement chez DDG des deux Ctos par le Russe Emil Gilels / Berlin / Jochum est aussi à privilégier. J’ai toujours un petit faible pour trois versions de L’Empereur par : Barenboïm et le vieux lion blessé Klemperer ( Philharmonia des bonnes années). Kempf le sage philosophe et Leitner (Berlin somptueux) et enfin Serkin l’impérial avec Bernstein flamboyant et son New-York Philharmonic.à son image. (Tous en stéréo : ce qui un plus pour les oreilles)

121 sandrine, le 03 août 2010 à 09:05 :

J’aurais tant aimé être le 100!!
Hélas j’arrive un peu tard….mais ravie de relire Alain F même s’il a triché car du 97 au 100 tous les messges sont signés Alain F.
Je reprends donc la lecture du blog car apparemment vous n’étiez pas en vacances vous pendant cette période! Quel travail!
cordialement
sandrine(84)

122 Alain F, le 03 août 2010 à 11:16 :

Bonjour Sandrine, pas de triche, de l’astuce seulement, mais nous comptons sur vous pour être la signataire du 200 ième message. Quelques « Oranges » à éplucher pour notre bonheur ? Amicalement.

123 Erica Roche, le 03 août 2010 à 11:59 :

Chère Sandrine, J’ai hâte de savoir comment vous avez trouvé la Tosca avec R. Alagna.Je l’ai vu à la tv et personnellement j’ai trouvé ça plutôt ennuyeux. J’ai même éteint au milieu du 2ème acte - c’est dire..A mon grand regret, je constate que la voix de RA n’est plus du tout ce qu’elle a été - certainement inévitable avec l’age.L’été dernier, je suis allée l’écouter à Versailles en plein air dans un répertoire d’airs d’opéra français - répertoire dans lequel il est excellent d’habitude. Malheureusement,il faisait un froid de gueux et j’avais pensé sur le moment que si sa voix était décevante c’était à cause du froid et de l’humidité. mais je me rends compte maintenant que c’est un peu général.En plus, il compense avec un peu de cabotinage…

124 Eliane, le 03 août 2010 à 14:22 :

Alain, seriez -vous quelque peu télépathe? permettez-moi un élan amical, une grosse bise rien que pour avoir cité Van Cliburn!! J’adore ce pianiste de génie aux mains sublimes, il est, hélas tombé aux oubliettes, heureusement il reste le concours qui porte son nom. J’ai la chance d’avoir récupéré toutes les richesses musicales que possédait mon père, elles sont venues s’ajouter aux miennes, un immense cadeau.
Bon, revenons à notre concerto N1 de Brahms, bingo!!
Apprenez que c’est celui que j’ai le plus écouté en allant au CNED tous les matins au point de rallonger le trajet, à “cataclysme musical” je répondrai par ivresse sonore grandiose!! j’en possède plusieurs versions énumérées par Roberto, je n’ai pas, hélas celle jouée par Cliburn.
C’est une merveille ce concerto servi sous les doigts de tous ces génies du clavier.
Ceci dit, l’allegro du N°2 du même Brahms offre un finale délicieusement solaire. Ne trouvez-vous pas Alain et Roberto?
Brahms n’est pas au programme de BB, c’est Nicholas Angelich accompagné par le Philharmonique de l’Oural qui a ouvert le festival avec ce répertoire. Il est vrai que son jeu est d’une pureté impressionnante, qu’il possède une technique et un toucher remarquable, comme tous ses petits camarades qui “jouent dans la même cour”.
Entorse à La Roque hier soir, comment résister, Alain, à Sonia Wieder Atherthon? Son violoncelle se fait entendre avec une densité sonore et expressive qui vous donne le frisson. Elle a croisé les musiques de l’errance, celle des tableaux de Chagall et de la musique classique, c’est une artiste belle et très douée, son interprétation des chants juifs traditionnels me fera toujours pleurer derrière mes yeux. j’en avais déjà parlé un soir de Juin.
Pardonnez chères Erica, Elise, Sandrine, Françoise, Catherine etc… cet échange un peu plus “technique” et un peu plus tourné vers Alain et Roberto, c’est suite à leurs propos ci- dessus. une réponse s’impose!!
J’attends samedi certes mais aussi jeudi avec le très jeune phénomène américain Kit Armstrong, dans un programme éclectique comprenant même une oeuvre de sa composition. Ancien élève de Brendel, cela promet!
A presto
Eliane

125 Livadiotti Roberto, le 03 août 2010 à 14:39 :

Oui,Eliane,en parlant de l’allegro du 2e Concerto de Brahms,s’agit-il du 4e mouvement de cette oeuvre qui en contient exceptionnellement 4 ou bien du 1er?Je n’ai pas en tête le nom des mvts.Dans ce second concerto qui est aussi très beau,j’ai une préférence pour les deux premiers mouvements.Quant à la question d’Erica sur Tosca de Puccini,je n’ai pas écouté la version avec Alagna.

126 COURTAUTMonique, le 03 août 2010 à 18:09 :

Bonsoir, je n’étais point au concert d’ Alagna au bassin de Neptune, l’an passé.Un prix de place aussi élevé me fait craindre un R.V mondain;la TV a eu la bonne idée de le diffuser en juillet:la voix de Roberto change ,elle gagne de belles couleurs dans
le médium elle s’alourdit aussi;dans quelques temps il pourra chanter les grands barytons ou baryton-martin(entre le ténor et le baryton).Le problème est que l’on s’identifie à sa voix;alors c’est parfois psychologiquement difficile. Comme nous le savons l’opéra c’est une soprano et un ténor qui s’aiment et le baryton est l’empêcheur de tourner en rond.
Avant lui, Pavarotti a inventé les 3 ténors en plein air,bien sur sonorisés,plus besoin de “porter” sa voix, et Nathalie Dessay ,doucettement glisse de la reine de la nuit à Pamina. Il faut savoir accepter en espérant qu’aucun ne recourre? aux “pratiques” du sport!!

127 Erica Roche, le 03 août 2010 à 19:02 :

Oui,Monique, vous avez raison, c’était une soirée un peu “pipol”. Les gens qui avaient les places les plus chères, comme Frédéric Mitterrand, dites “dans le carré d’or”avaient soi-disant droit à un champagne à l’entracte.Mais, il faisait tellement froid que leur champagne était annulé. Moi, j’avais eu les places en cadeau d’anniversairez sinon je n’aurais pas eu l’idée d’y aller, mais en bonne anglaise j’ai amené gros pulls, blouson et couverture polaire avec moi, et je ne les ai pas regrettés!D’accord avec votre analyse sur sa voix, sauf que je ne connaissais pas le terme baryton-martin. RA ferait mieux de vous écouter aussi, et changer son répertoire!Avez-vous regardé Tosca?

128 Alain F, le 03 août 2010 à 19:29 :

SOUVENIRS DE SALZBOURG - A LA RECHERCHE D’HERBERT VON KARAJAN ! L’arrivée dans la ville natale de W.A. Mozart et de Karajan - rien que ça ! - fût précédée par la visite en Suisse du manoir de Tribschen, en bordure du Lac des Quatre-Cantons ( Luzern ) où vécurent pendant six ans Wagner et sa femme Cosima. La frontière Autrichienne passée, il fallait à l’époque changer le reste des Francs-Suisse extraits d’une poche et compléter avec les FF de l’autre pour se munir de Schillings - faire confiance au bureau de change vous assurait sérénité ! La remarquable scène flottante sur l’eau du Lac de Constance à Bregenz mérite une halte à défaut d’assister au festival. La nuit à Innsbruck, avant le paradis Salzbourgeois, fût frustrante : le célèbre chef Wolfgang Sawalich y donnait un concert . « L’Anzug » (complet) sur l’affiche du théâtre anéantit l’espoir de le voir et me fit taper sur les cuisses en poussant un yooooo tyrolien dont les montagnes se souviennent encore ! Salzbourg enfin et son parking creusé sous le Mönchsberg. L’accumulation des gaz d’échappement vous font craindre un Requiem subito et j’ai encore cette odeur en mémoire. Le concert du soir au palais « Résidenz » où Wolfi joua, émerveilla autant les oreilles que les yeux. La Symphonie Concertante K 364 s’y épanouit en flirtant avec les dorures et le parquet marqueté de la salle. Je crois que quelques scènes d’Amadeus y furent tournées. Le lendemain, tel un chien de chasse à la quête, j’ai arpenté le long bâtiment qui compose le fameux Festpielhauss pour trouver l’endroit où l’idole pourrait apparaitre après répétitions, en vue du Festival proche. Tout au fond de l’austère bâtiment, un renfoncement attira mes oreilles car un son céleste s’échappait d’une lourde et immense porte (celle des décors). Un orchestre en répétition m’offrait des notes inconnues. Environ deux heures après, la musique s’est tue et une agitation au travers des fenêtres à l’étage me mit à l’arrêt. Un employé vêtu d’un triste habit gris ouvrit une porte sous une sorte de préau et se mit à hurler avec une voix de basse en ma direction : KARL BOEHM ! Oublié, Herbert dans ce moment là. Le vieux Maestro apparut entouré de trois ou quatre immenses assistants aux sourires aussi éclatant que les vieilles roches qui surplombent la vénérable institution. Avec la folie de la presque jeunesse, j’ai dégainé stylo et carte de visite pour recevoir l’autographe du Maître stoppé dans sa course pour rejoindre une vieille Mercedes noire. Pour ne pas m’exposer à un refus et montrer que sa renommée était internationale j’ai demandé en bon français s’il voulait bien apposer sa signature. Cela fût fait et j’ai remercié en ajoutant le mot qui fait la différence « et bravo ! » :
l’émotion et la surprise de la rencontre …! J ‘ai cru entendre un GrrrruuuhhK ! Avoir ce trophée de l’ami de Richard Strauss …quand même. Pour les cinéphiles, Boehm est le père de Karl-Heinz acteur et partenaire de Romy S. dans les Sissi . Si si ! En consultant le programme j’ai su qu’il répétait « Ariane à Naxos » celui de Srauss… avec la Philharmonie de Vienne. La visite du Mozarteum dès le lendemain précéda un concert avec le fantasque et extraordinaire pianiste au calot Friedrich Gulda : Bach- Mozart en première partie et jazz en deuxième ! Salzbourg et Anif attendent maintenant mon retour ….. ans après.

129 sandrine, le 03 août 2010 à 20:01 :

Le coulis de tomates est stérilisé, les petits farcis refroidissent lentement avant d’être congelés et les poivrons grillés marinent dans l’aïl et l’huile d’olive pour le dîner, ma Victoire joue aux Playmo et moi je prends un peu de repos en vous lisant, voilà ma récompense.
Cher Alain F je préfère vous savoir en train de manigancer quelques jeux compliqués et pièges crapuleux pour parvenir à vos fins, plutôt que dans les couloirs du mont du Purgatoire - de ce cher Alighieri - en train d’errer dans je ne sais quel giron …(quoique vous auriez eu de la chance car le Purgatoire résonne de mélodies).
On peut facilement penser que votre « astuc e » à être le 100ème est largement frauduleuse et savez-vous où Dante place ceux qui ont commis le péché de fraude ? Ils se retrouvent dans le 7ème cercle de l’Enfer…tant pis pour vous, vous l’aurez bien cherché…..
Mais ceci n’est qu’une Divine Comédie et pour répondre à votre question sur les Chorégies, je n’ai que quelques vieilles pelures qui sèchent misérablement dans le foyer de la cheminée….non cette année sera bien le première année où je ne poserai pas mes fesses sur les pierres chaudes du théatre Antique (si vous me permettez cette trivialité ) …la crise est aussi passée par chez nous et les prix sont devenus complètement déraisonnables ne pensez-vous pas ? Une place à 240 euros ne fait plus partie de mon budget j’ai d’autres priorités même si l’opéra est ma passion, ma première passion c’est ma fille et je préfère me priver pour elle. D’aurte part c’est retransmis à la TV j’ai quand même cette satisfaction ….
Cette année je me permets seulement d’aller écouter Aldo Ciccolini à La Roque d’Anthéron le 15 août juste avant de repartir dès le lendamain en vacances en famille. En revanche ne me demandez pas de jouer au reporter, Eliane est là et elle le fait si bien, pour le plaisir de chacun .
Je reviendrai un peu plus tard pour répondre à Erica qui semble une fine technicienne, ce qui n’est pas mon cas….En revanche chère Erica avez-vous vu le Don Giovanni d’Aix-en-Provence ? Nous aurons beaucoup à dire…préparez votre clavier !!
Cordialement
Sandrine(84)

130 Alain F, le 03 août 2010 à 20:12 :

Eliane, puis-je en citer d’autres ?…pour les bises amicalement sonores !Van Cliburn fût mon découvreur du 1er Cto de Tchaïkovski sous la direction de Kondrachine. On trouve relativement facilement ses enregistrements RCA . Les interprètes qui m’ont mis les premiers dans un état fort agréable bénéficient de ma part d’une fidélité indéfectible : Toscanini, Furt., Schuricht, Van Cliburn, Richter, Karajan, Stern et quelques autres. Cet amour immodéré a enrichi TOUS les disquaires existant à l’époque. Je suis vraiment heureux de tous ces échanges et ce n’est pas terminé j’espère. Oui je me souviens très bien malgré mon âge canonique de votre désir d’écouter des chants Juifs au violoncelle et j’avais répondu : bonne écoute de Sonia David Atherton. Le disque dur n’est pas encore saturé….A toutes et tous bonne soirée et peut-être à dans quelques dizaines de minutes… Existe-t-il un professeur Olivenstein qui traite du clavier dur ?

131 catherine Dubreuil dessinatrice, le 03 août 2010 à 21:04 :

Ha Eliane c’est rigolo!!!!…je suis en direct sur F Musique et vous nous avez tellement bien raconté tout cela …que j’ai l’impression de me reconnaître !!!!…moi qui n’y suis jamais allée…mais …ça commence…à plus tard….(j’ai bien ri avec la conque et les extras terrestres: ça m’a rappelé Truffault dans Spielberg)

132 COURTAUTMonique, le 03 août 2010 à 21:26 :

impossible d’envoyer le moindre texte ce soir

133 COURTAUTMonique, le 03 août 2010 à 21:30 :

je crois avoir compris que lorsque deux personnes rédigent,c’est comme pour les trains:il faut attendre!

134 Alain F, le 03 août 2010 à 23:04 :

Lugansky le magnifique. Les cigales n’ont pas mouftées ! Nous attendons le C.R de la soirée, je m’en voudrais de marcher sur les plates-bandes d’Eliane. Bravo Nicolai, Chopin joué comme çà, on aime.

135 Nelly, le 03 août 2010 à 23:12 :

Voilà! merci Alain! on s’est croisés pour envoyer notre texte et vous avez réussi: 1er! Moi j’avais: SORRY etc..etc..J’écoutais aussi France Musique en direct et bien sûr j’avais l’impression d’être assise près d’Eliane.
Amicalement à tous. Nelly

136 sandrine, le 03 août 2010 à 23:24 :

Moi en revanche j’ai bien noté les cigales!à demain!
buenas noche

137 catherine Dubreuil dessinatrice, le 03 août 2010 à 23:46 :

Alors là ..on passe du Mozarteum aux bocaux de poivrons farcis direct…ça devient surréaliste et j’aime bien; moi le Mozarteum j’y suis rentrée par hasard …parce que je me promenais , que la porte était ouverte et que ça avait l’air joli, je ne savais même pas où j’étais!… venue à Wienn l’hiver 85 voir les dessins de mon Albert ( Dürer)… comme une petite souris (que personne n’a embêtée: il n’y avait pas un chat! je m’y suis balladée un bon moment dans les couloirs déserts…ce devait être l’heure du déjeuner…je me souviens de murs jaunes et blancs , je me rappelle avoir ouvert une porte sur une salle de spectacle toute de stucs et de lambris dorés sous des lustres illuminés.. je n’y ai croisé que des sons , étouffés derrière les portes et quelques fantômes sympathiques m’accueillant à bras ouverts, mais il y avait beaucoup de lumière et j’en garde une impression joyeuse. Je n’ai su que plus tard que c’était le Mozarteum…et qu’on n’y entrait pas comme dans un moulin, eh bien moi je pense que j’y avais rendez-vous avec le fantasque Mozart himself, pour me donner envie d’aller dessiner ensuite les théâtres et les Opéras , ce qui fut fait!

138 Alain F, le 04 août 2010 à 00:38 :

Merci Wolfi, et nous pensons tous que vous ne le regrettez pas!

139 Agent 007, le 04 août 2010 à 01:23 :

Alors, nous y étions presque tous,assis sur le même rang au milieu des cigales et Eliane n’a pas intérêt à nous raconter des craques dans son papier demain !…C’était en avant première de nos retrouvailles opératiques de rêve.

140 catherine Dubreuil dessinatrice, le 04 août 2010 à 08:01 :

ps: …après son stage à la pj l’inspecteur Erica Holmes va trouver un indice de taille pour calculer l’âge d’Alain F…en effet si l’on sait qu’Ariane à Naxos dirigé par KB c’était en 1969, d’après ses romanaesques planques dans les buissons des parcs autrichiens, fort bien narrés par icelui, à l’affut d’autographes de ses idoles, on peut arriver à certaines déductions…pour les amateurs de puzzles j’ajouterais quand à moi que j’étais aux arts déc lors de mon pélerinage à la Shonbrun! …j’y avais d’ailleurs vu un trés classique “Salomé” …impressionnant quand même à l’Opéra de Wien, place bon marché acheté au dernier moment et sans premeditation…style Klimt, bien raccord avec le voyage.signé Watson…Alain…l’étau se resserre!

141 Erica Roche, le 04 août 2010 à 09:03 :

J’émedrge

142 Erica Roche, le 04 août 2010 à 09:15 :

Pardon, je voulais dire que j’émerge avec difficulté ce matin après ce sublime concert hier soir de la Roque. Quel superbe pianiste que NL - je suis sure qu’Eliane a du adorer aussi. Au début, je croyais que j’avais un problème de réception mais c’était les cigales. Alain, au lieu de fantasmer en permanence sur Salzburg, pourquoi ne pas y aller? C’est vraiment un saut de puce, surtout par rapport à Praslin etc. Votre article était superbe comme d’habitude, cependant il y a une chose que vous avez oublié dans votre tour de ville, c’est que Salzburg était également le lieu de tournage de ce soap hénaurme “The Sound of Music” que l’acteur principal Christopher Plummer avait rebaptisé “the sound of mucus” alors qu’il ne devait pas trop cracher sur ses cachets! A l’age de 17 ans je suis parti en repérage avec mon père - lui au volant et moi avec ma carte routière. Les gens du coin, qui devaient en avoir marre,disaient ne pas être au courant de ce film!Nous avons trouvé - et en fait c’était la résidence d’été d’une université américaine mais je ne me souviens pas laquelle. En ce qui concerne Karl-Heinz Böhm,j’ai vu dans un documentaire sur HVK que “der Karl-Heinz” était un de ses sujets de blagues préférés!Je me souviens avoir vu KB plusieurs fois à Vienne en 1971, et il était si fr

143 Erica Roche, le 04 août 2010 à 09:20 :

encore pardon. Il était alors si fragile qu’on l’a aidé à gagner sa place - donc l’Inspecteur Holmes conclut que la visite d’AF à Salzburg doit dater de quelques années auparavant.Je pense que d’après cet indice et d’autres qu’AF doit avoir environ 65 ans. Et vous,chère Cath, qu’en pensez-vous?

144 Alain F, le 04 août 2010 à 10:24 :

Hello ! Suis-je bien au Pool des Inspectrices de Scotland-Yard- Service Anthropométrique ? K.B ne m’a pas attendu pour diriger Ariane à Naxos dont la compo. s’est achevée en 1916. Il faudrait que je fouille au ‘’ sommier ‘’ pour retrouver les programmes, mais je crois y être allé en 1981 . Je vous tiendrai au courant de mes investigations ! Ma femme m’a proposé (il faut lui rappeler …) de repartir en pèlerinage, seul, pendant trois à quatre jours pour un recueillement extrême. En ce moment j’écoute la retransmission du concert de Yuja Wang ( 02/08) . A mon très humble avis elle frappe un peu fort les touches : mes fragiles oreilles me le rappelle.

145 Erica Roche, le 04 août 2010 à 11:21 :

Et elle a raison de se débarasser de vous quelques jours pour le repos de ses oreilles! Allez-y Alain - vous en crevez d’envie!

146 Alain F, le 04 août 2010 à 11:31 :

Si j’en « crève »d’envie avant d’y aller, c’est foutu ! Pour celles ou ceux qui n’ont pas la Klimt par fortes chaleurs. http://www.artliste.com/gustav-klimt/ C2D merci de rafraichir notre culture picturale.

147 Erica Roche, le 04 août 2010 à 12:37 :

Décidément - vous êtes déjà en “mode” Autriche - moi pas encore. Nous repartons demain pour l’Indre jusqu’à vers la fin du mois - le départ pour l’Autriche étant le 8 septembre seulement.Je n’y suis pas retournée depuis 1996 et mon allemand n’est plus du tout ce qu’il était autrefois!

148 Alain F, le 04 août 2010 à 13:03 :

Petite mise en bouche http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Mozarteum_grosser_saal_buehne.jpg

149 Françoise (40), le 04 août 2010 à 14:27 :

Cher Alain,
Pour ma part, j’utilise la “clim” toujours avec modération. Cet artiste a réalisé des choses originales, certes, mais je ne les apprécie pas toutes. D’aucuns diront probablement qu’il faut être … “connaisseur” !
Quant à votre “petite mise en bouche”, une pure merveille.
Merci.
Bon après-midi.
Très amicalement.
Françoise

150 Alain F, le 04 août 2010 à 15:58 :

VOYAGE IMMAGINAIRE : Nous voilà parti Erica, Eliane, Catherine, Nelly, Sandrine, Roberto et votre serviteur pour les montagnes enchantées du Pays Salzbourgeois. Sitôt arrivée Erica se précipite dans les archives du Mozarteum espérant trouver une parenté dans l’immense arbre généalogique de la famille Mozart. Déçue mais pas découragée elle nous oblige à arpenter le très vieux cimetière et de rechercher tombe par tombe, fantomatiques tombes, quelques indices…..Eliane agite bizarrement tous les doigts des mains et nous pousse avec insistance et autorité à visiter, dans la Getreidegasse la maison natale de Wolfi. Le petit escalier nous mène dans une sombre pièce où est exposé le piano-forte du compositeur. Et là l’indicible se produit : notre amie enjambe la cordelette qui protège l’instrument des indisciplinés touristes, s’installe sur le petit tabouret et entame la Fantaisie en Ré Mineur. Pour clôturer la scène, une visiteuse à l’accent Sud-Américain demande à la guide, qui n’avait rien vu de l’intrusion, si l’enregistrement qu’elle entendait n’était pas celui de sa compatriote argentine ..une certaine Martha A. ! Catherine un peu distraite de cette agitation, mais le regard vif à la recherche de quelques décors, mais ici ils ne sont que miniatures, serre sous son bras droit un grand carton et nous prie de poursuivre notre aventure dans la grande salle du Mozarteum afin de déployer ses plumes qui immortaliseront les lustres en cristaux Swarovski. Roberto ne cesse de demander à voir les partitions de Verdi : on a beau lui dire que nous ne sommes pas à Milan il piaffe d’impatience pensant découvrir une composition inédite. Nous nous inquiétons de l’absence à nos côtés de Nelly et Sandrine. Nous sentant inquiets un surveillant nous dirige vers une porte capitonnée, mais un vieux monsieur qui avait l’air d’être un rescapé de la figuration d’Amadeus nous barre gentiment mais fermement le passage. Devant notre désappointement, avec un accent à la Klaus Maria Brandauer il nous explique « Deux dames françaises viennent de s’inscrire pour le cours de chant et comme les prix sont dégressifs elles ont opté pour la formule « Six mois avec cours de choucroute compris » . Quel voyage !! Le lecteur comprendra aisément pourquoi je désire y retourner SEUL.

151 Erica Roche, le 04 août 2010 à 17:03 :

Cher Alain, je trouve vos délires beaucoup plus drôles que mes compte-rendus. Cependant, il me semble que vous avez oublié du monde dans notre beau voyage. En premier, Françoise avec ses chères têtes blondes qui s’amusent tellement à s’asperger d’eau et à asperger les passants dans les jardin du Mirabell qu’on n’arrive pas à les faire partir même pour les cours de chant de Monique. Ensuite, Momo avec quelques moutons (à prion) en laisse derrière lui et naturellement un gros paquet de gâteaux marocains à la main qu’il nous propose en permanence, nous empêchant d’acheter des Mozartkugeln. N’oublions pas le sieur Rosenfeld (même s’il nous a abandonné) avec tout son matériel de pêche pour prendre quelques proies dans les lacs, et les petites Elise et Martine qui rentrent de vacances illico presto pour nous rejoindre. Et puis “last but not least” notre cher OB, qui se pointe toutes affaires cessantes en apprenant la présence incontournable de Martha A. Quant à Ulis le B, il est resté bloqué à la douane - persona non grata.Qui ai-je oublié? Pardonnez-moi si c’est le cas.

152 Alain F, le 04 août 2010 à 18:01 :

Promis Erica, nous repartirons tous. Le tarif groupe devient intéressant au-delà de vingt pax. J’effectue une pré réservation à la Lufthansa. Confirmez si vous désirez être côté hublot. Les petits enfants de Françoise bénéficient d’une réduction de 50 % . J’attends l’avis de Samuel pour les cannes -suivant le nombre et la longueur : soute ou cabine. Les moutons sont soumis à quarantaine à l’arrivée, je doute fort de les faire voyager, mais Momo devra emporter des cornes de gazelles dans le cas où les petits dej. à l’hôtel seraient frugaux. Martine est indispensable pour notre jogging quotidien afin d’éliminer les immenses saucisses englouties . Monique est aussi incontournable pour annoter les partitions des chœurs du Wiener Seingverein lors du Festival de Pâques. Elise nous aura précédé, Jonas étant programmé quelques jours avant notre départ mais elle poursuivra son séjour pour nous retrouver et nous enflammer sur ce concert dirigé par Claudio. Et pour relater cette équipée dans Classica Olivier voyagera en business class. Une option pour Lucie ? J’espère n’avoir oublier personne !

153 Alain F, le 04 août 2010 à 18:13 :

oublié sans air !

154 Erica Roche, le 04 août 2010 à 18:22 :

Oh que si - nous avons oublié Lili qui est restée à la Roque cherchant désespérement Eliane sous l’orage.. S’il vous plaît - je préfère Air France à la Lufthansa (à moins que ça soit la même chose mantenant)Est-ce qu’il y aurait de la place pour les Gâs du Berry, sans lesquels Elise fera une dépression, Jonas ou pas?

155 catherine Dubreuil dessinatrice, le 04 août 2010 à 19:00 :

ha si Françoise! c’est trés beau Klimt…mais il faut voir les tableaux en vrai, ils sont immenses (2×2m)…peut-être vous vous mèlangez avec Egon Shiele? que je n’aime pas non plus c’est malsain et maladif (et branché!!!!) mais je n’essaye pas de vous convaincre, si vous aimez pas tout vous aimez pas tout…Merci Alain pour la photo du Mozarteum: c’est exactement cette salle que j’ai vue…le club des cinq chez Wollfgang, mieux qu’Harry Potter!…et Samuel dans les bassins trop fort….ce blog is the best
mais c’est un

156 Eliane, le 04 août 2010 à 19:07 :

En cette période estivale propice au repos, je dois dire que vous faites tous preuve d’une verve exceptionnelle avec les neurones qui fonctionnent au quart de tour.
Au fait, je ne détiens pas le monopole des commentaires de La Roque, j’y passe du temps certes, je n’assiste quand même pas à TOUS les concerts (question budget) “choisir, c’est éliminer” (dixit Don Juan) Vous pouvez à présent écouter les retransmissions, ce que je ne fais pas , je n’ai pas la radio ici.
Bon, je continue toutefois, avec l’élégant Lugansky, à vous faire partager mon amour pour le piano. Je suis imprégnée d’ambiance musicale, elle ne me quitte plus depuis mon arrivée.
Lugansky et Chopin!! Que dire!!
Difficile de faire preuve d’originalité!! Quelle présence et quelle maîtrise de l’instrument, sa grande virtuosité me fait penser à Richter, c’est une fête pour les oreilles, du somptueux piano avec parfois, un interprète quelque peu en retrait, je trouve.
Les cigales, d’habitude bruyantes et parfois synchrones avec le pianiste en tentant de rivaliser sont restées relativement discrètes!!!
A ce niveau de piano, on ne peut établir de comparaison, je garde une grande faiblesse et une grande tendresse pour le fougueux A Benedetti Michelangeli dans Chopin.
J’ai éliminé (peut-être à tort) le récital de Yuja Wang, comme Alain, je trouve qu’elle “frappe fort”. Je l’ai vue à plusieurs reprises à la télévision, elle possède une virtuosité incontestable mais j’ai l’impression parfois d’assister à une suite d’exercices digitaux haut de gamme et de ne retenir, en fin de compte, que la performance technique au détriment du chant. Cette très belle gracile jeune fille fait cependant partie des “coups de coeur du festival” A chacun le sien!
Ce soir, retour de Mireille aux Chorégies d’ Orange après une très longue absence, oeuvre qui a contribué à la réputation de C Gounod. Distribution entièrement française pleine de jeunesse et de fraîcheur. A suivre………pour les passionnés d’OPÉRA, nombreux sur le blog.
Il est vrai que le prix des places” exorbitant” permet de rêver, j’y suis allée, à Orange, il y a quelques années écouter FRené Duchâble, ce virtuose qui a mis un terme “fracassant” dans tous les sens du terme à sa carrière sans renoncer vraiment au plaisir de la scène.
Le théâtre antique est , lui aussi un miracle d’écoute, Duchâble fut absolument prodigieux.
Un jour où le blog sera au ralenti, nous pourrons parler de ces pianistes qui ont le chic pour bousculer en douce les oreilles des mélomanes et pour braver tous les conformismes. Moi, j’aime cela!! Je citerai les soeurs Labèque, Fazil Say adulé au Liban mais qui possède de nombreux détracteurs chez nous. A voir absolument, croyez- moi.
Je viens seulement de prendre connaissance du” voyage imaginaire” d’Alain, véritable morceau d’anthologie. J ‘y Toutefois chère Erica, sur ce blog, il faut BANNIR TOUTE SUSCEPTIBILITE !! Ah les femmes!! J’espère ne pas déchaîner une “bronca” par ces quelques mots.
A bientôt , le grand jour approche
Eliane

157 Alain F, le 04 août 2010 à 19:41 :

A part deux ou trois toiles difficile d’admirer ces personnages cadavériques - anti Botero- Un zeste de Modigliani, un petit zeste de Toulouse-Lautrec et quelques têtes féminines à la Klimt. Sur un mur du salon : non , au coffre d’une banque suisse oui oui ! http://www.doc.ic.ac.uk/~svb/Schiele/

158 Françoise (40), le 04 août 2010 à 21:10 :

Vous êtes tous extraordinaires ! Mais que la tête me tourne … Il est vrai qu’avec tous les bavardages et les milliers de questions et/ou commentaires de mes “chères têtes blondes” - comme le dit si gentiment Erica - dès 21 H, je commence à fatiguer et j’ai parfois du mal à vous suivre.
Toutefois, entièrement d’accord pour ce voyage imaginaire, consciente de tout ce que je pourrai apprendre avec vous tous chers amis.
Non, Catherine, je ne confonds pas Klimt avec Egon Shiele (je ne les connais pas); je me réfère uniquement au site conseillé par Alain. Mais vous avez certainement raison, “en vrai” c’est sûrement bien mieux !
Excellente soirée à tous.
Françoise

159 catherine Dubreuil dessinatrice, le 04 août 2010 à 21:37 :

y’a des mots qui ont du sauter …je comprends pas tout?!?….je garde tous les liens de musique que vous donnez , là je viens d’écouter Waterhouse W.Kempff…ho la la ho la la la ….HO LA LA ;;;;;;;
ha non beurk, je ne peux pas regarder ces tableaux Alain!!! moi j’aime pas les malades malsains vicieux ni Lucian Freud ni Bacon, mais les malades lumineux comme Van Gogh, qui d’ailleurs n’était pas fou mais déchiré sauf qu’il en a fait de la lumière pas du vomi comme Bacon. Je sais c’est pas politiquement correct mais si vous saviez comme je m’en fiche!…j’aime pas non plus picasso picassiette qui a tout piqué à tout le monde et méprisait les gens, je suis persuadé que si on mettait sous sérum de vérité tous ceux qui “l’adorent ” y’en aurait plus que 20% qui changeraient pas d’avis, en plus c’était un sale type qui s’est fait payé pour Guernica se moquant en mettant une “bombilla” (ampoule électrique en espagnol) au centre de son tableau - faire de l’humour avec ça franchement…les enfants ne sont absolument pas impressionnés par picasso qui n’a que ce qu’il mèrite: un nom de bagnole, par contre Van Gogh et même De Staël -le plus figuratif des abstraits, et Klee ils aiment cqfd, alors évidement c’était un Génial copiste, surtout un génial opportuniste, et depuis 14 ans avec son père prof de dessin il a fait ses gammes et a tout piqué à Braque à l’art nègre à Lautrec etc etc …bon enfin bref moi je l’aime pas non non Toulouse Lautrec il est pas vicieux, tous ses portraits de femmes de maisons closes etc…jamais malsains jamais maladifs, toujours tendres, drôles justes ampathiques , vivants, je le connais bien (on est nés le même jour!!!…pas avec les femmes de maison-close, mais avec Henri De …) désolée pour picass il me gonfle(comme dirait Mathilde Seigner, par contre je ne suis pas du tout “touchée” par Cézanne , mais le bonhomme était honnête et a dit de belles phrases toutes simples et vraies sur la peinture (citations qui étaient les seules choses interréssantes (et innombrables) du seul livre de Sollers que j’ai lu jusqu’au bout : “Femmes”-d’un razoir!!!!!! sauf les citations, ça pour être cultivé il est cultivé …écrit sur le lien Watermusique Kempff en boucle, c’est pas tout ça les enfants ..il faut que je travaille…on va y arriver vite fait aux 200 c’est clair..et hop un p’tit coup de Watermusic…je vais devenir addict je le sens!

160 Eliane, le 04 août 2010 à 23:16 :

Catherine, j’ai découvert récemment, dans une galerie à Dinard Christophe Debusschere et je suis restée en admiration devant une toile intitulée “l’abat jour sur le piano”. Ce nom vous parle? je n’étais pas seule, pressée par mes petites camarades, je n’ai pas pris le temps nécessaire pour visiter l’exposition. Je trouverai bien une galerie à Paris je pense.
Ce soir, changement de cap, le piano n’est pas prioritaire, je reste dans le monde de l’art et je m’adresse à tous ceux qui aiment C Weisbuch . J’adore cet artiste, deux lithographies un violoncelliste et un violoniste complètent agréablement ma galerie de photos de pianistes.
C’était un tout petit billet du soir avant de rejoindre Y Quéffelec et son “piano de ma mère” je viens juste d’en commencer la lecture, les premières pages sont très attachantes.
Pour l’anecdote Catherine, Sollers , je l’ai croisé à Venise, c’est un habitué du bar de la pension dans laquelle je descends chaque année, il est très très cultivé, c’est certain mais il manque un peu de simplicité et s’écoute parler!!
Impossible d’ouvrir le lien du message 147 d’Alain.

161 Alain F, le 04 août 2010 à 23:50 :

Eliane, puisque vous aimez les pianistes hors normes avez-vous lu le n° 128 ? Rien que pour F.Gulda ! Le lien s’ouvre normalement ! Bis : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Mozarteum_grosser_saal_buehne.jpg . Qui peut me tuyauter concernant la valeur artistique des grandes gravures sur la musique de Rosina Wachtmeister. Jeune j’ai craqué sur trois cadres dont un que j’aime particulièrement : « Composition for piano and cello »

162 catherine Dubreuil dessinatrice, le 05 août 2010 à 00:34 :

c’est pas mal du tout , ..je ne connaissais pas!!! merci de nous faire découvrir
http://www.allposters.com/-sp/The-Cellist-Posters_i1254676_.htm
Eliane si vous aimez Debusschere…vous allez adorer Dubreuil ! (j’ai des anecdotes un peu trop perso pour le blog sur le garçon ) , on verra ça à ma gallerie?! if you want, pour le Sieur Sollers c’est exact et encore pire voir commentaire n°3 dans Sollers ….quelles envolées hier avec NL….c’est drôle comme les cigales ont l’air de suivre la partition….

163 Erica Roche, le 05 août 2010 à 08:46 :

Goodbye everybody - je pars à la campagne et je vous souhaite un très beau mois d’août. Grande nouveauté - un point internet vient de s’ouvrir là-bas ce qui va me permettre de continuer à suivre vos aventures virtuelles. Samedi soir, j’écouterai Martha and friends en route pour fêter la nuit des étoiles avec mari, fils et sa chérie dans l’observatoire locale dont j’ignorais l’existence jusqu’à ce qu’elle (la chérie) découvre l’endroit sur internet!De retour à temps pour aller au spectacle de Fabrice Luchini le 30.Je vous embrasse tous. Inspector Marple-Holmes.

164 sandrine, le 05 août 2010 à 10:10 :

Mon délire(129) n’est rien à côté du “voyage imaginaire” (149), c’était merveilleux…encore!; à vous écouter tous délirer ainsi et à suivre cette joute de liens entre oeuvres picturales et musicales, c’est un coup à patauger dans la choucroute d’Alain.
Quant à moi après l’écoute de Martha Argerich -CHOPIN- (l’enregistrement légendaire de 1965 dixit Emi) je passerai à Celia Cruz (connaissez-vous?) histoire de me mettre en condition pour cuisiner les aubergines …… à la provençale bien sûr!
Vive les vacances!
Ce n’est plus tout jeune mais ça fait du bien al corpo e alla mente: http://www.youtube.com/watch?v=MsNPELxQnhQ
cordialement
sandrine(84)

165 Alain F, le 05 août 2010 à 10:45 :

«Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée.»
[ Paul Bocuse ] - Extrait d’un Entretien avec Bernard Pivot - Janvier 1976

166 Alain F, le 05 août 2010 à 14:01 :

Good holidays Miss Marple. Votre compatriote Holst nous fait souvent voyager sur R.C. Pouvez-vous quand même enquêter dans le système solaire pour nous confirmer si Venus est bien porteuse de paix ? J’ai un doute ! Jupiter consent-il toujours à apporter avec l’aide de Mercure autant de gaieté sur ce blog ? Uranus procurera-t-il autant de magie à nos interprètes préférés ? Neptune vous répondra-t-il ? Je ne veux aucune réponse de Saturne !! Quand au vilain dernier Mars, arrêtez-le et enfermez-le dans Big-Ben, cela fera une grosse cloche en plus !

167 Françoise (40), le 05 août 2010 à 15:01 :

Cher Eliane, je viens de faire “un petit tour” sur un site affichant des tableaux de Christoff Debusschere. Je comprends que vous aimiez cet “abat-jour sur le piano”. C’est plutôt joli. Quant aux restes … je déteste ! Pour moi, la peinture - je n’y connais rien étechniquement” - c’est comme la musique, j’aime ou je n’aime pas. Je ne me pose pas trop de questions.
Catherine, je vous rejoins concernant Picasso. Quand je vois ce que réalisent certains enfants ou d’illustres inconnus (j’ai une amie qui peint merveilleusement bien mais qui a choisi à une époque de sa vie, sa vie privée plutôt que le … succès).
Bises à tous

168 Samuel Rosenfeld, le 05 août 2010 à 17:29 :

Samuel Rosenfeld passait par là et Il s’est dit « Allons donc saluer quelques amis au bistro Bel Ami». Samuel Rosenfeld constate que ce blog s’améliore comme le bon vin, même s’il n’est pas toujours – et surtout pas assez - question de musique dans les interventions du bas peuple. Mais Samuel Rosenfeld est-Il le mieux placé pour vous reprocher de ne pas toujours parler musique, alors que Lui-Même préfère par-dessous tout parler de Lui ? Ah, vous ne changez pas collègues blogueurs ! Il y a toujours l’excellente C2D, dont Samuel Rosenfeld partage à 800% les avis sur la corrida. Imagine-t-on les martiens débarquer sur terre et mettre Samuel Rosenfeld nu au milieu d’une cage pour s’amuser à lui courir autour avec des pics sur des musiques de pompiers martiens, le tout avec des atours de folles frappées, et pourquoi ? Pour transpercer Samuel Rosenfeld comme Samuel Rosenfeld pourfendrait Lui-Même une vulgaire chipolata lors du barbecue annuel de l’amicale de l’Eglise Nouvelle Samuel Rosenfeld pour récolter des fonds pour le financement du rétablissement de la peine de balançage de tomates sur les chanteurs de variété. Il y a aussi Alain Effe, que Samuel Rosenfeld avait fini par croire mort, probablement occis par les assauts de la cuisine à la graisse de canard. Alain, qu’est-ce que c’est que ça ? Partir sans laisser de traces pendant si longtemps, on te croyait perdu. Enfin tu es pardonné par Samuel Rosenfeld qui te fait grand prête de l’Eglise Nouvelle S.R. (oui Samuel se rend bien compte qu’il tutoie mais c’est la joie de la résurrection d’Alain Effe qui transporte Son cœur). Il y a aussi Roberto, toujours aussi concis et lapidaire, ce qui fait toujours sourire, dans le bon sens du terme, Samuel Rosenfeld. Il y a aussi et toujours Uriah Heep (lisez Dickens et vous comprendrez) qui est un peu comme « l’une de ces vieilles filles difficiles à digérer, qui donnent à leur roideur le nom de religion, et à leur bile le nom d’amour », toujours selon Dickens et dans un autre livre d’icelui. Bref, Samuel Rosenfled fait de perfides allusions qu’il sera le seul à saisir. Bon, du monde il y en a encore, et certains commentaires sont si passionnants que Samuel Rosenfeld va lire toute la page (déjà 166 commentaires ! Samuel Rosenfeld n’en a pour l’instant lu que le tiers !).
Pour l’instant Samuel Rosenfeld est en villégiature aux Sables D’Olonne, hideuse station de Vendée (et pourtant Samuel Rosenfeld aime l’atlantique, autant qu’Il déteste la méditerranée, c’est dire, mais là non, le béton, le béton et encore le béton). Samuel Rosenfeld y pratique le catamaran de sport et les jeux de plages avec les petites demoiselles. Quant à la perfide Madame Rosenfeld, Samuel Rosenfeld l’a inscrite à un cours de catamaran afin de s’en débarrasser mais aussi pour la former à quelque activité nautique pour la sortir de sa bêtise crasse.
Samuel Rosenfled est bien aise de vous retrouver grâce au wi-fi et vous dit à demain ou du moins à très bientôt. En attendant Il souhaite partager avec vous son morceau de musique de la semaine : « Les baigneuses au soleil » de D. De Séverac, par Ciccolini. Un peu de douceur dans un monde de brutes.

169 Alain F, le 05 août 2010 à 17:32 :

Siesta acabada. Cette litho fait penser, dans la première seconde où on la regarde, au Concerto pour deux violons de Bach ! Oïstrakh père & fils ou Menuhin & Enescu . Non, oui ? Bon, veuillez m’excusez de perturber votre hamac-sieste. A ce soir à la Roque, pour la Symphonie concertante pour violon et cigale. http://www.passion-estampes.com/litho/weisbuchdeuxviolonistes.html

170 Alain F, le 05 août 2010 à 17:59 :

Vous aussi cher Samuel, vous réapparaissez tel David Copperfield dans un de ses tours. Vous faites toujours une sympathique fixation sur la cuisine du Sud-ouest et je vous comprends ! Je souhaite à la famille Rosenfeld une bonne villégiature océanique.

171 Livadiotti Roberto, le 05 août 2010 à 18:23 :

Bon retour à Samuel Rosenfeld!Je suis d’accord avec Catherine et Françoise pour ne pas trop aimer Picasso,grand peintre,mais que je ne classerai pas parmi les plus grands.Quant au questionnaire proposé par Alain F.je vais donner mes réponses dès aujourd’huicar je ne chercherai pas à aller plus loin.J’ai deux réponses sûres:2-6,la 5e de Mendelssohn et “Parsifal” de Wagner où l’on entend le thème luthérien de “l’Amen” de Dresde;4-10,l’ouverture de “Bastien et Bastienne” de Mozart qui a inspiré le début de la 3e(Eroica)de Beethoven;je suis moins sûr pour 8-13,l’Inachevée de Schubert avec la 2e de Brahms ou 9-1,la 4e symphonie de Brahms avec la 9e(Nouveau monde)de Dvorak.On peut rajouter que le scherzo de cette dernière a emprunté le début du scherzo de la 9e de Beethoven.

172 catherine Dubreuil dessinatrice, le 05 août 2010 à 18:53 :

Harrrrrr ..je vais me faire tuer mais : Weisbuch: grosse grosse faiblesse dans les mains! ne parlons pas des pieds, je reconnais c’est musical ça bouge y’a un style, mais c’est beaucoup du truc et tout se ressemble (je profite de la réapparition miraculeuse de Samuel Rosenfeld au mieux de sa forme ,pour prendre encore moins de gants que d’hab.héhé c’est osé car j’y vais jamais vraiment mollo mollo, mais à coté de Samuel Rosenfeld je ferais toujours office de diplomate ….on peut décalquer un Weismuch sur un autre Weismuch…et en faire une ribambelle , personne ne verra la différence
bon
je préfère 1000 fois les musiciens de Mon Degas, ou de Mon Sempé (qui lui fait trés bien les doigts des Jazzmen, et en plus placés sur les bonnes cordes!!! s’il vous plait! …car Sempé connait la musique (j’ai eu la chance qu’il vienne à un de mes vernissages-restons simple: il n’habitait pas loin…mais quand même quelle émotion!!!(1992 à La Rotonde) et même qu’il m’a dit qu’il recommencait 36 fois pour que ce soit parfait: regardez les doigts regardez les doigts!!!! …je vais être vache jusqu’au bout : si vous regardez les pieds chez Weismuch… régalez-vous avec toutes ces beautés mes enfants

http://www.brightcecilia.net/gallery2/v/Music-in-Paintings/?g2_page=7&g2_showId=3518
ce qui est marrant c’est qu’il n’ont pas mis le merveilleux portrait de Scubert par Klimt -justement on en parlait…quel tableau…quelles vibrations , c’est un tableau qu’on entend
et ça c’est le texte que j’ai pas pu mettre tout à l’heure car Samuel était dans l’arène au même moment!!!!! donc y’a pas de liaison mais je le mets quand –même pour pas l’avoir rédigé pour rien
enfin…on peut quand même changer ses plans lors de moments exceptionnels et bénis des astres : le retour du Philharmonique Somptuosus Syphoneted Orchestra à lui tout seul : j’ai nommé Samuel Rosenfeld
halléluya…
sans transition:
le problème de Debusschere c’est qu’il fait trop “appareil photo” , il “copie” trop la réalité (et les sujets des autres-expérience perso, Palais Royal 1992 ) sans y ajouter le “supplément d’âme” qui touche …pas de perspective “à lui” , pas de point de vue personnel, après il a une super technique de peinture à l’huile , apprise tout petit “sous la toile de sa mère-peintre-prof de peinture” pour paraphraser le frère de la grande pianiste , frère à la voix inssuportable qu’on voit trop partout, j’ai rien dit sur ses livres, connait pas…encore..
…et n’apporte pas grand chose “en plus” qu’un bon photographe…(Debusschere) bien mis en place dans les salons et autres congrégations peintres de la Marine et Consort : plus les vrais peintres et dessinateurs depuis les années 50, just hélas copinage et cooptation -un peu moins cependant pour les peintres de l’Armée de Terre où déjà le concours est gratuit .
Alain le problème si on vire Saturne et Mars …c’est que les autres ne vont plus tourner encore moins rond!!?!
quelques dessins ( pas terrible comme définition) mais ça donne une idée, les originaux sont grands 76×80 parfois
http://www.artnet.fr/artist/425935950/catherine-dubreuil.html

http://www.inne-dit.fr/
Célia cruz j’adore!!!

173 Lucie Gardot, le 05 août 2010 à 19:55 :

Tout concourt à rendre plaisant la lecture de ce blog. C’est comme une récompense chaque soir pour moi. Même si j’ai laissé très peu de messages, je suis en parfaite osmose avec tout ce qui est dit. L’érudition, sans toutefois se prendre au sérieux, d’Eliane, d’Erica, d’Alain, de Samuel, de Mohammed, pour ne citer que ceux qui laissent le plus d’avis et aussi les emportements émotionnels de Catherine m’enchantent puisqu’en « vrai » il est difficile de parler arts sans paraître prétentieux (du moins dans le monde qui m’entoure…) Je vous en supplie, CONTINUEZ à animer la belle émission d’Olivier Bellamy.

174 Alain F, le 05 août 2010 à 20:10 :

Deux bonnes surprises pour ce début de soirée. Samuel rescapé de ses régates et qui emploie un tutoiement qui m’a surpris DANS LE BON SENS, et puis Lucie, qui implicitement désire occuper le siège A380 de l’avion qui nous mènera tous chez Wolfi. Merci à vous.

175 Samuel Rosenfeld, le 05 août 2010 à 20:28 :

Ce tutoiement n’avait vocation qu’à être utilisé UNE seule fois (dans une seule réponse donc) pour frapper des deux mains pour fêter votre retour cher Alain. Heureux que vous l’ayez pris comme il se doit ;-)

176 Samuel Rosenfeld, le 05 août 2010 à 21:16 :

Pour ceux qui ne connaissent pas “les baigneuses au soleil” de de Séverac voici un lien: http://www.youtube.com/watch?v=Sg7lMSHi3XQ . C’est vraiment une interprétation nullissime mais Samuel Rosenfeld n’a trouvé que cela :-( .

178 Alain F, le 05 août 2010 à 21:49 :

C’est l’entracte aux Proms de Londres (direct) . Après la 4ième la 5 dans quelques minutes = MAHLER. Quelle différence dans l’ interprétation, vous avez eu bon goût de posséder celle par Aldo Ciccolini.

179 Samuel Rosenfeld, le 05 août 2010 à 23:15 :

Aaaah, merci!!! Quelle interprétation magique! Samuel Rosenfeld possède aussi un disque de Séverac par Jean-Noel Barbier qui est très bien aussi mais qui ne vaut pas Aldo la classe.

180 Alain F, le 05 août 2010 à 23:19 :

Interprétation très personnelle de Gergiev de la 5ième de Mahler. L’œuvre est devenue fort tourmentée voire angoissante. Beaucoup d’effets appuyés, accélérations et ralentissements se succèdent. Tout est fort agitato. On a pas l’habitude de l’écouter comme cela. Spectateur et auditeur dans la belle salle du Royal Festival Hall à l’acoustique idéale, mes applaudissements auraient été certainement généreux emporté par l’ambiance du live in situ. Au disque je préfère Barbirolli, Karajan et Bernstein pour n’en citer que trois.

181 Alain F, le 05 août 2010 à 23:29 :

Aldo fait de la peinture sur toile, Billy Eidi taloche !

182 Alain F, le 06 août 2010 à 12:11 :

Réveillez-vous braves blogueurs ! Comme promis le résultat du N° 25 paraîtra lundi 09/08/2010 juste après minuit, rien que pour vous empêcher de dormir……! Afin de passer l’été tranquillement, toujours dans la bonne humeur et la sérénité qui n’ appartiennent qu’à nous, je vous suggère de vous souvenir uniquement DE L’ACHAT DE VOS PREMIERS DISQUES CLASSIQUES, en citant les interprètes. (20 pas plus) Les disques reçus en cadeaux peuvent figurer dans votre liste. Evitez BABAR sur une musique de Tchaïkovski : je n’ai pas trouvé de sponsors parmi les fabricants de couches culottes !

183 Eliane, le 06 août 2010 à 14:45 :

On voudrait être partout, l’amoureux de la musique est placé devant des choix cornélien : musique de chambre, piano solo ou avec orchestre, violoncelle, jazz faites votre choix!!
Jeudi 18H, parc de Florans, il souffle un fort mistral, le froissement des feuillages se conjugue aux stridulations de nos chères cigales………subtiles prémisses sonores du récital à venir.
Kit Armstrong a 18 ans, interprète et compositeur, il prépare un master de Mathématiques, parle plusieurs langues, possède déjà un palmarès musical impressionnant, c’est un phénomène prodigieusement doué!!
ll est arrivé d’un pas affirmé avec sa silhouette juvénile et son visage de premier de la classe, tenue impeccable avec une pointe d’originalité et d’humour : un noeud papillon vert et…..des lacets de chaussures assortis. Trop “chou” .
Très concentré, avec un talent évident, il va dérouler son programme éclectique (Bach, Mozart, Armstrong entre Debussy et Liszt), conduire la mélodie avec poésie, montrer une souplesse dans le jeu au toucher remarquable: de l’effleurement léger au martèlement sec. (Il ne s’appelle pas Armstong pour rien!!)Déjà, il suggère, sans emphase, le chant dans Bach, la douceur et la quiétude dans Debussy, ah! ces trilles 4è et 5è doigt à la main droite, un délice!!.
Tout son programme est exécuté avec la fraîcheur de son jeune âge, une émotion contenue, beaucoup de finesse et de sensibilité.
Dans le bis, (3è mouvement du concerto italien de Bach), la beauté sonore n’est pas sans rappeler celle de son maître Alfred Brendel.
Avec le temps, ses belles couleurs sonores s’affirmeront encore, amoureux du piano, retenez bien ce nom.
Cher Alain, vous me mettez dans l’embarras, je n’ai pas en tête TOUTES les interprétations des disques reçus en kado dès mon plus jeune âge, j’en possède beaucoup vous le savez, je n’ai jamais (c’est à faire) pris de temps de rentrer les titres dans cet outil informatique, je suis loin de chez moi…… Certes, je suis, bien sûr en mesure de vous énumérer ceux qui m’ont le plus marquée, après la soirée “Martha”, si vous le voulez bien.
Fazil Say, malade remplacé à pied levé à Orange par le jeune talentueux Andreï Korobeinikov, Edna Stern blessée à la main remplacée également, Nelson Freire atteint d’ une tendinite, Martha, prends soin de toi jusqu’à demain soir.
Ce soir, Chopin et Mendelssohn s’harmonisent en une nuit du piano placée sous le signe de la féminité et de la beauté pour les interprètes et d’une musique plutôt intimiste.
Eliane

184 Alain F, le 06 août 2010 à 15:39 :

Merci encore et encore Eliane pour vos textes de concerts. Dommage pour Edna Stern que j’aime dans son Bach. Le Cto Italien par Brendel : J’adore, je le passe souvent. Ne soyez pas trop impatiente LE MIRACLE DE STE MARTHA VA SE PRODUIRE. Bon j’ai proposé, je commence :DISCOTHEQUE DE JEUNESSE ! Dans le désordre et de mémoire ( 33 t mono et stéréo) - 9 ième de LVB Toscanini NBC—–Inachevée Schubert Fur. WPO——-Chopin Valses Lipatti - Nocturnes Rubinstein——Ouvertures Wagner orchestre opéra de Bade Carl Bamberger (Guilde du Disque)——– 1 er Cto de Tchaïkovski Byron Janis Phil. De Moscou K. Kondrachine——-Le Lac des Cygnes Karajan Philharmonia Orchestra——-Schumann Symphonie Rhénane C. Schuricht Orch. De Stuttgart GID ——-La Fantastique Berlioz Berliner Philharmoniker W. van Otterlo ——La Pathétique Tchaïkovsky Markevitch Berliner Philharmoniker——-Bach orgue Helmut Walcha——–ouvertures de LVB par Furt Wiener Philharmoniker——-La Pastorale LVB Bruno Walter CSO ——Cto Piano de Schumann par A. Rubinstein Orchestre RCA Victor J.Krips———Mozart Symphonies Bruno Walter CSO——–Liszt Les Préludes -LVB Egmond- Smetana La Moldau Radio de Berlin F.Fricsay———Wagner Chœurs célèbres Festival de Bayreuth W. Pitz——–La Walkyrie Solti WPO—–Ouvertures de Rossini Carlo Maria Giulini——–LVB l’Empereur W. Kempff BPO Leitner———R.Srauss Mort & Transfiguration- Till- Don Juan E. Ormandy Och. de Philadelphie———-Mozart Requiem Orch Bach de Munich Karl Richter——–Tchaïkovski Cto Violon N. Milstein W. Steinberg Orch. de Pittsburgh. J’arrête là , je crois que j’ai dépassé le quota. Vingt est peu en définitive….Ah ! Je ne résiste pas à noter le Cto de Mendelssohn pour violon par Isaac Stern & Ormandy Philadelphia Orch. —Le dernier usé et mort: La 5ième de LVB par Lenny et NYPO - à ce disque était joint un 45t sur lequel Bernstein avait enregistré différentes ébauches pour le final avec ses explications en français. Aux cartons Alain F !

185 Alain F, le 06 août 2010 à 16:00 :

Je suppose que vous pensassiez trouver dans cette liste quelques 78 tours achetés comme nouveautés ! Mauvais esprits vous êtes …… Amicalement.

186 COURTAUTMonique, le 06 août 2010 à 17:29 :

-valses Chopin:Dinu Lipatti
-rhapsodies hongroises Liszt:Cziffra
-nocturnes Chopin:Arthur Rubinstein
-Schumann par Yves Nat:pièces variées
-déferlante Samson François:ballades,polonaises,scherzi mazurkas:je les fait dédicacer à Pleyel
-disque Wagner:Wesendonck Lieder ,airs de Sieglinde,Kundry…par Régine Crespin:choc vocal
-piano de Debussy par Walter Gieseking:préludes…
-le Cid,Lorenzaccio par le TNP DE Jean Vilar:live pour les voix de G.Philippe,Georges Wilson,Jean Vilar:pièces non vues
-LVB:symphonie 9 réouverture Bayreuth,3 par Furtwaengler;concerto 5 Edwin Fischer;sonates piano:les plus connues par W.Kempff,les 10dernières par Yves Nat
-Dinu Lipatti pour concerti Schumann et Grieg
-Schubert:impromptus par Schnabel
-Mozart:requiem ,symphonies connues par Bruno Walter
-un chef amoureux des voix:Michel Corboz et l’ensemble vocal de Lausanne:requiem de Fauré,Vespro de Monteverdi,musique vocale de Vivaldi,et à partir de là,toutes leurs parutions.et j’ai chanté beaucoup avec ce chef.
-autrefois les coffrets n’étaient pas des compils,ils viendront plus tard.
Ce nétait qu’un début de discothèque!!

187 Alain F, le 06 août 2010 à 17:55 :

Merci Monique Courtaut. Vous chantiez en tant que soliste ou dans les différents ensembles : Bulle, Lausanne ou La Fondation Gulbenkian ?

188 catherine Dubreuil dessinatrice, le 06 août 2010 à 18:32 :

…le premier 33 tours que j’ai acheté avec mes sous, je me souviens c’était aux galeries lafayette , je devais avoir 12 ans, et c’était le n$4 de Georges Brassens , avec pierre Nicolas à la contrebasse…je sais je sais c’est pas de la Musique Classique…quoique…parcequ’avant j’étais dans la brousse au tchad, et des magazins de disque y’en avait pas. Par contre ma grand-mère chérie m’envoyait depuis Fougères, snif, des 45 tours, le premier classique c’était West Side Story (ça compte pour du classique ça) et après jusqu’à 15 ans je n’ai pas de souvenir d’avoir acheté du Classique…mais, encore une fois mes anges gardiens veillaient (je pense Alain que ça va rentrer dans la catégorie “cadeaux) lors de mes ballades dans Paris , à 17 ans, entre ma chambre de bonne (wc sur le palier) et les Arts Décos, qui étaient encore rue d’Ulm à l’époque, un soir…je suis tombée, passant probablement derrière une discothèque en refection, sur une pile de vieux 33 tours, sans pochette, et les ai ramassés. Là-dedans il y avait Sibelius, Dvorak, Shumann…et des tas de choses fascinantes que je n’avais jamais entendues…autant de révélations que j’écoutais la nuit sur un vieil électrophone bas de gamme mais honnète , le regard dans le vagues flottant sur les tours de St Sulpice qu’entourait ma lucarne oeil de boeuf-toits de Paris trés “mimi-Pinson”…après j’ai du acheté des cassettes de Mozart , puis petit à petit sur Fip les références qui me plaisaient mais là on a dépassé les 20…rien à voir avec votre éducation au berceau et votre phénoménale connaissance que vous partagez si bien ainsi que Monique Samuel Eliane Roberto….et les autres qui s’y connaissent : Olivier mon Lodéon etc….

189 Alain F, le 06 août 2010 à 18:42 :

Très décor Puccinien (La Bohême) votre logement. Ah ! OUI Bernstein c’est du classique. Maria ! Maria !

190 COURTAUTMonique, le 06 août 2010 à 21:21 :

Avant de diriger,le mieux c’est de travailler avec des grands:Claudio Abbado a “fait” choriste pour approcher son idole:Furtwaengler.
Modestement je suis entrée au choeur Colonne ,pour découvrir les grandes oeuvres, les grands chefs-Dervaux,Scimone,Bardon,Redel,Allemandi,Cao,…- chanter dans des lieux prestigieux :Pleyel, Champs Elysées ,Chatelet,Invalides, églises parisiennes,Chartres, Amiens, Reims,Deauville,Et le concert annuel(12ans) avec le chef suisse:nous avons chanté l’essentiel du répertoire d’oratorio.
J’ai aussi chanté avec Lausanne élargi ,avec d’autres ensembles dirigés par le même,participé à des ateliers d’été:
le requiem de Verdi à Toulouse en88 avec l’orage qui éclate pendant le Dies Irae:souvenir!En même temps je chantais soliste dans des formations plus modestes.

191 COURTAUTMonique, le 06 août 2010 à 21:36 :

Le chef pour “votre”TRISTAN Philippe Jordan(le fils de feu Armin).Il est suisse ;pas fait exprès.

192 Alain F, le 06 août 2010 à 23:03 :

Deuxième pause du concert. Monique Courtaut, qu’est-ce-que vous me faites là ! C’est de la torture. Il est vrai que je suis le demandeur. Tous ces noms oubliés, pour certains, et par certains valsent dans ma tête et rappellent tant de souvenirs. Vos concerts, vos rencontres, votre expérience faites-les nous partager, si vous le voulez bien. Carte blanche - comme à la Roque -d’Anthéron ! Le dernier Requiem de Verdi écouté en concert était aussi à Toulouse sous la direction de Plasson . La date ? Allergie récurrente. Je me souviens aussi d’un orage aux travers des vitraux de St- Sernin, toujours à Toulouse, lors d’une Missa Solemnis dirigée par Gardiner : un véritable son et lumière ! Merci infiniment.

193 Alain F, le 06 août 2010 à 23:17 :

Vous devez connaitre le documentaire sur la production de ‘’Tristan’’ à Genève. Le pauvre Armin tout essoufflé dans sa loge, en attendant que les techniciens réparent les vérins tout aussi essoufflés et ce, à un ou deux jours de la première. Le fils est plus que prometteur.

194 Eliane, le 06 août 2010 à 23:47 :

Après la lecture très “alléchante” des trésors détenus par Alain et Monique, je ne résiste pas, DE MEMOIRE, à vous livrer, moi aussi, quelques titres dès ce soir.
Pour comprendre le nombre important de MES trésors, il faut savoir que dès mon très jeune âge, je recevais systématiquement à chaque Noël et anniversaire, un, voire plusieurs disques dits CLASSIQUES et un livre. Rien de ludique, JAMAIS. No comment!!
Je commence :
-les valses de Chopin par Dinu Lipatti également.
- le concerto de cor de Mozart par Herrman Baumann, ( avec cor naturel et cor à pistons) ce corniste était un Dieu pour mon père.
-La Belle Meunière de Schubert : D Fischer Dieskau ( je l’ai rayé à force de l’écouter)
-Le triple concerto de Beethoven par le trio Rostropovich, Oistrakh,Richter
-Carmen chanté par Jane Rhodes sous la direction de Roberto Benzi,pour l’anecdote, chaque dimanche matin, mes parents se métamorphosaient en Carmen et Don José , c’était pour moi miraculeux, je suis allée écouter cet opéra plus de 10 fois dès l’âge de six ans -
-le concerto N°4 de Beethoven par A Rubinstein, je chantonnais l’andante (sublime)et je reproduisais approximativement l’air avec un doigt sur le piano du salon. Je l’aime toujours autant et j’en possède actuellement 3 versions : Grimaud,
Brendel
- le N° 5 l’ Empereur, “sublissime” par ……… Alain devinez? Van Cliburn bien sûr.
-Horowitz en concert à Carnegie hall, Horowitz dans Chopin, Liszt, Scarlatti et dans ses adaptations des variations de Carmen reprises d’ailleurs actuellement par le grand Arcadi Volodos!! fantastique!
- Bach, à peu près TOUT ce que l’on peut trouver enregistré par Glenn Gould.
C’est tout pour ce soir
Demain, grand jour, le documentaire “conversation nocturne” paru en DVD n’a fait que renforcer mon admiration et ma fascination pour la merveilleuse Martha.
Eliane

195 Alain F, le 07 août 2010 à 00:02 :

Avis d’un non pianiste. Correction en attente : celle d’Eliane. Yo Kosuge : belle puissance employée avec discernement. Shani Diluka : Pas d’avis particulier -réserve. Alice Sara Ott, même très haute : une diablesse doublée d‘un fée = EXTRAORDINAIRE.

196 Alain F, le 07 août 2010 à 09:14 :

Bonjour à tous. Quelle soirée, hier, au parc De Florans ! Les trois Muses, malgré le handicap de l’écoute par H.P interposés, m’ont procuré un plaisir immense. Ce matin un journal pose une question ’’absurde ‘’ : Où passer la Nuit des Etoiles ? Qu’en pensez-vous chére Eliane déjà en transe ? « Qu’en attente de ce qu’on aime une heure est fâcheuse à passer » Pierre Corneille . Quelles initiales ….!

197 Alain F, le 07 août 2010 à 10:33 :

Hermann Baumann

” Le fait que je vais maintenant rejoindre Karl Richter , je le suis redevable à Maurice André . Maurice André a dit au juge : « Tout dans votre ensemble s’intègre très bien , le chœur , l’orchestre , le Bach Choir est grand, mais pas la cor. ” Et puis j’ai été engagé et ont fait une première tournée en Italie et en Suisse. Lors de ce voyage j’ai fait mes débuts . La première chose est qu’il voulait m’entendre bien sûr à nouveau. Je me levai et ’’j’ai soufflé sur le sort comme soliste ’’ . La fin a été un court silence , j ai dit : « Voulez-vous faire quelque chose de différent ? ” ” Non, non ! ” Et il a beaucoup ri, et tout l’orchestre et le chœur ont aussi beaucoup ri . Une telle chose n’avait jamais entendu parler complètement différent . ”
soisilenci.blogspot.com/…/glries-vives-1.html

198 Alain F, le 07 août 2010 à 10:49 :

Désolé pour le lien : cliquez sur la deuxième image en couleur et recliquez sur l’autre lien : http://www.google.fr/search?sourceid=navclient&aq=1h&oq=&hl=fr&ie=UTF-8&rlz=1T4SKPB_frFR362FR362&q=hermann+baumann

199 Eliane, le 07 août 2010 à 12:25 :

Je vois qu’Hermann Baumann ne laisse pas Alain indifférent, j’en suis ravie!! Je possède “le cahier de mon père ” (à défaut du piano de ma mère) truffé de photos, d’articles de journaux, de commentaires passionnés de l’amateur envers le Maître, c’est un bijou, c’est ma petite caverne d’Ali Baba perso, je connais son contenu par coeur mais il m’arrive encore souvent de le feuilleter afin de faire revivre un passé riche en émotions.
Tous à vos postes, ce soir, cela s’impose!!
Eliane

200 Alain F, le 07 août 2010 à 13:12 :

H.B ne m’a jamais laissé indifférent comme tous les grand interprètes de cet instrument : Dennis Brain et le français Pierre Barboteu. Merci de me donner votre avis éclairé, par la petite lampe jaune…, sur les trois pianistes de hier soir. ( voir N° 193/194) Amicalement.

201 Elise, le 07 août 2010 à 14:16 :

Un petit coucou à tous de mon lieu de vacances où j’ai très peu de temps pour disposer du PC (je sens qu’il va falloir donner des tickets à chaque membre de la famille pour avoir son tour….)
Ah ! Georges Barboteu que j’ai connu quand il était professeur au Conservatoire de ma ville ; plusieurs fois nous avons déjeuné à la même table à la cantine de la mairie et il était très sympathique, ainsi que Camille Verdier, trombone , Bernard Jeannoutot, trompette ; tous ces messieurs ne décrochaient jamais même pendant la pause ; ils ne parlaient que musique. Je les ai vus plusieurs fois en concert, quand ils faisaient partie des « Philharmonistes de Châteauroux » sous la direction de Janos Komivès et G.B. dans le Quintet Ars Nova.
Alain vous parler de Pierre Barboteu ????
Ce soir, nous allons tous nous régaler avec Martha, Martha …. que Jonas K. pourrait lui chanter de sa belle voix :Martha ach ! so fromm de Flotow .
Vite je poste : j’espère que je n’ai pas le n° 200 …

202 Elise, le 07 août 2010 à 14:35 :

Ars Nova : youtube : J.C. Pezel =Suite
Pas fait exprès pour le n° 200
Bon week end à tous.

203 Eliane, le 07 août 2010 à 14:57 :

Alain, je ne vous oublie pas , j’ai entendu “vos trois muses” mais je n’étais pas présente au concert hier soir.
14H45 : je prends ma petite voiture, je franchis la combe de Lourmarin en me prenant pour Shu….. (non pas Schubert mais le pilote) afin d’arriver à l’heure sous la tente de France MU. Mais non, je vais conduire prudemment bien sûr.
Ensuite direction le parc de Florans pour une soirée hors norme avec une invitée hors norme qui va faire passer les mélomanes “sans oeillères” du romantisme de Schumann au tango d’Astor Piazzola, génial avec quoi entre les deux? A découvrir ce soiravec le grand frisson.
Vous vous souvenez Alain de ma recette provençale ?
A plus tard, voire très tôt demain matin, à chaud …….
Eliane

204 Alain F, le 07 août 2010 à 16:42 :

Espiègle et habile Elise, la 200 ième visiteuse dans cette colonne qui devient maintenant « Œdème Roi » Vous avez gagné une casquette rouge estampillée Radio Classique ! Je trouve que nous sentons ou plutôt ressentons, les uns et les autres, les noms d’artistes qui évoquent de beaux souvenirs. Mais qui ???? a déjeuné avec HVK ! Eliane je suis déçu de ne pas connaître la critique du concert d’hier soir : renseignez-vous auprès de quelques cigales. Je crois qu’il y une bonne cuisinière à Lourmarin. Votre recette en forme de carte de visite figure sur mon piano…..au gaz ! Régalez-vous et très sincèrement, (est-il utile de le préciser) nous pensons tous à vous por La Noche de Las Estrellas.

205 Alain F, le 07 août 2010 à 16:58 :

Chère C2D, nous entamons, malgré votre volonté, la gamme Peugeot ! La 408 est à l’étude chez le constructeur, croyez -vous que nous irons jusque-là ?

206 Alain F, le 07 août 2010 à 18:36 :

Deux concertos et une ouverture « Jubel » dans les oubliettes et qui méritent d’être écoutés. Merci ‘’Flotow ‘’ by Elise. http://www.youtube.com/watch?v=4xH0-gcWu8Q

207 Nelly, le 07 août 2010 à 19:22 :

Alain, on reste chez Yann? on ne va pas chez Marc pour changer?

208 Samuel Rosenfeld, le 07 août 2010 à 20:40 :

Alain, les premiers disques de Samuel Rosenfeld? Il avait 16 ans et venait de découvrir par hasard la musique, passion qui ne Le quittera plus:
le premier: symphonie du nouveau monde
puis requiem de mozart et son quitette avec clarinette. En quatrième le quintette pour cordes du syphilytique. Ensuite je ne me souviens plus très bien, en tout cas ces quatre premiers disques ont été capitaux, ce sot d’excellents souvenirs d’un ado qui écutait cela dans sa chambre le soir avec une sono plus que douteuse, mais religieusement, en revant.

209 Alain F, le 07 août 2010 à 21:09 :

Je souhaite Samuel, que vos petites demoiselles suivent ce même merveilleux chemin . Vous souvenez-nous des interprètes? Connaîtriez-vous un logiciel à acheter pour rentrer la discothèque, c’est le bazard ! Je rachète des cd déjà en « magasin » Merci.

210 Samuel Rosenfeld, le 08 août 2010 à 15:10 :

Merci Alain pour vos voeux! Si je me souviens des interprètes? Bohm pour le requiem de Mozart, les Amadeus pour les quintette de Schubert (je ne me souviens plus le violonceliste qui les accompagnait), Mazel pour le Dvorak (une interprétation qui n’est pas restée dans les mémoires).
Pour gérer votre discothèque gargantuesque sur ordinateur, je pense qu’un bon fichier Excel est parfait. Excel utilisé à fond est très puisant. Alain, nous donneriez-vous une idée de votre discothèque? combien de CD, de 33 tours? Samuel Rosenfeld ayant trouvé son maîte, il serait bien curieux de savoir combien de disques il possède. Surement des milliers. Ecoutez-vous encore vos 33 tours?

211 Eliane, le 08 août 2010 à 15:27 :

13H30 : FERVEUR ET RAVISSEMENT, de la musique entre amis ( triés sur le volet par notre délicieuse Martha) juste pour le plaisir de jouer ensemble selon le principe des “cartes blanches” mis en place par René Martin à la Roque d’Anthéron. Les virtuoses jouent un programme concocté par “la grande dame de la soirée” avec l’envie de partager et de nous faire partager des moments très intenses.
Mystère Argérich et sa légende d’artiste indomptable confirmé, le contenu exact du programme n’est dévoilé qu’au DERNIER moment, dérangeant les oreilles de quelques septuagénaires aux réflexions parfois stupides (ah, c’est folklorique!) ce qui est regrettable pour des mélomanes.
Pas question de parler du jeu de Martha, il suffit de se reporter à toutes les revues musicales, de lire le livre d’Olivier, tous les qualificatifs sont épuisés, Martha “c’est la souveraineté de l’élan vital” a si bien dit H Grimaud.
J’ai ADORE son programme atypique à l’image de sa personnalité, allant du romantisme de Schumann en passant par Lutoslawski, Chostakovitch, Saint-Saëns, Rachmaninov au tango de Piazzolla. Marha, elle s’écoute certes mais surtout elle se regarde, vous, chers simples auditeurs il vous a manqué UNE DIMENSION : Martha derrière son piano, c’est spectaculaire, époustouflant,
Martha et “ses octaves ébouriffantes “(dixit Olivier), c’est du grand art, Martha et son sourire rieur, c’est d’une grande sensualité, Martha et Lilya Zilberstein dans Rachmaninov, c’est le ravissement, c’est au-delà des mots, c’est inégalable, Martha et le “swing” de Piazzolla, c’est renversant! Et cela, il FAUT LE VOIR.
Une seule ombre (toute personnelle) à ce tableau féérique Lyda, la fille de Martha accompagnant sa mère à l’alto dans Schumann, elle a la beauté de “maman” et c’est tout, elle n’a pas de son talent, pas son “brillant”, je ne dirai rien d’autre à ce sujet.
Une nuit du piano inoubliable et comme Olivier lors de son passage à Rennes, je dirai pour terminer “Martha , je t’aime” comme des milliers d’autres avec moi.
Un petit décalage dans le temps pour satisfaire mon cher ami Alain : 18H cour de l’école, kiosque de France MU dont le chapiteau pointu n’est pas sans rappeler celui d’un cirque, je suis là, bouteille d’eau à mes pieds et j’attends sagement le départ de l’émission “les festivales musicales” diffusée en direct. Il fait chaud, le mistral a disparu, les dames s’aspergent avec leur brumisateur ou s’éventent avec leur programme ce qui, je suis désolée, a le don de “m’agacer”!! Ce ne sont pas les températures caniculaires de Moscou, loin de là!!
Comme vous aviez l’oreille à l’écoute de France MU, vous savez parfaitement que c’est Abdel Rahman El Bacha qui a ouvert le feu, j’ai beaucoup apprécié ses propos sur la technique et la musicalité d’un jeune pianiste, ce dernier, aussi grand soit le talent de ses précieuses phalanges ne doit pas laisser de côté le chant, la mélodie, LA MUSICALITE. El Bacha , c’est du très beau piano, c’est LA sobriété, il figure d’ailleurs au premier rang parmi les grands. Pour lui succéder sur le plateau, Yu Kosuge, pour Alain, “une des trois muses” de la veille “. Au risque de le décevoir,je le dis, je n’ai pas aimé ses interprétations à l’antenne et surtout pas son exécution de l’étude dite “révolutionnaire” de Chopin. Certes, c’est une étude (tout le monde le sait ou l’entend) techniquement très difficile où les mains se baladent sur le clavier à une vitesse folle, je l’ai en tête (pas dans les doigts hélas) par G Cziffra, Rubinstein, Horowitz alors……….pour moi, cette jeune japonaise au talent, certes confirmé, a le défaut (énoncé plus haut). Si vous l’aviez vu “frapper” le Beinstein”, que lui avait-il fait? Transition vite trouvée, j’adore le son de cet instrument, ses graves puissantes, un vrai bonheur!!
Je termine sur cette “touche” optimiste.
Bon Dimanche à vous tous.
Eliane
PS j’ai le même problème qu’Alain pour gérer tous mes CD (plus de 400 en classique), j’ai repiqué mes vinyls (pécieux) sur CD, quel boulot!!

212 Livadiotti Roberto, le 08 août 2010 à 18:19 :

Je vais donner,à la manière d’Alain,Eliane,Monique,Samuel,les titres de mes premiers disques,d’abord en 78 tours,j’ai commencé avec l’Ouverture de “Guillaume Tell” de Rossini et de son “Barbier”,de “L’invitation à la valse” et ouv.”Oberon” de Weber,”Danse macabre” et “Bacchanale” de Saint-Saens,ouv.”Flute enchantée” de Mozart,”Egmont”de Beethoven,puis les symphonies du grand Ludwig,la 5e par Karajan,la 6e(Pastorale)par Toscanini,la 7e par Furtwaengler,le 5e concerto par Schnabel/Galliera et à l’avènement du microsillon,les symphonies de Brahms,la 1e par Keilberth,la 2e par Karajan,la 4e par Krips puis Jochum…les 4e symphonies de Mendelssohn et Schumann,les choeurs d’operas de Verdi et Wagner,puis “Traviata”,”Walkyrie”,les “Nocturnes” de Debussy etc…

213 Eliane, le 08 août 2010 à 19:17 :

une erreur de frappe, il faut lire “Martha je l’aime” et non “t’aime”.
Délicieuse rencontre, hier soir, avec Lily, musicienne et mélomane, le courant est tout de suite passé évidemment.
19H15 sur Arte : Brahms pour les inconditionnels. Double concerto,(violon, violoncelle) oeuvre rare avec la belle Julia Fischer au violon!
Moi, Je change de registre, de public et d’âge pour assister, tout à l’heure, à un concert de” jazz manouche”, j’aime Django Reihnardt, la soirée d’hommage avec Stochelo Rosenberg et sa formation m’a profondément marquée.
Avec le classique, ambiance de recueillement oblige, avec le jazz manouche, ambiance nettement plus “hot”
assurée.
Eliane

214 Livadiotti Roberto, le 08 août 2010 à 19:51 :

J’ai allumé ma télé au 3e mvt du double concerto de Brahms,j’ai répondu à votre beau message sur mon site d’Histoire de la musique,chère Eliane,mais il n’est encore pas parti,il le sera bientôt.

215 Alain F, le 08 août 2010 à 20:14 :

Le vide n’a pas de dimension ! Chère Eliane, si vous lisez nos bavardages d’avant et d’après VOTRE CONCERT, vous aurez compris notre déception. Qui a entendu, quand la retransmission serait faite ? Heureusement, votre enthousiasme communicatif compense notre déconvenue et nous met encore plus ’’ l’eau à l’oreille ‘’. Les remarques croquignolesques de certains spectateurs plus qu’auditeurs, sont à recueillir dans un carnet de concerts- succès garanti - L’artiste vous a enchanté, là est l’essentiel. Une belle jeune femme nous mettra d’accord pour ses interprétations : Alice Sara Ott. Incroyable dans Liszt ! Eliane, Grand Merci, comme toujours, pour la transcription de vos émotions. Notre délocalisation prévue et entamée est un échec…La série Sochalienne se poursuit donc chez Yann. Cher Roberto, vos premiers enregistrements sont des valeurs sûres. Une petite question Roberto : votre premier 78 t des Ouvertures, c’est Rossini qui dirige ? Amicalmente. Quand j’habitai Toulouse, le samedi était réservé à la tournée des disquaires - paix à leurs âmes- Les plus grandes moissons ont été faites à cette époque. Les disques non distribués en France ont été achetés pour la plus grande majorité lors des voyages. Bonjour les bagages et les taxes sup. ! On trouve des trésors dans des vieilles boutiques à un prix moindre : Belgique, Espagne, Italie etc.…J’ai même dégoté pour quelques francs CFA ‘’Les Saisons’’ (très chaudes !) de Haydn à Dakar : Peter Schreier-Théo Adam direction H. Kegel. Pour dire que les ans font qu’on accumule . Les microsillons sont tous rangés dans des cartons dans une dépendance. Les CDs ont pris la relève. J’ai tenue un fichier manuel infernal pour ces vinyles - 738 sauf erreur sont répertoriés. Le nombre de CDs doit atteindre maintenant ( beaucoup de retard dans les écoutes : la faute à qui ? ) plus de 1300 environ. Les 78 T de collection chinés chez les brocanteurs sont à rajouter : 80 environ . Total ( Madame Effe ne doit pas regarder !) 2100 et des poussières. Une vie de souvenirs et de passion pour les interprètes qui nous fascinent par leurs visions des œuvres. J’ai oublié les dvd : 38 exactement.

216 COURTAUTMonique, le 08 août 2010 à 20:44 :

J’aurai bien lu et relu les biographies de Papa Haydn ,sans trouver le fil d’Arianna a Naxos.D’abord ,les 3 volumes de dictionnaire des oeuvres vocales l’ignorent.1789:cette oeuvre est -elle ,destinée à Marianne de Genzinger,femme d’un médecin,excellente chanteuse.Ils organisaient des déjeuners du dimanche ,suivis de concert de chambre.
Discographie supposée:
-intégrale Antal Dorati
-R.Leppard chez Philips avec l’autre cantate Berenice che fa
-le disque de T.Berganza:elle y chante une cantate,laquelle?
Grazie mille per la risposta.

217 COURTAUTMonique, le 08 août 2010 à 21:04 :

La grande E.Schwarzkopff de passage à la Maison de Radio- France pour ses 80ans ,cherchez la date,était farouchement opposée au transfert de ses enregistrements en CD ,elle nous a expliqué ses raisons,elle n’avait pas tort.
Nous avons écouté le vinyl des 4 derniers lieder suivis de ses commentaires sur sa propre voix.
J’ai pu observer ce phénomène sur les compils bon marché:intégrale Yves Nat…
J’ai deux platines Thorens ,j’y écoute mes vinyls,c’est plus contraignant.Il m’arrive d’acheter des 33tours chez Emmaus lorqu’ils sont exceptionnels.Je n’ai pas cherché Arianna!
les disques ,c’est plus facile au mêtre que de les compter.

218 COURTAUTMonique, le 08 août 2010 à 21:11 :

4derniers Lieder de Richard Strauss ,natürlich!

219 Samuel Rosenfeld, le 08 août 2010 à 21:33 :

Qui l’eut cru Samuel Rosenfeld possède plus de CD qu’Alain. Ce n’est pas un concours mais Samuel Rosenfeld est rassuré, Il reste le meilleur, évidemment.

220 Alain F, le 08 août 2010 à 21:42 :

L‘extrait d’Ariane que je possède est chanté par Barbara Martig-Tuller soprano avec Mario Venzago piano disque Accord 140008 http://fr.wikipedia.org/wiki/Ariane_%C3%A0_Naxos http://www.diapasoncd.com/haydn-ariane-naxos-oustrac-zylberajch-p-63641.html

221 Alain F, le 08 août 2010 à 21:59 :

L‘extrait d’Ariane que je possède est chanté par Barbara Martig-Tuller soprano avec Mario Venzago piano disque Accord 140008. J’ai effectué une réponse avec des liens mais ce message est en attente de modération. ?? Vous pouvez taper : Haydn Ariane à Naxos , les deux premiers sites donnent une réponse.

222 Alain F, le 08 août 2010 à 22:03 :

Félicitations Samuel, a nous deux nous avons plus de disques qu’un magasin FNAC. Quel est votre stock ?

223 Alain F, le 08 août 2010 à 22:56 :

Autre disque trouvé : Arianna a Naxos (”Teseo mio ben”), cantata for soprano & keyboard, H. 26b/2
Composé par Franz Joseph Haydn
avec John Constable, Dame Janet Baker

224 Samuel Rosenfeld, le 08 août 2010 à 23:04 :

Samuel Rosenfeld ne compte plus depuis longtemp mais environ 2000 CD. Samuel Rosenfeld, avant d’avoir des petites demoiselles, aimait dépenser ses écus dans les disques. Aujourd’hui c’est chose bien différente et les achats se limitent à l’essentiel ou à l’achat impulsf qui fait plaisir. D’ailleurs, depuis sa retraite Olonnaise, Samuel Rosenfeld et ses amis se sont rendus à Nantes, et Samuel Rosenfeld y a trouvé, chez un disquaire d’occasions, une interprétation de l’Art de la fugue pour quatuor à cordes, de notre père par les Julliard. Samuel Rosenfeld en avait une version à l’orgue par MC Alain, deux versions pour piano (Gould et le géniallissime PL Aymard) mais aucune version pour quatuor à cordes. Il est bien aise de posseder ce disque! SUPERBE!

225 Alain F, le 08 août 2010 à 23:54 :

On ne va pas chicaner, mais 2000 c’est moins que 2180 enregistrements voire plus ! et j’ai oublié les 25 cm et 45t classiques DGG & Decca, mais vous n’avez pas connu - question de génération ! J’achète dès demain, et sur le conseil de Monique, un double décamètre pour recalculer exactement ! C’est exact que les bons microsillons restituent exactement les timbres malgré quelques clacs. Les platines haut de gamme sont toujours prisées et le marché se porte bien. D’anciens enregistrements de haute qualité sont même représsés avec une épaisseur supérieure et dans une matière irréprochable. Le prix est en conséquence. Les microsillons premières éditions peuvent atteindre des sommes importantes, dans des collections’’ Full Fréquency’’ de chez Decca. Voilà pourquoi je les garde comme du bon vin. Monique, je n’ai pas la mémoire des dates, mais je sais encore compter. Si elle est morte en 2006 à l’âge de 90 ans, à l’âge de 80 ans nous étions : 2006- 10 = heu ! Samuel, je n’ai pas le disque des Julliard, par contre j’ai en plus de G.G au piano celui qu’il a réalisé à l’orgue.

226 Alain F, le 09 août 2010 à 00:03 :

RESULTAT DE « QUI A COPIE L’AUTRE ! » (Voir N° 25 colonne ‘’oedemique’’ Queffélec). Les réponses sont certifiées, aucune contestation possible. ( râleurs s’abstenir ! ) - - - - -(5) Haydn : Ariane à Naxos (début de l’aria) et (3) Mozart : Les Noces ( acte III scène 8) - - - - (10) Beethoven : Symphonie n° 3 (début) et (4) Mozart : Bastien & Bastienne ( début) - - - - -(14) Beethoven : Sonate n°29 op 106 ‘’Hammerklavier’’ (mesures 76 & suivantes de l’adagio) et (9) Brahms : Symphonie n°4 (début) - - - - -(1) Dvorak : Symphonie ‘’du Nouveau Monde’’ (début) et (8) Schubert : Symphonie n°8 ‘’Inachevée’’(mesures 328 & suivantes de l’Allegro) - - - - - -(6) Wagner : Parsifal (extraits de l’Ouverture) et (2) Mendelssohn : Symphonie n°5 ‘’Réformation’’ (extrait du 1er Mvt, Andante) - - - -(12) Wagner : Tristan & Isolde (début du 3ème acte) et (7) Beethoven : Symphonie n° 6 ‘’Pastorale (début du 5ième mvt) - - - - - (11) Mahler : Symphonie n°1 ‘’Titan’’ (début) et (13) Brahms : Symphonie n°2 (mesures 234 & suivantes du Final). Bravo et merci à tous les chercheurs, déclarés ou non. Et que celle ou celui qui pense avoir gagné ne me demande pas de lui expédier un pot de graisse de canard !

227 Alain F, le 09 août 2010 à 00:09 :

je ne savais pas qu’en mettant scène 8)on se retrouve avec une bouille jaune !

228 Samuel Rosenfeld, le 09 août 2010 à 10:38 :

Après le jeu d’Alain (pas évident d’y répondre hein…) Samuel Rosenfeld propose le jeu du “dies irea”, ces quelques notes que l’on retrouve dans de très nombreuses oeuvres. Samuel Rosenfeld lance lui même le jeu: Rachmaninov l’Ile des morts, Berlioz la symphonie fantastique. Samuel Rosenfeld en a d’autres mais à vous de jouer, ce ne sont pas les exemples qui manquent.

229 Eliane, le 09 août 2010 à 13:43 :

Décidément, il fallait lire 1400 mais à côté d’ Alain et Samuel, certes, c’est peu!! enfin, nous ne sommes pas là pour rivaliser, n’est-ce- pas?

230 Alain F, le 09 août 2010 à 15:13 :

Bonjour Samuel. Ne me dites pas que c’est votre jour de colère ! Evitez-moi de répondre tellement la liste est longue à écrire : plus de 40 œuvres pour les compositeurs dont les noms nous sont familiers et autant et même plus pour les autres. Un petit exemple: j’ai fait cette découvert fin juin - je ne savais pas, on ne peut pas tout connaître, heureusement; Donc, en visite fin juin ( avant les Iles) à La Valette nous sommes rentrés par hasard dans un resto situé dans la grande rue. Nous avons eu la surprise de voir une grande plaque en marbre indiquant que le compositeur O. Respighi avait eu ses quartiers dans ce lieu. En s’intéressant de plus près à ce compositeur j’ai appris qu’il avait utilisé le thème du ‘’ Dies Rae ‘’ dans ses ’’ Impressions brésiliennes’’. Rassurez-vous, je ne connaissais pas toutes les réponses du N° 25 avant de les découvrir dans un vieux disque illustrant la chose. Fiat Lux.

231 Alain F, le 09 août 2010 à 15:19 :

RECTIF : DIES IRAE

232 Alain F, le 09 août 2010 à 15:33 :

Bonjour Eliane, croyez-moi le nombre de disques que nous avons est peu important. Il n’est pas rare de lire que tel ou tel possède plus de 10.000 voire 20.000 enregistrements. Et puis qu’importe, c’est l’usage que l’on en fait et le plaisir qu’ils procurent qui est le plus essentiel. Amitiés.

233 Livadiotti Roberto, le 09 août 2010 à 17:43 :

Concernant la question de Samuel sur les “dies irae”,je connais celui de Berlioz,celui de Liszt “danse macabre”,l’ébauche ds la “danse macabre” de Saint-Saens et une ébauche dans la symphonie “pathétique” de Tchaikowski,au 1er mvt.

234 Eliane, le 09 août 2010 à 18:34 :

rci Alain pour ce gentil clin d’oeil, je trouve que le blog estival redevient très sérieux, où sont les interventions piquantes et drôles de Catherine? Là, j’ai l’impression d’un échange entre “connaisseurs”, et pour ces derniers, il y en a, certes, des oeuvres à citer en réponse à la question de Samuel!! Mais n’oublions pas que cet espace est aussi celui des mélomanes moins pointus sur le sujet !!
Bon, moi, je ne suis pas dans le même état d’esprit que vous, je navigue d’un concert à l’autre, je reste imprégnée par la prestation de Martha et son amie Lilya, cette technique éblouissante, cette puissance, cette délicatesse et sensibilité dans le jeu!! Bon, j’arrête, et je vous laisse à vos jeux d’été.
Eliane

235 COURTAUTMonique, le 09 août 2010 à 20:11 :

Pour vous approvisionner à bon compte, pensez au C.E. des grandes entreprises qui ne savent que faire de leur superbe collection de vinyls ,souvent bien choisis, mais qui occupent plus de place que les C.D,et surtout ne trouvent plus d’emprunteurs:bonne pioche!

236 Alain F, le 09 août 2010 à 20:25 :

Hé bien nous, non ! Nous ne sommes pas imprégnés du concert de Samedi …hi ! hi ! Pas encore ! Qui sait quand le récital sera diffusé ? Désolé Eliane mais nous avons été tellement déçus, même si nous pensions à vous fortissimo. Avez-vous des infos?

237 Eliane, le 10 août 2010 à 14:13 :

Je suis désolée Alain, effectivement, sur le programme, que j’ai sous les yeux, il est écrit “concert enregistré par France Musique” et moi, j’ai lu concert “diffusé par France Musique”, dommage, j’eusse aimé avoir vos impressions “à chaud”.
Je file ce soir sur Aix en Provence écouter le grand Sokolov. Ce n’est pas MON choix, pas du tout, je reconnais l’immense talent de ce grand maître du piano, encensé par la presse du monde entier, toutefois, je ne l’aime pas trop, quelque chose me dérange, à suivre……..Après écoute, ce sera mon dernier commentaire ” concerts de La Roque”, j’ai offert ma place ” concert anniversaire d’ Aldo”, je dois remonter plus tôt que prévu. Je crois me souvenir qu’Erica y sera, alors elle pourra nous faire part de ses impressions.
j’ai hâte de retrouver le contact avec le piano, les “géants” entendus ici m’ont procuré un immense bonheur, le travail et l’acharnement de la modeste élève que je suis m’en procure un autre, totalement différent ,l’objectif n’est pas le même!
David Fray “assassiné” dans le Monde d’aujourd’hui, accusé d’avoir malmené Mozart à New York,je souris car il présente le même programme ce vendredi dans le parc de Florans, j’aurais aimé être dans le public…Pas toujours facile d’être en haut de l’affiche!!
Eliane

238 Alain F, le 10 août 2010 à 14:37 :

La critique n’a jamais été une science exacte, elle faite par des humains ! Lipatti, le Grand Lipatti, dans son enregistrement célèbre du concerto de Schumann avec Karajan : pour l’un « Immense déception, manque de charme, de chaleur humaine….. » pour l’autre « Grand art, somptueux, passionné….. ». Irez-vous au Festival Piano aux Jacobins ?

239 Alain F, le 10 août 2010 à 14:45 :

Ce message a été posté suite à un dérapage chez Ardant. Changement de voie pour revenir dans la colonne active : Bonjour à tous amis blogueurs vacanciers. Une toute petite, une seule question qui colle à l’actualité : Quelle symphonie s’achète à prix d’or actuellement en Russie ? Bonne journée.

240 catherine Dubreuil dessinatrice, le 10 août 2010 à 18:42 :

http://www.youtube.com/watch?v=gkvtE1AS6Qo&feature=player_embedded
pour le son …tic tic tic tic….

241 Itié, le 10 août 2010 à 18:53 :

Olivier était à la télé ce matin !

242 Itié, le 10 août 2010 à 19:06 :

À Ramatuelle , il a réuni Michel Legrand et Martha A . Sur le même plateau !
Il était sur un petit nuage !

243 Itié, le 10 août 2010 à 19:08 :

Il me semble qu’il n’y aura pas d’enregistrement de la soirée , juste ce petit extrait à Télématin …

244 Itié, le 10 août 2010 à 19:12 :

C’était présenté par H-J Servat , plus excité que jamais . Il a ensuite dit qu’un livre était paru sur Martha A. sans signaler qu’il était d’Olivier ! Incroyable !

245 sandrine, le 10 août 2010 à 19:57 :

Cher Alain,
Je propose: Vers la flamme Op. 72 une des dernières pièces pour piano de Alexander Scriabine, mais ce n’est pas une symphonie.Scriabine aurait écrit cette pièce à partir d’une vision apocalyptique qu’il aurait eue lors d’un voyage en train et dans laquelle il se demandait si “le feu, les flammes cosmiques étaient des vibrations, semblables à celles des sons et des couleurs, destinées à se rencontrer, à se fondre dans l’embrasement final de l’univers.”
A moins que ce ne soit Prométhée ou le poème de feu du même compositeur(poème symphonique)…L’oiseau de feu de Stravinsky …non…c’est un ballet…je ne vois plus, je poursuis les recherches.
Cordialement
Sandrine(84)

246 Alain F, le 10 août 2010 à 20:05 :

Merci Itie . Hou ! Hou ! Servat . Ils avaient l’air d’être heureux tous, et il y avait de quoi. http://telematin.france2.fr/?page=chronique&id_article=19004

247 Alain F, le 10 août 2010 à 20:11 :

C’est pas mal Sandrine, vous brûlez ! Mais relisez bien la question sous peine de périr dans les flammes. La « Victoire » est proche !

248 Alain F, le 10 août 2010 à 20:34 :

Tellement pressé de visionner le sujet que j’en ai omis de lire le commentaire. Celui-ci est positif et encourageant pour les prochaines éditions. On ne peut pas plaire à tout le Monde !

249 Samuel Rosenfeld, le 10 août 2010 à 22:03 :

Super cette vidéo! et en plus ils ont joué du Ravel! :-) Par contre le chanteur de musak Servat, on sent qu’il n’y connait rien de rien au classique, et puis dire ArJerich, AnJelich, ridicule.

250 Alain F, le 11 août 2010 à 00:23 :

Intrigué par la gêne ressentie par Eliane à l’écoute de Sokolov, souvent comparé à Richter, j’ai essayé de faire une modeste comparaison (Chopin Prélude N° 4 op28) avec d’autres pianistes : Horowitz, Arrau, Argerich et Richter. Une, un pianiste saura mieux expliquer les différences. Les oreilles et le cœur ont été comblés par Argerich, Horowitz et Arrau. J’ai trouvé le jeu/le son de Sokolov assez ‘’ horloger/horloge suisse ‘’ de luxe certes. Rigolez si vous voulez ! Faites la même expérience sur Y.T et dites vos impressions. Essayez aussi avec Rameau et Bach.

251 Alain F, le 11 août 2010 à 11:57 :

Bonjouuuuur ! Ce matin intense ‘’Radio activity ’’. La carte blanche, en fait très colorée, a été, enfin, découverte en partie. ….Nous allons éviter la valse des fleurs et ’’dire’’ qu’on ne s’ennuie pas avec de tels artistes . Le talent et la diversité du programme ont donné une soirée énergisante. Piazzolla : irrésisible ! Solution de la petite question d’hier matin :

  Quelle symphonie s’achète à prix d’or actuellement en Russie ? » Réponse : La 1ière Symphonie de Tchaïkovski sous-titrée ‘’ Rêves d’hiver ‘’.

252 COURTAUTMonique, le 11 août 2010 à 12:24 :

La version qui a longtemps fait référence pour les Préludes était celle d’Alfred Cortot,ok,1934 Abbey Road à Londres,lieu mythique ,reporté vinyl, puis C.D.J’ai du mal à être objective,je l’ai trop dans l’oreille.Essayez aussi Alexandre Tharaud.

253 Alain F, le 11 août 2010 à 12:56 :

C’est vrai, imprégné d’une version on manque souvent d’objectivité. Tous les grands ont enregistrés pour EMI dans ces studios londoniens, même les Beatles ! Je n’ai pas racheté en cd le vieux disques de Cortot, par contre j’ai renouvelé les deux enregistrements de Rubinstein, et complété les versions par : Anda, Arrau, Magaloff, François et Pollini. Michelangeli me manque.

254 Alain F, le 11 août 2010 à 16:59 :

Zzz ! Zzz ! Zzz ! Zzz ! SOUVENIR DE RADIO ET QUESTION .Sauf erreur, un samedi matin, lors de la grippe AVIAIRE (2007) à la suite d’une défection (?) et pour meubler je suppose, Olivier avait lancé l’idée très amusante de téléphoner en direct pour communiquer au standard des œuvres pouvant évoquer cette épidémie chez les volatiles : Les Oiseaux de Respighi, La Poule de Haydn - Rameau….etc. . J’avais participé à ce délire, vous vous en doutez, en proposant l’œuvre d’un compositeur suisse. Lequel ? Quelle œuvre ? Et pourquoi ?

255 Elise F., le 11 août 2010 à 19:47 :

A tous les intéressés : je viens d’entendre que le concert carte blanche à M.A. a été diffusé ce matin et qu’il peut être réentendu à la : réécoute sur la radio que nous savons.
Très amicalement

256 COURTAUTMonique, le 11 août 2010 à 21:56 :

Réponses possibles
-Arthur Honegger,suisse né au Havre:musique du film :l’Aiglon
-le même A.Honegger ou Henri Gagnebin
oeuvre intitulée:”Saint François d’Assise”
tous les volatiles d’un coup.
Sans doute d’autres réponses.

257 Alain F, le 11 août 2010 à 22:45 :

Bon ! les compositeurs suisses connus sont peu nombreux et Honegger est le plus célèbre avec Ernest Bloch et Raff. Honegger à composé un mouvement symphonique ‘’RUGBY’’. Dans ce sport il y a la poule 1, la poule 2, la poule 3 ….etc. Le jour de l’émission il fallait un peu d’originalité ! d’où le pourquoi ? de la question. L’Aiglon est aussi une bonne option

258 Samuel Rosenfeld, le 12 août 2010 à 00:03 :

Un peu tiré par les cheveux quand même hein… ;-)

259 Alain F, le 12 août 2010 à 09:30 :

Certes, il faut avoir un peu d’imagination. ‘’Les Tableaux d’une exposition ’’aurait été moins alambiqué.

260 Alain F, le 12 août 2010 à 11:19 :

Qui ne connaît pas La Mer ! Celle du compositeur & peintre lituanien Ciurlionis est rarissime à l‘antenne. . Ce petit extrait peut donner l’envie….Pour la peinture et la biographie du compositeur : taper Ciurlionis Wiki. Bonne baignade dans des eaux dangereuses semble-t-il. La musique est belle quand même. Hein ! http://www.youtube.com/watch?v=n0av7HfAP00

261 COURTAUTMonique, le 12 août 2010 à 11:33 :

Dans ces compositeurs suisses, ne pas oublier un grand: Frank MARTIN. Je l’ai découvert au travers des disques enregistrés -évidemment-par Michel Corboz.

262 COURTAUTMonique, le 12 août 2010 à 11:39 :

Dans les tableaux, il n’y a -me semble t-il,-que la cabane ,vide?

263 Alain F, le 12 août 2010 à 13:32 :

Il y a aussi le ‘’Ballet des poussins dans leur coque’’- si jeunes et déjà contaminés ! Les premiers’’Tableaux’’ achetés à la GID étaient dirigés par Walter Goehr, lui aussi aux oubliettes . Martin oublié, c’est inexcusable, et il a pourtant utilisé le thème du Dies Irae dans son Requiem tout comme Honegger dans sa Danse des Morts. Votre passion pour Corboz (selon St….) fait plaisir, j’aime les passionnés. Plusieurs enregistrements du Chef doivent être dans mon bazar, si vous y trouvez une bonne curiosité j’irais en safari helvétique.

264 Alain F, le 12 août 2010 à 14:03 :

Episodiquement quelques blogueurs suggèrent à Olivier Bellamy d’inviter telle ou tel. A mon tour de faire une proposition : La talentueuse et très charmante Alexandra Vandernoot, voudrait-elle passer chez Olivier. Elle est la fille du regretté chef d’orchestre André Vandernoot. Les réponses faites aux questions bien choisies d’Olivier pourraient êtres passionnantes.

265 Alain F, le 12 août 2010 à 14:05 :

Otez cet S à être

266 COURTAUTMonique, le 12 août 2010 à 18:54 :

St Jean et St Matthieu.Dans ces années passées dans un grand choeur, j’ai 2regrets:n’avoir point chanté la St Matthieu- ce qui aurait été possible en filant le week-and à Reims travailler avec Françoise Lasserre et Akademia -et snif, la Messe en ut mineur de WAM ,pour le piano subito du Qui Tollis.Ecoutez -le par Lausanne.L’orchestre Colonne trop symphonique pour du baroque.

267 Alain F, le 12 août 2010 à 19:28 :

De Mozart par Corboz j’ai bien la Messe en Ut et le Requiem mais avec La Fondation Gulbenkian. Je suis troublé chaque fois que vous évoquez l’orchestre des Concerts Colonne, car j’ai recherché il y deux ans, désespérément et sans succès, un contact-archiviste de l’orchestre-pour retrouver trace d’un oncle à mon grand-père qui était alto solo dans ce même orchestre vers 1920 ?? Ma curiosité toute musicale va que je vais vous demander une question, comme ils disent en Suisse : il y a-t-il un lien de parenté entre Jacqueline Robin-Bonneau et votre ancienne professeure ? Un microsillon 25cm de cette pianiste doit être dans un de mes fameux cartons. Merci beaucoup.

268 Alain F, le 12 août 2010 à 20:41 :

Connaissez-vous ce texte ? Oui bien sûr ! Mais nos amis peut-être pas. «  L’ensemble vocal doit être mené par l’un de ses membres; de la main ou d’une simple flexion du doigt, il marque chaque division du temps, et indique à ses compagnons leurs entrées et leurs pauses; Si l’un d’entre eux chante imparfaitement, il se penche à son oreille pour lui dire « chante plus fort », « moins fort » ou « plus juste ». Quelquefois, il donne lui-même de la voix lorsqu’il sent que ses compagnons s’égarent » (Elie Salomon Tractatus de Musica) . Je suppose que la méthode a évolué.

269 Alain F, le 12 août 2010 à 21:04 :

Encore un film pas facile à se procurer, je suppose : http://www.plansfixes.ch/#plafno?id=356

270 Samuel Rosenfeld, le 12 août 2010 à 22:40 :

Alain dit: “j’ai recherché (…), désespérément et sans succès, (…)trace d’un oncle à mon grand-père qui était alto solo dans ce même orchestre vers 1920″. Vous vouliez sans doute dire 1820? ;-)

271 Samuel Rosenfeld, le 12 août 2010 à 22:41 :

Alain dit: “j’ai recherché (…), désespérément et sans succès, (…)trace d’un oncle à mon grand-père qui était alto solo dans ce même orchestre vers 1920″. Vous vouliez sans doute dire 1820? ;-)

272 Alain F, le 12 août 2010 à 23:19 :

Je vois que vous assurez encore la garde pour la deuxième nuit consécutive et rien ne vous échappe malgré la fatigue. Je plaide coupable : lors d’un échange nocturne avec Eliane (son père corniste) j’avais écrit « j’ignore le lien de parenté avec mon G.P mais il porte le même nom » Je retire officiellement la partie litigieuse et me condamne à faire paraître ce communiqué dans Classica et Voici. Heureux Herr Professor ! 8)

273 Alain F, le 12 août 2010 à 23:28 :

Vous remarquerez que mes bouilles jaunes sont plus classe que les vôtres : les lunettes noires !

274 Alain F, le 12 août 2010 à 23:53 :

L’Orchestre « Concerts Colonne » a été fondé fin 1873. Nous situerons l’action vers 1900 l’époque des canotiers.

275 Alain F, le 13 août 2010 à 09:37 :

Mon dieu que c’est beau ! La plus belle rose c’est quand même TSR . Eliane c’est pour vous - notre coucou de ce matin. Amitiés. http://www.youtube.com/watch?v=71R8ZpmK-0Y&feature=related

276 Itié, le 13 août 2010 à 10:28 :

Au vu de ces 274 messages , il faudrait suggérer à Radio Classique d’ouvrir un forum , l’accès au dernier ” post ” serait plus rapide !

277 Alain F, le 13 août 2010 à 11:25 :

Si vous cliquez sur le nombre, 300 bientôt !, c’est pas rapide. Cliquez sur le message le plus récent et la bécane vous affiche le dernier spot. ( 4 à 5 secondes )

278 Lily, le 13 août 2010 à 11:39 :

Alain s’ennuie d’Eliane.
Comme il a raison !
Une belle rencontre, un fil s’est tissé, place A31 le 7 août au Parc du Château de Florans.
Merci Alain pour cet enregistrement bouleversant.

279 Alain F, le 13 août 2010 à 12:52 :

S’ennuyer des personnes appréciées, quoi de plus normal. Son retour avancé et sans nouveau message je m’inquiète un peu. Lily, vous souviendrez longtemps de la place A31. Madame ‘’EFFE’’(Samuel ©) est en déplacement et j’ai l’ordi à volonté. C’est incroyable les trésors que l’on découvre si l’on s’en donne la peine. Bonne journée Lily.

280 COURTAUTMonique, le 13 août 2010 à 13:17 :

Je croyais n’avoir jamais parlé d’Irène Bonneau, remarquable professeur; dans les concours de chant, nous étions la bande à Bonneau.J’ai oublié qu’on trouve tout sur internet.Je ne lui connais pas de lien avec la pianiste; en son temps ,j’ai dû lui poser la question.Elle -même fut l’élève de Madame Fourestier , femme du chef d’orchestre de l’opéra Garnier,Louis Fourestier ,également professeur de Mado Robin.

281 Alain F, le 13 août 2010 à 13:43 :

Encore un vieux disque : Jeanne-Marie Darré & Louis Fourestier (St-Saens). C’est la finalité d’internet de tout trouver, mais il y a tout et tout. Je n’ai pas été déçu pour le votre. Cordialement.

282 Mohammed Moudjou, le 13 août 2010 à 17:16 :

Ça y est vous êtes arrivés ? C’est bien.
Message n°300 MM (mais non,je triche).

Avec près de 300 messages, l’immeuble de Queffélec approche quant à lui les dimensions de l’ESB : de l’Empire State Building (et non pas de la vache folle, je vous vois venir §§). Il doit être fier Yann Q ; en détenant le record de messages sur ce blog, il aurait pu aller se vanter auprès de son père (décédé) avec qui la relation était plutôt tendue. Quoique, cela n’aurait servi à rien. En annonçant à son père qu’il avait reçu le prix Goncourt pour Les Noces barbares, son géniteur lui avait répondu à l’époque qu’il venait de l’apprendre de la bouche de son chauffeur ou de sa femme de ménage (je ne me rappelle plus) !!
En tout cas, bravo à vous tous qui avez pris de votre temps pour maintenir la vivacité de ce blog. Ravi du retour de Catherine 2D et d’Alain F qui a changé au moins 5 fois de métier en trois semaines, quelle polyvalence. Erica aussi, mais elle est restée dans le même registre (inspectrice de Scotland Yard, Miss Marple, Erica Holmeste). Je ne suis pas sûr de tous lire mais un scan rapide de vos messages montre la variété des échanges et des sujets abordés :
-hommage à Giraudeau (j’avais réécouté la redif du 07/07 juste avant son décès, bon vent cher Bernard G),
-corrida (d’accord avec C2D et Samuel R : chasseur de bar et matador des chipolatas), peinture (je n’apprécie pas non plus du Picasso),
-voyage virtuel organisé (ne vous inquiétez pas Alain F, je n’emmènerai pas mes moutons au Mozarteum),
-compte rendu de festival (merci beaucoup Eliane, c’est Top. La description des ptits passionnés bleus ou transparents après l’orage m’a fait penser à une scène dans Toys Story 1),
-jeux (trop trop trop pointus pour mes faibles connaissances, mais j’y travaille doucement), enquête sur les premiers disques procurés, comptabilité de CD (j’ose pas dire mon chiffre à coté des vôtres faramineux),
-rencontre et lien tissé entre Lily et Eliane (cela fait plaisir, A31-07/08/10 à graver dans la Rock… d’Anthéron),
-sans oublier les colis de tomates et poivrons grillés marinés à l’ail et huile d’olives de Sandrine, un délice et j’en oublie…
A propos de festivals, juste un ptit tuyau pour les ptites bourses et ceux qui sont loin des lieux où ça se passe, le lien http://liveweb.arte.tv/ rediffuse des enregistrements de quelques représentations dans différents festivals classiques ou autres (rubrique « Genres » en haut de la page). Peut-être y trouveriez-vous un que vous aimeriez voir, en tous cas, je l’espère. Il y a par exemple Martha ArJerich ! au Verbier festival…
Mauvaise fin de journée à vous tous (je plaisante en ce vendredi 13 !!§§)
MM

283 COURTAUTMonique, le 13 août 2010 à 19:28 :

En 2011, Accentus aura 20 ans,l’E.V.Lausanne 50!Espérons leur de magnifiques concerts.Ecoutez Laurence dans son disque Poulenc,aussi beau que le Stabat du même Poulenc par Régine Crespin et Georges Prêtre .

284 COURTAUTMonique, le 13 août 2010 à 21:17 :

Est -ce que T S R sont les initiales de l’autre Térésa ,la soprano du début du festival d’AIX?

285 COURTAUTMonique, le 13 août 2010 à 21:25 :

Excusez mon ignorance du maniement des liens.Ses disques ont été regroupés dans un coffret.le son est meilleur que sur l’ordinateur.

286 Alain F, le 13 août 2010 à 22:45 :

On ne sait plus où donner de l’oreille ! Entre les propositions de Momo ( ‘’La Résurrection’’ de Mahler toujours aussi prenante) et la redif. de Lohengrin avec Jonas Kaufmann au chant tout en nuances, accompagné par l’orchestre du Festival de Bayreuth, au son opulent s’échappant de cette fosse qui est à elle seule un véritable instrument de musique. Le jeune chef deviendra très grand : en répétition il m’a fait penser à Carlos Kleiber rien que ça ! Térésa Stich-Randall et E. Schwarzkopf furent ’’ la cause ‘’ d’achats de nombreux disques. Quelle magnifique époque …Monique Courtaut, êtes vous allée à la Grange de Dorigny à Lausanne ? L’architecture-bois- laisse présumer une bonne acoustique . PS rappel : il est possible de visiter virtuellement le Festpielhauss de Bayreuth - si vous ne trouvez pas : sonnez trompettes .

287 COURTAUTMonique, le 14 août 2010 à 13:58 :

A celles et ceux qui voudraient profiter des vacances pour tenter l’expérience
chorale les conseils d’un chef avisé :
-pédagogue:un piano, c’est pas quelque chose en moins ,c’est quelque chose en plus!
-à un son qui le gêne:n’encombrez pas la musique avec vos voix!
avec l’accent vaudois Michel Corboz

288 COURTAUTMonique, le 14 août 2010 à 14:18 :

J’ai visité Bayreuth ,il y a fort longtemps,en septembre, quand l’école ne reprenait que le 15.J’accompagnais un groupe d’ados de Conservatoire,avec le soutien de l’office franco- allemand.
Nous avons pris place sur ces sièges “acoustiques” et assisté à une démontration de la propagation et de l’extinction du son d’un gong!!Après permission de circuler sur le plateau dans les décors de la Walkyrie, et …dans la fosse ,à la place du chef…
Pour le reste l’auberge de jeunesse n’était pas à la hauteur;les pélerins choisissent un autre hébergement.

289 COURTAUTMonique, le 14 août 2010 à 14:38 :

les musiques filmées du Louvre ont déjà permis de voir La Chauve -Souris dirigée par Carlos Kleiber et Otello de Verdi avec Mirella Freni,Placido Domingo ,toujours Kleiber, pour une ouverture de la saison à la Scala.
Cette année c’est l’Opéra de Vienne pour 5 week-end ;j’attends fébrilement la programmation.

290 Alain F, le 14 août 2010 à 14:53 :

A la place du Chef !!!! Avouez que cette douloureuse précision est de nature à me gâcher le week-end ! Cet idiot, mais l’idiotie n’a pas d’âge : je rêve toujours et toujours de me trouver l’espace d’un instant à cette place ( sans orchestre) pour imaginer ce que peut ressentir un vrai chef au moment de débuter un concert. Dans la mesure du possible, j’ai toujours trainé au plus près de l’estrade dans les théâtres et salles de concerts ….sans espoir….J’ai retrouvé le site du Bayreuther Festpiele http://www.bayreuther-festspiele.de/deutsch/deutsch_2.html Merci pour votre petit récit très ‘’ Marche des Pèlerins’’.

291 Alain F, le 14 août 2010 à 15:14 :

Les ’’allergiques’’ à Richard Wagner peuvent uniquement se contenter de cliquer sur ‘’ KANTINE ‘’ Guten appetit !

292 Livadiotti Roberto, le 14 août 2010 à 19:38 :

Mohamed,je ne pense pas que Y.Queffélec puisse être fier de l’approche du 300e message sur son blog,car,si je ne me trompe,sur les 290,il n’y a pas plus de 4 ou 5 qui se rapportent à son émission.

293 Alain F, le 14 août 2010 à 19:53 :

C’est pas grave Freund Roberto : Entracte de Parsifal sur la ‘’colline sacrée’’. L’Ariège toute proche et la légende du ‘’Saint Graal’’ à Montsalvat me fait vous inviter à consulter cet article http://montseguraucoindestemps.unblog.fr/2009/05/05/richard-wagner-a-montsegur/ Souvent, j’ai grimpé vers les ruines (*) du château de Montségur : jamais rien trouvé ! qu’un beau paysage. Danke ! (*) Qu’en je pense que Momo est arrivé sur ce blog en p’ti train avec ses/ces magnifiques Ruines…..

294 Alain F, le 14 août 2010 à 20:00 :

Oups: QUAND je pense…(mal)

295 catherine Dubreuil dessinatrice, le 14 août 2010 à 20:26 :

Absolument Roberto il n’y est pour rien mais MM arrive il a juste “survolé” vu l’ampleur du codex tissé en son absence…., salut Momo! Monique et Mister Eff pourquoi vous ne vous téléphonez pas? c’est pas trés rigolo vos réferences, un peu ça va mais là…pftttttttt…….surtout qu’en plus Eliane et Erica sont parties …. personnellement j’y pige que couic, Alain je vous préfère en plein délire romanesque et musical, mais bon, il faut être bon joueur c’est que je suis terriblement vexée que mon trait d’humour -pourtant hilarant-réf n°32 dans La voix de Fanny A ayant trait à Samuel Rosenfeld soit passé totalement inaperçu dans vos joutes de rèferences ! je boude

296 Alain F, le 14 août 2010 à 21:12 :

Fin du 2ième acte. Mais vous êtes mon adjuvent Catherine ! Votre réponse à ‘’la question des chûtes’ (si c’était cela) était excellente. J’avoue que parfois j’hésite en renchérir -les limites du blog-et pourtant YA DE LA MATIERE! Extra les bruitages de Tati, quels talons !

297 Alain F, le 14 août 2010 à 21:19 :

Avez-vous un truc pour les téléphones ? Sans publier une liste AL MUNDO.

298 Alain F, le 14 août 2010 à 21:26 :

C’est la cata; ADJUVANT

299 Lily, le 14 août 2010 à 22:15 :

Monique et Alain, vos partages musicaux sont super !
Une fan

300 Elise F., le 14 août 2010 à 22:42 :

D’accord avec Catherine 2D. En ce qui me concerne, fin de ma modeste participation à ce blog. Devient trop élitiste ! ABSCHIED ! (toujours dans l’ambiance de Parsifal et de Lohengrin d’hier. Jonas K était, comme à son habitude, sublime).LE n°300 pour vous Alain.

301 Françoise (40), le 14 août 2010 à 22:53 :

Désolée, Elise. Je le prends ce n° 300. Pourquoi ? Je me le demande. Mais non, ce n’est que coïncidence. Je viens d’écouter cette émission que mon emploi du temps ne m’avait pas permis de faire.
Eh bien, effectivement, cela n’aurait pas valu 300 messages !
Amitiés et bon dimanche à tous.
Françoise

302 Alain F, le 14 août 2010 à 23:28 :

Vous le méritez Françoise, vous.. une ancienne du blog : vous venez de vous octroyer la médaille du travail ! Elise, ah ! non pas ça ! Nous allons revoir la ligne éditoriale, pour que personne ne se sente exclu, en musique quand même.Un bonsoir à Lily.

303 Alain F, le 15 août 2010 à 01:01 :

C’est dimanche, c’est toujours les vacances, le soleil se lèvera, les petites fleurs bleues et jaunes sont toujours dans las champs et à voir le bourdon c‘est…. http://www.youtube.com/watch?v=5LGYGxtozgg

304 catherine Dubreuil dessinatrice, le 15 août 2010 à 01:28 :

Dzim boum boum Adjuvant chef ! A vos ordres…Elise et Elise F sont-elles une seule et même personne? !?…si oui nous apprécierions quelques anecdotes sur le Sieur Barboteu et ses compères…. Alain moi je connais la place du chef car avant l’ère de l’affreux opéra bastille (principe de la minuscule quand j’aime pas) j’ai eu la chance de rester des heures dans la fosse d’orchestre du temps béni de Garnier , pendant certaines répétitions, avant que le rideau se lève, et quelquefois pendant le spectacle (coté instrument à vent on rigole bien, coté violons c’est beaucoup moins cool, he bien : on y est bien protégé, ça fait tout à fait comme dans La Grande Vadrouille quand on va “à la place du chef”, quand il s’absente à la pause. Une chose phénoménale est la rapidité avec laquelle la fosse se vide au dernier coup de baguette à la fin du spectacle! … je ne sais pas si c’est spécifique à la France (et à ses syndicats…)…ou s’ils ont peur de rater le dernier métro…

305 Alain F, le 15 août 2010 à 10:43 :

Allergie partagée pour l‘Opéra Bastille (voir 107) . Un orchestre c’est pas triste ! Les vents ont cette réputation. Dans un reportage sur l’Orchestre de Radio France, en déplacement en avion, un trompettiste, à la vue de l’hôtesse (oxygen mask) a entamé l’air de la célèbre pub pour les collants D.. elle a bien ri et tout l’orchestre avec ! D’autres anecdotes circulent mais irracontables ici. Dans la Grande salle vide du Mozarteum j’ai hésité de monter sur la scène….trop tard. http://www.youtube.com/watch?v=OrKBNVWH9cA&feature=related

306 Françoise (40), le 15 août 2010 à 11:37 :

Elle n’a que 10 ans !
jackieevancho.webplus.net

307 Alain F, le 15 août 2010 à 12:07 :

Magnifique cette petite Evancho et que dire de : http://www.youtube.com/watch?v=NeIY2vBDMeY&feature=related et de http://www.youtube.com/watch?v=U14xmkf1fdE C’est pas moi !

308 Alain F, le 15 août 2010 à 12:26 :

Précédent message en attente de modération ??Ah ! Super. A choisir entre Susan Boyle et Jackie Evancho http://www.youtube.com/watch?v=SKhmFSV-XB0 aucune hésitation.

309 Elise F., le 15 août 2010 à 14:27 :

Jackie Evancho c’est le pseudo de l’aînée des petites demoiselles R, qui pour se venger de son vilain papa lui ayant refusé une glace aux 3 parfums pendant les vacances aux Sables d’Olonne se lance dans l’Opéra italien et plus particulièrement Puccini.
Elise F ou Elise

310 Alain F, le 15 août 2010 à 14:50 :

Oui Elise, et en plus c’est le papa qui encaisse pour s’acheter de nouveaux disques -lamentable !

311 catherine Dubreuil dessinatrice, le 15 août 2010 à 14:58 :

Imaginons un duo au Mozarteum : Alain F habillé par C Lacroix, et l’ainée des petites demoiselles sur la scène du Mozarteum dans Turandot, enfin achevé par Samuel Rosenfeld qui ayant reçu un bar d’une tonne sur la tête fin aout a brusquement muté (le phénomène est en observation dans le labo de M 2 m au CNRS) , Monique travaille sur une retranscription de l’oeuvre ainsi achevée pour choeur cor et piano à 4 mains, on pressent Elise et Martha …interview du compositeur prodige , remis de ses émotions, en ouverture de la très attendue saison 2010 2011 de Passion Classique d’Olivier Bellamy.

312 catherine Dubreuil dessinatrice, le 15 août 2010 à 15:14 :

qu’elle est jolie cette petite fille! j’espère qu’on va la laisser jouer avec ses poupées….mais c’est bizzarre et pas émouvant du tout comme voix, il parait, mais Monique vous l’expliquerait mieux que moi que la voix sort pure et pleine car le visage et tous les muscles chez les enfants sont neufs et pas crispés, un peu comme la relaxation chez les bébés et les animaux : la peau glisse sur les muscles et les tendons- pas encore “plaquée” ou “coincée” par les embrouilles et adhérences de l’usure ou du cerveau qui complique tout entre intérieur et extérieur… d’ailleurs quand un enfant hurle ça porte très très loin!!!!! même si c’est une casserole

313 Alain F, le 15 août 2010 à 15:54 :

Quoi ! Quoi ! Au Mozarteum ? Nein ! Un tel spectacle se doit d’être à l’affiche de la plus grande scène d’Europe ==============En face, au Festpielhaus et retransmis en Mondovision. Ma baguette devra être fabriquée par un Maître ébéniste avec un pommeau en or 24 carats. Faut réfléchir quand même sur la qualité de la partition ! Momo est à l’INRA et obtient le Prix Nobel.

314 Alain F, le 15 août 2010 à 15:55 :

A PROPOS D’OPERA.-LA GENTILLESSE D’UNE GRANDE. Derniers jours de décembre 89/90 (?) Grand Théâtre du Liceu (Barcelone) : à l’issue de la représentation de Salomé, j’ai eu la chance de tomber nez à nez avec la grande Montserrat-Caballé. C’est toujours impressionnant de rencontrer une artiste prestigieuse, et il ne fallait pas laisser passer ce moment- là. Je me souviens d’un ’’immense’’ manteau de fourrure et d’un maquillage très visible. « Bonsoir Madame, je vous apprécie beaucoup…..etc. Voulez-vous me donner un autographe » . Caballé en français, avec une voix d’une douceur rare qui donne envie de vivre en Catalogne et avec ce magnifique accent catalan : « Oh ! Vous zêtes françes, c’est pas buen lé program, venes à la voitour yé vais vous donnes una foto color ». Quelques dizaines de mètres plus loin, une berline avec un chauffeur qui lui ouvre la porte. Elle fouille dans un vide poche pour en extraire une belle photo couleur et demande un feutre pour signer et avec un magnifique sourire « Tenes monsieur c’est plous ’’yoli’’ quand même ! ». Merci infiniment, bonsoir Madame et ’’bon any nou ‘’. Dites-moi quel hurleur ‘’extraterrestre‘’ entouré de gorilles aussi poilus que le manteau de Montserrat aurait fait cela ?

315 sandrine, le 15 août 2010 à 16:48 :

Je ne sais pas qui vous êtes Alain F mais vos anecdotes de rencontres avec des personalités exceptionnelles sont très souvent chanceuses…quel hasard tout de même!!!!
Quoiqu’il en soit ce n’est pas à moi que cela arriverait; ce soir c’est La Roque et l’homme aux souliers vernis qui m’attendent…le hasard ne fera pas bien les choses et je ne me retrouverais pas nez à nez avec l’homme aux 85 bougies!
Bonne vacances car demain…bamos a la playa!
D’accord avec vous C2D, celle-ci m’émeut davantage et il n’a que 5 ans….
http://www.youtube.com/watch?v=ErMWX–UJZ4

316 COURTAUTMonique, le 15 août 2010 à 17:51 :

Jackie Evancho:l’air est bien choisi “o mio babbino caro “”Laura dans Gianni Schicchi de Puccini . Elle demande à son père-babbino-de la laisser épouser son amoureux,ou bien elle se jette dans l’Arno.Pour moi c’est un montage;la voix que l’on entend est une voix d’après la mue vocale (à la puberté);pour être crédible ,il aurait fallu l’entendre sans micro.Quand on connait les paroles pour l’avoir chanté, on se rend compte que l’articulation n’est pas pile synchro. Une autre chose qui ne trompe pas c’est la prise d’air qui doit permettre d’aller au bout des phrases.

317 COURTAUTMonique, le 15 août 2010 à 18:10 :

J’ai rembobiné l’air dans ma tête ,il est chanté plus bas-un ton - et il manque la partie centrale,la plus haute,elle ne monte que jusqu’au fa dièse.Promis, j’arrête.

318 Alain F, le 15 août 2010 à 18:45 :

Reprise en main de l’ordi après rapt par Mme EF. C’est la faute à Françoise, cela s’appelle du recel d’entourloupe, ou peut-être qu’il s’agit d’un mauvais playback. D’autres vidéos sont sur YT : place à l’expertise de Monique Courtaut. Mettriez-vous mes rencontres en doute Sandrine ? Sur le nombre de concerts, opéras, récitals c’est normal d’avoir eu ses quelques chances pas assez nombreuses à mon avis. J’ai toujours fréquenté ce milieu : copain d’école devenu chorégraphe fort connu, idem pour voisin devenu chanteur de renomée internationale- ne me demandez pas le nom- mon oncle avait aussi un ami violoniste au théâtre du Capitole de Toulouse qui a joué l’Ave Maria du Grand Syphilitique (Samuel ©) à mon mariage. Et puis ’’la chance ‘’ il faut parfois la provoquer, être au bon endroit au bon moment. Je vous raconterez un autre jour la ‘’troisième mi-temps’’ avec quelques instrumentistes du Philharmonique de Vienne à l’issue d’un concert dirigé par Bernard Haitink. Ils sont pas tristes les viennois !

319 catherine Dubreuil dessinatrice, le 15 août 2010 à 19:58 :

Montserrat avait une villa pas loin d’où je vais en Espagne et vous la décrivez parfaitement bien Alain! c’est tout à fait elle, cette anecdote (fort bien narrée ) la reflète parfaitement. Sandrine au moins là le grattage de nez du p’tit lapin l’authenticité !…et c’est nettement mieux que benjamin biolay à tous les points de vue , j’ai bien ri! Voici un mélomane dans l’oeil duquel on voit l’immensité de la musique , pourvu qui plus est d’ une oreille élastique et prompte auprès de laquelle beaucoup de critiques musicaux peuvent toujours courir
http://www.youtube.com/watch?v=i8fxFSW1mqU

320 catherine Dubreuil dessinatrice, le 15 août 2010 à 20:00 :

entre “p’tit lapin et “authenticité” atteste a sauté!

321 Alain F, le 15 août 2010 à 20:40 :

Nemo, c’est son nom, à l’air très inspiré par La Bohême ! Nous sommes à trois heures de route de la Costa Brava. Le dimanche, parfois, vers onze heures, Mme EF : « Tu mangerai pas une parellada de poissons ?  » et hop ! A quatorze heures vous êtes reçus sans difficulté, ici dans le Tarrrrn on vous jette « On est pas à Paris ici ! » réponse courante. Catherine, je vous devine à Port-Lligat ou pas loin ??

322 Eliane, le 15 août 2010 à 22:26 :

Amis bloggers bonsoir,
Comment font, certains d’entre vous, pour être si productifs?
Pour justifier mon silence, je dirai seulement que je suis rentrée récemment dans un appartement à remettre en état après travaux, eh bien la culture, c’est encombrant!! Livres, CD, DVD s’entassent dans des caisses autour de moi, je dois faire face à cet assaut de culture, aussi suis -je donc TRES OCCUPEE!!
Alain, je dois toujours faire mon rapport sur le concert de Sokolov,(à venir, c’est promis) je vous remercie pour ce “sublissime” lien, Teresa S R!! Que de beauté, “la musique est un don”!! Non, je n’irai pas” à piano aux jacobins” car après La Roque et ses nombreux concerts, je dois faire une “pause” d’autant que je veux m’offrir de nouvelles enceintes “haut de gamme”, la restitution claire et détaillée du son étant, à mes yeux primordiale, cet achat nécessite quelques sacrifices.
En remontant toute la France en voiture, je dois dire que RC manque cruellement d’émetteurs pour couvrir le territoire, j’ai écouté France MU, et pour rester dans le registre lyrique, je me suis arrêtée pour José Van Dam dans Don Quichotte, avec Fondari et T Berganza, version dirigée par Plasson et l’orchestre du Capitole, il est impossible de conduire avec Van Dam, en fond sonore, j’adore!! une voix à la tessiture magnifique, une diction impeccable, un moment exceptionnel dans un lieu peu banal : le bord de route.
Plus tard dans la journée, nouvel arrêt pour retrouver ma passion du piano avec Arcadi Volodos, autre génie du clavier qui suscite l’admiration aux quatre coins de la planète musicale. J’ai eu la chance d’aller l’écouter à Vienne en 2009 ( le CNED, compréhensif m’a accordé mon congé pour assouvir MA passion) , et j’avoue que ce Monsieur valait le déplacement : technique transcendante, raffinement du toucher, un pianiste accompli qui réussit à dissimuler ses prouesses techniques au profit de de la beauté, de la qualité, des nuances sous l’impact émotionnel de son interprétation. Sublime ainsi que son programme hors du commun. C’est d’ailleurs dans “les guirlandes” de Scriabine que je l’ai entendu “dans le poste”!!
Avant de retourner “déballer” mes caisses , je voulais demander à l’élite musicale que vous êtes si l’un de vous pouvait me dire si le concerto N°0 de Beethoven avait été enregistré? Ce concerto, écrit à 14 ans est à mon sens très Mozartien, encore plus que le 2 (qui en fait est le 1, je ne vous apprends rien)!!
Roberto, Alain, Monique, Lily etc…..qu’en pensez-vous?
Eliane
PS Catherine, adolescente, j’ai vécu également “la fosse d’orchestre” grâce à mon père corniste, j’ai des souvenirs d’anecdotes gratinées!! C’est tout à fait vrai le départ en trombe des musiciens dès la dernière note.

323 Alain F, le 15 août 2010 à 23:17 :

Vous circulez avec un van, dam’ ! Heureux nous sommes de vous savoir en pleine forme ‘’épistolaire’’ toujours en musique. Maintenant vous donnez dans la ‘’grosse caisse’’ : le piano ne vous suffit plus ! Avez-vous un guide d’achat pour vos futures enceintes ? Vos oreilles très certainement feront la différence. Le concerto n° 0 ( w° 04) est difficile à trouver. Une chance avec : http://www.beethoven-france.org/Boutique/

324 Lily, le 15 août 2010 à 23:57 :

..et une deuxième chance avec le coffret Beethoven Abeille Music à 49€ (cd n°10).
http://www.abeillemusique.com/documents/livret_beethoven_fr.pdf
Je n’ai jamais entendu parler de ce concerto , que de belles découvertes avec vous tous !

325 Livadiotti Roberto, le 16 août 2010 à 01:18 :

Ce concerto N.0 de Beethoven a été donné sur RC hier.C’est la 1e fois que je l’entends et comme dit Eliane,il est très “Mozartien”,encore plus que son 2e Concerto(en fait le 1er)et encore loin du style du “Maitre de Bonn”.Je l’ai écouté et ne lui ai pas trouvé grand intérêt.

326 sandrine, le 16 août 2010 à 01:44 :

Cher Alain j’étais loin de penser que vous alliez interpréter la chose ainsi ! Loin de moi cette idée de douter de vos rencontres…bien au contraire je vous admire et vous envie car je pense que vous devez être une VIP à rencontrer autant de célébrités et encore vous ne nous dites pas tout…. ce n’est pas tout le monde qui a la chance de croiser de telles personnalités ! Continuez à me faire rêver en partageant avec nous vos petites anecdotes…Vous avez peut-être raison, peut-être faut-il provoquer la chance et être au bon endroit au bon moment !!!
Je reviens du concert….j’ai vu et entendu l’homme aux souliers vernis !
J’étais très certainement au bon endroit au bon moment puisque j’ai failli me faire écraser par son chauffeur….ils sont arrivés dans l’allée centrale petite voiture commune qui passe inaperçue, mais à l’intérieur un monsieur aux cheveux tout blancs…La voiture s’arrête devant moi, on aide un vieux monsieur à en sortir…et là que vois-je ? Des souliers noirs rutilants ! C’était lui ! Là je me suis dis Ma fille faut y aller fais toi signer le programme !…et puis non je n’ai pas forcé ma chance elle était déjà bien belle celle de voir l’artiste d’aussi près.
Puis le concert à commencé entre le hululement des chouettes, le cri cri des cigales, le vol des pipistrelles et le bruissement de l’eau c’était la Symphonie Pastorale…et puis Chopin est revenu , puis Liszt, puis une gros bouquet, puis QUATRE bis (un autre concert après le concert) une pointe d’humour et standing ovation…Trois mille personnes qui ne voulaient plus partir ! Ce soir Aldo Ciccolini fêtait ses 85 ans, la classe tout de même ! Quelles performances ! Chapeau Monsieur !
Cordialement
Sandrine(84)

327 Mohammed Moudjou, le 16 août 2010 à 06:06 :

Bonjour tout le monde,
Oui Roberto, j’ai bien remarqué que sur les trois cents messages, peu se rapporte à Yann Q. La phrase qui vous à fait réagir au n° 291 n’était pas à prendre au premier degré, surtout après ce que j’ai raconté dans la foulée. Merci Cathy2D pour votre compréhension.
Actuellement je suis plongé dans l’analyse d’expériences réalisées sur un Sujet Rare dénommé SR. Résultat : le choc d’un bar d’une tonne a conduit à la réactivation du gène de tolérance des compositeurs en i, longtemps en dormance chez lui. Le test d’injection d’une solution concentrée en opéra italien n’a montré ni réaction inflammatoire ni rejet de sa part. Cela promet en effet une saison 2010-2011 intéressante…
Bonne journée à tous (bien humide ici à Paris).
P.S: Cher Alain F, je rejoins les 3 points de suspension de la 6ème ligne du message n°324 de Sandrine (84).

328 COURTAUTMonique, le 16 août 2010 à 16:14 :

Bonsoir, qu’attendez-vous Catherine et Eliane pour nous “livrer “vos souvenirs de fosse ,à nous qui n’avons pas cette chance?

329 Alain F, le 17 août 2010 à 01:57 :

Booooonne nuit ! Nous revenons d’Andorre où le pull était obligatoire en fin de soirée. Blog plutôt calme, contrairement à la folie dominicale. Sandrine, point de vedettes rencontrées, les seules stars locales sont les liquides à degrés variables et les cartouches qui flinguent les poumons. Le moscatel y est excellent : c’est notre apéro préféré surtout avec quelques poivrons grillés ! Ne vous inquiétez surtout pas chère Sandrine, tout va très bien : les mots, les phrases sont pensés avec ’ ’le ton de la malice’’ et écrits, mais à l’arrivée …..et c’est valable dans les deux sens-Je suis très malicieux ! - Vous avez assisté à un concert inoubliable, un des ses derniers hélas, et il est dommage que vous n’ayez pu obtenir un autographe. La signature d’un artiste sur un disque, un livre ou tout autre document permet en la regardant de revivre ce trop court instant : une petite vidéo stockée dans la tête et disponible immédiatement - plus fort que Y.T ! Les Fos’Sisters sont priées de s’exécuter et presto !!! Amitiés et à tout à l’heure. Le douanier : « Qu’avez-vous à déclarer ? » Mme EF inquiète : « Trente litres de moscatel pour le mois » Le douanier : «  Bon ! Passez et ne revenez pas avant le mois prochain ! »

330 Livadiotti Roberto, le 17 août 2010 à 08:35 :

Le chiffre 327 est atteint sur ce blog et va dépasser le nombre de messages sur le site de Roberto,”rlivadiotti.free.fr”,donc il est temps que je tire la sonnette d’alarme pour réactiver le mouvement dû surtout à toutes les “amies” qui ont contribué à le faire vivre et de rares amis comme G.Barthélémy ou Ulis Le Burnold qui a disparu de la circulation.

331 Alain F, le 17 août 2010 à 10:10 :

Amico Roberto, et nous allons très certainement concurrencer Truffaut ! Tirer la sonnette d’alarme arrête le mouvement….SNCF parlant. Ne vous faites pas de soucis, vos fidèles, dès la rentrée, vont retourner dans votre très convivial blog. Amicalmente cher Roberto.

332 Livadiotti Roberto, le 17 août 2010 à 10:41 :

Molti saluti,caro Alain,vous parlez de SNCF et c’est le moyen que nous allons prendre,ma femme et moi pour nous rendre à Paris cet aprem’ où nous resterons jusqu’au 1er Septembre,trois de nos fils sont dans la capitale et nous en profitons pour mieux la connaitre.

333 Alain F, le 17 août 2010 à 10:43 :

oui, je savais …….

334 Erica Roche, le 17 août 2010 à 11:42 :

Coucou tout le monde depuis le point internet que j’ai pu trouver. J’ai passé tout le weekend à l’écoute de Bayreuth - sublime Jonas!C’est super de pouvoir écouter à la campagne - j’ai pu faire gueuler le son à loisir - chose impossible depuis un appart de la région parisienne. Heureusement qu’il y a France Mu de RC point! Je vous embrasse en attendant de rentrer courant semaine prochaine.

335 COURTAUTMonique, le 17 août 2010 à 19:12 :

Pour les wagnériens, Waltraud Meier sera à l’auditorium du Louvre le mardi 9 novembre pour chanter les Wesendonck Lieder à partir de 19 heures accompagnée par deux pianistes dans une mise en scène de Patrice Chéreau.

336 Alain F, le 17 août 2010 à 19:49 :

Les Wagnériens et les Franciliens ! Chère Monique, demandez lui si elle compte venir en Pays Castrais ? C’est mon’’Träume’’ de la voir. A Toulouse, il y a vingt ans au moins, j’avais vu et entendu Gwyneth Jones dans la version orchestrale (M.Plasson) de cette œuvre peu connue du grand public. Que cette musique est belle ! Merci à Mathilde et surtout à vous pour vos suggestions alléchantes.

337 Eliane, le 17 août 2010 à 23:41 :

Monique, je vous promets de vous conduire” dans la fosse d’orchestre” rejoindre, lors des répétitions, la petite fille prostrée voire figée sur sa chaise, coincée près du pupitre des cors bien sûr. Cette petite fille pleine d’admiration pour son père mais aussi pour le chef et sa gestuelle toute particulière, fascinée : par la musique émise par chaque instrument , par les musiciens, s’identifiant à eux, se prenant pour l’un d’eux, se rêvant tour à tour concertiste, chef d’orchestre, cantatrice etc………Ces moments jubilatoires inoubliables s’ajoutent à d’autres, beaucoup plus récents.
Ce soir, il s’agit de l’un d’eux, pardonnez-moi Alain,Monique,Sandrine je ne résiste pas à l’envie de compléter “vos rencontres”, en parlant de la mienne, une rencontre inoubliable qui vous bouleverse complètement sur le moment.
J’ai un ami de Paris passionné d’opéra, il peut se permettre, à tout moment, un saut de puce au Met, à la Scala, à la Fenice ,à la Monnaie, à l’opéra House de Sydney etc ….( le rêve de tout passionné d’art lyrique) Il nage dans ce monde comme un poisson dans l’eau, possède une immense culture sur le sujet et , fraise sur le gâteau (je n’aime pas les cerises) connait “personnellement” quelques grands noms, véritables “stars” du lyrique. Cadeau d’anniversaire : il m’ invite à un de ses dîners,” ce ne sera pas Martha m’avait-t-il dit mais tu verras, tu ne seras pas déçue”. En effet, ce fut une soirée magique: j’ai, en face de moi une grande soprano adulée aux quatre coins du monde de la planète musicale, au menu : de sublimes mélodies de son pays natal, puis un lieder de Strauss et de Schubert, et tard dans la nuit, après le dessert et avant le café a surgit un air de la Comtesse dans les Noces, le tout” a capella”.QUE DE BEAUTE! Il est des artistes, comme cette cantatrice , qui arrivent à vous toucher immédiatement le coeur , des artistes dont l’art est souverain : une voix magnifique à la palette de couleurs étonnante, une tessiture qui vous emporte dans un espace hors temps. Je garde au fond de moi un visage et un regard qui se font le miroir des sentiments de la chanteuse d’une grande intensité. Ce que j’ai pu remarquer étant toute proche, c’est la longueur de souffle absolument remarquable.
Cet instant de “grâce” si privilégié dans l’intimité d’un appartement parisien , j’en parle car ce soir là, j’ai retrouvé l’émotion, l’admiration, la fascination, la dévotion de la petite fille de “la fosse d’orchestre” qui vit toujours en moi.
STOP! je sens poindre la petite buée.
Eliane
PS : Enchantée de retrouver la prose de Momo et tout son piquant ainsi que le clin d’oeil d’ Erica.

338 Alain F, le 18 août 2010 à 10:24 :

Mais on vous pardonne Eliane, ne résistez jamais à nous conter d’autres dîners aussi merveilleux. Nous goûtons avec vous et avec gourmandise votre souvenir. Le gâteau était-il une ‘’ Pêche Melba ‘’ avec exceptionnellement une fraise sur le dessus ? Cela fait du bien de raconter des beaux souvenirs, ne trouvez vous pas….? J’espère que tous les passionnés d’opéra ont regardé hier soir, aux Arènes de Vérone, le ‘’péplum’’ Zéffirélien. Ce ‘’Turandot’’ haut en couleurs était du grand spectacle : les ‘’mignonnes souris’’ étaient quand même plus agréables à regarder que les vilains rats de ‘’Lohengrin’’ ! Le chant était un peu insuffisant : nous avons trop en tête le ‘’Nessum Dorma‘’ de Pavarotti mais je trouve bête de huer des artistes qui prennent des risques pendant que le spectateur, plus ou moins bien assis, lui n’en prend aucun - que celui de se déchausser une incisive en sifflant. Vous voyez bien que les arènes réservent de belles choses !

339 Livadiotti Roberto, le 18 août 2010 à 11:48 :

Eliane,pour ma part,je ne pourrais goûter à un concert d’une cantatrice ou d’un chanteur “a cappella” ou accompagnés par un piano seul,je suis un inconditionnel de l’orchestre complet,même lorsqu’il s’agit de la musique de Bach ou Vivaldi,à plus forte raison dans la musique d’opera romantique ou classique,mais éventuellement il pourrait m’arriver d’y assister,faute de mieux.

340 Eliane, le 18 août 2010 à 13:16 :

Roberto, j’ai l’impression d’entendre mon père, mais je vous assure, c’est quand même inoubliable surtout quand il s’agit d’une grande dame du lyrique, croyez-moi, je souhaite à tous les passionnés de vivre un tel moment !!
Je vous laisse; ce n’est pas mon heure , je n’ai pas regardé “Turandot”.

341 Lily, le 18 août 2010 à 14:03 :

Si la soprano australienne Nellie Melba a surtout été connue pour avoir donné son nom à un délicieux dessert, je vous excuse Alain, ce ne pouvait-être elle l’invitée surprise du dîner d’Eliane !
Au petit jeu des devinettes, je n’ose penser à Jessye Norman … ?? Eliane, même si j’ai tout faux, comme j’aurais aimé être une “mmigonne souris” !

342 Françoise, le 18 août 2010 à 14:20 :

Je n’aime que moyennementla pêche melba (je préfère aussi les fraises aux cerises …), mais je savoure autant que vous tous le délicieux récit de notre amie Eliane. Merci pour toutes ces belles choses si bien écrites.

343 catherine Dubreuil dessinatrice, le 18 août 2010 à 18:42 :

comme c’est joli Eliane et bien raconté! …bravo et merci!

344 COURTAUTMonique, le 18 août 2010 à 20:23 :

Bonsoir Eliane,merci de nous avoir permis d’assister au festin. Ces moments sont fabuleux.Vous avez eu une double chance ,que votre diva accepte de chanter après les agapes et qui plus est sans le moindre instrument.Dove sono ou Porgi amor sans les réponses de l’orchestre,pas évident.Votre ami fortuné n’avait donc point de piano,ou alors en envoyant ses bristols,avait-il oublié de convier un pianiste.
T.Berganza et C.Ludwig communiquaient par écrit les jours de concert avec leurs proches!
Pour les obsèques d’un ami ,j’ai refusé de chanter le Pie Jesus, objet de vos délires estivaux,sans clavier,et je suis arrivée avec 3 versions discographiques!
Conservez votre ami.

345 Alain F, le 18 août 2010 à 20:35 :

C’est évident Lily que ce ne pouvait être Nellie Melba, elle est née en 1861 et décédée en 1931. Je sais bien que la musique a des vertus insoupçonnables, mais quand même ! C’était un gâteau de circonstance.Amicalement.

346 Alain F, le 18 août 2010 à 20:53 :

Ah ! J’ai oublié Lily de vous demander si vous possédez la grande boîte de l’intégrale Beethoven de chez Brilliant. Je fais toujours la ‘’fine oreille’’ sur ces intégrales très peu onéreuses, mais à y regarder de plus près, grâce à vous, on peu s’apercevoir que les interprètes sont loin d’être des inconnus et à 0,47 centimes le cd c’est une excellente opportunité. Merci Lily.

347 Lily, le 18 août 2010 à 21:56 :

Non Alain, je n’ai pas ce coffret mais, vu le prix et les interprètes , je suis également très tentée.
Bonne soirée
Ps : aucun doute sur vos connaissances musicales , la dame Melba c’était un clin d’oeil à votre délicieuse malice..

348 Alain F, le 18 août 2010 à 23:08 :

Les écoutes illicites sont dans le vent ! Voici l’enregistrement pirate de ce fameux dîner. http://www.youtube.com/watch?v=MM6qntPpyZ0 Avec le sourire chère Eliane…

349 Eliane, le 19 août 2010 à 01:03 :

Elle vous intrigue ma belle cantatrice n’est-ce-pas? J’ai appris aujourd’hui qu’à l’approche .de………………Noël,il y aurait une nouvelle soirée avec un quatuor à cordes (non encore identifié) mais de toutes façons, je m’invite.J’ai encore des confidences à vous faire, la petite fille a grandi, elle est devenue une jeune fille étudiante engagée pour une saison à L’opéra comme figurant, j’ai donc cet épisode en réserve pour terminer la trêve estivale, épisode très riche en aventures très drôles et
diverses………..Monique, je suis très tentée par le concert au Louvre le 9 Novembre, Wagner oui oui, je serai obligatoirement à Paris cette semaine à suivre également…….. Jirai voir expos, musées, concerts etc…….et puis, qui sait, retrouver un blogger ou une bloggeuse, je trouve que c’est une bonne idée, pensez-y;
Eliane
OH58 : je passe à autre chose ; lecture de partitions.

350 Elise F., le 19 août 2010 à 11:51 :

Eliane, Eliane pourquoi nous torturer encore davantage . SVP, dites-nous le nom de cette grande cantatrice ! (j’essaie d’imaginer toutes ces grandes dames de réputation mondiale , mais laquelle ?
Alain l’espiègle, Eliane a dit : « des artistes qui arrivent à vous toucher le cœur » pas Florence F. Jenkins qui, dans une soirée burlesque, nous feraient rire aux éclats. Dans mon casting d’Opéra de rêve , si elle était encore de ce monde , ce n’ est pas la partenaire que je choisirai pour J.Kaufmann ou le grand José Van Damme. Turandot l’autre soir à la télé, décors et costumes magnifiques mais artistes très moyens. Alors oui pour les souris et les rats….mais le très haut de gamme de la musique et du chant lyrique.
Très amicalement à tous.

351 Alain F, le 19 août 2010 à 12:27 :

Oh oui Elise ! cette attente est insoutenable…..des initiales Eliane : ce sera le dernier jeu de l’été !

352 catherine Dubreuil dessinatrice, le 19 août 2010 à 12:54 :

Eliane moi aussi j’ai fait de la figuration à Garnier dans la Chauve Souris!!!…et comme j’étais remplaçante “petite” (taille) …lorsqu’il a fallu que je m’y colle c’était carrément un “remake” de “Funny girl”,car je passait mon temps à dessiner dans les coulisses : tous les figurants voulaient leur portrait en crinoline perruques et queue de pie!!!! je pense même avoir agrementé de quelque sel la mise en scène d’un Foreman qui n’avait rien de transcendantal….mais je n’ai pas et n’aurais jamais votre délicieuse pratique familiale de la fosse d’orchestre….entre nous, puisque personne n’écoute, et totalement incognito, je vous propose de vous donner ma carte , à un prochain RV d’atelier (avec toutes mes réfèrences : Who’s Who entrées 2004 si si si etc…que vous pourrez glisser à votre ami aussi distingué que mélomane , afin qu’il m’engage pour ses soirées et concerts privés, comme dessinatrice particulière , ça se faisait beaucoup chez les Vinteuil, et chez Madame de Balzac. Signé Catherine Vigié-Dubreuil (c’est mon surnon chez PLON)…votre récit m’a en effet évoqué de délicieux souvenirs de lectures Sthendaliennnes…et Proustiennes…pour retomber sur Le leitmotiv d’un certain Olivier Bellamy : “vous reprendrez bien une petite madeleine ?”

353 COURTAUTMonique, le 19 août 2010 à 13:34 :

Bonjour Eliane,si vous êtes certaine d’être à Paris, je veux bien me charger de votre billet, je réserve début septembre.

354 COURTAUTMonique, le 19 août 2010 à 13:51 :

Mon message est parti sans être terminé.Vous avez dit quatuor,vous connaissez sans doute les 4 humoristes qui jouent de façon iconoclaste et drôle.Pour un réveillon ,c’est parfait.Si non il y a le choix.
La cantatrice:le choix n’est pas immense chez les soprani titulaires du rôle et apparemment étrangères,du rôle de la comtesse bien sûr,il manque la datation de l’évènement,j’ai 2 noms ,mais je n’en livre aucun.Chantait-elle encore le rôle à la date de votre rencontre?

355 COURTAUTMonique, le 19 août 2010 à 14:30 :

Bonjour “Mister”Alain,je n’est pas regardé Turandot parce qu’après la redif de Jordi Savall, j’étais songeuse nous l’avions au Louvre une semaine plus tard.
Votre Comtesse est -ce Stich ou Schwarzkopff? ou ?
Ma Turandot remonte à 40ans.Une amie kiné avait pour patient André Malraux himself,qui n’était pas particulièrement musicien.Un jour elle a osé lui dire que je travaillais le rôle de Liu et il lui a proposé sa loge à Garnier.Nous voilà,jeunes endimanchées,pas très à l’aise devant les regards étonnés,puis fort bien installées.La grande Birgit Nilsson,dans le rôle titre,Andrea Guiot était Liu,les autres étaient bons,mais j’ai oublié.Quel jet vocal,quel flot sonore et homogène dans tous les registres.Dans la scène finale,Calaf ,les choeurs ,l’orchestre,étaient FFF,et la diva couvrait tout!!il me revient ,dans le trio Ping Pang Pong ,Jean Christophe Benoît mettait toute sa verve comique.

356 catherine Dubreuil dessinatrice, le 19 août 2010 à 15:17 :

alors le Moscatel c’est bon mais c’est traitre!!!ça se boit tout seul! (avec des olives vertes “rellenas” de anchois…MMmmmmmmmmmmm!!! …si vous descendez un peu la Costa, à équidistance de Gérone avec Port LLigat nous avons Calella de Palafrugell c’est ravissant j’adore!!!…Si Mme F a des envies de calamares alla romana faits maison à la farine de maïs sur le petit port de ILLafranc cool décontractés…. nous pourrions nous y retrouver j’y serais pratiquement tout le mois de septembre! Pour obtenir le téléphone de l’un d’entre nous Erica connait des tas de ficelles….(c’est sa formation à Scotland Yard of course!)

357 COURTAUTMonique, le 19 août 2010 à 15:29 :

Votre rencontre historique avec la grande Montserrat à Barcelone était à la suite d’une représentation de Salomé. Mais quel rôle chantait-elle, je pense tout à coup à la danse des sept voiles!

358 Alain F, le 19 août 2010 à 19:44 :

Rappelez-vous, Catherine les voyages en Espagne-Catalogne- chez Benoît Duteurtre….. La famille F à toujours aimé la Costa Brava, et jusqu’à Barcelone, les Can …et autres Casa…(restaurants locaux) ont reçu avec avidité et bien trop souvent, les pesetas et maintenant les euros des frances. Les petites plages-criques- ont ma préférence : Aiguafreda & Sa Tuna près de Begur, Aguablava, Llafranch et Tamariu avec ses petites boutiques blanches et bleues installées dans de vieilles cabanes de pêcheurs. Ah ! Ces anneaux olympiques trempés dans l’œuf et ces parellada géantes avec un choix incroyable de poissons et les couteaux grillés et le pan con tomates avec du jamon de bellotas…… et les paella d’arroz negro avec ses calamars dans leur encre (d’Espagne). « Chérie ! Annule pour ce soir les steak hachés ! » C’est une région très très sympathique où il fait bon vivre. Madame Caballé, malgré des prix attractifs sur le voile, avait, comme souvent, été remplacée pour cette danse lascive par une danseuse du théâtre.

359 Alain F, le 19 août 2010 à 20:42 :

La plus envoutante ‘’Danse des 7 Voiles’’ jamais entendue au disque est celle de HvK dans son enregistrement de 1960 avec les Wiener Philharmoniker (Prise de son superlative chez Decca). Veuillez m’excuser pour cet instant de prosélytisme Karajane…….Je laisse finir C2D : c’est sa spécialité !

360 COURTAUTMonique, le 19 août 2010 à 21:06 :

Michel Sénéchal rencontré aux Master-class de Teresa Berganza à qui je posais la question:”quel est pour vous le plus grand chef d’orchestre?”a répondu sans l’ombre d’une hésitation:HvK.Vous êtes en bonne compagnie…

361 Alain F, le 19 août 2010 à 21:27 :

Tiercé pour les initiales : CS-AK-DD. ?? Merci Monique de me conforter dans cette ‘’idolâtrie’’, j’en conviens, et qui dure depuis plus de quarante ans. Un petit musée HvK tarnais !

362 COURTAUTMonique, le 19 août 2010 à 21:56 :

Deux seulement:KM ou RF.Préférence pour la première.Je rentre,réponse demain.

363 Alain F, le 19 août 2010 à 22:23 :

La Vie d’Artiste. Le lendemain d’une représentation, j’ai déjeuné avec le chanteur qui avait obtenu la veille une ovation. Quasiment impossible d’avoir une conversation : tout le long du repas des admirateurs sont venus demander des autographes, ce qui ne gênait nullement mon ami habitué à cet exercice. Le lendemain, je déjeune seul dans ce même restaurant, comme d’autres habitués, et pendant le repas des gens sont venus me demander : « C’est vous, hier, qui avez déjeuné avec …? » Que dire « Oui » . Quelques années auparavant, avec Guy Chauvet, nous prenions un pot au comptoir d’un café près du théâtre : même scène . Je lui pose la question : « Ce ne doit pas être facile de fréquenter des lieux publics sans avoir à répondre aux sollicitations ? » IL répond « Le plus difficile sera quand on me demandera plus d’autographes !  » Ce qui est très juste.

364 Eliane, le 20 août 2010 à 00:33 :

Monique, Alain, Catherine, c’est carrément jubilatoire de vous lire!!
Vos vies sont si riches en “rencontres”, en souvenirs, en références musicales, en anecdotes, en partage !!je ne sais plus qui avait soulevé l’idée de réunir les richesses de tous ces commentaires en un livre.
Je propose :
Une préface rédigée par Alain et Monique avec des illustrations de Catherine et…….une page de garde écrite de la belle plume d’ Olivier. Blog OB : cuvée 2010.
-Web cam obligatoire
-Visio conférence pour faire le point dans un premier temps
PUIS :
-Abonnement TGV
-Point de chute quelque part
-Disponibilité
POUR
Réunions de travail indispensables pour mise en forme définitive, moscatel pour les uns, chablis pour les autres en récompense, concert ensuite et un peu d’improvisation pour donner du piquant .
APRES CELA :
L’un de vous a bien un pote éditeur étant donné vos réseaux de relations!!!

365 Alain F, le 20 août 2010 à 00:35 :

Les idées reçues ! José van Dam parle de Karajan : « C était un homme que j’aimais beaucoup, non seulement le chef d’orchestre, mais l’homme. Je crois que c’était une personne assez méconnue. Il était GENTIL et TRES SENSIBLE, malgré les apparences. Il s’investissait complètement dans son travail et attendait de ceux qui travaillaient avec lui qu’ ils en fassent de même. Je pense que c’est grâce à cela qu’il obtenait des résultats assez extraordinaires. Parce qu’il ne laissait jamais indifférent, même si parfois, certaines personnes n’aimaient pas sa façon de diriger telle ou telle œuvre. C’était remarquable et je le répète, le contact humain que j’ai eu avec lui était très agréable et facile » Qui osera mettre en doute les paroles de José van Dam ? C’est cet aspect secret du chef qui m’a toujours fasciné. et je suis bien souvent attiré par ces visages qui paraissent durs. Gute Nacht.

366 Alain F, le 20 août 2010 à 00:46 :

Nous sommes des travailleurs nocturnes Chère Eliane. Votre plan de travail est remarquable dans son organisation mais je crains que les frais engagés soient très supérieurs aux droits d’auteurs. Restons modeste si vous le voulez bien et continuons à coucher nos souvenirs…parfois encombrants…sur notre blog amical.

367 Mohammed Moudjou, le 20 août 2010 à 06:16 :

Buenos dias,
Chère Catherine, tel C2D, Alain Effe ou le grand Syphilitique, MM est une marque déposée à ne pas utiliser à toutes les sauces, aussi Catalanes et au Calamars qu’elles soient (voir votre spot n° 356, Waouh déjà ! hi hi hi dixit AlainF). Bravo à vous deux pour la description de la Costa Brava.
Eliane, notre « Reine de la Nuit », bon retour à Rennes. Votre traversée de la France est une symphonie en elle-même. Bon déballage de caisses et cartons remplis de musicalité et de chefs d’œuvres insoupçonnés. J’espère que vous trouverez des enceintes capables d’accoucher un son digne de vos délicates et musicales oreilles. Ce blog est en soit un livret d’opéra.
Je vois très bien le Quatuor mentionné par Mme Courtault. Quels virtuosité, poésie et surtout beaucoup d’HUMOUR. Le seul mauvais souvenir que j’ai c’est la place prise. C’était au balcon sur la droite de la scène du théâtre des variétés et il y avait… un PILIER (c’était pas net sur le plan d’Inter…). J’ai remarqué la gêne dans les yeux de la placeuse. Un cauchemar. Je voyais les 2/3 de la scène et les sièges étaient tellement serrés que je ne pouvais même pas m’assoir (je suis grand mais pas trop gros). Le spectacle fût regardé quasiment debout, la tête penchée sur la gauche et je suis sorti de là comme “le Cerveau”. Heureusement qu’il y avait l’épaule de ma femme… J’ai envoyé un mail lapidaire au responsable du théâtre.
Roberto, bon séjour parisien parmi les vôtres.
J’espère que Martine passe de bons moments de l’autre côté de la méditerranée. Ramenez-nous un peu de miel et surtout beaucoup de soleil.
MM

368 Mohammed Moudjou, le 20 août 2010 à 09:15 :

P.S du n°367: je voulais juste rajouter que la vidéo envoyée par C2D au n°319 m’a fait pleuré… de rire. Quel artiste et quelle précision dans l’écoute de la Callas. On sent vraiment qu’il (ou qu’elle) vit pleinement les airs en les restituant. A voir et au revoir, Euh non et à revoir
MM

369 Livadiotti Roberto, le 20 août 2010 à 09:47 :

Envoyé message bloqué par WP,essaierai plus tard.

370 Livadiotti Roberto, le 20 août 2010 à 11:45 :

Merci Mohamed.Eliane,votre idée serait bonne,mais comme dit Alain,ce serait un peu onéreux,vu qu’il est difficile de trouver un éditeur.Venez-vous à Paris ce mois-ci ou en Novembre?

371 Alain F, le 20 août 2010 à 15:51 :

Amico Roberto, connaissez-vous cette vidéo enregistrée à Saint-Florian ? Bruckner est enterré derrière les grandes orgues. L’orchestre est le Philharmonique de Vienne et cet adagio est sublime. Heureux Bruckner qui n’a pas eu besoin de réserver !
http://www.youtube.com/watch?v=C4zeXrFOPvA&feature=related

372 COURTAUTMonique, le 20 août 2010 à 16:26 :

Bonjour Alain,était-ce dans l’intention de rafraîchir ma mémoire un peu trop sélective,que vous avez parlé de Guy Chauvet,car c’était lui LE Calaf de ma Turandot.
AK est mezzo, il me semble qu’elle est plutôt Cherubino.
Je retire mes précédentes cartes et annonce:Barbara H.si ce n’est qu’elle chante Susanna et non la Comtesse.
ambassadeur auprès des Nations Unies,elle cherche des fonds pour les différentes causes qu’elle défend;alors ,les golden boys…

373 COURTAUTMonique, le 20 août 2010 à 16:37 :

Les videos de YT me frustent ,plus pour l’image que pour le son;je supporte difficilement de voir la main gauche du piano,même celle d’Horowitz ,quand le thème que j’entends est à la main droite.

374 Alain F, le 20 août 2010 à 18:18 :

Bonsoir Monique. Aucune intention de ma part, GC a chanté magnifiquement le rôle de Calaf sous la direction de Plasson à Toulouse. Plasson a été pour Toulouse le chef qui a éduqué la ville. Toutes les symphonies et concerti de Beethoven en une semaine. Tous les soirs nous allions avec une ferveur exemplaire à la Halle aux Grains écouter ses/ces splendeurs. J’ai une diapo. que j’ai prise à la fin de la 9ième sur laquelle Nadine Denize resplendit dans une robe de velours rouge. Gendron au violoncelle dans le triple….et Fournier plus tard : des grands seigneurs du cello ! Quelle vidéo faut-il regarder, qui illustrera votre pertinente remarque ? Merci Monique.

375 Alain F, le 20 août 2010 à 18:28 :

Qui va faire Truffaut Samedi ou Dimanche ? Une petite intention C2D ?

376 catherine Dubreuil dessinatrice, le 20 août 2010 à 20:06 :

Cher Alain …je vous répondrais volontiers …mais je ne comprends pas ce que vous voulez dire!? Jose Van Dam je l’ai vu dans sa loge faire l’andouille avec les boucles d’oreille de la soprano, c’est vrai qu’il est vraiment sympathique (et en plus il m’a acheté une repro de mon dessin des répéts nananère!)….je ne vous dis pas dans quelle production….il y a une quinzaine d’années….

377 Alain F, le 20 août 2010 à 20:39 :

Chère Catherine (C2D ©) , si vous faites allusion au dossier 365 : vous confirmez que Van Dam est un homme de goût puisque il a été votre client, et un homme reconnaissant et sincère appréciant Karajan sur le plan humain, ce qui était l’objet du texte, afin de tordre le cou aux idées reçues sur le chef. Le moscatel est-il impliqué dans cette affaire ?

378 Alain F, le 20 août 2010 à 21:18 :

Mon épouse, apparemment très au courant des fêtes à célébrer, m’indique que le 20 aout c’est la Saint- Samuel. Dans l’impossibilité, cher Samuel, de vous offrir un nouvel harpon ‘’multicrochets’’ nous vous prions de vous régaler avec ce que nous croyons être une de vos passions : http://www.youtube.com/watch?v=TNsMjmmWays Bonne fête Samuel.

379 COURTAUTMonique, le 20 août 2010 à 22:15 :

José van Dam a créé:”La Tombée du jour”, de Graciane Finzi en 1998 .

380 catherine Dubreuil dessinatrice, le 20 août 2010 à 22:16 :

non …je fais allusion au dossier 375!…? no comprendo amigo? que es que ud quiere decir ?! de verdad puede ser que estoy un poco flora del mental…BON …je boirais donc un moscatel à la santé de Samuel , quand est-ce qu’il revient!!!! Elise sortez de vos cartons : une histoire une histoire!!!!! Oui Alain tordons le cou aux idées reçues…….mais alors on va arriver à 1000 en un rien de temps!et je suis passée devant Garnier tout à l’heure, je tiens à rendre ici un hommage ému à Maurice (qui n’a pas osé , le soir de l’inauguration , dire “c’est moi l’architecte” et a payé sa place comme tout le monde! ….on est loin de ces comportements à l’heure actuelle, il parait qu’il n’était pas facile mais que le Palais Garnier est beau!…tous les meilleurs ouvriers de France y avaient travaillé , et je peux vous dire, pour y avoir pas mal trainé dans les coulisses au temps béni de l’insouciance (et de mes 20 ans) qu’aucun petit carreau de mosaïque n’y est posé de traviole! …même derrière les colonnes , au fond, où on voit rien.Je tiens à rendre un hommage vibrant , en ce soir d’aout 2010 à tous les artisans, carreleurs, tapissiers, doreurs, staffeurs, fabriquant de lustres, et au travail manuel en général…à tous ces VRAIS artistes du coeur sans lesquels il n’y aurait ni violons ni pianos ni rien…voilà! …ça fait du bien dans ce vide total de l’art con …tempourrien…….et quand on pense que boulez (paf je lui colle une minuscule et toc!) voulait razer Garnier………..

381 COURTAUTMonique, le 20 août 2010 à 22:48 :

400coups de T

382 Alain F, le 20 août 2010 à 22:52 :

Les 400 coups de Truffaut ! ( manque 18). Pas possible ! Boulez voulait casser l’Opéra Garnier avec son marteau ? Où peut-on lire cette aberration ?

383 COURTAUTMonique, le 20 août 2010 à 23:08 :

je viens de regarder les video Samson:beaucoup de souvenirs;sa position des doigts est surprenante:il ne plie pas les phalanges,comme les Asiatiques tiennent leur baguette

384 Lily, le 20 août 2010 à 23:12 :

Alain, merci pour Samson François !
Mon anniversaire c’est le 16 novembre ..

385 Alain F, le 20 août 2010 à 23:23 :

Señora Catarina, votre Garnier, le notre aussi (pas le jardinier), il ne se prénommait pas Charles par hasard ? Moscaca,.. moscato …, moscatel ! Pour Sansom, Monique, je vais me ‘’cantonner’’ ce soir à faire des comparaisons chez notre fournisseur habituel.

386 Alain F, le 20 août 2010 à 23:30 :

Oui Lily, je note à l’encre bleue cette date. Vais essayer de trouver une interview de Chopin !

387 catherine Dubreuil dessinatrice, le 20 août 2010 à 23:41 :

OF COURSE! …je travaille trop! Chaaaaaaaaaaaaaaaaarles

388 Alain F, le 21 août 2010 à 00:42 :

Les mains de Samson François sont à plat sur le clavier, comme une caresse, c’est beau a voir, et elles sont très belles les mains du pianiste. Cette pré-position des mains laisse présager une interprétation toute en nuances et murement réfléchie. J’ai vu quelques asiatiques : les doigts semblent toujours crochus. Est-ce pour cela que je trouve qu’ils enfoncent les touches un peu trop fort à mon goût ?

389 Alain F, le 21 août 2010 à 10:43 :

La musique du Samedi matin. Il est doué le monsieur… http://www.youtube.com/watch?v=oqrQ8MtOUFI

390 Elise F., le 21 août 2010 à 11:56 :

SUPERBE ce coucher de soleil !
Suggestion du dernier petit jeu avant la rentrée et ça ne va pas être facile :
Empêcher Alain EFFE d’avoir le 400. Allez chers amis bloggeurs tous à vos claviers !

391 COURTAUTMonique, le 21 août 2010 à 13:04 :

La plus réussie des versions d’Elisabeth S.est justement celle avec Georges Szell,c’est le cd qui passe et non le vinyl.
Au temps de l’opéra Garnier, les élèves de la rue de Madrid disposaient d’une loge de 7places tout là haut à côté du “poulailler”,et pouvaient voir autant de représentations lyriques qu’ils souhaitaient. Nous avions mis en place une stratégie de réservation ,en passant nos cartes d’élèves,en fonction de nos jours de cours,pour être des grands moments.C’est là-haut que j’ai assisté au concert d’adieux d’Elisabeth Schwarzkopf,sans doute G.Parsons au piano.Mozart et Lieder…Je l’ai revue pour ses 80ans ,elle n’a pas chanté,mais quelle énergie dans la parole, en français ,par élégance!

392 catherine Dubreuil dessinatrice, le 21 août 2010 à 13:11 :

ça va pas être fastoche Elise!
http://www.youtube.com/watch?v=QjuPZyMG4_k

393 Françoise, le 21 août 2010 à 13:22 :

… Vous pouvez toujours essayer chères amies. Vous n’êtes pas du genre à “baisser les bras” ! Bonne journée à tous.

394 catherine Dubreuil dessinatrice, le 21 août 2010 à 13:25 :

video sus citée sans commentaires…cela me met dans un état d’émotion extrême et c’est poignant quand on voit comment la meute s’est comportée encore récemment désolée d’être un peu sérieuse …on peut pas carburer au Moscatel 24h sur 24h -_trés bonne émission de Melle Colombani sur FC (qui malheureusement a une voix gnan gnan) Les gr Traversées(à écouter en podcast dispo 1 mois) (Sagan aussi y’a 15 jrs c’était très bien documenté, beau travail d’archives) ça permettra aux gens qui jugent de s’en tenir aux faits au lieu d’hurler avec les loups…je dis pas ça pour les blogueurs mais y’a des fois j’ai honte de lire des horreurs sur les gens que j’aime, à la votre!

395 Lily, le 21 août 2010 à 13:47 :

Cher Alain, je citerai la 1ère leçon de Chopin ( « Chopin vu par ses élèves par Jean-Jacques Eigeldinger :« on trouve la position idéale de la main en plaçant les doigts sur les touches mi fa #sol#la#si#, les doigts longs sur les touches hautes, les courts sur les touches basses, ce qui donne une arche de la paume de la main pour obtenir la souplesse nécessaire qu’elle ne pourrait pas avoir avec les doigts allongés »
Mais surtout la beauté du son est intimement liée, entre autres, à l’éducation musicale, l’oreille musicale, la sensiblité de chacun et certains musiciens , quelles que soient leur nationalité, obtiennent une sonorité tendre , chaude et émouvante sans lien avec la position et la morphologie de leurs mains.
Amicalement

396 Alain F, le 21 août 2010 à 14:02 :

Magnifique ce film de Pol en ski avec cette neige…Soyons sérieux, Brody est remarquable dans ce rôle, et la scène avec l’allemand…Roman P. est un grand. Au risque de vous décevoir, chère Monique, j’opterais plutôt, concernant la bande son de la vidéo haute en couleur, pour la version de Lucia Popp avec Klaus Tennstedt - mais j’accepte bien volontiers de me tromper, ES restant au sommet. Ne négligeons pas aussi Gundula avec qui vous savez..Merci de répondre à mes élucubrations nocturnes concernant les mains des pianistes . Françoise et Elise : attention ! Vos incitations au vol du siècle ne resterons pas impunies. Qui est espiègle ? Allez, je laisse la place à qui voudra la prendre. Salud Catarina drin ! drin ! Solides ces verres…

397 Elise F., le 21 août 2010 à 14:08 :

“Le pianiste”, vu seulement en dvd, je n’ai jamais pu le regarder d’une seule traite tellement il est criant de vérité, dur et bouleversant.Catherine je n’ai pourtant pas bu de Moscatel, mais je ne comprends le n°394.SVP vite une explication !

398 Alain F, le 21 août 2010 à 14:24 :

Merci Lily pour ces précisions très techniques. Ce n’était qu’une hypothèse, mais je persiste à trouver certaines jeunes pianistes asiatiques un peu ‘’violentes de la touche’’ et je reste sensible aux mains de François, d’Arrau et d’autres. J’espère que vous m’en voulez pas Lily…. Sinon je ne discute plus piano, d’autant plus que je n’en joue pas. Voyons maintenant la position des lèvres sur le cor..Eliane au secours !

399 Alain F, le 21 août 2010 à 14:26 :

bon !elle arrive la réponse de Monique ?

400 Alain F, le 21 août 2010 à 14:28 :

Regardez et écoutez, si vous le voulez bien, Jessie Norman dans le ‘’Liebestod’’ de Wagner (Tristan & Isolde) . C’est splendide et TRES EMOUVANT: écoutez l’épouse d’HvK dans la voiture…. Plusieurs remarques : contrairement au titre de la vidéo, ce n’est pas le dernier concert du chef. L’extrait présenté se déroule au Festival de Salzbourg en Aout 1987 et l’ultime concert ( Bruckner) du maestro, mort en juillet 1989, eut lieu en Avril 89 toujours dans sa ville natale Salzbourg. Entendez la flûte du Philharmonique de Vienne qui vient flotter au dessus de l’orchestre-merveilleux ! Voyez les expressions du visage du chef malgré la souffrance provoquée par son dos. Astucieusement un dispositif spécial le maintient assis sur l’estrade, bien dissimulé aux yeux du public- beaucoup de pudeur sur ses difficultés, la musique faisant le reste. Le public, debout, ne s’y est pas trompé, un miracle musical vient de se produire : Sainte- Jessie a transfiguré l’auditoire avec ses partenaires. Les jours de ‘’blues’’ et pour s’élever, en application ORL trois fois par jour, c’est la guérison assurée. http://www.youtube.com/watch?v=WPUT-LDo_nY

401 Elise F., le 21 août 2010 à 14:35 :

Sacré Alain, vous êtes vraiment un grand enfant !
Désolée de « casser » un peu sur quelqu’un ce n’est pas mon genre MAIS,
dans les années 80, Montserrat Caballé est venue chanter dans ma ville. L’attachée culturelle (une de mes amies) chargée de son accueil a été surprise, en privé, par l’artiste. Pendant son court séjour M.C. ne s’est jamais adressée à elle directement mais par l’intermédiaire de sa secrétaire alors qu’elle s’exprime parfaitement en français. En l’apprenant après le magnifique concert, je fus un peu déçue par cette grande dame alors que Mady Mesplé, le grand M. Rostropovitch, Jean Pierre Rampal, Maurice André et quelques autres furent très sympathiques avec mon amie.
Je m’en vais regarder Jessie et HvK .Bon week end à toutes et tous.

402 Alain F, le 21 août 2010 à 14:40 :

Merci , vous êtes des amours. Et en plus cela fait plaisir à Herbert. C’était pour jouer l’horloge, Monique, la brêve et impétueuse demande.

403 COURTAUTMonique, le 21 août 2010 à 15:16 :

Et moi qui cherchais vainement à joindre Lily.Vous vous comportez comme de vieux pistars.
Donc ,bonjour Lily,si bécarre plutôt pour le cinquième doigt?Essayez sur le clavier.
Comment tapez-vous les altérations sur le clavier……de l’ordinateur?Merci.

404 catherine Dubreuil dessinatrice, le 21 août 2010 à 15:18 :

he ben voilà c’est Alain qui a eu le 400….j’en étais sure , Elise je parle d’une émission “Les Grandes traversées”actuellement sur F.Cult dans les matinées, et cette semaine c’était sur RP, on peut la réécouter c’est vraiment bien et juste( encore une fois sauf la journaliste qui a une voix gnan gnan , mais elle a bien bossé et on entend tellement les autres, extraits de films, bande sons, et Roman lui-même qu’on ne peut qu’aimer . c’est bizarre ce que vous dites sur MC….il a du y avoir un élément particulier car c’est vraiment pas son genre de faire la star!!!! Mady Mesplé…un amour! Maurice (et ce coup là c’est un Maurice pour de vrai Alain-Charles…j’ai rien bu ) quel gentil Monsieur…Rampal par contre moi je l’ai pas trouvé sympa sur Les répéts du grand échiquier…on peut pas être au top tous les jours sur scène et en coulisses….faut les comprendre…à + faut que je bosse un chouya….ce blog devient d’une familiarité!!!!Alain faut que vous releviez le niveau…et pas de frime avec vos 400 coups!

405 Lily, le 21 août 2010 à 15:28 :

mais bien sûr Monique, merci d’avoir rectifié je n’ai pas trouvé le bécarre. Pour le #, après longues recherches .. altgr + 3

406 Alain F, le 21 août 2010 à 15:46 :

Oui Catherine je m’efforce à relever le niveau. 下终南山过斛斯山人宿置酒 Le poète descend du mont Zhongnan et passe la nuit à boire avec un ami

407 Eliane, le 21 août 2010 à 16:02 :

C’est un peu difficile de vous suivre!! pour en revenir à Samson François et la vidéo d’Al1, une merveille d’autant que j’adore ce pianiste et particulièrement SON interprétation très originale du concerto en sol de Ravel.
Saviez- vous qu’il existait un concours Marguerite Long pour les ingénieurs du son? Moi pas et vous savez quoi? mon voisin du dessous vient de m’apprendre qu’il avait obtenu ce concours, qu’il avait travaillé à lORTF (nom de l’époque) et, à nouveau fraise sur le gâteau, il avait très bien connu ( entre autre): Y Loriod et son mari, Karajan, Samson François avec lequel à 5H du matin, après une nuit de travail sur les prises de son, il prenait un petit déjeuner.
Incroyable non? je comprends, à présent, son indulgence mon égard par rapport au piano!! (je suis au-dessus). Je vais l’inviter à partager un verre pour approfondir le sujet et découvrir “des potins”, ce n’était qu’une mise en bouche dans le hall de l’immeuble.
Oui, Alain, mon père m’a expliqué en long et large à l’époque “fosse” la vibration des lèvres sur l’embouchure du cor pour produire une son, la main gauche qui active plusieurs “palettes” (parfois pistons) pour changer la hauteur du son,le trac qui empêche de saliver, le bras droit situé dans le pavillon etc…….et la fameux vibrato!!
Bon, je ferme mon Mac jusqu’ à demain au moins, n’oubliez pas demain soir, 19H sur ARTE, concert de clôture à La Roque avec Brigitte (sans Boris), Neuberger, Chamayou le jeune et talentueux David kadouch etc……Tous à vos postes si votre emploi du temps vous le permet et, pourquoi pas, on en parle ensuite?

408 COURTAUTMonique, le 21 août 2010 à 16:25 :

Bonjour Eliane,le mari d’Yvonne Loriod est le compositeur Olivier Messian et sans jeu de mots ,grand amateur d’oiseaux.
Demandez à votre voisin ,preneur de son ,s’il connait Claude Lavoix,preneur se son de longues années d’Erato.

409 Alain F, le 21 août 2010 à 17:01 :

Incroyable ! C’est vrai nous avons tous des voisins formidables. J’espère Chère Eliane, qu’il aurait accepté à l’époque de vous enregistrer. Forcez sur les verres afin qu’il révèle de croustillantes histoires sur d’autres musiciens que ceux cités- François peut-être ? Loriod- Messiaen j’en doute, Karajan très surpris nous serions. Attendons, comme nous attendons toujours les célèbres initiales….AD ? Magnifique description du joueur de cor, en l’occurrence votre papa : instrument redoutable, le couac vous attend toujours au fond du bois. Mon voisin …de table, entre autres, Wollgang Tomböck corniste au Philharmonique de Vienne a essayé désespérément de m’expliquer les difficultés inhérentes à cet instrument- il est vrai qu’il s’exprimait en pur viennois. Promis je ne parle plus technique pianistique, le ridicule m’a tué ! Amicalement.

410 Alain F, le 21 août 2010 à 17:09 :

Lavoix, Charlin …ect les heures glorieuses du disque. Una lacrima sul…

411 Eliane, le 21 août 2010 à 19:49 :

Chère Monique, vous me vexez, je savais bien sûr qui était le mari d’Y Loriod, c’est par pure “flemme” que je n’ai pas écrit son nom. Bon, cette fois, je ferme la bête, cela devient une véritable addiction.
Excellent Dimanche à vous tous

412 COURTAUTMonique, le 21 août 2010 à 20:30 :

Recevez mes excuses,Eliane ,votre formulation m’a surprise,dans un monde un peu macho ,vous indiquez la madame certes célèbre,avant le compositeur.Dans le cas contraire,je me serais tue.Dîtes-vous Eliette Karajan et son mari?Geneviève Joy et son mari?^Désolée!

413 Livadiotti Roberto, le 21 août 2010 à 23:01 :

Non,Alain,je ne connais pas cette vidéo de Karajan à son dernier concertje suppose. A-t-il dirigé la 8e symphonie de Bruckner? Pour ma part,je ne connais que les 4e,6e,7e et 9e symphonies de ce compositeur autrichien très croyant.Françoise,je vous ai répondu sur mon site,mais mon message aussi a été retenu “en attente de modération”.Il faudra encore une fois que j’envoie un message à mon fils qui a mis en page mon “Histoire de la musique”.Ca commence à bien faire!

414 Alain F, le 22 août 2010 à 00:27 :

Amico Roberto, la vidéo de St-Florian (8ième) date de 1979. Son ultime concert date de 1989 (7ième) voir n° 400. La monumentale 8ième devrait vous satisfaire, vous qui aimez les grands frissons orchestraux. Soyez indulgent con vostro figlio. Amicalmente. Alino, Il grande bambino ed il vecchio ‘’pistard‘’.

415 Livadiotti Roberto, le 22 août 2010 à 11:59 :

Amico Alino,je n’ai pas écouté cette vidéo,n’étant pas chez moi,je l’écouterai ce soir,mais j’ai vu l’image du beau et grand H.von Karajan.Grazie pour vos envois.

416 COURTAUTMonique, le 22 août 2010 à 14:52 :

Bonjour Alain,j’ai vérifié l’état de mes troupes discographiques :des 4 derniers lieder,j’ai les 2 versions d’E.S.avec Szell et Ackermann,seulement, j’ignorais l’existence des deux autres.Lucia Popp-quel lumineux visage-chante dans Daphné de Bernard Haitink.Gundula avait été trouvée belle mais froide par les critiques .Avez -vous comparé les quatre?
Mais ,ce pas la raison du retour dominical au lieu de travail.Le silence de tous m’étonne;vous êtes en conditionnement pour Martha ce soir? La remarque d’Eliane n’a pas fait de vagues?Le voisin d’Eiane n’est autre que LE preneur de son d’EMI Paul V…dont le nom figure sur quasi tous les disques de Samson-pratique de les avoir tous-je sais cela se soigne-;enregistrés Salle Wagram et salle de la Mutualité.Cziffra,Rostro,Gérard Souzay ,les opéras dirigés par G.Prêtre,la fine fleur d’EMI en France ,c’est lui!!
Il faut absolument qu’il accepte une invitation d’ OB et qu’Eliane soit engagée comme mémorialiste .C’est tout.

417 Mohammed Moudjou, le 22 août 2010 à 15:14 :

Bonjour,
Un cadeau pour vous Eliane (et à vous tous amis bloggeurs de PC bien évidemment), en remerciement de l’évocation de la leçon du maniement du Cor par votre père (à l’étage 407), portant ainsi secours à l’intarissable Alain F (au n°398). Une autre manière ® de toucher et de caresser ces magnifiques instruments : http://yfrog.com/jkuncortatoup
Bonne fin de dimanche à tous,
MM

418 Alain F, le 22 août 2010 à 18:18 :

Merci Mohammoued, hi ! hi ! (…intarissable) pour ce beau cor de dame(ier). J’ignore chez vous, mais ici dans le 81, la température est caniculaire, n’atteignant quand même le chiffre du département. Monique, vous avez aussi les deux versions d’E.S les plus connues mais, dieu merci, la version live de 1956 avec K et l’orchestre de WL son époux (nous chicanez pas l’ordre !) est incluse dans les intégrales du chef chez EMI. Connaissez-vous celle de Lisa Della Casa avec Karl B. chez Decca ? Pas mal ! L’orchestre de GJ est splendide puisque dirigé par ….Arrêtons-là toutes ces références, la commission de contrôle veille =C2D©. Monsieur Paul Vavasseur mérite bien que son nom soit écrit en toutes lettres, avec Monsieur Michel Glotz Directeur Artistique ils ont produit des trésors contenus dans la caverne d’Alain toujours baba de tant de merveilles.

419 Alain F, le 22 août 2010 à 19:22 :

A propos de vannes ! Début années 60, après un concert entièrement consacré à Debussy (cherchez aujourd’hui !) je suis allé rendre visite, dans les loges, à un ami de la famille violoniste dans l’orchestre bien gnan gnan (C2D©) à l’époque et j’en ai profité pour voir le chef : Maurice Le Roux. Le concert ne m’avait pas plu, trop imprégné la veille des enregistrements de Monteux et d’Ansermet. Avec l’insolence de la jeunesse, j’avais eu la mauvaise idée de le lui faire comprendre en concoctant une vanne qui s’est avérée ‘’minable’’. « Le concert vous a-t-il plu jeune homme ? » Réponse « J’ai adoré Debussy ! » Le chef « Parbleu ! tout le programme lui était consacré ! » Il n’a pas compris l’allusion, et avec le recul, c’est mieux ainsi. Paix à son âme.

420 Itié, le 22 août 2010 à 20:01 :

Il y a Anne , la soeur Queffelec à la télé !
La présentatrice articule trés mal , difficile de saisir le nom des artistes étrangers qui jouent avec elle !

421 catherine Dubreuil dessinatrice, le 22 août 2010 à 20:33 :

coucou Itié! petite intervention pleine de ressort…Bravo MM pour ce magnifique cor!!!! Je ne sais pas si tout le monde a bien compris qu’il s’agit d’une de vos belles graphomanies, aussi je le précise-je pour nos amis afin que vous recueilliez ici les bravos du public pour cette fort élègante pensée en image! Eliane et ses délicieuses évocations le mérite tout à fait … Alain svp + de délires…vous devenez trop sérieux avec vos inventaires, franchement je décrocherais …si vous ne vous débrouillez pas à chaque fois pour finir fort malicieusement sur une petite chose perso ou blogeuse…vous avez vu : les affaires reprennent le 28 avec Amanda Lear! On va pas s’ennuyer, elle est marrante comme tout…mais cela ne m’étonnerait guère que son programme soit tout à fait Schubertien…voir dramatique ….suspens

422 Alain F, le 22 août 2010 à 21:07 :

En préambule, ce qui gomme la chaleur, LE Magnifique Aldo Ciccolini m‘a ému: la profondeur dans la sagesse - une leçon de piano pour les agités. Ah ! Ces caméramans avides d’or ! Ce soir pas de dissection incontrôlée, l’intégralité du programme était magnifique et m’a ravi et c’est bien là l’essentiel. Merci Wagner de réunir douze Maîtres Pianistes. Bravo du fond du cœur à tous les artistes/chef . Et pour fêter cette scène : un petit Mosca. in the Roque !

423 Alain F, le 22 août 2010 à 21:41 :

Mille et une excuse Mohammed, mais comment savoir que ce merveilleux cor est tatoué ? je l’aimerais bien à moué. N’oubliez pas mon absence sur la terrasse des confidences ! Bravo l’ami ! J’étais certain du rappel au désordre de C2D©. C’est pas ma faute Madam’, c’est la faute à Monique qui m’entraîne Madam’. A la décharge de Monique, j’avoue n’avoir aucune résistance à ses appels vynilo-cd graphiques. Bon! Catherine expliquez à Itié que la belle présentatrice avait du Bubble gaume dans la bouche.

424 Elise F., le 23 août 2010 à 05:20 :

L’espiègle Elise demande à Catherine 2D, si vous seriez d’accord pour donner un gage à la si sérieuse Madame COURTAULT ? Il doit bien exister des enregistrements de son prestigieux travail avec les chefs cités : alors Monique des YOUTUBE, des YOUTUBE, SVP !
Quant au concert d’hier, je n’ai pu voir que la dernière ½ h et je suis furieuse. Après Aldo, avez-vous vu Martha ? Et Emmanuelle Bubble Gaume n’a pas le talent de sa consoeur allemande la belle Annette Gerlach.

425 Lily, le 23 août 2010 à 11:01 :

Mais Alain comment pourrais-je vous en vouloir (398) !! , le propre du blog étant d’échanger des opinions avec courtoisie, humour et estime envers chacun.
Et puis vous avez le n° 400, alors grand respect !!
Toujours aussi fan
Ps : bonne semaine à tous , je m’absente jusqu’au week end prochain sans internet.

426 Alain F, le 23 août 2010 à 11:24 :

Bonne ballade Lily http://www.youtube.com/watch?v=b6VxVmt6UOA&feature=related

427 Alain F, le 23 août 2010 à 14:35 :

La phrase du jour . « La musicologie est à la musique ce que la gynécologie est à l’amour » (HvK) . Nous n’y pensons pas toujours (ceux qui ont la bonne parabole = CS) : tous les jours à 9 h et à 14 h la chaîne allemande  ‘’Theaterkanal’’ (413) diffuse des concerts/opéras etc..Danke. En outre, ce soir sur Arte à 22h30 un doc. ‘’La force de la musique’’ une famille de musiciens : Les Wallfisch. Émotions garanties ! Bon, je ferme mon Bösendorfer .

428 COURTAUTMonique, le 23 août 2010 à 15:12 :

Bonjour Alain, Bösen?Vous devenez une relation intéressante,en plus de la caverne discographique.Hier au soir ,vous n’êtes pas sans avoir remarqué QUE A.C. jouait sur Bechstein.J’attends le retour de vacances des pianistes pour poser la question.
Wagner n’était pas pianiste et n’aimait pas le piano. Sa sonate pour cet instrument est à oublier.Je n’ai pas aimé du tout le galop final;ce m’a fait penser au final du Carnaval des Animaux :on ouvre la porte de toutes les cages des poulains,non des hémiones.
Wagner pense cordes et non marteaux-c’était pas la forge-et la synchro est difficile à obtenir.Il y avait le piano de A.C+4 Steinway+?.On aurait voulu tout le récital de A.C.J’espère qu’il existe en entier,et que l’on n’ attendra pas sa disparition pour le programmer.Emotion!

429 COURTAUTMonique, le 23 août 2010 à 15:51 :

Je perçois l’ironie de votre demande ,Elise.J’y répondrai néanmoins:les 3 passages du choeur chez J.Martin à l’Empire(opéras de Verdi) sont dans les archives T.V.le Requiem de Brahms à Chartres ,dirigé par M.Corboz ,présenté par Eve Ruggieri,a été diffusé ;celui de Verdi,dans le même cadre également.Beaucoup de séquences sont passées aux antennes deFR3:Festival de la Chaise -Dieu, devant V.G.E,Président de la région Auvergne,Toulouse,Rodez,Albi(Lumières de Loussier à Sainte-Cécile) les Requiem de Brahms en Champagne-Ardennes tous les ans l’inauguration du festival d’art sacré de la Ville de Paris, sous la direction du même chef suisse.En dehors du Brahms-Corboz -Chartres,je n’ai copie de rien ,le souvenir suffit.Si vous avez beaucoup de temps à perdre…

430 Alain F, le 23 août 2010 à 18:19 :

C2D© ne regardez pas ! Bonjour Monique, je suppose que vous avez en rayon le cd de G.Gould jouant : l’ouverture des Maîtres, la sonate en si mineur Op. 5 d’un autre Richard …Strauss et, et…..etc. Le dernier tableau de la Roque était comme le bouquet final d’un feux d’artifice, pour que le public fasse OOOOOOH ! Belle brochette tout de même. Non, je ne possède pas de piano : c’était pour taquiner Eliane (voir 407 dernier paragraphe). Votre remarque sur Wagner et son piano vient de me faire prononcer la formule : CEZANNE,( pour amadouer C2D©), ouvre-toi ! J’ai retrouvé cette photo prise à Luzerne dans son manoir de Tribschen : on peut y voir un magnifique instrument en bois clair sur lequel il a été disposé son masque mortuaire- mauvais’’cygne’’ ! - C’est très bien d’avoir chanté dans la Cathédrale Ste-Cécile:d’Albi : j’en parlerai à ma femme l’albigeoise. Merci à tous de me tenir compagnie, cette semaine encore, madame EFFE est en déplacement dans le Cantal. Monique, si vous connaissez un site où nous pouvons vous apercevoir : n’hésitez pas…PS autre site pour les Wagnérophiles : cliquez sur son nez !

431 Alain F, le 23 août 2010 à 18:20 :

http://richardwagner.free.fr/

432 Eliane, le 23 août 2010 à 18:28 :

A l’aide!! Ce magnifique cor (merci merci momo) avec lequel on a envie d’entamer une partie de dames sur le pavillon, c’est votre oeuvre ? Des précisions, j’exige des explications de la part de l’auteur.
L’aspect “virtuel” du blog est parfois propice à de fausses interprétations, vive la “vraie” rencontre, l’échange en direct sans chichi!! je rappelle avoir écrit cet été,”il faut bannir toute susceptibilité du blog” OK? Monique, tout va bien mais oui, je suis capable de bouleverser les conventions dans certaines situations bien appropriées.
Revenons à la soirée d’hier. Il m’est INSUPPORTABLE de regarder un concert dans le parc de Florans sans y assister, moi la fidèle, je vous assure : la magie du lieu ne passe pas du tout par les ondes.
Alain a très bien parlé,( étonnant non?) comme lui, c’est le grand moment avec Aldo que j’ai retenu, je l’ai trouvé émouvant, poignant, ce vieux monsieur à la colonne courbée sur son piano, ses bagues, ses bijoux, quel personnage!! Et son jeu, sobre, qui n’en rajoute pas dans l’effet, impressionnant dans la Consolation de Listz, tout comme le salut final sans l’esquisse du moindre sourire!! Irremplaçable Aldo!
Deuxième temps fort dans les retransmissions : Angelich et sa superbe géorgienne au tempérament de feu et à l’assurance déterminée, leurs mains qui se touchent et se caressent même parfois, les regards langoureux, l’effusion finale lors des applaudissements alors là, le grand N Angelich si réservé soit-il a du s’offrir une poussée d’hormones !!
Bon, redevenons sérieux, je pars à la musculation ” mens sana incorpore sano”
Pas vrai?

433 Alain F, le 23 août 2010 à 18:30 :

METTRE EN SCÈNE UNE OEUVRE,
C’EST S’EN IMPRÉGNER
DANS L’ESPRIT DE SON AUTEUR.
Un metteur en scène n’a pas d’opinion à avoir sur une oeuvre,
mais doit mettre en scène et réaliser celle de l’auteur.
S’il y réussit, ce ne sera déjà pas si mal.
(Gustav Gründgens)

434 Alain F, le 23 août 2010 à 19:34 :

Tout le monde aura remarqué que la très espiègle Elise (avec ou sans..) nous a posté son message en rentrant de boîte à 5h20 ! Est-ce bien raisonnable ? Elise, pas de regrets : NO MARTHA.

435 Alain F, le 23 août 2010 à 21:30 :

Cher MM©, Afin d’éviter une importante crue, à ‘’l’embouchure‘’, j’ai renoncé, hier soir, à vous demander : Mais comment faites-vous ? Comment fait-on pour avoir un si beau cor ? Je signe aussi la demande d’Eliane qui devient une pétition (la demande). Nous aimerions, nous aussi, entre blagueurs, nous expédier de belles réalisations humoristiques. Imaginez que je dessinasse à votre intention, quelques prions joufflus, chauves, moustachus et pour les plus anciens avec une canne ! Rigolo non ? Merci cher Mohammed de nous divulguer votre brevet. Amitiés.

436 Elise F., le 23 août 2010 à 21:34 :

Je profite de l’absence de Madame EFFE, pour vous dire que je vous adore cher Alain !
Vous avez tout compris. Jonas K. n’étant pas libre, j’ai dansé toute la nuit avec Aldo C. Quand on a failli perdre la vie , Il faut prendre beaucoup de choses avec humour, surtout ici. Bonnes vacances espagnoles à Catherine 2D. Cette nuit vers 1h sur la 2 : Cosi fan tutte …surprise,surprise.
Güte Nacht.

437 Alain F, le 23 août 2010 à 21:58 :

Sans humour, c’est l’humeur- la mauvaise- qui prime. Je suis ravis de l’ambiance présente sur ce blog et je n’oublie jamais chère Elise, chère Eliane les’’petites’’ phrases très intimes saupoudrées ici et là au fil des commentaires. Amitiés.

438 Eliane, le 23 août 2010 à 22:49 :

Je ré -en- (chéri), il y a chérir!!!! Elise a raison Alain, j’eusse aimé jouer à 4 mains avec vous pour les raisons citées ci-dessus, bien que n’ayant plus l’âge de belle géorgienne! étonnant, vous n’avez pas réagi à ce passage du 432!
Je vous laisse, j’ai du travail
Eliane

439 Alain F, le 23 août 2010 à 23:53 :

Eliane, vous touchez peut-être mon point faible, aussi je m’empresse de ‘’visionner’’ sur le champs ou plutôt sur l’allée l’émission ; les retardataires peuvent en profiter. http://videos.arte.tv/fr/videos/trente_ans_de_piano_a_la_roque_d_antheron-3384672.html

440 Alain F, le 24 août 2010 à 00:19 :

Ah oui ! Une bienséante retenue ne m’a pas fais réagir sur le moment à la vue de ce touche à touche en DOS majeur. Immédiatement je postule auprès de Monique pour des cours accélérés et je demande un visa pour émigrer à Tbilissi …..ou ailleurs.

441 Mohammed Moudjou, le 24 août 2010 à 06:36 :

Bonjour,
J’ai regardé la transmission des 30 ans du festival de Roque avec beaucoup d’intérêt. Aldo C fût majestueux. Quelles Classe, calme et virtuosité du haut de ses 85 ans; respect. Il ne manquait qu’un grand plan sur ses vernies. J’ai aussi apprécié la participation des jeunes talents du piano avec leur énergie et leur présence. Cela fait plaisir. J’ai passé aussi du temps à observer le public dans l’espoir de voir un signe d’Eliane ou de Lilly ! Comme Eliane, j’ai remarqué la montée d’un pic de “Testo-de-Céronne” chez N. Angelich auprès la belle géorgienne. Chick Corea et Makoto Ozone m’ont enchanté dans leur jeu et leur complicité Jazziènnes, et j’en passe. Même si je n’y connais rien, ce fût aussi l’occasion d’observer la variété des positions des doigts sur les touches.
Revenons sur mon Cor : merci beaucoup C2D pour vos mots et la ptite précision. Le témoignage d’Eliane était si émouvant que je n’ai pu résister à l’envie de lui offrir cette réalisation. Ce fût avec grand plaisir. Cher Alain F, merci pour vos ptits jeux de Momots. Contrairement au chef Maurice le Roux, je saisis toujours vos allusions et vos joutes verbales. Comme vous vous en doutez, les brevets ne se divulguent pas. Ce que je peux dire, c’est qu’à défaut d’avoir Une oreille musicale et de ne jouer d’aucun instrument (à part le TamTam, et encore), j’ai trouvé ce moyen d’expression pour m’en approcher au plus près. Il suffit d’un bon Bic, du papier et un peu de patience, de passion et de l’imagination. J’en profite pour informer les franciliens du blog qu’à l’occasion des journées du patrimoine et pour fêter les 60 ans de l’INRA, le centre INRA de Jouy-en-Josas où je travaille organise le 18 septembre une journée Portes Ouvertes au grand public. Il y aura plein de choses à découvrir pour les petits et les grands dans un cadre idyllique : la vallée de la Bièvre. Je vous en verrai le lien plus tard. Il n’y aura pas que de la Science, il y aura aussi des activités et des expositions Art et Science. Quelques unes de mes Momographies animalières seront exposées à cette occasion ainsi qu’une lecture d’un texte poétique que j’ai écrit en hommage aux animaux de la Science. J’animerai aussi un atelier, devinez sur quoi ? Le Prion bien sûr. Alain F, j’attends avec impatience les dessins de vos « prions joufflus, chauves, moustachus et pour les plus anciens avec une canne ». Si des bloggeurs du coin passaient par là, je serais ravi de les rencontrer.
Ce blog est un havre de paix…….
@+
MM

442 Itié, le 24 août 2010 à 08:47 :

Les Wallfish , quelle incroyable famille !
Presque tous dans la musique , le chant , les instruments … Quand il y en a un qui refuse de rentrer dans ce cercle ( la fille d’Anita ) , il est ratrappé par sa progéniture , un bel adolescent amoureux de son violoncelle !

443 Itié, le 24 août 2010 à 09:52 :

Dimanche soir , j’ai moi aussi pensé à nos blogueuses dans l’assistance ! Mais à quelle place étaient-elles ? Les veinardes !

444 Eliane, le 24 août 2010 à 10:58 :

Que de talents cachés sur ce blog!! Quelle richesse intérieure chez nombre d’entre vous! Un régal.
Impossible, pour moi, d’être le 18 septembre à votre RV Momo, quel dommage!
J’ai fait un tirage de votre oeuvre, je l’ai agrandi et il a pris place sur le piano dans un joli petit cadre, merci encore, c’est si touchant ces petites attentions.
Bon, afin que vous passiez tous une excellente journée,je vous livre cette prière des musiciens, écrite par Sollers :”Et toi, la musique qui es aux cieux, que ta
gloire soit sanctifiée, que ton règne vienne,que ta volonté soit faite dans les galaxies comme ailleurs, pardonne-nous nos fautes de rythme comme nous les pardonnons à ceux qui nous blessent sans fin les tympans, donne-nous notre fugue et notre harmonie du jour, ne nous soumets pas au chaos sonore et débarrasse-nous enfin de nous-mêmes, dans les siècles des siècles, amen”. Il n’a pas écrit que des romans au parfum de scandale, c’est aussi un amateur passionné de musique, comme nous et cette prière, je l’adore. Et vous Catherine? Qu’en dites-vous?

445 Alain F, le 24 août 2010 à 11:53 :

Elise, Votre surprise salzbourgeoises me vaux ce matin une mine de boulanger, un vrai ! Dès le début, on aurait pu croire, pour ce Cosi, à une mise en scène post-mortem de Christian d’Oriola, ce qui a du faire retourner Herbert dans sa tombe. Et puis, passé le souvenir de ce passé, la musique, le chant vous retiennent, affalé sur un canapé, malgré une heure indécemment tardive. Qu’elle chante bien notre Sophie Koch accompagnée par l’orchestre idéal sous la direction bien plus’’qu’Oneck’’ du chef. La large scène du Festspielhaus et tous les protagonistes de ce spectacle ont eu raison de mes a priori. Cher Momo, la vie de reclus en campagne me pénalise énormément, m’empêchant d’assister à toutes ces manifestations (culturelles). Une reporter PC nous redessinera très certainement avec beaux momots vos réalisations. Ah ! Ça Inra, ça Inra, ça Inra, le peuple PC en ce jour sans cesse répète, ah ! Ça Inra, ça Inra, ça Inra malgré les mutismes de certains tout réussi INRA .

446 Alain F, le 24 août 2010 à 12:06 :

…plus qu’Honeck…

447 Elise F., le 24 août 2010 à 13:19 :

Alain, je n’ai regardé que le 1er 1/4 d’heure et je me suis dit « ça commence fort : Alphonso fumant, mélange d’époque des costumes ?? et soudain l’apparition de Sophie KOCH … et la magie de Mozart. Mais l’insomniaque que je suis, doit essayer de dormir de temps en temps. Je regarderai l’enregistrement ultérieurement. J’ai le dvd version P. Chéreau à Aix en Provence : R. RAIMONDI et la belle mezzo Elina GARANČA qui monte, qui monte ; ah ! le trio « Soave il vento » les frissons ne sont pas loin.Bonne journée.

448 Alain F, le 24 août 2010 à 13:35 :

Un des meilleurs Cosi : http://www.youtube.com/watch?v=P0i-kbMoSJc&feature=related

449 COURTAUTMonique, le 24 août 2010 à 15:45 :

Bonjour,je relève le défi d’Elise:je viens de me trouver sur You Tube.J’ai tapé un peu au hasard:Michel Plasson, Berlioz à Bercy.J’ai trouvé,mise en ligne par les choeurs du Mesnil Saint Denis,une photo de 1996;La Messe des Morts de Berlioz à Bercy.
Le chef en veste blanche,c’est Michel Plasson,les 10 bonshommes devant le choeur,sont les 10 ténors solistes chargés de chanter l’unisson l’air de ténor.Regardez à gauche ,devant les soprani,l’armée de contrebasses,je n’en avais jamais vu et entendu autant à la fois.
Je suis dans la tranche soprani à gauche ,vers le 5éme Rang ,bord intérieur,pour pouvoir descendre saluer avec les autres chefs de choeur préparateurs à la fin. Une 30aine de choristes m’avait suivi.Pharaonique comme d’ab avec Plasson.Ces photos circulent un peu partout.

450 Alain F, le 24 août 2010 à 16:26 :

Vous êtes splendide Monique ! Vous avez la plus belle robe noire du chœur .http://www.choeurs-mesnil.fr/images/stories/images/Berlioz-Plasson.jpg Merci de votre contribution à notre curiosité légendaire. Quel bonheur de voir et revoir Plasson dans le site de l’INA ( même spectacle)

452 Livadiotti Roberto, le 24 août 2010 à 20:03 :

Elle est belle,Eliane,cette prière de Sollers,inspirée du “Notre Père”,merci de nous la faire partager.

453 Nelly, le 24 août 2010 à 21:04 :

Merci Eliane pour cette belle prière.
Dimanche j’ai passé 1h30 de bonheur avec la clôture du festival de La Roque d’Anthéron et j’espère bien un jour y être présente pour quelques concerts et…j’y crois! Aldo Ciccolini et ses belles mains, Brigitte Engérer dans ‘ménage à trois’ et…tout! J’aime la tournure que prend le blog même si je ne suis pas une spécialiste et que parfois ‘je râle’. mais je prends des leçons. Je n’oublie pas O.Bellamy et quelques réecoutes. A bientôt. Nelly

454 Alain F, le 24 août 2010 à 22:05 :

Chère Eliane, l’amico Roberto et maintenant Nelly, me rappellent indirectement à l’ordre car j’ai omis de vous remercier pour cette supplique qui pourrait s’adresser à Ste-Cécile, texte recopié pour dévotions futures. Ce ‘’Cosi Fan Tutte’’ de nuit m’a mis la tête ‘’en pavillon de trombone’’ : l’Alain s’est alité à 3h45 et à son âge….et depuis ce matin je navigue aux instruments. Mille excuses pour ce manquement. La première fois où je suis allé à Paris, il y a fort longtemps-elle ne s’appelait plus Lutèce- avant le voyage, j’avais repéré sur un plan une rue enchantée dans le quartier St-Michel : cette rue, c’est la rue de la Harpe et mon premier resto à la Harpe fût un grec et ‘’invité’’ à y pénétrer avec insistance par un préposé « devant la devanture ». Je n’ai aucun souvenir des plats servis, sauf de cette boisson qui m’a fait confondre Notre Dame avec la Tour Eiffel ! Aussi en souvenir de mon premier repas de jeune parisien fou, je lève chère Eliane mon verre de Retsina à votre santé. Zorba le tarnais;

455 Anne-Marie, le 25 août 2010 à 09:21 :

Fidèle lectrice de ce blog, je viens de me remettre à jour après 3 semaines aux Sables d’Olonne, et j’admire toujours le ton et la qualité des échanges. J’interviens rarement car, vu mes connaissances, je n’ai rien à apporter. Je me contente de “recevoir”. Je n’ai pas osé venir à la rencontre chez C2D mais je vais profiter de l’invitation de Mohammed. Interessée par la musique, la peinture et le prion en tant que pharmacien, je devrais passer une journée interessante.Bravo à tous pour vos reportages de l’été dans les festivals et le temps

456 Alain F, le 25 août 2010 à 12:35 :

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Wolfgangssee_01.JPG http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Wolfgangsee_-_Evening.JPG Cela ne vous fait-il pas rêver ? Moi oui !

457 COURTAUTMonique, le 25 août 2010 à 23:06 :

Bonsoir ,Alain,vous m’avez donné l’idée d’une promenade INA.Est-ce difficile d’avoir et l’image et le son.Malgré les petites enceintes connectées,je ne capte que l’image.Je suis peu experte en dehors du blog d’OB.Merci

458 Alain F, le 25 août 2010 à 23:14 :

Bonsoir Monique, Sur cette vidéo j’ai le son et vous ? http://www.ina.fr/grands-entretiens/video/Musique

459 COURTAUTMonique, le 25 août 2010 à 23:32 :

Re:pas tous.Claude Helffer,non (deux essais)Yvonne LM etBetsy J:oui.

460 Alain F, le 25 août 2010 à 23:48 :

Bizzare, Helffer parle après 20 ‘’ Auriez -vous un contentieux avec lui ?

461 COURTAUTMonique, le 26 août 2010 à 00:04 :

A priori non,il joue très bien Debussy. J’y réfléchirai demain,mes élèves sont de retour ,je dois aller faire le plein d’énergie.Bonne nuit!

462 Alain F, le 26 août 2010 à 00:34 :

C’est à l’experte que je m’adresse ! Monique, sur cette vidéo à 1’08’’ : fausse note ou pas ? Merci pour mes vieilles oreilles. http://www.youtube.com/watch?v=0XCi9YE1xDY&feature=related

463 Eliane, le 26 août 2010 à 00:59 :

Dites moi, rassurez-moi, ai-je dit, un jour sur ce blog, que ma mère est grecque? je n’ai pas l’impression or vous levez, à ma santé un verre de quoi? Retsina!!
je suis “sciée” car c’était la boisson qui accompagnait les festivités musicales à la maison, les copains musiciens de mon père terminant très souvent les soirées par un “sirtaki” que maman dansait à merveille.Vous réveillez là de merveilleux souvenirs qui n’attendent que cela
Merci Alain,de faire revivre cette tranche de vie , tout ce qui touche mon enfance liée à la musique m’atteint au plus profond de mon être.
J’écouterai la vidéo demain et vous donnerai mon avis.

464 catherine Dubreuil dessinatrice, le 26 août 2010 à 01:55 :

ha Eliane si vous voulez savoir ce que je pense du sieur sollers , pour avoir eu à faire à lui, …c’est en n°3 sur sa page…quand à ses romans “à scandale” ils sont bien plus ennuyeux que scandaleux : franchement Eliane vous avez réussi à les lire?! c’est d’un razoir!!!!! maintenant son détournement du “Notre Père” est particulièrement habile et on est bien dans le sujet du blog “Passion Classique”
c’est loin d’être un imbécile et en spécialiste de récupèrations de citations : là il a une bonne base qui a fait ses preuves…mais je préfère le détournement du grand Jacques Prévert , au moins lui il l’a fait tout seul et c’est beaucoup plus proche de nous avec une dimension poignante comme la Musique que nous aimons: direct au coeur , sans passer par la case “culture”….ça m’étonne Eliane que vous aimiez sollers…c’est tellement snob! ça ne vous ressembles pas!!!
“Notre Père qui êtes aux cieux restez-y
Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terrre
Qui est quelquefois si jolie
Avec ses mystères de New York
Et puis ses mystères de Paris
Qui valent bien celui de la Trinité
Avec son petit canal de l’Ourcq
Sa grande muraille de Chine
Sa rivière de Morlaix
Ses bêtises de Cambrai
Avec son Océan Pacifique
Et ses deux bassins aux Tuilleries
Avec ses bons enfants et ses mauvais sujets
Avec toutes les merveilles du monde
Qui sont là
Simplement sur la terre
Offertes à tout le monde
Éparpillées
Émerveillées elles-même d’être de telles merveilles
Et qui n’osent se l’avouer
Comme une jolie fille nue qui n’ose se montrer
Avec les épouvantables malheurs du monde
Qui sont légion
Avec leurs légionnaires
Aves leur tortionnaires
Avec les maîtres de ce monde
Les maîtres avec leurs prêtres leurs traîtres et leurs reîtres
Avec les saisons
Avec les années
Avec les jolies filles et avec les vieux cons
Avec la paille de la misère pourrissant dans l’acier des canons.

465 Mohammed Moudjou, le 26 août 2010 à 06:25 :

Bonjour,
Eliane, imaginer mon ptit Cor agrandi et bien encadré posé sur votre piano me comble de joie. Merci d’en avoir pris si délicatement soin. En réalité, et à l’époque du sans fil, de la WiFi, de la WebCam et de la maitrise des ondes, son pavillon est directement relié à celui de mon oreille (qui fonctionne encore) et me permet de m’imprégner à distance et en première loge de vos sonates, préludes, fugues et autres sons mélodieux. Alors attention à ce que vous dites. C’est ainsi que j’ai appris que votre mère est grecque (hi!hi!hi!©Al1F ©Eliane).
Anne marie, la pharmacienne, tout comme vous, je ne fais que « recevoir » sur ce blog, même si parfois c’est du Top niveau… C’est sympa d’avoir placé le Prion au rang de la musique et de la peinture ! Vous êtes la bienvenue le 18 septembre, journée dont les Portes sont Grandes Ouvertes à tout le monde. Et il n’y aura pas que du Prion ce jour là.
(Coucou C2D, la crème anti-Sollers).
Bonne journée,
MM

466 Mohammed Moudjou, le 26 août 2010 à 06:46 :

P.S au 465
Juste une ptite précision. Dans la phrase « C’est sympa d’avoir placé le Prion au rang de la musique et de la peinture », je pensais à l’aspect scientifique et au Concept Prion lui-même qui est révolutionnaire en biologie. Les maladies à Prions sont véritablement des salopries, certes très rares, que je ne souhaite à personne. Alors je présente toutes mes excuses si j’ai heurté la sensibilité de quiconque.
Merci

467 Eliane, le 26 août 2010 à 11:44 :

Catherine, dites moi où je puis vous rencontrer lors de mon passage à Paris en Novembre, ces échanges virtuels ne sont pas toujours faciles; Je déteste le Sollers écrivain, le bonhomme snob et très imbu de lui même, toutefois, j’aime ce qu’il dit sur la musique et cette prière m’ a amusée, j’ai aimé, il m’est difficile, sur ce blog de dire pourquoi. je connais bien le Prévert et je partage votre opinion, c’est pourquoi je vous propose de poursuivre cette discussion one day si c’est possible.
Je n’ai pas oublié nos échanges précédents sur le sieur Sollers, je vous rassure Catherine.
Bon, je dois travailler un peu .
Alain vous dormez toujours ? J’attends ma réponse!

468 Alain F, le 26 août 2010 à 11:46 :

Chère Eliane, La toute petite anecdote de l’étroite rue de la Harpe est vraie et c’est vous, qui avez réveillé ce souvenir lors d’une de vos fugues….je maintiens le verre à votre santé. Libérons nos souvenirs ! Pensez et je vous en remercie de nous dire ce qui vous gêne chez Sokolov : en quelques mots. (J’ai pas oublié l’ ^ sur gêne !). Sollers vous vous met dans un état ….Catherine, ce qui nous vaut ce jolie texte de Prévert- alors indirectement merci à ‘’Philips le rasoir ‘’. Mohammed, votre invitation à cette journée porte ouverte m’a incité à entrer dans le site de Jouy en Josas ( pas bien loin des grilles de Versailles…) et la porte étant grande ouverte jours et nuits j’en ai profité, sans me faire repérer, pour faire une grande visite mais vous n’étiez pas à votre poste à l’UR.VIM ! Je n’ai pas eu le plaisir de vous voir. La verte frog peut-elle y remédier sans malice ? Amitiés.

469 Alain F, le 26 août 2010 à 13:05 :

Un retour à la musique et à ce prenant ‘’Morgen’’ de R. Strauss ( voir le miel dans les oreilles) : j’ai passé le début la nuit à écouter les nombreuses version de ce lied, et paradoxalement, moi qui adore l’orchestre, ces enregistrements là n’apportent pas l’émotion que procure le piano avec cette longue introduction, tel un tapis très doux déroulé pour l’artiste: Eine große Nachtmusik ! Ce Richard, je le trouve tous les jours de plus en plus émouvant. Autre version : (la chanteuse est plus affriolante que la grande Lotte Lehmann proposée sur le message) http://www.youtube.com/watch?v=a9z_SD7tNPw

470 Alain F, le 26 août 2010 à 13:08 :

…versionS…

471 Eliane, le 26 août 2010 à 13:21 :

http://www.youtube.com/watch?v=fGTGbVgqNiE
Et cette voix Alain, qu’en dites-vous?
je suis entièrement OK avec vous , votre remarque est juste concernant l’accompagnement piano seul, l’orchestre apporte plus de couleurs, de chaleur, d’étoffe!!

472 Alain F, le 26 août 2010 à 13:36 :

C’est beau, non ?
Demain !
Demain encore une fois le soleil brillera
Et sur mon chemin ensoleillé de la terre
Nous unira à nouveau , comme elle l’a fait ,
Et donnera à nos bonheur une autre naissance …
La grande plage sous un ciel bleu d’onde
Nous rejoindra en descendant douce et lente ,
Et muette regardera dans les yeux ,…..

473 Alain F, le 26 août 2010 à 13:53 :

Cette fin landaise chante fort bien mais dommage que l’orchestre soit aussi désagréable. Comme à la bataille navale de notre enfance je vais essayer ‘’de vous couler ‘’ http://www.youtube.com/watch?v=_zB4qaE0rRg&feature=related

474 Alain F, le 26 août 2010 à 14:09 :

Vous voulez Eliane, en bonne voisine de l’Océan, nous faire atteindre dès ce soir les 500ièmes rugissants ? Je ne suis pas candidat ! Pour une fois…

475 catherine Dubreuil dessinatrice, le 26 août 2010 à 17:45 :

voir première partie du texte chez mon Didier (Vancauwelaert) après Françoise (Françoise est-ce Françoise 40 ou une autre?) …Lucia Popp c’est drolement bien! quelle voix forte et douce à la fois
Pour en revenir aux vaches : bravo Momo, après la quasi lègende d’Andersen du cor d’harmonie qui se retrouve par magie sur le piano , c’est comme un conte de fée ! vous écrivez des poèmes en hommage aux animaux de la science! moi je dis bravo
voici une peintre qui les a magnifiquement peint, c’est aussi beau qu’Anna de Noaïlles par picasso picassiette (pour Anna de Noaïlles il a fait un medlay entre Van Donguen et Manet, habile du reste)

http://beninois.free.fr/index.php?cat=galerie-rosa-bonheur
je suis contente d’avoir la traduction de Morgen car à cause , ou plutot grâce” à vous Alain j’en ai bien écouté 8 versions…et j’ai pas fais mes courses! on apprend plein de trucs c’est chouette

476 COURTAUTMonique, le 26 août 2010 à 19:01 :

Bonsoir Alain, nouvelles tentatives d’écoute,sur le site INA,j’entends sauf Claude Helffer ,là je reste Samson…
Aucun son ne sort des videos mises en ligne,par les amateurs de R.Strauss.??

477 Alain F, le 26 août 2010 à 19:58 :

Bonsoir Monique, le mystère est total ! Après re-vérification Monsieur Helffer parle toujours. Il doit s’agir d’une anomalie de votre PC, voyez vite un accordeur car c’est dommage de se priver de tous les Morgen sélectionnés par nos amis en culture intensive : peinture, sculpture, littérature, biologie etc. Je n’aurai donc pas la réponse de la portée N° 462 si Scotto est aussi aphone . Catherine, gracias pour la galerie dont vous ne vous foutez pas ! J’ai un petit faible pour le berger avec ses moutons en montagne: c’est super évocateur -très poétique et cela donne envie d’écouter du Schubert ’’ Le Pâtre sur le Rocher’’. Charlie 2 Delta rejoignez le niveau 456, survolez le Wolfgangsee et communiquez nous vos impressions. Message resté une grande partie de la journée ‘’en attente hippodrome’’. Momo est surprenant ! Il avait caché un excédant de bagages dans son trop petit train. Mon intuition n’était pas mauvaise : rappelez vous le Machu Pitcchu chu ! Chu ! …Les bloggeurs qui prennent le train en route doivent se demander parfois s’ils ne sont pas tombés dans une unité de soins intensifs en musicothérapie !

478 Alain F, le 26 août 2010 à 20:36 :

Le lien pour le Pâtre : vieille version peu connue- le clarinettiste est top . http://www.youtube.com/watch?v=vu55Ef6zkYs&feature=related

479 COURTAUTMonique, le 26 août 2010 à 22:10 :

Re:le faux contact détecté ,j’écoute seulement sur l’ordinateur:c’est minimaliste.Je ne connaissais ni la version ,ni la chanteuse:ce qui me manque ,c’est l’equilibre entre les 3protaganistes;le piano est beaucoup trop faible,même si ce qu’il joue n’est que du remplissage harmonique.
J’ai découvert cette oeuvre par Ameling,Demus et…Toujours le problème du conditionnement, quand on a beaucoup écouté une seule version;j’aime toujours autant la seconde partie et la luminosité de la voix d’Ameling.Pour avoir été accompagnée sur un Bösen, je n’aime plus le piano-forte de Demus.

480 Françoise (40), le 26 août 2010 à 22:12 :

Chère Catherine,
Oui, c’était bien moi … le (40) ayant sauté ! Heureuse que vous appréciiez vous aussi Didier V.
Bonne soirée.
Françoise

481 COURTAUTMonique, le 26 août 2010 à 22:38 :

Le problème de la version Dreissen est qu’ils ont oublié le piano puis la clarinette qui précèdent l’entrée de la voix.Dommage!

482 catherine Dubreuil dessinatrice, le 26 août 2010 à 22:47 :

rafraichissante Wilma! clarinette extra : un véritable bouquet d’edelweis cueillies au son des clarines! merci Alain
http://www.youtube.com/watch?v=lvu_cDfHYJk&feature=related
Allo la tour de contrôle ici Tango Charly pour Air Musique Passion Victor Delta : lac survolé ,bonne visibilité ,Wolfgang en vue, prêt au décollage , vent 310 pour 8 noeuds

483 Alain F, le 26 août 2010 à 23:08 :

Parfait, vous pouvez couper les moteurs, il ne faudrait pas que le lait tourne ! http://www.youtube.com/watch?v=y79n38SRNUU

484 Alain F, le 26 août 2010 à 23:41 :

Oui ! Oui ! Nous volons bas..Reprenons de la hauteur http://il.youtube.com/watch?v=65byu3ztI8U&feature=related

485 Livadiotti Roberto, le 27 août 2010 à 09:15 :

J’ai lu un livre de P.Sollers qui m’a intéressé,”La Divine Comédie” qui n’est pas un roman,mais un essai sur l’influence de Dante et de son oeuvre sur l’art italien et autre.Ce livre est fait de réponses à des questions posées par un journaliste et je le recommande.

486 Alain F, le 27 août 2010 à 10:00 :

Bonjour et merci Cher Roberto pour cette sage recommandation. Cette lecture pourra s’accompagner de l’écoute de la ‘’Dante Symphonie‘’de Liszt- œuvre dédiée à Wagner - ou de : ‘’Après une lecture de Dante’’ (Années de Pèlerinage) par Claudio Arrau - mon préféré dans cette œuvre. Concernant la ‘Dante Symphonie’’ le chef italien Giuseppe Sinopoli mort prématurément, baguette à la main, à l’âge de 47 ans a en donné une version splendide à la tête de la Staatskapelle de Dresde (DGG). Sinopoli avait fait des études de médecine, psychiatrie, ce qui tend à rapprocher une fois de plus la musique et la médecine. http://www.youtube.com/watch?v=XkeKx1DxX4s&feature=related

487 Livadiotti Roberto, le 27 août 2010 à 11:02 :

Cher Alain,vous avez toujours une bonne idée à proposer et je pense qu’il serait intéressant d”écouter cette “Dante Symphonie” de Liszt ou le poème symphonique “Francesca da Rimini” de Tchaikowski.

488 Alain F, le 27 août 2010 à 11:15 :

Pour votre fête Madame Courtaut, nous ne pouvions que vous offrir une pièce pour piano interprétée par une Monique. http://www.youtube.com/watch?v=7f4NTZWYx_o&feature=related

489 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 août 2010 à 19:56 :

Grandiose!!!!!!!!…c’est la Goldwin Mayer et la Paramount réunies…..on a vraiment l’impression qu’on plane au-dessus de tout tel un condor ou un aigle royal!!!!!!!(lien 484) …je file au 488…..

490 Alain F, le 27 août 2010 à 20:19 :

Ou la Scarlett O’hara de la M.G.M !

491 Nelly, le 27 août 2010 à 22:05 :

Je viens de découvrir cette Dante Symphonie de Lizt et le livre de Sollers que vous nous indiquez Roberto. Vous êtes gâtée Madame Courtaut! Aujourd’hui j’aurais bien aimé me prénommer
Monique.

492 COURTAUTMonique, le 27 août 2010 à 22:56 :

Cher Monsieur F.votre délicate attention m’a touchée et le choix de cette merveille pianiste dont je porte le prénom ,m’a rappelé combien notre école de piano française a été riche au milieu du XXème siècle;son jeu m’a séduite au point d’oublier S.F,c’est dire…J’avais décidé de programmer pour cette journée mémorable,une descente à la FNAC et je suis revenue chargée de trésors que je viens de déballer avec une joie d’enfant;les écouter prendra un peu plus de temps…
Pour vous remercier avec Maurice Ravel ,je vous envoie mon premier souvenir de concert SUR la scène de la salle Pleyel:c’était Daphnis et Chloé,dirigé par Pierre Dervaux.La découverte du chatoiement de tous les pupîtres donnait le vertige et nous savions qu’après le lever du jour nous devions nous tenir prêts pour la Bacchanale endiablée rivés à la baguette du chef,un grand moment.Aucun disque ne restitue cette sensation sur la scène .Merci
KV492, j’ai raté ut mineur 491!

493 COURTAUTMonique, le 27 août 2010 à 23:06 :

Nelly,n’ayez aucune crainte ,Alain F a certainement en stock pour chaque membre du blog, une musique en harmonie avec le prénom:attendez-vous à quelque musique australienne…Pour le moment,il voudrait sans doute voir défiler les numéros pour marquer 500,bon jeu.

494 Eliane, le 27 août 2010 à 23:56 :

Je pense que notre érudit Al1 a du temps libre pour assouvir sa passion musicale, (et la nôtre) je lui dis merci pour ces différents liens toujours choisis à bon escient, la musique qui s’en échappe régale les oreilles !
Je suppose donc, que vous (Al1 + ?) avez déjà dévoré le dernier Classica , on se balade, aux quatre coins du monde dans les hauts lieux de la musique, on se “rêve” bien sûr dans l’un d’eux cet hiver et l’on arrive aux pages consacrées au concerto N°4 de Beethoven où l’ on s’arrête longuement. Moi, c’est obligatoire
Il m’ est impossible de faire l’impasse sur ce concerto dont l’andante m’attire facilement les larmes .En lisant l’article, j’ai aussitôt pensé à Kessin et sa vision des “tempi Beethovéniens” notamment celle de cet Andante dirigé par Sir Colin Davis en parfait accord sur les fameux “tempi”, moi, je n’aime pas du tout cette interprétation du mouvement, beaucoup trop lente à mon goût, elle me déstabilise et m’ôte tout sentiment profond.
Ce concerto est une pure merveille, on y trouve la manière chaude, riche, colorée de Beethoven, avec, (en plus du N°3), ce voile de mystère sur l’enchantement des sons, une vague attente des promesses du bonheur, et ce voile de poésie qui le rend si séduisant.
De tous ceux qui ont exprimé la pleine puissance de leur inspiration en musique pure, Beethoven est le roi, il possède toute la gamme des émotions humaines.
Je suis passionnée par Beethoven et son oeuvre, c’est un génie, il est difficile de parler des diverses interprétations, Classica l’a très bien fait. Disons que ce concerto nécessite obligatoirement un orchestre important et une véritable complicité entre le chef et le concertiste, tempo obligent!! je possède plusieurs versions qui me séduisent toutes pour des raisons différentes suivant le mouvement ce qui fait que je me livre à une véritable gymnastique, à chacun ses trouvailles personnelles pour atteindre une écoute la plus magique possible.
http://www.youtube.com/watch?v=Ri3HkPGmeQM
Pour rester dans l’atmosphère
Bonne fête Monique, il me reste 4 minutes!!

495 Alain F, le 28 août 2010 à 00:08 :

Décrochage avec le film’’ Françoise Sagan’’ : la mayonnaise ne prend pas ! Monique Haas Monique, est une merveilleuse pianiste qui fait des merveilles avec Ravel et Debussy, une des pianistes femme qui a avec Clara Haskil, Lili Kraus, Annie Fischer, Sondra Bianca, Ingrid Haebler accompagné mes jeunes années. Qui se souvient de ces artistes ? Pierre Dervaux a accompagné Samson dans un Concerto de Ravel - il me semble avoir vu un extrait chez YT-quand je trouve je vous l’envoie- La présence au concert et encore plus sur la scène donne des impressions irremplaçables et vos souvenirs valent tous les DVD de la terre. Cette joie de grand enfant qui déballe des disque je la partage. Aux Noëls ou autres fêtes, combien de fois mon entourage a été presque vexé, alors qu’il cherchait un cadeau important, quand je demandais DES DISQUES rien que des disques ! Bon maintenant ils auront du mal ! Dites nous vos trésors prêts à entrer dans votre caverne. Tout à l’heure j’ai trouvé cet extrait amusant :Une pianiste lumineuse ! http://www.youtube.com/watch?v=fSa88TAMPjo Nelly votre tour viendra.

496 Alain F, le 28 août 2010 à 00:35 :

Quelles sont belles les salles….ailleurs que chez nous ! Eliane, tous les mouvements lents des concerti de Beethoven - violon et triple compris- sont à mettre en priorité dans les machines jeun’s pour ballades en forêt ou en montagne pour l’Empereur-souvenir perso- Au passage j’en profite pour vanter une version du Cto violon : celle du français -cocorico !- Zino Francescatti ( marseillais) avec l’humaniste chef Bruno Walter -son vrai nom = Jo Schlesinger- le larghetto, vous permet d’entrer au conseil d’administration de chez Kleenex. On - va - se -faire -engueuler …par C2D !!!!!

497 Alain F, le 28 août 2010 à 00:55 :

Je suppose que cela à été dit- tan pis- ou alors souvenir inconscient de l’avoir lu ? De toute façon tout est sur internet : notre vie est sur internet : Beethoven est à la terre ce que Bach est au ciel. Si vous ne trouvez pas le véritable auteur, avertissez-moi ! Un petit plaisir ne fait jamais du mal.

498 Alain F, le 28 août 2010 à 01:17 :

Sorry, j’ai confondu Dervaux avec Frémaux ! Restons-en à la version miraculeuse avec Cluytens pour passer une excellente nuit, ce que je souhaite à tous. Beaux rêves Raveliens. Encore un lien !!!

499 Alain F, le 28 août 2010 à 01:19 :

http://www.youtube.com/watch?v=QvHa0EFddHs

500 Elise F., le 28 août 2010 à 01:35 :

Alain tout de même que faites-vous ? Le n° 500 ce serait normal que ce soit vous ! Vous apportez tant à ce blog de même qu’Eliane , Monique C. et tous les autres amis bloggeurs. Je me contente d’essayer « d’engranger » toutes ces merveilles que vous proposez pour mon plus grand plaisir.

501 Alain F, le 28 août 2010 à 09:38 :

Chère Elise, la 500 ième (on se croirait au théâtre !) était pour vous et vous l’avez compris. Point de Richard S. pour illustrer votre espièglerie bien supérieure à la mienne, mais un de vos amis : vous en resterez bouche bée- lui aussi d’ailleurs ! http://www.youtube.com/watch?v=gVYKqlz6e0M&feature=related

502 Alain F, le 28 août 2010 à 11:03 :

Chère Eliane, dans un petit livre dédicacé (j’adore !) par l’auteur et retrouvé dans la caverne d’Al 1 baba, André Boucourechliev dit ceci du Quatrième concerto de LvB : « C’est avec le Quatrième concerto en sol majeur que Beethoven achève de dépasser les limites d’un genre et d’une fonction consacrés. Dans le second mouvement, Andante con moto, il atteint un des sommets de son œuvre. Piano et orchestre y alternent dans un dialogue aux accents d’une gravité telle qu’aucun concerto n’en a jusqu’alors fait entendre, et où LES SILENCES DEVIENNENT DES SIGNES TOUT AUSSI ELOQUENTS QUE LES SONS ». Il y a aussi ce petit billet ( toujours d’actualité) du compositeur adressé à la baronne de Westerholt en 1790. « Rien n’est stable dans cette vie, tout se détruit avec le temps, et bien peu d’amis sont constants. Mais pour toi, ma chère amie ! Jamais mon cœur ne changera et toujours il te chérira » Comment rester sourd à cet appel ? A être dans le SUBLIME, allons -y, écoutez ce ‘’concerto pour violon et voix’’ ! http://www.youtube.com/watch?v=rM9bavYuoAc&feature=related

503 Alain F, le 28 août 2010 à 11:25 :

Ecoutez vite ! Le concert est en direct !et bravo au chef Christian Thielemann, un grand.

504 Elise F., le 28 août 2010 à 12:53 :

Merci cher Alain de votre délicate attention ; ce sera aussi votre cadeau pour mon anniversaire qui était le 26.Ah! cette missa solemnis du grand B. : chair de poule assurée à chaque écoute !
http://www.youtube.com/watch?v=EAYhPTEcAAE

505 catherine Dubreuil dessinatrice, le 28 août 2010 à 13:41 :

……harr her Alain chamais chè n’eugueule!!!!!!….comment dire sans vexer personne…… impossible je n’essaye même pas , ……en tous cas les échanges Eliane Nelly Roberto etc etc même pointus sont savoureux..je réagis juste quand ça me coupe l’envie tout court faute de souplesse…ça m’a jamais ennuyé d’apprendre bien au contraire mais y’a la manière faut penser à tous les petits néophites qui sont sur ce blog, intimidés en plus et qui commencent à s’y sentir bien même si comme une dizaine d’entre nous ils ne sont pas forcement dans la communication jubilatoire qui demande soit un statut de retraité, soit une profession libérale, soit une très bonne organisation, soit tout en même temps plus un brin de délire et d’enfance…. ! C’est pourquoi je brandis ici (chorégraphiée par Noureïev voir n°9 chez Didier Van Cauwelaert) l’étendard de l’élitisme démocratique oxymore s’il en est , en porte parole de ceux qui pigent que couic aux messages à Monique …et puis on n’a pas “du temps à perdre” : on le prend pour faire plaisir aux autres (et se faire plaisir par la même occasion)là!

506 sandrine, le 28 août 2010 à 14:53 :

La commedia è finita cher Alain F, qui êtes-vous enfin ? Bas les masques !
Je rentre de vacances…et parmi les factures et les publicités une enveloppe kraft se distingue, j’ouvre frénétiquement et là…surprise ! Photo dédicacée ….Merci Monsieur , rien ne pouvait me faire plus plaisir évidemment ! Merci également à votre complice Roberto !
Mais quel mystérieux et influent bonhomme êtes-vous Monsieur F ?
Ancien impresario ou attaché de presse d’un artiste de renom, Directeur d’Opéra ou Chef d’orchestre à moins que vous soyez l’ancien rédacteur en chef du magazine Classica ou encore professeur d’histoire de la musique….Qui que vous soyez c’est VOUS cher Alain F que Olivier Bellamy doit inviter…si ce n’est pas déjà fait !? Olivier, dans votre agenda , laissez une place à Monsieur F, nous aimerions aussi entendre sa voix (il écrit trop) ! MERCI !
En attendant écoutons celle-ci, vous nous manquez tant Maestro !
http://www.youtube.com/watch?v=Ky271W94VHA

507 Alain F, le 28 août 2010 à 14:55 :

Il reçoit du beau monde le Liceu de Barcelone, les catalans ont bien de la chance : Kaufmann, Soile Isokoski, C2D …..Comment savoir Elise pour le 26 ? Prière à tous de laisser vos actes de naissance ! Mozart est mort un 5 Décembre, A.F est né un 5 Décembre d’une autre année. Plus de messes pour la journée, un peu de gaieté : http://www.youtube.com/watch?v=4Diu2N8TGKA&feature=related Message à Monique : avez-vous le 2ième concerto de Lulu Tronchbach par Richard Clayderman et le grand orchestre du Balajo ?

508 sandrine, le 28 août 2010 à 14:59 :

pour faire durer le plaisir
http://www.youtube.com/watch?v=sUe2OnXIBEg
sandrine(84)

509 catherine Dubreuil dessinatrice, le 28 août 2010 à 15:14 :

lien Arrau: formidable: je n’y connais rien mais je sens la “complicité” orchestre pianiste exacte et subtile juste comme il faut non Eliane?….arrètez de vous fiche de moi Alain: je ne suis pas encore au Liceo….quoiqu’ayant pris contact avec los bomberos après l’incendie pour dessiner la reconstruction…trop compliqué à mettre en oeuvre, j’ai fait L’Odéon -qui avait brulé aussi, mais bien avant …comme La Fenice…tiens : le feu et la Musique? Alors comme ça y’en a qui ont ds “photos dédicassées” ha bob ha bon !!!!!!!!!on en apprend tous les jours!!!!! “Aucun document ne correspond aux termes spécifiés “Lulu Tronchback”

510 Alain F, le 28 août 2010 à 15:19 :

Vesti La Giubba (Revêts Ta Veste)

Réciter ! Quand je suis pris par la folie
Je ne sais plus ce que je dis et ce que je fais !
Pourtant… c’est nécessaire… force-toi !
Bah, tu es peut-être un homme ?

Tu es un clown ! = C’est tout moi !!!!!!!!!!

Revêts ta veste et ton visage enfariné.
Les gens payent et veulent rire ici.

Et si Arlequin te vole Colombine
Ris, le clown et tout le monde applaudira !
Transforme en pitrerie les maux et les pleurs ;
En une grimace les sanglots et la douleur…

Ris, le clown, sur ton amour déchu,
Ris de la douleur qui empoisonne ton cœur.

511 Alain F, le 28 août 2010 à 15:26 :

Précisez Sandrine : C’est pas ma photo dédicacée !!! Heureusement, car vos vacances seraient à recommencer. Bien vu l’extrait. Bravo Sandrine.

512 Alain F, le 28 août 2010 à 15:39 :

Comment ne pas soupirer d’émotion en entendant cette voix, cette musique, cet orchestre et son chef captés magnifiquement. C’EST TOP ! Grazie mille. BIS ! BIS ! BIS ! TER ! TER !

513 Alain F, le 28 août 2010 à 16:25 :

C’est fou ce que les théâtres peuvent brûler ! Il faut cesser de dire aux acteurs qu’ils ‘’brûlent les planches’’. Anecdotes (sur)vécues : A quelques jours près, deux hôtels ont flambé après mon passage : Le Rossia à Moscou (des dizaines et plus ? de morts) , et à Saragosse, de nombreux morts hélas. Ne m’invitez pas !!

514 Erica Roche, le 28 août 2010 à 16:44 :

Bonjour à tous. je suis rentrée de la campagne depuis 2 jours et je suis émerveillée par votre érudition musicale - mais il y a un tout petit bémol. Mesdames, Al1 Eff n’est pas tout à fait ce que vous croyez - j’ai trouvé une toute petite faille dans son armure (ou veste..). Eh oui, Miss Marple a trouvé quelque chose - pour une fois! Relisez bien le 486. Non cher Alain, Sinopoli n’est pas mort à 47 ans mais à 54 ans. Je l’ai vu à Vienne en 1996 dans un concert Schubert dans la salle du Musikverein. Il allait donc sur ses 50 ans et avait l’air fatigué. Je n’ai pas franchement adoré ce concert - au programme il y avait notamment la Symphonie Inachevée qui est très loin d’être mon œuvre préférée - mais j’avais voulu faire plaisir à ma mère en lui offrant des places et elle a adoré. En fait, ma mère avait reçu, outre sa pension, une petite somme d’argent du gouvernement autrichien en “compensation” de sa douloureuse expérience de la guerre. L’argent n’a jamais été une compensation, mais elle était contente et a saisi l’occasion pour nous offrir à toutes les 2 une petite semaine de vacances à Vienne. Elle avait tout organisé dans les moindres détails - en prévoyant même une voiture avec chauffeur pour nous transporter de chez elle jusqu’à Heathrow (ni l’une ni l’autre ayant un permis de conduire). Elle nous a pris des places à l’Opéra de Vienne pour “Les Contes d’Hoffmann” avec Neil Shicoff et Bryn Terfel (c’était le seul soir où Natalie Dessay ne chantait pas). Nous avons pu les rencontrer tous les 2 à l’entrée des artistes et ils formaient un beau couple de rigolos. C’était très sympa de les rencontrer et magnifique de les entendre dans une bonne mise en scène. Quelques jours après, “Don Carlos” avec Nicolaï Ghiaurov était par contre un peu décevant car NG avait été très malade et sa voix n’était plus du tout aussi magnifique qu’avant. Nous avons même diné sur place sous le buste en bronze désapprobateur de HvK. Nous avons passé des vacances vraiment mémorables. Le seul ombre au tableau était l’hôtel. Ma mère l’avait choisi parce qu’il était à 5 minutes à pieds de l’opéra et parce qu’elle avait connu autrefois la directrice. Elle m’expliquait que les chambres étaient très jolies avec meubles et lustres très viennois. A notre arrivée, nous étions très étonnées par l’accueil glacial de la réception. Notre chambre n’était pas du tout comme la description de ma mère, mais plutôt genre chambre de bonne donnant sur une cour déprimante. Je n’ai évidemment rien dit, et elle non plus, et je n’ai rien dit non plus lorsque j’ai aperçu un matin une de ces belles chambres. L’accueil à la réception continuait à être glacial et je me sentais de plus en plus mal à l’aise car rien ne justifiait cette attitude. Et puis, eureka - tout d’un coup j’avais compris. Un jour j’ai dit à ma mère que j’irai faire un tour après le déjeuner pendant qu’elle se reposait, et je suis allée courageusement à la réception. J’ai demandé aux deux femmes glaçons qui étaient là de me prendre des billets pour le concert Sinopoli. La réponse était que les billets étaient certainement tous vendus. J’ai fait semblant de ne pas avoir entendu et j’ai dit “vous comprenez- depuis que nous sommes à Vienne, MA MERE insiste pour tout payer et j’ai tellement envie de faire plaisir à MA MERE en l’invitant à ce concert”. Les glaçons m’ont regardée bouche bée dans un long silence que j’ai fait semblant de ne pas avoir remarqué, et puis à mon grand étonnement elles m’ont assurée de faire de leur mieux pour avoir les places le soir même - ce qui fut fait. A partir de ce moment-là elles sont devenues charmantes, et ma mère ne comprenait pas ce changement. Moi si - elles s’étaient tout simplement méprises sur la nature de nos relations!

515 COURTAUTMonique, le 28 août 2010 à 18:15 :

Giuseppe Sinopoli-2novembre1946-20avril 2001,représentation d’Aïda à Berlin.

516 Alain F, le 28 août 2010 à 19:02 :

Retour fracassant de Miss Marple qui passe Surintendante d’office au pool des délinquants en calcul mental (Nov. 1946-+ Avr. 2001) Comment ces dames de l’hôtel pouvaient être glaçons devant vous ? C’est inimaginable. Erica je vous adore, je vous vénère même, vous qui avez eu l’immense privilège de diner sous le buste de Karajan - en bronze ! Je suis déçu, en or massif aurait été plus mérité- Vous avez vu Erica l’activité du blog- incroyable ! : c’est un roc, c’est un pic, un cap, une péninsule ! Et vous voilà K 514 dans le catalogue spot, ce qui correspond à un Rondo en ré majeur moins bien connu que l’Inachevée que nous allons vous faire entendre jusqu’à en déclarer votre amour. Vous ne deviez pas partir pour Salzbourg ? Dites-nous, dès votre retour, si Mozart est toujours bien né dans la ville, nous attendrons avec un intérêt certain le résultat de votre enquête. Surintendante merci et amitiés.

517 Erica Roche, le 28 août 2010 à 19:24 :

Merci cher Alain pour tous ses compliments, pas mérités si toutefois sincères! Vous avez une excellente mémoire - départ le 8 pour quelques jours à Vienne où j’irais bien volontiers boire dans un café autrefois féquenté par notre “grand syphilitique” - mais point de Symphonie Inachevée j’espère. Ensuite une nuit dans le Wachau et 5 nuits à Salzbourg - je n’ai pas oublié le pélerinage promis au berceau de HvK! Nous n’avons réservé aucun opéra ni concert - on verra sur place mais sur internet je n’ai rien trouvé d’intéressant.

518 Alain F, le 28 août 2010 à 20:06 :

I am very sincere and with a big Memory. C’est dommage, n’étant pas proche, de ne pouvoir échanger les guides et idées d’hôtels. Nous passerions des soirées à rêver, imaginer les bons plans ! Mon épouse en déplacement regarde le blog et je fais tout pour la conditionner, la persuader de la nécessité à me laisser revenir sur les bords de la Zalzach. Sur maps satellite vous pouvez voir la maison du maître à Anif. Si vous êtes sage, je peux vous donner l’adresse, la recherche est immédiate et en grossissant au max et même en 3D vous verrez fort bien le paradis - pou moi-

519 COURTAUTMonique, le 28 août 2010 à 20:22 :

la salzach

520 Alain F, le 28 août 2010 à 20:31 :

c’était pour l’accent Monique!

521 Livadiotti Roberto, le 28 août 2010 à 21:11 :

Chers amis et amies,vous parlez du 2e mvt du 4e concerto de Beethoven qui est sublime,mais ne pensez-vous pas que le 3e mvt de ce concerto et plus encore le magnifique 1er mvt du 5e concerto(l’Empereur)sont encore plus caractéristiques de la puissance dramatique de son oeuvre?

522 catherine Dubreuil dessinatrice, le 28 août 2010 à 23:20 :

oui Roberto mais je trouve qu’on l’entend tout le temps l’Empereur!!! C’est bien d’écouter les autres ( …je dis pas ça pour Monique mais pour les concertos de Ludwig Van) hi hi hi

523 Eliane, le 28 août 2010 à 23:51 :

A 23h30 ce soir, juste 24h après mon dernier message, j’hallucine devant le nombre de commentaires tombés, le blog va exploser, Queffelec va dire STOP, fichez-moi la paix!!
ça bouge,
ça bouillonne,
ça ronchonne,
ça complimente,
ça remercie
Neurones toujours plein pot, quelle activité, que de personnes bien élevées, Encore une fois, c’est le problème du virtuel, car une discussion animée sur un sujet partagé par tous, avec des avis parfois différents (attention, je n’ai pas dit agressive, ne déformez pas) disons un échange passionné, ça fait avancer le “smilblick” non?
j’espère qu’ Olivier a engagé un secrétaire, une synthèse de la prose estivale s’impose en guise de petite récréation avant d’ accueillir les nouveaux invités.
Aurons-nous le droit de faire des suggestions? C’est sans doute trop tard
Je n’ai rien compris à cette histoire de photo dédicacée, qui a envoyé quoi? Cela me dépasse, j’ai manqué un épisode, en revanche j’ai parfaitement enregistré la réaction épidermique de C2D à la lecture d’échanges un peu techniques, : j’aime beaucoup cette spontanéité, en plus de son trait de crayon. En tous cas, je suis enchantée Catherine que vous aimiez le lien Arrau dans Beethoven, c’est tout à fait juste la communion concertiste orchestre.J’arrête làll
Roberto, je faisais référence à l’article de Classica sur le concerto N°4, et comme j’ai un faible pour l’Andantei, je me suis laissée emportée.ll est clair que que le 1er mouvement du 5 est “sublissime”, je pourrais vous parler des heures des concertos de Beethoven pour les avoir étudier, ils ont constitué le sujet d’un long travail par le passé, mais, je vous rassure Catherine, je ne le ferai pas, cela d’ailleurs risquerait d’être très ennuyeux, j’en conviens parfaitement. C’est le problème en musique, il faut user des métaphores et images sinon, on devient vite technique, c’est Pivot qui l’a dit et je partage cet avis.
Bon Dimanche
Allez voir “POETRY”, c’est magnifique
Eliane

524 Eliane, le 28 août 2010 à 23:53 :

laissée emporteR évidemment

525 Erica Roche, le 29 août 2010 à 09:28 :

Chère Eliane, bravo! Vous avez si bien résumé ma pensée et je crois ne pas être toute seule - trop de technicité tue la spontanéité et décourage ceux et celles (et il y en a pas mal) qui se font à tort des complexes d’infériorité, de nous faire profiter de leurs impressions.Pour finir avec la technicité je fais appel à la pianiste que vous êtes pour m’expliquer pourquoi cette merveilleuse interprétation d’Arrau est différente des autres (toute question de talent mise à part). Est-ce que c’est les cadences? De qui sont elles?Ensuite, comme vous je n’ai rien capté à l’histoire de la photo dédicacée et j’aimerais quelques éclaircissements. Je n’ai rien capté non plus du 507. Alain, vous avez un espion chez RC? Je trouve que soit on ne dit rien ici soit on dit tout - alors Alain - à la confess!Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien l’adresse complète à Anif. Ce serait dommage de se pointer là-bas pour rien!

526 sandrine, le 29 août 2010 à 10:06 :

Faut-il le préciser chers amis du blog ?
Non je n’ai pas reçu la photo dédicacée du Docteur Alain F. à moins que ce ne soit lui caché sous cette belle cape de soie rouge ! Pour les curieux il faudra prendre l’ascenseur et remonter à l’étage 315/316 et plus.
Bon dimanche à tous
Sandrine(84)

527 Erica Roche, le 29 août 2010 à 10:27 :

Sandrine - je n’ai toujours rien compris. Il ne fait pas m’en vouloir - je ne suis qu’une vieille anglaise! Alors - expliquez-moi SVP

528 Livadiotti Roberto, le 29 août 2010 à 12:15 :

Oui,Catherine,on parle souvent de “l’Empereur”.Le 4e est beau aussi,mais on parle moins souvent des symphonies et des ouvertures. Eliane et Erica c’est vrai que les analyses trop techniques des oeuvres musicales sont ennuyeuses,j’ai essayé moi-même de l’éviter ds mon Histoire.Un livre bien ecrit sur l’Histoire de la musique c’est celui de Lucien Rebatet.Sandrine,provero’ di salire coll’ascensore.

529 catherine Dubreuil dessinatrice, le 29 août 2010 à 13:08 :

voilà Erica et ses savoureuses anecdotes saupoudrées de British touch! je vais rempoter mon lilas en écoutant ” Alban Berg (1885-1935) Concerto pour violon, A la mémoire d’un ange Ludwig van Beethoven (1770-1827) Symphonie N°9 en Ré mineur Op.125 Gil Shaham, Violon Helena Juntunen, Soprano Charlotte” en différé de Londres aimablement proposé à la ré-écoute sur mon abonnement FM….je vous en dirait des nouvelles

530 catherine Dubreuil dessinatrice, le 29 août 2010 à 13:08 :

dirais

531 Martine, le 29 août 2010 à 16:08 :

Bonjour à tous !

Une apparition rapide sur le blog pour vous saluer amicalement ! Rentrée du Maroc, j’avoue que j’apprécie la fraîcheur ambiante d’ici …
Je vois qu’en mon absence vous avez fait les …500 coups ! Pas le temps de tout lire, j’ai donc zappé tous les messages un peu trop techniques de nos aînés mélomanes, désolée mais mon niveau musical ne me permet pas de les suivre, et cela aurait plutôt tendance à me complexer …!
Pêle-mêle, merci Eliane pour vos savoureux compte-rendus musicaux, Mohammed j’ai admiré votre cor ;-) , Françoise avez-vous encore vos petits enfants chez vous ? Inénarrable Catherine toujours aussi vive et enjouée ! Alain : et bien que dire si ce n’est que vous confirmez votre talent de chef d’orchestre ! Erica, bon séjour à Vienne . Désolée pour ceux que j’ai oublié de nommer, mais qui ont contribué à stariser Yann Queffélec !
Ce matin, je suis allée courir au Parc de Sceaux, je me suis replongée avec délice dans l’ambiance calme et sereine de ce lieu magnifique.
Et puis tiens, pour vous faire partager le plaisir d’être dans ce lieu , je vous livre quelques haïkus que j’ai écrit un jour sur ce Parc (soyez indulgents !)

L’odeur des feuilles
et les canards du bassin
tout près des pêcheurs

Panache orangé
de l’écureuil qui s’enfuit
A mon approche

Lisse comme un miroir
l’eau du canl, immobile,
me magnétise

Régal des corbeaux
un poisson abandonné
Oubli des pêcheurs

Dans la longue allée
pour aller jusqu’au château
je suis la reine !

Le jet d’eau s’élance
bien plus haut que les arbres
majestueux et tranquille

Jet d’eau déformé
en rideau de pluie fine
les jours de grand vent

Le coin des plus jeunes
L’enfant sur la balançoire
qui rit aux éclats

Et puisque tout se tient, en septembre , dans le cadre du Festival de l’Orangerie de Sceaux,concert de Gautier et Renaud Capuçon (variations Goldberg) à l’Orangerie du Parc de Sceaux, j’y serai !
PS : merci Catherine, bon séjour en Espagne

532 Martine, le 29 août 2010 à 16:14 :

Bon, évidemment sans les espaces tous les 3 vers, mes Haïkus semblent confus…. :-(

533 Lily, le 29 août 2010 à 21:00 :

Dans quelques heures, exit «Œdipe Roi » Olivier Bellamy reprenant son émission demain soir avec pour invitée l’adorable Julie Depardieu.
Je voudrais dire à vous tous combien j’ai apprécié vos commentaires passionnants et passionnés.
J’ai pris beaucoup de notes, j’ai lu, relu, écouté, réécouté tous les liens, beaucoup ri, un peu râlé aussi …Merci à Madame Courtaut pour l’Auditorium du Louvre ainsi qu’à ses références musicales, à Eliane pour ses émouvants souvenirs de « fosse » , à Catherine Dubreuil pour ses talents de dessinatrice, à Erica pour ses touchants souvenirs avec sa maman à Salzbourg , à Elise pour son espieglerie, aux deux messieurs Mohammed et Roberto pour leur savoir et leur calme, au Grand Absent, Samuel, pour avoir si bien parlé du 15ème quatuor de Beethoven à écouter les yeux fermés, le soir, face à la mer, enfin comme l’a fait remarquer Sandrine, « qui êtes-vous Monsieur Alain F ? » vous qui, avec tant de générosité, de gentillesse, et un sens inné du cocasse, nous avez ouvert vos malles et tiroirs de souvenirs musicaux exceptionnels, ainsi qu’à tous les autres que je ne peux nommer.
Pour finir, voici quelques calculs que je me suis amusée à faire :
Du 2 juillet à ce soir : 532 messages et 104 pages.
And the winner is : Alain (219)
n°2 Monique (58)
n° 3 et 4 Catherine (45) et Eliane (37)
Je vous adresse mon amical souvenir.

534 Eliane, le 29 août 2010 à 21:33 :

Chère Erica, je suis, moi aussi, enchantée de votre réponse, vous savez, il est difficile de savoir où se situe la frontière, soit l’on devient trop “technique” ou trop “lyrique” moi, j’écris spontanément , j’envoie et c’est après que je me pose des questions, très très tard dans la nuit………
En contre partie, c’est aussi très enrichissant de lire les autres, d’apprendre, de progresser grâce aux connaissances immenses de certains, la musique est un univers tellement vaste, bref, pas facile, finalement, ce mode de communication, tout est une question de dosage, l’essentiel c’est de rester soi -même, en toute simplicité.
Vous avez entièrement raison Erica, dans l’extrait du concerto N°4 par Arrau, quand l’orchestre s’arrête, il s’agit bien de la cadence. Et là, si je veux être cohérente je ne vais pas m’embarquer dans des explications pointues!!Disons que beaucoup de compositeurs ont écrit une cadence, notamment pour ce concerto, Beethoven a écrit la sienne qui est souvent jouée, que nombre de concertistes écrivent la leur. Sur les CD, il n’est jamais précisé de quelle cadence il s’agit, ce qui est fort dommage.
Personnellement, ma version préférée est celle interprétée par Nikita Magaloff, c’est un modèle d’équilibre, de style, une pure merveille car soliste, orchestre et chef semblent se confondre pour servir l’oeuvre de façon admirable, et c’est là, à MON SENS, toute la réussite de l’ interprétation.
C’est la rentrée, scolaire, politique, littéraire, musicale etc……Ce qui signifie, moins de liberté (en ce qui me concerne) pour passer du temps sur le blog. Etant donné que j’ écoute l’émission la nuit et non à 18H, je me contenterai parfois de vous lire. S’ il peut m’arriver d’être disponible dans ce créneau horaire, j’aime aussi beaucoup, suivant les invités et le thème du jour, l’émission d’Yves Calvi “ç dans l’air”, nous sommes sans cesse confrontés à des problèmes de choix.

535 Elise F., le 29 août 2010 à 21:46 :

Eliane, sur les cd que je possède, la cadence est du grand B.
Bravo Lily pour avoir eu la patience de faire le décompte des messages ; impressionnant tout de même et le gagnant toutes catégories est le mystérieux Alain F.
Roberto, vous m’avez donné envie de réécouter ce soir, volume assez fort, Léonore 3, Coriolan, la fantaisie pour clavier chœur et orchestre op 80 et la musique de scène pour Egmont dont je connaissais par cœur la partie récitant (poème de Goethe) pour l’avoir écouté presqu’en boucle il y a environ 20 ans. S’il fallait que je désigne une œuvre que je n’aimerai pas du grand L.v.B, je serai bien ennuyée. Et oui c’est la rentrée et le délire de chacun de nous va certainement se terminer aussi et je le regrette. Eliane, essayez tout de même d’écrire .Votre absence créera un grand vide! Coucou à Erica et Martine.

536 Nelly, le 29 août 2010 à 22:28 :

Oui: demain c’est la rentrée. Et je n’oublierai pas cet été là si riche de tous vos commentaires sur le blog d’Olivier Pour ma part je vous ai tous lu, j’ai appris, écouté, ri.
Le mystère ‘Alain F’ demeure mais c’est amusant. Et si Alain n’était tout simplement qu’Alain!
Eliane, continuez à nous intéresser comme ce commentaire sur Beethoven qui va me faire lire Classica en pensant à vous aussi

537 Erica Roche, le 29 août 2010 à 23:05 :

L’été touche à sa fin, et c’est la rentrée - mais pour notre petit blog rien ne change fondamentalement même si les uns et les autres sont moins disponibles que pendant ces quelques semaines d’échanges amicales bien à nous. Un grand merci à tous pour tous ses petits et grands moments qui ont démontrés que la présence d’une émission n’est pas nécessaire pour continuer nos conversations virtuelles. Pourvu que ça dure, et vive nous!

538 Eliane, le 29 août 2010 à 23:51 :

pour vous endormir et ce n’est pas du piano!
Que c’est beau
http://www.youtube.com/watch?v=KT7m31MZBk8

539 catherine Dubreuil dessinatrice, le 30 août 2010 à 00:46 :

ha non Eliane ne partez pas !… bonjour Martine-Haïku: on fait ainsi le jogging avec vous! Excusez-moi Alain j’ai mal compris votre histoire de Liceo…oui oui oui vous avez raison! surtout s’il y a Kaufmann je veux bien aller le dessiner, beau modèle…Tous aux abris : Samuel Rosenfeld ne va pas tarder à revenir en force, cacher vos opéras , sortez vos cors d’harmonie, on commence en beauté avec Julie qu’est trop chou …. Olivier ne s’embête pas!

540 Mohammed Moudjou, le 30 août 2010 à 06:26 :

Bonjour,
Quel été, celui de tous les records. Records d’audience, de délires, d’humour, d’échanges, d’érudition, de compte rendus en direct/live, de partage de morceaux choisis par les uns et les autres (que de merveilles) etc, etc. Merci à vous tous et surtout à vous toutes (c’est quand même très féminin ce blog et vive les femmes). C’est vrai ce qu’à dit notre Erica, « … que la présence d’une émission n’est pas nécessaire pour continuer nos conversations virtuelles… ». J’espère qu’un jour elles prendront une autre forme, pour répondre aux souhaits d’Eliane (Non Eliane, “Ne nous quitte pas…§§§”). Merci à vous Lily pour les bilans humains et en chiffres. Personne ne conteste le gagnant : « le Mystérieux Mister Al1F (selon Nelly) », le fils caché de HvK (celui-ci est très connu, si vous pouviez ne pas donner dans vos messages que les initiales des artistes cités, ça serait sympa pour le non connaisseur que je suis). D’ailleurs, je trouve qu’il y a une certaine ressemblance physique entre les deux (vu de loin sur la seule photo disponible du lauréat en chemise blanche et pull rouge). Et pour finir en beauté cette saison estivale du festival « Blog PC », nous avons eu droit à une belle composition de notre Haïkiste Martine (reçu 5/7/5 !§). Merci de nous faire partager l’ambiance calme et sereine de ce lieu, aux perspectives magiques.
Oui C2D, je me mets à l’abri en attendant le portrait de J. Kaufmann, mais surtout j’attends la fameuse fresque promise de Samu R.
Je souhaite bon retour à Olivier B. Inviter Alain F fera battre tous les records d’audience ; rentrée publicitaire assurée…
Je dois m’absenter un peu.
Je vous souhaite bonne reprise, bonne rentrée scolaire, universitaire…
Bonne journée.
MM
P.S. Non Sandrine, je ne vendrais pas la mèche du 526…

541 Livadiotti Roberto, le 30 août 2010 à 08:33 :

Elise,comme vous dites,il est difficile de ne pas aimer une quelconque oeuvre du “grand Beethoven”.Vous citez bien quelques ouvertures.J’aime surtout Egmont,Fidelio,les 3 Léonore…Et aussi la fameuse “Fantaisie pour piano,orchestre et choeurs”que j’ai découverte il y a quelques années et qui annonce la monumentale 9e Symphonie.

542 Anne-Marie, le 30 août 2010 à 11:10 :

Sympa, ce petit vent de rentrée des classes sur le blog.C’est l’heure des bilans, des résolutions! Merci à tous ceux qui ont veillé sur le blog pendant l’été. S’il fut très technique, il y avait toujours quelque chose à apprendre pour les obscurs les sans grades, non initiés mais que vous invitez tous si gentiment à vous rejoindre.Certains auront moins de temps, pour d’autres les vacances coincident avec le sevrage informatique et ils vont revenir en force. on espère Samuel R?.
J’ai une question : est-il possible de réécouter les émissions ailleurs que devant son PC ? J’aimerais pouvoir entendre les émissions sur mon IPOD car j’ai peu de temps autrement.
Bonne rentrée à tous

543 Eliane, le 30 août 2010 à 11:52 :

Je ne vais pas vous quitter, vous m’êtes tous trop précieux à présent après ces échanges de l’été. Une grande richesse, une grande complicité ont fait naître un attachement certain à nombre d’entre vous. Ce changement de rythme, il va falloir s’y faire!! désormais intervenir aussi souvent me sera plus difficile, Lily va-t-elle nous faire un comptage par trimestre? je plaisante!!
Belle rentrée pour Olivier en compagnie de la délicieuse Julie.
Bonne journée , je file

544 Nelly, le 30 août 2010 à 14:17 :

Et mon message à moitié parti!Martine le Parc de Sceaux, nous y sommes allés si souvent lorsque nous habitions près de Paris: magnifique! Mohammed je ne sais pas s’il y a un mystérieux Alain F (les rumeurs enflent si vite souvent, comme la petite phrase qu’ l’on se transmet réunis à plusieurs et qui ne correspond plus à rien lorsque le dernier la raconte. Alain a pris une grande place parmi nous et c’est ce qui compte finalement. Je file aussi comme Eliane car j’entend ma petite fille qui se réveille.

545 Alain F, le 30 août 2010 à 16:46 :

La fenêtre s’est ouverte ce matin sur le mont -blog -Fujiyama incitant à une promenade qui me fit découvrir des fleurs rares appelées haïkus et j’ai admiré leurs textures. Semez-en d’autres. Une pointe de nostalgie émane de beaucoup de messages, comme la fin d’une joyeuse colonie de vacances où tous réunis, en se tenant par la main, autour d’un feu de camps nous chantions ’’ Ce n’est qu’un au revoir mes frères…’’ La séparation sera de courte durée puisque dès ce soir vous vous retrouverez tous sur le grand banc’’Passion Classique ‘’ mis à disposition par Olivier Bellamy. Les échanges furent nombreux avec des liens qui en tissèrent d’autres plus intimes. Les musiques proposées sont un peu de soi-même offert à l’autre, c’est pourquoi les choix n’ont jamais été anodins. Tous les arts, toutes les formes de musiques avec leurs interprètes, toutes les manières de s’exprimer ont fait la richesse de nos échanges. J’ai relu, non sans ne pointe au cœur, le billet de LvB resté à l’altitude 502- son lien apaise- Je souhaite à tous et toutes sans exception une santé sans failles. En redescendant du Fuji, j’ai croisé un vieux sage chinois en visite au pays des cerisiers, qui m’a chuchoté, pour ne point déranger la quiétude des lieux : « Pense beaucoup, parle peu, écris moins encore »

546 Erica Roche, le 30 août 2010 à 17:47 :

Cher Alain, C’est en écoutant le Triple Concerto (ma version en 33 tours malheureusement enfouie à la cave)que je vous écris - vous cherchez des compliments? En voilà. Ne nous privez pas, s’il vous plaît, de votre plume car elle est bien trop belle.C’est un peu ou beaucoup grâce à vous que ce blog est arrivé aux sommets cet été, et personnellement j’ai regretté d’être privée d’ordinateur pendant si longtemps, et j’ai pu vous lire occasionnellement mais ce n’était pas pratique de participer depuis une station-service dans l’Indre!Vous avez animé tout ça avec grand talent et j’ai l’impression que tout le monde est un peu triste ene cette fin de vacances. Que tout ceci ne vous empêche pas de répondre à mon 525 - prenez donc l’ascenseur, cher Alain!

547 Martine, le 30 août 2010 à 20:39 :

Cher Alain,
De votre part je ressens plus qu’une nostalgie… et votre message sibyllin m’inquiète : pourquoi nous laisser entendre votre silence à venir ? aller-retour vers le 502 et je reste avec mes questions..

548 Nelly, le 30 août 2010 à 22:30 :

Alain,
“Le vent est venu ce soir
S’asseoir tout près de moi
Sur le banc du jardin.
Le vent était calme.
Trois pétales de rose
Entre nous se sont posés
J’ai murmuré au vent:
Vite!
Porte-les à un ami.
Et le vent souriant
Soufflant sur les pétales
Les a fait s’envoler”.
Juste parceque je partage l’inquiétude de Martine. Nelly

549 Françoise (40), le 30 août 2010 à 22:38 :

Bonsoir chers amis bloggers,
J’avais pris un peu de retard dans la lecture de vos commentaires et je viens de passer quelques instants en votre compagnie afin de palier ces manques.
Chère Martine, vous voilà de retour. Je suis persuadée que vous avez passé d’excellentes vacances dans ce si beau Maroc. Eh oui, nos têtes blondes sont toujours avec nous. Enfin, deux seulement ; l’aîné est reparti car il entrait au collège ce matin (6ème … déjà ! Ca m’a fait tout drôle. Il a tout juste dix ans, et le temps passe si vite). Nous raccompagnons les deux autres demain. Je ne pourrai donc réécouter PC qu’à partir de lundi prochain. J’ai quand pu … assister à la “première” ce soir. Belle idée d’avoir fait cette rentrée avec Julie Depardieu. Adorable !
Roberto, Nelly, Sandrine, Eliane, Elise, Erica, Catherine, Momo, Lily et vous cher Alain (grâce à Martine, j’ai relu vos messages et, tout comme elle, je reste … perplexe, voire aussi inquiète) fidèles amis, je vous souhaite une excellente fin d’été et vous embrasse tous très amicalement.
Françoise
P.S. C’est la rentrée aussi pour WP. Mon message n’est pas parti. Je réessaie …
Troisième essai avec Mozilla. Je vois qu’entre temps le message de Nelly est passé (bien joli votre message chère Nelly). Etait-ce la raison ? On va voir …

550 Eliane, le 30 août 2010 à 23:52 :

TRES CHER Alain, surtout ne vous éloignez pas, je ressens la même impression que mes petites camarades de classe, il suffit de lire entre vos lignes, le ton n’est plus le même, !! Spleen de rentrée car fin de la merveilleuse récréation estivale?
Les liens tissés entre nous tous cet été existent à présent, c’est magique une chose pareille, moi je le vis ainsi! cette richesse d’ échange Alain, vous étiez au coeur, vous étiez le coeur, on ne peut penser blog sans penser à vous !!
Trop de compliments vous gênent ?
Certaines interrogations posées vous dérangent?
Cette idée m’a traversé l’esprit la nuit dernière.
Je ne suis nullement inquiète, je respecte, je comprends cette réserve qui, je l’espère n’est que passagère n’est-ce-pas Alain? Toutes vos admiratrices vous aiment avec sincérité et certaines “taquineries” révèlent, je suis sûre, leur admiration cachée. Vous le savez très bien d’ailleurs. Que voulez-vous, des personnes telles que vous ne se rencontrent pas à tous les coins de rue, tout comme Momo d’ailleurs, représentants de la “gent” masculine nettement minoritaire!!
Alors “hauts les coeurs” comme je dis souvent
Eliane

551 Elise F., le 31 août 2010 à 01:21 :

Mais qu’est-ce que je lis ! Après la crainte qu’Eliane n’écrive plus et ne nous fasse plus partager de belles choses, maintenant c’est notre cher Alain qui crée le doute dans nos esprits ! Toutes les amies ont joliment dit ce que je ressens également, vous, notre Maître et aussi le Maître de cérémonie d’ici. C’était la 1ère fois que je participais très modestement à un blog et quelles belles rencontres alors je vous en prie pas de « écris moins encore ».Très amicalement.
Elise
http://www.youtube.com/watch?v=SuZryzpIhiw

552 Elise F., le 31 août 2010 à 07:35 :

Anne-Marie, personnellement je ne sais pas répondre à votre problème d’écoute, ma région n’ayant plus d’antenne relais Radio Classique depuis un an1/2. Donc je n’ai que le PC pour écouter le soir…
Pourquoi pas nous faire partager, Anne-Marie, vos préférences musicales, les compositeurs … ?
Aimez-vous l’opéra ? Je crois avoir déjà lu que vous alliez aux concerts. Vous voyez bien que tous les participants sont très sympathiques et que le blog d’Olivier Bellamy est très divertissant. Alors dès que possible à votre ordinateur.
Amitiés musicales.

553 Mohammed Moudjou, le 31 août 2010 à 08:59 :

Anne-Marie. Cela devrait être possible. J’espère que ce lien vous aidera. Aller dans la rubrique “Les Podcasts?? mode d’emploi”, il y a des explications.
http://www.radioclassique.fr/index.php?id=22
Je n’ai jamais essayé, n’ayant ni Ipad, ni Ipod, ni I Phone, niItunes, ni Aiejarrêteçacommenceàbienfaire…
Je vous laisse, je dois prendre un avion.
AlainEffelelou, je vous souhaite aussi la très bonne santé, sans failles, pour que vous puissiez continuer à “écrire beaucoup”. Amitiés.
@+
MM

554 Livadiotti Roberto, le 31 août 2010 à 11:19 :

Chère Françoise,bon retour,nous vous attendrons avec impatience jusqu’à la semaine prochaine.Quant à Alain Effe,je ne vois pas pourquoi il arrêterait d’ecrire des messages sur ce site,n’est-ce pas amico Alino?Et Samuel,ça fait un moment qu’on ne l’entend plus.La rentrée d’Olivier était bonne avec la sympathique Julie Depardieu et ses bons choix musicaux.

555 Livadiotti Roberto, le 31 août 2010 à 11:19 :

Chère Françoise,bon retour,nous vous attendrons avec impatience jusqu’à la semaine prochaine.Quant à Alain Effe,je ne vois pas pourquoi il arrêterait d’ecrire des messages sur ce site,n’est-ce pas amico Alino?Et Samuel,ça fait un moment qu’on ne l’entend plus.La rentrée d’Olivier était bonne avec la sympathique Julie Depardieu et ses bons choix musicaux.

556 catherine Dubreuil dessinatrice, le 31 août 2010 à 14:39 :

…allons allons …du calme dans les rangs qu’est ce que c’est que cet assault !!! vous allez faire fuir Alain, n’a-t’il pas droit à un coup de spleen, la Musique n’est-elle pas encore lus savoureuse avec la mélancolie des coeurs purs- décelable dans les Haïkus de Martine et c’est trés bien, vive la tristesse sans laquelle il n’y aurait pas la gaitée! je vous le rappelle…du moment qu’on se noie pas d’dans, et c’est pas son style vu les langoustes grillées des Seychelles! Je pars sur ma plage : priez pour moi qu’il n’y ait pas de méduses qui transforme mon crawl en slaloom de films d’horreur….à bientôt tous les copains , si Samuel revient pendant mon absence dites-lui bien qu’il ne perd rien pour attendre! Vive la Musique : je serais sur “Catalogna Musica”…

557 Anne-Marie, le 31 août 2010 à 15:00 :

Merci Elise de votre réponse si cordiale. Pour mes préférences, j’ai l’impression de butiner comme les abeilles de fleur en fleur. Parfois je m’arrete et j’écoute en boucle. Ce furent les impromptus de Schubert pendant 2 mois,les concertos de Mozart 21,23, 40 puis Beethoven et surtout l’Opéra, les grands classiques.Ensuite je m’emballe sur un interprete, N Dessay, A Brendel, M Argerich (que j’ai eu la chance de voir à Pleyel, tout en faisant signer son livre par OB). Je vais le plus souvent possible aux concerts dès que je trouve des petits prix (vive internet). C’est vrai que je complexe un peu de mon inculture mais en même temps quel bonheur de découvrir un nouveau monde et de pouvoir m’émerveiller. Vous savez, quand vous découvrez “Le” livre génial et que vous le passez à tous vos amis en leur disant : quelle chance tu as de ne pas l’avoir encore lu, en anticipant leur plaisir, eh bien là, c’est moi qui découvre

558 Alain F, le 31 août 2010 à 20:29 :

Notre Fuji voudrait-il rivaliser avec le Sagarmatha ? Ecrire moins ne veut pas dire cesser d’écrire pour communiquer : le compteur affolant de mes envois m’a fait prendre conscience que le nombre ne fait pas obligatoirement la qualité - l’enthousiasme et le plaisir en sont la cause. Vos messages bien plus que sympathiques méritent un petit mot pour chacun de vous . Nelly avec ses belles pétales de roses ira saupoudrer délicatement les jolis haïkus de Martine qui doit créer, pour notre plaisir, d’autres jardins japonais. Elise, comment avez- vous deviné que la 9ième de Beethoven m’apporte vigueur et sentiments ? Mais qui est-ce chef ? Erica, j’ignore l’adresse de votre ’’Balmoral’’, et c’est bien dommage, car vous auriez reçu un cd du Triple concerto par un fameux quatuor. Plus jamais, promis, de ‘’MM’’ pour vous Mohammed qui digérez moins bien les initiales que les délicieuses cornes de gazelles ramenées par Martine Aie ! ‘’AlainEffelelou ‘’vous souhaite un très bon vol et vous offre la 2ième aile pour plus de sécurité. Amico Roberto, continuez à veiller avec passion sur les grandes œuvres et incitez notre Françoise à changer la clarinette de son cher Mozart- une flûte à l’apéro c’est pas mal ! Chère Eliane, j’avoue apprécier vos écrits de nuits : ‘’ça me plait ‘’. Entre un corrigé de dissertation et une déclaration d’amour à votre piano, j’espère vous lire et même converser. Catherine, votre Gaieté même Montparnasse illumine vos interventions souvent urgentes et salutaires et j’en reste bien souvent médusé. Si vous lisez ce blog pendant vos vacances donnez cette fameuse adresse du petit Port de Llafranch où les’’calamers’’ se dégustent à la farine de maïs. Anne-Marie, vous êtes maintenant intégrée au sein de notre équipe qui à parfois des bleus à l’âme, et ces bleus là nous souhaiterions qu’ils fassent grève à tout jamais. Lily, comptez sur nous pour vous dire que nous vous apprécierons à chacun de vos messages, mêmes courts. Sandrine, passionée d’opéras, répondez simplement par un oui (ou par un non) si vous désirez recevoir une photo dédicacée d’une célèbre chanteuse qui s’est illustrée à Bayreuth. L’envoi et sa réception n’auront plus de mystère. Samuel, faut-il vous appeler SAMU pour vous redonner vie ? Les petits grillons remercient Olivier pour son attention à notre égard, ce qui nous a pas laissé de bois.

559 Erica Roche, le 31 août 2010 à 22:58 :

Cher Alain, comme je suis contente de vous lire - on ne sais jamais avec vous si c’est du lard ou du cochon quand vous sortez ces grandes phrases. Passons aux choses sérieuses - et donnez-moi svp l’adresse de HvK à Anif!!Bonne nuit en attendant.

560 Eliane, le 31 août 2010 à 23:21 :

Ce soir, en lisant le dernier message d’ Alain, j’ai senti naître en moi une bouffée d’émotion incontrôlable et j’ai …… pleuré, les mots, adressés si gentiment à chacun d’entre nous ont touché ma sensibilité exacerbée, encore merci Alain
Ce soir, je me sens comme une vague qui roule avec ses flux et ses reflux, ses mortes eaux et ses marées d’équinoxe…… Mon esprit et mon coeur n’arrivent pas à tourner la page du blog d’été, je n’ai pas encore effectué du tout “mentalement” ma rentrée musicale.
Me viennent ces vers de Baudelaire sur le sujet :
La musique souvent me prend comme une mer !
Vers ma pâle étoile,
Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
Je mets à la voile etc…….
Aurais-je le spleen ?
Eliane

561 Alain F, le 31 août 2010 à 23:44 :

Cela devait arriver, j’ai oublié de faire un grand ’’coucou suisse’’ à
Monique exceptionnellement cachée au deuxième rang du chœur. Monique, contez -nous Maître Corboz sur son estrade perché. Un coucou aussi à Geneviève emportée dans/par le tourbillon de Julie. Erica, l’adresse n’est donnée que pour situer la maison du chef et de sa veuve sur maps satellite. N’allez pas sonner au portail pour me faire inviter ! En vous rendant au cimetière vous pouvez y passer devant. N° 41. Amitiés. Herbert von Karajan Straße 41, 5081 Anif, Salzburg-Umgebung, Salzburg, Autriche

562 Alain F, le 01 septembre 2010 à 00:12 :

Chère Eliane, auriez-vous la même hypersensibilité que Nelson Freire ? Je vous souhaite ce trouble qui n’est qu’une particularité les doigts posés sur les touches obéissantes de votre piano. Amitiés

563 Geneviève, le 01 septembre 2010 à 01:03 :

Bonsoir tout le monde!
Je vous retrouve enfin …mais alors dans quel état…!!! Je vous aime bien “mes adorables et drôles de zoizeaux “…
Pour consoler Eliane…voici la suite du poème de Charles Baudelaire…
“La poitrine en avant et les poumons gonflés comme de la toile
J’escalade le dos des flots amoncelés
Que la nuit me voile
Je sens vibrer en moi toutes les passions
D’un vaisseau qui souffre
Le bon vent, la tempête et ses convulsions
Sur l’immense gouffre me bercent.
D’autres fois, calme plat, grand miroir
De mon désespoir! ”
Cher Alain, merci pour votre gentil coucou!!!
Et comme Roxane, écoutant Cyrano…vous lisant je dirai: “Alain, mais cette plume, cette plume que je ne lis pas pour la première fois…!”
Je suis réellement très heureuse de vous avoir retrouvés,et comme dans le Sud les femmes sont très tendres et câlines, je vous embrasse tous bien affectueusement.
Douce et belle nuit! Geneviève

564 Anne-Marie, le 01 septembre 2010 à 09:10 :

Mon grand plaisir en arrivant au bureau le matin c’est de découvrir vos pensées de la nuit. Je vous imagine, chacun dans le calme devant son ordinateur en train de tisser ces fils qui “nous” relient. Je dis nous, car je suis si fière d’être “intégrée” dans votre équipe par Alain. Amusant, que nous n’arrivions pas à quitter Oedipe Roi, comme si c’était la maison de vacances? Alain, surtout ne vous relisez pas et continuez dans votre bel enthousiasme à nous conter vos rencontres!

565 sandrine, le 01 septembre 2010 à 09:42 :

Je dis OUI à Alain et je reitère ma proposition à Monsieur Bellamy: Offrez-nous Alain F à vos micros, inviter la délicieuse Julie Depardieu fut très rafraîchissant en cette fin d’ été caniculaire, mais entendre Alain F sera pour nous tous une véritable récompense de notre fidélité à Passion Classique!
Je pense que mon idée n’est pas irréalisable…Entendez ma prière!
“Vissi d’arte, vissi d’amore,
non feci mai male ad anima viva!
Con man furtiva
quante miserie conobbi aiutai.
Sempre con fè sincera
la mia preghiera
ai santi tabernacoli salì.
Sempre con fè sincera
diedi fiori agl’altar.
Nell’ora del dolore
perchè, perchè, Signore,
perchè me ne rimuneri così?”
cordialement
sandrine(84)

566 Martine, le 01 septembre 2010 à 10:25 :

Ah mais serions-nous devenus accro à Yann Queffélec ? ;-) finalement la barre des 600 n’est pas irréaliste !
Moi aussi j’ai une suggestion d’invité pour l”émission : un certain Alain EFFE (je ne suis pas certaine de l’orthographe !), chef d’orchestre (si ce n’est pas dans cette vie c’est forcément dans une vie antérieure), mélomane, érudit, grand voyageur, et sachant manier l’humour. Que demander de plus pour une émission réussie ?

567 Elise F., le 01 septembre 2010 à 17:55 :

Une petite idée qui pourrait peut-être faire son chemin avec l’assentiment de tous et plus particulièrement de vous, cher Alain, afin de maintenir l’ excellente ambiance de cet été. Vu l’étendue de votre culture, la richesse de vos rencontres, pourquoi n’envisagez-vous pas de créer votre propre blog avec échanges d’idées, d’anecdotes, sur les artistes, l’actualité musicale, les sorties de cd etc… ceci afin de ne pas envahir exagérément le blog d’Olivier Bellamy avec des hors sujets tout en continuant bien évidemment à écrire des avis sur l’invité du jour au blog O.B.
Très amicalement à toutes et tous.

568 Alain F, le 01 septembre 2010 à 20:56 :

Vos incitations font plaisir, mais dois-je rappeler subsintement et approximativement la réponse faite par Olivier à des sollicitations similaires : L’audience se doit d’être la plus large possible et je ne vois pas ce qu’un simple blogueur y apporterait. Je n’ai aucun film, livre, disque, spectacle etc..à présenter et puis s’exprimer sachant que Julie Depardieu écoute ..! Le plaisir de communiquer ses passions, ses souvenirs, par écrit, avec vous, simplement, comme on s’adresse à des amis est amplement suffisent. Sandrine tenez-vous à me faire exécuter en direct avec des vrais balles ? Elise, voulez-vous me remettre en activité ? Sur internet les blogs ’’Musique Classique’’ sont légion. Même si je suis ’’assez’’ présent dans les colonnes, j’ai aussi une vie familiale et ’’animalière‘’. A ce sujet, mon très grand chien ’’Anif ’’ est fier à la pensée qu’une English friend vienne visiter son village de baptême. Nous n’allons pas nous quitter, pour l’instant, sans un souvenir de l’époque des radios pas encore libres. J’avais pu m’infiltrer dans une cave en briques roses et bien humide, cave où était installé un émetteur avec des animateurs fous de musiques à vous rendre chauve dès les premières basses. Le dimanche entre 14h & 16h ils avaient acceptés de me confier les platines pour diffuser ….du classique ! Mon indicatif était le début de l’air de la Wally (Catalani) par Wilhelminia Fernandez extrait de la B.O du film’’Diva’’ de J.J Beineix- excuses pour ces précisions techniques ! - je suis encore étonné du nombre d’appels en direct pour dire qu’ils aimaient bien ! Rien n’est jamais perdu.

569 Alain F, le 01 septembre 2010 à 21:57 :

est amplement suffisAnt.

570 Erica Roche, le 01 septembre 2010 à 23:25 :

Un petit coucou de votre english friend qui a passé son après-midi non pas à saluer la foule depuis le balcon de Buckingham ni à tirer le grouse à Balmoral mais à visiter la maison de Jean Cocteau à Milly la Forêt non loin de Fontainebleau. Amis et amies bloggeurs de la région parisienne -surtout allez-y! c’est une très belle maison restaurée et ouverte au public depuis peu, avec des pièces meublées, plein de dessins et un très long interview télévisé de lui. Il y a aussi un jardin très romantique donnant sur les douves d’un chateau médiéval.Il y a certainement plus de choses à voir là qu’à Anif!

571 Eliane, le 02 septembre 2010 à 00:14 :

0H03, toujours sur le blog estival, je persiste!! Alain, je viens vers vous car j’ai acheté, ce jour, l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven par Paul Lewis! J’ai été conquise!! Je possède de nombreuses versions, j’ai toujours eu un faible pour celle de Nikita Magaloff, (j’en ai déjà parlé plus haut) j’ai juste envie de savoir si vous avez écouté cette version et ……..bien sûr envie de connaître votre opinion. Minuit, c’est l’heure des “conversations nocturnes” n’est-ce-pas?
Après tout, cet endroit est idéal pour poursuivre nos échanges musicaux, artistiques en dehors des invités du jour? Qu’en pensez-vous? Il suffit de venir y jeter un coup d’oeil, cette idée me plait beaucoup.
J’ai entendu Paul Lewis à La Roque, on reconnaît, dans son jeu et plus précisément dans son toucher, dans sa frappe, dans les sons, l’empreinte du maître Alfred Brendel, mais que c’est beau, quelle élégance!!
Je note, au passage, la visite d’Erica, elle mérite que l’on s’y arrête vous voyez, il faut continuer à écrire ici, l’enrichissement sera double, triple, et plus encore
Eliane

572 Samuel Rosenfeld, le 02 septembre 2010 à 18:14 :

Bonjour à tous,
Samuel Rosenfeld est de retour de vacances, c’est pourquoi Il a été muet sur ce blog jusqu’à hier. Il n’a pas encore lu tous vos commentaires (Il était parti à 300) mais Il a noté notamment le gant jeté par Catherine 2D (rha… il faut s’aprêter à écouter de l’opéra lors!) et le lien d’Alain Effe pour la Saint Samuel.

573 Alain F, le 02 septembre 2010 à 23:26 :

Eliane, Suite à une séance d’ostéopathie qui a mis le dos en compote de cerises, je suis allé très tôt m’allonger et je n’ai pu vous répondre. Ces interprétations par P. Lewis me sont inconnues, mais j’ai lu deux critiques : très favorable pour l’une et avec un bémol pour l’autre. Je comprends votre achat qui doit perpétuer le souvenir de ce pianiste dans votre cher et magique parc de Florans. Vous vous rappelez ! Je ne pense pas augmenter les interprétations des concertos de Beethoven . Notre parc, c’est-à-dire ici, n’est pas atteint par ce petit vent de revendications et de polémiques aussi, si vous m’acceptez chère Eliane, je viendrais m’y promener avec vous. Amitiés.

574 Eliane, le 03 septembre 2010 à 00:57 :

Cher Alain,
Je l’avoue, j’arrive dans “notre parc”, (superbe métaphore ) voir si j’y trouve quelques lignes de votre part , mieux, vous me faites le cadeau d’accepter de venir y bavarder avec moi, j’en suis très touchée. Suivant l’humeur et le sujet abordé nous pourrons nous asseoir sur banc, sur la pelouse, converser en déambulant dans les allées, nous aurons le pouvoir magique de faire revivre dans ce parc, en toute saison, un été des profondeurs et de prolonger ainsi les liens tissés cet été jusqu’à ce qu’ils nous enroulent entièrement.
La Musique et son pouvoir, vaste sujet, inépuisable, super! Que de conversations nocturnes à venir, la nuit, j’adore, j’ai l’impression que nous sommes les seuls éveillés.
Cher Alain,
Je l’avoue, j’arrive dans “notre parc”, (superbe métaphore ) voir si j’y trouve quelques lignes de votre part , mieux, vous me faites le cadeau d’accepter de venir y bavarder avec moi, j’en suis très touchée. Suivant l’humeur et le sujet abordé nous pourrons nous asseoir sur banc, sur la pelouse, converser en déambulant dans les allées, nous aurons le pouvoir magique de faire revivre dans ce parc, en toute saison, un été des profondeurs et de prolonger ainsi les liens tissés cet été jusqu’à ce qu’ils nous enroulent entièrement.
La Musique et son pouvoir, vaste sujet, inépuisable, super! Que de conversations nocturnes à venir, la nuit, j’adore, j’ai l’impression que nous sommes les seuls éveillés.
Tiens, voilà la rediffusion de Passion Classique qui démarre, et le sujet me renvoie en plein coeur ce que je vis actuellement avec ma propre mère, dans sa démence, elle s’est mise à parler en grec, (très bien, elle est grecque ) mais c’est un grec qu’elle invente complètement, qui ne veut rien dire du tout, vous imaginez!! c’est dur!!
(En ce moment, je n’ai pas envie de commenter les émissions, je fais une pause.)
je vous parlerai de Sokolov, de Zoltan Kocsis, pianiste prestigieux représentant de l’école hongroise de piano et vous? Je suis preneuse de tout ce qui peut m’enrichir, me faire sourire, me faire rêver, m’évader, me dépasser.
Je voudrais, ce soir avec avec l’andantino de la sonate D 959 de Schubert , l’un de mes morceaux de prédilection vous ôter toute douleur rien qu’en posant ls mains sur le piano. Avec ma profonde amitié.

575 Eliane, le 03 septembre 2010 à 00:59 :

Pourquoi 2 fois le même passage? Toutes mes excuses

576 Samuel Rosenfeld, le 03 septembre 2010 à 19:06 :

Eliane, il va se suicider avec l’andantino de le D959!

577 COURTAUTMonique, le 03 septembre 2010 à 20:59 :

Bonsoir Alain,ne prenez pas pour de l’indifférence mon silence à vos questions,mais lorsque mes innocentes réponses font soulever des étendards dits démocratiques et perdre l’élémentaire courtoisie entre gens dits cultivés,je change de chemin.Je pense qu’il n’est pas difficile de trouver mon email.Amitiés.

578 Alain F, le 03 septembre 2010 à 22:45 :

Eliane, ne vous excusez pas pour le deuxième passage, considérez-le comme un bis ! Merci pour la D959 qui a soulagé la C5. Les choses sont souvent curieuses : La jeune praticienne avait mis en fond musical, ce qui est plutôt inhabituel, l’adagio du concerto pour hautbois de Mozart et cela a permis d’avoir une conversation autre qu’osseuse. Elle n’écoute que trois compositeurs m’a-t-elle dit « Bach, Mozart, et Vivaldi ». Et Beethoven ?? « insupportable pour moi ! » J’ai bien essayé entre deux vertèbres, un disque lui conseiller ou même lui prêter, mais son allergie, que je lui souhaite temporaire, a été la plus forte. Pour poursuivre notre conversation sur ce compositeur et rester dans votre domaine de prédilection : connaissez-vous les transcriptions pour piano de ses symphonies ? C’est intéressant d’entendre l’œuvre au piano, mais quand : avant ou après l‘original ? J‘ai opté pour après..faites l’expérience. Vous disiez aimer le pianiste atypique Fazil Say : le seul enregistrement que je possède de lui est ‘’Le Sacre du printemps’’, sacre infernal à connaitre si vous ne le possédez déjà. Ayez du courage pour votre mère, et je sais qu’il en faut. Avec mes amitiés. Pour Beethoven : http://www.lvbeethoven.com/Cedes/Symphonies_Transcriptions.html

579 Alain F, le 03 septembre 2010 à 23:07 :

Monique, Nous sommes désolés de votre décision qui peut ne pas être définitive. Nous espérons vous retrouver pour nous faire partager votre expérience et vos souvenirs. Très cordialement.

580 Livadiotti Roberto, le 04 septembre 2010 à 00:38 :

Je ne sais si quelqu’une ou quelqu’un a compris les echanges de messages entre Alain et Monique,mais pour ma part,je trouve tout cela assez nébuleux.

581 Eliane, le 04 septembre 2010 à 01:00 :

Monique, venez nous rejoindre ici, vous pourrez ainsi continuer à nous enrichir et échanger avec Alain et Samuel si ce dernier accepte de se joindre à nous.

Samuel, sachez que vous intimidez ma petite personne, comment oser vous dire que j’adore Schubert et qu’entre cet andantino et moi, c’est une histoire d’amour depuis la petite enfance , j’ai même fait promettre à une amie pianiste (et bien meilleure que moi) de le jouer pour moi si je devais quitter brutalement ce monde!! la musique est un langage de plaisir et le piano une source de bonheur sans fin avec de magnifiques aventures au royaume des notes même pour mon modeste niveau d’amateur.
Alain, oui, j’ai entendu les transcriptions pour piano des symphonies de Beethoven par Listz, je possède les deux( 5 et 6) interprétées par Glenn Gould.Merci pour le lien que je vais explorer plus longuement. Je viens de dénicher, chez un bouquiniste, une vieille édtion (1946) d’un ouvrage consacré à Beethoven, sa musique, sa vie, ses amis etc, Il est trop tôt pour que je porte un jugement, je pense y trouver des éléments qui m’étaient jusqu’alors inconnus. Aimez-vous”? la fantaisie pour piano choeurs et orchestre”? Oeuvre “qualifiée d’inférieure” par Glenn Gould, qui ira jusqu’à dire que cette fantaisie “….n’est qu’un grossier réarrangement de l’Hymne à la joie de la Neuvième SYMPHONIE de Beethoven;”Si ce n’est déjà fait, avez-vous lu l’ouvrage passionnant GLENN GOULG Extase et tragédie d’un génie par Peter F. OSTWAL, je vous le conseille vivement. Alain, si je viens à Toulouse en 2011, sera -t-i-possible de vous rencontrer, est-ce jouable? A nous de tout mettre en oeuvre pour réussir
<eliane

582 Lily, le 04 septembre 2010 à 09:34 :

Monique, ne changez pas de chemin, et continuez à nous faire partager vos souvenirs et votre connaissance musicale pour notre plus grand plaisir.

583 Nelly, le 04 septembre 2010 à 14:16 :

Merci Eliane pour ce que vous nous transmettez car je n’ai pas de formation musical: seulement l’amour de la musique transmis par Maman et ma famille paternelle. Bon j’ai pu aller écouter Paul Lewis parceque vous m’avez donné envie avec votre intelligence de transmettre avec simplicité. J’ai aimé et partager la sonate n°6 sur FB.
Et puis, complètement différent, ayons une pensé pour Françoise -à Sanguinet- où les incendies criminels ont brùlé beaucoup de landes. Vous savez que mes pensées sont avec vous chère Françoise. Nelly

584 Eliane, le 04 septembre 2010 à 16:03 :

Moi aussi j’ai bien sûr pensé à Françoise. Qu’elle nous fasse un petit signe pour nous rassurer.
Aujourd’hui, je suis malade et donc d’autant plus sensible, Nelly, à vos marques de sympathie, quelle chance que vous soyez tous là!
Bon dimanche
Ce soir, Rigoletto , Samuel doit fulminer!!

585 Elise F., le 04 septembre 2010 à 17:08 :

Quand j’ai entendu hier soir les infos, j’ai tout de suite pensé à Françoise qui en plus était chez ses enfants donc dans l’angoisse que cet incendie ait eu lieu près de sa maison !
Eliane un prompt rétablissement ; ce que vous écrivez sur votre maman est très émouvant.
Il n’y a pas que Samuel qui va fulminer. Vous avez vu Rigoletto diffusé en 3 parties sur 2 jours. Je sais que c’est une première et « filmé sur les lieux du drame et aux heures réelles de l’histoire » mais qui peut réellement regarder les 3 actes dans ces conditions.
(les petites demoiselles sont craquantes et déjà conditionnées à manifester, ça promet …..(ce n’est pas du 1er degré !)
Très amicalement à tous.

586 Erica Roche, le 04 septembre 2010 à 17:54 :

Pour Françoise il y a déjà eu une grosse tempête près de chez elle il y a 2 ans - elle n’est pas gâtée! Je me joins à vous pour lui transmettre toute ma sympathie.Elise, j’ai déjà vu d’autres “sur les lieux et aux heures réelles”. Il y a eu notamment un merveilleux Tosca avec Placido Domingo, et il faisait très beau à Rome - idéal. Je me suis arrangée pour tout regarder, au dépens du sommeil, mais ça valait largement le coup. Ensuite, on a eu La Traviata à Paris et au Hameau de la Reine à Versailles avec Jose Curia, qui m’a moins marquée.Je me propose de prendre les petites demoiselles R en pension pour leur faire suivre une cure de désintox. opératique - je n’ai malheureusement pas la place pour Bartok!

587 Elise F., le 04 septembre 2010 à 19:37 :

Et moi je me propose de prendre en pension Bartok Rosenfeld qui aura tout le loisir de s’esbaudir sur 1500m2 clos avec diffusion d’opéras italiens à fond les ballons.J’ai aussi des écouteurs s’il s’éloigne trop !

588 Martine, le 04 septembre 2010 à 21:39 :

Je viens d’apprendre aux infos l’incendie dans les Landes : Sanguinet, bien sûr pour nous c’est Françoise ! J’espère que tout va bien pour elle et ses voisins, et que nous aurons vite de ses nouvelles.
J’ai enregistré Rigoletto (impossible de l’écouter tranquillement en présence des enfants !) en pensant à Sandrine et ceux d’entre-vous qui doivent être devant leur écran. La dernière fois (pour Turandot), je l’avais aussi enregistré mais j’avais tellement peur que l’enregistrement ne fonctionne pas, ce qui aurait été un drame car j’adore cet opéra, que je l’avais regardé en même temps, histoire d’assurer !
Bonne soirée à tous
PS : je trouve également les demoiselles Rosenfeld bien mignonnes !

589 Françoise (40), le 05 septembre 2010 à 23:19 :

Bonsoir mes très chers amis,
Je m’empresse de vous répondre tant votre gentillesse m’a émue. Soyez immédiatement rassurés. Tout va bien pour nous. Nous sommes rentrés il y a une heure. C’est ma soeur (résidant dans la région parisienne) qui m’a appelée dès qu’elle a eu l’info. Nous sommes allés sur Internet pour en savoir un peu plus … Nos voisins et amis nous ont décrit exactement les faits et lieu (ce que nous ne déterminions pas vraiment à travers les quelques photos que nous avions trouvées). Une chance, le vent violent des jours précédents avaient complètement stoppé ce qui a, bien sûr, évité des dégâts supplémentaires et permis aux pompiers de faire leur travail moins difficilement.
Notre maison se situe à environ deux kilomètres de ces incendies (criminels encore une fois …) ; mais il est vrai que nous sommes tout près d’une autre forêt, nous pourrions ne pas être “épargnés”.
Encore un très grand merci.
Je vous embrasse.
A demain, certainement.
Françoise

590 Erica Roche, le 06 septembre 2010 à 09:43 :

Je suis bien contente, chère Françoise de vous savoir saine et sauve, ainsi que votre maison. Si j’ai bonne mémoire, vous aviez déjà subie une gorsse tempête il y a quelques années. A l’époque j’ignorais l’existence de ce blog mais je me trouvais par hasard au Théâtre Mogador lors de la soirée des élections d’opéra, parce qu’une amie avait gagné des places et me les a offertes car elle n’était pas libre ce soir-là. Olivier avait alors évoqué “live” la tempête et vous - et c’est ainsi que j’ai découvert notre blog!

591 Erica Roche, le 06 septembre 2010 à 09:51 :

Pardon - c’est GROSSE tempête - vous aviez compris!

592 Samuel Rosenfeld, le 06 septembre 2010 à 17:21 :

Elise F., si jamais vous prenez Bartok en pension pour lui diffuser de l’opéra, sachez qu’il est dressé à attaquer à la moindre note de compositeurs en “i”.
Eliane, pour l’andantino de la D959, sachez que c’est, de très loin, le morceau de musique préféré de Samuel Rosenfeld. Surtout par Serkin. Connaissez-vous le film “Le colonel Charbert”. Il y a une scène de bataille à Eylau qui est sublimée par l’andantino du Grand Syphilitique. Voici un lien : http://www.youtube.com/watch?v=slaNADrdPMA
Pour ce qui est de Rigoletto en prime time à la téloch, Samuel Rosenfeld n’était pas au courant et il est malencontreusement tombé dessus. Il a immédiatement ôté ses chaussons pour les balancer avec une vigueur toute rageuse sur le poste de télévision.

593 Eliane, le 06 septembre 2010 à 23:17 :

Nous voilà avec un point commun Samuel, cette sonate de Schubert avec son sublissime……andantino!
Nombre de pianistes ont marqué, par leur enregistrement la discographie des sonates de Schubert : Schnabel, Kempff, Brendel, Lupu, Pollini, Perahia, Zacharias, Kovacevich, Leif Ove Andsnes. Au delà des différences qui caractérisent leurs talents, tous ont en commun une attitude effacée. Je les possède pratiquement toutes, je suis tellement imprégnée par la musique de celui que vous nommez le Grand Syphilitique
Toutefois, oui oui, je partage votre avis, la version de SIRKIN est celle qui est dans mon ipod , je ne m’endors JAMAIS sans l’avoir écoutée, JAMAIS. Le cheminement tour à tour accablé, chaotique et même résigné de l’andantino sous les doigts de Serkin est d’un pure beauté, la plus nue et la plus naturelle.
Merci pour le lien, impossible de me souvenir le nom du film, si j’avais su!!, je vous aurais déjà posé la question!!
Et les Lieders!! Il en est un “Auf dem Strom” où le cor distille une atmosphère chambriste d’une pureté absolue. Si vous avez lu la correspondance de l’été, vous comprendrez pourquoi.

594 Eliane, le 06 septembre 2010 à 23:18 :

Alain, où êtes-vous?

595 Samuel Rosenfeld, le 07 septembre 2010 à 09:00 :

Eliane, retirez Brendel de votre liste. Samuel Rosenfeld ne supporte pas son jeu.

596 COURTAUTMonique, le 09 septembre 2010 à 16:23 :

Pour votre fête Monsieur F,voici un bouquet musical de quelques interprêtes qui partagent votre prénom:les sonates schubertiennes et les préludes debussystes(Planes),les effusions de Nadir,du duc de Mantoue, d’Ottavio et de Rodolphe(Vanzo),et puisqu’il faut un chef(Lombard)une Hérodiade campée par les grandes Régine et Rita.En noeud, la danse des sept voiles…saphir ou laser.

597 Alain F, le 10 septembre 2010 à 11:44 :

Monique et Françoise merci pour vos attentions me rappelant cette fête complètement occultée par le départ pour deux semaines de mon épouse et mes soucis de santé : il faut tenir pendant cette période. Votre retour, Monique, fait plaisir et votre petite liste des interprètes dont le prénom est Alain fait constater qu’ils sont peu nombreux. Si vous me le permettez, pour allonger le tableau : Alain Altinoglu jeune chef très talentueux, scintillant séducteur romantique…..Amicalement.

598 Eliane, le 10 septembre 2010 à 17:08 :

Alain, je pense bien à vous sans m’être manifestée, je ne fête jamais ce genre d’évènement, c’est ainsi.
Je vous souhaite très sincèrement un prompt rétablissement, les mains de votre ostéopathe n’ont pas déversé leur fluide magique alors BIS REPETITA PLACENT!

599 Alain F, le 10 septembre 2010 à 18:58 :

Cherche la passagère du train de 23h 58 en partance pour la cité des Doges qui a oublié sur un banc en gare de Nice la partition du Salve regina de Vivaldi. Ce soir, même heure, même endroit ?

600 Eliane, le 11 septembre 2010 à 00:26 :

Cette destination ne saurait tarder comme chaque année en hiver, du balcon de ma chambre avec vue imprenable sur le canal de la Guidecca, je suis toujours aussi fascinée!! La nuit à Venise, c’est quelque chose, surtout en plein hiver, les canaux sont noirs, étroits, les ruelles vides de tout passant, seule la voix rauque d’un gondolier peut percer le silence pour avertir de sa présence, tout est secret, propice au voyage intérieur et à la remontée dans le temps, vais-je croiser Casanova se dit-on?
Vivaldi, Venice et son Baroque Orchestra!! Un bonheur d’écoute que cet ensemble, le seul d’ailleurs que je connaisse à être désigné par son acronyme.
Il est minuit 20, déjà!!
Quelques coups d’archet pour démarrer la nuit
http://www.youtube.com/watch?v=jchO06DK1UQ
Et Françoise Sagan “il est très difficile de parler du charme caché de Venise, car elle porte tous ses charmes à fleur de peau, à fleur de pierre, à fleur d’eau”

601 Alain F, le 11 septembre 2010 à 11:16 :

Chère Eliane, Votre célérité à emprunter le marchepied du train ‘’di notte’’ laisse supposer une envie gourmande de vous retrouver dans quelques ’’trattoria’’ perdues dans des ’’campi ‘’ ignorés des touristes. Pour vous mettre l’eau d’un Canaletto aux yeux permettez-moi de vous servir ces ’’antipasti’’. http://www.youtube.com/watch?v=5XbWbETzAmo&feature=related

602 COURTAUTMonique, le 11 septembre 2010 à 20:27 :

Un forum d’associations,c’est épuisant surtout quand il faut vendre son ensemble vocal!
Lily et Eliane,avez-vous vos places pour les Wesendonck-Lieder?Je me suis bêtement fait piéger;j’ai attendu la rentrée de l’ensemble vocal ,pour un achat groupé de places,et vendredi au Louvre :”il y a bien longtemps que c’est complet,nous n’avions QUE 300places,beaucoup étaient réservées pour les étrangers”.Et moi j’ajoute les VIP, qui feront la queue sur la file de gauche,3 fois plus nombreux que les détenteurs heureux du sésame,passionnés de musique.
Si vous êtes dans la dernière catégorie, confiez-moi ,sous le sceau du secret votre stratégie.
Le carton :”cherche place” pratiqué autrefois avec succès est-il encore d’actualité?

603 COURTAUTMonique, le 11 septembre 2010 à 20:48 :

Après vérification ,il y a 450places dans l’auditorium pour chacune des 3 programmations.La Dame chante quatre Isolde à Zurich,j’ignore le prénom de son Tristan .

604 Eliane, le 12 septembre 2010 à 01:24 :

e serai à Paris le 9 Novembre, je verrai Lily mais je n’ai pas pris d’engagement pour le soir, j’irai sans doute dîner avec des amis parisiens qui partent le lendemain tôt à l’autre bout du monde, je ne sais pas encore.
je rentre du cinéma “Benda Bilili” un documentaire hallucinant et étonnant sur un groupe de musiciens de rue, tous handicapés, vivant à Kinshasa dans la pauvreté la plus totale. On ressort ému,noué, émerveillé par cette grande leçon de vie.
Je suis une passionnée de musique classique capable de changer de registre et de vibrer pour cette musique improvisée avec des instruments de fortune qui en font le charme et la beauté.
Je suis allée voir et écouter en 2000 le “Buena vista social club”, INOUBLIABLE les papys cubains !!mon sang méditerranéen n’a pas résisté à l’appel de la danse, et pourtant c’est la même personne qui écoute presque religieusement les concerts de la Roque !! C’est Alain qui rappelait la phrase de Nietzsche “sans la musique la vie serait une erreur!” je me dis cela tous les jours;
Pour terminer, je dirai que la nuit dernière Alain, j’ai hésité entre le lien que J’AI déposé et celui que VOUS AVEZ déposé! Etrange non?
Pour remuer sérieusement le blog ,je suggère à OB de faire son interview de l’an prochain à Venise en direct non pas du Harrys bar mais d’un endroit fréquenté que par des vénitiens et dont j’ai le secret ,Frère Alain ne peut qu’approuver, moi je me charge de vous piloter et de vous emmener boire un ( ou plusieurs) ’spritz” dont vous me direz des nouvelles. Un concert à la Fenice le soir pour fêter l’évènement , allez qui approuve mon idée? Catherine votre présence m’est indispensable pour m’épauler ainsi que les copines intéressées, nous nous répartiront les taches , pas de souci pour la logistique
A méditer s’il vous plaît , commencer à mettre des pièces dans une chaussette, c’est très sérieux comme proposition, c’est le petit piquant sympa, billets Ryan AIR pas cher, moi cette idée elle me plaît. Un contrainte obligatoire ; sourire, bonne humeur et humour obligatoires Qu’on se le dise!

605 Livadiotti Roberto, le 12 septembre 2010 à 08:14 :

Votre idée pour Venise n’est pas mal,Eliane,mais je ne pense pas qu’Olivier irait s”y établir pour plusieurs jours,au max pour qqes jours.Pour nous qui habitons dans les Alpes Maritimes,Venise n’est pas loin et nous y sommes allés plusieurs fois en voiture.

606 erica roche, le 12 septembre 2010 à 10:31 :

un grand bonjour de Vienne ou nous sommes dans un hotel de la vieille ville ou Janacek a compose “Jenufa” - la musique est omnipresente ici, ca va sans dire. Nous partons tout a l’heure pour le Wachau en passant par la Wienerwald et ensuite mardi Salzburg. Je vous lis sans entendre les emissions. Je vous embrasse.

607 Alain F, le 12 septembre 2010 à 12:32 :

Eliane, ma fille, vous vous égarez : l’envie et la gourmandise sont péchés mais je vous pardonne supposant que vous êtes encore imprégnée de nos saintes écritures de cet été : mises en scène hypothétiques et autres voyages imaginaires. Frère Alain ne se laisse pas interwierver dans un bouge enfumé perdu au fin fond d’une sombre ruelle en bordure d’un canal nauséabond, bouge fréquenté par quelques gondoliers titubants de quelques bouteilles de ‘’Bardolino ‘’ frelaté. Frère Alain consent uniquement à se confesser dans un lieu digne de son rang et il n’envisage pas d’autre endroit que la Basilique Santa Maria della Salute. Croyez-vous que le Père supérieur nous donne sa bénédiction ? Le Denier du culte ne suffira pas. Discrètement, donnez-moi la recette d’un bon ‘’Spritz’’, vous devriez vous en souvenir depuis cette nuit ! Amichevolmente.

608 catherine Dubreuil dessinatrice, le 12 septembre 2010 à 17:36 :

Ouiiiiiiiii je suis ravie de passer à mon émission préféréeeee…youpiiiiiiiii mais ce sera pas facile de faire un programme!!!!!!!!!!!!!!!! Alain le petit restau du port à LLiafranch s’appelle “La Sirena”, c’est tout au bout avant la marina…je suis très en retard : c’est un vrai boulot pour pas en perdre une sur ce blog! Je vois que vous avez du mal à décrocher les piquets de tente du camp scout…moi qui carressait l’espoir de “me faire” le 600…c’est rapé! Bon alors en vrac: Sandrine calmez-vous: l’année prochaine ce n’est jamais que dans 3 mois! Remerciez plutôt Olivier d’avoir exhaussé vos voeux …et les notres! L’idée d’un blog parallèle me semble totalement absurde, plus on se disperse plus on perd en spontanéité, intensité, déconnade …et émotions (le tout étroitement confondu sous la houlette et les éphèmèrides de “Passion Classique” sans qui nous n’aurions jamais croisé nos sentiments “allegreto” …) et puis ce serait faire bande à part : c’est vilain! …enfin moi c’est ce que je pense.Bravo Françoise pour la rectif (ça m’étonne pas…le fameux “Il faut laisser du temps au temps” n’est pas de lui non plus…et plein d’autres…si on savait! J’ai moi aussi pensé à vous à Sanguinet, “Ma saison en enfer “, livre du Colonel Shaller, explique bien le travail des pompiers professionnels du Var,j’ai passé une semaine en 2007 avec le BMPM-dessins pour “Cols Bleus”- il suffit d’un mégot, d’un vol de voiture (cramée) ou même des pompiers volontaires qui dijonctent…et surtout le manque de cantonniers d’antan qui savaient débroussailler mieux que toutes ces machines électriques qui ravagent et ne nettoient pas ….bref…et la musique dans tout ça? et bien sur “Radio Classica Radio Nacional de Espagna” ils font un truc pas mal: ils lisent la traduction - avec de belles voix pas du tout razoir-avant les lieds et en plus ils passent toutes les oeuvres en entier, beaucoup beaucoup de Samuel Barber et de Jordi Savall (à NY aussi c’était la coqueluche Jordi, faut avouer qu’il a de l’allure et que c’est plein de bonnes ondes aussi).Sans vouloir me mettre en avant, mais quand même un peu quand même: je propose à tout le monde d’acheter mon livre : “Voyage à Venise” pour faire un repérage en 5 dimensions pour notre congrès de l’an prochain “Autour d’Alain”. Et pour finir je suis triste car Chabrol était un chouette bonhomme, j’ai fait quelques dessins sur le tournage de Madame Bovary , bonne ambiance, bon vin, bonnes rigolades, l’ambiance n’y était pas toc , des potes, pas de snobinards prétentieux, comme disait Colette , à laquelle un journaliste demandait : “…Et pour vous Madame Colette,… la vie a-t ‘elle un sens?” “Mais j’pense bien!!!!-fort accent bourguignon-…et même un sens unique !!!!”…snif .
(La Salute c’est un peu petit Alain, pourquoi pas ne pas réquisitionner l’île de Torcello?)

609 Eliane, le 12 septembre 2010 à 23:55 :

Youpi, Catherine n’écarte pas mon IDEE, Roberto non plus. Au suivant…….
Cher Alain, sachez que je ne connais absolument pas la notion de péché et sur cet encart toujours estival, le délire est permis……. C’est un autre voyage( imaginaire ?) dont vous êtes le “roi” Il n’est pas question de vous conduire dans un bouge, vous plaisantez, je ne m’y rends qu’en présence de mon garde du corps! Avant de lire le message de Catherine, j’avais pensé soit à San Michele, l’île cimetière ombragée de cyprès avec un petit détour sur la tombe de Diaghilev : un modeste chausson signale son ultime demeure soit à la Punta della Dogana où la place ne manque pas. A suivre…….
Olivier, bien évidemment, va en parler à son staff , puis à son directeur de chaîne, qui va s’écrier “en vl’a une idée qu’elle est bonne!!
Passons aux choses sérieuses :
La recette du “spritz”, vous savez qu’il y en a autant que de vénitiens, si les ingrédients de base sont identiques, les proportions varient suivant l’endroit, tout est question de goût. Pour ma part, je fais 1/3 vin blanc sec type prosecco, 1/3 eau gazeuse et 1/3 campari + zeste de citron, c’est un bonheur, surtout ne l’ébruitez pas sinon tout le blog va se “shooter” au spritz, bonjour les commentaires ensuite! je dégage toute responsabilité.
J’écoute la transcription faite par Liszt ; la Belle Meunière sur un poème de W Müller D795 01 op 25 qui connait cette interprétation de Sofronizki? Admirable! reste à dénicher la partition. C’est très intéressant d’écouter à suivre cette version piano, puis la version chantée par Kaufmann et en dernier celle violoncelle et piano. Ah Schubert, j’adore!!

610 Livadiotti Roberto, le 13 septembre 2010 à 07:52 :

Au Frère Alain,à part Santa Maria della Salute ou Saint Marc,il y a à Venise des appartements luxueux revêtus de marbre à l’intérieur,comme le Palazzo Vendramin,où Wagner a fini ses jours,mais j’aimerais autant Florence ou Rome.Est-ce que l’Ospedale della Pietà où Officia Vivaldi,existe toujours,je ne l’ai jamais visité.

611 Lily, le 13 septembre 2010 à 12:00 :

Pour Eliane et ceux qui seraient intéressés, voici le site d’une épatante bibiothèque musicale où l’ont trouve pratiquement toutes les partitions appartenant au domaine public, à télécharger gratuitement et légalement :
http://imslp.org/wiki/Accueil
Monique, bonne chance avec la « pancarte » à l’auditorium du louvre, je m’occuperai des opéras filmés ultérieurement, ainsi que des opéras en direct du Met dans les cinémas Gaumont.

612 COURTAUTMonique, le 15 septembre 2010 à 17:18 :

Qui a lu le roman: La Quatorzième Valse de André Tubeuf? 16 septembre ,le dernier récital de Dinu Lipatti à Besançon.

613 erica roche, le 15 septembre 2010 à 21:32 :

Je vous ecris depuis la vieille ville de Salzburg, qui est un vaste chantier a ciel ouvert. Je ne sais pas ce qu´en aurait pense Wölfy - pas de carrosse possible et obligation de circuler ä cheval. Quant a HvK, pas moyen de se garer -il aurait ete oblige d`àller partout a pinces comme le commum des mortels, et je ne crois pas qu`il aurait aime ca. Visite en fin d aprem a Anif - moment impressionnant et j ai beaucoup pense a vous et surtout a Alain F… Son tombeau est tellement petit et simple que je ne l avais meme pas remarque tout de suite - c est le plus discret du cimetiere selon son souhait. Juste a l´entree, cependant, il y a un buste magnifique de lui. J ai pris quelques photos que je tacherai de mettre en ligne des mon retour.

614 Eliane, le 20 septembre 2010 à 13:53 :

ALAIN,si par hasard une certaine nostalgie de l’été vous conduit sur cet espace, sachez que nos échanges musicaux et amicaux me manquent énormément.

615 reparer iphone, le 01 octobre 2015 à 14:57 :

Bonjour ! Merci pour cette agréable moment passé sur votre site

616 Free Auto Approve List 7-12-2018, le 13 juillet 2018 à 10:14 :

I’ve just added a fresh new list. This is by far the biggest list to date. I hope you all are having a great week. Take care and happy link building.

617 Free Auto Approve List 7-15-2018, le 17 juillet 2018 à 21:56 :

I hope you all are having a great weekend. I added a new list. This one is smaller, but still useful. I think the next one will be bigger.

618 Free auto approve list 7-27-2018, le 02 août 2018 à 16:15 :

I added a new list. As you’ll see it’s bigger than most of them. I hope you all have had a great week!

619 Free auto approve list 8-9-2018, le 28 août 2018 à 12:08 :

I’ve been having issues with my Windows hosting. It has set me back quite a bit while making the next list. This is the current list that I have. I should add another list in less than a week. I’ll let you all know when the next list is ready. Thank you for your patience.


Donnez votre avis !






ombre