Accueil  >  Essais réussis de Claude Pinganaud
Flux RSS

Essais réussis de Claude Pinganaud

Le 01 juillet 2010 à 12:51 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Claude Pinganaud sur Radio Classique

Le directeur des éditions Arléa est un fin connaisseur de la littérature du XVIe siècle. L’occasion était trop belle pour rafraîchir nos connaissances en l’écoutant nous parler de Montaigne, Villon et Rabelais. Pas seulement du petit sexe de l’auteur des Essais (ce qu’on apprend dans Montaigne et la femme qui vient de paraître chez Arléa), mais aussi de sa philosophie, de son tempérament et de son importance dans l’histoire des Lettres.

Voici son programme :

Don Giovanni de Mozart : « Non mi dir » (air de Donna Anna, acte II)

Mes “madeleines” :

MAINTENANT QUE LA jeunesse…, chantés par Monique Morelli

Par Gérard Manset, IL VOYAGE EN SOLITAIRE ;

Oum Kalthoum, ENTA OMRI.

Pour le reste : Schubert : IMPROMPTU N° 3 D 935

Schubert : NEUVIÈME SYMPHONIE – 2e mvt

Lied ROI DES AULNES

 Beethoven : Sonate APPASSIONATA – 3e mvt

 Dvorak : SYMPHONIE DU NOUVEAU MONDE – 3e mvt (Ancerl)

  Mozart : CONCERTO POUR CLARINETTE (3e mvt) ;

CONCERTO POUR FLÛTE ET HARPE (2e mvt)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 44 commentaires pour cet article :

1 COURTAUTMonique, le 01 juillet 2010 à 23:25 :

J’apprécie beaucoup de pouvoir trouver sur le blog les interprêtes choisis par vos invités;ce choix ,si c’est vraiment le leur n’est pas neutre, il permet de mieux saisir la personnalité musicale de l’interlocuteur;”dis-moi qui tu écoutes…” surtout lorsque la possibilité d’écoute complète est perturbée par les cours à d’autres musiciens. Merci .

2 Geneviève, le 02 juillet 2010 à 00:07 :

Chère Elise bonsoir,
Votre message m’a beaucoup touchée par son contenu et votre gentillesse, sans minauderie aucune.
Chaque être a en lui, souvent à l’état de chrysalide, le goût pour la poésie, l’humour, le bien écrire et le parler juste.Il suffit parfois d’une note, un mot, une rencontre…une émission de radio pour que la chrysalide se métamorphose en papillon.J’ai eu la chance inouï d’apprendre les lettres et les notes en même temps à l’âge de 5 ans d’où peut-être cet amour imodéré (et pourquoi le modérer?) pour les notes et les mots?
J’écris tout simplement avec le coeur après une émission. il est mystérieux le chemin qui va du coeur à la plume et de la plume au coeur…Quant à la sensibilité, c’est une question d’antennes (de papillon) et les miennes sont assez développées…J’interviens depuis peu sur le blog. Savoir que mes écrits vous sont agréables me ravit !Merci infiniment !
Quant au français de la télé me navre bien évidemment ! A la limite (vous aviez oublié cette ponctuation très usitée en université…) une phrase inachevée peut avoir du charme comme certaine symphonie, amis que dire de la Une du journal L’Equipe après la défaîte sportive des Français ?
Terminons sur une note positive: lors d’un Printemps des Poètes, après avoir dit (et non récité)un poème:”ô jeunes gens élus, fleurs du mode vivants….n’écoutez pas ces gens qui disent soyez sage, la sagesse est de fuir tous ces mornes visages, soyez jeunes, gais, vifs, amoureux, soyez fous,ô dous amis, vivez….”Un ado s’approche:”Tu slames, c’est toi qui as écrit ça? Trop cooool!” ” Non c’est Victor Hugo!
Offrons-leur, offrons-nous du BEAU !Avec amour et respect!
Amitiés à tout le monde. Je vous embrasse.
Geneviève

3 Geneviève, le 02 juillet 2010 à 00:10 :

PS: IMMODERE prend 2N !
amis= mais
Pardon !

4 Geneviève, le 02 juillet 2010 à 01:17 :

“La réserve apparente des peuples celtiques, qu’on prend souvent pour de la froideur, tient à cette timidité intérieure qui leur fait croire qu’un sentiment perd la moitié de sa valeur quand il est exprimé, et que le cœur ne doit avoir d’autre spectateur que lui-même. ”
Ces mots sont extraits de “L’âme celtique” d’Ernest Renan et je les offre à Yann Queffelec et à Olivier.
L’émotion grandissante et pourtant toute en retenue,la pudeur de l’un…l’extrême délicatesse de l’autre…Il est des rencontres bouleversantes…Il est des émissions au doux parfum de vie…
J’ai reçu à la bibliothèque “Le piano de ma mère”.Je vais recevoir chez moi le piano de ma mère partie en mai dernier pour un très long voyage…Doux parfum de madeleine !
Que d’humanité dans cet échange de mots à fleur d’âme, à fleur de coeur presque à fleur de pleurs…mais les “pleurs sont les pétales du coeur”…
Sur la pointe du coeur..je vous embrasse Olivier.
Geneviève

5 Anne Marie, le 02 juillet 2010 à 20:38 :

Très belle émission, il est vrai avec Yann Queffelec. bravo à Geneviève pour ses commentaires si sensibles, cultivés et poétiques.Je n’ose rien ajouter après cela.

6 Geneviève, le 02 juillet 2010 à 22:54 :

Bonsoir Anne-Marie,
Tout d’abord je vous remercie infiniment pour vos compliments. Si mon petit commentaire vous a touchée, vous m’en voyez heureuse profondément et sincèrement. Je vous avoue que j’ai découvert Renan il y a quelques mois seulement suite à une conversation avec un ami breton.Ma curiosité et le hasard m’ont guidée jusqu’à “L’âme celtique”.Il y a parfois des mots (ou des notes) qui vous pénètrent l’âme si intensément qu’ils en deviennent “des perles”que je ne peux garder égoïstement pour moi; alors je les offre,je les partage..quoi de plus normal? Avec le temps mes perles deviennent madeleines…C’est une véritable passion…c’est moi, c’est tout!Dans la vie (sans faire de psychologie de Prisunic encore moins donner de leçon), on trouve toujours plus cultivé, plus sensible, plus poétique, plus, plus et plus…je préfère différemment cultivé, différemment sensible…Ce que j’aime BEAUCOUP sur le blog d’Olivier, c’est de découvrir des cultures, des sensibilités autres. tout ça est extrêmement enrichissant !
Alors, je vous en supplie,OSEZ! Sinon vous me couperiez la plume sous la page…
A bientôt de vous lire !
Je vous embrasse. Douce soirée ! Geneviève

7 Eliane, le 03 juillet 2010 à 00:28 :

Entrée très remarquée de Geneviève sur le blog, quelle belle rencontre car je partage avec vous cet amour des mots,”le parler juste et le parler juste” j’ajouterai : “vrai”. Merci du fond du coeur Geneviève pour ces lignes qui sont, pour moi, plus qu’agréables, c’est un régal!! J’ai eu, comme vous, ce merveilleux cadeau de naître puis de grandir parmi les livres et dans une ambiance musicale très riche, un monde dans lequel l’émotion est intense et les sens toujours en éveil. Lire, écouter de la musique , jouer du piano, c’est une nécessité intérieure, j’en ai déjà parlé dans mes
précédents messages.(J’étais partie quelques jours)
Merci également Olivier pour votre talent et la grande qualité de votre émission que j’écoute toujours tard dans la nuit, dans le noir pour une veille encore plus mystérieuse avec, comme fil conducteur, votre voix si agréable qui rompt le silence de la pièce. Et c’est pourquoi, je ne peux m’empêcher ce soir, à 23H45, de dresser pour vous, hautes hampes et noires tiges sur l’espace de ce blog, rien que pour le plaisir de faire éclore des mots que je voudrais les fleurs que vous aimez. Longue phrase compacte certes mais c’est mon cadeau de fin d’année, le bouquet final dans la chaleur de cette nuit!!
Je rêve donc de flammes de musique, le parc de Florans ayant le pouvoir magique d’arrêter le temps……….J’ai hâte de m’y retrouver!
Je vous souhaite à tous un bel été musical ou pas
Bien amicalement
Eliane

8 Croitorin Claire, le 03 juillet 2010 à 15:02 :

Merci pour votre superbe programme.
Lorsque vous avez demandé à votre invité, Monsieur Pinganaud, la signification du mot Marrane, celui ci a été évasif et pourtant, je ne doute pas un instant de ses connaissances historiques. Il n’empêche que………
Les Marranes sont des Juifs vivant dans l’Espagne musulmane et chrétienne ( Au Portugal aussi ).Ils sont convertis de force au christianisme. On sait que, pour avoir en main une arme contre les Marranes, ses adversaires, avaient sollicité du pape une bulle autorisant l’établissement d’un tribunal d’inquisition en Espagne et punissant de mort les nouveaux chrétiens (Marranes) convaincus de pratiquer le judaïsme. .En effet, pour beaucoup, l’étude du Tanach (bible) et la pratique en secret du judaïsme continuent. Pour eux, pas d’autres solutions que la fuite Aussi tournèrent-ils leur pensée vers les pays d’Europe où leurs coreligionnaires étaient alors traités avec le plus d’équité
Il est évident que l’on retrouve dans les œuvres des écrivains Marranes des références issues de la culture Juive. En ces temps troublés, je trouve important de dire que cette belle culture a influencé entre autre, l’œuvre humaniste de Montaigne.
J’aime votre émission, vos invités sont des personnes humbles et toujours en recherche de progrès personnel. Je suis heureuse de constater qu’il existe encore des créateurs au combien talentueux, capables d’émerveillement. Ils cheminent joyeusement vers de nouvelles découvertes, et peu importe leur âge, c’est un cœur d’enfant qui bat en eux
Je retrouve dans leur madeleine de Proust des traces de ma jeunesse, c’est doux et je vous en rends grâce
Je vous souhaite un bel été
Cordialement
Claire

9 Geneviève, le 12 juillet 2010 à 00:23 :

Je ne peux résister à l’envie et au plaisir de vous offrir “L’invitation au voyage”.J’aime par dessus tout quand la poésie ou la littérature devient (est) musique!
Baudelaire aurait pu l’intituler “Musique” ou “Passion Classique”…Ecoutez cette petite cantate…
“Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l’humeur est vagabonde ;
C’est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu’ils viennent du bout du monde.
- Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D’hyacinthe et d’or ;
Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
Geneviève

10 Livadiotti Roberto, le 12 juillet 2010 à 10:26 :

Merci Geneviève de nous faire relire Victor Hugo et Baudelaire.C’est aussi beau que de la belle musique.Vous remplacez avantageusement l’absence d’Alain Effe.

11 Elise F, le 12 juillet 2010 à 12:30 :

Pourquoi être surprise, Geneviève, de l’accueil reçu sur ce blog alors que c’est vous qui NOUS apportez tant de beauté, de poésie,qui savez si bien dire par de belles phrases ce que tous nous ressentons et personnellement je vous en remercie ainsi que pour ces magnifiques poêmes qui comme la belle musique me donnent la chair de poule.Actuellement et grâce à vous, je me “replonge” dans les Contemplations de V.H.et là aussi pour moi ce sont des instants de pur bonheur.
Très amicalement

12 Samuel Rosenfeld, le 13 juillet 2010 à 18:53 :

Le petit peuple remarquera que dans cette émission Olivier Bellamy a appelé Schubert “le Grand Syphilitique”, comme il est d’usage sur ce blog grâce à Samuel Rosenfeld.

13 Geneviève, le 13 juillet 2010 à 20:57 :

La Boétie sur son fauteuil de nuages doit être ravi de ce qui écrit ici bas…
Geneviève

14 Erica Roche, le 14 juillet 2010 à 00:43 :

Cher Samuel, le petit peuple est en effet muet d’admiration et se permet de demander comment vous comptez nous distribuer tous les bars et autres homards de votre peche miraculeuse!

15 Elise F., le 14 juillet 2010 à 09:30 :

Erica m’a ôtée les mots de la bouche ; oh ! Grand Samuel,moi qui vais avoir beaucoup de passages à la maison très prochainement,mais la fraîcheur est-elle toujours garantie ?

16 Elise F., le 14 juillet 2010 à 09:37 :

Pardon : message 15 : m’a ôté

17 Geneviève, le 14 juillet 2010 à 10:16 :

Bonjour Samuel!
Pour moi ce sera une truite s’il vous plaît ! Merci ! Facile j’en conviens !
Etait-ce une perche..? mais sur quel thon je vous parle…Mille excuses..je me suis réveillée avec un QI d’huître…Stooooop!
Belle journée ! Geneviève

18 Mohammed Moudjou, le 14 juillet 2010 à 15:21 :

Bref retour sur le blog. Je ne suis pas encore en vacances mais j’étais très occupé ces derniers temps. Je m’arrête à la fin de cette semaine. Désolé d’être un peu long.
Bonjour la France. Oui, quand je suis sur ce blog pour échanger un peu avec vous tous, j’ai cette indescriptible délicieuse sensation d’être en contact avec l’Hexagone en entier. Je pense à la lumière et à l’accent du Sud, à l’architecture des cathédrales et celle de la cote bretonnes, aux majestueux châteaux de la Loire, aux falaises et galets normands, aux longues plages étendues du Nord, à la verdure basque, à la forêt et vagues des Landes, aux couleurs automnales de l’Est, aux rivières du Tarn, de l’Ardèche et pleins d’autres, sans oublier la grande Lutèce : « ville des anges et des démons »… J’imagine chacun de vous dans sa ville, sa région, sa demeure, sa voiture entrain d’écouter OB et sa Passion Classique en direct ou avec un casque sur les oreilles, tard dans la nuit pour réécouter les émissions passées devant son ordinateur éclairé par une douce lumière feutrée… Telle une araignée au beau milieu de sa toile et qui essaie de tisser des liens un peu partout, je vous sens entrain de taper votre petit message ou de « tartiner » vos longs textes pour faire voyager et partager vos impressions, vos ressentis, votre délectation ou votre déception, votre modération ou votre rentre-dedans ; et ceci déclenche une vibration du fil de soie qui me relie à cette toile humaine. C’est cela la vie d’un Blog. Je vous imagine aussi, au fil du temps et des différentes révélations/confidences simplement et pudiquement partagées, avec vos joies et vos peines, votre sensibilité et votre courroux…
Je lis vos commentaires spontanés ou travaillés, bien écrits ou avec des fautes de frappe/d’orthographe, avec ou sans citations. Peu importe, je prends tout, car j’apprends beaucoup avec vous, en littérature, en poésie et surtout en Musique. J’ai un tel retard que toute une vie ne saura combler. Ah le temps ! Eternel ennemi de l’homme.
L’absence d’Alain F montre bien le manque à gagner dans ce blog. De tout cœur, j’espère qu’il va bien. Il nous a dit que vers le 8 juillet il serait au festival des Lumières pas trop loin de Toulouse. Peut-être qu’il y est encore, déconnecté du monde. Heureusement il y a d’autres bloggers qui ont été actif par leur présence cet été, et j’en profite pour saluer l’apparition enchanteresse de Géneviève de Montpellier avec son propre style poétique (et j’aime la poésie, j’en ai écrit un peu) et aussi un mélange à la fois Cardinaléen (Marie) et Saloméen (Jacques).
Je vois que Samu a refait surface après plusieurs semaines de plongée en apnée à la recherche du Bar et du Thon perdus. Ouf on respire ! Samu, j’ai fini la lecture d’Icare et la flûte enchantée. C’était bien même si je m’attendais à un peu plus d’imagination dans l’histoire.
Martine, je ne serai pas au Bled cet été. Donc ne me cherche pas dans les médinas. J’irai plus tard.
A vous tous, je souhaite un excellent été.
P.S. J’ai bien aimé l’entretien avec Mr Pinganaud ainsi que son programme musical et ce n’est pas parce qu’il y avait un sublime extrait d’Oum Kalthoum, et on a eu droit à deux reprises au grand Syphi…© (marque déposée).

19 Geneviève, le 14 juillet 2010 à 16:04 :

En guise de remerciement Mohammed, voici ces quelques mots de Jacques Salomé justement…
“Puis, quand le temps sera venu de réaliser notre projet, très délicatement, incorporer dans chacune de ces journées que nous nous offrons, quelques pincées de confiance, une ou deux cuillerées de tendresse, une grande louche d’abandon et de joyeuseté bien mélangée avec quelques gouttes de passion.
Ne pas hésiter à arroser le tout de bisous légers et de quelques autres plus profonds. Mélanger encore avec de généreuses portions de douceur, de gaité et de regards tendres fraichement cueillis du jour.
Assaisonner le tout avec quelques soupçons de rêves, une bolée de rires et une tasse pleine de bonne humeur.
Verser le tout dans un bol d’amour et pour la présentation à nous mêmes et à ceux qui nous entourent, décorer avec un grand sourire.
Ne pas hésiter à servir en ajoutant encore quelques copeaux d’acceptation inconditionnelle, finement découpés dans votre réserve de miracles.
Et à ce moment là seulement, prendre le temps, vraiment le temps de savourer ces journées de rencontre et de partage d’une part avec vous même, d’autre part avec ceux que vous aimez. Tout cela dans la délicatesse et la non précipitation.”
Ou” comment décliner Olivier et Passion Classique !
Merci adorable Mohammed ! Je vous embrasse. Geneviève

20 Erica Roche, le 15 juillet 2010 à 15:17 :

Les amis, je repars demain pour une quinzaine de jours, cette fois dans la France profonde (sans internet et sans RC). Mohammed, je vous ai lu avec délice, comme d’habitude, mais je vous pensais très loin déjà, en train de siroter un thé à la menthe accompagné d’un de ces bons gâteaux dont vous êtes friand - mais non! Pendant tout ce temps vous avez été pris par le prion! Alors bonnes vacances et bon repos!Je pensais qu’on aurait eu à lire les dernières aventures de Bartok et les petites demoiselles Rosenfeld, mais hélàs je resterai sur ma faim. Quant à Alain, j’ai essayé à plusieurs reprises de joindre la mairie de Navès car je me suis souvenue que Mme Baux, conseillère culturelle de ce villlage, celui de Georges Prêtre, le connaissait bien et aurait pu nous renseigner, mais peine perdue - la mairie doit être fermée pour les vacances.Alors si quelqu’un d’autre a une idée…en tous les cas je vous embrasse tous et toutes.

21 Livadiotti Roberto, le 15 juillet 2010 à 16:05 :

Chère Erica,ça m’étonnerait qu’une municipalité,meme d’un petit village ferme pour l’été,donc vous pourriez réessayer,sinon pt etre trouver le N.de tel.de cette Mme Baux.Quant à vous,vous allez encore vous absenter pendant quinze jours sans internet!Bonnes vacances et à bientôt.

22 Erica Roche, le 15 juillet 2010 à 16:08 :

Roberto - prenez la relève si vous voulez (N° tel 0563748522) et dans le village il y a plusieurs Baux avec des prénoms masculins - je n’ai pas trop osé faire le tour parce que dans les villages ça jase…

23 catherine Dubreuil dessinatrice, le 15 juillet 2010 à 20:02 :

Belle envolée lyrique de Mohammed, savoureuse anecdote Rostropovienne d’Erica et retour assez laconique de Samuel…il lui manque son Alain comme moteur , à moins que l’air marin nous l’ai un peu assoupi….je n’arrive pas à récouter Pinganaud zut : y’a pas le son!!!! ça fait pareil avec Giraudeau….que paso? amigo technico? esta usted en vacances tambien?

24 Françoise (40), le 15 juillet 2010 à 22:39 :

Au risque de me répéter … quel régal de vous lire tous ! Mohammed, moi aussi je vous croyais en vacances et je vous imaginais - effectivement - flanant dans la médina à la recherche de quelques excellentes pâtisseries. Pour ma part, je surprends tous les miens car je n’aime pas ce qui est trop sucré (pas plus que le trop salé d’ailleurs), mais j’adoooooore les pâtisseries orientales.
Bonnes vacances aussi à Erica qui repart.
Bises à tous.

25 Livadiotti Roberto, le 16 juillet 2010 à 16:50 :

Erica m’a communiqué un N.de tél.pour essayer d’avoir des nouvelles de “l’introuvable” Alain F.qui semble s’etre évanoui dans la nature,mais ce N.ne répond pas!

26 Elise F., le 16 juillet 2010 à 17:43 :

Coordonnées de la Mairie de NAVES (81 710)
Tél 05 63 74 85 22; horaires d’ouverture du mardi au samedi de 8 à 12h et 13h30 à 17h30
Maire-Adjoint à la Culture :Mme Brigitte BAUX
Voilà ce que je viens de trouver Roberto;est-ce ce numéro qu’Erica vous a communiqué et si vous connaissez le patronyme d’Alain c’est plus facile pour s’expliquer !…
Amicalement

27 Livadiotti Roberto, le 16 juillet 2010 à 19:48 :

Cette émission a bien plus de messages qu’elle ne le mérite,on en est déjà à 27!Elise,c’est bien ce N.qui ne répond pas,mais j’ai trouvé un autre N.sur les pages jaunes,c’est le 0555266016.Une dame m’a répondu qu’elle ne connaissait pas de Alain F.Pt etre faudrait-il demander cette Mme Baux.

28 Samuel Rosenfeld, le 19 juillet 2010 à 14:23 :

Bonjour à tous,
Tout comme vous Samuel Rosenfeld ne peut s’empêcher d’être inquiet au sujet d’Alain…

29 Eliane, le 20 juillet 2010 à 01:26 :

Bonsoir,
Minuit 30, c’est l’heure que j’affectionne pour livrer quelques confidences sur le blog.
Suis ravie de retrouver Mohamed dont j’apprécie toujours beaucoup le contenu des messages, j’ai déjà complimentée Geneviève pour sa plume très poétique , quant à Samuel il avait disparu quand je suis arrivée il y a plusieurs mois. Enchantée de le retrouver!
Reste le silence d’Alain avec lequel j’avais eu la chance d’avoir une écoute et un échange privilégié à un moment, pour moi, de baisse de régime, qu’il revienne vite vite!!
Je viens, avec une grande émotion de réécouter les propos de Bernard Giraudeau en septembre dernier, chez lui en compagnie d’Olivier. Comment ne pas être touchée? Je dirai seulement que l’on pense à cette phrase du philosophe Paul Ricoeur “J’aimerais mourir en donnant la main à un ami” phrase qui est la mienne depuis mon accident.
Dans son programme” E lucevan le stelle” cet air magnifique de Mario dans Tosca, interprété justement hier soir par Roberto Alagna à Orange!
Amateurs d’Opéra, Il faut vivre une fois dans sa vie, une représentation au théâtre Antique d’ Orange c’est absolument extraordinaire, fabuleux, magique etc..j’y suis allée à 2 reprises notamment écouter Rigoletto : inoubliable, dans ce site grandiose “Tout n’est qu’ordre et beauté, MUSIQUE calme et volupté” Geneviève,Vous m’autorisez?
Départ imminent à présent pour mon pélérinage à La Mecque du piano avec un point fort la carte blanche à Martha A, d’autant plus que je dois y retrouver Lily rencontrée sur le blog, c’est génial non?
Je penserai fort à vous tous, mélomanes avertis et je vous ferai un petit clin d’oeil si j’arrive à me connecter du village où je serai, ce n’est pas gagné.
Bel été à vous tous
Je vous embrasse
Eliane

30 Geneviève, le 20 juillet 2010 à 05:20 :

…”Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a l’inflexion des voix chères qui se sont tues.”
Non sans émotion je vous écris ce dernier vers de “Mon rêve familier” de Paul Verlaine, honorant ainsi la mémoire de Bernard Giraudeau. Il est des conversations lumineuses de vie…parlant de la mort prochaine. Elles n’en sont que plus émouvantes…
Cette conversation était si intime que je me suis presque sentie de trop..confidences d’amis dans la chaleur humaine de l’ultime visite, mots difficiles parfois à formuler, presque murmurés et sans détour toutefois, tout en douceur, délicatesse,respect. J’aime l’homme qui sait tutoyer l’âme de l’ami en partance,sans le heurter jamais. C’est un coeur pur. Je vous embrasse Olivier.

31 sandrine, le 20 juillet 2010 à 09:45 :

Avant de repartir pour quelques jours encore je fais une petite halte sur ce cher blog et je découvre une Geneviève poétesse et l’absence d’Alain qui émeut tant de blogers qui le croient malade…
Ne peut –on penser plus positivement ,qu’il se soit tout simplement absenté un moment pour des vacances bien méritées ou bien plus musicalement , qu’il fasse la route des festivals et qu’il se soit libéré de son PC histoire de profiter au maximum!!!!
Je le souhaite …
D’autre part lors de notre inscription sur ce blog nous avons laissé chacun notre adresse mail sans pour autant qu’elle n’apparaisse à l’écran, et puis nous recevons du couriel de RC n’est-ce pas ? RC doit donc posseder le mail d’Alain…..et c’est là que mon idée prend forme : ne pourrait-on pas demander à Olivier ou son admin de prendre contact par mail avec Alain afin de nous rassurer tous…Je suis persuadée que même Notre Bel Ami Olivier s’inquiète de son silence lui qui aime tant sa répartie.
Alors Olivier si vous me lisez , de retour de vos vacances ou pendant, pensez-vous que cela soit possible ?
Cordialement
PS je conseille à tout bloger la redif de PC de ce soir je me souviens d’avoir passé un très bon moment!

Sandrine(84)

32 Elise, le 20 juillet 2010 à 10:46 :

Roberto : avez-vous reçu le mail que je vous ai envoyé dimanche 18/07/10 ?

33 Livadiotti Roberto, le 20 juillet 2010 à 11:13 :

Non,Elise,je n’ai pas reçu de mail de votre part.L’avez-vous envoyé sur mon site “rlivadiotti.free.fr” ou sur notre adresse mail qui est au nom de mon épouse? L’idée de Sandrine est bonne,mais pensez-vous qu’Olivier va vous répondre de sitot?

34 Françoise (40), le 20 juillet 2010 à 13:57 :

Bonjour chère Sandrine,
Roberto a raison, votre idée est excellente. Est-ce que notre ami Olivier regarde son blog pendant les vacances ? Je ne serais pas surprise que oui !
Bonne continuation pour vos vacances ainsi que pour tous nos amis Roberto, Nelly, Elise, etc…
Je vous embrasse tous.
Françoise

35 Elise, le 20 juillet 2010 à 14:45 :

Cher Roberto,
Je n’arrive pas à envoyer mon mail sur votre site (d’ailleurs ce n’est peut-être pas possible) et je ne connais pas l’email d’Aline,votre épouse. Mon 1er message a été envoyé à rlivadiotti@gmail.com (vu sur votre blog).
En fait , je vous communiquais les coordonnées de notre ami commun du village en question que j’ai trouvées dans les pages blanches.Il n’y a qu’une seule personne qui a les mêmes initiales et comme le village est petit il y a toutes les chances pour que ce soit lui à moins qu’il ne soit sur liste rouge. Personnellement je n’ose pas l’appeler mais j’avais pensé à vous puisque vous vous êtes déjà parlés ; enfin c’est à vous de voir . L’idée de Sandrine est très bonne mais je crois O.Bellamy très occupé avec le festival de Ramatuelle !
Très amicalement à toutes et tous et un petit coucou à Françoise.
PS : bien sûr je ne donne pas ici les coordonnées que j’ai trouvées mais en téléchargeant la page du bottin c’est très lisible.
Elise

36 sandrine, le 20 juillet 2010 à 15:39 :

Oui Roberto, Olivier nous répondra dès qu’il aura pris connaissance de mon message, et comme Françoise( bises ma chère Françoise) je pense qu’il regarde son blog régulièrement et même s’il est occupé avec le festival de Ramatuelle il prendra le temps de nous répondre.
cordialement
sandrine(84)

37 Livadiotti Roberto, le 20 juillet 2010 à 23:27 :

Eliane,si vous avez obtenu les coordonnées de Alain Effe(dixit Samuel)communiquez-les moi sur mon site “rlivadiotti.free.fr” et j’essaierai de le contacter.

38 Livadiotti Roberto, le 21 juillet 2010 à 00:14 :

…pardon,je voulais dire Elise!

39 Alain F, le 26 juillet 2010 à 13:35 :

« En Europe, c’est difficile d’être heureux, la pression est trop forte, là-bas, on prend le temps de vivre » Légèrement modifiée, j’approuve la réflexion de Nelson Freire dans le remarquable article d’O.B que je découvre dans le dernier numéro de Classica. BONJOUR A TOUS et merci de vous inquiéter, (la lecture de tous le messages n’est pas encore effectuée) je suis touché de vos marques de sympathie. Nous sommes rentrés hier soir après de longues vacances très loin de France. Fin juin la fête des pères nous a expédiée par surprise à Malte, une mise en bouche avant de repartir dans un long voyage prévu depuis longtemps. Mon épouse, hier soir, ouvrant le P.C est venue affolée me dire que nous étions dans la rubrique ’’ Perdu de vue’’ ! Les nouveaux abonnés au blog sont les bienvenus. Un travail de lecture est à prévoir pour apprécier vos messages et les articles sur les invités. J’embrasse amicalement tous les amis et amies et je souhaite de bonnes vacances musicales à ceux qui ne sont pas encore partis. Bon, je vous quitte momentanément, il faut ranger la bouée ‘’canard’’ les seaux, pelles, râteaux et coquillages ramenés…….Non, je vous assure ma santé est excellente ! P.S: Heureuse coïncidence de renouer avec le blog abrité par Yann Queffélec frère d’Anne merveilleuse pianiste un peu discrète.

40 Françoise (40), le 26 juillet 2010 à 15:29 :

Cher Alain,
Je suis très heureuse de vous lire … comme le seront - vous vous en doutez - tous les amis de ce blog qui vous “cherchaient … désespérément” !
Heureuse également que vos voyages vous aient comblé, semble-t-il.
Chez nous, pelles, râteaux, et autres accessoires de plage sont loin d’être rangés ; en effet, nos petits-fils sont avec nous jusqu’à fin août, pour notre plus grand plaisir.
Voilà pour la confidence.
Bonne continuation.
Je vous embrasse très amicalement.
Françoise

41 catherine Dubreuil dessinatrice, le 26 juillet 2010 à 18:08 :

Ouf…l’inspecteur Erica va pouvoir souffler la panthère rose est de retour! On vous laisse atterrir Alain…prenez des forces pour votre rattrapage comaque!…Moi même je suis moins motivée…quoiqu’Elise, Nelly , Françoise, Momo (en coup de vent) et même un Samuel (devenu évanescent…c’est le comble!!!) soient encore sur le pont, il faut bien reconnaître que ce n’est plus ça…Erica est pas là non plus…Martine est partie….Roberto aussi…et JE N’ARRIVE PAS à réécouter Pinganau : y’a pas l’son!!!!ha mais alors!!!!!

42 Eliane, le 27 juillet 2010 à 00:28 :

Un bonsoir tardif, selon mon habitude mais un bonsoir cette fois provençal car j’y suis enfin sur le lieu de mes amours pianistiques d’été avec en ouverture pour moi, demain soir une soirée et un début de nuit entièrement consacré à Ravel, au menu ses 2 concertos achevés pratiquement en même temps : d’une part le brillant concerto en sol, de l’autre le concerto pour la main gauche plus sombre et très différent. Vous vous souvenez Alain, nous en avions parlé ensemble. J’en profite pour saluer amicalement le grand voyageur que vous êtes, je me doutais que vous étiez parti loin loin, je pense qu’il faut savoir effectivement laisser le blog au repos, alors prenez tout votre temps avant de venir nous ravir à nouveau par vos commentaires délicieux. A propos, ce ne sera pas Martha demain soir mais le jeune talentueux JF Neuberger. A ses côtés, Dimitri Liss dirigera l’orchestre Philharmonique de l’Oural avec, comme à son habitude,jen suis sûre, un sens de l’écoute manifeste. A suivre donc!!
“La discrète”et brillante Anne Queffélec fait partie de mes choix avec, dans sa vitrine gourmande le superbe concerto N°1 de Chopin. A suivre également.
C 2D me régale toujours, elle est drôle et pleine d’humour, je partage son sentiment, si je n’étais pas en pleine effervescence de récitals, je ferai une pause estivale”blog”car, oui, “ce n’est plus ça” mais passion et musique étant ce qui nous relie tous, je ne puis m’empêcher de venir vous en parler.
A plus
Amicalement
Eliane

43 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 juillet 2010 à 11:26 :

Eliane merci pour cette carte postale qui me donne la sensation délicieuse d’être , à la fraiche, assise sous des platanes de provence, dans l’attente magique des notes qui nous “donnent” l’instant entier et montent directement au plus haut du ciel étoilé - que l’on a généralement sur la tête dans ces cas là-.Revenez avec vos petits reportages in situ quand vous pouvez ça fait rêver et … redonne vie au blog, un peu gnan gnan ces temps-ci (et paf je remets les pieds dans l’plat) ….j’ai la même impression en écoutant dans la nuit les diffusions des concerts en direct, avec cigales à l’entracte, vous en plus veinarde vous y êtes!

44 Julio Pages, le 11 septembre 2010 à 17:11 :

salut ale,
Roberto a raison, votre idée est excellente. Est-ce que notre ami Olivier regarde son blog pendant les vacances ?


Donnez votre avis !






ombre