Accueil  >  Alex Taylor, sympathique en diable…
Flux RSS

Alex Taylor, sympathique en diable…

Le 28 mai 2010 à 12:44 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Alex Taylor sur Radio Classique

… car “le Diable est anglais” comme le chantait Brigitte Bardot. Alex Taylor est resté ce “bon petit diable” (d’un mètre 90) dont parlait la comtesse de Ségur. Il a quitté les brumes de la Grande Bretagne et la verdure de sa Cornouaille natale pour “s’éclater” dans le Paris des années 80 et vivre son homosexualité au grand jour.

Dans son dernier livre, le journaliste disserte de façon intelligente et plaisante sur son amour des langues. Ainsi, si les Anglais apprennent à se moquer d’eux-mêmes et possèdent un humour qui font leur réputation à travers le monde, le français, selon Alex Taylor, est bien plus drôle pour des raisons intrinsèquement linguistiques. Il suffit d’écouter un sketch de Raymond Devos pour s’en convaincre. Et si un pianiste comme Alfred Brendel estime que l’humour n’est pas la qualité première des Français, c’est qu’il ne parle pas notre langue, comme il le déplore lui-même.

Voici son programme :

- Un morceau de musique classique qu’il aime par dessus tout.

Nocturne de chopin n° 19 Op 72 n°1 si possible par Tamas Vasary

- 3  “madeleines” musicales.

générique de La nuit américaine de Georges Delerue

Go West Pet Shop Boys

De Troubadour Lenny Kuhr

- 5 à 6 morceaux de musique classique.

Wohltemperiertes Klavier de Bach - livre 1 prélude

Schubert Lied de Lenny Kuhr

Canto Mediterrano Guillemette Laurens

un morceau de Florence Foster jenkins -

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 6 commentaires pour cet article :

1 Alain F, le 28 mai 2010 à 22:10 :

L’EPANOUI ALEX TAYLOR. Tonique, dynamique, amusant, sans complexe-il a bien raison- et cultivé il est, cet européen convaincu. Il trouve le « sud latin » un peu trop bordélique pour y vivre ! ce n’est qu’une appréciation toute personnelle car sont nombreux ses compatriotes qui vivent au sud de la Loire et en Espagne méditerranéenne. Dans mon département, le Tarn, j’en connais un bon petit nombre qui y sont très heureux et notamment un couple dont le mari a travaillé à la BBC et qui a connu dans le cadre de son travail le chef Thomas Beecham. Son épouse, un jour, la trouvant devant un présentoir de bouquins de romans policiers me dit, en voyant une série de Maigret, avec son accent d‘origine « Ce sont des histoires de canards !» Humour anglais ou humour français très local ? Le programme musical agréablement éclectique a fait apparaître le pianiste Tamàs Vàsàry excellent interprète de Chopin -un des premiers à avoir enregistré chez DGG les deux concertos début années 60. Thank you very much sir.Vielen Dank Herr. Grazie mille signore. Muchas gracias señor. Ik dank u zeer mijnheer : L‘effet Taylor ! « Les Anglais ne s’intéressent pas à la musique, mais ils aiment le bruit qu’elle fait ». Sir Thomas Beecham.

2 gentien robert, le 29 mai 2010 à 19:31 :

j’ai apprécié le programme de alex taylor et voudrais connaitre la refrence exacte de l’interprétation désopilante de la flûte enchantée.
merci par avnce

3 gentien robert, le 29 mai 2010 à 19:34 :

merci pour tous ces moments passés avec vous

4 Alain F, le 30 mai 2010 à 14:00 :

On peut trouver une autre version de la citation de Beecham : « Les Anglais n’aiment peut-être pas la musique mais ils adorent le bruit qu’elle fait. »

5 danny delavat, le 06 juin 2010 à 12:09 :

Je lis en ce moment le livre ” Bouche bée tout ouie ” : excellent.
Monsieur Alex Taylor a-t-il créé une “méthode” d’apprentissage de l’Allemand ou autres langues ? Merci d’avance de votre réponse. Merci pour vos remarquables émissions. Salutations.

6 Erica Roche, le 11 juin 2010 à 18:51 :

Moi aussi j’ai aimé - mais surtout ses commentaires sur les différentes langues et les multiples expressions souvent intraduisibles.Par contre,je me serais bien passée de Florence Foster Jenkins!


Donnez votre avis !






ombre