Accueil  >  Le parler vrai de Gérard Lesne
Flux RSS

Le parler vrai de Gérard Lesne

Le 23 avril 2010 à 12:15 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Gérard Lesne sur Radio Classique

Quel bonheur de rencontrer un artiste aussi complet, fin et ouvert que Gérard Lesne ! C’est un profond connaisseur des répertoires les plus divers : ses curiosités vont de la musique médiévale à la techno expérimentale qu’écoute son fils. Il n’aime pas la soupe commerciale des discothèques (ce qu’Aristote appelait la musique phrygienne : la musique des esclaves !), mais il respecte autant Ferdinand de Lassus que les Pink Floyd (la musique dorienne, l’étage supérieur selon Aristote, ne se limite pas seulement au rayon classique de la Fnac).

Franc et direct, il dit la chose comme il le pense, sans souci de polémique, sans besoin de faire son intéressant, simplement pour être honnête. Les paris sont ouverts pour déterminer quels sont ces musiciens du baroque qui “poëtent plus haut que leur luth” comme disait Cocteau, que Gérard Lesne a pointé d’un doigt agacé sans porter leur nom à la vindicte publique.

Il n’a jamais été tenté par les feux du vedettariat, mais tous ses disques sont des bijoux. Quel chanteur magnifique ! Quel artiste précieux ! Quel musicien merveilleux !

Voici son programme :

1 ? Gérard Lesne                ?Office Ténèbres? / Couperin

Plage 4                         extrait au choix

+ Il Seminario Musicale

2 ? Hopkinson Smith     « Sonates et partitas » / Bach  Sonata III

Plage 6, CD2                  3?02

3 ? Version ?                   « Le Sacre du printemps » / Stravinsky

4 ? Hilliard Ens.               « Miserere » / Pärt

A shinter car long

+ Orch. der Beethovenhalle Bonn

5 ? Bruno Cocset                Sonate en mi mineur-Largo / Vivaldi

Plage 15                        3?13

+ Basses réunies

6 - Reinhard Goebel    “Concertos Brandebourgeois” / Bach

Concerto n°1

+ Musica Antiqua Köln

7 - William Christie     “Requiem” / Mozart

+ Arts Florissants

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 30 commentaires pour cet article :

1 Legrandjacques, le 23 avril 2010 à 14:59 :

Bonjour Olivier Bellamy,
J’ai découvert Gérard Lesne lorsqu’un jour un invité de votre émission avait apporté son Nisi Dominus. J’ai mis très longtemps à trouver cet enregistrement exceptionnel qui contient également le Stabat Mater. Je trouve la voix de Gérard Lesne beaucoup plus émouvante que celle de Jarrousky, peut-être parce que moins parfaite moins cristalline et donc plus humaine. Aussi je suis très déçu que vous n’ayaez reçu cet artiste pour une très courte demi-heure/ c’est vraiment très dommage

2 Françoise (40), le 23 avril 2010 à 20:34 :

Nous attendons nos enfants, ce qui me laisse le loisir de rattrapper certaines émissions.
Pour celle-ci rien à ajouter à ce que vous avez écrit Olivier.
Gérard Lesne, pardonnez moi, je ne vous connaissais pas ; c’était une erreur ! Vous semblez être un être délicieux.
Les soirs se suivent et ne se ressemblent pas toujours … heureusement ! Ce n’est pas grave, tant d’autres belles soirées nous attendent !
Bon WE à tous. Très amicalement.
Françoise
P.S. Catherine, je me suis trompée. En écoutant en “différé”, j’avais zappé ce merveilleux contre-tenor… ainsi qu’Olivier l’avait annoncé.

3 Claude Andreoni, le 24 avril 2010 à 14:44 :

Bonjour,
belle rencontre que celle avec Gerard Lesne, quelle belle ouverture d’esprit aussi. On sent que l’ artiste vit pleinement son amour de la musique. Quand on est dans sa voiture coincé dans les bouchons et que l’on entend dire de merveilleuses choses sur la vie et la musique, on a le regard qui porte bien plus loin que le parebrise.
Je voudrais aussi que l’on entende plus souvent de guitare classique (instrument que je pratique) et notamment de jeunes guitaristes français, qui ne cessent de remporter de grands prix internationaux… Merci encore à Olivier pour ces moments !

4 Samuel Rosenfeld, le 24 avril 2010 à 15:18 :

L’excellent Gérard Lesne a mentionné Myung-whun Chung, expliquant que le Maître était capable de diriger trois heures de musique par cœur. C’est sans doute vrai mais Samuel Rosenfeld trouve les interprétations de chef parfois à la limite de l’amateurisme. Samuel Rosenfeld est-il le seul à penser cela ou d’autres blogueurs pensent-ils également que le chef Chung est parfois un peu brouillon ?

5 Livadiotti Roberto, le 24 avril 2010 à 17:18 :

Zut!

6 Samuel Rosenfeld, le 24 avril 2010 à 17:58 :

Zut quoi? Samuel Rosenfeld vous trouve de plus en plus concis, si c’était possible…

7 Livadiotti Roberto, le 24 avril 2010 à 19:13 :

J’ai fait un essai pour voir si mon message partait.En désespoir de cause j’ai ecrit un message sur le “mur” de mon propre site “rlivadiotti.free.fr”.

8 Françoise (40), le 24 avril 2010 à 22:03 :

Cher Roberto,
Je n’ai pas trouvé votre message … Ne me dites pas que votre “site” ne fonctionne plus ! Je vous embrasse ainsi qu’Aline.
Françoise

9 Elise F.(36), le 24 avril 2010 à 23:12 :

Je croyais que je n’avais pas su chercher sur le site de Roberto (que j’ai déjà consulté avec intérêt)et je vois que Françoise a le même problème que moi.Roberto : j’aimerai bien avoir votre avis à la question de S.R.sur le chef Chung !
Bon dimanche à tous.

10 Livadiotti Roberto, le 25 avril 2010 à 08:40 :

Chères amies,j’ai contacté mon “admin” qui m’a mis en page ce site et je crois que le message est bien parti.Quant au chef Chung dont parle Samuel,je pense qu’il est bon,mais pt etre pas autant que Masur ou Eschenbach.

11 Alain F, le 25 avril 2010 à 15:50 :

LE BAROCK DE LESNE. Tous les plus beaux adjectifs ont été offerts à Gérard Lesne artiste intègre. Nombreux sont les prix, récompenses, distinctions qui lui ont été attribué. IL nous fait remonter le temps (retour vers le futur ?) avec sa voix de jeune moine, un peu déluré par son temps, méditant dans sa cellule nichée dans une autre galaxie. Il n’aime pas le conflit toujours néfaste à la musique! Evitez de flâner place de l’opéra…..des fois qu’une petite envie de fosse!……Vaste sujet que les baroqueux. Je redoute la 8ième de Mahler par Spinosi sponsorisé par les ressorts Monroe®. L’intrusion de quelques chefs (excellents dans leur premières amours) dans la musique romantique me déçoit. Vision artistique mûrement réfléchie ? Nouveauté pour la nouveauté ? Arrières pensées commerciales? Le cimetière des  ratages commence à bien à se remplir. Ci-gît: Parrott, au nom qui me fait penser au son des téléphones portables- Norrington - et avec un magnifique cénotaphe, sur lequel Brahms a fait graver «  Avec tous mes regrets éternels » , Sir John-Elliot Gardiner auquel je retire temporairement la distinction de Sa Gracieuse Majesté! Souhaitons qu’il n’y ait pas de concession à perpétuité. Mettriez-vous un jus de citron dans un verre de Pétrus 1947 ? Ôteriez-vous la truffe noire de notre terroir d’un Lièvre à la Royale ? Merci, merci, Monsieur Lesne de rester au programme pour de nombreux mois à notre théâtre de Passion Classique. Nous penserons à vous les jours de relâche ou de relâchement de certains invités. Alain F. moine bénédictin avec un Dom Pérignon caché sous sa robe.

12 Alain F, le 25 avril 2010 à 16:34 :

Erratum:…sponsorisée….

13 Samuel Rosenfeld, le 25 avril 2010 à 16:51 :

Alain Effe, Samuel Rosenfeld approuve votre jugement sur Brahms/Gardiner. Mais, bien pire encore, Samuel Rosenfeld s’est fait arnaquer en achetant il y a quelques années la 9ème du grand Syphilitique par le même Gardiner… Damnation, on ne L’y reprendra plus…

14 Livadiotti Roberto, le 25 avril 2010 à 18:45 :

Elise,j’avais été à un concert à la Salle Pleyel,en Octobre 2009 (Berlioz et la 3e symphonie de Beethoven par Chung,pour abréger son nom)C’était très bien,mais peut-etre que Masur ou Eschenbach auraient été mieux.Je n’ai pas d’avis très tranché sur les interprétations,sauf lorsqu’elles sont très différenciées.Par ex.malgré tout le respect que j’ai pour Karajan,je préfère de loin les interprétations des 3e et 7e symphonies de Beethoven par Furtwaengler.

15 Livadiotti Roberto, le 25 avril 2010 à 19:57 :

…et la 6e(pastorale).Karajan est bien dans les autres Beethoven,dans Brahms(Abbado et Giulini aussi),dans Wagner,Verdi(Trovatore,Aida,Otello)et dans la symphonie fantastique de Berlioz.

16 catherine Dubreuil Dessinatrice, le 25 avril 2010 à 23:17 :

Roberto votre “zut” abruptement placé après une interrogation existentielle de Samuel Rosenfeld m’a fait éclater de rire! Merci! j’ai bien noté que de 16 à 18h (environ) vous convenait. Reste à déterminer la date, 9 10 ou 11 ? …qui sied à la majorité, Martine vous venez j’espère? …nous avons donc Erica, votre femme et vous, Mohammed (attendons confirmation retour vacances, mais ok)…Pour en revenir à Gérard Lesne, dont j’ai un disque d’un concert au Musée Grévin depuis 1993…quelle personne sympathique, claire , directe … une belle façon de s’exprimer , je suis bloquée moi aussi à “16 ans” et c’est super (mais pas toujours facile pour l’entourage il a raison!!!!!). Plaisir d’écouter le Miserere d’Arvo Pärt -le seul contemporain que j’aime avec Luigi Nono, et lui dans le dernier morceau de ce programme: superbe!Belle émission!

17 Alain F, le 26 avril 2010 à 02:25 :

Grand Ch’ti Samuel, Alain F ne peut imaginer qu’un disquaire mal intentionné est pu profiter d’un moment d’inattention de votre part pour écouler un exemplaire de son stock d’invendus de la 9ième dirigée par un enfant de la perfide Albion. Alain F, amateur de bons vins, aime parfois les « jeunes chefs nouveaux » pour leur pétillance mais préfère se délecter d’un chef qui a de la bouteille. Alain F constate s’exprimer à la troisième personne . Ferait-il une Pavlovsistémie ? Alain F précise avoir passé sa jeunesse à Toulouse jusqu’à l’âge de 68 ans et avoir fuit, dès la fin de la révolution française, pour rejoindre un petit village très proche de Castres, où il demeure paisiblement depuis plus de 79 ans. Il vous devine à tous esquisser un léger sourire inopportun: non Alain F n’est pas Farinelli ! Alain F se déplace que très rarement à Toulouse. Seller les chevaux et atteler la carriole lui demande trop d’efforts. Depuis vingt ans il a consenti qu’une fois à se déplacer à Toulouse pour acquérir un magnifique livre écrit par un célèbre journaliste et homme de radio talentueux. Alain F avait déjà manifesté à Roberto son désir de ne pas entamer systématiquement une tribune de disques, Alain F risquerait de se prendre pour Antoine Goléa! Alain F regrette que sa passion dévorante de sa longue vie est été malmenée depuis deux jours. Bon, pour « Les Quatre Saisons » Alain F accepte et s’excuse auprès de Michel Schwalbe et d’Anne-Sophie Mutter. Herbert, votre épouse, vos deux filles, votre chien, votre âne, votre lama, vos avions, vos bateaux, vos bolides: je vous aime! Mon chien « ANIF » digne congénère de « BARTOK » tourne sa queue façon hélice de Piper Autrichien. Alain F« alias Hibernartus » bénédictin à l’Abbaye d’En- Calcat. P.S: Très proche du lieu, j’ai demandé à plusieurs reprises à rencontrer Thierry de Brunhoff (pianiste célèbre) retiré à l’Abbaye: Que nenni ! Comme dirait un célèbre Lillois qui me fait coucher bien tard…et à mon âge….

18 Erica Roche, le 26 avril 2010 à 08:56 :

Chère Catherine, Pour moi que ce soit le 9,10 ou 11 je serai libre et à l’heure qui convient le mieux à tout le monde - à la retraite je suis libre comme l’air, et toute contente à l’idée de cette rencontre!!Cher Alain,si tous les jeunes avait votre verve et votre style, ils pourraient se féliciter - vous pouvez vous permettre de vous prendre pour le regretté Antoine Goléa!!

19 sandrine, le 26 avril 2010 à 10:22 :

ROBERTO
j’ai bien lu votre message sur votre”mur” j’y ai laissé également un billet mais chez vous aussi il y a un world press incessant car mes messages sont”awaiting moderation”?
cordialement
sandrine(84)

20 Livadiotti Roberto, le 26 avril 2010 à 11:38 :

SANDRINE,je vais demander à “l’admin” de mon site,de me donner le moyen de faire partir les messages,sans le déranger chaque fois.C’est un de mes fils qui m’a arrangé le site d’une si belle manière.Salutations amicales.
Roberto

21 catherine Dubreuil dessinatrice, le 26 avril 2010 à 12:29 :

je réitère ce magnifique zut adressé à worl machin qui nous enquiquinne tous, il résiste aussi à mozilla damned! comment faire? Il est facile d’accéder au blog de Roberto en cliquant sur un de ses post de “commentaires récents”…il est vrai qu’il est extrèmement tentant de parler à la 3ème personne…moi-même dans l’euphorie Samuellienne j’ai failli le faire , mais je lui laisse l’exclu!!!!!!!! frère Alain…Amen.(ceci dit je vous comprends ça fait plaisir…)

22 Livadiotti Roberto, le 26 avril 2010 à 15:00 :

Sandrine,j’ai enfin reçu votre sympathique message sur mon site et je vais vous répondre.Je critiquais ce blog,mais chez moi aussi,il y avait des retenues,mais pas autant de Word Pressje pense.

23 Alain F, le 26 avril 2010 à 18:22 :

Mon enfant Catherine, Je vous rassure ma « Pavlovsistémie » est en voie céleste de guérison , et ce grâce à des plantes, dont nous seuls avons le secret. Ce n’était qu’une poussée circonstancielle qui rassurera notre ami Samuel toujours soucieux de ma santé. Ayant deviné un léger pécher d’envie dans vos Saintes Ecritures je vous invite à venir à confesse en dehors du 9-10-11- juin pour ne pas vous détourner…..! Frère Guimauve.

24 Livadiotti Roberto, le 26 avril 2010 à 23:22 :

Merci,Catherine d’avoir apprécié mon “zut”.C’était un essai pour voir si le message partait.Alain jongle avec les mots,peut-etre prépare-t-il un livre?Beau style,mais je ne comprends pas tout ce qu’il dit.Pour la date de notre rencontre,si personne n’a choisi,fixez un jour,par ex.le 9.L’adresse,plus tard? Salutations.

25 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 avril 2010 à 02:31 :

…mercredi 9, pourquoi pas…on attend Mohammed?…moi aussi parfois je ne comprends pas tout Roberto aux tourbillons romanesques d’Alain!!! mais c’est rigolo bien que je sois parfois totalement larguée…je viens de voit Turner…..magnifique!!!!!!!! un tuyau: le mardi matin c’est ouvert jusqu’à 14h…et tout le monde ne le sait pas……sublimissime exposition.

26 Alain F, le 27 avril 2010 à 11:25 :

Chère Catherine, Cher Roberto, Comprendre ou ne pas comprendre n’est pas important. L’essentiel à mes yeux , atteints parfois par la cataracte « à la Claude Monet » -exit TURNER- hi ! hi ! est que nous aimions la musique, que nous en parlions (en l’écrivant) . Mon souhait le plus sincère est qu’un jour nous puissions nous rencontrer. Nous pourrions échanger « in vivo » * toutes nos passions. Catherine, vous pourriez dans un cancan effréné me chanter « La femme du Sergent » major, Roberto « pourrait essayer » de me convaincre que telle ou telle symphonie par Karajan est très inférieure ou moins intéressante que celle du Grand Furt. Ce jour là l’important aura été atteint. Avec toutes mes amitiés. Alain. * In vivo : mot latin signifiant « dans le vivant » hi ! hi ! hi !

27 catherine Dubreuil dessinatrice, le 27 avril 2010 à 23:07 :

Mon cher ami je vous chanterais en soprano quasi coloratur “j’ai compris ta détré é sse” de Françis Poulenc, ou “Ha! j’aime les militaires” sans atteindre la perfection de Dame Felicity Lott…ou encore “Ave ariiiiiia” de Caccini (qui n’est pas de Caccini…)je suis esbaudie par votre âge : je vous donnais à peine à peine 60 années!!! frère Alain!…fort aise que ce qualificatif (post Bibi n°28 “La France de Benoit Duteurtre fut adopté par vous comme un gant)…le sieur Rosenfeld boudant ma fresque monumentale destinée au Louvre, je m’en vais tourner mes inspirations vers un “remake” époustouflant de la tapisserie de Bayeux (10 km au bas mot), positionnable sur la façade de Radio Classique, que je rebaptiserais en honneur à Olivier et ses blogueurs distingués “La chanson de Samuel”…m’absentant jusqu’au 25 mai in the big apple, pour commandes de portraits de NY, je vous donne rv avec adresse et téléphone pour faciliter la logistique.Entre temps j’espèr que nous récupèrerons Mohammed, et peut-être une ou deux autres sommités…plus serait exagéré pour un premier séminaire. Vive Gérard lesne qui héberge nos folles jubilations et vive la Musique !

28 Martine, le 28 avril 2010 à 16:38 :

Bonjour à tous ! quelques jours d’absence, et un roman à lire sur ce blog ! au fait merci à vous Alain, toujours en roue libre ! :-), Françoise, Roberto, Catherine, qui tenez (passionnément) la boutique en l’absence des autres ! contente de pouvoir de nouveau écouter RC (ah la triste sensation d’entendre dans la radio de sa voiture, s’éloigner la musique au fur et à mesure que l’on quitte la capitale… l’autre jour ça m’est arrivé alors que j’écoutais P.C. avec Michel Leeb, j’ai ragé contre cette FM si peu performante !)
Merci Catherine pour l’invitation à vous retrouver en juin, c’est avec plaisir que je m’y rendrai si je peux… à priori à cette date c’est faisable. De NY, il y a bien internet ? Alors nous aurons peut-être l’occasion d’avoir vos impressions d’outre-atlantique !
Je continue la suite du roman…

29 Renate, le 28 avril 2010 à 17:17 :

Je voudrais juste dire mon admiration pour Gérard Lesne. Je l’ai “découvert” il y a des années et pouvoir l’écouter dans cette émission a été de la joie pure.

Roberto, j’ai laissé deux messages pour vous. :-)

30 Erica Roche, le 28 avril 2010 à 17:47 :

Bon retour Martine et Renate - je fais un essai pour voir si je peux passer à travers l’incontournable “word press” - je suis tellement découragée depuis quelque temps que j’ai envoyé un mail au service technique de RC - qui ne répond même pas!!


Donnez votre avis !






ombre