Accueil  >  Mirella Freni : Tête d’or et voix dans les nuages
Flux RSS

Mirella Freni : Tête d’or et voix dans les nuages

Le 17 février 2010 à 01:07 par Olivier Bellamy

Le Midem de Cannes lui a rendu un grand hommage. Ses quelques mots (en français) sur la scène du palais des festivals ont été l’un des rares moments d’émotion d’une soirée laborieuse et organisée de manière calamiteuse. Heureusement, le micro de Passion Classique était là pour capter un entretien chaleureux avec l’une des plus grandes voix de la deuxième partie du XXe siècle.

Mirella Freni nous a parlé de son frère de lait (le solaire Luciano Pavarotti), le son mari (la noble basse Nicolaï Ghiaurov), de son rendez-vous manqué avec Maria Callas, de la mort de son père alors qu’elle chantait Simon Boccanegra de Verdi à l’Opéra de Paris…

Une présence charmante, un rire facile, un caractère bien trempé et une voix de déesse.

Voici le programme que l’on vous a concocté :

 La Bohème de Puccini « Si mi chiamano Mimi » avec Karajan

Don Pasquale « So anch’io la vitu magica »

Duo de La Bohème de Puccini « O soave fanciulla » avec Pavarotti / Karajan

La ci darel la mano (Don Giovanni de Mozart) avec Nicolaï Ghiaurov

Carmen de Bizet « Je dis que rien ne m’épouvante »

 La Traviata de Verdi « Addio del passato » par MARIA CALLAS

Simon Boccanegra de Verdi duo « Figlia » de l’acte I avec Piero Capuccili/Abbado

Air du Saule de l’Otello de Verdi « Piangea… » version Sinopoli

Don Carlos de Verdi « Tu che la vanita » (sans l’introduction orchestrale)

Gianni Schicchi de Puccini « O moi babbino caro »

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 30 commentaires pour cet article :

1 Martine, le 17 février 2010 à 13:14 :

Ah quel bonheur cette émission, merci beaucoup Olivier ! Quelle femme charmante, joyeuse, et intelligente !
Cette émission autour de l’opéra était superbe ! j’ai eu une pensée compatissante pour Samuel :-) !

2 Catherine Lefevre, le 17 février 2010 à 15:26 :

Monsieur,
j’ai commencé un mail et je pense que je l’ai envoyé alors que je n’en avais écrit que la moitié ; je vous remercie pour l’émission avec Mirella Freni c’était un pur moment de bonheur ; je ne suis pas très en forme en ce moment et de l’entendre si heureuse si rayonnante m’a redonnée de l’entrain ; sa bonne humeur et son optimisme et sa voix superbe valent toutes les vitamines ; j’adore votre émission, son style, vos invités et leurs madeleines ;
cordialement
c;lefevre

3 Nadine, le 17 février 2010 à 21:59 :

j’ai toujours du mal à croire au hasard : le lundi matin, je ne travaille pas,et je me suis fait plaisir en regardant le dvd de Madame Butterfly emprunté à ma bibliothèque, un opéra que j’adore sans vraiment le connaître et j’ai repéré le nom de la soprano qui m’a fait enchantée par sa voix et son jeu de comédienne : Mirella Freni.. Et surprise en écoutant votre émission le lendemain : Mirella Freni elle-même !! une voie adorable, une femme sympathique et si belle : quelle belle émission !! je ne connaissais pas sa carrière et vais de ce pas y remédier. merci pour cette émission intelligente où nous avons le plaisir (et quelquefois le regret) de découvrir des hommes et des femmes qui aiment (comme nous)la musique.

4 Nelly, le 17 février 2010 à 23:22 :

“Toutes les choses de la vie me mettent joie” dit Mrelli Freni . Et l’écouter avec cette voix si positive cela m’a communiquée l’envie de dire pareil

5 Nelly, le 17 février 2010 à 23:44 :

ah! les mystères… je ne fais rien pour envoyer mon texte et il part, comme ça, sans prévenir! et quand je veux qu’il parte bien sûr il ne part pas. Bon, je finis: je suis en train de réecouter Mirella Freni. C’est fou ce que la voix peut envoyer commes images et couleurs, comme la musique, les instruments, les mots et justement ’sa’ voix est si chaleureuse et pleine de vie et son programme j’ai aimé, alors merci pour cet excellent Passion Classique’.Amitiés à tous. Nelly

6 LEGRAND, le 18 février 2010 à 13:35 :

Emission superbe. Une personalité adorable, ça aurait pu durer des heures…

Une question : dans l’historique il manque la référence dicographique de l’extrait de Carmen “On dit que rien ne m’épouvante”…

Si c’était possible de mettre à jour.

Merci encore.

7 Livadiotti Roberto, le 18 février 2010 à 13:57 :

Certes,j’ai aimé les extraits d’operas choisis par Mirella Freni,grande cantatrice,mais je crois que la plupart des auditeurs comme moi,auraient apprécié qu’elle fasse entendre aussi ses choix de musique orchestrale ou instrumentale.

8 catherine Dubreuil dessinatrice, le 20 février 2010 à 10:01 :

Merci Mirella! (…et Olivier) Mais quel bonheur cette femme! “Je fais toutes les choses avec joie” tout est là, et elle aimait “faire des blagues et rigoler” avec son copain Pavarotti…quels grands coeurs quels amours! Vive la musique et ceux qui dédient leurs vies à ne pas tricher pour transmettre des valeurs authentiques! Bravo

9 Elisabeth Baysset, le 21 février 2010 à 14:18 :

J’ai passé un merveilleux moment a écouté cette grande dame , toute en simplicité , il est vrai que son énergie
m’a rempli moi aussi de joie, tout en elle , respire le bon sens.
Merci a Mirella Freni et a vous aussi , de cette émission
que vous conduisez avec tant d’adresse .Amitiés.Elisabeth

10 Françoise (40), le 21 février 2010 à 21:16 :

D’accord avec vous Roberto. Donc, il aurait fallu que cette émission dure au moins une heure de plus … et pour notre plus grand plaisir !
Olivier, une “personnalité” à réinviter ou une émission à rediffuser.
Amitiés à tous.
Françoise à Sanguinet

11 Livadiotti Roberto, le 22 février 2010 à 15:20 :

Oui,Françoise,soit il faudrait une heure de plus,soit abréger les conversations,ceci soit dit sans aucune critique envers Olivier,toujours très connaisseur.

12 sandrine, le 22 février 2010 à 20:51 :

Mes Chers amis!
Quelle tristesse de vous entendre dire Qu’il manque ceci ou cela au programme de Mme Freni!!! pour une fois que nous avons que de l’Opera tant mieux!.. ça manque tellement sur RC en ce moment…Faut dire que le piano est à l’honneur!
Evidemment on aurait peut-être préféré un autre air que “Si mi chiamano Mimi” ou que “Addio del passato” mais toutes ses charmantes anecdotes nous font tout oublier et aprécier l’instant présent.
Merci
amicalement
sandrine(84)

13 Françoise(40), le 22 février 2010 à 21:42 :

Chère Sandrine,
Merci d’être - enfin - revenue.
Je viens justement de vous envoyer un mot … par ailleurs !
En espérant que votre emploi du temps ne vous fera pas nous “délaisser” car vous nous avez manqués !
Je vous embrasse.
Fraçoise

14 Samuel Rosenfeld, le 23 février 2010 à 15:46 :

Merci Martine pour votre compassion :-) . Effectivement ce fut pour moi un moment hallucinant: “allez, le prochain morceau ce sera autre chose que de l’opéra, reste sur radio classqiue” me disais-je. Et bien non pas de bol, de l’opéra et rien que de l’opéra! :-) Au bout d’un moment j’ai compris que c’était fichu et qu’il n’y aurait pas autre chose. Alors je me suis dit: pas de panique, on va avoir droit à des opéras que j’aime, comme ceux de Mozart, Ravel ou autres. Et bien non. rha là là!

15 Livadiotti Roberto, le 23 février 2010 à 18:02 :

Chère Sandrine,je ne demande pas mieux qu’il y ait plus d’opera,mais j’aime que les artistes italiens se diversifient et fassent aussi promouvoir la musique symphonique autant que l’opera,comme l’ont fait si bien Toscanini,Giulini,Abbado,Riccardo Chailly etc…

16 Nelly, le 23 février 2010 à 18:27 :

Oui Sandrine,comme Françoise le fait remarquer ne vous éloignez pas trop car vos commentaires sont toujours intéressants! Votre remarque est juste Roberto mais j’avoue que pour une fois avec les choix faits je n’ai pas vu le temps passer. Tout simplement les extraits de Mirella Freni m’ont touchée comme les voix. C’est rare car je ne connais pas bien l’Opéra ou un Opéra en entier. Amitiés. Nelly

17 Françoise (40), le 23 février 2010 à 22:42 :

Cher Roberto,
Je trouve les opéras italiens vraiment très beaux. Comme je vous fais toujours confiance, j’espère entendre prochainement la “musique symphonique” à laquelle vous faites allusion. Je vais, de ce pas, sur votre site pour en savoir un peu plus long sur les artistes que vous avez cités. Merci encore.
Moi non plus, chère Nelly, je ne connais pas bien l’opéra. J’ai appris à l’aimer grâce à RC. Nous avons acheté le CD des “Elections Opéras” et l’adorons.
Samuel .. peut-être que votre Jour viendra !
Mes amitiés à tous.
Françoise à Sanguinet

18 Livadiotti Roberto, le 24 février 2010 à 00:18 :

chère Françoise,moi aussi j’aime beaucoup l’opera,mais j’aime aussi les symphonies classiques et surtout romantiques et c’est pourquoi j’aime les chefs d’orchestre qui sont aussi bons dans les deux genres.Les noms que j’ai cités sont des noms de chefs d’orchestre et donc vous ne les trouverez pas sur mon site qui évoque surtout les compositeurs,sauf dans l’annexe où j’ai fait un choix d’oeuvres musicales avec parfois leurs interprètes.Bonne soirée à mes amies.
Roberto

19 Samuel Rosenfeld, le 24 février 2010 à 16:42 :

Francoise (40) mon jour est venu! Hier l’invité était Damien Luce et là, arf, THE programme! Ravel, De Severac etc… c’était quand même autre chose, zut alors! ;-)

20 Samuel Rosenfeld, le 24 février 2010 à 17:11 :

Pour ce 24 au soir je crains le pire par contre, Olivier Bellamy a invité un chanteur de musak de variétoch (comme sur les radios qu’on fuit quoi)… je crains le pire…

21 Françoise (40), le 24 février 2010 à 22:28 :

Bonsoir Samuel,
Quand je disais “votre Jour viendra”, je pensais à celui (le jour) où vous aimerez l’Opéra ! Cela dit, je suis heureuse que le programme de Damien Luce vous ait plu. Moins enthousiaste que vous (j’ai toujours beaucoup de mal avec R

22 Françoise (40), le 24 février 2010 à 23:10 :

(parti tout seul mon message)
avec Ravel), j’ai quand même bien apprécié son programme.
Bonne soirée.
Très amicalement.
Françoise
P.S. Comme vous, M. Jonaz, ce n’est pas ma tasse de thé … mais c’est quand même bien mieux que la plupart des invités de G. Durand. Ce matin, Emmanuelle Seigner - une actrice qui … chante (… croit chanter devrais-je dire) - une “ca-ta-tros-phe”

23 Samuel Rosenfeld, le 25 février 2010 à 19:47 :

Ah OK Françoise, je n’avais pas saisi le sens de votre message. Dommage que vous soyiez réfractaire à l’immense Maurice Ravel. Un bon conseil, achetez si l’envie vous en prend le double CD EMI de sa musique de chambre. C’est avec ce disque que j’ai commencé avec Ravel il y a euh… à peu près 20 ans déjà… et cela reste un de mes disques de chevet.
Sinon j’ai trouvé un groupe sur Facebook, ca s’appelle “l’opéra italien: un fléau”, cela me plait bien, je vais peut-etre m’y abonner.
Ulis, désolé je ne comprends pas le sens de votre message. En quoi De Séverac et Ravel sont-ils baroqueux? Vous êtes confus dans votre tête mon pauvre ami.

24 Livadiotti Roberto, le 26 février 2010 à 01:35 :

Le message d’Ulis a disparu?Quant à Samuel,le monde de l’opera est très vaste et il y a de très belles oeuvres dans ce domaine,mais il faut les connaitre et cela va de l’époque baroque,au classique et au romantique et sont l’oeuvre de grands compositeurs.Quant à Ravel,je n’ai pas entendu parler d’operas de lui,à part “L’enfant et les sortilèges”.Mais est-ce vraiment un opera? Combien de gens le connaissent?

25 Samuel Rosenfeld, le 26 février 2010 à 02:22 :

Bonsoir Roberto,
En plus de l’Enfant, Ravel a aussi écrit l’Heure Espagnole, qui est un très court opéra (environ 1h) mais qui est un autre bijou d’orchestration (aaaah! les “cloches” et tic tac des horloges qui ouvrent l’opéra!). Le doucle CD DG qui réunit l’Enfant et l’Heure Espagnole par L. Maazel est fantastique et à mon humble avis inégalé.
Ce que vous dites sur l’opéra est juste, j’en ai bien conscience. J’aime par exemple Mozart, Purcell etc… mais je suis TOTALEMENT réfractaire à l’opéra italien (à part Monteverdi, le papa des opéras), même si je le déplore (vu que l’on entend que ca tout le temps ;-) ).

26 Ulis Le Burnold., le 26 février 2010 à 09:42 :

C’est vous qui êtes confus et ne supprimez pas mon message. Je m’explique car j’ai pu paraître pas très compréhensible: j’adore l’opéra italien, Verdi et Puccini surtout, et, comme je ne suis pas quelqu’un d’extremement tolérant, je m’échauffe un peu à la lecture des messages de monsieur Rosenfeld. Saviez-vous que votre Ravel considérait que Puccini était un orchestrateur génial? Devant le début du 3eme acte de La Bohème, le début de l’Heure Espagnole ne vaut rien en matière d’orchestration. Voilà. La musique de Ravel me paraît un peu baroquisante, mis à part ces merveilles que sont Gaspard de la nuit et Daphnis et Chloé. Je ne supporte pas comme vous critiquez l’opéra italien. C’est abject car l’on dirait qu’en France, on l’a toujours un peu rejeté. Mais comme le disait BIzet: “Beethoven, Mozart, Michel Ange, sont-ils raffinés?”

27 Samuel Rosenfeld, le 26 février 2010 à 11:32 :

OK Ulis, je comprends mieux ce que vous dites. Oui je savais que Ravel aimait Puccini. de là à dire que l’orchestration de l’Heure Espagnole ne vaut pas tripette comparé à du Puccini, cela n’engage que vous, et après tout chacun ses gouts.
Pour répondre à votre question sur ma détestation de l’opéra italien je dirais ceci (groupe facebook “l’opéra italien: un fléau”):
“Parce que c’est physique, l’opéra italien vous hérisse le poil. Verdi, Rossini, Donizetti, Bellini, Puccini et tous ces compositeurs en « i » vous irritent profondément.

Parce que vous aimez la musique classique et que pour vous l’opéra italien discrédite la dite musique classique.

Parce que vous aimez l’Italie, que c’est un beau pays qui mérite mieux comme image de marque que les vocalises gluantes de divas obèses.

Parce que les péroraisons des Verdi et autres Donizetti vous tapent sur les nerfs au même titre que les flonflons des valses de Strauss d’André Rieux.

Parce qu’à cause de l’opéra italien les gens s’imaginent que tous les opéras dégoulinent d’un lyrisme écœurant et tapageur alors qu’il y a pleins de bons opéras comme ceux de Mozart etc…”

28 Samuel Rosenfeld, le 26 février 2010 à 12:29 :

Ulis, quand vous dites que Ravel vous semble baroque, c’est juste que Ravel aimait le XVIIIème siècle, et qu’il a rendu hommage à ses maitres et à ses formes musicales, en en empruntant le style mais à la sauce ravelienne, c’est à dire avec imagination, onirisme, modernité etc… (je pense par exemple au tombeau de Couperin).
Quant à votre message qui a disparu c’est peut être un bug du site ou simplement un administrateur qui l’a peut etre censuré (d’ailleurs je ne donne pas cher de mon dernier message sur l’opéra italien, qui ne devrait pas faire de vieux os sur le site :-) ).

29 Françoise (40), le 26 février 2010 à 12:48 :

Eh bien, dites donc, vous n’allez quand même pas vous étriper par blog interposé !
Ulis avoue ne pas être tolérant (moi non plus parfois) mais vous également cher Samuel.
Vous écoutez la même radio, apparemment la même émission, n’avez-vous donc pas une musique, un compositeur, que vous aimez en commun ?
A la maison, nous avons aussi des différends. Pour ma part, le plus grand c’est Mozart. Pour mon mari, c’est Bach ! J’adore P. Jaroussky. Lui, non, il préfère les voix féminines.
Samuel, vous avez peut-être eu un problème dans une vie antérieure … Un chanteur d’opéra (italien bien sûr !) sans le succès escompté ?
Bon, allez je plaisante (presque). Finalement, tous les deux vous m’avez amusée. Dites nous quel est l’opéra de Mozart que vous aimez tous les deux…
Une fois n’est pas coutume, je vous embrasse tous les deux. Sans oublier tous mes autres amis, bien sûr.
Bonne journée.
Françoise

30 Samuel Rosenfeld, le 26 février 2010 à 17:43 :

Arf, vous avez raison Françoise, j’ai sans doute été un peu loin. J’arrête là avec l’opéra italien. Mieux vaut en effet parler de ce que j’aime, ce sera plus constructif! Bises également!


Donnez votre avis !






ombre