Accueil  >  L’authenticité souriante de Julia Fischer
Flux RSS

L’authenticité souriante de Julia Fischer

Le 12 février 2010 à 10:50 par Olivier Bellamy

Julia Fischer et Olivier Bellamy sur Radio Classique

Elle est allemande et joue du violon avec une honnêteté sans faille. Elle joue aussi du piano et prépare un disque de la Fantaisie en fa mineur de Schubert (l’oeuvre qu’elle aimerait qu’on joue à son enterrement) à quatre mains avec le pianiste Martin Helmschen.

Julia Fischer est une jeune femme de notre temps. Sérieuse et équilibrée, profonde et rieuse. Son programme était le pur reflet des musiques qu’elle aime et qui la touche profondément. A-t-on jamais joué aussi bien cette Symphonie du Nouveau Monde que Karel Ancerl avec la Philharmonie tchèque ? Le tremblement des bois, la vigueur des cordes, le lyrisme éperdu de la partie centrale du Scherzo… C’est toute la Bohème natale de Dvorak qui chantait dans cette page.

Voici son programme :

Childhood memories:

Menuhin Solo Bach (the recording when he was 16)

Rachmaninov Prelude g minor Solo piano with Richter

Programme

Sibelius Concerto – 3e mvt with Oistrakh

Dvorak New World Symphony – 3er mvt (Ancerl)

Shostakovich 10th Symphony, Scherzo, Mravinsky recording

Schubert : Fantaisie en fa mineur (Mercier, Lortie)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 3 commentaires pour cet article :

1 Françoise (40), le 13 février 2010 à 21:28 :

Adorable Julia Fischer !
Cette superbe interprétation de “La Symphonie du Nouveau Monde”, je ne m’en lasse pas !
Un beau programme, à part Chostakovich que je n’aime pas trop.
Bon dimanche à tous.
Amicalement
Françoise à Sanguinet

2 Livadiotti Roberto, le 14 février 2010 à 01:18 :

Plus que son programme,c’est sa présence gracieuse et son talent de violoniste(elle joue aussi du piano)que je loue ici.

3 Jehanne-Marie Deutschbein, le 28 octobre 2018 à 23:27 :

J’ai pleuré d’èmotion pendant que j’ai suivi l’execution de Julia Fischer du Concert pour violon de Beethoven donnée sur Mezzo . Julia Fischer sait se donner entièremnt à la musique et à ses auditeurs pendant qu’elle joue. Je la remercie pour une soirée de joie.


Donnez votre avis !






ombre