Accueil  >  Jean-François Kahn, une passion réjouissante
Flux RSS

Jean-François Kahn, une passion réjouissante

Le 10 décembre 2009 à 11:26 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Jean-François Kahn

Jean-François Kahn est toujours passionnant. Sa culture, son enthousiasme communicatif apportent toujours un vent de fraîcheur dans notre monde un peu trop bien calibré et bien pensant. Il a voulu une émission peu bavarde et centrée sur la musique. Ce fut une véritable découverte de perles inconnues et de trésors cachés.

Voici son programme :

Djemileh » de Bizet  - scène de danse  (Lamberto Gardelli)

-       Madeleines

-       « Petrouchka » de Stravinsky (passage avec trompette et tambour)

-       « Ca c’est de la musique » – Colette Renard

-       Programme

-       « Les voitures versées »  de Boieldieu  (Au clair de la lune)  par Aimé Doniat et Denise Boursin

-       « Le médecin malgré lui »  de Gounod  (Qu’ils sont doux) par Jean-Christophe Benoit

-       « Don Procopio »  de Bizet par Alain Vanzo

-       « Great singers in New York » - Pascual d’Amato – Le barbier de Séville

-       « Roméo et Juliette » - Georges Thill  (Ah !  lève-toi soleil

-       « La grande duchesse de Gerolstein «  d’Offenbach par Juliette Simon-Girard

-       « Là-haut » - Maurice Yvain par Maurice Chevalier

-       « Monsieur Choufleuri » d’Offenbach  (Ah ! mio padre) par Jean-Philippe Lafont et Mady Mesplé

Tags :
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 23 commentaires pour cet article :

1 Michèle Patora, le 10 décembre 2009 à 12:02 :

enfin un programme réjouissant hier avec M. J.F. Kahn. Quelle originalité. Beaucoup de morceaux m’étaient inconnus et tellement agréables à entendre. J’espère que cela donnera des idées aux programmateurs qui restent souvent conformistes et font entendre trop souvent des interprètes qui s’escriment sur l’archer de leur violon ou tapent sur leur pauvre piano. Heureusement l’ensemble de vos émissions reste d’un bon niveau, mais avec ce petit brin d’originalité, Radio Classique s’élèverait au rang de l’exception.

2 Erica Roche, le 10 décembre 2009 à 12:39 :

Entièrement d’accord avec Michèle - mais je me demande si la raison pour laquelle vous diffusez si peu de “pépites” ni vient pas de la création relativement récente de votre bibliothèque musicale. J’ai toute une collection de vieux 33 tours dans laquelle il y a quelques raretés, et je suis certainement pas la seule. Pourquoi ne pas créer une émission consacrée à ces instants magiques et oubliés, dans laquelle les auditeurs peuvent contribuer leurs morceaux préférés?

3 holdrinet claudette, le 10 décembre 2009 à 14:11 :

Une émission peu bavarde? Est-ce ironique ?
JF Kahn est trés cultivé, enthousiaste et interessant certe; mais peu bavard, même hier soir, non. Quand aux “pépites” oubliées, tout à fait d’accord, elles font partie de cet infini patrimoine musical.
Mais rien que cela…dans son programme ?
Enfin pour ce qui est des “interprêtes qui s’escriment sur leur archer ou tapent sur leur pauvre piano”, de qui parlez-vous Michèle dans le cadre de la progrmmation de radio classique ?

4 Samuel Rosenfeld, le 10 décembre 2009 à 18:09 :

Alors là, au niveau du programme, on a vraiment touché le fond. Opérettes et flonflons insuportables. Quelle triste image de la musique classique! Je me mets à la place de quelqu’un qui n’y connait rien et qui zappe sur radio classique, et franchement cela donne une image sacrément surannée de la musique classique… Enérvé je suis…

5 Livadiotti Roberto, le 10 décembre 2009 à 18:18 :

D’accord avec Claudette et Samuel.J’ajouterai que l’émission avec J.F.Kahn,c’était rigolo,c’est tout.

6 Françoise (40), le 10 décembre 2009 à 18:54 :

Si l’on veut être indulgents, on peut effectivement dire “rigolo”.
Par curiosité, j’ai regardé les votes pour chacun des morceaux : 1 à 3. Qui fait mieux ? Avec 12 pour Boeldieu et 17 pour Rossini… quand même !
C’est (peut-être) bien d’être original, mais SVP à petites doses.
Amitiés à tous.
Françoise à Sanguinet

7 Anne Sophie, le 10 décembre 2009 à 21:02 :

Je n’aime pas particulièrement M. Kahn si l’émission de hier soir, mais “Opérettes et flonflons, triste image de la musique classique”? Dommage d’en dénigrer ainsi une branche…

8 Martine, le 10 décembre 2009 à 21:36 :

Le charme de l’émission, c’est justement de présenter des invités avec des programmations variées… à chaque fois que j’écoute je suis dans un univers différent, c’est bien appréciable. Je trouve quand même que certaines des réactions sont bien intransigeantes…

9 Pangloss, le 11 décembre 2009 à 19:49 :

Un programme original avec de nombreuses découvertes, qu’on aime ou pas, ça se respecte. Si on veut entendre tous les soirs Glenn Gould dans les Variations Goldberg, autant acheter le CD et se le passer en boucle!
Peut-on aussi prendre au sérieux ceux qui condamnent “opérettes et flonflons”? Leur goût musical devrait-il s’imposer à tous comme une norme absolue? “J’aime pas l’opérette, c’est des flonflons, alors s’il vous plait Mrs les invités, pas d’opérette”. Dans le même genre “pas de Tchaïkowsky, c’est du sirop”, “pas de Wagner, c’est pompier”, “pas de Vivaldi, c’est ringard”, etc. Si vous n’aimez pas ça, tournez le bouton du poste et laissez les autres présenter et écouter ce qu’ils aiment. En musique autant qu’ailleurs le sectarisme est insupportable.

10 Livadiotti Roberto, le 12 décembre 2009 à 11:11 :

C’est sans doute intéressant de découvrir de nouvelles oeuvres,mais si la plus grande partie du programme est faite de morceaux légers et de “flonflons”,ce n’est plus une “passion classique”.

11 Françoise (40), le 12 décembre 2009 à 14:18 :

… Exactement Roberto !
Bon WE à tous
Françoise

12 Daniel, le 12 décembre 2009 à 15:06 :

Une forme d’intégrisme chez des amateurs de classique ?
C’est dommage.

13 Martine, le 12 décembre 2009 à 16:17 :

Donc si je vous comprends bien, puisqu’il y a le mot “passion” dans le titre de l’émission, il ne faut pas inviter ceux qui “aiment bien” la musique classique mais qui sont ouverts à d’autres styles musicaux ? je pense que quand Olivier a choisi ce titre il n’avait pas à l’esprit de l’appliquer aussi strictement ! comme Daniel je pense qu’il est bien dommage d’âtre aussi rigide

14 Françoise (40), le 12 décembre 2009 à 18:26 :

A Martine,
Nous n’aimons pas “bien” la musique classique ; nous aimons … tout court.
Quant à l’ouverture vers d’autres styles musicaux, je doute que cela soit ce que souhaite la majorité des auditeurs de RC.
D’ailleurs, j’imagine que d’autres radios en ont fait leurs spécialités.
Pas rigige, je crois, mais quand j’ouvre ma radio sur “Radio Classique”, c’est pour écouter de la musique … classique. Surprenant ? C’est aussi ce que pensent nos (nombreux) amis fidèles auditeurs eux aussi.
Excellente soirée à tous.
Françoise

15 Martine, le 12 décembre 2009 à 18:46 :

Chacun sa façon de ressentir les choses. Pour ma part j’écoute RC mais je ne m’offusque pas d’entendre des invités présenter un titre qui n’est pas tout à fait classique, ou bien qui est rare, si cela me permet de mieux connaître cet invité. (et peu m’importe qu’un titre n’ait pas beaucoup de votes, vous savez bien que tout cela n’est que gadget !). De plus les titres non classiques représentent au final très peu de temps d’antenne. Bon nombre de compositeurs se sont inspirés de musiques populaires de leur pays, ce qui prouve bien que la diversité est toujours enrichissante. Et si j’en juge par l’audience importante de l’émission d’Olivier Bellamy, je ne suis pas la seule à apprécier cela. Je respecte votre point de vue, seulement admettez que d’autres puissent penser différemment et n’ont pas forcément tort. Bon WE à vous, Françoise

16 Pangloss, le 12 décembre 2009 à 20:09 :

Merci Martine pour votre ouverture d’esprit! Je crains que certains de nos amis passionnés de classique ne soient un peu rigoristes dans leur interprétation du mot “classique”. L’opérette a toujours été considérée comme appartenant à la musique classique, même si c’est un genre mineur. Sinon il faut interdire Offenbach d’antenne sur RC sauf pour “Les Contes d’Hoffmann”, son seul opéra. On pourrait écouter Brahms Dvorak ou Bartok mais pas la musique populaire qui les a inspirés? Peut-être ne fallait-il pas inviter cet immense interprète qu’est Philippe Jaroussky, qui a osé nous faire écouter Ella Fitzgerald? Sans rancune, mais s’il-vous plait acceptez que de temps en temps les invités puissent puissent ne pas se limiter à une vision très restrictive de la “musique classique”. Nous ne sommes pas une secte!

17 laurent Dubois, le 13 décembre 2009 à 15:52 :

A chaque fois que j’entends JFK parler de musique c’est passionnant.
Concernant le projet avorté de pot pourri de musique d’opéra français, il ne doit pas le laisser tomber; ce pourrait être un coffret d’airs d’opéra sélectionnés par lui-même mais qui n’aurait pas le titre de “toutes des putes”

18 Nelly Bailly-Maître, le 13 décembre 2009 à 22:41 :

Franchement je n’ai pas été ‘transportée’ par les choix de JF Khan. Par contre ‘Don Procopio’ de Bizet que j’ai découvert au moment du jeu: oui. Bonsoir Françoise et Roberto et bonne soirée à tous. Nelly

19 Samuel Rosenfeld, le 14 décembre 2009 à 19:32 :

Hou là là, si j’avais su que parler des “flonflons insupportables” aurait fait réagir autant… et bien j’en aurais rajouté. Non mais sérieusement j’apprécie (et j’admire presque) votre ouverture d’esprit, mais là ce que je voulais dire c’est que “trop c’est trop”. 2 - 3 morceaux d’opérette c’est déjà le bagne, alors 1h30 de pimpons c’est infernal. Allez, regardez un peu au fond de vos coeurs et admettez que ce genre de programme ploum-ploum ne vous transporte pas autant qu’un génial Ravel, qu’un mystérieux Sibelius, qu’un énergique Bartok, qu’un brouillardeux Debussy, qu’un humanisme Beethovénien, qu’un délicat Haydn, qu’un cosmique JS Bach… Il ne s’agit pas d’écouter toujours le même Bach toujours par Gould mais quand même, je ne peux me résoudre à mettre sur un même plan Mozart et l’opérette. Alors quand on nous diffuse 1h30 d’icelle j’enrage un poil. Je suis peut-être sectaire, c’est un fait. Mais j’écoute les 2 grandes radios de musique classique pour échapper à la mauvaise musique qui inonde tout, alors si c’est pour y retrouver du chamalo, bof. Et puis n’avez-vous jamais essayé de faire partager et aimé la musique classique à des amis ou des membres de votre famille? Si oui, quelle aurait été leur réaction si vous leur aviez fait écouter de telles… euh… choses en boucle? Très mauvaise « pub » pour la musique classique que cette sous-musique.

20 Laure Planty, le 15 décembre 2009 à 11:02 :

Et ben moi j’ai aimé la franchise de Monsieur Kahn meme si je ne suis pas forcément d’accord avec ses idées par ailleurs. Passion classique nous donne l’occasion de découvrir des personnes connues ou reconnues d’une manière différente. Et parfois nous avons des surprises. L’un qui parait sympathique se révèle fleur bleue et sans opiniion particulière voire antipathique et vice versa. JFK a raison quand il dit que ce sont souvent les mêmes morceaux qui sont choisis sur lesquels les intervenants se lancent dans des explications un peu mélo. Je suis d’accord quand il dit qu’il y a des morceaux qui nous saisissent par leur beauté tout simplement, sans raison particulière, ou par leur tristesse, ou leur gaieté. La musique classique permet d’exprimer tout ça et des programmations comme celle de JFK nous permettent aussi de découvrir autre chose, parfois de véritables trésors ignorés.
Mon seul regret? Je ne capte radio classique que dans ma voiture….
Ah j’oubliais, il n’y a jamais trop de violons et de violoncelle en musique.

Allez, ne nous fachons pas, et sachons prendre ce qui nous est donné dans Passiion classique, avec amusement, étonnement, voire stupeur

21 Pangloss, le 15 décembre 2009 à 23:21 :

Cher Samuel
Ce sont précisément des membres de ma famille, instrumentistes pratiquant Mozart, Beethoven, Schumann et Schubert, qui m’ont amené à ne pas me fermer à l’opérette et à apprécier, par exemple, le génie d’Offenbach (et là, côté flonflons, on est gâté!).
Amitiés et bonnes écoutes

22 Silu don Rub., le 05 janvier 2010 à 20:02 :

Même Wagner reconaissait le génie d’Offenbach, et pourtant, les musiques de ces deux compositeurs ne présentent pas beaucoup de points communs. Bizet, Gounod, Offenbach, incéoutables?

23 Daniel Savey, le 06 janvier 2010 à 00:39 :

Lors de votre émission de ce 5 janvier avec Mme Cotta, vous avez fait allusion à quelque chose comme “c’est pas gai, le bonheur” - sans pouvoir vous rappeler la source.
Il me semble que l’info se trouve à http://www.tadahblog.com/article-le-plaisir-le-bonheur-n-est-pas-gai–41799753.html


Donnez votre avis !






ombre