Accueil  >  Benjamin Millepied et autant d’oreille
Flux RSS

Benjamin Millepied et autant d’oreille

Le 22 novembre 2009 à 15:05 par Olivier Bellamy

1. Certains fidèles de ce blog regrettent que les invités n’ont tous la même connaissance de la musique. On peut se plaindre aussi que le soleil ne brille pas tous les jours ! Mais l’on peut aussi aimer un jour de pluie, trouver du charme à une journée venteuse et prendre plaisir à la lumière particulière d’un temps gris. Avec une émission quotidienne, il est impossible de recevoir un Didier van Cauwelaert tous les soirs (pour citer un invité qui a été particulièrement apprécié récemment par le noyau dur). Je rappelle aussi que le principe de l’émission est de découvrir une personnalité à travers ses goûts musicaux. Ce qui est intéressant dans Passion Classique, ce n’est pas d’entendre du Pierre Boulez ou un extrait d’une symphonie de Brahms, c’est de comprendre quel rapport chacun entretient avec la musique. Certains invités nous semblent proches, d’autres moins. C’est merveilleux de s’identifier à un invité qui partage vos inclinaisons. Mais si l’on n’aimait que les gens qui avaient les mêmes goûts que nous, la vie serait ennuyeuse, non ?

Ne pas connaître la musique en profondeur est un reproche que l’on ne peut pas adresser à Benjamin Millepied. Ce jeune danseur et chorégraphe de très grand talent la ressent dans sa chair, dans ses membres et dans son coeur depuis son plus jeune âge. Etoile au New York City Ballet, il a été nourri au lait de George Balanchine, qui était sans doute le plus musicien de tous les chorégraphes. En lisant la partition d’une symphonie de Tchaïkovski, il était capable de la transcrire à vue sur son piano. C’est Fayçal Karoui, chef français et directeur musical du New York City Ballet, qui m’a présenté Benjamin Millepied. J’ai tout de suite été séduit par son intelligence et son sens artistique très aigu. Parler de danse et de musique n’est pas facile à la radio. Mais le jeune Bordelais a su magnifiquement évoquer les rapports à la fois intenses et ambigus qui rapprochent les deux disciplines pour le meilleur et parfois pour le pire.

2. On me parle de Jean d’Ormesson, auquel j’avais songé pour la Journée du Bonheur sur Radio Classique (mercredi 25 novembre). Le pétillant académicien m’a assuré qu’il se ferait une joie de venir l’année prochaine à l’occasion de la sortie de son prochain livre. Je pense que vous ne serez pas déçu par la venue de notre grand Gabriel Bacquier. A propos, qui pour vous incarne le bonheur ?

3. Pendant la trêve des confiseurs, au moment des fêtes, nous vous proposerons des rediffusions. Vos propositions sont les bienvenues. Les émissions de Noël et du Nouvel An seront des “originaux”. J’ai pensé à Georges Prêtre pour le 31 (il dirigera à nouveau le concert à Vienne le lendemain !) Pour le 24, j’ai une petite idée…

 4. En décembre, notez sur vos agendas la venue de Charles Aznavour le jeudi 3. Parmi les musiciens, nous retrouverons Alexandre Tharaud le 26 novembre, Philippe Jaroussky le 10 décembre et plein de surprises. Notamment le pianiste Ivo Pogorelich qui nous accorde un entretien en exclusivité alors qu’il ne s’est pas exprimé depuis près de vingt ans.

5. Amélie Nothomb ne veut toujours pas venir. Que faut-il faire ?

Voici le programme de Benjamin Millepied :

Jussi Biörling et Robert Merril : ” Au fond du temple saint”  (Pêcheurs de perles de Bizet)

Madeleines

Rampal : Partita pour flute en la mineur « Allemande »  de Bach

Doudou n’dyae : percussions

Paco de Lucia (flamenco)

Programme

Michelangeli : Ballade no 1 de Chopin

Annie Fischer : Sonate Appassionata de Beethoven

Petrouchka de Stravinsky ( Boulez, Cleveland ) « danse des cochers »

Bach : Chaconne par Szeryng

Schubert : Voyage d’hiver  par D. Fischer Dieskau

Kreisleriana de Schumann par Martha Argerich

Léo Ferré : Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

Tags : ,
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 15 commentaires pour cet article :

1 Françoise (40), le 22 novembre 2009 à 18:42 :

Cher Olivier,
1 Votre commentaire est plein de poésie. Merci de remettre nos critiques et exigences si gentiment “en place”.
2. Merci pour Jean d’Ormesson. Nous patienterons.
3. Nous voulons bien réfléchir aux rediffusions qui nous plairaient.
4. Les invités annoncés seront les bienvenus.
5. Amélie Nothomb. Est-ce que Sandrine pourrait intervenir ?

Quant à Benjamin Millepied, il nous a offert une soirée plutôt agréable.

Très cordialement.
Françoise à Sanguinet

2 Erica Roche, le 22 novembre 2009 à 19:01 :

Cher Olivier,Tout à fait d’accord avec Françoise. Maintenant, vous nous demandez qui incarne à nos yeux le bonheur - question difficile. Je ne sais pas s’il incarne le bonheur, mais en tous les cas pour l’enthousiasme et la joie de vivre je pense tout de suite à Gustavo Dudamel. J’étais Salle Pleyel le même soir que vous, aux anges. En plus l’orchestre des jeunes Simon Bolivar est un symbole d’optimisme incomparable. A mon avis, il n’est pas suffisamment connu en France, mais je trouve qu’une petite soirée “sistema” avec musique sud-americaine (cd “Fiesta”) serait plus que sympa. Pour ceux qui ne connaissent pas - faites un tour sur Utube. Bien à vous, Erica

3 Françoise (40), le 22 novembre 2009 à 21:38 :

“Qui incarne le bonheur” ?
Je n’ai pas répondu à la question même si un nom(*)me venait spontanément à l’esprit.
Comment peut-on dire que telle ou telle personne est heureuse ? On peut l’être un jour, moins un second, et pas du tout un troisième …
Exemple : on rayonne de bonheur le jour de la naissance de son bébé et on est la plus malheureuse des mamans, ou le plus malheureux des papas, le jour où il a 38° !
Le bonheur ne serait-il donc pas éternel ?
A mon sens, sur cette terre, le bonheur c’est quelque chose qui se “cultive”. Nous devons le mériter. Je crois que le premier “chemin du bonheur” est de tout faire pour que l’Autre soit heureux afin qu’à son tour il nous apporte le bonheur.
L’Echange, quoi …
Très amicalement
Françoise à Sanguinet
(*) Jean-Paul II

4 Frédérique, le 22 novembre 2009 à 23:51 :

Bonsoir Olivier, et bonsoir à tous,

Je suis nouvelle sur ce blog… au départ, j’étais moi aussi agacée par les invités qui ne semblent pas connaître grand-chose à la musique, mais en effet on ne peut pas inviter tous les jours un(e) artiste comme Nathalie Dessay, Laurent Naouri, Brigitte Engerer ou comme Benjamin Millepied…
J’avoue également que les rediffusions multiples m’agacent encore parfois, car je suis une fidèle de Radio Classique, et réentendre la même chose peut être lassant…
Cependant, la sensibilité et le tact d’Olivier Bellamy m’ont conquise, et j’écoute (et même réécoute finalement !!!) l’émission avec plaisir, même si l’invité ne me passionne pas.
Merci à Elsa Zylberstein qui nous a ouvert son monde intérieur, une belle découverte.

Voici pour le point 1.

2. qui incarne le bonheur ? Nathalie Dessay sur scène, ou alors pour rejoindre Françoise ci-dessus une jeune maman son bébé dans les bras (lorsque tout s’est bien passé)…

je laisse le 3

4. Alexandre Tharaud, je m’en réjouis d’avance.

5. oserais-je me permettre un “tant pis pour les invités qui ne veulent pas venir” ? à quand un auditeur fidèle de radio classique cultivé et sensible ? ce n’est pas parce qu’on est connu qu’on est forcément intéressant.

Merci de m’avoir lue, et merci pour l’émission et pour le blog.

Amicalement, Frédérique

5 Elise.F(36), le 23 novembre 2009 à 08:22 :

Au sommet de son art, Benjamin Millepied, d’une grande humilité, est très attachant.
Est-il besoin d’avoir de grandes connaissances en musique, pour être touché,ému, en écoutant un adagio, une symphonie, un quatuor….?
Moi je “salive” de bonheur à l’annonce des invités de fin d’année ! Merci M. BELLAMY.
Bonne journée à toutes et à tous.
très cordialement. Elise.

6 Françoise (40), le 23 novembre 2009 à 13:23 :

3. Mes suggestions de réédition : Luc Ferry, Pierre Douglas, Frédéric Lenoir, Roselyne Bachelot, Marisa Berinson et, bien entendu, Didier Van Cauwlaert !
Amitiés à tous
P.S. Liste non exhaustive évidemment

7 Livadiotti Roberto, le 23 novembre 2009 à 16:32 :

Je comprends Olivier quand il dit que l’on doit admettre que tous les invités n’aient pas les memes gouts que nous,mais là n’est pas la question. J’aimerais que sur les huit ou neuf morceaux choisis(ce qui n’est déjà pas beaucoup)il y ait au moins la moitié choisis dans le “grand répertoire” de musique classique,ce qui n’est pas toujours le cas. Quant à B.Millepied,j’ai assez aimé,sans plus.

8 Anne Duhem, le 23 novembre 2009 à 18:14 :

Pour les rediff, Jean-Didier Vincent et Elsa Zylberstein, s’il vous plaît !!

9 Samuel Rosenfeld, le 23 novembre 2009 à 18:35 :

Bonjour à tous,
Pour le 1° je comprends ce qu’Olivier veut dire quand il rappelle que “le principe de l’émission est de découvrir une personnalité à travers ses goûts musicaux”. Cela étant dit:
- Cette belle émission s’appelle quand même Passion Classique, donc inviter des personnes qui n’y entendent rien à la musique c’est quand même un peu gênant je trouve. Si Olivier vous animiez une émission appellée Passion Peche à la mouche et que votre invité arrive en disant qu’il n’a jamais pêché à la mouche, ce serait embétant… Idem ici je trouve.
- Votre mise au point a été entendue mais il est parfois impossible de découvrir la personalité d’un invité par ses choix musicaux… puisque le dit invité ne peut pas se reconnaitre dans des choix musicaux, vu qu’il ne connait pas la musique. Alors on entend notre animateur favori ramer pour faire parler l’invité, qui finalement parle de lui sans le prisme de la musique, et on est alors carrément hors sujet à mon humble avis (je pense à l’émission avec le chanteur Christophe par exemple, émission pendant laquelle il fut très peu question de musique classique et où l’invité parla de lui limite à la troisième personne).
A part ça, l’émission est géniale, et l’animateur irremplaçable (un puits de connaissances, une gentillesse contagieuse, une sacrée voix radiophonique etc…)

10 Edwige Asplet, le 24 novembre 2009 à 11:12 :

Bonjour Olivier,

pour ma part,je suis toujours autant séduite par les dialogues et échanges de chaque émission.Ce qui d’ailleurs en fait la valeur voire l’authenticité est je pense la diversité des personnages choisis et quelque part je trouve cela plutôt positif.Je pense souvent à cette photo de notre chère soeur Emmanuelle; les mains tendues vers l’extérieur et vers l’avant…une ouverture certaine sur le monde et sur sa diversité.Puissions nous être un jour aussi tolérant et de la même manière aussi ouvert sur les autres et leur différences.Merci de tout coeur pour la joie quotidienne ainsi que la curiosité que vous suscitez chez moi à chaque émission.
Bien à vous.

Edwige

11 Renate, le 24 novembre 2009 à 13:35 :

Bonjour à Tous et merci à Olivier pour sa mise au point et l’ensemble de son commentaire. Je regarde les réponses concernant l’incarnation du bonheur. Gustavo Duhamel me fascine depuis un moment et je garde tout ce que je lis sur lui. Malheureusement, je ne l’ai pas encore vu « live ». Il a eu, à mon grand étonnement, une mauvaise critique dans « Die Welt » ou la « FAZ » récemment, où on louait certes son enthousiasme mais où la prestation de ses musiciens était qualifiée comme cacophonie. Quoi qu’il en soit, il respire la joie de vivre. Tout comme Cecila Bartoli. Je n’oublierai jamais son interprétation de « Lascia la spina », en décembre 2005, ni l’enthousiasme du public. A un autre niveau, cela pourrait être, par exemple, sœur Emmanuelle, c’était un sacré personnage, ou même Obama, pour l’espoir qu’il incarne (ok, je l’avoue, je le trouve à tomber et Berlusconi n’a qu’à faire ses blagues ailleurs, pauvre type).
Olivier, toutes les rediffusions sont les bienvenues. Il m’arrive de me rebrancher sur tel ou tel invité pour réentendre une phrase et/ou une idée développée qui m’ont particulièrement intéressées. Oui, Marisa Berenson ou Jean-Didier Vincent, ce serait formidable. Il y en a quelques-uns que je n’ai pas aimés, alors que tout le monde était aux anges – mais ce n’est pas grave, tous les goûts sont dans nos natures.
J’attends Alexandre Tharaud, l’homme qui n’a plus de piano chez lui ! Et Ivo Pogorelich, cela ne se refuse pas – comment avez-vous fait ???
Roberto, moi j’ai aimé le programme de Benjamin Millepied, c’était beau quand même :-)
Et l’autre Benjamin (et autre régistre), qui vient de sortir un superbe double album, viendrait-il ?
Amicalement.

12 Livadiotti Roberto, le 29 novembre 2009 à 09:53 :

Oui Renate,vous avez raison,le programme de Benjamin Millepied était intéressant,meme s’il ne comportait que de la musique de chambre,mais on a eu quand meme droit à des oeuvres de grands compositeurs.

13 sandrine, le 30 novembre 2009 à 13:39 :

Cher tous !
Depuis combien de temps ne suis-je plus intervenue sur ce blog ?
Suffisamment longtemps pour me rendre compte que j’ai râté quelques beaux débats….
Toutefois je restais fidèle aux émissions de O.Bellamy mais sans pour autant lire le blog… Décidément Olivier, j’adore vous lire, à quand un roman ? (en attendant vos écrits sur Martha Argerich).
5) Je boycotte A. Nothomb et alors ne lirai plus que vous….de toute façon si elle ne veut pas venir, tant pis, comme le disait A. Tharaud, (quand vous lui avez posé la question si il aurait aimé rencontrer Chopin), on est souvent déçu d’entendre ou de rencontrer une personne que l’on vénère, alors pour éviter ce genre de regret autant vivre avec l’idée que l’on se fait de la personne.
4)L’émission avec A. Tharaud justement était très enrichissante même si le programme était essentiellement tourné vers le piano, quant à Aznavour j’espère ne pas manquer l’émission le 3 décembre ! Merci pour les cadeaux des jour de l’an et 24 décembre…
3)Pendant les fêtes de Noël, pourquoi ne pas reprogrammer C.Bartoli, Y. Arthus Bertrand, R. Bachelot ou encore P. Douglas qui à mon souvenir avaient proposé un programme riche et varié.
2) Et enfin pour répondre tardivement à votre question , qui pourrait incarner le bonheur ? C’est une question très énervante car on a beau chercher ….Le bonheur étant un état tellement instable et éphémère si on ne l’entretien pas, que je n’ai trouvé pour seule et unique réponse un personnage bien iréel dont le seul souci est de faire plaisir et de rendre heureux celui qui croit encore en lui…… le Père Noël.
Cordialement
Sandrine(84)

14 Françoise (40), le 30 novembre 2009 à 14:32 :

Chère Sandrine,
Je ne serai certainement pas la seule à être heureuse de vous retrouver .. sur ce blog.
Je trouve excellente votre idée d’un roman écrit par Olivier. En aurait-il le temps ?
Je constate que dans vos choix de rediffusion, nos goûts se rapprochent … encore !
Le bonheur avec le Père Noël ? Evidemment. Mais, comme vous le dites, avec lui c’est très éphémère. Mieux vaut peut-être ne comptez que sur nous.
En espérant que Victoria va très bien, et vous relire plus régulièrement, je vous embrasse.
Excellente journée à tous.
Françoise à Sanguinet

15 Livadiotti Roberto, le 30 novembre 2009 à 16:59 :

Bonjour Sandrine,nous sommes heureux de vous retrouver,comme dit Françoise et aussi que votre petite Victoria va bien. Je ne saurais donner une liste complète des invités qui m’ont intéressé,car je ne me souviens plus de tous les programmes,mais je serais d’accord pour rediffuser C.Bartoli,R.Bachelot,Maurizio Pollini,Hélène Grimaud,les frères Capuçon et…pt.etre Giscard d’Estaing. J’en ai surement oubliés. Je ne me souviens pas de P.Douglas,je crois que c’était bien. Nous avons eu Kurt Masur et c’était bien,pourquoi pas Claudio Abbado?


Donnez votre avis !






ombre