Accueil  >  Les cieux d’Elsa
Flux RSS

Les cieux d’Elsa

Le 15 novembre 2009 à 14:06 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy, Elsa Zylberstein, Claire Chazal, Corneille

Elsa Zylberstein joue le rôle d’Hannah Arendt dans la pièce d’Antoine Rault Les démons d’Hannah, qui se joue à la Comédie des Champs-Elysées. La philosophe juive-allemande a été l’élève et la maîtresse de Martin Heidegger, au moment où il écrivait son ouvrage fondamental L’être et le temps. La pièce mêle habilement l’affrontement philosophique, politique et humain avec l’histoire d’amour puisqu’elle se passe après la guerre, alors qu’Hannah retourne en Allemagne et qu’Heidegger attend son procès en dénazification. En 1951, elle le défendra publiquement et il retrouvera son poste à l’université de Freibourg.

Elsa Zylberstein défend son rôle avec passion et intelligence. Son programme tournait autour de musiques souvent inspirées par la disparition d’êtres chers. C’est un choix inconscient, preuve qu’il était profond.

Voici son programme :

Morceau classique préféré: Concerto en fa mineur pour clavier de Bach

Madeleines:

- Julien Clerc, Déranger les pierres

- Lou Reed, de l’album Magic & Loss (elle rappelle avec le titre du

morceau)

- John Lennon, Mother sur l’album Plastic Ono Band

Classique:

- Requiem de Fauré

- Glenn Gould, Variations Goldberg de Bach

- Prélude de la Traviata de Verdi

- Murray Perahia jouant Mozart – Concerto n° 18 – 2e mvt

- Vivaldi - 4 saisons

- Keith Jarrett

- Adagietto 5e symphonie de Mahler

Tags : , ,
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 5 commentaires pour cet article :

1 Françoise (40), le 15 novembre 2009 à 19:13 :

Dimanche … 18 H 09 … Je suis justement en train de la réécouter. J’aime bien la personne. Gaie, intelligente, agréable à entendre. Ses choix musicaux, je les ai aimés aussi.
Miossec ? Je m’en serais passée ! Il ne m’a pas intéressée pas plus que se choix musicaux, pour la plupart. Bartok, je ne supporte décidément pas.
Bonne fin de dimanche à tous.
A demain avec Renée Fleming. Là, je vais aimer.
Amitiés.
Françoise à Sanguinet

2 Itié, le 15 novembre 2009 à 20:32 :

Trés vive et volubile Elsa ! Beaucoup de ” je ” ! L’ego de l’artiste ? Une trés bonne émission .
Moissec , je ne connaissais pas . Il n’a pas attisé ma curiosité .
Comme Françoise , je dis : vivement lundi !

3 Anne Duhem, le 17 novembre 2009 à 11:50 :

L’émission ne semble pas disponible à la réécoute. Est-ce possible? J’aime beaucoup la vitalité d’Elsa Zylberstein, j’ai entendu des bribes de l’émission en voiture, et j’aimerais me faire une idée plus complète. D’autant que votre commentaire sur le choix de ses oeuvres est attirant, Olivier !

4 Nelly Bailly-Maître, le 17 novembre 2009 à 15:30 :

J’ai eu beaucoup de plaisir à écouter Elsa Zylberstein, sa voix jeune et emplie de charme. J’ai aimé la Madeleine ‘Julien Clerc’.Julien Clerc dont je ne me lasse pas d’ailleurs. Et puis le Requiem de Fauré et Vivaldi, toujours. Très bons moments. A bientôt. Amitiés. Nelly

que je ne me lasse jamai

5 bayart, le 18 novembre 2009 à 01:07 :

J’adore Elsa et n’ai pas pu écouter l’émission de vendredi, j’ai voulu la réécouter mais elle n’apparait pas dans les archives…Serait ce possible de la réécouter? merci beaucoup pour vos émissions qui me ressourcent complètement.


Donnez votre avis !






ombre