Accueil  >  Le grand coeur de Clémentine Célarié
Flux RSS

Le grand coeur de Clémentine Célarié

Le 05 novembre 2009 à 10:27 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Clémentine Célarié

1. On connaît l’actrice pleine d’énergie et de générosité, mais l’on connaît moins la femme sensible et vulnérable. Le rôle de La Serva amorosa de Goldoni permet à Clémentine Célarié de nous montrer toute la palette de ses talents (théâtre Hébertot) à travers un personnage prêt à tout pour vaincre le mal et faire éclater la vérité.

Dans Passion Classique, elle s’est montrée à nu. Lorsque la voix de Chet Baker s’est élevée dans le studio, elle n’a pu retenir ses larmes. Son programme a été celui des vibrations de l’âme : Chopin, “que l’on devrait faire écouter dans les écoles” a-t-elle dit. Bonne idée ! Que les enseignants qui sont à l’écoute la prennent au mot. Pourquoi ne pas consacrer quatre minutes par jour à écouter un grand chef-d’oeuvre de la musique en classe ? La Discothèque de Radio Classique (qui remporte un grand succès dans les bacs de la Fnac) représente ce que l’on appelait autrefois “la culture de l’honnête homme”. A côté des poésies de Victor Hugo et de Baudelaire, les harmonies accessibles à tous de Chopin et Debussy ont leur place.

Clémentine Célarié est aussi la descendante (par sa mère) de Jacques Halévy, le compositeur de La Juive (souvenez-vous de ce fameux air Rachel quand du seigneur qui plaisait tant à Marcel Proust) et de Ludovic Halévy, le librettiste de la Carmen de Georges Bizet et des grandes opérettes de Jacques Offenbach.

Ce fut une très belle émission, riche en émotions et d’une grande liberté.

2. Certains auditeurs me suggèrent parfois d’inviter des anonymes et pas uniquement des “people”. D’abord, pour moi, les invités ne sont pas des “people”. Ce sont des écrivains, des acteurs, des musiciens, des artistes, des personnalités exceptionnelles et ce sont avant tout des êtres humains et c’est cela qui m’intéresse plus que tout. Il m’est arrivé d’inviter des médecins, des navigateurs, des avocats des gens moins connus du grand public, mais le but principal est de montrer une nouvelle face de personnes que l’on ne connaît souvent qu’à travers le prisme réducteur de la promotion médiatique. Rien ne me fait davantage plaisir que lorsqu’un auditeur me dit : “Je n’aimais pas trop Untel, mais depuis que je l’ai entendu chez vous, j’ai découvert en lui quelque chose qui me plaît.” Car la musique révèle souvent le meilleur qui est en nous. Certains (mais c’est plus rare) se montrent peu sympathiques parce que la musique les met en danger ou n’agit pas dans le sens qu’on aurait espéré. C’est le jeu. Faire venir Monsieur ou Madame Tout le Monde (rien de péjoratif dans cette expression), ce serait sûrement passionnant, mais c’est une autre émission. Des personnes de grande qualité connaissent très bien la musique, mais n’ont pas forcément le sens du public, le talent de partager ses émotions au plus grand nombre. Qu’en pensent les fidèles de ce blog ?

Voici le programme de Clémentine Célarié :

Bizet : Carmen par Angela Gheorghiu

Trois madeleines musicales:

Chet Baker : My funny Valentine

 El camaron de la isla ” Como el agua”,

MIchael Jackson : ” working day and night”..

Prélude n° 4 de Chopin (Martha Argerich)

Chopin : Etude op. 10 n° 12 (Samson François)

Clair de Lune de Debussy

Debussy : Arabesque n° 1

Offenbach : La Périchole “Oh mon cher amant” (Crespin)

Tags : , ,
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 20 commentaires pour cet article :

1 Clémence L., le 05 novembre 2009 à 11:55 :

très attachante et hypersensible Clémentine Célarié et c’est sans doute pour cette raison qu’elle est artiste mais quel dommage qu’elle ne termine jamais ses phrases nous sommes un peu frustrés qu’elle n’aille pas au bout de ses pensées !… Encore une belle émission M.BELLAMY et merci.

2 Dr Tidus, le 05 novembre 2009 à 11:56 :

Pour répondre à votre question, s’il est évident que les personnes qui connaissent bien la musique classiques n’ont pas toutes le sens du public, certaines en disposent tout de même !

Bon nombre de mes amis musiciens et mélomanes ont l’habitude d’animer des événements, et pour ma part - je pratique le piano depuis 20 ans (j’en ai 30 !) et écoute chaque jour votre antenne pendant plusieurs heures - j’ai eu maintes fois l’occasion d’animer des événements publics. Il y a sans doute énormément d’autres exemples !

La vraie difficulté pour animer une émission avec “monsieur ou madame tout le onde” serait, à mon sens, le long processus permettant de découvrir ces personnes ayant à la fois une riche culture classique, et le sens du public…

3 Françoise (40), le 05 novembre 2009 à 12:46 :

Cher Olivier,
Je n’apprécie pas forcément l’actrice … mais d’accord avec vous sur toute la ligne. Très belle émission.
Quant à inviter un “inconnu”, ce serait probablement intéressant, voire amusant, mais votre argument se défend.
Excellente journée. Avec toutes mes amitiés.
Françoise à Sanguinet

4 Elise F. (36), le 05 novembre 2009 à 13:37 :

Cher Olivier,
Quel plaisir de pouvoir à nouveau écouter Radio Classique et plus particulièrement votre émission grâce à Internet que j’ai depuis peu. Dans l’Indre(36) il n’est plus possible d’écouter cette radio depuis mars 2009, les auditeurs n’étant pas assez nombreux et tant pis pour les mélomanes et la culture. Ah les quotas !….
Bonne journée et à 18h sur l’antenne.

5 Itié, le 05 novembre 2009 à 16:19 :

Dans votre public ,” un anonyme “, a une famille , a reçu une éducation , de l’instruction , travaille ou a fait carrière . Comme ces personnalités que vous invitez , il a des souvenirs musicaux qui ont ponctué tous les évènements de sa vie . Il ne vous serait pas plus difficile de lui ” tirer les vers du nez ” qu’à monsieur Masur !
Vos fidèles admirateurs savent partager leur plaisir !

6 Renate, le 05 novembre 2009 à 18:15 :

Oui, très belle émission. Comme Françoise, je préfère l’entendre… Mais elle m’a donné envie d’aller voir la pièce. Ce qu’elle a dit à la fin, avec beaucoup d’émotion, m’a rappelé un film allemand de 2006 absolument boueversant (pardon - c’est le contexte actuel qui le veut, après j’arrête!) qui s’appelle “Vier Minuten - Quatre Minutes” dans lequel s’affrontent une jeune femme internée, pianiste surdouée, et une dame âgée, assez sévère et professeur de piano qui se rend en prison pour donner des cours (Monica Bleibtreu, qui a incarné, entre autre, la femme de Thomas Mann, sur Arte, et également Helene Weigel, femme de Brecht). Le tout se termine dans une scène inoubliable (et qui dure donc quatre minutes) où la jeune femme fait littéralement et magnifiquement exploser la sonate de Schumann. Parmi les affrontements : la professeure a horreur de la “musique de nègre” que la jeune pianiste veut jouer. Réponse de la jeune Jenny: “Je me tape bien votre connard de Schumann…” C’est assez brut comme sujet mais vraiment très fort. Si vous allez à la Fnac pour acheter les CD de Radio Classique, passez par le rayon des DVD.
L’idée de l’invité “anonyme” : pour moi ce serait plutôt un invité connu plus un inconnu, donc une sorte de trio qui échangerait sur un sujet central - il faudrait qu’il y ait un lien quelconque entre les deux invités, un terrain à partager, par exemple une passion commune pour un compositeur. Aucune idée si c’est faisable, don’t forget l’audience (voir message d’Elise)…
Amicalement.

7 Marie-France, le 05 novembre 2009 à 20:01 :

Pour répondre à votre demande, j’aime bien vos invités connus ou peu connus, mais j’aime bien les découvrir ou redécouvrir, même les gens très connus apparaissent sous un autre jour, et bien souvent, même ceux que j’apprécie peu, dans votre émission je les trouve dans la presque majorité des cas sympathiques. J’ai un peu peur que des gens inconnus ne transforment cette émission en voulant faire montre d’une culture un peu trop musicale et ne se mettent pas à la portée de tous. J’aime bien la musique dites classique, mais je me retrouve dans certains invités qui “avouent” ne pas avoir une connaisance très poussée. En tout cas continuez c’est parfait et c’est vraiment un bol d’air que je manque rarement à 18h lorsque je suis à mon bureau. Amitiés à tous. Marie-France

8 Françoise (40), le 05 novembre 2009 à 21:34 :

Chère Renate,
“Un trio avec un sujet central et un terrain à partager”. Je trouve votre idée excellente. J’ai déjà mon sujet favori si j’y étais invitée !
J’ai pensé à vous en écoutant l’émission de ce soir … Quel beau programme ! Serez-vous à Pleyel lundi ?
Bonne soirée.
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet

9 Martine, le 05 novembre 2009 à 23:00 :

Moi je verrais (ou plutôt entendrais) bien une réunion de quelques uns des fidèles du blog, qui pourraient échanger avec vous, pour nous faire comprendre comment chacun est venu à la musique. Réunir ceux qui ont une culture musicale avérée, et ceux qui sont plus amateurs. La diversité des profils (entre ceux qui s’intéressent davantage au programme composé qu’à la personne, et ceux qui cherchent à connaitre la personne à travers sa façons de parler de la musique) pourrait être intéressante… parce que c’est ça aussi Radio classique… je ne doute pas que Olivier saurait tirer le meilleur de chacun ! et puis une émission de ce type, une fois l’an…

10 Nelly Bailly-Maître, le 06 novembre 2009 à 00:08 :

Merci à Clémentine Célarié pour sa ‘pêche’ et sa grande sensibilité. Réecouter un extrait de La Périchole dont je garde un très bon souvenir (surtout le rondeau des maris récalcitrants) c’était bien.
Recevoir un inconnu, pourquoi pas! Cela sera de toutes les façons préparé. Découvrir quelqu’un à travers ses goûts, ses choix, ses passages de vie c’est toujours intéressant même s’il n’est pas connu. Il y a vraiment des êtres passionnants et les observations des bloggeurs sont intéressantes. Donc…à suivre. Je ne doute nullement Olivier que vous n’en tiriez quelque profit.
Amitiés à tous. Nelly.

11 sadoul, le 06 novembre 2009 à 02:29 :

je suis une fidèle auditrice de votre émission et de radio-classique.En ce qui concerne votre émission avec Clémentine Célarié comme invitée, il m’a semblé que c’était une émission “bidonnée”(pardonnez moi le terme) pour promouvoir sa prestation en cours au théâtre, les choix d’extraits de morceaux classiques semblaient avoir été faits par vous même? et non par l’invitée qui avouait n’avoir jamais écouté le Cosi Fan Tutte! ni l’air le plus connu de la Périchole dont le livret a été écrit par un de ses ancêtres? Vous nous avez habitués à plus de qualités dans vos émissions, loin des lieux communs et répétitifs que Clémentine Célarié nous a fait subir. Je prends l’exemple de Roselyne Bachelot que je n’apprécie pas du tout comme ministre(je fais partie des professions de santé…) elle au moins avait quequechose à dire et à faire écouter
et à expliquer avec une vraie culture musicale. J’espère donc que votre émission ne va pas basculer dans la “promotion” pour des artistes qui viennent faire des “ménages”.

12 Claude Biberian, le 06 novembre 2009 à 14:03 :

En tant qu’inconnu, j’ai eu la chance d’animer une émission de ce genre à l’époque de radio Tour EIffel. j’ai voulu à l’époque faire connaitre Xaver Scharwenka et cela avait interessé certains auditeurs mais ce n’est pas le but de votre émission qui est parfaite
Cordialement

13 Renate, le 06 novembre 2009 à 16:24 :

Viens de lire avec intérêt de commentaire de Sadoul. CC parlait elle-même de lieux communs. Cela ne m’a pas dérangé. En revanche, il est vrai qu’elle s’est un peu répétée au sujet du “bon petit repas qu’on partage”, etc. Promo ? Oui, certainement, mais ça n’a rien d’extraordinaire. Reste la question du “bidoné”. Qui d’autre l’aurait ressenti ? Roberto ? Etes-vous là ?
Chère Françoise, j’allais poser la même question concernant lundi soir. J’ai très envie d’y aller mais je ne sais pas s’il y a encore des place. Je vais me renseigner.
Amitiés.

14 Françoise (40), le 06 novembre 2009 à 23:12 :

A ELISE F. (36)
Première ville au nord des Landes, réguilèrement,nous ne pouvions recevoir Radio classique à notre domicile.
Nous avons trouvé la solution en faisant l’acquisition d’une petit appareil audio sans fil (apparemment, pour l’instant seul Philips le fait). Son nom : “Streamium”. Via Internet, nous captons parfaitement bien Radio Classique (plus trois autres chaînes de Radio Classique ; notamment “Baroque” que nous aimons bien).
Et on peut également capter TOUTES les chaînes musicales du monde entier.
Evidemment, reste le problème en voiture …
Vous pourrez trouver tous les renseignements sur le site de Philips.
En espérant vous avoir aidée.
Cordialement.
Françoise à Sanguinet

15 Livadiotti Roberto, le 07 novembre 2009 à 16:00 :

Oui Renate,je suis là,mais je n’ai rien dit à propos de l’émission de Clémentine Célarié parce qu’elle ne m’a pas beaucoup intéressé.Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle a été bidonnée,mais comme Sadoul,j’ai préféré celle de Roselyne Bachelot.Mais pourquoi les comparer?

16 Renate, le 08 novembre 2009 à 14:52 :

Va bene, Roberto ! Amitiés.

17 cazes raymond, le 08 novembre 2009 à 17:43 :

j’aime beaucoup votre émission et à chaque audition j’ai l’impression d’en sortir moins bête. Vos invités ont toujours des avis intérressant sur la musique, mais Clémentine Célarié n’avait vraiment pas grand chose à dire, ne finissait aucune phrase et était oripilante. Par pitoé invitez des personnes qui savent parler.

18 mata fançois, le 14 novembre 2009 à 11:20 :

Cansados de no poder escucar radio clasique desde Santa Pola (Alicante) ahora poddemos escucharles por medio de internet gracias a las tecnicas modernas,Paco

19 cinule, le 22 juin 2011 à 21:27 :

Dans le “mur”de tags, j’ai choisi, suite à d’autres et avant..Clémentine!
Je suis outrée et horripilée avec un h et 2 r disait-on dans mon enfance..par les propos de Sadoul..Quand on n’aime pas, on n’en a pas pour autant le droit d’insulter…Et si l’on se targue un tant soit peu de culture, la politesse en étant une des bases-à mon sens- on ne juge pas sans savoir et on ne se permet pas…d’ailleurs comment peut-on même “penser” ainsi?
Que faites vous sur ce blog, Monsieur?
..qui n’est sans doute plus ici, car pas dans “son” monde!
Clémentine, on vous aime…”..le mal est dans l’oeil de celui qui regarde…”Transposons et oublions! les ***.Vous êtes une Dame, que les imbéciles connaitrons..trop tard! et..j’ai lu : “Noire ma peau blanche”..J’ai alors pensé à vous qui avez plusieurs fois déclaré vous sentir d’une indéfinissable négritude..
Monsieur Bellamy, vous savez voir la beauté des âmes..Merci.

20 cinule, le 22 juin 2011 à 21:29 :

connaîtront..


Donnez votre avis !






ombre