Accueil  >  En direct à la FIAC
Flux RSS

En direct à la FIAC

Le 22 octobre 2009 à 01:40 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy, Guillaume Durand et Jacques Villeglé

1. Radio Classique étant partenaire de la Foire internationale de l’Art contemporain, Passion Classique s’est déroulé en direct au grand palais à Paris. Ceux qui sont venus ont pu constater que l’emplacement était idéal pour être visibles : juste à droite en entrant, on ne pouvait pas nous rater. Mais juché en haut d’un escalier, l’espace était moins convivial qu’au Salon du Livre à la Porte de Versailles où nous étions en plein coeur du public. J’ai l’impression (mais ce n’est peut-être qu’une impression que les auditeurs de Radio Classique se comptent davantage parmi les amoureux du livre que parmi les amateurs d’art contemporain. Peu de gens sont venus nous voir à la fin de l’émission pour bavarder…

Nous avons eu du mal à trouver un artiste pour participer à l’émission. Jacques Villeglé est un artiste de premier rang, mais j’ai appris la veille qu’il se disait “sourd” et peu mélomane. Difficile d’animer une émission de qualité sur cette base. Mais il a été intéressant et gentil. Et la venue de Guillaume Durand a été un “plus” incontestable dans l’émission. Son intervention a été vivante et limpide.

2. Pour répondre à l’un de nos blogueurs, effectivement, après vérification, Charlie Chaplin a toujours nié être juif. Ce sont les nazis qui, paraît-il, avaient lancé cette rumeur. Cela dit, croire que le plus grand cinéaste du monde descendait d’Abraham n’est pas une pensée antisémite. Car l’on se sent tous juifs après avoir vu Le dictateur.

Tags : , , ,
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 7 commentaires pour cet article :

1 Françoise (40), le 22 octobre 2009 à 14:25 :

Cher Olivier,
Après vous avoir lu, je ne sais plus trop comment formuler ce que j’envisageais d’écrire !
Ce fut une soirée très ennuyeuse ; je luttais contre l’endormissement - regrettant presque l’absence de publicité - quand surgit Guillaume Durand … Et là, je me suis réveillée ! Monsieur Boulez trouvant Monsieur Luc Ferry « illettré ». On aura tout entendu ! Bref.
En ce qui concerne votre invité, “un artiste de premier rang”, j’ai surtout retenu un manque de modestie certain. Il se décrit comme un « artiste »  ; il parle de son « oeuvre », ; il nous informe que « le monde entier s’est déplacé ». Oh, désolée, j’étais absente …
On ne vous en veut pas Olivier. Vous, vous avez été comme d’habitude à la hauteur. Votre talent, votre gentillesse et votre courtoisie toujours présents.
Vous vous étonnez qu’il n’y ait pas eu autant de monde qu’au Salon du Livre ? Moi pas. L’ « art contemporain » (j’y mets des guillemets, moi aussi, Monsieur Durand !), si j’en crois ce que je vois ou j’entends, n’attire pas les foules ! La preuve …
Quant à la musique entendue lors de cette émission … Comme vous le dites, ce n’est pas un mélomane ce Monsieur, mais quand même, dans ce domaine-là, des “oeuvres”, des vraies, il y en a !
Je m’apprêtais à demander à Renate si elle était présente hier soir quand j’ai entendu sur une chaîne d’infos que FIAC n’ouvrait au public que ce jeudi ! Cela explique peut-être que peu de monde soit venu vous voir ?
A ce soir.
Très cordialement
Françoise à Sanguinet

2 Livadiotti Roberto, le 22 octobre 2009 à 16:16 :

Bravo Françoise,je suis de votre avis,je me suis très ennuyé au cours de cette émission avec ce monsieur dont j’ai oublié le nom et je pense aussi que “l’art contemporain”,à part de très rares exceptions,n’attire pas les foules (c’est aussi le cas pour la musique).

3 Erica Roche, le 22 octobre 2009 à 19:19 :

Je partage totalement l’avis de Françoise et de Roberto et j’ajouterais même que lorsqu’on n’est pas mélomane (et je ne veux pas du tout dire amateur de musique classique exclusivement) on ne devrait pas trouver sa place dans notre émission préférée, même si on est “célèbre”. Je trouve qu’une telle démarche dénature en quelque sorte sa raison d’être, et j’espère sincèrement que cette expérience n’est pas appelée à être renouvelée. Côté “programme”,les seules pages que j’ai trouvé intéressantes étaient celles choisies par vous ou par Yann, dans un effort louable de nous sortir de notre torpeur. Un vrai point positif pour moi était la participation de Guillaume Durand à vos côtés, Olivier. Au lieu de vous installer à la FIAC, vous pourriez aller carrément au Louvre - et là vous auriez tout ce que vous voulez comme public et invités…Bon courage à tous, Erica

4 Pangloss, le 22 octobre 2009 à 20:49 :

Eh bien je suis sur la même ligne que tous les intervenants précédents. Que l’on apprécie ou non (c’est mon cas)les “lacérations” de Jacques Villeglé, on doit lui reconnaître ce cynisme naïf qui lui a fait dire à plusieurs reprises “j’ai voulu faire un coup en peinture”. Pour épater le bourgeois en quelque sorte. Il a ouvert la voie à l’”Arte Povera” où ce ne sont plus des lambeaux d’affiches de pub qui entrent dans la création mais jusqu’à des contenus de poubelles (préalablement désodorisés?). Bon il y en a qui aiment ou prétendent aimer ça, chacun ses goûts. Le personn

5 vincent, le 26 octobre 2009 à 21:20 :

Injuste !
Le “lacérateur” lacéré
Jacques Villéglé reste un grand artiste
Que l’on apprécie son travail ou non
Je suis une fan

6 TG, le 27 octobre 2009 à 23:18 :

en tout cas s’il n’attire pas les foules, du moins attire-t-il quelques colibets

7 gippet, le 05 novembre 2009 à 18:40 :

Cette émission de la fiac ennuyeuse MrDurand
est très prétentieux il étale un pseudo savoir il disperse, heureusement vous écoutez, rassemblez, surtout continuez ainsi on a besoin d’authenticité ce que vous nous donnez,avec votre émission merci


Donnez votre avis !






ombre