Accueil  >  Radulovic : a star is born
Flux RSS

Radulovic : a star is born

Le 27 septembre 2009 à 13:59 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Nemanja Radulovic

Modeste, gentil, souriant, Nemanya Radulovic a tout pour plaire. Sur scène, il brûle les planches. Jeu passionné, généreux, engagé. Je le connais depuis qu’il est au Conservatoire de Paris.

Parti de Belgrade à l’âge de 14 ans avec sa famille, il est entré dans la classe de Patrice Fontanarosa. A onze ans, il avait rencontré Yéhudi Menuhin qui lui avait prédit un grand avenir. Tout s’est fait naturellement dans sa carrière. Il n’a pas cherché à rencontrer les professeurs les plus côtés pour les inscrire sur son CV comme d’autres posent des têtes d’animaux sur leur tableau de chasse. Il a suivi les inclinaisons de sa sensibilité et les caprices de la vie, sachant pour le reste exactement ce qu’il avait dans la tête et dans le coeur.

Nemanya Radulovic n’a jamais perdu le contact avec ses soeurs et ses amis, réservant toujours des moments de liberté pour jouer la musique folklorique en famille. Cela se sent dans son jeu qui n’a rien perdu de la spontanéité de l’enfance.

Quand on lui fait un compliment, il a l’air sincèrement ému et proteste comme s’il ne les méritait pas. Je connais d’autres violonistes qui, derrière une humilité de façade, vous font sentir : a) que ce n’est pas assez et b) que vous êtes bien insolent d’oser porter un jugement même positif sur un art qui vous dépasse forcément.

2. Je viens de recevoir un coup de fil de devinez qui. Oui : la grande BB. “Vous êtes bien assis ? m’a-t-elle dit en riant. C’est Brigitte !” Comme si nous étions de vieux amis. Fidèle de l’émission et de Radio Classique, elle a la gentillesse d’apprécier mon travail. Je ne suis pas prêt d’oublier une lettre qu’elle m’avait envoyée le jour de mon anniversaire. On peut être une icône absolue depuis un demi-siècle et avoir un coeur grand comme ça. Elle m’a bien fait rire lorsqu’elle m’a dit que cela lui avait drôle d’entendre mon “Bonjour Brigitte” sur les ondes de Radio Classiques dans les petits sketches musicaux enregistrés avec ma complice Brigitte Engerer (la Bardot du piano !)

Je vous en dirai plus bientôt dès que la date sera calée…

Voici le programme de l’ami Nemanya :

Morceau de musique classique qu’il aime par-dessus tout :

Le concerto pour violon de Beethoven par Isaac Stern

Madeleines :

 Le concerto en mi mineur de Mendelssohn par Yehudi Menuhin

 Le Requiem de Mozart – début

 « Black or white » de M. Jackson

 Programme Classique :

 Water Music de Haendel – plage 13 par Malgoire (passage lent et solennel)

 Le concerto pour piano en ré majeur de Haydn par Martha Argerich – 3e mvt

 Le concerto pour violoncelle de Saint-Saëns – 1er mvt par Anne Gastinel

 La première Danse hongroise de Brahms par Patrice Fontanarosa (Emi)

 Le CD « Evocation » de Susan Manoff et Sandrine Piau, chez Naïve

 La symphonie n°10 pour cordes, par le Concerto Köln

Extraits du dernier album de Nemanya Radulovic : Mélodie andalouse de Sarasate et Schön Rosmarin de Kreisler

Voici son programme :

Tags : , ,
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 7 commentaires pour cet article :

1 Livadiotti Roberto, le 28 septembre 2009 à 00:15 :

L’émission avec Radulovic que je ne connaissais pas,était intéressante par ses choix musicaux et sa modestie.

2 Lafon Nicole, le 28 septembre 2009 à 17:38 :

J’ai adoré sa simplicité ,sa gentillesse , sa sensibilité, sa virtuosité ; son génie tout simplement . Je vais aller le voir à Aix au grand théâtre de Provence le 2 Février . Bravo Olivier pour cette très belle émission et merci de nous faire découvrir tous ces personages si riches .

3 Roy Marguerite, le 28 septembre 2009 à 23:10 :

Je suis quasi assidument votre émission de fin d’après midi dont celle de Radulovic . Il se fait que j’étais au concert à Pleyel l’an dernier, ou Vengerov devait jouer le concerto de Beethoven, mais son avion a eu un problème au décollage, a dû faire demi tour et Vengerov n’a pas voulu repartir, et au dernier moment c’est Radulovic qui l’a remplacé, en effet-je suis lorraine- il venait se produire à Nancy avec ce programme j’ai donc eu le plaisir de le voir deux fois, il a été ovationné à Pleyel, et bien sûr à Nancy aussi où je suis allée le voir à l’entracte, il est effectivement très simple et très sympathique .( j’en profite pour vous dire que sur Classica on l’a étiqueté Roumain … ) Je suis ravie d’écouter vos émissions qui m’intéressnt la plupart du temps .Ne changez pas !

4 TG, le 29 septembre 2009 à 14:41 :

C’est vrai, ne changez rien

5 isabelle, le 30 septembre 2009 à 15:39 :

Merci Olivier pour vos excellentes émissions. Merci pour votre tact et votre gentillesse envers vos invités et c’est toujours un immense plaisir de vous retrouvez.Pouvez-vous me rappeler la date et le lieu du prochain concert avec le jeune et talentueux Nemanya Radulovic à Paris ?

6 Marie-do, le 01 octobre 2009 à 00:05 :

Emerveillée de constater une fois de plus que les plus grands sont les plus modestes et ont une sensibilité hors du commun:ils se laissent emporter par la musique pour mieux nous la PARTAGER: quel bonheur d’accueillir bientôt (25 octobre) Nemanja Radulovic et les “Trilles du Diable” dans notre Nord à Marcq-en-Baroeul, près de Lille! MERCI,à vous, Olivier, de la manière unique dont vous amenez votre invité à exprimer le meilleur de lui-même!

7 Rondeau Y, le 27 décembre 2011 à 23:29 :

Votre livre “Mes Amours classiques” est superbe. (Beaux cadeaux de Noël , aussi :)


Donnez votre avis !






ombre