Accueil

Cette émission n’étant pas disponible en réécoute sur le site Internet de Radio Classique, vous pouvez désormais la retrouver ci-dessous :

Réécouter l’émission avec Julien Clerc du 05/11/2008:

Première Partie :


Deuxième Partie :


Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Le programme d’Anne Sinclair

Le 19 février 2009 à 01:36 par Olivier Bellamy

olivier-bellamy-et-anne-sinclair.jpg

Depuis qu’elle est venue présenter son programme dans Musiques de Stars, je suis restée en contact avec Anne Sinclair. Avant les Elections de l’Opéra à Mogador, elle m’avait appelé pour me conseiller de donner un coup de pouce à la soprano colorature Marion Baglan. Souvenez-vous, c’est elle qui a chanté (alors qu’elle était enceinte jusqu’aux yeux) l’air de la Reine de la Nuit à Mogador lors des Elections de l’Opéra. 

Pour l’émission de la Saint-Valentin, j’avais proposéà Anne Sinclair de venir avec son mari Dominique Strauss Kahn, mais ce dernier disposait de trop peu de temps. Finalement, je lui ai suggéré de revenir seule présenter un nouveau programme. Lire l’article en entier

12 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Olivier Bellamy et José Touré

J’ai rencontré José Touré lors d’une virée dans le vignoble bordelais (ah, ce haut-brion d’anthologie et ce château yquem inoubliable !). Dans le bus qui nous ramenait à l’aéroport, nous avons parlé musique et, de fil en aiguille, je lui ai proposé de venir à l’émission. N’y connaissant rien en foot (malgré deux frères férus de ce sport), je savais néanmoins que José Touré était un phénomène, qu’on l’appelait “le Brésilien” à cause de sa technique hors norme et qu’il était entré dans la légende du temps des Platini et Rocheteau. Ce qui m’a plu, c’est surtout son ouverture d’esprit, son intelligence et sa curiosité en éveil. Je me suis dit qu’il créerait une surprise : un footballeur qui écoute Wagner et qui connaît Glenn Gould, ce n’est pas banal. Connaître José Touré nous permet de combattre nos propres a priori concernant le monde du sport. Tout n’est pas pourri au royaume du ballon rond ! A 48 ans, après un chemin semé de triomphes et de descentes aux enfers (argent, drogue et trahisons), notre champion s’est forgé une belle philosophie de la vie, à l’écart de la compétitivité à outrance et ouverte sur les autres. L’idéal du sport retrouvé, en somme.

Lire l’article en entier

Tags :
2 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Quel être extraordinaire, ce Nelson Freire. Le pianiste est l’un des plus grands d’aujourd’hui. Les maisons de disques ont mis du temps à s’en rendre compte ! L’homme est doux, raffiné, drôle, timide, profond, gentil… 
Lire l’article en entier

3 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

L’amour avec Roberto

Le 16 février 2009 à 20:32 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Roberto Alagna

“Sucre et guimauve” a écrit un auditeur à propos de cette émission. Peut-être… On est pourtant assez loin du roman photo et de la Star Academy, mais, évidemment, si vous sortez d’un livre de Heidegger et que vous tombez au moment où Roberto Alagna évoque sa rencontre avec Angéla, vous aurez l’impression de lire Gala. Cela dit, j’aimerais bien qu’on ait autant d’auditeurs pour cette émission que Gala a de lecteurs. Et puis, c’était une spéciale Saint-Valentin !!!

Lire l’article en entier

6 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Bon anniversaire Maestro Lafont !

Le 13 février 2009 à 13:54 par Olivier Bellamy

bellamy-et-jean-philippe-lafont-copie.jpg 

 Jean-Philippe Lafont est arrivé à la radio avec sa femme Martine, qui l’a gentiment accompagné avant de rentrer pour écouter l’émission tranquillement à la maison. Notre grand baryton-basse possède une personnalité rayonnante. On se réchauffe à son contact. Radio Classique lui est infiniment reconnaissante d’être venu chanter par deux fois gracieusement (pour l’anniversaire de Mozart à l’Olympia et pour les Elections classiques à Mogador).

Lire l’article en entier

7 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

T’es à la radio, papa ?

Le 11 février 2009 à 10:48 par Olivier Bellamy

olivier-bellamy-et-jean-louis-fournier.jpg

En mourant, Pierre Desproges n’a pas pris le soin de demander à son ami Jean-Louis Fournier de prendre sa suite en allégeant les misères de ses contemporains. Pas la peine ! les humoristes savent transformer une grande douleur en éclat de rire et rapprocher les hommes sans qu’on le leur demande. C’est même le seul moyen qu’ils ont trouvé pour répondre aux mauvais coups du destin et leur seule façon de vivre. 

Lire l’article en entier

16 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Prince sans rire

Le 10 février 2009 à 01:50 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Daniel Prévost

L’Espagne est l’un des grands amours de la vie de Daniel Prévost. Il a aimé ce pays de la plus belle manière qui soit : par la poésie, la musique et le rêve. Pas par le chassé-croisé des juillettistes et des aoûtiens ou par la sangria au camping des Flots bleus. Il n’a rien contre la sangria, notez bien. Il a des goûts simples, des origines modestes et ne doit pas être le dernier à rigoler, mais ce sont les mots, le rythme et les couleurs de Federico Garcia Lorca, qui ont frappé son coeur en premier, ne laissant plus aucune place à la vulgarité.

Lire l’article en entier

Tags : , , , , , , , , ,
8 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Ombre et lumière

Le 07 février 2009 à 01:41 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Roland Dumas

Roland Dumas n’a pas très bonne presse. Il a même eu maille à partir avec celle qu’on appelle la grande. Est-ce parce que son nom a été sali sur cinq colonnes à la une qu’il ne fallait pas l’inviter ainsi que me l’a suggéré le mail furieux d’un auditeur ? N’a-t-il pas payé assez cher une “faute” qu’en appel les tribunaux n’ont pas condamné ? Nous appartient-il de nous ériger en juges ? Certains maniaques de la guillotine médiatique le font très bien sans qu’on ait besoin d’en rajouter.

Lire l’article en entier

Tags :
10 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

jouer haut, parler bas

Le 06 février 2009 à 01:06 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Jean-Michel Ribes

Jean-Michel Ribes est un auteur formidable et un metteur en scène de grand talent. Sa production de “Un garçon impossible”, pièce de l’auteur norvégien Petter S. Rosenlund est brillante. On y rit beaucoup, c’est intelligent…. Pourquoi diable gâche-t-il tout avec son histoire de “rire de résistance” ? Les loups sont-ils entrés à nouveau dans Paris ? Que le rire soit une résistance contre l’ennui ou le conformisme, évidemment, et de tout temps, mais que Jean-Michel Ribes estime sérieusement que son humour soit la digue qui nous protège de la barbarie me paraît un tout petit peu immodeste. Non ?

Lire l’article en entier

Tags :
12 commentaires Lien permanent | Rétrolien

ombre