Accueil  >  Bon anniversaire Maestro Lafont !
Flux RSS

Bon anniversaire Maestro Lafont !

Le 13 février 2009 à 13:54 par Olivier Bellamy

bellamy-et-jean-philippe-lafont-copie.jpg 

 Jean-Philippe Lafont est arrivé à la radio avec sa femme Martine, qui l’a gentiment accompagné avant de rentrer pour écouter l’émission tranquillement à la maison. Notre grand baryton-basse possède une personnalité rayonnante. On se réchauffe à son contact. Radio Classique lui est infiniment reconnaissante d’être venu chanter par deux fois gracieusement (pour l’anniversaire de Mozart à l’Olympia et pour les Elections classiques à Mogador).

Jean-Philippe Lafont a parlé de tout avec justesse et sensibilité. Ce qu’il a dit sur Mozart était formidable. Il était ému quand Roselyne Bachelot a téléphoné pour lui souhaiter son anniversaire. Et encore plus lorsque Denise Dupleix, son ancien professeur, qui a aujourd’hui près de 85 ans) nous a brossé son portrait. Après l’émission, il m’a confié avoir vécu plusieurs années avec celle qui fut l’un des plus gracieux soprano colorature de son époque.

A l’issue de l’émission, il a soufflé les bougies d’un excellent gâteau (acheté par Albina) que nous avons dévoré avec Dominique, le discothécaire et Yann, le réalisateur technique. Il nous a bien faire rire en nous racontant ce que Gabriel Dussurget, le fondateur du festival d’Aix en Provence, disait d’une chanteuse qu’il n’aimait pas beaucoup : « Si elle avait dans l’aigu les notes qui lui manquent dans le grave, elle aurait un beau medium. »

Voici son programme :

Mozart : Concerto n° 23 (Adagio) Horowitz

Madeleines

Air de Guillaume Tell par Tony Poncet

Bécaud : Et maintenant

 hymne du stade toulousain (JP Lafont chante) Naïve à paraître

Programme

Otello : Le Rêve de Iago (Lafont)

Hans Hotter : Ich habe genug (1er air)

Marius Fanny César de Cosma , duo du 1er acte avec Alagna et Lafont

Denise Dupleix : Les trois valses d’Oscar Strauss

Falstaff : « L’onore ! Ladri ! » (Lafont/Gardiner)

Gabriel Bacquier : Porquerolles d’Yvain

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 7 commentaires pour cet article :

1 Daniel, le 13 février 2009 à 14:58 :

Le nom…le nom… de la cantatrice !

J’ai passé un très très bon moment.
Que du bonheur et en cadeau, un diamant sur le gâteau : Hans Hotter.

2 tores.albert, le 13 février 2009 à 16:28 :

à ma question doit on considérer la voix comme un instrument à corde, notre ami a répondu oui, ce qui est juste.
La question que je pose à tous
comment classer les différences ?
La voix n’est pas un instrument à vent bien que les vibrations sont de cette origine etc…amusez vous à chercher et donnez votre avis

3 miel et guimauve, le 13 février 2009 à 20:38 :

C’est Roberto à la Gnan-gnan ce soir !
Notre Bel Ami devrait se recycler chez Gala ; il excelle dans le sucre et la guimauve, mais ça fait du bien aux gens…
J’aime quand même beaucoup les voix de nos deux tourtereaux post-ados-attardés.
Mais…berk…ça colle de partout ici…

4 Françoise (40), le 13 février 2009 à 23:36 :

Commencer son programme par le Concerto 23 ne pouvait que me réjouir… et m’inviter à rester à l’écoute. Mon petit Malo m’ayant demandé un dessin animé, j’ai donc pu “savourer” l’interview de J.P. Lafont que je connaissais mal, même très mal. Quelle personnalité ! Quelle sensibilité !
Quant à Roselyne Bachelot (à votre petite devinette, je pensais bien avoir deviné !), elle est, comme chacun sait (du moins nous auditeurs de Radio Classique)à quel point sa culture musicale est grande. Tout autant que sa gentillesse. C’est avec un réel plaisir que je l’ai re-re-entendue.
Bon W.E. à tous.
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet

5 D., le 14 février 2009 à 16:16 :

Des larmes de bonheur et de malheur à la fois, j’en ai versé quelques-unes à l’écoute de Martha, des flots plus tard, sur ma version de Rubinstein.
Ce 1er concerto de Chopin est sublime, c’est du bonheur de l’au-delà, l’accompagnement de la route céleste…ou quelque chose comme ça.

6 Nelly Bailly-Maitre, le 16 février 2009 à 22:27 :

Oui j’ai aimé ce bon moment en compagnie de Jean-Philippe Lafont,sa voix comme sa parsonnalité, ogre charmeur et charmant ainsi que le clin d’oeuil ému de Roselyne Bachelot et j’ai apprécié Marius Fanny et César de Cosma entre autres. Merci encore.. Nelly.Bx.

7 Frédéric cogné, le 21 février 2009 à 14:59 :

Bonjour,
pouvez vous dire à votre webmaster que réécouter les émissions est tres compliqué (essayez donc de vous identifier…)
sinon, merci pour vos émissions.


Donnez votre avis !






ombre