Accueil  >  Le couvent d’Annie Lemoine
Flux RSS

Le couvent d’Annie Lemoine

Le 05 février 2009 à 00:37 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Annie Lemoine

C’est le piano d’Hélène Grimaud qui a donné envie à Annie Lemoine d’être écrivain. Incroyable, n’est-ce pas ? Mais tellement intéressant. Cette excellente journaliste sur Canal Plus, devenue amuseuse publique (au meilleur sens du terme) dans la bande à Ruquier sur France 2, a retrouvé soudain l’humilité de se mettre chaque matin à sa table de travail. L’humilité ou l’orgueil, on ne sait pas. “C’est si proche” comme disait Jean d’Ormesson à ce micro où précisément Annie Lemoine nous a fait cette surprenante confession. Il y a quelque chose de l’ordre du couvent à se retirer du monde pour écrire. Evidemment, quand on s’appelle Lemoine, c’est peut-être plus facile…

Qu’un écrivain donne envie d’écrire, c’est normal. Qu’un musicien insuffle (ou réveille) la vocation littéraire, voilà qui n’est pas banal. Hélène Grimaud a peut-être été tout simplement incarné la parabole des Talents. “Qu’as-tu fait de tes Talents ?” s’est entendu dire Annie Lemoine avec un peu d’avance sur l’horaire prévu… On en revient au couvent.

L’ami Yann s’est surpassé aux manettes de la technique en fluidité, en imagination, en à propos (la mer, le Brahms d’Hélène Grimaud, etc). C’est vraiment un bonheur de travailler avec lui. Il y avait quelque chose d’un peu magique dans cette émission. Le très grand nombre de mails me l’a confirmé.

Il y en a eu quelques-uns d’auditeurs qui disaient : “Chaque soir, je sors un peu plus tôt du boulot pour être à 18 h 30 dans ma voiture”. Rien ne peut me faire davantage plaisir. Même si la crise nous imposerait peut-être de travailler un peu plus… Disons que les auditeurs de Radio Classique ont une dérogation spéciale. Comme dirait César à Marius (dans “Fanny”) : “Laisse un peu travailler les autres !”

Voici son programme :

La Chaconne, album Bach Grimaud

Madeleines

Limelight BBC Concert Orchestra

Norma Bartoli Casta Diva

Valse gitane Gypsy kings

Programme

Bach Prélude n°2 (premier morceau de l’album..)

La Bohême Mirella Freni / Pavarotti

Duo Villazon / Netreko Traviata de Verdi

Alagna Si Maritau Rosa (le sicilien)

Ave Maria Gounod (Mischa Maïsky au violoncelle)

Sonate n° 5 de Galuppi par Michelangeli

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 18 commentaires pour cet article :

1 Françoise (40), le 05 février 2009 à 00:52 :

Etant donné les difficultés, j’envoie mes deux commentaires en même temps !

A. LEMOINE
Ce que j’aime aussi dans votre émission, Olivier, c’est me faire aller contre mes a priori. Exemple, ce soir, avec Annie Lemoine. Je ne la connaissais pas ; alors je suis allée à la « pêche« . Ruquier (je ne supporte pas). Fogiel (guère plus)… Mais, comme j’aime la musique (même les choix des invités que je n’affectionne pas particulièrement méritent qu’au moins je les écoute), j’étais présente ce soir.
Eh bien, qu’est-ce que j’ai aimé ! Les choix musicaux d’Annie Lemoine d’abord, mais aussi l’entendre parler. Elle est gaie, naturelle, sensible (sans excès). Son côté « spirituel » m’a naturellement … intéressée.
PS. Moi, je ne sors pas plus tôt de mon travail… par contre, j’évite de quitter la maison. Ce qui revient finalement au même résultat : ne pas rater l’émission !
D. BLANC
J’ai bien aimé les choix musicaux de D. Blanc. Une voix douce, reposante, très agréable à écouter. Elle a beaucoup (trop peut-être) parlé de son livre, mais je comprends la nécessité d’une “promo” pour les invités.
Je l’ai, toutefois, trouvée très peu chaleureuse vis à vis de Natalie Dessay qui lui faisait l’amitié de l’appeler juste avant une répétition. Je n’ai pas entendu le moindre merci. Décevant quand même… à moins que ce soit dû à l’émotion ?
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet
P.S. Bienvenue à Marie-Claude et à Brigitte

2 Michel GAUTHIER, le 05 février 2009 à 17:01 :

Michel de Saintes
à Olivier Bellamy,
un énième bravo pour vos émissions et pour celle avec Annie Lemoine donc. Sauf que je n’arrive pas à trouver la version écoutée de Michelangeli jouant la sonate n°5 de Galuppi !!!!
Michel

3 tores.albert, le 05 février 2009 à 19:36 :

Merci à cette dame qui je le pense a lue le poème.
La télévision n’est pas la seule façon de vivre et l’écriture est une façon de perdurer.
Merci à vous , merci à elle

4 Françoise (40), le 05 février 2009 à 19:50 :

Pour D. BLANC, je parlais de son film et non de son livre. Avec mes excuses.

5 Pangloss, le 05 février 2009 à 20:48 :

La personne et le programme d’A. Lemoine étaient en effet intéressants. Agréable émission, comme à l’accoutumée, mais je m’interroge sur l’intérêt d’enregistrer Bach au piano. On parle même maintenant d’”oeuvres pour piano” de JS Bach… Il n’a pas écrit pour le piano et quand il parle de “klavier” c’est à un instrument à cordes pincées qu’il fait allusion, ou à un orgue. Les premiers pianos, pour lesquels ont écrit Beethoven, Schumann ou Schubert, sont apparus un demi-siècle après la mort de Bach! Il a connu et peut-être joué leur ancêtre, le piano-forte, et cet instrument ne l’a pas intéressé. Je comprends que des pianistes peu familiers du clavecin veuillent tout de même entrer dans cette oeuvre immense. Je crains aussi qu’après la disparition de nombreux grands clavecinistes la relève n’ait pas vraiment été assurée. Mais que c’est donc triste, Bach au piano! C’est d’ailleurs encore pire pour d’autres grands musiciens très brillants mais moins profonds, comme Couperin où Scarlatti. Que donneraient Chopin ou Rachmaninov au clavecin? Personne ne s’y hasarde heureusement mais ne serait-ce pas aussi absurde?

6 Renate, le 05 février 2009 à 22:30 :

Merci, merci pour cette émission avec Annie Lemoine. Pour avoir vu son documenataire sur Hélène Grimaud, pour l’avoir aperçue lors de ses concerts, je me doutais bien qu’elle allait saisir l’occasion de proposer « quelques morceaux choisis ». Et quelle entrée dans son « vrai » programme, après les madeleines, avec le premier morceau de l’album « Bach » ! Quelle fougue, quelle force absolue dans cette interprétation. Je ne trouve pas cela triste. Annie Lemoine a eu raison de souligner que « tout est déjà là, en place » , et de le comparer aux premières pages des livres.
« L’art est une sorte de réligion », disait Rodin, très simplement. Rainer Maria Rilke, dans ses « Lettres à un jeune poète », évoque « quelque chose de l’ordre du couvent » aussi, de façon plus vaste, lorsqu’il conseille de ne pas tourner les « regards vers l’extérieur ».
Et je pourrais encore parler des Lieder, du romantisme et son modèle de vie dans la solitude créative…
Il y a aussi un passage dans le deuxième livre d’Hélène Grimaud qui aborde le thème de la création et la solitude - que je vais m’empresser de retrouver, bien sûr.
Quant à la vocation insufflée, c’est ou cela peut être une belle façon de « venir à soi ». Après, évidemment, il faut construire son propre « devenir ». Mais, comme le remarque A. Lemoine, il existe « des influences et des rencontres dans la vie », des rencontres qui, c’est vous qui les dites, Olivier, « permettent de se révéler ». Cela rejoint (ce soir c’est la ronde !) ce qu’a dit Jean-Paul Scarpitta : on peut trouver un écho, quelqu’un qui vous ouvre des portes. La boucle est bouclée.
Amicalement.

7 Françoise (40), le 05 février 2009 à 23:33 :

Moi non plus, je ne trouve pas cela triste ; même s’il est vrai que parfois (mais en aucun cas chez Hélène Grimaud que j’adore. Ah, ce concerto n° 5 “Empereur” de notre cher Beethoven !), cela n’est pas toujours une réussite. Je pense notamment à “Jésus que ma joie demeure” ; oeuvre “arrangée” pour mon plus grand regret entendue sur RC il y a quelques mois.
En toute simplicité,je vous félicite pour votre culture Renate.
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet

8 Renate, le 06 février 2009 à 14:01 :

Merci, Françoise, cela me touche, mais ma culture est plus littéraire que musicale – pour l’instant :-) ! Par exemple, la question soulevée par « Pangloss »… je n’ai aucun élément de réponse concret – ne serait-ce une phrase d’Hélène Grimaud, dénichée sur le site « pianobleu ». Elle aurait voulu illustrer le fait que l’instrument joué importe peu : « Le message transcende l’instrument . »
Je vais me pencher sur le cas de l’œuvre « arrangée » dont vous parlez. Là, c’est vous qui êtes plus câlée, me semble-t-il !
En tout cas, « L’Empereur », j’adore, comme vous. J’ai pu l’écouter au Théâtre des Champs-Elysées, avec la Staatskapelle de Dresde et Hélène Grimaud. Un moment de grâce.
Ce w-e, je vais aussi chercher les paroles de votre première madeleine, promis !
Amicalement.

9 Livadiotti Roberto, le 06 février 2009 à 17:16 :

Oui, Françoise et Renate, comme vous j’aime beaucoup le concerto “l’Empereur” de Beethoven et aussi son 4e concerto. Je vous conseille aussi d’écouter les 1er et 2e concertos pour piano et orchestre de Brahms qui sont parmi les plus beaux du répertoire.

10 Maryvonne, le 06 février 2009 à 20:25 :

Bonjour,
Moi aussi, j’ai été passionnée par l’émission avec Annie Lemoine. Quelle sensibilité et quel humour ! Je me suis précipitée dans la FNAC et le VIRGIN de ma ville (Toulouse), mais je n’ai pas trouvé dans leurs rayons (minimaliste) “musique classique” l’Ave Maria de Gounod que j’ai adoré, interprèté par M. Maïsky. M. Bellamy, pouvez-vous m’en donner les références que je puisse le commander ?
Mille mercis pour votre émission toujours passionnante. Ne serait-il pas possible, puisque vous publiez la liste des morceaux diffusés, de publier en même temps les références de ces morceaux ?

11 Françoise (40), le 06 février 2009 à 23:24 :

… Très gentille Renate. Excellent WE à vous.
Mes enfants et petits enfants se sont arrêtés à la maison avant de rejoindre les Alpes. Je n’ai donc entendu qu’une partie de l’émission consacrée à Monsieur Dumas.
Entendu et aimé ce matin «la Symphonie °10 » de Mahler
Merci du conseil cher Roberto. Depuis deux jours, impossible d’accéder à votre site. Je suis privée de ma petite lecture du soir. Dommage.
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet

12 marie blanc, le 09 février 2009 à 16:04 :

depuis l’été 2007,j’écoute rc à la rochelle et depuis quelques mois,l’émission de mr bellamy:comme beaucoup d’auditeurs,je me depêche de rentrer pour m’installer à côté de mon poste et écouter ces interviews si courtois, d’une politesse devenue rare chez les journalistes aujourd’hui; olivier bellamy,merci de votre gentillesse inégalée envers les invités quelque soient leurs goûts et opinions? Je suis ravie de faire école autour de moi:mes proches savent que je ne réponds plus au téléphone durant votre émission,ainsi ils écoutent et ensuite nous comentons!donc encore merci puisque vous nous faites cadeau de sujets d’échanges!

13 Livadiotti Roberto, le 10 février 2009 à 17:31 :

Je constate qu’on ne mentionne plus les choix des invités peut-etre pour leur manque d’intéret en général. Chère Françoise, j’ai essayé de vous envoyer un message hier soir pour vous dire qu’il y avait un concert Beethoven hier soir et à part sa 5e symphonie, il y avait ce 4e concerto pour piano dont je vs avais parlé à vous et à Renate. Pourquoi n’arrivez-vous pas à vous connecter sur mon site comme avant? Dommage car j’ai mi de nouveaux compositeurs. Cordialement.

14 Renate, le 10 février 2009 à 20:01 :

Cher Roberto,
Pouvez-vous avoir la gentillesse de me donner le nom de votre site – je sais qu’il a été mentionné (et peut-être plus d’une fois) mais à ce moment-là j’étais encore „nouvelle“ sur le blog et je crains ne pas le retrouver facilement. Ce sera avec grand plaisir que j’irai voir. De toute façon, je reviendrai vers vous au sujet du conerto n° 4 – pour l’instant, je dois encore bosser un peu, car, hélas, je ne fais pas qu’aller sur le blog d’Olivier, même si cela m’amuse plus :-).
Amicalement et merci d’avance.

15 Françoise (40), le 10 février 2009 à 23:01 :

Oh ! Un très grand merci cher Roberto. Ainsi que je vous l’ai indiqué, votre site m’est de nouveau accessible. J’ignore ce qui s’est passé. Le concert Beethoven ? Non, je n’ai pas vu (TV ?) ou entendu (où ?).
Renate. Le site de Roberto : rlivadiotti@free.fr
Il se peut, il est même vraisemblable, que je ne vais pas pouvoir écouter - facilement - les futures émissions. Congés scolaires obligent ! Nous avons actuellement notre petit Malo de 2 ans 1/2 et “toute la famille” revient du ski dimanche pour le reste des vacances … alors !
Ma chère Renate, très touchée par votre gentillesse, je vous rassure, les vents - assez forts quand même - n’ont été que de courtes durées et, apparemment, sans dommages. Ouf :
Bonne soirée.
Toutes mes amitiés
Françoise à Sanguinet

16 Livadiotti Roberto, le 11 février 2009 à 00:44 :

Oui, chère Renate et chère Françoise, j’ai vu en effet que vous m’avez laissé un message sur mon site. Mais je rectifie: ce n’est pas @ c’est rlivadiotti.free.fr. J’espère que vous n’avez plus de tempete chez vous chère Françoise et que Sandrine qui a été qqe temps absente n’a plus de soucis avec la santé de sa petite Vittoria. J’ai trouvé l’émission de J.L.Fournier intéressante. Salutations

17 Renate, le 11 février 2009 à 14:48 :

Chère Françoise, cher Roberto,
Merci. J’irai sur le site, c’est sûr et certain. Aujourd’hui, je boucle un peu… serai également en vacances pour qq jours.
Françoise, je vous souhaite une belle semaine avec votre famille ! Joli comme nom, Malo.
Roberto : je reviens sur votre mail d’hier après-midi : je crois que vous avez raison, on devrait revenir un peu plus aux choix musicaux des invités ! Merci d’avoir “recentré” les choses.
Amicalement. A très bientôt.

18 Françoise (40), le 11 février 2009 à 15:56 :

Bonnes vacances à vous aussi chère Renate (nous ce sera début mars). Merci du compliment. Les ainés : Mathis 8 ans 1/2 et Valentin (6 ans). Nous en espèrons d’autres … au moins avec notre seconde fille.
Chère Nelly,
Toujours heureuse de vos lire. D. PREVOST et J.L. FOURNIER : n’ai pu entendu que leurs musiques t les ai plutôt bien aimées.
Très amicalement.
Françoise
PS. Je m’enrichis sur le site de Roberto


Donnez votre avis !






ombre