Accueil
Flux RSS

Le 21 décembre 2008 à 18:57 par Olivier Bellamy

Guy Gilbert, l’invité classique d’Olivier Bellamy

On peut dire que vous avez été particulièrement inspirés par le Père Gilbert puisque vous avez commencé à commenter l’émission avant que je n’écrive ces quelques lignes (un peu en retard, il est vrai). Pendant quinze jours, pas d’émission nouvelle ! A ceux qui s’interrogeraient sur cette absence, je réponds pour ma défense, votre honneur, être parti dans le sud finir un livre sur Martha Argerich que je dois rendre à Buchet-Chastel avant février… Certains d’entre vous me font la grâce de l’attendre impatiemment (à en juger par les chaleureux messages que j’ai reçus), cela me donne le courage de m’y mettre chaque matin.

Lire l’article en entier

22 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Garouste est venu d’art d’art

Le 18 décembre 2008 à 23:48 par Olivier Bellamy

Gérard Garouste, l’invité classique d’Olivier Bellamy

Hier, je suis allé à l’Olympia applaudir Laurent Gerra. Formidable spectacle avec un orchestre de cuivres de premier ordre. Sketches hilarants, imitations au rasoir, très brillant. Comme Muriel Robin était à ma gauche, j’en ai profité pour lui renouveler mon invitation à l’émission. Malheureusement, je n’ai recueilli qu’une réponse fort peu engageante. A la fin, Roberto Alagna, Julie Depardieu, Laurent Korcia, Claude Lelouch, Bernard Giraudeau, Thomas Dutronc sont allés le féliciter. Pour ma part, je lui ai offert un disque de Friedrich Gulda jouant Bach (il était ravi !) pour l’encourager à venir dans L’Invité Classique. Réponse très encourageante !

Lire l’article en entier

9 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Amour et anarchie

Le 18 décembre 2008 à 01:35 par Olivier Bellamy

Michel Ragon, l’invité classique d’Olivier Bellamy

1. C’est vrai, j’avais écrit quelque chose après l’article sur Fatou Diome. Quelque chose comme : arrêtez de vous envoyer des vacheries par blog interposé. A chacun d’exprimer son point de vue librement sans rabaisser celui qui dit autre chose et qui l’exprime autrement. Il y a assez d’agressivité de par le monde sans qu’on en rajoute. Si on attaque l’invité que vous aimez bien, défendez-le au lieu de jeter l’opprobre sur celui qui n’a pas été sensible à sa prestation.

Lire l’article en entier

3 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Reclus à l’Elysée

Le 17 décembre 2008 à 13:02 par Olivier Bellamy

Julie Depardieu, l’invitée classique

Lundi 15 décembre, Roberto Alagna recevait la Légion d’honneur des mains de Nicolas Sarkozy. Le président a été à la fois chaleureux et détendu. “Votre agenda est rempli jusqu’en 2014, a-t-il dit au chanteur, très ému. Moi, c’est jusqu’en 2012 !” Puis : “Angela (Gheorghiu) n’est pas avec nous ce soir. Elle chante à San Francisco ce soir… Je connais ce genre de problèmes… Mais il y a d’autres compensations”, sous les rires de l’assemblée. Dans le salon de réception où trônait un beau sapin (voir photo), on pouvait reconnaître Patrick de Carolis, qui marquait par sa présence un certain courage, Eve Ruggieri, toujours pimpante et diserte, Vladimir Cosma, Julie Depardieu (voir photo), Hugues Gall, etc. Roberto était entouré de sa famille et de nombreux amis. 

Après sa statue au musée Grévin et son succès au Top 10 des ventes de disques (2e place !) tous genres confondus, le ténor français pouvait vraiment dire : “C’est Noël !” 

3 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Les différences s’ajoutent

Le 17 décembre 2008 à 04:29 par Olivier Bellamy

Fatou Diome nous a donné une magnifique leçon d’humanité. Cet écrivain français d’origine sénégalaise vit dans notre pays depuis 1994. Elle vient de publier chez Flammarion “Inassouvies, nos vies”, un livre frémissant de sensibilité et plein d’une saine vigueur. Sur la page de garde, elle transmet au lecteur les musiques qui l’ont accompagnée pendant l’écriture : un morceau de kora du Mali, un chant sénégalais, du Keith Jarrett et les Suites pour violoncelle seul de Bach. Grâce (en partie) à la musique, elle est parvenue à réconcilier ses différentes identités sans les fondre, sans les métisser. L’intégration, c’est la désintégration, nous dit-elle. Ses propres différences se sont ajoutées sans rien soustraire en elle. Lire l’article en entier

13 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Ce soir ou jamais

Le 16 décembre 2008 à 02:35 par Olivier Bellamy

Frédéric Taddeï, l’invité classique d’Olivier Bellamy

Pour ceux qui n’écouteraient que la radio ou qui se coucheraient particulièrement tôt, Frédéric Taddeï présente avec talent l’émission phare de France 3. Une quotidienne culturelle en deuxième partie de soirée. Une émission faite pour être vue et pas seulement pour être là… Naturellement charismatique, Taddeï ne fait jamais rien pour attirer l’attention et laisse parler ses invités. Le personnage est brillant, à tel point qu’il peut donner l’impression d’être content de lui, ce qui n’est pas forcément le cas.

Lire l’article en entier

Tags : , ,
8 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Bienvenue à la Villa Médicis

Le 13 décembre 2008 à 02:31 par Olivier Bellamy

C’est une auditrice, Françoise je crois, ou Sandrine, qui m’a suggéré d’aller interviewer Frédéric Mitterrand à la Villa Médicis, après l’émission Renée Fleming (que j’avais enregistrée à New York). L’idée m’a plu parce que la Villa Médicis est un lieu extraordinaire où l’âme de nombreux pensionnaires est encore présente : Berlioz, Gounod, Dukas, Debussy… pour ne citer que les musiciens.

Pour pouvoir partir, j’ai monté un habile plan. Lire l’article en entier

Tags :
23 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Quand politique rime avec musique

Le 13 décembre 2008 à 02:06 par Olivier Bellamy

Alain Duhamel, l’invité classique d’Olivier Bellamy

1. Alain Duhamel est un très grand professionnel de la presse : télé, radio, écrit… Il a fêté ses quarante ans de journalisme. Je devrais être impressionné, mais ce n’est pas le cas. Dans cette émission, c’est toujours l’homme qui est intéressant, pas ses titres de gloire ou ses conquêtes. Alain Duhamel s’est montré tel qu’il est, humain, et c’est toujours plus captivant pour l’auditeur.

Lire l’article en entier

11 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Lambert du décor

Le 11 décembre 2008 à 01:17 par Olivier Bellamy

En regardant le DVD des sketches de Jonathan Lambert (que je ne connaissais pas, mais dont Charlotte et Albina, créatures de rêve à Radio Classique, raffolent), j’ai beaucoup ri. Chez Ruquier, le samedi soir, dans l’émission “On n’est pas couché”, il joue les anciens copains des stars. Ainsi, il a fait, devant Nana Mouskouri, comme s’il était son ancienne prof de chant (légèrement alzeimérisée). C’est vraiment tordant. Dans la vie, Jonathan Lambert n’est ni un joyeux drille égocentrique et fatiguant ni un clown triste sinistre et rasoir. C’est un jeune homme bien sous tous rapports, sympathique et sérieux. Lire l’article en entier

5 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Vin sur vin pour Coffe

Le 10 décembre 2008 à 01:15 par Olivier Bellamy

Jean-Pierre Coffe, l’invité classique

J’ai rencontré Jean-Pierre Coffe un jour au restaurant L’Abordage, juste à côté de Radio Classique. Un mercredi soir, puisque le soir, il n’est ouvert que le mercredi. Je lui avais demandé son téléphone et j’attendais d’avoir une bonne idée. Plusieurs semaines après, je lui ai proposé de faire cette émission sur la musique et le vin. Il a accepté tout de suite. Pour faire le programme, c’était compliqué. Il n’était pas libre quand j’appelais et inversement. Je l’ai retrouvé il y a quinze jours toujours à L’Abordage. Il dînait avec Jonathan Lambert, l’excellent comique qui est chez Ruquier le samedi soir. Nous avons fait le programme en cinq sec. Jean-Pierre Coffe a une vraie passion pour le chant français et l’opéra. Il aime les chanteurs qu’il a connus jeune : Mado Robin, Xavier Depraz, José Luccioni…

Lire l’article en entier

5 commentaires Lien permanent | Rétrolien

ombre