Accueil  >  Lang Lang en direct direct
Flux RSS

Lang Lang en direct direct

Le 23 juin 2008 à 15:32 par Olivier Bellamy

Je ne suis pas sorti très à l’aise de l’interview de Lang Lang ce matin, lundi 23 juin. D’abord il parlait en chinois (merci à l’excellent traducteur M. Jing, qui s’est prêté à ce périlleux exercice sans une fausse note), ce qui rendait la conversation laborieuse. J’ai eu souvent l’impression qu’il ne répondait pas vraiment aux questions. Ses réponses étaient millimétrées, pas très spontanées. C’est souvent le cas dans ces journées de promotion marathon (il a vu défiler des journalistes toute la journée). Et puis, je n’ai peut-être pas été très bon. 

Il est vrai que je n’ai pas toujours écrit des choses très tendres sur Lang Lang. Peut-être se souvenait-il d’une critique négative que j’avais écrit dans Le Monde de la Musique et qu’il se tenait sur ses gardes… Je crois aussi qu’il était fatigué : il rentrait de Vienne où il a enregistré les Concertos de Chopin avec Zubin Mehta. Quelle vie de fou !

En tous cas, son livre est passionnant. C’est le récit édifiant d’un garçon qui veut être le numéro un à tout prix et qui réussit. Ses rapports avec son père sont incroyables. Il raconte une dispute où son propre père lui demande de se tuer, de se jeter par la fenêtre. Ils sont 35 millions à faire du piano en Chine aujourd’hui. Ça promet !

Olivier Bellamy 

Tags :
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 4 commentaires pour cet article :

1 guillerme, le 23 juin 2008 à 16:05 :

Et bien je vous trouve bien dur avec vous même ! Je n’ai pas pu écouter l’interview en entier mais j’en ai pourtant bien apprécié la teneur. Vos questions étaient pertinentes, peut être plus que celles que le jeune virtuose a l’habitude d’entendre ce qui expliquerait sa retenue. Je suis toujours fascinée par les parcours des prodiges chinois. Si loin de notre façon d’aborder la musique, cela me laisse perplexe et de les écouter se livrer est parfois presque encore plus déconcertant.
Merci à vous.
Sincèrement, Martine Guillerme

2 Papon Dominique, le 24 juin 2008 à 13:45 :

Mme Guillerme, ci-dessus, a écrit ce que je m’apprêtais à vous dire: donc, pas de doublon. Cependant, en ce qui concerne Lang Lang,je reste subjuguée par sa technique mais entièrement sur ma faim pour le côté musical, ce qui est primordial. Le 3ème de Rachmaminoff, par exemple! je rêvais qu’Ashkenazy ou Pletnev prennent la relève pour que Lang Lang entende! etc, etc. J’ai été interessée pourtant, d’entendre les oeuvres chinoises.
Enfin, pour moi, Lang Lang est un animal (qu’il m’excuse) de cirque, probablement un enfant martyr et je doute de la longévité de sa carrière. Il terminera comme le pianiste de Las Vegas dont le nom m’échappe, qui portait de somptueux manteaux de fourrures et bijoux clinquants!

3 georges LASSERRE, le 30 décembre 2008 à 21:15 :

Merci de nous avoir offert ce moment sublime.C’est sûr”MOMO”votre place sera au Paradis.Quel virtuosité,quelle simplicité,quel feu d’artifice royal. ce 30.12.2008

4 COURQUET, le 02 octobre 2010 à 12:28 :

Je ne parviens pas à trouver le programme de chacun de vos invités, merci de m’indiquer comment s’y prendre!
Un grand merci pour votre émission et la qualité de vos choix, le seul bémol auquel il est difficile de remédier il serait agréable de pouvoir écouter les oeuvres sans avoir un dialogue en surimpression


Donnez votre avis !






ombre