Accueil

perico-legasse.jpg

Quand les papilles sonnent juste, l’oreille en salive à l’avance. La preuve avec le critique gastronomique Périco Légasse.

Voici son programme :

Quatre morceaux classiques :

- Suite française n°2 d’après Claude Gervaise, par Francis Poulenc, sous la direction de Georges Prêtre.
https://www.youtube.com/watch?v=Jn9VfU5Dqpg

- Le choeur des trembleurs, Isis, Jean-Baptiste Lully, par les Arts Florissants, sous la direction de William Christie
Lully: Isis, LWV 54 - L’Hiver Qui Nous Tourmente - YouTube

- Villanelle, Hector Berlioz, par Anne-Sophie von Otter, sous la direction de Philipp Grégory.
https://www.youtube.com/watch?v=qR1r12aC8XU

- “Trois beaux oiseaux du paradis”, Trois chansons pour choeur mixte a cappella, Maurice Ravel.
https://www.youtube.com/watch?v=6l-GPMd0KEk

Les trois madeleines :

1 - Danza espanola n°V « Andaluza », Enrique Granados, par Alicia de Larrocha
https://www.youtube.com/watch?v=KoQgLyZTVr4

2 - “Pavane pour une infante défunte”, Maurice Ravel, orchestre de Cleveland sous la direction de Pierre Boulez.
https://www.youtube.com/watch?v=hHp37fc3CJc

3 - “Ah quel dîner”, air de la griserie, La Périchole, Jacques Offenbach, par Teresa Berganza.
https://www.youtube.com/watch?v=F6NKi_Vbe0U

Est-il possible en fin d’émission d’écouter un bref instant ce chant traditionnel en hommage au Pays Basque ?

« Egon atzarri » par les choeurs Oldarra
https://www.youtube.com/watch?v=0rcumTHXJYc&index=8&list=PL091A4C00845EA9C3

Derniers écrits :
La révolution de l’oenotourisme : voyage au coeur de l’âme française, dans Marianne (juin 2015).

Oeuvres récentes :
Dictionnaire impertinent de la gastronomie, éditions François Bourin, 2012.

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Lionel Sow, atout choeur

Le 25 juin 2015 à 15:02 par Olivier Bellamy

lionel-sow.jpg

Excellent chef de choeur, Lionel Sow réalise un travail prodigieux à l’orchestre de Paris.

Voici son programme :

Coups de cœur :
Alfred Schnittke – Psalm of repentance N°12
Swedish Radio Choir, Tonu Kaljuste

Claudio Monteverdi – Vespro 1610
Nisi Dominus
René Jacobs

William Byrd – Messe à quatre voix – Agnus Dei
King’s College Cambridge, David Willcocks

Richard Strauss – Vier letzte Lieder (le premier)
Renée Fleming

 

Madeleines :
Bob Marley – Mr Brown

Jimmy Scott – Nothing compares 2 U

Felix Mendelssohn – Concerto pour violon (1er mouvement)

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

marion-game.jpg

Derrière un sacré tempérament se cache un goût du sacré. Après le feu aux planches, le parfum de l’encens. Sous le rire, la myrrhe.
Marion fait ses gammes et la musique s’arpège naturellement.

Voici son programme :
• Requiem de Brahms « Denn alles Fleisch » (2e mvt)
• Missa Solemnis de Beethoven (Agnus Dei)
• Messe en Ut mineur de Mozart
• Le chevalier et la Rose de Strauss (Trio)

Madeleines :
• Ella Fitzgerald « The Lady Is A tramp »
• Sinatra
• Michel Jonasz « Joueur de blues »

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

sebastien-thiery.jpg

Entré dans la famille Tesson, il est un auteur à succès dont on loue la mécanique théâtrale et le sens du comique de situation. Honnête, Sébastien Thiéry a avoué avoir demandé à sa femme Daphné de l’aider à composer son programme. Bon son ne saurait mentir.

Voici son programme :

- Les Scènes d’Enfants de Schumann (ou Kinderszenen) op. 15 numéro 1
- Le Concerto pour piano et orchestre numéro 1 en ré mineur de Bach, interprété par Glenn Gould (en 1957)
- La Campanella de Liszt interprétée par le pianiste Evgeny Kissin
- La Suite pour violoncelle numéro 1 en sol majeur de Bach

Les madeleines :

Hubert Félix - Thiephaine
David Bowie - Heroes
Alex Beaupain -Pourquoi battait mon cœur

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

philippe-favier.jpg

Belle rencontre avec le plasticien Philippe Favier pour cette journée Saint-Etienne sur Radio Classique.

Voici son programme :

Les Classiques :

Maria Cristina Kiehr Concerto Soave : Monteverdi, O quam pulchra es

Natalie Dessay : Haendel, Delirio Amorosa, Le Concert d’Astrée

Magdalena Kozena : Lamento, Mir ekelt mehr zu Leben de J-S Bach

Charles Cyroulnik et Jean Hubeau : Debussy, Sonate pour violon et piano

Les madeleines :

Dario Moreno : Quand elle danse, tiré de “Oh! Que Dario”, “Je suis né en 1957… Ce morceau date de 1956… Sans doute ai-je été conçu sur cette musique… Mes parents en plus de la mercerie familliale avaient un dancing, ils invitèrent Dario Moreno,  Jacques Brel et tous les grands accordéonistes de l’époque… Ce fut Dario Moreno qui clôt la messe d’enterrement de mon père avec le titre approprié : JE PARS…

Lucio Dalla, Caruso

Cat Stevens : Morning has broken

Gérard Manset, Lumières

Actualité passée dernière expo parisienne : NOIR à la Maison Européenne de la Photographie et One Man show à Drawing Now (Salon du Dessin contemporain), expo au Couvent de la Tourette (Le Corbusier)

Actualité à venir : exposition a Bruxelles au musée Erasme (Anderlecke précisement), sans doute une exposition à la Galerie Bartschi de Genève où nous allons éditer un service en porcelaine pour la Princesse de Hanovre (apres avoir créé il y a quelques années le service d’apparat de l ‘Elysée) ; je prépare un livre à deux voix avec Eric Chevillard chez Fata Morgana, peut-être un livre sur Orlando Furioso, peut-être un livre à deux mais avec Alechinsky… etc etc… Et surtout, comme depuis maintenant plus de trente ans, je cherche chaque jour à me surprendre…

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

marie-christine-barrault.jpg

Dans son regard, on voit briller le goût pour l’art et l’amour de la vie. Mélange de passion et de raison que Claudel associait à notre soif conjointe d’ordre et de désordre. Carmélite du théâtre, Marie-Christine Barrault est aussi une servante de la musique.

Voici son programme :

Madeleines :

- Blowes the Wind southerly chanté par Kathleen Ferrier
- Léo Ferré, La Seine
- Concerto Vivaldi pour deux mandolines p133 le début de l’Andante

Morceaux classiques :

- Quatuor numéro 13 de Beethoven op 130: la Cavatina
- Bach,  Passion selon st Matthieu plage 75 Mache dich, mein Herze, rein
si possible chanté par Tom Krause dans la version de Georg Solti
- Monteverdi, Le Combat de Tancrède
- Alain Kremski, Bols Thibétains

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

rose-laurens.jpg

S’il l’avait connue, Patrick Timsit aurait ajouté une réplique à son dernier spectacle : “A l’exception de Rose Laurens” lorsqu’il évoque la tristesse des ashkénazes et la gaieté des séfarades. Ou lorsqu’il évoque la différence entre Einstein d’un côté et Enrico Macias de l’autre. “A l’exception de Rose Laurens.”
Eh oui, Rose Laurens est une femme exceptionnelle, gaie, cultivée, attentive aux autres. Trop vite cataloguée à un seul tube qui fit danser la France entière : Africa. Son dernier album est un bijou d’humeur jazzy idéal pour les soirées d’été avec des textes ciselés sur mesure par Pierre Palmade.

Voici son programme :

Classiques :

- Rondo la campanella (Paganini) par Y.Menuhin

- Vissi d’arte (Puccini) par Maria Callas

- Torne a Sorrento (De Curtis) par Pavarotti

- Mio babbino caro (Puccini) par Maria Callas

~~~~~~~~

Madeleines :

- Don’t make me over par Dione Warwik

- Because par The Beatles

- People par Barbra Streisand

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

raphaelle-bacque.jpg

Le roman de Raphaëlle Bacqué est troublant à plusieurs titres. La personnalité de Richard Descoings, talentueux, novateur, mais aussi pervers, transgressif, bipolaire. Et puis que l’esbroufe et le culot soient davantage reconnus que l’honnêteté et le mérite. Pour cela, inutile d’accuser notre époque, rien de nouveau sous le soleil.

Voici son programme :

- Chanson d’Automne, interprété par Philippe Jaroussky et le Quatuor Ebène
- La fille aux Cheveux de Lin, Claude Debussy. Par Samson François
- Les Jeux d’Eau à la Villa d’Este, Franz Liszt. Par Vladimir Ashkenazy
- Liebestod. Tristan et Isolde, Wagner. Kirsten Flagstad. 1936 à Covent Garden

“Madeleines” :

- Un été, Claude Nougaro
- First Step, Hanz Zimmer. Musique du film Interstellar
- Revoir Paris, Benjamin Biolay

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

enki-bilal.jpg

Impossible d’avoir échappé à la Bilal’touch à moins d’être né sur Mars. Enki est une star. Cela n’a en rien émoussé sa simplicité et la fraîcheur de son inspiration.

Voici son programme :
- Gérard Manset - “ANIMAL ON EST MAL”
- Claude Nougaro - IL Y AVAIT UNE VILLE
- Pink Floyd - COMFORTABLY NUMB

Classiques :

BACH - Michele Makarski & Keith Jarrett - Sonates pour violon et piano - piste n°3
BEETHOVEN - Kolja Blacher - Violin sonata n° 9 piste 1
LIGETI - Lux Aeterna

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

olympe.jpg

Une enfance chaotique, un goût pour la musique, des rencontres, un talent. Olympe est né. Souhaitons lui bonne chance.

Voici son programme :
- Habanera, Carmen de George Bizet

- Mio Bambino Caro, Maria Callas

- Ave Maria de Caccini

- Nocturne n°20 de Frédéric Chopin

Les 3 madeleines:

- Breathe Me, Sia

- Zombie, Cramberries

- Aimer est plus fort que d’être aimé, Balavoine

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

ombre