Accueil

francois-weil.JPG

La musique n’est pas absente du temple universitaire du savoir et de la connaissance. Orchestres, choeurs, ensembles et une saison musicale que préside le chancelier François Weil.
Voici son programme :
- Dvorak, la symphonie numéro 9 ou symphonie “Du nouveau monde”, 2e mouvement
- Tchaikovsky, Casse Noisette, la valse des fleurs
- Chopin, une mazurka, si possible par Samson François
- Offenbach, La belle Hélène, dir. Michel Plasson, J. Norman ds le rôle d’Hélène, invocation à Vénus (”on me nomme hélène la blonde…”)

3 madeleines:
- Honegger, Le roi david, “loué soit le seigneur” (chanté à Pleyel 1975)
- Brel, “Rosa”
- Bernstein, West side story, “I like to be in america”

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

sabatier.JPG

L’avis de recherche de Stéphane Rousseau n’ayant rien donné (il a oublié le rendez-vous), c’est l’émission de Patrick Sabatier qui est passée en catastrophe. Une occasion de faire mieux connaissance avec un animateur qui s’est bonifié avec le temps.
Voici son programme :

-Le Prélude de La Traviata de Verdi
-Symphonie numéro 4 de Mahler (2éme mouvement)Chef D’orchestre : G-Solti
-La Varsovienne (Chœur de l’Armée Rouge)

Madeleines :
- La Javanaise . Gainsbourg
-Douce France de Trenet
-Mes Amis, mes amours….d’Aznavour

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

eric-de-mongolfier.JPG

Descendant des frères Montgolfier, le procureur de la République rendu célèbre par une affaire sulfureuse menée avec courage et détermination sait prendre de la hauteur sans être hautain. Sa vision élevée de la Justice ne l’empêche pas d’être proche de ses dossiers tout en se tenant à distance de la puissance politique et d’éviter tant la langue de bois que la brutalité des réquisitoires. Un homme honnête doublé d’un esprit éclairé.

Voici son programme :
A. Corelli – concerti grossi op.6 (le 4 de préférence)
G. Verdi – Nabucco ( le chœur des prisonniers)
L. van Beethoven – neuvième symphonie (hymne à la joie)
W.Walker – Amazing grace

et, davantage comme “madeleines” :

W.A Mozart - Ave Maria
Yves Duteil – La langue de chez nous
J. Brel – Sur la place

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

jean-guihen-queyras.JPG

Protégé de Pierre Boulez lorsqu’il était membre de l’Intercontemporain, Jean-Guihen Queyras effectue depuis une carrière remarquable de violoncelliste avec une rare distinction. Je reçois à l’instant un mail d’auditeurs lyonnais qui se souviennent avec émotion du temps où ils l’ont hébergé lors de ses études et qu’il offrait l’image d’un garçon travailleur, sympathique, aimé des enfants.
Voici son programme :
4 CD qui comptent
Mozart, Don Giovanni. Giulini
Sonates de Scarlatti par Alexandre Tharaud
Pierre Boulez: ‘Sur Incise’
JS Bach: Cantate Jesu, der du meine Seele BWV 78. Duo Wir eilen mit schwachen. Enregistrement de PhilippeHerreweghe chez harmonia mundi

Madeleines
Art Blakey and the drum messengers
Georges Brassens: La Mauvaise Réputation
Beethoven: 7e Symphonie, Marlboro Festival Orchestra/Casals

Pour s’amuser:
Colargol sur la lune
Le petit conservatoire/Mireille

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Adamo, la tendresse au rendez-vous

Le 21 novembre 2014 à 12:45 par Olivier Bellamy

adamo.JPG

Le “tendre jardinier de l’amour”, comme l’appelait Jacques Brel, reste le même avec le temps. Toujours à l’écoute des autres et des fluctuations de son époque. Son hommage à Bécaud est un cri du coeur et un modèle d’appropriation.

Voici son programme :

Madeleines:

-Catari. Core ´ngrato Giuseppe di Stefano
-Bécaud : le pianiste de Varsovie
-Petite fleur Sydney Bechet

Classiques:

-E lucevan le stelle. Tosca Puccini / Mario Lanza
Mozart: concerto en Do M
Céleste Aïda Roberto Alagna / Verdi
Ataulfo Argenta / la danse du feu Manuel de Falla

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

nathalie-loiseau.JPG

Loin d’un féminisme guerrier et agressif, Nathalie Loiseau développe une réflexion forte et sensible sur la place des femmes dans la société. La directrice de l’ENA n’a aucune revanche à prendre, que des idées sensibles à partager.
Voici son programme :
4 classiques :
- « Le chœur des Pèlerins » de Tannhäuser de Wagner,

- « Libiamo » dans la Traviata de Verdi,

- « Summertime » dans Porgy and Bess de Gershwin,

- le concerto pour deux violons en ré mineur de Bach.

3 « madeleines » :
- un extrait d’un orchestre de gamelan indonésien,

- un chœur basque,

- la musique de Chapeau Melon et Bottes de Cuir

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Didier Decoin, faconde et malice

Le 21 novembre 2014 à 12:30 par Olivier Bellamy

didier-decoin.JPG

Il n’a pas son pareil pour raconter des histoires. Didier Decoin traque l’humain et l’insolite dans son Dictionnaire amoureux du fait divers.
CLASSIQUES
. Mstislav Rostropovitch - Barber - Adagio for Strings Op 11
. Fauré - Pavane/Rattle - Berliner Philharmoniker
. Manon Lescaut - Puccini
. Prokofiev - Scherzo - violin Concerto n° 1 (Hilary Hahn)

MADELEINES :
. Rachmaninov - Concerto n°2 (B.O. de mon premier baiser)
. Marc Lanjean pour le film “Razzia sur la chnouf”
. Honegger - Pacific 231

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Artiste des pieds à la tête, Gérard Caussé se livre avec profondeur et élégance.
Voici son programme :
• 4 oeuvres classiques:
• 1- Paganini “Sonate per la gran Viola”
• Gérard Caussé alto / Guy Penson piano forte

• Ricercar 103 3 guide des instruments de musique ( vol 2 ) Jérôme Lejeune

• 2 - Gérard Pesson ” Dispositions furtives”
• Piano: Alfonso Alberti
• 3 La lumière n’a pas de bras pour nous porter”

• 3 - Schubert ” Sonate Arpeggione” pour cello et piano
• Maurice Gendron / Jean Françaix
• 1er mouvement

• 4 - Brahms 2d chant pour Voix/ alto / piano

• Nora Gubisch / G. Caussé / Alain Altinoglu

• 3 Madeleines :

• 1 - Boris Vian ” Fais moi mal Johnny…….

• 2 - Ferrat 3 …pourtant que la montagne est belle….

• 3 - Barbara La Solitude

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Roberto Alagna, la générosité

Le 21 novembre 2014 à 12:09 par Olivier Bellamy

alagna-2.JPGIl émane de lui une générosité solaire et une sincérité vraie. Roberto Alagna donne tout dans l’instant, il ne calcule rien, il n’économise rien. Quel artiste ! Et quelle personnalité attachante ! Ça paraît si naturel le grand talent.

Voici son programme :
Duo Attila (Verdi) Ramey/Zancanaro
“Ardo pe gli anni…”

Aleksandra Kurzak (Chopin)
“Nie ma czego trzeba”

Brassens “Au grand café” (Trenet)

Jussi Björling “Morgen”(Strauss)

Madeleines:
No1 : Joséphine Baker “Mayari”

No2: Hansel and Gretel “Evening prayer” Lindsay/Kurzak

No3:”Ramming speed” Ben Hur

No4: Vezzani “U trenu di bastia..”

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

leleu.JPG

Phénomène de la trompette, Romain Leleu est aussi un musicien très sensible, curieux et ouvert.
Voici son programme :
Bach, Concerto pour 2 violons en ré mineur BWV 1043, 2e mouvement (Perlman et Stern)
Ravel, Ma Mère l’Oye, Le Jardin Féerique (Nézet Séguin, Rotterdam Philharmonic)
Mozart, Requiem, Dies Irae
Rachmaninov, Concerto pour piano No 2, 2e mouvement (Lang Lang)

3 madeleines :

Hummel, Concerto pour trompette en Mi b majeur, 3e mouvement (Maurice André/H. Karajan/Berliner)
Antonio Carlos Jobim, Chega de Saudade
Nina Simone, My Way

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

ombre