Accueil
Flux RSS

Hélène Grimaud, foi et empathie

Le 09 février 2016 à 13:49 par Olivier Bellamy

Sens du sacré, amour de la nature, défense de l’humanité, Hélène Grimaud ne sépare rien. La musique est le fil rouge qui relie le tout.
Voici son programme :
Nuages gris de Liszt par Krystian Zimerman
Tabula Rasa de Arvo Pärt
Le Messager de Silvestrov
Madeleines :
Christina Aguilera Car Wash
George Michael Praying for Time
Jimmy Scott All the Way

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Elle brûle à l’intérieur, Emmanuel Haïm. Voilà pourquoi elle semble sous contrôle, un globe de verre posé sur sa flamme. Judicieusement, elle réserve à la musique le brasier de son âme et au domaine privé l’incendie de son coeur.
Voici son programme :
1/ Musique classique
Johann Sebastian Bach. L’art de la fugue. Contrapunctus 1.
Version : André Isoir sur l’orgue Gerhard-Grenzig de St Cyprien-en-Périgord.
Stravinvsky. Le sacre du printemps. La danse de la terre 
ou la glorification de l’élue 
ou la danse sacrale. 
Version: Sir Simon Rattle. Berliner Philharmoniker.
- Franz Schubert. Le voyage d’hiver. « Gute nacht ». Version : Christian Gerhaher avec Gerold Huber au piano.
- Chopin par Miklόs Perényi (bis du récital à Wigmore Hall le largo de la sonate pour violoncelle et piano opus 65
2/ MADELEINES, au choix :
François Couperin. « Tic toc choc »
Version : Yvonne Lefébure
Marylin Monroe. I wanna be loved by you
Nina Simone. My baby just cares for me

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Louis Chedid, ainsi est-il…

Le 05 février 2016 à 17:43 par Olivier Bellamy

louis-chedid.jpg

… nature, sympathique, créatif. Toujours tourné vers le bon côté des choses, sans oblitérer l’humour, la satire, l’absurde, mais pour aller vers le haut plutôt que de gémir sur le passé.

Voici son programme :

- Debussy, Suite bergamasque, “Clair de lune”
- Saint-Saëns, Le Carnaval des Animaux, “Aquarium”
- Donizetti, L’Elixir d’amour, “Una furtiva lagrima”, par Pavarotti
- Beethoven, Sonate pour piano n°8 op. 13 en do mineur

Madeleines :

- “Marseille, tais-toi Marseille”, par Colette Renard
- “Moon River”, par Audrey Hepburn

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

patrick-brion.jpg

Qui n’a pas salivé par avance durant l’indicatif du Cinéma de Minuit ? Regards de stars hollywoodiennes, musique de Francis Lai et voix de cinéphile hors cadre et hors canons (de Navarone). Ce timbre suspendu (comme le furent les Jardins de Babylone), c’est celui de Patrick Brion devenant aussi culte que le zézaiement de Jean-Christophe Averty, du temps où l’on cherchait des professionnels passionnés plutôt que des bimbos de la culture.
Erudition de haut vol et sensibilité personnelle étaient au rendez-vous.

Voici son programme :

- Musique du film Singin’ in the Rain, “Good Morning”
- Musique du film My darling Clementine
- Morceau de Garry Owen
- Evita, “Don’t cry for me Baby”
- Chopin, Prélude pour piano n°24 op. 28 en ré mineur

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

jean-christophe-spinosi.jpg

Il n’a pas froid aux yeux notre Jean-Christophe Spinosi pour jouer la Quatrième de Brahms avec son Ensemble Matheus à cinquante. Mais les auditeurs de Radio Classique et les spectateurs du Quartz de Brest ont pu juger que l’audace est payante quand elle est portée par un projet sincère et généreux.

Voici son programme :

Madeleines :

- Voce di Corsica, “Domine”
- The Beatles, “Come together”
- Musique du film West Side Story, “There’s a place for her”

Morceaux :

- Verdi, Requiem, “Quid sum miser”
- Bach, Oratorio de Noël, “Schlafe, mein Liebster”, par Anne Sofie von Otter
- Beethoven, Missa Solemnis, “Benedictus”, par Harnoncourt
- Wagner, Tristan et Isolde, “Prélude”, par Kleiber
- Monteverdi, Les Vêpres à la Vierge, “Duo Seraphim”, par Jacobs

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Régine, tournée générale

Le 02 février 2016 à 10:43 par Olivier Bellamy

regine2.jpg

En tournée dans toute la France avec son tour de chant, Régine est venue partager quelques souvenirs avec émotion. La figure de son père, un flambeur magnifique ; son plus grand amour rencontré à quatorze ans, raflé par la milice française ; Sagan, Barbara, Brialy… toute une époque. Et la carte VIP d’Onassis, et Callas abandonnée. Elle aurait pu aussi parler de Malraux, de Marlène Dietrich, de Greta Garbo. Elle les a tous connus. Quel destin singulier !

Voici son programme :

Les 4 classiques :

- Scarlatti, Sonate en ré mineur L. 108, par Daniil Trifonov
- Beethoven, Concerto pour piano n°5 “L’Empereur”, 2ème mouvement
- Tchaïkovski, Casse-Noisette, “Danse de la Fée Dragée”, par Martha Argerich et Nelson Freire
- Prokoviev, Roméo et Juliette, “Danse des Chevaliers”

Les 3 Madeleines :

- Jacques Brel, “Madeleine”
- Fréhel, “Tel qu’il est”
- Barbara, “Göttingen”

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

amelie-de-bourbon-parme.jpg

Un aristocrate qui n’aurait pas la passion de l’Histoire est comme un politique qui n’aurait pas la passion de l’Etat. Une incongruité doublée d’une faute morale. Comme Amélie de Bourbon-Parme est fille naturelle d’un héros de la guerre, elle écrit naturellement de beaux livres sur quelques-uns de ses ancêtres. Dernier en date : Charles Quint qui avait la passion du Temps et dont on a dit que le soleil ne se couchait jamais sur son royaume. Crépuscule d’un empire et d’une certaine idée de l’Occident chrétien.

Voici son programme :

- Verdi, Don Carlos, Acte IV, scène et cantabile “Elle ne m’aime pas”, par Ruggiero Raimondi
- Chopin, Ballade n°1 op. 23 en sol mineur
- Josquin Desprez, Mille regretz, par l’Hilliard Ensemble et Paul Hillier
- Brahms, Danse hongroise n°5, par le London Philharmonic

Madeleines :

- Zorba le Grec
- Barbara, “Mon Enfance”
- Rolling Stones, “Angie”

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

bruno-racine.jpg

Discret et distingué, Bruno Racine vient d’écrire un petit livre tendre et lumineux qui s’intitule La Voix de ma mère. Confessions et souvenirs littéraires évoquent sa propre mère et, en transparence, la maman de tout le monde.

Voici son programme :

Classiques :

- Victoria, Missa pro defunctis, “Kyrie”
- Haendel, L’Allegro, il penseroso ed il moderato, “These delights thou canst give”, dirigé par Gardiner ou John Nelson avec l’Ensemble orchestral de Paris
- Galuppi, Sonate en Do Majeur, 1er mouvement, par Arturo Benedetti Michelangeli
- Prokofiev, Alexandre Nevski, “La Bataille sur la glace”

Et pour les Madeleines :

- Joan Baez, “Battle Hymn of the Republic”
- Ricchi e Poveri, “Sarà perchè ti amo”
- Beethoven, Symphonie n°5, 1er mouvement, dirigé par Arturo Toscanini

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Serge Baudo, merci maestro

Le 01 février 2016 à 11:19 par Olivier Bellamy

serge-baudo.jpg

Tout mélomane possède au moins un enregistrement de Serge Baudo au fond de sa discothèque. Pour ma part, c’est l’intégrale des symphonies d’Honegger qu’il m’a fait découvrir. Sa maestria face à un orchestre, son engagement indéfectible pour la musique française se sont arrêtés dimanche dernier après un Pelléas et Mélisande de Debussy à Toulon dont le chef marseillais a annoncé qu’il serait une forme d’adieu. A bientôt Petit Père…

Voici son programme :

Les « Madeleines » :

- Un morceau d’Erroll Garner avec le bassiste Slam Stewart
- “Le Prisonnier de la Tour”, par Cora Vaucaire
- “Les Marchés de Provence”, par Gilbert Bécaud

Les classiques :

- Richard Strauss, La Vie d’un héros, dirigé par Serge Baudo chez Forlane
- Debussy, Pelléas et Mélisande, par l’Orchestre national de Lyon dirigé par Serge Baudo
- Honegger, Jeanne au bûcher, par le Philharmonique de Prague dirigé par Serge Baudo
- Poulenc, Stabat Mater, dirigé par Serge Baudo
- Dutilleux, Tout un monde lointain, avec Rostropovitch et dirigé par Serge Baudo

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Raphaël Mezrahi, un grand coeur

Le 27 janvier 2016 à 19:10 par Olivier Bellamy

raphael-mezrahi.jpg

Belle rencontre avec Raphaël Mezrahi qui confirme l’opinion selon laquelle il faut être intelligent pour faire l’idiot. Un vrai héritier des dadaïstes.

Voici son programme :

Madeleines :

- Eddy Mitchell, “La Cour des Grands”
- Private Domain, “Here in this place” (d’après Les Indes galantes de Rameau)
- Stevie Nicks, “Beauty and the Beast”

Classiques :

- Rossini, “Ouverture” de Guillaume Tell
- Bach, Variations Goldberg 
- Maurice André, Concerto pour trompette en ré mineur, “Allegro”
- Schubert, Trio op. 100 en Mi bémol Majeur

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

ombre