Accueil

110414-arie-van-beek2.jpg

Né à Rotterdam, il a d’abord dirigé l’Orchestre d’Auvergne et aujourd’hui l’Orchestre de Picardie. Arie van Beek fait partie de ces musiciens sérieux qui ne se prennent pas au sérieux, mais qui connaissent parfaitement l’artisanat du métier et qui sont dotés d’une vraie curiosité.

Voici son programme :

Madeleines :

1. CHOPIN - Dabrowski’s Mazurka
Orchestre du 18ème Siècle / Frans Brüggen 0’47

2. BERIO - Folksong XI Azerbaidjan love song
Concertgebouw Orchestre d’Amsterdam/Chailly 2’10

3. SCHUBERT - Rosamunde Sheperd’s Melody
Berliner Phiharmoniker/Abbado 1’30

Pièces classiques :

1. BACH - Concerto Brandenbourgeois n°1, 1ère mouvement
Concerto Italiano 3’40

2. BERLIOZ - Venez, venez peuple de Rome, tiré du Benvenuto Cellini
London Symphonie Orchestra/Colin Davis 4’48

3. HAYDN - Symphonie n°90 4ème mouvement
Berliner Philharmoniker/Rattle 8’05

4. MAHLER - Lob des hohen Verstands tiré du « Des Knaben Wunderhorn »
Wiener Virtuosen/Thomas Hampson 2’47

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

100414-sandrine-bonnaire2.jpg

Elle a conservé le rire d’une grande ado qui irait gagner sa vie comme caissière chez Franprix et qui, le soir, referait obstinément le monde avec des copains, en buvant des bières et en dansant sur les tables. Sandrine Bonnaire a gardé son authenticité et sa fraîcheur, sa part minérale aussi, ce côté granitique qui s’effrite soudain dans un large et lumineux sourire. Dans la vie, elle ne joue pas à être quelqu’un d’autre parce qu’elle regarde la réalité en face et retrousse ses manches sans rien perdre de sa bonne humeur et de son caractère bien trempé. Belles évocations de sa soeur Sabine, de ses “tuteurs” à Grigny, de son padre-padrone de cinéma, le grand Maurice Pialat.

Voici son programme :

- Chopin : Nocturne
- Schubert : Adagio
- Gorecki : Three pieces in old style
- Beethoven : Concerto pour piano n°4

Madeleines :

- Jacques Higelin : “Ma guitare est un fusil”
- Alain Bashung : “Comme un lego”
- Jorge Ben : “Zagueiro”

4 commentaires Lien permanent | Rétrolien

090414-mazarine-pingeot2.jpg

La fille cachée de la République a grandi, aimé, pris du plomb dans l’aile, enfanté, enseigné, bourlingué. Elle nous revient décontractée, lucide, vive. Ses Invasions quotidiennes racontent l’histoire d’une femme d’aujourd’hui, divorcée, empêtrée dans ses névroses, son boulot, ses gosses, son ex, avec un humour décapant. L’ironie est toujours le signe de l’âge de raison chez l’écrivain, même si son héroïne peine à quitter le temps des frayeurs enfantines.

Voici son programme :

- Schubert : Ave Maria

- Purcell : Didon et Enée

- Schubert : Quatuor ‘La Jeune fille et la mort’

- Mozart : Requiem

Madeleines :

- Jim Morisson : “People are strange”

- Patti Smith : “Gloria”

- Leonard Cohen : “Suzanne”

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

 080414-renaud-capucon2.JPG

Il creuse son sillon, trace sa route avec une intelligence artistique qui s’affine d’année en année. Renaud Capuçon est en train de réussir son pari aixois : un festival de Pâques de très haut niveau qui ne soit pas seulement un rendez-vous de stars, mais un partage d’événements musicaux accessibles à tous. Avec Michel Lucas du CIC et Dominique Bluzet du Grand Théâtre de Provence, c’est un trio digne de celui du Chevalier à la Rose qui résonne dans la cité du Roi René. Tout pour la beauté, l’harmonie, le partage.
Radio Classique est fier et heureux d’en être le partenaire. Nous nous retrouverons sur place à partir du 14 avril prochain.

Voici son programme :

Madeleines :

- Strauss : Quatre derniers lieder, Lied n°3, Beim Schlafen gehen (par Claudio Abbado)
- Bach : Concerto pour 2 violons, mvt lent (par Isaac Stern et Pinchas Zuckerman)
- Mozart : Sonate en mi mineur K 304 (par Arthur Grumiaux et Clara Haskil)

Classiques :

- Strauss : Métamorphoses (par Karajan et le Berliner Philharmoniker)
- Schubert : Quatuor en sol majeur, dernier mvt (par le Busch quartett)
- Mahler : Symphonie n°9 (par Carlo Maria Giulini)

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

070414-kaija-saariaho2.jpg

La voix de Kaija Saariaho est très musicale, très belle. Son accent aussi. Son regard est intense. Il semble que la compositrice finlandaise mette toute son énergie créatrice pour répondre à la question la plus anodine. Paraissant parfois monolithique ou peu rythmique, sa musique possède une vie intérieure, moléculaire, très riche, bouillonnante. Comme un grand volcan immobile qui semble éteint, de loin, et qui abrite de la lave en fusion. De la lave qui ne détruirait rien, qui resterait respectueuse de la nature environnante, car la nature est toujours cette grande inspiratrice des meilleurs compositeurs. Que serait en effet la musique de Beethoven, de Schubert, de Wagner, de Mahler, de Debussy sans cet émerveillement constant devant les paysages, les éléments et le cosmos ?

Voici son programme :

Extraits classiques sources inspirations :

1. Bach : Goldberg Variations Gustav Leonhardt VANGUARD OVC 2004 ou un autre enr.
2. Olivier Messiaen : Eclairs sur l’au-delà, Et dieu essuiera…, Chung Orchestre de l’Opéra Bastille DG
3. Brahms : Violin sonata #1 in G 1. mouvement, Gidon Kremer, Valery Afanassiev DG
4. Sibelius : Norden, Karita Mattila, Sibelius Songs Karita Mattila Ondine ODE8562

Extraits musicaux/ liés à des événements heureux (petites madeleines) :

1. Karol Szymanowski : Violin Concerto No. 1 (ex). Wanda Wiłkomirska and Warsaw Philharmonia Orchestra, Conductor Witold Rowicki
2. Lakshmi Shankar : Les heures et les saisons, Ocora
3. Stravinsky : No word from Tom, Dawn Upshaw, Knoxville: Summer of 1915 Nonsuch
4. Gershwin : Summertime Billie Holiday ou Ella Fitzgerald & Louis Armstrong Original LP (Verve MGV 4011-2)

Actualité :

Concert Lundi 7 avril 2014 à 20h au Chatelet

Création mondiale de Ciel d’Hiver pour orchestre de Kaija Saariaho,
lauréate 2013 du Grand Prix des Lycéens des Compositeurs
organisé par Musique Nouvelle en liberté
en partenariat avec l’Orchestre Lamoureux dirigé par Faycal Karoui

17 et 18 avril Lyon
Orchestre National de Lyon
Susanna Mälkki, chef d’orchestre
Kaija Saariaho, Orion

11 mai - Strasbourg
Musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Kaija Saariaho, Terra Memoria (version pour quatuor)
Kaija Saariaho, Oi Kuu

17 mai - Lublin
La chambre aux echos
Secession Orchestra
Karen Vourc’h
Kaija Saariaho, La Passion de Simone (version pour ensemble)

23 mai - Salzbourg
Emilie (création autrichienne)

27 mai - Paris
Festival de Saint Denis
La chambre aux echos
Secession Orchestra
Karen Vourc’h
Kaija Saariaho, La Passion de Simone (version pour ensemble - création française)

29 mai - Montréal
Orchestre Symphonique de Montréal
Kent Nagano, chef d’orchestra
Olivier Latry, orgue
Kaija Saariaho, Maan Varjot (création mondiale)

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

040414-lawrence-foster2.jpg

Avec l’Orchestre de l’Opéra de Marseille, il fait des miracles. Chef d’orchestre à la carrière internationale, Lawrence Foster possède un vrai bras d’acier dans un gant de velours.

Voici son programme :

1) VIOLIN CONCERTO IN G MINOR / FINALE de Max Bruch avec Arabella Steinbacher, dirigé par Lawrence Foster, paru chez Pentatone
2) LA 9EME SYMPHONIE de Beethoven - ADAGIO dirigée par Daniel Barenboïm
3) OCTUOR A CORDES de Georges Enesco / 1er Mvt / avec l’Orchestre de Monter-Carlo, dirigé par Lawrence Foster, paru chez EMI
4) CARMEN FANTASY de Pablo de Sarasate, avec Itzhak Perlman et le Royal Philharmonic Orchestra, dirigé par Lawrence Foster, paru chez EMI

1) “Padam padam” chanté par Ute Lemper ou Edith Piaf
2) Jacques Brel : “Amsterdam”
3) Franck Sinatra : “One for my baby (and one for the road)”

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

030414-satya-oblette2.jpg

Mannequin d’origine indienne dont le visage aux cheveux et au bouc platine sont connus dans le monde entier, Satya Oblette a vécu la notoriété comme une maladie. Sérieux et travailleur, bien éduqué par un couple d’enseignants français, passionné d’aéronautique, il est arrivé dans la mode un peu par hasard, en tapant dans l’oeil de Jean-Paul Gaultier et de Kenzo. La suite, on la connaît. Les fêtes, le luxe et l’argent facile n’ont pas entamé sa gentillesse et son besoin d’aider ses semblables. Son livre qui retrace sa drôle de vie dénote un humour, une distance et une sincérité authentiques.

Voici son programme :

- Chopin : Nocturne n°1 op.9 en si bémol mineur
- Bellini : Casta diva (par Maria Callas)
- Mozart : Concerto pour piano n°21, adagio
- Ave Maria (par Nathalie Dessay)

- Katie Melua : “If your were a sailboat”
- Katie Melua & Eva Cassidy : “What a wonderful world”
- Stéphanie Sandoz : “De Paris à Alger”

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

020414-olivier-renaudeau2.jpg

Conservateur du musée de l’Armée aux Invalides, Olivier Renaudeau est un érudit qui sait partager sa passion. Spécialiste des costumes et des armes du Moyen-Âge et de la Renaissance, il est le commissaire d’une belle exposition sur les mousquetaires. Son intérêt pour la musique nous renvoie à des temps anciens où l’on pouvait être guerrier, poète, musicien et pratiquer l’amour courtois.

Voici son programme :

Choix musicaux « classique » :

- Lully : Présentation du souverain en majesté

- Louis XIII : Ballet de la Merlaison

- Couperin : La marche des mousquetaires

- Saint-Saëns : Le Déluge, prélude

Madeleines :

- Mossolov : Les Fonderies d’acier (interprété par Riccardo Chailly)

- Puccini : La Tosca, extrait (interprété par Maria Callas)

- My Lady Carey’s Dompe (interprété par Rafael Puyana)

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

010414-guillaume-musso2.jpg

C’est un vrai mélomane. Et l’écrivain français le plus lu, traduit en 36 langues.
Son succès n’a d’égal que sa simplicité et sa modestie. Cultivé, réservé, Guillaume Musso sait raconter des histoires, nouer des intrigues, créer un suspense, nous attacher à des personnages en fuite, parfois en recherche d’identité, sur un rythme effréné. Il s’est confié en toute liberté, avec émotion et sincérité.

Voici son programme :

- Miklós Rózsa : Spellbound, Main theme (BO du film La maison du Docteur Edwardes d’Hitchcock)

- Wilhelm Kempff : La plainte d’Orphée (transcription pour piano)

- Joseph Haydn : Sonate pour piano n°60, Hob XVI : 50-1 C major Allegro (par Claire-Marie Le Guay)

- Philipp Glass : Morning passages (BO du film The Hours)

Madeleines :

- Jacques Brel : “Voir un ami pleurer”

- Maxime Le Forestier : “Restons amants”

- Sting : “Fields of Gold”

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

 310314-karine-deshayes2.JPG

Rossinienne hors pair, mozartienne de choix, Karine Deshayes fréquente aussi la musique baroque avec assiduité et la mélodie française avec passion. Rencontre avec l’une de nos plus brillantes mezzo-soprano que l’on retrouvera dans Roméo (Bellini) et Poppée (Monteverdi) au cours de la saison de l’Opéra de Paris.

Voici son programme :

- Jacques Brel : “La chanson des vieux amants”
- Barbra Streisand : “Memory”, extrait de Cats
- Shani Di Luka interprétant au piano : “I love you Porgy” (Keith Jarreth/ George Gershwin, dernier CD Route 66)

Et mes 4 morceaux classiques :

- Mendelsohn : Quatuor op.80, 1er mvt, Allegro assai (ou autre?) par le Quatuor Ébène
- Mozart : Don Giovanni, Trio des masques (version avec Kiri Te Kanawa si possible)
- Mahler : Le Chant de la terre (version avec Ludwig, Wunderlich, dir. Klemperer)
- Max Bruch : Romance pour alto et orch, op.85

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

ombre